JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Dans les coulisses du Crazy Horse avec Mikado

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 20 sept., 2018 16:47:20
VÉRONIQUE YANG

Pour la seconde fois cette année, le cabaret du Crazy Horse a ouvert ses portes au public et dévoilé les secrets de ses revues et les backstages au public avec un guide de charme, la danseuse Mikado qui pour l'occasion porte un uniforme jupe crayon, chemisier blanc, signé Fifi Chachnil et escarpins Louboutin.

Temple du glamour, de la féminité, de la beauté et des jeux de lumières, ce petit cabaret niché Avenue George V dans le 8ème arrondissement, non loin de la place de l'Alma et des Champs Elysées, est très différent des autres mais ne manque pas de notoriété. Son nom est un hommage au chef Sioux Crazy Horse; à l'origine, c'était une cave de la rive droite où les clients venaient boire un verre et admirer les danseuses aux noms psychédéliques.

C'est dans un écrin rouge que se niche ce palais de la séduction créé en 1951 par Alain Bernardin, artiste avant-gardiste, insatiable admirateur des femmes, fasciné par les Etats-Unis et obsédé par l' idée de placer la création et la femme au centre de son cabaret, développant une véritable signature artistique. Chaque tableau montre des danseuses dont le corps et la cambrure sont parfaites et mises en valeur grâce aux corsets de Poupie Cadolle, habillées par des jeux de lumière aux influences musicales et vestimentaires du moment, pensé autour d'une chorégraphie. La réputation et le savoir-faire inégalable de la maison sont rapidement reconnues du monde entier.

Toutes les danseuses portent des noms originaux en rapport avec leurs origines ou leurs goûts. C'est ainsi qu'on peut rencontrer Coco Vanille, Gloria di Parma, Pixelle Canon qui adore la photo et par le passé l'épouse et muse du créateur Lova Moor, Rita Renoir, Bertha von Paraboum, Polly Underground, Stella Patchouli, Miss Tallulah et bien d'autres encore...

En suivant la visite du Crazy Horse, on entre dans les coulisses du show, on découvre les loges des danseuses strictement interdites aux hommes, leur vie et des anecdotes,notre guide répond aux questions des visiteurs et nous livre quelques secrets; on s'imagine participer à la préparation du show, le dernier étant Totally Crazy, une véritable Crazy Expérience! Pendant 30 minutes, notre guide danseuse nous immerge dans son monde et nous explique comment intégrer la troupe des Crazy Girls. A la fin de la visite, séance d'autographes et photos avec des danseuses.

Depuis plus de 60 ans, plus de 800 Crazy Girls, toutes perruquées et portant des noms énigmatiques se sont succedées sur la scène du mythique cabaret. Chaque année, pas loin de 500 candidatures sont reçues. Après une formation de danse classique et avoir répondu à des critères très sélectifs, quelques élues seulement intègrent la troupe. Il leur faut suivre 3 à 5 mois de travail intensif pour se transformer en Crazy Girl en obtenant leur nom de scène le soir de leur première et se produire avec la troupe aux 4 coins du monde. Les filles sont originaires de 10 pays différents dont la France, l’Italie, le Canada, l’Ukraine, l’Angleterre, l’Espagne, la Russie, les Etats Unis …

Après le décès de son fondateur, le Crazy House reste un haut lieu des soirées parisiennes et depuis 2006, Andrée Deissenberg est à la tête de la direction artistique, l’art et la création reviennent au centre du spectacle avec des créateurs de renom.

Les codes fondamentaux sont gardés: chaque danseuse dispose d’environ six paires de chaussures fabriquées sur mesure en majorité par la maison Louboutin qui devient en 2012 le guest créateur du Crazy. Tous les costumes sont également fabriqués sur mesure pour chaque danseuse par l’atelier costumes du Crazy Horse : il faut environ une semaine à une couturière pour fabriquer un costume. 2 500 paires de bas, 500 litres de maquillage, 300 rouges à lèvres spécialement fabriqués dans le ton "Rouge Crazy "sont utilisés chaque année. Au fil du temps, de nombreuses collaborations se sont faites; parmi elles, Roberto Cavalli, Azzedine Alaïa, Poupie Cadolle, Antoine Kruk, Bob Sinclar, Swizz Beatz, Jean-Paul Gaultier (pour qui la danseuse Psykko Tico défile lors de la présentation de la collection printemps été) ou Chantal Thomass (directrice artistique du spectacle "Dessus-Dessous") mais aussi dans le monde musical tels Kylie Minogue, Christina Aguilera, Mirwais, Monarchy, Blanca Li, Pierre & Gilles, Philippe Katerine, Beyoncé ( pour le vidéoclip du titre « Partition » de son album sorti 2013).

A partir de 2006, des femmes d'exception deviennent les guest stars de représentations exceptionnelles. La célèbre strip-teaseuse Dita van Teese fut la première à ouvrir le bal, suivie d'Arielle Dombasle, Pamela Anderson, Clotilde Courau, Noémie Lenoir et... Conchita Wurst, chanteur autrichien vainqueur de l'Eurovision 2014. Le célèbre chorégraphe français Philippe Decouflé co-signe en 2009 la revue Désirs, avec le photographe et directeur artistique Ali Mahdavi.

Le cabaret inspire aussi les photographes, le cinéaste David Lynch a photographié une danseuse du Crazy Horse et en a fait l’affiche officielle du 61ème Festival de Cannes,et la photographe allemande Ellen von Unwerth. En 2014, l' italien Riccardo Tinelli présente à l’espace Purgatoire – 54 Paradis du 2 au 11 avril 2014 " Fabuleux Crazy Horse : qui es-tu derrière ces lumières ? ", une exposition photographique inédite dédiée à la féminité et au glamour, née de l’union artistique entre le photographe et le Crazy.

D'illustres personnalités se sont portées acquéreur de fauteuils comme David Bowie, Francis Ford Coppola, Gérard Depardieu, Michel Houellebecq, Kylie Minogue, Michel Polnareff, Sting, Madonna ou encore plus récemment Rihanna, Dr. Dre, Scarlett Johansson et Will Smith mais aussi Salvador Dali, le prince Rainier de Monaco, Liz Taylor et J.F.K à l’époque. "En se portant acquéreur de l’un de ces fauteuils, on achète aussi un petit bout de la légende ! " dit le Crazy.

Depuis avril 2017, le dernier show "Totally Crazy" en collaboration artistique avec Andrée Deissenberg (Cirque du Soleil) Svetlana Konstantinova (la directrice de la troupe) représente l'ADN du cabaret (glamour, audace, impertinence) autour des différents tableaux. Il regroupe 65 ans de création en un show exceptionnel avec 2 nouveautés, le duo de crooners belges George Bangable et Lolly Wish, dignes héritiers des années folles; les créations mythiques du Crazy se retrouvent groupées en un seul espace-temps.

Pour découvrir ce magnifique spectacle, les réservations se font sur place (11 avenue GeorgeV -75008 Paris) en ligne ( lecrazyhorseparis.com) ou par téléphone (+33(0)1 47 23 32 32).

-Le Samedi: 3 spectacles à 19h, 21h30 et 00h

-Du dimanche au vendredi: 2 spectacles à 20h30 e t 23hSamedi: 3 spectacles à 19h, 21h30 et 00h

-Possibilité de privation

-Une boutique souvenir (perruques, mugs, porte-clés, tee-shirts...) est à la disposition des visiteurs.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3408

Questions existentielles

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 20 sept., 2018 15:07:06
Daphné VICTOR

On se pose tous des questions. C’est légitime, mais certains plus que d’autres. Est-ce que cela en fait des esprits torturés ? Telle est la question avec Jérémy Lorca, car des interrogations sur ce qui fait nos vies, il en a l’italien d’origine et …pas que quelques-unes. Lui, le célibataire hypocondriaque de trente-cinq ans, homosexuel et fier de l’être qui a du ventre, qui souffre d’une Hernie discale et d’une jambe plus longue que l’autre, en donne SES réponses à travers SON vécu. Un brin moqueur, c’est sur un ton incisif, qu’il se raconte sans mâcher ses mots. À travers des anecdotes caustiques de son quotidien, crues parfois, il parle sans tabou aucun de sexe, d’orgasmes, de sodomie, de fidélité, du féminisme, de l'homophobie, des hétéros, de terrorisme, de suicide... La masturbation masculine ? Oui et alors ? c’est naturel ! Les flatulences ? Mais elles n’ont que des bienfaits ! Un plaidoyer d’1h15 pour, in fine, se rassurer sur la personne qu’il est, comprendre que sa vie est belle et que son bonheur est à portée de main. C’est son psy qui va être content !

« Viens, on se marre » un one man show tout en « finesse » où l’élégance n’est pas de mise mais où l’on se marre vraiment et qui ouvre la réflexion, la vraie. Collets-montés s’abstenir. De et avec Jérémy Lorca, également connu pour ses talents de chroniqueur radio aux côtés d’Anne Roumanoff, stand-upper et d’auteur –Théâtre du Marais (Paris IIIème) – Tous les mardis à 21h15 – Réservations : 01 71 73 97 83



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3407

Amour éternel

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 19 sept., 2018 23:20:29
Daphné VICTOR

« Au revoir mon petit Bruno, je t’aime ». Tels sont les derniers mots que le garçon de six ans entendra de sa mère avant qu’elle ne soit emportée par un cancer un 3 janvier à l’âge de 33 ans. Ses mots n’ont de cesse de l’accompagner, aujourd’hui plus que jamais. Alors qu’il vient de perdre celle qui était « son nid », le garçonnet catalan est privé de pouvoir lui dire au revoir. Six ans, c’est trop petit pour aller à un enterrement. Il comprend sans comprendre la tragédie qui se produit, qu’après qu’elle soit partie. On lui « a fait rater sa mort ». « Tu me manques à crever, maman. Jusqu'à quand vas-tu mourir ? » Du haut de ses six ans, le petit Bruno cherche ses repères. Alors, comme un fil d’Ariane, pour ne pas perdre cette maman institutrice qui était son modèle, pour que son amour pour elle ne s’évapore pas, il s’adresse à elle sous la forme d’une lettre ouverte, d’un journal intime où il y cèle ses souvenirs. À travers ses yeux d’enfant, il lui parle, lui raconte son quotidien, son meilleur ami, lui livre ses blessures, son chagrin, ses premiers émois. À 6 ans, on peut tout dire et puis, « on a toute une vie à vivre. On ne va pas mourir ». Sa quête d’un amour disparu va le mener à comprendre que sa mère n’est plus, qu’elle « n’existe plus, qu’elle a tout emporté, tout l’amour dont il avait tant besoin pour cette vie » ; vie qu’il lui faut vivre sans elle.

« Seuls les enfants savent aimer » un premier roman autobiographique bouleversant, un livre intimiste empli d’émotion et de retenue tant il est pur, un hymne à une mère trop vite et trop tôt disparue. Mais quid de l’auteur ? Cali, on le connaît chanteur compositeur et auteur depuis sept albums. On le découvre aujourd’hui écrivain. Que ce soit par la voix ou par les mots couchés sur le papier, l’Artiste garde toute sa modestie et sa pudeur. Sa douce poésie a trouvé un nouvel écho par le biais de la littérature. Ses chansons ne sont donc plus les seules à le raconter et à crier son besoin d’amour. La plume lui a permis de dévoiler autrement sa fragilité et de parler des fêlures de sa propre enfance. Et nous, c’est tout ça que l’on avait envie de vous faire découvrir, tant ce tout nous a touché -Éditions le Cherche Midi – 18 euros.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3406

L'art du partage, le thème des 35èmes journées européennes du patrimoine

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 19 sept., 2018 19:34:33
VÉRONIQUE YANG

Le week-end dernier, la 35ème édition des journées européennes du patrimoine se sont tenues sur le thème de l'art du partage.

Dans le cadre de l'Année Européenne du Patrimoine Culturel, les journées européennes du patrimoine sont organisées par le ministère de la culture et placées sous le patronage du Conseil de l'Europe et de la Commission européenne avec le concours de propriétaires publics et privés. Grâce au Centre des Monuments Nationaux, de la Fédération Nationale des Conseils d'Architecture, d'urbanisme et de l'environnement, de la Fondation du Patrimoine et des associations de sauvegarde du patrimoine, les Vieilles Maisons Françaises et la Demeure Historique.

Cette année, la Mission Stéphane Bern est associée à de grandes entreprises pour soutenir les actions de tous les organisateurs; parmi elles, on retrouve Lidl, le Crédit Agricole, la fondation d'entreprise Michelin, la RATP,la journée du transport public, l'Agence nationale pour les chèques-vacances, Radio-France, France Télévision, Phénix digital et la Française des Jeux .

Un Loto du Patrimoine a été instauré sur une idée de Stéphane Bern afin que les fonds récoltés viennent en aide aux édifices à restaurer. En effet, le Président de la République lui a confié la mission, avec l'aide de la fondation du Patrimoine et des services du ministère de la culture, de restaurer des édifices en péril choisis dans le patrimoine.

Pour cette 35ème édition, certains sites ont ouvert leurs portes de façon Exceptionnelle ou pour la première fois comme l'Institut National de Médecine, la maison de couture Chloé, la Maison Christople ou le cabaret du Crazy Horse à Paris. Pour beaucoup, les réservations ont été clôturées depuis longtemps; partout en France et en Europe, un programme de découvertes a été offert au public et spécialement aux plus jeunes avec un programme spécial conçu pour eux dans le cadre de la première édition nationale de l'opération "Les enfants du Patrimoine" en partenariat avec la Fédération nationale des CAUE (Conseils d'Architecture, d'Urbanisme et Environnement); des ateliers dédiés accompagnaient les visites notamment à Paris au Ministère de la Culture, au Palais Royal où 250 collégiens et lycéens d'Ile-de-Franceont été accueillis. Ce fut aussi le cas à l'INRAP (Institut de Recherches Archéologiques préventives) de Pantin (93), la Maison d'Archéologie et Ethnologie René Ginouvès à Nanterre (92) et le Centre National de Formation de la Facture d'Orgue d'Eschau en Alsace.

Les grandes institutions n'ont pas fait exception à commencer par le Palais de l'Elysée où les visiteurs ont suivre des files d'attente pendant des heures et même pour certains y rencontrer le président qui a profité des JEP pour se rendre au Musée d'Orsay le 14 lors du vernissage de l'exposition "Picasso, Bleu et rose" puis le lendemain à Bougival (78) visiter la Villa Viardot , guidé par Jorge Chaminé chanteur d'opéra et président du Centre européen de musique, en présence de la Ministre de la Culture Françoise Nyssen et de Stéphane Bern, responsable de la mission patrimoine.

De son côté, Anne Hidalgo a inauguré en présence d'Audrey Azoulay, directrice générale de l'UNESCO la plaque mettant à l'honneur le parc de Paris, Rives de Seine inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Une visite de l'Hôtel de ville et des ateliers citoyens sur le thème de "L'Art du Partage"( fleuristes, serruriers, tapissiers, horlogers, parqueteurs, peintres, lustriers, chauffagistes et relieurs) ont été proposés ainsi que des expositions: "Recyclage à tous les étages" en collaboration avec les Canaux, maison d'économies solidaires et innovantes; "Autour d'Alexandre Vattemare", pionnier des échanges culturels et du partage des savoirs; une autre menée par les services d'archéologie de la ville de Paris sur les grandes campagnes de fouilles.

Comme tous les ans, le nombre des visiteurs a augmenté et a dépassé pour cette édition les 12 millions, les visites se sont diversifiées sur les 16 000 sites sur tout le territoire dont 1 900 pour la première fois ou à titre exceptionnel; plus de 24 000 animations ont été proposées et le Loto du Patrimoine du vendredi 14 septembre a attiré plus de 2,5 millions de joueurs, 30% de plus qu'à l'habituel et plus de 20% des 12 millions de tickets de grattage seront mis en vente d'ici la fin de l'année pour soutenir les 269 projets sélectionnés dont 18 emblématiques dans chaque région. Ces sommes compléteront les 326 millions d'euros et les 6 000 opérations de restauration en cours. Concernant l'opération "Les eEnfants du Patrimoine", 23 000 élèves de 900 classes y ont contribué sur tout le territoire.

Rendez-vous l'an prochain pour de nouvelles découvertes sur un autre thème.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3405

Journées du Patrimoine: La Maison Chloé et son ADN

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 19 sept., 2018 18:32:14
GABRIEL MIHAI

Chloé est une maison de couture française fondée en 1952 par Gabriela Aghion, une Parisienne d'origine égyptienne; elle a choisi de donner à sa maison le prénom d'une amie, Chloé Huisman, styliste aux Galeries Lafayette ensuite connue sous le nom de Chloé de Bruneton pour son côté chaud, féminin et en accord avec l'esprit jeune et audacieux.

Un vent de liberté souffle sur la mode après la guerre, avec l’arrivée de Gaby à Paris en opposition à la froideur et la raideur de la mode des années 1950, années où Dior et Balenciaga sont en vogue. Elle décide alors de créer une ligne de vêtements de grande qualité qu'elle appelle « prêt-à-porter de luxe ».

Sa création de vêtements disponibles immédiatement, déjà coupés et confectionnés, le besoin de retouche mineur, les matières d'excellente qualité, les coupes étudiées et le tombé des tissus soigné, sont sa signature. Le marché du prêt-à-porter tel que nous le connaissons aujourd'hui était à ses prémices.

Associée à Jacques Lenoir depuis 1953 et amie des artistes de la rive gauche, elle organise son premier défilé en 1956 autour d’un petit déjeuner au Café de Flore à Paris, soutenue par la fondatrice de ELLE, Hélène Lazareff.
Les autres couturiers ont rapidement rejoint le mouvement sur la rive gauche, comme Yves Saint Laurent ou Givenchy avec leurs collection de 1956. À partir de 1957, Gérard Pipart est engagé comme styliste, il y restera six ans avant de partir chez Nina Ricci.

La collection suivante qui énumère des villes de France, est présentée à La Closerie des Lilas et chez Lipp, en déclinant l'alphabet pour les noms de ses modèles, principe qui sera adopté pour les collections suivantes en respectant l’ordre alphabétique.

Après le départ de Gérard Pipart , la maison commence à s'associer à de jeunes talents qui deviendront célèbres au fil du temps : Christiane Bailly, puis Michèle Rosier, Maxime de la Falaise, Graziella Fontana, Tan Giudicelli, Carlos Rodriguez et Karl Lagerfeld cohabitent ou se succèdent à la création dans les années 60, décennie caractérisée par des robes très courtes et droites ou au contraire longues et fluides.

Le style Chloé se définit alors par une féminité tendre marquée par des robes au col cape dévoilant un dos nu, des dentelles incrustées et du crêpe de soie superposé.

Karl Lagerfeld, épris de liberté, décide de demeurer en freelance, ce qui lui permet d'exercer un peu partout à travers le Monde : l'Italie et l'Angleterre deviennent ainsi des terres d'accueil pour lui, et il intègre coup sur coup les maisons Chloé en 1963, pour les collections prêt-à-porter et accessoires et Fendi en 1964, pour la collection fourrure.

C'est lui qui esquisse le vestiaire signature de la maison. Les longues jupes, les blouses à col montant, la dentelle romantique : le style Chloé est né. Avec lui, la maison prend de l'ampleur et attire les personnalités de l'époque : Brigitte Bardot, Jackie Kennedy, Maria Callas et Grace Kelly, est adepte des créations bohèmes de la marque.

Au milieu des années 1980, la marque est en perte de vitesse, les ventes ne sont plus au rendez-vous, c'est en 1983 que la carrière de Karl prend un tournant décisif : il se voit proposer la direction artistique de Chanel, dont il prend les rênes des collections Haute Couture, prêt-à-porter et accessoires.

Karl Lagerfeld impose ensuite une silhouette affûtée et adopte un humour glamour dans ses collections thématiques : la musique (été 1983) ou encore les mécaniciens et plombiers (hiver de la même année). Sa collaboration avec Chloé s’interrompt été 1984.

Malgré cela, la société est acquise en 1985 par le groupe de luxe Dunhill Holdings, devenu le groupe Richemont par la suite et Lagerfeld, après une vingtaine d'années de collaboration, part chez Chanel. Gaby Aghion et Jacques Lenoir prennent leur retraite à la suite de la cession de la société.

Deux ans plus tard en 1987 la Maison Chloé et son actionnaire Richemont , attribuent le poste de directrice artistique à Martine Sitbon, connue pour son empreinte féminine et douce sur la mode, pendant 5 ans.

Karl Lagerfeld fait son retour à la maison de 1992 à 1997, pendant 5 ans fait des robes évanescentes de tulle ivoire peint à la main où il fait défiler Linda Evangelista, Christy Turlington, Kate Moss et Naomi Campbell.
Celui qui se définit comme une "dilettante professionnelle" use de son talent dans tous les domaines en vogue, il sera pendant de nombreuses années le masculin le plus vendu et peu à peu devient une figure incontournable non seulement du milieu de la mode, mais tout simplement de notre quotidien.

Après le départ de Karl Lagerfeld, la place est attribué à Stella McCartney qui reprend les rênes de la maison, lui apportant une bouffée d’air vintage, rock et sexy, une nouvelle orientation, féminine, romantique et impertinente.

Stella McCartney est choisie pour reprendre les rênes à l'âge de 25 ans et à peine sortie de la Central Saint Martins School of London, elle injecte un second souffle à la griffe créée près de 50 ans plus tôt sans jamais renier son héritage à l'ADN romantico-bohème de la maison Chloé.
En 1999, Ralph Toledano prend la direction de l'entreprise, il y restera onze ans.

A son départ en 2001, son amie et assistante Phoebe Philo la remplace jusqu’en 2006, apposant sa patte à la fois sensuelle et rigoureuse à la griffe. Avec elle, le terme "it-bag" prend tout son sens. Elle prend la décision d'incorporer des accessoires sur le podium dont le sac Paddington, rapidement devenu best-seller.

Phoebe Philo à son tour quitte Chloé : période de flottement pour la marque. Les deux collections suivantes reçoivent peu d'échos. En 2006 enfin, le Suédois Paulo Melim Andersson, anciennement chez Marni et Margiela, amène un style décalé et moderne : le chiffre d'affaires remonte. En septembre 2007, Chloé est la première marque de luxe à développer une version spécifique de son site internet pour l'iPhone d'Apple. L'année suivante, la marque investit pour la retransmission sur internet le soir même de ses défilés parisiens. Paulo Melim Andresson occupe un temps le poste de directeur artistique.

En 2008, Hannah McGibbon, sa remplaçante, revendique un héritage 70’s habillé de grandes capes, de tons "nude" et de tailles hautes. Après trois ans au service de la marque Chloé, Hannah MacGibbon, en manque d'inspiration selon la presse, quitte la direction artistique de Chloé l'année suivante pour se consacrer à de nouveaux projets.

Ralph Toledano, quitte la direction de la maison en 2010 il est remplacé par Geoffroy de La Bourdonnaye.

2011 apporte une touche masculine à la féminité identitaire de la griffe. Les créations sont fluides et sensuelles, twistées par des codes boyish qui donnent à la femme romantique Chloé un tempérament de feu, grace à Clare Waight Keller, d'origine anglaise une ex stylistée chez Gucci avec Tom Ford, et chez Ralph Lauren, Calvin Klein, ainsi que Pringle of Scotland, qui devient la nouvelle directrice artistique de la marque.

Clare Waight Keller choisit de partir en 2017, est remplacée par Natacha Ramsay-Levi, en tant que Directrice de la Création du prêt-à-porter, de la maroquinerie et des accessoires de Chloé.

Natacha adopte l’esprit de la maison fondée par Gaby Aghion dans l’idée d’offrir aux femmes la liberté d’être elles-mêmes, elle a suivi des études au Studio Berçot avant de rejoindre l’équipe du directeur artistique Nicolas Ghesquière chez Balenciaga en 2002. Elle a collaboré avec Nicolas chez Balenciaga pendant onze ans, où elle a été son bras droit et finalement, la directrice créative de la Maison. En 2013, elle a suivi Nicolas chez Louis Vuitton, où elle a pris les fonctions de directrice créative du prêt-à-porter féminin.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3404

4ème journée sans voiture à Paris

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 19 sept., 2018 03:18:02
VÉRONIQUE YANG

La ville de Paris a organisé sa 4ème journée sans voiture dimanche 16 septembre.

Au cours de cette journée, Parisiens et visiteurs ont pu profiter de la capitale intra-muros sans utiliser de véhicules motorisés. Transports collectifs, vélos, trottinettes, déplacements à pied étaient de bon ton de 11h à18h.

La journée sans voiture coincidait cette année pour la première fois avec les Journées Européennes du Patrimoine mais aussi le Paris Rollers Marathon et la bourse aux vélos sur le parvis de la mairie du 11ème arrondissement.

De nombreux événements étaient prévus à commencer par le lancement de la journée à 11h15 place Baudoyer (4ème) devant la mairie en présence d'Anne Hidalgo et de son adjoint Christophe Nadjovski mais aussi d'autres adjoints et maires d'arrondissements.

Selon les chiffres relatifs à l'année 2017, une baisse effective du trafic, d'environ une moitié avait été relevée, augmentant au fil des heures. Cette baisse concernait le trafic automobile, le bruit et la pollution. Airparif avait relevé une diminution des niveaux de dioxyde d'azote le long des grands axes et le long des voies d'accès à la capitale. En ce qui concerne le bruit, une baisse de 20% du niveau comparé à un dimanche normal, allant jusqu'à 35% dans certains endroits de la capitale.

Dès vendredi 14, Anne Hidalgo a annoncé sa décision de rendre piéton le centre de Paris (à l'exception des grands axes) tous les premiers dimanches du mois tout comme les Champs Elysées. A partir du 7 octobre, l'opération Paris Respire, déjà présente dans certains endroits de la capitale (fermés à la circulation tous les dimanches soit une vingtaine de zones telles que Mouffetard, Montmartre, Daguerre ou les rues avoisinant la Bastille comme le bas de la rue de la Roquette), s'étendra aux 4 premiers arrondissements de Paris.

Cette opération est rendue possible grâce à la coopération de la préfecture, des maires d'arrondissements et des associations de quartiers. Elle a permis, selon la maire, une baisse du trafic automobile de 6% entre 2017 et 2018 à Paris intra-muros et le développement de modes de transports alternatifs ainsi que la diminution de la pollution atmosphérique et sonore.

Forts du succès qu'a généré cette 4ème édition de la journée sans voiture du 16 septembre, Anne Hidalgo et Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles ont proposé l'organisation d'une journée Européenne sans voiture car pour eux, il s'agit d'un complément aux politiques de promotion des mobilités non polluantes. La journée européenne sans voiture pourrait être un complément à la journée européenne du Patrimoine et ainsi faire diminuer la pollution des villes.

La journée sans voiture était aussi celle du Paris Rollers Marathon organisé pour la seconde fois à partir de midi au départ de la Tour Eiffel. Cette prestigieuse course en rollers est une façon originale de découvrir les monuments parisiens, chefs d'oeuvre du patrimoine local. Le Macif Paris Rollers Marathon se déroule sur la mythique distance de 42,195 km et peut se faire seul ou en relais à 2. Elle est organisée par Tony MOGIS et son équipe (créateur-organisateur des 24Heures du Mans rollers), en collaboration avec la Ligue Ile de France, la Fédération Française de Rollers et de Skateboard et l’association " L'équipe du Dimanche". Pour certains, finir est ce qu'il y a de plus important, pour d'autres c'est faire le meilleurs temps possible sur les 42 km en individuel ou 21km en relais. Les conditions de participation sont assez simples mais sont soumises à une limite d'âge (être né avant 2002 pour l'épreuve individuelle, que l'on soit français ou étranger, licencié ou non et en bonne forme physique; il en est de même pur l'épreuve en relais mais la limite d'âge est d'être né avant 2004. Des épreuves sont ouvertes aux handisports (non-voyants, unijambistes…). Un village était aussi installé dans les Jardins du Trocadéro pour y accueillir les participants et proposer aux visiteur de découvrir et essayer la piste d'essai aménagée à cet effet.

Pour une bonne fluidité, différents départs sont donnés selon les catégories et le sexe soit toutes les 1h25 pour les hommes et 1h35 pour les femmes pour le Sas Elite avec preuve des résultats 2017, et le Sportif/Loisirs avec des vagues de départ toutes les 3 minutes afin de maitriser le flux de participants qui se déplacent uniquement en patins en ligne ou quad; pas de " nordic skating "ni de skateboard. Casque obligatoire, lunettes de soleil ou correctives autorisées tout comme les équipements cardio-fréquencemètre et montre correspondante. Radios et écouteurs sont interdits, ainsi que les caméras sur le casque ou le bras.

L'an dernier, 2 800 adeptes s'étaient réunis; chaque année, le Roller conquiert entre 2,5 et 4 millions de Français, c'est pourquoi cette seconde édition a rencontré un franc succès avec l'inscription de plus de 3 000 personnes dont 321 femmes et 857 hommes se son classés dans les 5 catégories participantes (hommes, femmes, mixte en individuel ou relais, les handisports inclus) sur un nouveau parcours. Ce sont deux patineurs Belges de Powerslide : Bart Swings et Sandrine Tas qui l'ont remportée. Pour les participants " Sportif/Loisir", le temps des 3 meilleurs patineurs d’une même équipe ont été cumulés dans un classement "CLUB FFRS" pour le challenge du même nom.

Les journées Européennes ont coincidé avec la Journée sans voiture pour la première fois cette année et ce fut l'occasion pour Audrey Azoulay, directrice générale de l'Unesco de se rendre sur le parc Rives de Seine afin de dévoiler une plaque mettant à l'honneur le site inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991; une dizaine d'autres seront placées ultérieurement dans le parc qui depuis son ouverture, il y a 2 ans voit sa fréquentation augmenter fortement (+ 12% depuis l'an dernier. En juillet 2017, la 41ème session du Comité du Patrimoine mondial s'exprimée à Cracovie sur la piétonisation de l'intégralité des rives parisiennes, considérant le site vulnérable à la circulation automobile qui s'étend du Pont Sully au Pont d'Iéna et Pont Bir-Hakeim sur la rive gauche.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3403

Les Journées du Patrimoine au château de Chamarande dans l'Essonne

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 19 sept., 2018 02:03:48
VÉRONIQUE YANG

Pendant 2 jours pour les Journées du Patrimoine, le domaine départemental de Chamarande dans l'Essonne a ouvert son château et son parc aux visiteurs afin de leur faire découvrir le premier Festival RencArt.

Ce fut l'occasion d'aller à la rencontre des artistes, auteurs, compagnies, musiciens qui font la richesse et le dynamisme de la création en Essonne sous le thème de "L’art du partage", mais aussi l'exposition ALLEGORIA de Philippe Pasqua qui s'y tient depuis le 31 mai et se terminera le 30 décembre prochain.

Philippe Pasqua est un artiste majeur de sa génération qui s'est imposé par un itinéraire hors-norme. Le château du 17ème siècle, l'orangerie du 18ème et le parc à l'anglaise du domaine sont parfaits pour accueillir la première grande rétrospective française de l’artiste.

Né en 1965, à Grasse, l'artiste sait utiliser ses émotion tout en traversant l'histoire, parlant de l’épuisement de la terre, de la disparition de la faune et de la flore. Sa peinture utilise le mélange humain et la force du regard, de l'enfant handicapé à la personne transgenre en passant par les prostituées Tous reflètent l’universel.
On retrouve plusieurs techniques dans son oeuvre du dessin à la peinture, du collage à la sculpture. dont il aborde en 1999, le concept des vanités en interprétant le sujet du crâne humain, il traite aussi la pensée de Darwin et celle des scientifiques contemporains, associée à la notion d’un sacré proche du religieux et c'est tout cela que l'on retrouve à travers l'exposition Allegoria qui se tient du 31 mai au 30 décembre dans le château où on retrouve les principales oeuvres (crâne aux papillons, le chant des méduses, Who should be scared ou Face off) mais aussi Ours Bleu Sams de Richard Orlinski ainsi qu'une oeuvre sans titre d'Elmar Trenkwalder, et à l'orangerie dans l'allée principale (Requin en inox).Durant les Journées Européennes du Patrimoine, différentes associations ont montré leur engagement pour sauvegarder le patrimoine et le faire connaître par des ateliers de création (théâtre, bandes dessinées numériques, livres recyclés...). Dimanche 16, Pascal Obispo a lancé à 16 h, le parrainage
du Domaine départemental de Chamarande dans la Cour du château.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3402

Qing Qing, à ta santé!

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 18 sept., 2018 11:15:44
VÉRONIQUE YANG

Elle porte le nom d'une dynastie mais c'est dans celle du comique qu'elle s'est faite remarquer.

Qing est une jeune artiste d'origine chinoise qui à l'origine est venue en France pour apprendre la langue de Molière si romantique puisqu'il s'agit du pays de l'amour comme on lui avait dit en blagant.

C'est d'abord à Grenoble qu'elle pose ses valises. Elle commence à y apprendre le français; elle fait ensuite des études universitaires en géographie et décroche une licence 1&2. Après avoir déménagé à Angers, elle prépare une license 3 et un master en tourisme. A Orléans, elle décide de spécialiser et se dirige vers une formation pour acquérir des compétences complémentaires en information. Avec ses diplômes en poche, elle rejoint le milieu du travail dans l'informatique mais pense à se diversifier en se tournant vers la scène et particulièrement l'humour puisque tous ses amis ne cessent de lui répéter qu'elle est très drôle et que ce pourrait être une belle opportunité.

Notre petite chinoise, originaire de Changzhou près de Nankin dans le sud de la Chine décide de rejoindre une école de one man show et se lance dans l'écriture de sketches en français.

Celle pour qui les débuts en France furent chaotiques à cause de la barrière de la langue, va prendre sa revenche. Elle veut faire passer un message et changer l'image qu'ont les gens de son pays et de ses habitants et qui plus est ne représente pas la réalité. Elle désire faire passer le message et briser les barrières de la culture, le tout avec humour et surtout en tant que simple femme.

"La Chinoise rit" est le premier one woman show réalisée par une chinoise. Elle a tiré les idées de ses propres expériences et d'histoires vraies tout comme pour le sketch de la littérature réalisé grâce à la complicité d'amis ayant une forte connaissance de la littérature chinoise.

Le 22 septembre, elle sera sur la scène pour son show au centre d'animation de la mairie du 9ème, rue de la Tour des Dames et aura Zaef Maiga en première partie. Ce spectacle se résume en une grosse blague, un art qu'elle aime pratiquer depuis qu'elle a compris ce qu'était faire des blagues.

Le titre est un jeu de mot faisant découvrir les "chinoiseries d'une chinoise en France mais il veut aussi avoir vocation de faire comprendre la Chine et les Chinois.

En effet, pour comprendre le comportement d'un chinois, il faut savoir que s'il se met à rire, cela devient communicatif mais ce n'est pas pour cela qu'il s'amuse. Cela peut arriver lors de situations difficiles, d'incidents tragiques, devant la mort, un échec ou tout autre événement néfaste ou encore pour cacher sa tristesse. Le Chinois rit pour surmonter ses problèmes et se défendre même si cela paraît de l'insensibilité ; bien au contraire le rire représente une force suprême de la sagesse et la maîtrise de soi .

Pour un étranger qui ne parle ni ne comprend le chinois, entendre rire peut faire croire qu'on se moque de lui, ce qui quelques fois n'est pas totalement faux de part son allure et sa façon de s'exprimer; la meilleure façon de s'intégrer est de rire avec ses interlocuteurs et de ne pas leur faire perdre la face en sachant lui donner une issue honorable.

Pour apprécier le one woman show d'environ une heure de Qing Qing, pas besoin de parler mandarin ni même de le comprendre, il suffit de pratiquer le français avec ce petit ton qu'utilise les asiatiques. Pour la comédienne ce sera son premier grand événement depuis le spectacle où elle a participé pour le nouvel an chinois à la mairie du 13ème en février dernier devant 600 personnes; son premier coup d'essai avec autant d'envergure s'était déroulé à l'école du One Man Showau théâtre Trévise, au Café Paname et lors du concours des Talents de Ménilmontant auquel elle a participé.

BONNE CHANCE QING QING!




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3401

Réunion sur le climat (GCAS) en Californie autour d'Anne Hidalgo

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 17 sept., 2018 22:54:43
VÉRONIQUE YANG

Le Global Climat Action Summit (GCAS) s'est tenu du 11 au 13 septembre dernier à Los Angeles.

A cette occasion, tous les acteurs non étatiques (villes, ONG, entreprises et citoyens) se sont engagés pour le climat pour la première fois ensemble.

Paris est au coeur du réseau des villes engagées dans la lutte contre le changement climatique, le C 40. Créée en 2005 par l'ancien maire de Londres Ken Livingstone, l'organisation rassemblait 81 des plus grandes villes du monde ainsi que 6 villes observatrices, représentant 49 pays différents, elle est présidée par la Maire de Paris Anne Hidalgo depuis 2014 (réélue en 2018 pour un mandat de 3 ans). De grandes métropoles y sont rassemblées telles que New York, San Francisco, Vancouver, Paris, Moscou, Rome, Milan, Athènes, Séoul, Bombay, Jakarta, Melbourne, Hong Kong, Pékin, São Paulo, Buenos Aires, Le Cap et Le Caire. Ces agglomérations représentent environ 600 millions d’habitants et 25% du PIB mondial mais aussi 70% des émissions de gaz à effet de serre. Afin de réaliser ses projets, de grandes fondations le soutiennent dont la Fondation Clinton ou Bloomberg Philanthropies.

En décembre 2015, 195 pays ont adopté lors de la COP 21 le tout premier accord universel sur le climat juridiquement contraignant. Il évite un changement climatique dangereux, en maintenant le réchauffement planétaire largement en dessous de 2°C. Lors de ce sommet, 1 000 maires se sont engagés à réduire de 3,7 gigatonnes les émissions annuelles de gaz à effet de serre dans les zones urbaines d’ici à 2030. Ensemble, ils ont bâti une stratégie et s'attèlent à respecter les accords de Paris pour le climat en concrétisant leurs actions pour limiter les températures et la pollution.

Du 11 au 13 septembre, le C40, la Convention Mondiale des Maires pour le climat, l'énergie et la ville de San Francisco se sont réunis pour Cities4Climate: L'avenir c'est nous. Le but était de montrer les villes nettoient l'air que nous respirons et comment notre communauté (maires, chefs d'entreprises, acteurs du changement, entrepreneurs et experts du climat du monde entier) peuvent construire des communautés plus saines et plus résilientes.

Le 11 septembre, il a été question du développement des véhicules non polluants et de l'amélioration de la qualité de l'air lors du Clean Transportation Summit.

Le 12 septembre, la valorisation de la nouvelle génération de femmes entrepreneures qui s'engagent pour l'environnement et la lutte contre le changement climatique était au centre du Women4Climat Innovation Workshop. D'ici 2020, le programme vise à permettre à 500 jeunes femmes de jouer un rôle clé dans le programme Deadline 2020. Ce fut aussi l'occasion pour l'événement "The futur is Us" de montrer comment les villes agissent concrètement et durablement pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris mais aussi le lancement d' un concours mondial conçu pour encourager les femmes travaillant dans le secteur des technologies à proposer des solutions climatiques novatrices. Les lauréates recevront une bourse et verront leurs idées mises en œuvre dans les villes du C40. Il faut rappeler que 20 des villes réunies dans le C 40 sont dirigées par des femmes; en 2014, on en comptait que 4.

Le 13 septembre, le Global Climat Action Summit a associé pour la première fois les différents acteurs (villes, entreprises, ONG et citoyens) pour une même mobilisation en faveur des Accords de Paris.

Le sommet Cities4Climate a connu 2 temps forts:

-Le dévoilement de l'étude Climate Opportunity qui évalue l'impact environnemental sanitaire et économique de la transition écologique des villes, réalisée par Bloomberg Philanthropies et Global Covenants of Mayers.

-L'adoption de nouvelles actions communes aux villes du C40 dans le domaine de la construction et des déchets, qui auront un impact positif et significatif sur l'environnement et la qualité de l'air. A ce sujet, la capitale française a été mise à l'honneur par plusieurs de ses actions, la création du Parc Rives de Seine qui a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, la réduction de la place de la voiture en ville, le développement des pistes cyclables et l'adoption unanime du Plan Climat 2020-2050 qui vise à faire de Paris une ville neutre en carbone.

La seconde édition de One Planet Summit se tiendra après le Global Climate Action Summit de San Francisco, le 26 septembre à New-York et sera co-présidée par le président français, Emmanuel Macron, du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Gutteres, du présient de World Bank Group, Jim Yong Kim et de l'envoyé spécial pour les nations unies, Michael R. Bloomberg.

Ce déplacement de la maire de Paris a aussi été l'opportunité de conforter les liens qui unissent les villes de Paris et Los Angeles. Anne Hidalgo était présente aux côtés d'Eric Garcetti, maire de Los Angeles lors de la commémoration des attentats du 11 septembre 2001; elle a ensuite participé au National Memorial Day of Service en faveur des personnes sans- abri puis a visité l'un des futurs sites olympiques des Jeux 2028. Ce fut aussi l'occasion de signer un nouveau pacte d'amitié et de coopération avec London Breed, maire de San Francisco.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3400

Journée du patrimoine dans les coulisses de l'Académie nationale de médecine

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 17 sept., 2018 19:00:55
Gabriel MIHAI

Ce samedi, l'académie nationale de médecine a ouvert ses portes pour la première fois au public lors de la 35ème édition des journées européennes du patrimoine.

Depuis sa création en 1820, l'Académie de médecine, successivement royale, impériale et nationale, s'est adaptée aux évolutions de la médecine et de la société en restant fidèle à sa vocation première.

L'Académie nationale de médecine n'est pas un musée mais détient un patrimoine précieux:
-la signature de la salle des séances;
-sa coupole abritant la statue d'Hippocrate;
-des oeuvres d'art exposées;
- des tableaux d'histoire de la médecine;
- et les bustes de marbre et de bronze de médecins célèbres.

L'Académie royale de médecine a été créée par Louis XVIII en 1820, sous l'impulsion du baron Antoine Portal qui fédéra trois sociétés savantes médicales : la Société royale de médecine, l'Académie royale de chirurgie et la Société de la faculté de médecine fondée par son rival Joseph Ignace Guillotin, et de Louis-Charles Deneux. Ses statuts sont fondés sur ceux de l'Académie royale de chirurgie (1731) et de la Société royale de médecine (1776). L'Académie de médecine, royale devint impériale de 1851 à 1870, puis nationale à partir du 1er mars 1947.

L'article 2 de l'ordonnance de 1820, signée par Louis XVIII définit les statuts et missions de l'Académie royale de médecine comme suit :

« Cette académie sera spécialement instituée pour répondre aux demandes du gouvernement sur tout ce qui intéresse la santé publique, et principalement sur les épidémies, les maladies particulières à certains pays, les épizooties, les différents cas de médecine légale, la propagation de la vaccine, l'examen des remèdes nouveaux et des remèdes secrets, tant internes qu'externes, les eaux minérales naturelles ou factices, etc.

Elle sera en outre chargée de continuer les travaux de la Société royale de médecine et de l'Académie royale de chirurgie : elle s'occupera de tous les objets d'étude ou de recherches qui peuvent contribuer au progrès des différentes branches de l'art de guérir.

En conséquence, tous les registres et papiers ayant appartenu à la Société royale de médecine ou à l'Académie royale de chirurgie, et relatifs à leurs travaux, seront remis à la nouvelle académie et déposés dans ses archives. »

À sa création, l'académie tenait ses séances à la faculté de médecine de Paris. Elle occupa de 1824 à 1850 un modeste local rue de Poitiers, puis s'installa dans la chapelle désaffectée de l'hôpital de la Charité de la rue des Saints-Pères, avant d'emménager définitivement dans l'hôtel de la rue Bonaparte, construit par l'architecte Justin Rochet de 1899 à 1902.

La loi relative à l'enseignement supérieur et à la recherche de 2013 actualise les statuts de l’académie pour lui donner un statut comparables aux académies de l’Institut de France :

"L'Académie nationale de médecine est une personne morale de droit public à statut particulier, placée sous la protection du Président du République."

Elle a pour mission de répondre, à titre non lucratif, aux demandes du Gouvernement sur toute question concernant la santé publique et de s'occuper de tous les objets d'étude et de recherche qui peuvent contribuer aux progrès de l'art de guérir.

Les missions de l'académie consistent à répondre à toutes les questions posées par le gouvernement français dans le domaine de la santé publique. En plus de son rôle de conseiller, elle peut également, sans sollicitation préalable, émettre des avis ou communiqués éventuellement destinés à être largement diffusés. L'académie œuvre également au perfectionnement et à la diffusion des sciences médicales et pharmaceutiques, ainsi qu'à leurs applications.

Elle joue aussi un rôle fondamental, avec les prix et les bourses qu'elle décerne chaque année, dans l'aide à la recherche médicale. Elle délivre ainsi notamment le Prix de l'Académie nationale de médecine, le Prix Jansen et le Prix Albert-Creff, et le prix biennal Drieu-Cholet les années paires.

L'Académie nationale de médecine compte statutairement 130 membres titulaires, 160 membres correspondants, 100 membres correspondants étrangers et 40 membres associés étrangers, 4 divisions:

-Médecine et spécialités médicales
-Chirurgie et spécialités chirurgicale
-Sciences biologiques et pharmaceutiques
-Médecine préventive et sociale, Sciences vétérinaires

L'Académie nationale de médecine a la plus riches bibliothèque de médecine au monde:
400.000 volumes, 113 incunables,plus de 10.000 ouvrages imprimés entre 1471-1810, 4.000 titres de périodiques, 800 manuscrits, 1.200 cartons d'archives depius le XVIII e siecle et 5.800 dossiers biographiques et iconographiques.

L'Académie a été la première à soulever des questions quasi diverses telles que:
-l'échographie qui reste une investigation médicale, garantie par un médecin
-pour la premiére fois, une réglementation des conditions d"hygiéne et de salubrité sur les piercings et tatouages
-l'Académie à été la première à s'être prononcée sur la laicité à l'hopital, etc...

-Un rapport à usage thérapeutique à l'échelle de l'industrie pharmaceutique sur les cellules souches adopté le 5 décembre 2017. Il a été voté pour le traitement des maladies humaines, initiée dans les laboratoires de recherche où l'objectif est de développer des médicaments de thérapie innovante. L'utilisation thérapeutique des cellules souches a débuté avec l'hématopoiétique humaine HSC, médullaires et du sang du cordon, dans le traitement des aplasies, JEP des leucémies et des maladies génétiques hématologiques.

La "santé publique" s'est enrichie de nouveaux domaines comme l'environnement et le développement durable, les maladies émergentes ou l'économie de la santé, les questions qui ont envahi la vie sociale et touchent au-delà des maladies, les problèmes professionnels, climatiques ou de société.

Quand l'Académie développait la prévention:
Tabac, alcool, obésité, drogues, le combat constant a indéniablement compté dans la meilleure prise en compte, comme les campagnes nationales contre les addictions, pour la vaccination et en faveur du dépistage. L'Académie de médecine reste toutefois vigilante pour que des maladies oubliées, comme la tuberculose ou la rougeole, ne resurgissent pas et à l'instar du sida ne surgissent plus.

L'Académie de médecine reste un soutien quotidien bénéfique, une source de remède humain, un équilibre social, de santé et de recherche, de prévention et de dépistage pour la santé publique. Il existe aussi une académie européenne et une mondiale.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3399

Le Village International de la Gastronomie: une activité prestigieuse mise en valeur dans un décor grandiose

GASTRONOMIEPosté par IMPACT EUROPEAN 17 sept., 2018 16:56:06
VÉRONIQUE YANG

La 3ème édition du Village de la Gastronomie et des Cuisines Populaires se tient cette année du 21 au 23 septembre au pied de la Tour Eiffel, Mail Brandy.

Anne-Laure Descombin, présidente de l'association Arte del Alma et initiatrice de ce magnifique projet ainsi que Jean-Claude Meritte, président de la société Codecom et organisateur du Village ont choisi pour parrains de cette édition, 2 personnalités incontournables du monde de la gastronomie: Guillaume Gomez, chef des cuisines du Palais de l'Elysée et fondateur des Cuisiniers de la République ainsi que Stéphane Layani, présent du Marché International de Rungis.

Initialement installé Port du Gros Caillou pour les 2 premières éditions, le Village plante ses tentes au pied de la Tour Eiffel, promenade du quai Branly. Ce sera pour les Parisiens et les visiteurs l'occasion de satisfaire leur curiosité pour des saveurs inconnues venant des 4 coins du monde. Ils pourront découvrir la culture, des spécialités populaires et traditionnelles et inédites présentées par les pays participants et que le public ne trouve pas toujours dans les restaurants parisiens.

De nombreuses manifestations vont se dérouler durant ces 3 jours, des concerts , des spectacles, du folklore, de la danse mais aussi des cours de cuisine et des démonstrations avec des invités de prestige conviés par Sébastien Ripari et le Bureau d'Etudes Gastronomiques.

Des grands chefs français et étrangers vont venir à la rencontre des visiteurs et montrer leur savoir-faire. Parmi eux, on peut citer Christian Etchebest, Mercotte, Gregory Cohen, Mercedes Ahumada (Mexique), Nicolas Baretje (Polynésie Française), Béatrice Fabignon (Outre-mer), Dina Nikolaou (Grèce), Mihaeli Cristian George (Roumanie)...

58 pays et régions françaises vont être présents à ce Village International de la Gastronomie dont le pays d'honneur est la Finlande. Ce pays de 5,5 millions d'habitants reste encore méconnu, on y trouve 188 000 lacs d'eau douce, la plus grande forêt d'Europe et bien sûr le Père Noel! Il présentera des produits naturels et authentiques avec plus de 15 producteurs venant de toutes les régions.

De son côté, l'Indonésie est le pays partenaire du Village; avec ses 18 307 îles, 750 langues, 500 ethnies, elle regroupe 260 millions d'habitants et des multitudes de trésors.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3398

Au Pays basque espagnol, un " Mont St Michel " classé Natura 2000

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 17 sept., 2018 00:25:39
GÉRARD CROSSAY

Au nord de Bilbao, isolé sur son rocher, en surplomb vertigineux au-dessus de l'océan, se trouve l'ermitage de San Juan de Gaztelugatxe.

On y accède à pied par une étroite péninsule après avoir franchi un curieux pont de pierre à 3 arcs et monté courageusement 241 marches.
Une balade magique dans un site grandiose.

Actuellement ensemble touristique majeur de la région, c'est, depuis le Moyen Âge, le lieu de pèlerinage le plus fréquenté de la côte basque espagnole.
Les rites religieux sont bien sûr liés à la mer.

La chapelle abrite les ex-votos que marins et pêcheurs offrent au Saint pour protéger leur bateau des périls de la mer.
Avant de partir à la pêche au thon ou à la morue, pour Terre-Neuve ou pour les Tropiques, les pêcheurs lancent leur bateau face à la chapelle tout en jetant par-dessus bord des herbes brûlées.

Gaztelugatxe et son ermitage de San Juan ont été classés Biotope Protégé, site Natura 2000, par le gouvernement basque en 1998 étant donné l'importance de sa nature, de sa culture et de son paysage.
De récents travaux, utilisant à la fois les matériaux du Xème siècle, les méthodes des chaussées romaines et les idées du XXIème siècle, ont permis de sécuriser et de faciliter l'accès à ce joyau de la Côte basque espagnole.


  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3397

Le "Made in France" en vedette au mondial de la coiffure 2018

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 16 sept., 2018 21:22:41
Véronique YANG

Le 35ème Mondial de la coiffure s'est déroulé les 8, 9 et 10 septembre, porte de Versailles au parc des expositions. Il était inclus dans la Hair & Beauty Week 2018 qui se terminera le 16 septembre.

La Hair & Beauty Week réunit pendant 9 jours près de 250 lieux et événements partenaires. Elle se compose de conférences, tendances expositions, séminaires, nouvelles prestations et nouveaux produits, portes ouvertes, soirées, défilés...

Le MDC est une manifestation annuelle et internationale qui réuni les professions de la coiffure, de la beauté et du bien-être. C'est à cette occasion que se déroulent les championnats du monde de la coiffure, organisés par l'OMC.On y retrouve 50 pays et 1 300 compétiteurs qui s'affrontent lors d'épreuves de coiffure, esthétique, soins et maquillage.Cette année, l'épreuve Barber est venue rejoindre la compétition avec Free Fade Cut et Tatoo Design.

Le salon s'est voulu valoriser de nouveaux produits mais aussi les innovations technologiques et digitales, c'est pourquoi un trophée de l'innovation a été remis par MCB by Beauté Sélection et le magazine l'Eclaireur pour récompenser les produits parmi les 24 nominés les plus innovants ainsi que les acteurs faisant progresser le secteur. Le "Made in France" et ses atouts ont été la vedette de ce salon avec une table ronde organisée sur le sujet le 8 septembre. La pertinence de l'apport de valeur ajoutée par le professionnel a été notée par un jury composé de membres du secteur afin d'attribuer les Awards Innovation. On pouvait retrouver ces spécialistes (65 au total dans 8 catégories) au Village de l'innovation.

Par ailleurs, 8 talents internationaux ont été sélectionnés pour concourir pour la première fois sur la grande scène lors de la 5ème édition de l' "Emergent Talent 2018" organisé par Estetica France et MCB by BS. Chaque Mentor a défendu son équipe de 2 coiffeurs par l'originalité de son travail.

Parmi eux se trouvaient le duo de la maison Gérard et Laurent, icônes pour toutes les générations de coiffeurs pour leurs collections et leurs shows; Marie Coccoluto rédactrice en chef d'Estetica France; Celine Antunes, passionnée depuis son plus jeune âge par la coiffure et créatrice d'un premier salon en Isère puis à Bordeaux où elle officie comme ambassadeur de Schwarzkopf Professional; Beata Bourillon, coiffeur studio, et auteure d'un livre de coiffure « Lady in Paris » après avoir été formatrice à l'Academy Bedfert.

Le lauréat de" l'Emergent Talent 2018" est Laurent Micas de l'équipe de Marie Coccoluto pour ses jeux de postiches colorés, suivi de son co-équipier Gianluca Caruso et son esprit éditorial. Il a ainsi devancé les talents de Céline Antumes (Elody Comtesse et ses tresses de couleurs entrecroisées, Tanina dell'Utri et ses boucles colorées en cascades sur cheveux courts), de Beata Bourillon (Agnès Soronellas et son esprit graphique et dessiné, Klaudia Gorczewska-Goralczyk et sa magie du blanc sibérien), de la maison Gérard et Laurent (Geoffrey Tentillier et son élégance à fleur de peau, Adrien Coelho et son exubérante sophistication).

Le jury était quant à lui composé de la Make up Artist Clotilde Sourisseau, du photographe Gaël Thill et du coiffeur studio Kevin Jacotot, gagnant de la première édition du "Best Emergent Talent, l'attribution de leur vote comptait pour 50 % de la note globale. Le reste étant réservé au public qui a pu voter cette année via la page facebook du MCB by BS.

En partenariat avec Biblond, The Hairdresser a offert à 6 candidats motivés et passionnés, d'une nouvelle génération, la possibilité de remporter le Job de leur rêve lors de la 6ème édition 2018; ils ont été évalués par des recruteurs et testés sur leur qualité professionnelle sur la base d’une prestation modèle. Ils sont passés sur scène 3 par 3 et ont du réaliser un total look et une attache rapide devant le jury composé des directeurs généraux des grandes franchises partenaires. Avant la présentation, une journée de coaching par Stéphane Amaru, fondateur de Tony&Guy France et editorial adviser at Biblond, le magazine des coiffeurs professionels mais aussi d'Anjela Gauvin, responsable web.

Le Mondial de la coiffure est aussi l'endroit où professionnels et particuliers peuvent acheter matériel professionnel, produits de beauté visage, corps et ongles mais aussi trouver les nouveautés du bien-être et des logiciels.

Rendez-vous l'an prochain en septembre 2019 pour une 36ème édition.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3396

Jean-Paul Gaultier fait son show !

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 16 sept., 2018 13:29:08
Daphné VICTOR

Qui mieux que Jean-Paul Gaultier pour parler de lui ? Au lieu d’écrire ses mémoires, le couturier a eu l’idée fantasque de monter un spectacle d’un genre nouveau en son hommage et mettant en avant ses deux passions que sont la mode et l’univers du music-hall. Décidemment, il n’en finit pas de surprendre ! Loin des catwalk, mais toujours sous les feux des projecteurs, sa dernière création s’appelle : « Le Fashion Freak Show ». Pour cette revue pensée comme une grande fête, « l’enfant terrible » de la mode s’est transformé à la fois en auteur, metteur en scène et chorégraphe. Aidé tout de même par la réalisatrice Tonie Marshall et la chorégraphe Marion Motin, il fallait bien à l’inventeur de la marinière, jouer tous ces rôles pour retracer de façon décalée et quelque peu exubérante, son parcours. Un peu à la façon d’un journal intime, il y revisite au grand jour les grandes pages de sa vie couronnée par ses succès comme marquée par ses débordements. Il y fait revivre ses rencontres, ceux qui l’ont inspiré ses créations signatures, ses défilés, ses insensées soirées au Palace et virées nocturnes londoniennes. Une fête qu’il a donc voulu voir perdurer sur scène aux sons du disco, du funk, de la pop, du rock, de la new wave et du punk où une quinzaine d’artistes acteurs, danseurs et circassiens évoluent dans tes tenues surprenantes et iconiques signées par le génie, selon une scénographie des plus extravagantes. Dans cette rétrospective de la culture pop, la chanteuse Demi Mondaine, révélée par ses prestations très remarquées dans « The Voice 7 », interprétera de sa voix rock charismatique certains des titres live du spectacle. Producteur et directeur musical de la revue, Nile Rogers, guitariste et arranger de renom récompensé aux Grammy Awards, marquera également la revue de son empreinte en y produisant deux des titres originaux ainsi que la bande son. Une équipe de choc, pour un pari osé et un show démesuré, burlesque, excentrique et provocateur à souhait de 2h20 à la hauteur de la personnalité du grand créateur. Bref, du pure Gaultier. Alors que la fête commence !

« Fashion Freak Show » , une revue spectacle signée Jean-Paul Gaultier sur « les 50 ans de culture pop à travers les yeux et la vie de l’enfant terrible de la mode » – Théâtre des Folies Bergère (Paris IXème) du mardi au samedi à 20h, samedis et dimanches à 15h – Informations et réservations sur www.foliesbergere.com et www.jpgfashionfreakshow.com



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3395

Championnat du monde de la Coiffure à Paris: la culture globale de la Coiffure, les styles inattendus

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 15 sept., 2018 13:28:44
GABRIEL MIHAI

L’édition 2018 a proposé pour la seconde fois le Championnat du monde de la Coiffure (Hairworld), organisée par l’OMC, Organisation Mondiale de la Coiffure. L’occasion pour MCB by Beauté Sélection de mettre en lumière plus de 1300 talents et compétiteurs internationaux pour lesquels les deux jours d’épreuves ont été dédiés à la coiffure, aux soins et au maquillage par 50 pays.

Il y a des douzaines de catégories dans le monde à y participer et la concurrence 2018 d'OMC Hairworld a accueilli des invités, de glorieuses têtes d'affiche de la culture globale de la Coiffure.

Les styles sont entièrement inattendus tandis que l'accentuation des artistes éditoriaux de la beauté actuelle tend des styles des années 20, 80 et 90, avec des chefs d'oeuvre dénommés, panache éditorial masculin et un mélange des regards créatifs. Ce fut un week-end véritablement triomphant pour le Championnat du monde de la Coiffure!

Le talent débordait car les concurrents tenus à côté de leurs créations avec fierté et naturellement là n'ont eu aucune limite pour attirer les regards des jurés. Ceci signifie que les concours ont honoré des coiffeurs de plus d'un pays pour leur compétence seule, incarnant un emblème vrai de l'amour de l'industrie de la Coiffure et de la célébration du métier.

Les années 20 ont marqué un tournant aussi bien dans le monde de la mode que dans l’univers de la coiffure. Dynamisme et sobriété définissent l’homme des années folles. L’automobile et le sport sont en plein essor et influencent la mode masculine. La coiffure masculine leur donne une allure sportive, du moins dynamique tout en restant dans l’élégance. La coupe est structurée, la raie impeccable et le coiffage soigné.

Il y a eu une forte tendance pour les dégradés aux tempes, les raies et les teintures cette année.
Que vous ayez les cheveux bouclés, épais, fins ou raides, les coupes de cheveux sont tellement nombreuses et créatives que vous n’avez plus d’excuses pour ne pas trouver la coiffure idéale pour votre chevelure. Ces prédictions sont basées sur des coiffures populaires qui prennent de l’ampleur, ici en Europe, en Amérique du Nord et bien évidemment partout.

-Frange coiffée vers arrière et trés Dégradé Bas:
Pour obtenir ce résultat il faut coiffer la frange vers l’arrière tout en utilisant un sèche cheveux.
-Quiff sur Cheveux ondulés plus Barbe déconnectée:
Un Quiff original avec vagues, un dégradé à blanc bas, le tout complété par des contours parfaits.
-Coiffure Crop désordonnée:
Un autre coiffure crop, cette fois-ci totalement désorganisée mais qui donne du caractère à son porteur, la barbe est déconnectée grâce à un dégradé à blanc.
-Coupe Quiff courte et Dégradé Haut:
Une coiffure Quiff sur des cheveux naturels assez désordonnés, un dégradé à blanc qui déconnecte la barbe.
-Side part plus Raie et Comb Over:
Encore une coiffure remarquable, un Side Part accentué à l’aide d’une raie et un Comb Over gominé parfaitement peigné, un dégradé à blanc déconnecte la barbe.
-Quiff plus Teinture:
Un Quiff avec mèches légèrement hérissées et teintées. Encore une fois le dégradé à blanc déconnecte la barbe sur les cotés.
-Coiffure Crop et Barbe contourée:
Un Crop quelque peu en bataille sur le dessus et un dégradé haut sur les cotés, ce qui attire le plus l’attention sur cette coiffure est la barbe reliée à la coiffure et parfaitement contourée.
-Dégradé à blanc et Barbe pleine:
Une coiffure excellente qui donne du caractère et de la virilité à son porteur. Les cheveux sont coiffés vers l’arrière au dessus, dégradé à blanc sur les cotés et une barbe pleine déconnectée.
-Pompadour VS Quiff et Barbe Déconnectée:
Deux styles de coiffure très tendances qui ont cartonné en 2017 et qui ont continué en 2018, à gauche nous avons un Pompadour et à droite un Quiff, les deux coupes sont dégradées à blanc, et la barbe déconnectée. 2 grosses tendances pour 2018.
-Side Part et plus Barbe pleine:
Un Side Part avec une forme proche du Pompadour au dessus, dégradé sur les cotés et une belle barbe pleine.
-Side part et Dégradé à blanc plus Barbe pleine:
Une très belle coiffure, viril, propre et soignée, le side part et le dégradé à blanc sont parfaits, la barbe pleine déconnectée donne un coté très masculin en opposition au dessus méticuleusement coiffé.
-Coiffure Flat Top haut:
La coiffure mythique des années 90, le Flat Top, ce modèle a décidé de le porter vraiment haut, vous pouvez bien évidemment le faire plus court, les cotés et l’arrière sont dégradé à blanc, une coiffure qui sera encore dans le paysage de 2018-2019.
-Side part Comb Over plus Dégradé:
Un Side Part en comb over vraiment bien réalisé et incroyablement propre, dégradé sur les cotés, le tout complété par une barbe bien taillée, une coiffure à la fois virile et élégante qui donnera du charisme à son porteur.

Cette année, les concurrents ont réussi à attirer l'attention masculine à travers les œuvres d'art présentées au salon de coiffure international "MCB by Beauté Sélection 2018".

Salvatore Fodera, président d'OMC, Christophe Gabreau, président de MCB par Beauté Sélection, et Bernard Stalter, président UNEC et coprésident MCB ont accueilli cet événement global étonnant. La nuit globale de récompenses d'OMC samedi a été commanditée par Cindirella Paris, les mêmes sponsors des meubles de concurrence d'OMC Hairworld.

Voici tous les gagnants OMC Hairworld Paris 2018:

Prix de la couleur créative: Tati Shuvalova
Prix Gade Fade Cut: Paco Nogueras
Prix Gents Trend Cut: Axel Vasquez

Prix des médias sociaux: Phil Ring

Mannequin Technique Senior Gents
Champion du Monde: HECTOR ERRECART (Argentine)
Médaille d'argent: Gianluca Di Bitonto (Italie)
Médaille de bronze: Aleksandr Volkov (Russie)

Senior Mannequin Technique Dames

Champion du Monde: VICTOR BAZIN (France)
Médaille d'Argent: Lisa DeRossi (France)
Médaille de bronze: Vera Baumann (Allemagne)

Mannequin Technique Senior Gents
Champion du Monde: KEHSUKE NAKAMURA (Japon)
Médaille d'argent: Yuta Kobayashi (Japon)
Médaille de bronze: Hiroshi Nakayama (Japon)

Modèle de mode dames senior mode
Champion du Monde: ANASTASIYA YATKOVA (Ukraine)
Médaille d'Argent: Olesya Nekora (Kazakhstan)
Médaille de bronze: Natalia Korotchenko (Russie)

Senior Progressif Style Gents
Champion du Monde: DAVID ABBATE (Italie)
Médaille d'argent: Andrea Santacroce (Italie)
Médaille de bronze: Axel Manuel Vasquez (Porto Rico)

Coupe progressive pour dames âgées
Champion du Monde: VALENTINA LAURIA (Suisse)
Médaille d'Argent: Ilena Costantini (Suisse)
Médaille de Bronze: Thibault Carre (France)

Senior Ladies Fashion Day Style
Champion du Monde: MARY SINDACO (Italie)
Médaille d'Argent: Simone Giovanni (Italie)
Médaille de bronze: Lene Marklund (Danemark)

Coupe Prestige Dames Senior
Champion du Monde: SVETLANA UNGEFUK (Russie)
Médaille d'argent: Maxim Ivanov (Russie)
Médaille de bronze: Natalia Sarafutdinova (Russie)

Coupe commerciale pour femmes âgées
Champion du Monde: VICTORIA DIENER (Suisse)
Médaille d'argent: Yuliya Levchenko (Suisse)
Médaille de bronze: Jiao Yulong (Chine)

Coupe Prestige Dames Junior
Championne Internationale Junior: JOSELINE RODRIGUEZ (Porto Rico)
Médaille d'argent: Zorana Vukcevic (Monténégro)
Médaille de bronze: Kariani L. Torres Gonzalez (Porto Rico)

Junior Gents Commercial
Champion International Junior: ALEXARELIS CAMACHO (Porto Rico)
Médaille d'Argent: Marius Koegel (Allemagne)
Médaille de bronze: Naimar Maldonado Rivera (Porto Rico)

Junior Gents Technique
Champion international junior: NU-TING WENG (Taiwan)
Médaille d'argent: Jonathan A. Morales Cosme (Porto Rico)
Médaille de bronze: Xavier Hernandez Lopez (Porto Rico)

Junior Ladies Technical
Champion International Junior: DAMIEN CARNIEL (France)
Médaille d'Argent: Margaux Geay (France)
Médaille de Bronze: Quentin Desmars (France)

Ladies Aesthetics Maquillage de mariée commercial
Champion du Monde: DOMINIQUE ROBERTS (Hongrie)
Médaille d'argent: Kayalvily Jayapragash (Sri Lanka)
Médaille de bronze: Mariana Yudina (Ukraine)

Mesdames Free Nails Painting
Champion du Monde: ANASTASIYA GORYANOVA (Russie)
Médaille d'argent: Liudmyla Komlieva (Ukraine)
Médaille de bronze: Anastasia Dudnik (Ukraine)

Dames Fantasy Nails
Champion du Monde: INNA ASHENBRENER (Russie)
Médaille d'argent: Ekaterina Solomina (Russie)
Médaille de bronze: Anastasiya Mzhelskaya (Russie)

Gents Low Fade Cut
Champion du Monde: PACO NOGUERAS (Espagne)
Médaille d'Argent: Merhan Cecunjanin (USA)
Médaille de bronze: Axel Antonio Rivera (Porto Rico)

Maître styliste
Champion du Monde: MASASHI HARADA (Japon)

Maître styliste dames
Champion du Monde: ILDIKÓ KÁSZONYI (Hongrie)

Coupe Gents Junior
Championne Internationale Junior: SARAH MAZURKIEWIEZ (France)
Médaille d'Argent: Axel Roussel (France)
Médaille de bronze: Andrea Didone (Italie)

Style nuptiale Prestige pour femme junior
Champion international junior: AMNA BASIC (Bosnie-Herzégovine)
Médaille d'Argent: Josephine Holm (Danemark)
Médaille de bronze: Matea Mesic (Croatie)

Junior Gents Coupe Classique
Champion international junior: SHOTA TSUSHIMA (Japon)
Médaille d'Argent: Nu-Ting Weng (Taiwan)
Médaille de bronze: Ya-Fang Guo (Taiwan)

Junior Ladies Hair by Night
Champion International Junior: QUENTIN DESMARS (France)
Médaille d'Argent: Margaux Geay (France)
Médaille de Bronze: Damien Carniel (France)

Body painting
Champion du Monde: NADEZHDA OLINA (Kazakhstan)
Médaille d'Argent: Oxana Melentyeva (Russie)
Médaille de bronze: Mariya Sholohova (Russie)

Maquillage de scène
Champion du Monde: OLGA MARKELOVA (Russie)
Médaille d'Argent: Angelina Sokolova (Russie)
Médaille de bronze: Ashkhen Kostandyan (Arménie)

Tête de mannequin pour femmes
Champion du Monde: CHIH-LIN WU (Taiwan)
Médaille d'argent: Chang-An Zheng (Taiwan)
Médaille de bronze: Huei-Juan Luo (Taiwan)

Conception de tatouage Senior Gents
Champion du Monde: AXEL ANTONIO RIVERA (Puerto Rico)
Médaille d'Argent: Safet Osmanovski (Serbie)
Médaille de bronze: Mikhail Kurbatau (Biélorussie)

Senior Gents Progressive Avant-Garde
Champion du Monde: ALICEA GLARIBET (Porto Rico)
Médaille d'argent: Axel Manuel Vasquez (Porto Rico)
Médaille de Bronze: Jaqueline Engel (Allemagne)

Senior Ladies Progressive Avant-Garde
Champion du Monde: ILENA COSTANTINI (Suisse)
Médaille d'argent: Valentina Lauria (Suisse)
Médaille de bronze: Vitalité Tigrov (Russie)

Maquillage créatif pour femme senior
Champion du Monde: IRMA BALTRUSAITIENE (Lituanie)
Médaille d'argent: Olga Aristanova (Kazakhstan)
Médaille de bronze: Ching-Yao Lin (Taiwan)

Coupe commerciale pour hommes âgés
Champion du Monde: ALLEMAGNE (Frederik Weber, Paul Koegel, Dominik Buchfink)
Médaille d'argent: Italie (Giuseppe Pastore, Graziano Carmine, Svetlana Macari)
Médaille de bronze: Antonio Tambaro (Italie)

Style de mariée commercial pour femmes âgées
Champion du Monde: BENEDETTO SANTANGELO (Italie)
Médaille d'argent: Nelli Koshkareva (Russie)
Médaille de bronze: Francesco Grasso (Italie)

Style de soirée pour femme senior
Champion du Monde: MATHIEU LEGER (France)
Médaille d'argent: Francesca Di Raimondo (Italie)
Médaille de Bronze: Estelle Le Bouedec (France)

Style nuptiale de prestige pour dames âgées
Champion du Monde: TATIANA TRIFANIUK (Ukraine)
Médaille d'Argent: Natalia Sarafutdinova (Russie)
Médaille de bronze: Svetlana Ungefuk (Russie)

Style de soirée pour femme senior
Champion du Monde: ANASTASIYA YATKOVA (Ukraine)
Médaille d'argent: Marina Lubentsova (Russie)
Médaille de bronze: Kateryna Rymar (Ukraine)

Senior Gents Technique Coupe Classique
Champion du Monde: ALBERTO ABBATE (Italie)
Médaille d'argent: Aleksandr Volkov (Russie)
Médaille de bronze: Jacek Chamera (Pologne)

Senior Ladies Technical Hair par nuit
Champion du Monde: VICTOR BAZIN (France)
Médaille d'Argent: Lisa DeRossi (France)
Médaille de bronze: Vera Baumann (Allemagne)

OMC Junior Team Gents Commercial
Champion de l'équipe junior OMC: PUERTO RICO (Alexarelis Camacho, Rivera Naimar Maldonado, Brian Sierra)
Médaille d'argent: ALLEMAGNE (Marius Koegel, Sabrina Dörr, Ismail Zeyrek)
Médaille de bronze: MONTENEGRO (Vlado Sakovic, Luka Bulatovic, Gojko Gogic)

Équipe OMC Junior Team Technique
Champion de l'équipe junior OMC: FRANCE (Margaux Geay, Damien Carniel, Quentin Desmars)
Médaille d'argent: TAIWAN (Tzu-Yi Lai, Hao-Yun Tsa, Tzu-Chen Chen)
Médaille de bronze: NORVEGE (Monika Storvik, Eline Henriksen, Polina Udalyeva)

Technique OMC Junior Team Gents
Champion de l'équipe junior OMC: TAIWAN (Nu-Ting Weng, Ya-Fang Guo, Yi-Ning Yu)
Médaille d'Argent: PUERTO RICO (Efren Sostre Laureano, Xavier Hernandez López, Jonathan A. Morales Cosme)
Médaille de bronze: JAPON (Shota Tsushima, Kodai Kanno, Sae Sasaki)

Equipe Junior Dames OMC Prestige
Champion de l'équipe junior OMC: PUERTO RICO (Joseline Rodriguez, Kariani Torres Gonzalez, Tanairi Correa)
Médaille d'argent: DANEMARK (Josephine Holm, Amanda Kyed Andersen, Cecilie Kudsk Madsen)
Médaille de bronze: BOSNIA HERZEGOVINA (Amna Basic, Selma Rakovac, Haris Alagic)

OMC Best Zone Team Dames Esthétique MONGOLIE

OMC Meilleure Zone Team Senior Gents Commercial
ITALIE

OMC Best Zone Team Senior Ladies Commercial
DANEMARK

OMC Best Zone Team Senior Gents Progressive Avant-Garde
ITALIE

OMC Best Zone Team Dames Senior Avant-garde progressive
CANADA

Tête de mannequin de mode pour femmes
NORVÈGE

OMC Meilleure Zone Équipe Dames Mode Modèle Live
RUSSIE

Tête de mannequin technique OMC Best Zone Team Senior Gents
RUSSIE

Tête de mannequin technique OMC Best Zone Team Senior pour dames
RUSSIE

OMC Best Zone Team Coupe du monde des dames
UKRAINE

OMC Team World Champions Aesthetics Live Model
UKRAINE (Iya Ponemarenko, Mariana Yudina, Olena Sereda)

Championnats du monde par équipe OMC
Champion du monde par équipe OMC: JAPON (Keisuke Nakamura, Yuta Kobayashi, Katsura Yamazaki)
Médaille d'Argent: ITALIE (Antonio Tambaro, Svetlana Macarani, Raffaele De Rosa)
Médaille de bronze: PORTO RICO (Valentin Julian, Julio Morales Ortiz, Marcos Delgado)

Championnats du monde par équipe OMC
Champion du monde par équipe OMC: SUISSE (Victoria Diener, Yuliya Levchenko, Belinda Heeb)
Médaille d'argent: DANEMARK (Louise Oestergaard Iversen, Lene Marklund, Christine Munk)
Médaille de bronze: ITALIE (Benedetto Santangelo, Vittorio Bello, Valerio Santacroce)

Équipe OMC Champions du Monde Senior Gents Progressive Avant-Garde
Champion du Monde par équipe OMC: PUERTO RICO (Alicea Glaribet, Axel Manuel Vasquez, Victor Nuñez)
Médaille d'argent: ITALIE (David Abbate, Andrea Santacroce, Angelo Santangelo)
Médaille de bronze: ALLEMAGNE (Jaqueline Engel, Jacqueline Sieger, Romina Löffler)

Championnats du monde par équipe OMC
Champion du monde par équipe OMC: SUISSE (Ilena Costantini, Valentina Lauria, Nathalie Rey)
Médaille d'argent: CANADA (Stephanie Kyrev, David Costa, Gilbert Michelle)
Médaille de bronze: POLOGNE (Iwona Ostrowska, Joanna Jakóbek, Kamila Janecka-Skalska)

Tête de mannequin de mode pour femmes
Champion du Monde par équipe OMC: ITALIE (Mary Sindaco, Francesca Di Raimondo, Antonietta Vignola)
Médaille d'argent: NORVÈGE (Leif Anders Overland, Marit Blakstad, Trine Ho)
Médaille de bronze: MONGOLIE (Khalzan Bolortsetseg, Aleksandr Khulan, Khurelbaatar Tsogbadrakh)

OMC Team Champions du Monde Senior Ladies Fashion Model Live
Champion du Monde par équipe OMC: UKRAINE (Anastasiya Yatkova, Kateryna Rymar, Kateryna Sadova)
Médaille d'argent: RUSSIE (Marina Lubentsova, Natalia Korotchenko, Aleksandra Golganova)
Médaille de bronze: KAZAKHSTAN (Olesya Nekora, Eleonora Jemenean, Gemma Galina)

Chef de l'équipe technique OMC Team Champions du monde Senior Gents
Champion du monde par équipe OMC: ITALIE (Gianluca Di Bitonto, Alberto Abbate, Alessio Savino)
Médaille d'argent: RUSSIE (Aleksandr Volkov, Viktor Baranov, Olga Matyakina)
Médaille de bronze: JAPON (Shinji Ishikawa, Takashi Nishioka, Noriyuki Mutaguchi)

Tête de mannequin technique pour femmes
Champion du Monde par équipe OMC: FRANCE (Victor Bazin, Lisa DeRossi, Vincent Andro)
Médaille d'argent: RUSSIE (Olga Belokrylova, Oleg Chernikov, Vladislav Vanin)
Médaille de bronze: SUÈDE (Bollan Holgersson, Wilma Augustsson, Malena Williamson)

OMC Team Champions du Monde Championnes Senior Dames de Prestige Cup Live Model
Champion du monde par équipe OMC: RUSSIE (Svetlana Ungefuk, Natalia Sarafutdinova, Maxim Ivanov)
Médaille d'argent: UKRAINE (Tatiana Trifaniuk, Iryna Huliichuk, Inna Kovalova)
Médaille de bronze: KAZAKHSTAN (Olesya Nekora, Natallia Rotmanava, Kira Gonchar)

Après le salon international de coiffure et du maquillage, nous allons suivre la mode et les fashion weeks.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3394

Nikol Pachinian a été reçu par Emmanuel Macron, la communauté arménienne en France et le MEDEF

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 14 sept., 2018 23:59:35
GABRIEL MIHAI

Une délégation gouvernementale est arrivée en France, dirigée par le Premier ministre Nikol Pachinian, pour une visite officielle de deux jours.

Le premier ministre arménien Nikol Pachinian est arrivé à Paris où il doit effectuer une visite de deux jours à l’invitation du président Emmanuel Macron, un mois jour pour jour avant la tenue à Erevan du 17e sommet de la francophonie, ou va participer le président de la République Français.

Le premier ministre Nikol Pachinian a été reçu ce vendredi le 14 septembre à l’Elysée pour un entretien avec le Président français Emmanuel Macron.
Après la cérémonie, la poignée de main et la photographie rituelle, les dirigeants des deux pays ont poursuivi leur discussion dans le cadre d'un déjeuner de travail.

Emmanuel Macron a souligné que son pays était prêt à poursuivre les efforts visant à développer une coopération étroite avec l’Arménie dans différents domaines.

Le premier ministre a déclaré sa confiance dans le développement des relations diplomatiques arméno-françaises établies au cours des dernières années et souhaite qu'elles continueront à se développer dans tous les domaines du dialogue politique régulier, les connexions inter-actives, les relations dynamiques décentralisées, la coopération économique, culturelle, éducative , scientifique, les soins de santé et d’autres domaines, ainsi qu’un cadre juridique assez complet. "Je suis convaincu que notre rencontre donnera une nouvelle qualité à nos relations privilégiées basées sur une amitié historique séculaire".

Il a souligné l’importance du Sommet de la Francophonie en Arménie et a ajouté que c’était l’un des événements les plus importants à Erevan depuis l’indépendance tout en réitérant l'engagement des autorités pour assurer le plein succès du Sommet en exprimant sa confiance qui augmentera le prestige et l'influence de la Francophonie. Nikol Pashinyan a attaché de l'importance au Forum économique francophone qui se tiendra à Erevan le 10 octobre qui vise à promouvoir les contacts et les interactions entre entrepreneurs.

Les parties ont échangé des points de vues sur le règlement de la question du Karabakh et l'importance de ses moyens exclusivement pacifiques dans le cadre de l'OSCE Groupe de Minsk. Nikol Pashinyan a félicité les pays coprésidents, notamment les efforts de la France visant à assurer la paix et la stabilité dans la région. Il a souligné que l'Arménie était déterminée à poursuivre les négociations pour parvenir à un règlement pacifique du conflit.

Emmanuel Macron a conclu un accord sur un programme complet des relations Arménie-France discutées en détail lors de la prochaine visite d'Etat du président français en Arménie.

A peine arrivé à Paris, Nikol Pashinyan a déposé une gerbe au monument de Komitas, rendant hommage aux victimes du génocide arménien.

Le Premier ministre a dîné avec les représentants de la communauté arménienne en France, notamment des députés, des hommes politiques, des personnalités, des hommes d’affaires, des artistes parmi lesquels se trouvaient le maire de Lyon, Georges Kepenekian, le maire adjoint du 9e arrondissement de Paris Alexis Govcyian, Patrick Devedjian, les co-présidents du conseil de coordination des organisations arméniennes de France Ara Toranian et Mourad Papazian, les hommes d’affaires Daniel Kourkchyan, Serge Churuk, Alain Mikli, le footballeur Yuri Jorkaeff et Alain Terzian. Il a noté dans son discours, que la présence de la communauté Arméniens française symbolisait des opportunités possibles aujourd’hui en Arménie.

"Ce qui s’est passé en Arménie est assez facile à comprendre. Les citoyens arméniens ont retrouvé confiance en eux. C’est le changement clé qui a eu lieu. Peu importe qui est le gouvernement et qui est l’opposition - les gens sont la seule source de pouvoir en République d’Arménie et il n’y a pas d’exagération."..."Plus tôt aujourd’hui, j’ai accueilli et rencontré des représentants du groupe d’amitié France-Arménie. Je leur ai dit qu’un nouveau système de gouvernance était en train de s’organiser en République d’Arménie, celui de la démocratie directe."...."Je pense qu’un nouveau processus a commencé en Arménie, qui se répandra dans le monde entier. Je veux croire que le peuple arménien et l’Arménie ont assumé un rôle d’importance mondiale et je pense également que la nation arménienne a le potentiel, les antécédents et les compétences nécessaires pour avoir son mot à dire dans le développement de nouveaux systèmes dans le monde. Beaucoup de choses restent à dire, mais je veux vous assurer que je pourrais lire dans vos yeux tout ce que vous vouliez dire, et j’espère que vous avez vu dans mes yeux ce que vous vouliez entendre."

Aujourd'hui, il a également rencontré les membres du Mouvement des entreprises françaises MEDEF et a appelé à des investissements en Arménie.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3393

La course la Parisienne

SportsPosté par IMPACT EUROPEAN 13 sept., 2018 20:57:58
Véronique Yang

Dimanche dernier, la 22ème édition de "La Parisienne" a eu lieu du Pont d'Iéna au Champ de Mars en passant par la place de la Concorde et l'esplanade des Invalides. Elle avait pour thème "New York City".

"La Parisienne" est une course traditionnelle 100% féminine qui se déroule sur 6,7 km dans Paris, tous les ans en septembre. Elle s'ouvre à toutes les femmes quelque soit l'âge, l'horizon ou le niveau, qu'elle soit joggeuse, débutante ou sportive confirmée.

Née en 1997, grâce à Patrick Aknin, ancien dirigeant du marathon de Paris, cette course a réuni 1512 participantes sur un parcours de 7,5 km dans le Bois de Boulogne pour la première édition dont la marraine n'était autre que Colette Besson.

A partir de 2001, la course s'est mobilisée en faveur de la lutte contre le cancer du sein, les sommes récoltées à cette occasion sont reversées à la Fondation pour la Recherche Médicale. Au cours des années, le nombre des participantes dont la moyenne d'âge avoisine les 40 ans, s'accroît et on atteint plus de 400 000 inscriptions lors de l'édition 2018.

Le premier village a été installé au Trocadéro en 2003. Le Challenge Entreprises, créé en 2004 avec 31 équipes entreprises, le chiffre atteindra 4500 avec près de 500 entreprises dont 95% sont en Ile de France et 16 300 coureuses entreprise soit en moyenne 34 coureuses par équipe, en 13 ans. La plus grande équipe a été celle de Carrefour/Ooshop composée de 1010 participantes et l'entreprise la plus assidue est Ipsos avec 13 participations.

Pour les 10 ans de la course en 2006, on atteint les 10 000 participantes et le thème des voyage est choisi pour la première fois pour animer le village et le parcours. Les entraînements de préparation commencent en 2008. Tous les ans, les destinations de la fête et les marraines sont différentes. En 2014, la Maire de Paris, Anne Hidalgo est au départ de la course ainsi que pour celui des années suivante. Denis Brogniart en assure l'animation en 2015 et la ministre des sports Laura Flessel donne le coup d'envoi en 2017.

Le Challenge Entreprise La Parisienne permet aux collègues féminines d'une entreprise d'échanger et de communiquer tout en renforçant l’esprit d’équipe, la cohésion avec un défi sportif original.

Le village situé au Champ de Mars permet pendant 3 jours (cette année les 7,8 et 9septembre) de mieux se connaître et de s'entraîner dans une ambiance festive, musicale et conviviale avec des cours de danse, de fitness, des séances de massages, tout en profitant des nombreux stands et activités présents sans oublier de reprendre ses forces avec des barres énergétiques, des fruits et de boissons rafraîchissantes.

A la fin de la course, chaque concurrente a reçu ses cadeaux et sa médaille, le diplôme est récupérable sur internet. A la clé, le Trophée du Bien-être.

La course a été remportée par Fadouwa Ledhem (0h23mn 40 secondes) suivie de Fatoumata Sankhare (0h25mn 12 secondes) catégorie Scratch, l'équipe "Les Reines suédoises "dans la catégorie Copines, "Mairie de Paris" dans la catégorie entreprises, Marie-Hélène Genest dans la catégorie "Mère-fille "(0h 32mn 16 secondes), Jessica Calvo dans la catégorie "Maman" (0h 27 mn 20 secondes), Marie-Hélène Genest dans la catégorie Grand Maman (0h32mn 15 secondes).

Rendez vous l'an prochain en septembre pour la 23ème édition.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3392

FESTIVAL CUISINES DE RUE

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 13 sept., 2018 20:27:06
Véronique Yang

Le premier Festival Cuisines de rue s'est tenu à Paris, Place de la République du vendredi 7 au dimanche 9 septembre.

A cette occasion, 24 camions, triporteurs et stand ont permis aux passants de découvrir des cuisines internationales tout en apprenant d'avantage sur les différentes cultures.

L'inauguration s'est faite vendredi 7 en présence d'Olivia Polski, adjointe de la Maire de Paris, chargée du commerce, de l'artisanat etdes professions indépendantes; des maires du 3ème, 10ème et 11ème arrondissement, Mr Pierre Aibenbaum, Mme Alexandra Cordebard et Mr François Vaugelin mais aussi Frank Trouet, directeur généra de Synhorcat, Olivier Lignan, président du Street Food en Mouvement et Laurence Goldgrab, présidente du groupe Radicaux de gauche, Centre et Indépendants.

Tout au long du Festival, les commerçants ont pu offrir leurs spécialités aux parisiens et visiteurs durant des moments d'échange cordiaux, accompagnés d'une ambiance musicale. Le café "Fluctuat Nec Mergitur" situé sur la Place de la République a participé à ces échanges conviviaux en tant que partenaire de l'événement.

Ce projet est né après un appel à projet en octobre 2017, à la suite duquel 41 propositions ont été retenues pour s'implanter dans Paris

Ce fut donc l'occasion de découvrir les saveurs de cuisines exotiques de bonne qualité venant de divers horizons. C'est ainsi que pouvait se retrouver à la table d'un coréen avec bibimpap et kimbap chez Kimpop Foodtruck , capverdien avec cachupa et feijoada chez Cap Vert - Les Papilles , colombien avec avarepas chez Aji Dulce ou Mexicain avec les tacos chez Maria & Juana , italien ou breton...mais aussi déguster le bon burger traditionnel chez So Food Toit, Zef , La Mobylette Verte, The BBQ Brother, Mobile Burger; Une version asiatique où le pain est remplacé par du riz compressé, le rice burger, était proposée Akiko's Burger.

La Bretagne proposait des crêpes et des galettes bio chez Food Breizh etBio Concept Food. On pouvait aussi déguster des quiches et des tartes à La Traction Gourmande, des huitres chez Ostrenn, un sandwich jambon-beurre chez Panham ou un magret à la plancha chez Eddy, Vélo cuisine.

Pour ceux qui préféraient le sucré, des glaces à la Tropicale, des pralines chez Fifi la Praline les attendaient ; une gorgée de bière locale des Brasseries Parisiennes permettait de se rafraîchir.

Mais qu'elle est l'origine des food truck?...

C'est en 1872 aux Etats-Unis que le premier food truck est né à Providence dans le Rhode Island. A cette époque, pas de moteur mais des chevaux. Walter Scott, le créateur de ce wagon de bois avec le strict minimum pour cuisiner a fait ainsi naître le premier fast-food en se garant chaque soir dans la cour d'un média local afin de servir des sandwiches, tartes cafés et boissons aux journalistes qui travaillent tard le soir. C'est ainsi que naquirent les "Lunch Wagon" qui prirent rapidement de l'expension sur la Côte ouest américaine. Avec le développement de l'industrie automobile, les camions ont remplacé les chevaux. En 1936, le véhicule en forme de hot-dog géant apparaît et dans les débuts des années 50, celui pour les crèmes glacées.

Les food-trucks comme ceux que nous connaissons actuellement sont nés après la Seconde Guerre mondiale de cantines ambulantes, proposant une nourriture plus élaborée et ceux d'aujourd'hui ont été élaborés en en 2008 à Los Angeles sur l'idée originale d'insérer des mets coréens dans des tacos. Très vite, ils deviennenet renommés grâce aux réseaux sociaux.

L'idée a traversé l'Atlantique en 2011 grâce à une Américaine, Kristin Frederick, qui créa le premier food-truck gourmand, "Le Camion qui Fume". En 2014, on ne trouvait que 3 exemplaires à Paris, faute d'autorisation de la Mairie qui craignait de la concurrence déloyale Pourtant 250 demandes d'emplacement avaient été faites en 18 mois.

En 2015, un appel à candidature pour 40 emplacements a été déposé du 15 avril au 15 mai, en présentant très précisément les aspects culinaires, environnementaux et économiques du projet. L’utilisation de produits issus de circuits courts ou de la filière bio, et de matériaux durables et réutilisables devra être pleinement intégrée et valorisée tout comme les camions devront s’insérer dans l’espace urbain de façon créative et esthétique, en juin 56 emplacements étaient dédiés. Fort de cette réussite, un autre projet arrive en 2016; finalement en octobre 2017, 41 nouveaux food-trucks s'installent à Paris sur 19 emplacements pour une durée de 2 ans.

Le prochain festival du street food se tiendra à Lyon du 13 au 16 septembre puis celui du Food Truck du 21 au 23 septembre à St Maur au moment de la Fête de la Gastronomie. Le phénomène du food-truck étant une nouvelle tendance, on en rencontre de plus en plus partout en France.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3391

Miroir, mon beau miroir ?

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 13 sept., 2018 00:06:02
Daphné VICTOR

Bureau de poste, agence Pôle Emploi, mairie… les services administratifs en passant par les cabinets politiques ou médicaux nous font vivre des situations cocasses, parfois, assez aberrantes. Pendant 1h20, ce sont ces absurdités qui sont, sur un ton sarcastique, mises en joue. Dans la ligne de mire ? Les travers de la société actuelle par le biais de scénettes caricaturées et caustiques. Un constat satirique qui soulève la réflexion : allons-nous continuer à subir passivement les incohérences d’un système qui sclérose notre quotidien ?

« Le bonheur au quotidien » : des tableaux de vie, des pastiches sous forme de sketchs cyniques avec pour toile de fond l’ironie, sous l’inspiration de Florian Hessique, mis en scène par Michel Alexandre, avec dans les rôles de Monsieur et Madame tout le monde, Dominique Frot et Florian Hessique – Théâtre Daunou (Paris IIème) du mardi au samedi à 19h - Infos et Réservations : 01 42 61 69 14 https://www.billetreduc.com/217437/evt.htm



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3390

Charity Day: Quand le monde des marchés financiers est en première ligne pour venir en aide à l'enfance et à la recherche médicale

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 12 sept., 2018 17:43:50
VÉRONIQUE YANG

BGC Partners est une entreprise de services américaine, leader mondial sur les marchés financiers. Ses bureaux étaient situés au 105ème étage du One World Trade Center.

Lors de l’attaque contre les Tours Jumelles le 11 septembre 2001, le groupe a perdu 658 collaborateurs, soit un quart des victimes de cet horrible attentat.

Après avoir reversé 25% de ses résultats annuels aux familles des victimes pendant 4 ans, BGC a décidé de mettre en place à partir de 2005 une journée de charité annuelle, le jour anniversaire de l’attentat. A l’occasion de cette journée internationale de solidarité, baptisée « Charity Day », la société et ses 18 filiales reverse l’intégralité du chiffre d’affaire du Groupe à des associations, acquis grâce à l’implication de célébrités qui pour l’occasion se sont transformées en « brokers » afin de réaliser le plus de transactions possible en l’espace de quelques heures et en faire bénéficier l’association qu’ils représentent.. Un thème associatif différent est choisi tous les ans dans chaque pays. Depuis 2005, 150 millions dollars ont été récupérés grâce aux marraines et parrains des associations et leurs aptitudes à enregistrer des ordres de bourses avec l’aide de courtiers professionnels.

Pour l’édition 2018, la filiale française Aurel BGC a accueilli une cinquantaine de personnalités qui se sont succèdées dans les bureaux et pour certaines, ce n’était pas la première fois.

Les associations ont été choisies selon leurs réalisations, leurs projets, leur domaine d’intervention et leur sérieux . La majorité d’entre elles sont en rapport avec l’enfance malade et défavorisée. Nous retrouvons ainsi dans le palmarès, la Fondation Arthritis, la Fondation ICM, la Fondation Alzheimer, les Petits Princes, Espérance Banlieues, Les Bonnes Fées, Les Rois du monde, ces 4 dernières se rapportant aux enfants.

La Fondation Arthritis: engagée dans la recherche sur la polyarthrite depuis près de 30 ans; l’univers du sport s’y est mobilisé avec le tennisman Michaël Llodra, l’athlète Muriel Hurtis, les rugbymen Pascal Papé et Marc Lièvremont (pour la seconde fois), mais également les comédiens Julie Ferrier (présente l’an dernier) et Arnaud Ducret , Joyce Jonathan, Elodie Gossuin, Nicolas Canteloup, Margot Laffite,Vincent Guérin, Albert Spano et plusieurs joueurs de l’ASSE 1976 dont Dominique Bathenay et Jean-Michel Larque. lLa communication sur les maladies graves et handicapantes dès le plus jeune âge est au centre du travail de l’association qui réserve chaque année plus d’un million d’euros à la recherche, soit 10 millions d’euros depuis sa création.

L’ICM, l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière a été créé en 2006, il a soutenu par le coureur automobile Paul Belmondo, Jean Todt et Philippe Candéloro (ces 2 derniers présents l’année dernière). Ouvert depuis 2010 à la Pitié-Salpétrière a une action internationale. L’ICM bénéficie d’un éco-système privilégié avec son personnel spécialisé. Il est devenu en moins de 10 ans, le premier centre de référenceen neurosciences en France et le 3ème au niveau européen.

La Fondation pour la Recherche sur Alzheimer, créée en 2004 à la Pitié-Salpétrière, participe au Charity Day pour la première fois , représentée par Chantal Ladessous( pour la seconde fois cette année), les auteurs-compositeurs-interprètes Pierre et Alain Souchon, la mannequin Estelle Lefébure, le comédien Michel Boujenah, ainsi que l’animateur Télé Stéphane Plaza qui ont fait leur baptême du feu. Il s’agit de la seule association dédiée à la recherche clinique en France souhaitant combattre la maladie. Chaque année, 500 000 à plus d’un million d’euros sont versés pour la recherche depuis 14 ans.

Les Petits Princes représentés par l’animateur radio Manu Lévy, la journaliste Marie Drucker et la chanteuse Tal ainsi que l’animateur et comédien Julien Courbet. L’association née en 1987 réalise les rêves des enfants et adolescents gravement malades, atteints de cancers, de leucémies et de certaines maladies génétiques…Elle est un lien pour 150 services hospitaliers en France. Chaque jour, un rêve d’enfant est réalisé et c’est le cas de plus de 6 700 depuis 1987.

Les Bonnes Fées , association créée en 2015 par 15 Miss France, ont eu pour ambassadrices Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France, accompagnée de Mareva Galanter, Corinne Coman , Maeva Coucke (Miss France 2018), Melody Vilbert, Alicia Aylies, Camille Cerf,,l’animatrice télé Valérie Damidot, toutes déjà présentes l’an dernier et cette année une nouvelle venue Alexandra Rosenfeld. Les collectes de fonds financent des programmes de recherche spécifiques tout comme des opérations de sensibilisation sur le terrain ou d’aide au grand public.

L’association Espérance Banlieues, les’humoristes Olivier de Benoist et Sandrine Sarroche ont décroché le téléphone pour lever un maximum de fonds lors de cette journée exceptionnelle. Fondée en 2012 par Eric Mestrallet, l’association a pour but de créer et développer des écoles privées hors contrat apportant une solution alternative, pragmatique et surtout adaptée aux besoins spécifiques des quartiers défavorisés.

Les Rois du Monde, créée en 2012, cette association composée de 34 bénévoles actifs, vient en aide aux orphelins hospitalisés et nécessiteux en France, établissant un lien entre hôpitaux et maisons d’enfants en organisant des sorties culturelles, des ateliers découverte. A l’époque des fêtes de fin d’année, l’association parcourt la France en compagnie des reines du monde qui deviennent des « Mères Noel », Mickey et Minnie qui distribuent des cadeaux. Pour le « Charity Day, l’artiste et sculpteur Richard Orlinski ainsi que l’animateur tv Laurent Boyer, se sont transformés en brokers pour la seconde année consécutive.

Le Charity Day est vraiment devenue une institution pour le monde des associations qui, grâce aux célébrités s’y prêtant au jeu, peuvent ainsi récolter des fonds pour de bonnes actions.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3389
Suivant »