JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Le feu d'artifice célèbre la Fête de la Fédération

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 15 juil., 2019 20:23:10
VÉRONIQUE YANG

Le traditionnel concert de musique classique s'est tenu pour la septième fois cette année avant le feu d'artifice du 14 juillet.

Plus de 500 000 personnes se sont réunis sur le Champ de Mars au pied de la Tour Eiffel pour assister au concert puis suivre le feu d'artifice dont le thème était "La Fête de la Célébration". A cette occasion, la Maire de Paris, Anne Hidalgo a invité 600 familles des quartiers populaires parisiens sur le Parvis des Droits de l'Homme où ils ont pu suivre le spectacle qui était retransmis à la télévision sur France 2 tout comme le concert.

La Fête de la Fédération est l'ancêtre de la fête nationale ( depuis 1880) célébrée le 14 juillet 1790, elle correspondait au premier anniversaire de la prise de la Bastille, sur le Champ-de-Mars de Paris. Ce jour là, le Roi Louis XVI a prêté serment à la Nation et à la loi devant les 83 députés présents.

Comme les années précédentes, la société Ruggieri a réalisé ce feu d'artifice d'une durée de 40 minutes sous la direction artistique de David Proteau et a nécessité 214 postes de tirs, dont 186 sur la tour Eiffel. A 23 h, les premières fusées ont embrasé le ciel devant des spectateurs émerveillés au son de musiques très en rapport avec le thème.

La soirée a commencé à 21h15 par le Concert de Paris, suivi das plus de 10 pays grâce à UER-Eurovision, présenté au public par Stéphane Bern réunissant les plus grands noms du classique autour de l’Orchestre National de France dirigé par Alain Altinoglu Au total, 19 œuvres, à commencer par Berlioz ("La Damnation de Faust " Marche hongroise") puis Charles Gounod (Roméo et Juliette "Je veux vivre)" par Aleksandra Kurzak; Georges Bizet (Carmen Ouverture et " Séguedille "Gaëlle Arquez; encore Charles Gounod (Faust " Le Veau d’or" ) par René Pape; Giuseppe Verdi (Nabucco " Va pensiero"); Charles Aznavour / Gall ("La Mama" (orchestration de Didier Benetti) par Roberto Alagna /Xuefei Yang; Aram Khachaturian (Gayaneh " Danse du Sabre"); Antonio Vivladi (Giusino " Vedro con moi diletto ") par Jakub Josef Orlinski; Joaquin Rodrigo (Concerto d’Aranjuez) par Xuefei Yang; Jacques Offenbach (La Gaîté Parisienne "Ouverture et Vivo" et La Périchole " Vous a-t-on dit souvent ") par Gaëlle Arquez/ Roberto Alagna; Piotr Ilyitch Tchaikovski (Concerto n°1 pour piano et orchestre 3ème mouvement) par Khatia Buniatishvili; Fromental Halévy (La Juive " Rachel, quand du Seigneur ") par Roberto Alagna; Anton Dvorak (Rusalka " Ode à la lune") par le violoncelliste Gautier Capuçon; Johannes Brahms (Danse Hongroise n°5); Franz Lehar (La Veuve joyeuse " Lippen schweigen" par Aleksandra Kurzak/ Roberto Alagna; Ludwig van Beethoven (Symphonie n°9 " Ode à la joie") par
Aleksandra Kurzak /Gaëlle Arquez/Roberto Alagna/René Pape et pour terminer Claude Rouget de Lisle / Hector Berlioz ("La Marseillaise").
Véritable succès, l'édition de l'an dernier a rassemblé 2 652 millions de Français devant leur écran. Et une dizaine de millions en Europe.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3934

14 Juillet: les blessés de guerre honorés et neuf pays participant aux côtés de la France à l'Initiative européenne d'intervention

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 14 juil., 2019 23:51:26
GABRIEL MIHAI

Le traditionnel défilé du 14 juillet a été cette année placé sous le signe de la coopération européenne, un des grands chevaux de bataille d'Emmanuel Macron. Le chef d'État a présidé les festivités en présence de plusieurs dirigeants européens, dont Angela Merkel et Theresa May.

Les neuf pays participant aux côtés de la France à l'Initiative européenne d'intervention (IEI), née il y a un an sous l'impulsion du président Macron, avec pour objectif de développer une "culture stratégique partagée", sont représentés au sein du défilé qui s'ouvrira sur leurs emblèmes.

4.300 militaires, 196 véhicules, 237 chevaux, 69 avions, 39 hélicoptères… Comme chaque année, c'est un ballet parfaitement chorégraphié qui défile sur l'avenue des Champs-Élysées. La coopération militaire européenne, chère au président Emmanuel Macron, est l'un des thèmes centraux de l'édition 2019, conclue par un hommage aux blessés de guerre.

Le chef de l'État a démarré sa revue des troupes en partant de la place de l'Étoile vers 10 heures, pour descendre l'avenue des Champs-Élysées et saluer la foule rassemblée sur les côtés de la célèbre avenue. Une partie du public l'a sifflé , " certains des participants ont déclaré que certains d'entre eux faisaient partie des gilets jaunes" .

Peu après 10 heures, après le passage inaugural des troupes par Emmanuel Macron, le traditionnel défilé a été ouvert par des militaires venus d'Allemagne, de Belgique, du Danemark, d'Espagne, d'Estonie, de Finlande, des Pays-Bas, du Portugal et du Royaume-Uni, qui ont descendu les Champs Elysées avec leurs emblèmes. Plusieurs avions et hélicoptères européens ont été intégrés au sein du défilé aérien dans le ciel de Paris.

Le premier tableau du défilé, est consacré à l'innovation de défense, priorité affichée des armées. Robots, drones et exosquelettes utilisés par les militaires seront déployés place de la Concorde, devant la tribune présidentielle, tandis que les nouveautés technologiques dans le spatial, l'aérien, le terrestre, le maritime et le cybernétique ont été présentées sur grand écran.

Les spectateurs ont assisté à une démonstration futuriste de Flyboard Air, une plate-forme volante propulsée par cinq réacteurs à jet d'air, inventée par le champion du monde de jet-ski marseillais Franky Zapata.

L'armée de l'Air a fait défiler pour la première fois son nouvel avion d'entraînement Pilatus PC-21, sur lequel les futurs pilotes de chasse sont désormais formés. Le Transall C160 Gabriel, un avion espion très rarement montré, a fait lui aussi une apparition remarquée dans le ciel parisien.

Le défilé aérien a précédé l'intégrations notamment a un avion de transport A400M allemand et un C130 espagnol. Parmi les hélicoptères qui ont clôturé le défilé sont deux Chinook britanniques.

Le tableau final du défilé est consacré aux blessés des armées, en écho au défilé du 14 juillet 1919, ouvert, 100 ans plus tôt, par les invalides et gueules cassées de la Première guerre mondiale. Trois pensionnaires des Invalides en fauteuil roulant ont défilé aux côtés de trois militaires récemment blessés en opérations, au son de la musique de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Ils ont été rejoints par des sportifs blessés, symboles de la reconstruction.





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3933

Festival Off d'Avignon. La Cité des Papes redevient pour un mois la plus grande scène théâtrale du monde

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 13 juil., 2019 12:51:39
GÉRARD CROSSAY

Du 5 au 28 juillet, ce festival alternatif de compagnies indépendantes propose plus de 1600 spectacles pour le théâtre et le spectacle vivant, danse, arts plastiques, marionnettes, musique ... dans 139 lieux différents, dont une trentaine de théâtres permanents, les autres étant éphémères.

Il est un gigantesque marché pour les directeurs de théâtre, les programmateurs de festivals, les institutions scolaires, départementales ou régionales, tant pour la France que pour les pays de la francophonie et les institutions françaises à l'étranger.
Jusque tard dans la nuit, partout dans les rues de la ville, acteurs, metteurs en scène, directeurs de théâtres d'Avignon présentent de façon ludique et humoristique leur spectacle.

Le Festival d'Avignon créé par Jean Vilar existe depuis 1947.
Le Festival Off naît en 1967 à l'initiative d'André Benedetto qui, dès 1966 avait ouvert son théâtre, le Théâtre des Carmes, défiant l'institution théâtrale de l'époque. Le mouvement contestataire de 1968 établira définitivement le "Off" dans la Cité des Papes, face au "In".


Déjà deux coups de coeur pour cette cuvée 2019 ... des lettres ...

"Les Lettres à Anne" au Sham's Théâtre.

"Je n'avais que 14 ans, cela m'a laissé une impression ... ineffaçable", confie Anne Pingeot, parlant de sa première rencontre avec François Mitterrand, 41 ans, marié et père de 2 fils.
Leur passion naît lorsqu'Anne, 19 ans, vient à Paris pour ses études. Débute alors une correspondance amoureuse intense et enflammée.

De 1962 à sa mort, en 1996, François va écrire à "son Anne", "son Animour", plus de 1200 lettres d'une grande qualité littéraire.

Nathalie Savalli, dans une mise en scène de Frédéric Fage, avec talent et émotion, nous en lit quelques-unes dans une mise en scène illustrée de photos de la carrière politique du chef d'Etat.Les derniers mots exprimés : "Mon bonheur est de penser à toi et de t'aimer. Comment ne pas t'aimer davantage."

Les Français ne découvriront l'existence d'Anne Pingeot, compagne secrète du Président Mitterrand, qu'à la mort de ce dernier, lorsque les deux familles, l'officielle et la clandestine, se rassemblèrent autour de son cercueil.

Anne Pingeot et leur fille Mazarine ont accepté la publication en 1996 chez Gallimard de ces magnifiques lettres d'amour qui constituent à présent un document historique.

"La Lettre d'une inconnue" au Théâtre de la Carreterie.

« À toi qui ne m’as jamais connue », ainsi commence ce très beau texte de Stefan Zweig,

L'écrivain autrichien, au travers du récit de la vie d'une femme, évoque l'amour à la folie de celle-ci qui, petite fille de 13 ans, s'éprend de son voisin d'appartement, un bel écrivain de 25 ans, qu'elle va aimer en secret jusqu'à son dernier souffle.

Quand la famille déménage, c'est un drame pour l'enfant. A 18 ans, elle le revoit, le séduit.

Il ne la reconnaît pas.

Un enfant naît de leur liaison éphémère, un enfant dont il ne connaîtra jamais l'existence et qui mourra à l'âge de 10 ans au grand désespoir de sa mère qui le vénérait.

Bien plus tard, leurs chemins se croiseront de nouveau. Là encore, il ne la reconnaît pas, la prenant même pour une fille de joie..

Caroline Vidal, dans une mise en scène de Céline Patrizio, accompagnée au piano par le compositeur Guillaume Garrones, incarne avec justesse, fougue et tendresse, cet amour absolu d'une femme qui, à la veille de sa mort, éprouve juste le besoin de se raconter à l'être aimé, sans le juger.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3932

Exposition : Le Modèle Noir de Géricault à Matisse, Musée d'Orsay

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 10 juil., 2019 11:48:20

Claudine BESSOU

Le modèle noir est une exposition qui montre l’importance des modèles noirs qui ont croisé le destin des peintres et qui ont contribué à l’élaboration de leurs œuvres. Elle est la première de ce genre en France qui s’intéresse à ce chapitre de l’histoire de l’art.


Les peintres ont vraisemblablement recruté leurs modèles au sein de la petite population noire installée en France au XIXe siècle et qui pouvait éventuellement poser pour eux. Ces peintures d’hommes et de femmes contrastent avec les tableaux stéréotypés associés aux personnages noirs, ce qui a contribué à élaborer un nouvel esthétisme. La conquête coloniale est montrée à travers des décors de villages indigènes reconstitués. Rares sont les possibilités d’associer un visage avec un prénom, un surnom, ou un pays d’origine pour rendre leur identité aux différents modèles qui posaient pour les peintres.


Un souffle nouveau est apporté au monde du spectacle par la nouvelle présence de la communauté noire qui transforme le Paris des années 1920, refuge de la discrimination raciale. Originaires des Etats-Unis, des Antilles et des Caraïbes, la présence de personnalités noires dans le milieu du spectacle et du cirque est notable. En apportant avec eux une nouvelle musique comme le jazz, des revues et des films, les performances des artistes noirs sont célébrées. C’est aussi la découverte de la danseuse Joséphine Baker, la plus célèbre.


Théodore Géricault (1791-1824), met sa fougue romantique sur des représentations virulentes au service de la cause des noirs en raison d’une législation restrictive. Henri Matisse (1869-1954), entreprend un long voyage en destination de Tahiti en passant par les Etats-Unis et travaille alors à partir de plusieurs modèles métisses.


Cette exposition est organisée par les musées d’Orsay et de l’Orangerie et The Miriam and Ira D. Wallach Art Gallery, Université de Columbia, New York, en collaboration avec le Mémorial ACTe de Pointe-à-Pitre, avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France.


Exposition à découvrir jusqu’au 21 juillet 2019


Musée d’Orsay

1 rue de la Légion d'Honneur

75007 Paris




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3931

Les Champs Elysée aux couleurs du Carnaval Tropical

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 09 juil., 2019 23:35:30
Véronique YANG

La 18ème édition du Carnaval Tropical de Paris s'est tenu dimanche 7 juillet sur les Champs Elysées à l'initiative de la Ville de Paris et de la Fédération du Carnaval Tropical de Paris et de l'Ile de France.

En début d'après-midi, plus de 2 000 carnavaliers et 23 groupes venus de l'Ile de France et des outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Wallis et Futuma... ) mais aussi d'Amérique du sud (Bolivie, Brésil, Colombie, Pérou) se sont mis en route pour cette parade devenue incontournable depuis sa création en 2001.

Les groupes ont défilé pendant près de 4 heures du Rond-Point des Champs Elysée jusqu'après l'avenue George V, devant le jury présidé par le Président de la Fédération du Carnaval de Basse-Terre (Guadeloupe) Fernand Sonor et composé de la Maire de Paris, Anne Hidalgo et son premier adjoint, Emmanuel Grégoire; la Maire du 8ème arrondissement, Jeanne d'Hauteserre; l'ex Ministre des Outre-Mers et députée de la 15ème circonscription de Paris, George Pau-Langevin; Ian Comfort, Directeur du Carnaval de Notting Hill; la danseuse- chorégraphe-directrice artistique Leeya; le comédien-influenceur-humoriste, Tanai alias Cleeveland; l'animateur TV-C8, créateur de MOUVK et coach sportif, Kevin Coique; la chanteuse comédienne et animatrice TV, Tina Ly; la responsable développement Métropole ADEP, Marie-Laure Durst; la conseillère en valorisation de l'image de Miss Guadeloupe 2004, Magalie Grava; la Make up artiste, dirigeante de Make up Box, Karine Gatibelza et la conseil en communications, relation presse, musical influencer,Rebecca Marival et D'autres personnalités étaient présentes pour applaudir la parade comme la cheffe et conseillère régionale d'Ile de France, Babette de Rozières accompagnée de son époux ou encore l'actrice Firmine Richard.., après un demi-tour, les troupes sont redescendues jusqu'à la tribune du Jury qui décerne les prix dont le Grand Prix du Carnaval Tropical. Le thème choisi cette année était "Paris, la Folie Carnaval".

Ce fut une fois de plus pour les quelques milliers de spectateurs, l'occasion de s'émerveiller devant les costumes aux couleurs chatoyantes des différents pays représentés et de s'évader au son des tambours Bèlè, Ka, Sub ou rouleurs mêlés aux konn lambi, steel pan, grosses caisses mais aussi aux rythmes du chacha. Toutes les figures du Carnaval, danses traditionnelles (biguine, mazurka, piké, djouk, samba...) et autres représentations afro-caribéennes et d'Amérique Latine se sont côtoyées.

La Reine du Carnaval 2019, Julia, a eu le privilège d'ouvrir la parade entouré du Roi 2019, Julio, de la Reine-Mère 2019, Louisette et de la Mini Reine 2019, Shana, accompagnés par les danseurs du groupe Cocoshine's et des première et seconde dauphine de la Reine.

La "Famille Royale" était suivie par les 23 groupes suivants:

1.ADOM, 2.Association Cumbia (IFC)-Colombie, 3.Azulinha,4.Bagay Ka Brennen (BKB), 5.Bloco de Paris, 6 et 7 Caporales San Simon (Bolivie), 8.Les Danseuses d'Or, 9.Estampas del Peru, 10.Ethnick97, 11.Fedasbol (Bolivie), 12.Kafraternité, 13.Karaib'Vibe (Strasbourg), 14. Kreyol'ys, 15.La Famille Royale/Cocoshine's, 16.Lanmen Keyrol, 17.Makavelik Mass, 18. Mas Lyberasyon , 19.Malaka Sisters, 20. Mass Paname, 21.Pirouli Band (Guadeloupe), 22.Tropikana, 23.Roulo d'or/ADOM.

A l’issue du défilé, le jury a révélé le nom du lauréat du Grand Prix de la Ville de Paris, il s'agit du groupe "Tropikana", également lauréat du Meilleur costume francilien. Pour le Meilleur costume invité, " Pirouli Band" est le gagnant. "Adom-Roulo d’Or" a remporté le Prix de la Fédération et les Boliviens de "Caporales San Simon", le prix du Meilleur groupe invité. "Danseuses d'or" remporte 2 prix, Meilleur char et Meilleure école de samba, tout comme "Kreyol'ys" qui a décroché les titres de Meilleur groupe à caisse et Meilleure Chorégraphie. La remise des prix aura lieu en septembre.

Rendez vous l'an prochain durant le premier week-end de juillet pour la 19ème édition avec encore plein de surprises.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3930

Olivier Raynal, un cowboy français au Festival d'Avignon

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 05 juil., 2019 01:57:04
Véronique YANG

Le 73ème Festival d'Avignon ouvre ses portes du 4 au 23 juillet pour le "IN" et du 5 au 28 juillet pour le "OFF". Il se tiendra dans 40 lieux dont certains classés sur la liste du Patrimoine de l'Unesco.

Créé en 1947 par Jean Vilar à Avignon, le Festival d'Avignon (Festival "IN") est un festival alternatif de théâtre et de spectacles vivants. En 1966, André Benedetto ouvre son théâtre," le théâtre des Carmes", pour la représentation de sa pièce; il deviendra le Festival d'Avignon "OFF" après l'ouverture par Jean Vilar, l'année suivante,du cloître des Carmes, voisin du théâtre.

Le Festival d'Avignon "OFF" est l'un des plus grands si ce n'est le plus grand festival au monde de compagnies indépendantes, c'est également un grand marché du théâtre où les programmateurs de tous pays viennent faire leur sélection. En 2010, le "Village du Off" est créé. Lieu d'accueil et de vente de cartes du Off, il accueille les rencontres et les débats entre public, professionnels et artistes. Le dernier soir du festival off le bal de clôture y est ouvert pour tous les porteurs de la carte du Off. L'an dernier, le festival OFF a accueilli 1538 spectacles à l'affiche dans 133 lieux et le village du off s'est agrandi. Des conférences ouvertes au public se produisent 3 fois par jour à l'espace central et des rencontres entre professionnels se tiennent dans la cour uniquement réservée pour cette activité.

Le Festival "IN" dont la programmation dépend du Directeur du festival, actuellement Olivier Py, invite et paye les troupes qui jouent très souvent à guichet fermé. A l'opposé, les compagnies qui jouent dans le festival " OFF" payent et louent des créneaux horaires dans les théâtres ouverts (plus d'une centaine de lieux dont 90% sont fermés le reste de l'année). Elles investissent beaucoup d'argent dans le Off, dans l'espoir de voir que les programmateurs et directeurs de salles venus de la France entière et même de l'étranger, achètent leur spectacle.. Les théâtres renommés affichent des spectacles de qualité et font souvent salle comble; c'est le cas des salles permanentes d'Avignon: Le Chien qui Fume, Le Théâtre du Chêne noir, Le Théâtre des Halles, Le Théâtre du Balcon, le Théâtre des Carmes, CDC Les Hivernales, regroupées depuis 2004 pour constituer "Les Scènes d'Avignon) ou des salles semi permanentes: La Luna, le Théâtre Roquille, le Théâtre des Béliers avec Alexis Michalik à l'honneur, La Tache d'encre, Le Bourg-Neuf...

Parmi les nombreux artistes qui se produisent au Festival d'Avignon cette année, nous avons rencontré Olivier Raynal qui reprend le rôle d'Eddy dans "Fool for Love" de Sam Shepard au Théâtre Pixel.

Sam Shepard est un dramaturge et acteur américain né le 5 novembre 1943 à Fort Sheridan dans l'Illinois. Il passe son enfance sur des bases américaines où vit sa famille puis s'installe avec elle en Californie. Après avoir étudié l'agronomie pendant un an, il rejoint une troupe itinérante et s'installe à New-York à Greenwich Village en 1963. Après un séjour en Angleterre de 1971 à 1974, il devient écrivain en résidence au Magic Theater de San Francisco suite à sa première pièce "Cow Boy"; en 1979, il reçoit le Prix Pulitzer pour "Buried Child".

Batteur du groupe Acid Rock, il développe son goût pour la musique et le cinéma où il opère en tant que scénariste et auteur (Me and my Brother en 1969, Zabriskie Point en 1970, Texas pour Wenders en 1984). En 1970, il devient comédien puis le partenaire de Kim Basinger dans "Fool for Love" de Robert Altman en 1983, puis dans "La neige tombait sur les cèdres" aux côtés d'Ethan Hawke avec lequel il tourne ensuite Hamlet.​ Il meurt à Midway (Kentucky) après plus de 50 ans de carrière, le 27 juillet 2017 des suites de la maladie de Charcot à l'âge de 73 ans.

Adapté au cinéma en 1983 par Robert Altman avec Sam Shepard et Kim Basinger, "Fool for Love" sort sur les écrans en 1985. A l'origine, pièce de théâtre écrite par Sam Shepard, elle raconte l'histoire de May et d'Eddy qui se retrouvent dans un motel aux frontières du désert. Leurs retrouvailles sont particulières mêlant émotion et souvenirs quelquefois douloureux du passé qui les rattrape et liés au lourd secret qui les unit: May et Eddy sont demi-frères, le tout baigné dans une ambiance d'alcool sous le regard d'un vieil homme qui n'est autre que le père de May. A l'occasion du Festival d'Avignon, Olivier Raynal aura la dure tâche de reprendre le rôle d'Eddy qu'avait interprété Sam Shepard.

Olivier Raynal est un comédien, auteur, compositeur né le 3 juillet 1975 à Houston au Texas de parents français travaillant dans la restauration. Pourtant, le jeune Olivier passionné de dessin, chant et sport (tennis, natation, ski...) ne dérogeait pas les traditions artistiques de la famille avec une Tante, Florence Raynal, chanteuse d'opéra à l'Opéra Comique; un grand-père paternel Raymond Raynal, peintre, écrivain, acteur et metteur en scène à Paris; un arrière-grand-père, Maurice Raynal, critique d'art renommé à la fin du XIXème siècle et reconnu par les plus grands artistes du début du XXème siècle tel Picasso, Braque, Gris ou Matisse qui fit le portrait (exposé au MOMA de New-York) de l'arrière grand-mère d'Olivier, Germaine Raynal, "Femme sur un tabouret" en 1914.

Après des études au lycée à Washington, l'idée de rejoindre les Beaux-Arts à Paris, il auditionne pour une pièce de théâtre de San Antonio au Texas, est accepté et monte sur les planches; l'été de la même année, il entre à l'école de théâtre bilingue,"Acting International" sous la direction de Robert Cordier, Leslie Chatterley et Pascal Castaletta et 2 ans plus tard, il joue sa première production au théâtre "La Mama" dans une pièce de Guy Shelly, "Le vent Coulis". Entre 1998 et 2002, il se produit à Chicago, New-York, Washington et Paris et fait se premiers pas au cinéma dans "L'Auberge Espagnole" de Cédric Klapisch. Toujours en 2002, il s'installe en tant qu'acteur et musicien à Los Angeles après avoir intégré la série "Red Eyes" de Michael Damien. En 2005, il écrit et enregistre un album avec son groupe "Stripped Polaris" pour Warner Brothers France mais aussi avec de grands noms comme Tim Pierce (guitare), Josh Freese (batterie), Paul Bushnell (basse) et Paolo Conte. Il retourne à Paris en 2006 après une tournée d'un an et demi.

Durant les année qui suivent, il travaille en tant que barman dans un établissement situé à côté du Moulin Rouge. C'est là qu'il rencontre sa future femme, Caroline Renno, meneuse de revue du Moulin Rouge et grâce à l'amour de sa vie, il reprend son chemin d'auteur compositeur et comédien en tant qu'acteur et voix off dont celle de Bill dans "Boule et Bill". Il est aussi la voix de la campagne Diesel, "Only the Brave". Au cinéma, on le retrouve dans "High Strung" avec Jane Seymour (2016) puis dans la suite qui sort cet été, ainsi que dans de nombreuses séries (" Deep", des séries anglaises, américaines et canadiennes dont "The Crown", saison 3 qui sort en 2019 sur Netfix. En 2018, il a interprété "un vrai français" dans le film "La Légende" de Florian Hessique. Il a aussi écrit et produit 5 nouveaux titres avec son groupe "Srtipped Polaris" et son ami co-auteur Andrew Doolittle. Olivier est titulaire d'un master du GFCA ( Giles Foreman Centre for Acting) de Londres avec le maître Giles Foreman, apprenant la technique du YAT (approche pédagogique inspirée de la psychologie, célèbre par Yat Malmgren, co-fondateur de la célèbre école "The Drama Centre" à Londres).

Cet été, le Festival d'Avignon lui permet de faire son grand retour sur les planches avec le rôle d'Eddy dans la pièce de Sam Shepard, "Fool for Love".

A part cela, Olivier a un autre projet en tête qui lui tient à coeur depuis des décennies, très loin de la scène, puisqu'il s'agit d'un voyage en Afrique pour s'occuper des éléphants dont l'existence est en grand danger et tout ce qui se passe dans la région.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3929

Une ménopause en bonne règle

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 04 juil., 2019 12:53:31
Daphné VICTOR

Quelle idée de faire un spectacle avec pour sujet la ménopause ? Mais quoi de plus fantaisiste, et de plus original que de mettre en avant cette période importante dans la vie génitale des femmes qui, rappelons-le, correspond au terme de toute possibilité reproductive ? Eh bien ici le tabou est brisé. On ose en parler ! À l’ordre du jour ? Bouffées de chaleur, transpiration, ballonnements, insomnie, sueurs nocturnes, sots d’humeur, boulimie, désir en berne, sécheresse vaginale, prise de poids, chute des cheveux… Chacun de ces bouleversements internes qui font que le corps féminin est en pleine mutation sont évoqués avec humour à travers quatre femmes, venues flamber leur carte bleue en ce premier jour de soldes aux Galeries Lafayette. Mais pas d’inquiétude, ce ne sont que de mauvais moments à passer. Pas d’autres choix que d’accepter toutes ces fluctuations hormonales avec leurs effets secondaires et de faire avec. Face à la méno, la péri ou la postménopause, la féminitude va reprendre ses droits.

Aussi et bien que tout les oppose, ces quatre quinquagénaires vont se sentir solidaires les unes aux autres et surtout comprises. Merci à ce seul point commun qui les unit, celui d’être ménopausées. Plus qu’un état, la ménopause est un graal. Ben oui ! On est dans la pleine force de l’âge, en quête d’hédonisme. Plus de cycles menstruels, donc plus de risques d’être fécondée. Bye bye pilule ou stérilet et vive la liberté ! Alors oui, « Le temps se fait la belle, mais la belle elle, elle a tout le temps… ». Au placard l’appréhension. Seul importe d’être prête, de vivre ce qui vient et d’oser s ‘exclamer « on est ménopausée, on va tout déchirer ! »

« Ménopause, la comédie qui bouscule les règles », une comédie feel good, chantée et très enjouée aux multiples jeux de mots. Une thérapie qui fait du bien et qui réconcilie avec les idées reçues sur la ménopause, versus démocratisée et banalisée, coécrite par Alexandra Cismondie et d’Alex Goude, mise en scène par Alex Goude, interprétée avec humour et complicité par Dominique Magloire, Christine Khandjian, Marianne Viguès ou Patricia Samuel, Marion Posta – Théâtre de la Madeleine (Paris VIIIème) du mercredi au samedi à 20h30 et les samedis et dimanches à 16h. Jusqu’à fin août 2019 - Réservations : 01.42.65.07.09 - Site web : www.theatre-madeleine.com

Visuels (C) Emilie Brouchon et D VICTOR


  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3928

So'Kanaa récolte ses lauriers d'or

GASTRONOMIEPosté par IMPACT EUROPEAN 04 juil., 2019 12:36:41
Véronique YANG

Un Laurier d'or a été remis à So'kanaa,une boisson à base de canne à sucre vendredi 27 juin au Carrousel du Louvre durant le salon UP.

Le salon Up est le premier salon du réseau professionnel Wabel créé en 2012, mettant en contact acheteurs et fournisseurs de produits de consommation. Les fondateurs de cette plateforme, Pierre Asseo, Antoine Bonnel et Aurélien Van Berten ont décidé de lancer la première édition au Carrousel du Louvre les 27 et 28 juin derniers. Ce fut l'occasion pour 300 exposants dont 30% français, de présenter sur 6 000 m² des nouveautés dans des domaines aussi variés que la beauté, l'alimentation et les boissons parmi lesquelles So'kanaa s'est retrouvée propulsée grâce au Laurier d'or qui a récompensé le produit pour ses bienfaits au niveau santé et bien-être.

Durant les 2 jours du salon, les organisateurs avaient prévu des conférences sur des thèmes comme le sur-mesure, les grandes tendances beauté de 2020 avec des intervenants tels Lucile Battail, fondatrice de Laboté, Nathalie Lebas-Vautier, ex-Ekyog, créatrice de la marque Marie Marie et de l'agence Good Fabric, ou encore Virgine Corbasson, directrice de Câlin.

Jeudi 27 au soir, lors de la soirée d'inauguration où l'ancienne championne de natation synchronisée et désormais fondatrice de l'Académie des Passions, Muriel Hermine était présente, des Awards ont été distribués aux produits les plus innovants et engagés sur des thèmes tels que la naturalité ou la protection de l’environnement.

Pour cet événement inattendu, plus de 2 000 visiteurs professionnels (acheteurs qualifiés, influenceurs, investisseurs, grandes marques…) sont venus des 4 coins du monde (Europe, Chine, États-Unis, Moyen Orient et d’Asie du Sud Est) pour échanger durant ces 2 jours selon les principes développés par Wabel. Une plateforme de connexion était animée en fonction des besoins grâce à du matching dédié.

Côté alimentation et boissons, beaucoup de produits énergétiques et innovants tenant compte de l'environnement et de la biodiversité. Cette soirée a été l'occasion de récompenser le jus de canne So'kanaa, premier en Europe et dans le monde, Saveur de l'année 2018, et de remettre un Laurier d'or à son créateur, distinction de prestige à l'Internationale décernée par la Fédération Internationale du Tourisme et son président Jean-Eric Duluc.

Premier fabricant et distributeur d’extracteur de canne à sucre homologué CE, distributeur incontournable de bâton de canne à sucre surgelée et premier producteur de jus de canne embouteillé 100% naturel à longue conservation, Christophe Luiger et la marque "So'Kanaa, a mis le jus de canne à la portée de tous en la commercialisant en bouteilles de verre dans les pays tropicaux et désormais en Europe. Les jus sont 100% purs et sans aucun traitement ni aucune modification de ses propriétés organoleptiques. Coupée à la main, issue de culture propre et raisonnable, la canne à sucre So'Kanaa provient toujours de petites plantations afin de vous offrir une boisson la plus équitable possible.

La boisson, inspirée du jus traditionnel local de la Caraïbe, du Brésil et de tout le sud-est de l’Asie est 100% d’origine naturel, pasteurisée et sans sucres ajoutés, naturellement sucrée. De par son saccharose directement assimilable, elle est recommandée aux sportifs avant et pendant l’effort pour un coup de fouet occasionnel mais toute la famille peut aussi en profiter car dotée de sucres lents non raffinés et de vitamines du complexe B (B1-B3PP-B5-B6-B9), riche en vitamines B12, de Protéines, Sodium...



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3927

La troupe Mégalithe fait son cinéma au Casino Barrière de Deauville

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 04 juil., 2019 01:11:29
Daphné VICTOR

Silence !!! Action ! On danse et on chante sur la scène du casino Barrière à Deauville ! Ici point de figurants, mais une troupe de 9 professionnels dont un meneur de revue comédien qui pousse le « La » en live. Tous sont issus du milieu du Music-Hall et sont dirigés par la complémentarité artistique de Thierry Mercier (danseur, notamment soliste au Lido de Paris pendant 4 ans, cancaneur, chorégraphe, metteur en scène…) et de Michel Prosperi (danseur, chorégraphe et comédien). Ensemble, ils forment la compagnie Mégalithe, régulièrement sollicitée pour la qualité de ses spectacles.

Pendant 1h30, ils émerveillent la scène en présentant « Deaullywood », une rétrospective clin d’œil sur les grands standards (notamment ceux tournés dans la commune des turfistes aux planches célèbres comme l’incontournable « Un homme et une femme » de Claude Lelouch) ainsi que sur les comédiens et les cinéastes cultes que compte le 7ème art. Normal penserez-vous pour une ville qui célèbre chaque année le cinéma américain ? Certes. Il est vrai qu’entre les longs métrages et Deauville, l’histoire d’amour ne date pas d’hier.

Dans ce show enlevé, enjoué et glamour, aucune fausse note quant au scénario bien ficelé et aux « séquences » colorées bien équilibrées qui s’enchaînent en mariant judicieusement danses contemporaine, jazz, latino, classique, cancan revisité à la sauce western et en variant les registres. Orchestrés sur des musiques modernes et entraînantes, les codes du cabaret sont respectés comme il se doit : paillettes, strass, plumes, boas, portés, levés de jambes, ports de bras, jetés grand écart, pirouettes, costumes et tenues légères…, aucun ne manque à l’appel. Et côté attractions ? Hors champs, un gros plan est fait sur un trapéziste, un équilibriste et un acrobate au ruban qui, chacun leur tour, tourbillonnent et se déploient toute en grasse, légèreté et dextérité dans les hauteurs du luxueux salon de réception des Ambassadeurs, au plus grand émerveillement des spectateurs. Quand arrive le clap de fin, la séquence se termine sur un élégant final colorés de noir et de jaune. « Le rideau sur la scène tombe » avec pour générique « Que vive le cinéma !

Teaser : https://www.youtube.com/watch?v=2oDm-LXS608#action=share

« Deaullywood », la nouvelle revue moderne, énergique et très feel good du Casino Barrière de Deauville qui atout d'une grande - Salon des Ambassadeurs - 2 rue Edmond Blanc à Deauville présentée par la compagnie Mégalithe - Dîner-spectacle à partir de 20h00.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3926

Exposition Renaissance(s) de la Galerie Capazza à l'Hôtel Goüin de Tours

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 03 juil., 2019 14:47:27
Véronique PHITOUSSI


L'Hôtel Gouin est devenu un écrin pour l’exposition de la Galerie Capazza pour les 500 ans de la Renaissance en partenariat avec le Conseil Départemental d’Indre–et-Loire.

La Galerie Capazza a répondu à la demande de Monsieur Jean-Gérard Paumier, Président du conseil Départemental d’Indre-et-Loire. Monsieur Jean-Gérard Paumier a souhaité pour la deuxième fois que la Galerie Capazza organise une exposition dans le magnifique Hôtel Goüin. La précédente exposition s’était faite au Palais Jacques Cœur à Bourges.

2019 marque les 500 ans de la mort de Leonard de Vinci au Clos Lucé à Amboise et aussi la naissance de Catherine de Médicis à Florence et le début de la construction du château de Chambord.

La région dispose de prestigieux sites inscrits au patrimoine de l’Unesco, plusieurs projets sont donc proposés dans un élan territorial afin de promouvoir la culture, les sciences, le patrimoine, le tourisme, l’économie sans oublier l’environnement. Ces projets permettent de créer un échange entre les époques et les thèmes de la Renaissance : le patrimoine, les sciences et techniques, les arts, la culture et l’art de vivre.

Cette programmation est à l’image de Leonard de Vinci, par son effervescence à créer, construire, chercher, toujours en recherche….

C’est avec brio et professionnalisme que la Galerie Capazza a su favoriser l’ouverture vers différents horizons à travers des œuvres et matériaux tout aussi différents et variés.

Cette exposition Renaissance(s) met en valeur 17 artistes et 100 œuvres mêlant les arts majeurs, les arts appliqués et les arts décoratifs.

Les visiteurs peuvent découvrir et apprécier les œuvres de Jean-Gilles Badaire et ses techniques mixtes, les sculptures en verre souflé de Marisa et Alain Begou, Claude Champy et ses grès, Philippe Charpentier et son tryptique en technique mixte, les sculptures de Jacky Coville, Jean-François Fouilhoux et ses celadons, Gérard Fournier et ses sculptures en basalte et verre, Felipe Gayo et ses peintures et collage, Nathalie Grall et ses gravures sur cuivre, les huiles sur papier sur bois de Jani, Georges Jeanclos et ses fameuses sculptures en terre cuite et en bronze, les toiles de Jean-Louis Kolb, Michel Madore et ses fusains, Pierrot Men et ses photographies, Les Grès d’Andoche Praudel, Fabrice Rebeyrolle et ses peintures sans oublier Sandra Zeenni et ses grès.

La diversité permet à chacun de s’ouvrir sur le monde de l’Art sans contrainte et sans à priori.

Le public pourra au gré de ses déambulations ressentir cette sensibilité si perceptible, transmise par les artistes à travers leurs œuvres. Le Matériau, la matière est vivante et échange avec chacun, chacune dans ce bel Hôtel Goüin de Tours.

Le public ne pouvait rêver plus bel écrin pour l’exposition de la Galerie Capazza en l’honneur de Léonard de Vinci, 500 ans de RENAISSANCE(S).



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3925

We can dance: un spectacle Parc de Bercy pour couronner un an de travail

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 03 juil., 2019 00:01:07
Véronique YANG

Dimanche 30 juin, le spectacle de clôture des sessions de "We can Dance 2019" s'est tenu au Parc de Bercy à partir de 15h.

“Wecandance” est un nouveau concept créé par Chris Lefèvre-Malmanche il y a 5 ans. Il s’agit d’une activité liée aux loisirs, au fun, au sport mais surtout artistique, qui s'adresse à des néophytes sans aucune expérience dans la danse.

Pour accéder aux ateliers de "We can Dance" dirigés par ce chorégraphe professionnel expérimenté, il faut seulement avoir envie de s’épanouir et explorer son âme d’artiste, il n’y a ni sélection d’entrée, ni compétence requise. Tout le monde peut les fréquenter même les débutants, la réussite dans les ateliers de chorégraphies permet d’en tirer une satisfaction personnelle.

Chris, le créateur du concept est né dans la région de Reims il y a 45 ans. Attiré par la danse, il entre au conservatoire puis l'Opéra de Reims qu'il quitte en 1999 pour rejoindre Paris. Il rejoint alors l'univers des danses tropicales et exotiques et en même temps une compagnie d’art lyrique avec qui il fait la tournée des Zéniths et Palais des Congrès de France.

En 2003, il prend la tête de la Compagnie Satine en tant que responsable, danseur et chanteur et y reste pendant 7 ans. En 2011, il interprète Eros dans “Psyché”, spectacle de danse contemporaine retraçant l’histoire d’amour entre Psyché et Eros, avant de voir ses efforts récompensés par la création de sa première compagnie de danse,"We can dance" sous forme d’activité et de loisir pour novices et amateurs passionnés et partager son vécu avec des gens qui ont toujours rêvé du métier d’artiste malgré une orientation différente. Tous les ans, fin juin, le show est la consécration d'un an de travail.

Après le Parc André Citroen (75015) l'an dernier, "We can dance" a posé ses valises au parc de Bercy (75012) pour le show final de l'année sous un beau soleil et des températures moins caniculaires que ces derniers jours. Pour la première fois, cette année, la Mairie de Paris avait annoncé le spectacle sur ses panneaux et la foule était au rendez-vous pour applaudir les efforts bien récompensés du dur labeur de la centaine de danseurs, dont seulement 4 hommes, conduits par Chris et sa collaboratrice Maria. De plus, le spectacle était présenté en partenariat avec la ville de Paris et la Caisse des dépôts et Consignations.

Au paravent, pour la Fête de la Musique le 21 juin, un extrait du spectacle d'environ 20 minutes avait été présenté sous la grande verrière de la caisse des dépôts et consignations, gare d'Austerlitz (75013) avec les thèmes de musiques de films comme "carmina","pirate", "mama mia", "fame" ou "greatest showman"

Pour la rentrée, Chris vous attend à Paris et désormais à Bordeaux, alors n'hésitez plus et venez vous inscrire pour la nouvelle session.

Renseignements et inscriptions: www.wecandance-paris.com



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3924

Bilal Hassani en concert sur le podium après la Marche des Fiertés 2019

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 02 juil., 2019 14:57:11
VÉRONIQUE YANG

La 41ème Marche des Fiertés parisienne dont le slogan était "Filiation, PMA: marre des lois à minima" a eu lieu samedi 29 juin entre la Gare Montparnasse et la place de la République où la grande scène a accueilli Bilal Hassani.

Cette année, "La Marche des Fiertés est illustrée par une affiche inspirée "d'Alice au pays des merveilles" de Lewis Caroll mais avec une balance (de la justice) déséquilibrée (d'un côté, le code civil qui écrase le lapin contre de l'autre, les doudous des enfants de familles LGBT). Par ailleurs, l'année 2019 marque le 50ème anniversaire des émeutes de Stonewall, série de manifestations violentes survenues dans la nuit du 28 au 29 juin 1969 contre un raid de la police qui avait eu lieu dans le bar Stonewall Inn de New York. Elles sont considérées comme le tournant qui a permis l’éclosion du militantisme LGBT aux États-Unis et partout dans le monde.

Après des résultats attendus depuis plusieurs années (2013), un projet de loi concernant la bioéthique et l'ouverture de la PMA doit être présenté à l'Assemblée Nationale fin juillet et commencer fin septembre, pourtant cela est insuffisant car dans les textes, la PMA est réservée aux femmes et rien n'est prévu pour les personnes intersexes, trans ou non binaire alors que des commissions pluridisciplinaires de centres de PMA pourraient examiner les situations au cas par cas. Par ailleurs, concernant l’ouverture de la reconnaissance, aucune solution n'est offerte pour tous les enfants déjà nés dont les parents ne souhaitent pas se marier ou se sont séparés. Tous les enfants doivent naître de procréation avec un tiers connu, de PMA faite à l’étranger, de Gestation Pour Autrui à attendre des mois, voire des années dans l’insécurité en attendant qu’un tribunal accorde l’adoption de l’enfant du conjoint à leur parent social, à condition qu’il soit marié; le refus de faire rentrer dans le droit commun les familles LGBT pèse sur les enfants.

Après les discours des officiels, des représentants des associations parmi lesquels celui de Clémence Zamora et de la marraine de l'édition, Marianne James, le cortège s'est mis en route pour 5,5km avec en première ligne la Maire de Paris, son adjointe en charge de l'égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains, Hélène Bidard, la marraine Marianne James et les représentants des associations. Jack Lang était présent avant le départ et des politiques dont Benjamin Griveaux, Cédric Villani, Marlène Schiappa et Frédéric Potier ont participé à la Marche. Les Femen étaient en tête de la manifestation. A 16h30, la marche des fiertés a observé 3 minutes de silence afin de rendre hommage aux victimes du Sida et avoir une pensée pour leurs proches.

La marche partie de Montparnasse a rassemblé quelques 500 000 personnes dans la joie et la bonne humeur, vers 17h elle est arrivée place de la République où se tenait le grand concert avec un programme composé de la Chorale du Rosa, Wakanda, Barbieturix X Gang Bambi, Léonie Pernet, Sönge, SSION, Yolande Do Brasil, Louisahhh et surtout Bilal Hassani en live à partir de 21h10.

D'origine marocaine, Bilal Hassani est né en 1999. Alors qu'il n'a que 5 ans, il commence à prendre des cours de chant pour réaliser son rêve de devenir chanteur. En 2015, il participe à la deuxième saison de The Voice Kids en interprétant lors des auditions à l'aveugle" Rise Like a Phoenix" de Conchita Wurst, une chanteuse drag autrichienne qui a gagné le concours de l'Eurovision en 2014 mais est éliminé à l’épreuve des battles. En 2016, il sort son premier single "Wanna Be" puis 2 autres l'année suivante,"Follow Me" et "House Down". La même année, il ouvre sa chaîne You Tube dans laquelle il raconte sa vie. En juillet 2018, il publie une vidéo "Storytime" dans laquelle il raconte qu’il a été renvoyé de son internat en raison de son homosexualité, ce qui lui attire des sympathies mais aussi des insultes et même des menaces de mort. Malgré cela, il sort ses vidéos de reprises, est validé par Janet Jackson, puis de sort son premier album "Kingdom".

Alors qu'il regardait depuis 2009 le concours de l'Eurovision chaque année, il est choisi par la France pour en être le représentant à Tel-Aviv avec le titre "Roi", un hymne à l'acceptation de soi. Dès l'annonce de sa qualification, les avis ont été très variés, notamment sur son look ses perruques et son maquillage sans oublier les attaques homophobes et les cyberattaques nationales sur le chanteur de 19 ans pris pour cible par des personnalités publiques qui n'hésitent pas à le caricaturer. Malheureusement, il termine à la 16ème place après le représentant des Pays-Bas et son déclassement de la 14ème à la 16ème place suite à une erreur de calcul. Un mois après, le 18 juin, Bilal est élu par les votes du public personnalité LGBT 2019, succédant au comédien transgenre Jonas Ben Hamed, lors de la cérémonie des Out d'Or où il délivre un message de tolérance et d'amour vis à vis des minorités dont ses danseuses (une atteinte de surdité et l'autre d'obésité) en sont des représentantes mais aussi en rappelant que l’homophobie fait de nombreuses victimes chaque année en France et dans le monde: "des gens meurent. C’est grave. Il faut que ça change, il faut que ça bouge", a-t-il conclu.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3923

L’Hôtel Goüin ouvre ses portes pour les 500 ans de Renaissance (s)

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 02 juil., 2019 01:30:11
Véronique PHITOUSSI

L’Hôtel Goüin a ouvert ses portes dans le cadre des festivités des 500 ans de Renaissance(s) du département de Touraine. Le Centre Val de Loire a offert carte blanche à la Galerie Capazza afin qu’elle y présente son exposition nommée « Re-naissanceS ».

La Galerie Cappazza représentée par Sophie et Gérard Capazza expose 17 artistes, regroupant 100 œuvres du 24 mai au 25 août 2019.

Bati au XVe siècle, l’Hôtel Goüin doit sa réputation à sa façade abondamment décorée et sculptée dans le gout de l’Antiquité romaine.

L’Hôtel Goüin fut presque entièrement détruit avec les bombardements de 1940, l’Hôtel n’avait conservé que sa facade sud et la tour d’escalier. Dans les années 1950, l’hôtel fut presque reconstruit dont le portail d’entrée, le corps de logis principal.

Quant à l’hôtel ouest, la galerie autour de la cour nord, les bâtiments et le jardin ont disparu complètement.

Eugène Goüin le fait à nouveau rénover par les architectes Edmond Meffre et Jean Hardion en 1900.

André Goüin a financé en partie les travaux. Le bâtiment fait partie des monuments historiques depuis le 7 août 1941. Le second sous-sol comporte des vestiges gallo-romains.

Dans un premier temps, L’Hôtel Goüin a abrité la Société Archéologique de Touraine (SAT).

La Famille Goüin leur en a fait don. Par la suite, le SAT l’a donné à son tour au Conseil départemental d’Indre–et–Loire. Après de nombreux travaux de restauration faits dans les années 2010 nécessitant sa fermeture.

Les fouilles archéologiques ont permis de découvrir, sous la cour, d’une maison longue du XIIe siècle avec quatre arcades et un puits. La famille Goüin avait recouvert ces découvertes dans le but de faire une cour privative.

Cet Hôtel Goüin est magnifique et mérite le détour ainsi que tout le patrimoine historique de Touraine.

Nous ne pouvons que souligner le Conseil Départemental d’Indre et de Loire dans sa démarche de valorisation et de protection des Monuments et des Musées Départementaux.

Cette région regorge de véritables trésors.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3922

Gay Pride 2019 à Paris: une signification particulière pour le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall et le combat pour la Procréation médicalement assistée (PMA)

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 01 juil., 2019 12:47:15
GABRIEL MIHAI

Cette année, la Marche des fiertés à Paris coïncide avec le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall, événement fondateur du mouvement LGBTQI+. Tous les ans, des hommes et des femmes descendent dans la rue pour prolonger ce qui est né au Stonewall Inn, le 28 juin 1969.

La 41e édition de la Marche des Fiertés a réuni samedi des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Paris, pour défendre l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, annoncée récemment par le gouvernement après de nombreuses tergiversations.

Le combat pour la Procréation médicalement assistée (PMA) a été choisi cette année comme thème de la Marche des Fiertés par son organisatrice, l'Interassociative-Lesbienne, Gaie, bi et trans, Inter-LGBT. Il s'agit de maintenir la pression alors que la PMA ouverte à toutes les femmes doit figurer dans le projet de loi de bioéthique présenté en juillet avant un examen au Parlement à l'automne.

Boulevard du Montparnasse, la foule multicolore cuit sur le bitume. Pendant plus de trois heures, le défilé, joyeux, combatif, s'est étiré jusqu'à la place de la République.

L'Inter-LGBT attendait jusqu'à 500 000 personnes. La canicule ne semble pas avoir découragé grand monde. Des clameurs de joie s'élèvent quand, en différents points du parcours, les pompiers arrosent la foule.

Cette année 2019, l'événement revêt une signification cruciale, revenant à l'origine des Marches des fiertés organisées à travers le monde. Car ce mois de juin, les communautés LGBTQI+ commémorent le cinquantenaire des émeutes de Stonewall, des manifestations violemment réprimées par la police de New-York dans la nuit du 28 au 29 juin 1969, en réaction à un raid des autorités dans un bar fréquenté par les homosexuels de la ville, le Stonewall Inn.

Pour marquer l'anniversaire de cet événement déterminant pour la lutte contre l'homophobie, la mobilisation et la visibilité des communautés LGBTQI+, de nombreuses célébrations et gestes solidaires ont eu lieu depuis le début du mois, en particulier aux États-Unis. La police new-yorkaise a notamment reconnu sa responsabilité dans les violences commises à l'encontre des homosexuels à cette période.

Le défilé éait organisé autour du mot d'ordre "Filiation, PMA : marre des lois a minima !", et parrainé, entre autres, par Marianne James.
Les participants ont marché dans la capitale sur un parcours de plus de 5 kilomètres, sous une chaleur suffocante pour finir Place de la République où des hommages ont été rendus avant le grand concert gratuit.

La vedette mise à l'honneur cette année: Bilal Hassani, le jeune candidat représentant la France à l'Eurovision 2019 élu personnalité LGBTQI+ de l'année, suivi de la chorale du Rosa Bonheur, Ssion, Sônge, Louisahhh, Léonie Pernet, Barbi(e)turix, Wakanda, Gang Bambi, Yolande Do Brasil et la batucada rose de Paris.

Une hommage particulier de trois minutes de silence au beau milieu de la Marche a été rendu en mémoire aux victimes du sida dans le monde. La lutte et la prévention contre le virus ont été donc abordés par les organisateurs au cours de ce moment solennel.

Mercredi 19 juin, la maire de Paris, Anne Hidalgo inaugurait une plaque commémorative en hommage à Gilbert Baker, artiste américain créateur du drapeau des Fiertés ainsi que 3 places dans le 4e arrondissement, Place des émeutes de Stonewall dédiée aux victimes des émeutes de 1969, Place Ovida Delect, transgenre torturée par la Gestapo et Place Harvey Milk, premier homme politique américain ouvertement homosexuel à détenir un mandat électoral, mais aussi la Rue Pierre Seel, déporté homosexuel.

Cette édition 2019 de la Marche des fiertés a regroupé 67 associations membres.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3921

Discours d'Emmanuel Macron et colloque pour le 50ème anniversaire de l'élection de Georges Pompidou

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 30 juin, 2019 11:41:29
VÉRONIQUE YANG

Afin de célébrer l'anniversaire des 50 ans de l'élection de Georges Pompidou en 1969, le président de la République a prononcé un discours en son hommage devant une assemblée réunie autour de son fils Philippe Pompidou et de sa famille. Le lendemain, s'est tenu un colloque en présence de 2 anciens présidents, Valéry Giscard d'Estaing, son successeur et Nicolas Sarkozy.

Né dans le Cantal, fils d'instituteur, le futur président fait ses études à Albi. Devenu Normalien et agrégé de lettres, il enseigne à Marseille puis au Lycée Louis-le-Grand à Paris, où il côtoie Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire. A la Libération, il entre au cabinet du Général de Gaulle puis devient son directeur de cabinet en 1958,

Suite à la démission du Général de Gaulle le 27 avril 1969, les déclarations de candidatures ont eu lieu le 30 avril et le premier tour des élections présidentielles le 1er juin 1969; Après le second tour du 15 juin, Georges Pompidou est déclaré vainqueur et sera investi le 20 juin.

A l'occasion du 50 ème anniversaire de l' investiture du second président de la Vème République, plusieurs manifestations ont été organisées à partir du 30 mai où a été publié sous la haut patronage du Président de la République, en partenariat avec les Archives nationales, aux éditions Nouveau monde, un ouvrage grand public, illustré de nombreux clichés inédits, et rédigé par 26 auteurs. Durant le mois de juin, d'autres initiatives ont été prises comme la souscription à une médaille commémorative de la Monnaie de Paris, dessinée par Joaquin Jimenez, directeur de la création et de la gravure à la Monnaie de Paris à partir d'un profil de Georges Pompidou et de "La France" de Georges Mathieu; une exposition,"Georges Pompidou: l'homme d'état-l'homme privé" organisée sur la place Stravinski près du Centre Georges Pompidou par l'Institut Georges Pompidou en collaboration avec Paris-Match et le Centre Georges Pompidou du 14 au 21 juin et pour finir, un colloque les 20 et 21, " Avec Georges Pompidou, penser la France : héritages et perspectives". Trois thèmes centraux (Rénover la Ve République : une métamorphose ?, Propulser le modèle économique et social français, Adapter la puissance française dans un nouveau monde global )ont été développés autour de nombreux historiens, témoins et personnalités politiques en présence de 2 anciens présidents, Valéry Giscard d'Estaing et Nicolas Sarkozy et après la réception à l'Elysée la veille.

Hormis l'oeuvre de mémoire, cette célébration relève les axes forts du mandat de Georges Pompidou qui disparaissait en 1974, tout en remémorant la politique économique et sociale qui fit de la France l’une des économies les plus dynamiques au monde, dans le cadre d’un modèle de prospérité partagé par l’ensemble des Français et articulé autour d'une politique étrangère dans la continuité
du volontarisme gaullien et jouant des nouvelles configurations internationales dans la croissance et du développement durable, par exemple, fut loin d’être étrangère à Georges Pompidou qui
créa le ministère de l’environnement, tout en poursuivant une politique d’aménagement du territoire
volontariste marquée par les grandes infrastructures

Pour Georges Pompidou:"Passer sa vie dans l'opposition est pour un homme politique ce que serait pour un poète se condamner à lire et à juger les vers des autres".

Le président Georges Pompidou et son épouse aimaient beaucoup l'art contemporain. Durant son passage à l'Elysée, il l'intégra à la décoration du Palais. " Je voudrais passionnément que Paris possède un centre culturel (…) qui soit à la fois un musée et un centre de création où les arts plastiques voisineraient avec la musique, le cinéma, les livres, la recherche audiovisuelle" avait-il déclaré en parlant du futur Centre Pompidou.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3920

Beauté, bon goût et bien être au 7ème Trophée de la Pétanque Gastronomique

GASTRONOMIEPosté par IMPACT EUROPEAN 30 juin, 2019 05:51:51
Véronique YANG


La 7ème édition de la Pétanque Gastronomique s'est tenue du 25 au 28 juin dernier avec une soirée d'exception le jeudi 27 en présence de grands chefs étoilés, meilleurs ouvriers de France et de nombreuses personnalités du monde des affaires, de la politique, des arts, du spectacle, de la télévision et du sport.

Jeudi soir, on se serait cru dans le midi lors de la 7ème édition de la Pétanque gastronomique sur les bords de Seine, face à la Tour Eiffel, à l'espace nautique Yacht Marina, amarré quai de Grenelle en face de la Maison de la Radio. Tous les participants et invités ont pu profiter de l'ambiance festive et conviviale de cette soirée incontournable tout en dégustant les mets et spécialités réalisés par les ateliers ainsi que de grands crus prestigieux. Photocall, musiciens et animations étaient au rendez-vous pour ce moment inoubliable organisée autour de la pétanque, que l'on soit un passionné du jeu ou un néophyte. Tout le monde pouvait participer à la compétition en simple, doublette ou triplette.

Daniel Lauclair, ancien journaliste du service des sports de France 3 est le co-fondateur de l'événement. Grâce à lui, la pétanque connait ses lettres de noblesse depuis des décennies et a trouvé sa place sur le petit écran. A partir de la fin des années 2000, il a imposé la diffusion sur la chaîne publique de la finale de la Marseillaise sur le Vieux Port . Fort de son succès, il organise chaque année un tournoi de personnalités au cours duquel passionnés de pétanque, personnalités et chefs d’entreprises partagent cette passion en compagnie de grands noms de la gastronomie française. Depuis 2013, nous pouvons assister aux Trophées de la Pétanque gastronomique. Cette année le chef triplement étoilé Guy Savoy installé à la Monnaie de Paris a reçu devant un parterre de personnalités et plusieurs de ses pairs dont Christian Le Squer, chef triplement étoilé du Cinq, une récompense pour sa première place au classement des meilleurs restaurants du monde, et ce pour la 3ème année consécutive, ex aequo avec le Bernardin de New-York.

L'an dernier, plus de 1 800 personnes ont été réunies autour de 3 soirées dont l'une d'entre elles avait été privatisée pour plus de 700 personnes autour de la société Next Régie qui s'est à nouveau engagée pour l'édition 2019.

Atour des nombreux ateliers gastronomiques qui proposaient des huîtres, du caviar, des glaces, des macarons, des crêpes, des croque-monsieur, des bouchées vapeur chinoises (dim sun) et des dégustations de champagne, cocktails, vodka française et de vins de Bordeaux...., se pressaient les invités parmi lesquels on pouvait reconnaître Olivia Polski, adjointe en charge du commerce auprès de la Maire de Paris, Jean-Lois Debré, Adeline Blondieau et son frère, Alain-Fabien Delon et Capucine Anav, Emmanuelle Boidron, Evelyne Dhéliat, Arnaud Ducret et Claire Franscisci, Séverine Ferrer, Sébastien Folin, Jean-Michel Maire, Elisa Servier, Bernard Lecoq, Gérard Lenormand, Isabel Otero, Anais Beaydemir, Françoise Laborde, Caroline Margeridon et Pierre-Jean Chalençon,Ycare (La nouvelle star), Ana Girardot, Christine Lemier, Katrina Patchett et Maxime Dereymez (Danse avec les stars), Basile Boli, Fabien Lecoeuvre et Anne Richard, Jean-Pierre Castaldi, Jean-Pierre Kalfon, Gérard Hernandez, Bébert des Fobans, Thomas Meunier et Loup-Denis Elion, Jeane Manson, Christian Vadim, Jean-Marie Galey, Charlélie Couture, Frédéric Taddéi, Pierre Santini, Bernard Menez, Robin Renucci, Tex, Olivier Lejeune, Philippe Caroit, Olivier Marchal, Daniel Russo, Philippe Bas, Michel Chevalet, Zinédine Soualem,Dimitri Szarzewski, John Ferreira, Jean-Jacques Bourdin, Laureen Faraut (The voice).



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3919

Mister Europe à un nouvel ambassadeur

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 27 juin, 2019 17:03:09
DAPHNÉ VICTOR


Les concours de beauté ne sont pas réservés qu’à la gente féminine. Les hommes aussi y ont droit. Merci à l’Espagne et à l’Italie qui ont été les premiers pays à en organiser. En France, merci à Rachel Quesney. En 2002, elle a créé le comité Mister France. Fort du succès rencontré, elle veut aller plus loin et lui donne, neuf ans après, une dimension internationale. Mister France devient Mister Europe Euronations. Qu’on se le dise, il y a aujourd’hui un intérêt pour la beauté masculine. Les hommes font de plus en plus attention à leur image et prennent soin d’eux.

Au-delà d’être un concours de beauté et de l’élégance masculine, cette compétition qui a lieu tous les deux ans, permet d’incarner la réussite à l’Européenne, de faire découvrir le pays d’accueil et de présenter un programme original. Sur les 52 pays en compétition, 21 candidats ont été sélectionnés pour ne retenir par votes démocratiques que 12 finalistes. Sur les 6 candidats en lice, c’est à 1 seul que reviendra le titre suprême.

C’est sur Les Bateaux Mouche Parisiens que la soirée de la finale a eu lieu en ce mardi 26 juin 2019. Malgré la chaleur oppressante, l’air de la croisière en bords de Seine a rafraîchi les invités qui ont pu apprécier un dîner gastronomique et être diverti par les illusions orchestrées par le magicien de renom, Adrien Wild. Une soirée exceptionnelle ou écharpes et trophées ont été remis à l’appréciation du patineur et consultant Philippe Candeloro, de l’animateur de radio Laurent Petitguillaume (France Bleue), du célèbre collectionneur Pierre-Jean Chalençon (« Affaire conclue » sur France 2), de la chanteuse orientale Maya Shane, de l’animateur Christian Lebon (« Les Tremplins des Talents ») ; une soirée au fil de l’eau dont Jeanne Manson a été la marraine. Pour l’interprète de « Avant de nous dire adieu » « C’est un événement hors du commun que j’avais envie de découvrir. Je suis curieuse de voir comment font les garçons pour être les plus beaux d’Europe, bien que la beauté n’ait jamais été un critère pour moi, alors que la personnalité oui. C’est tout nouveau que des hommes deviennent un Mister. Pendant deux ans, le gagnant va devoir porter des valeurs européennes, qui pour moi, doivent être celles de l’honnêteté, de la vérité et de moralité, le tout, associé au savoir communiquer. » Des critères confirmés par l’organisatrice. Au-delà d’un physique avantageux, les candidats doivent aussi être « des gens intelligents. On est intéressés par une personnalité, un esprit ouvert, une ouverture universelle, afin qu'ils soient de beaux ambassadeurs de l'Europe. Ils doivent aussi avoir un talent : danser, chanter...ou cracher du feu ! déclarait récemment Rachel Quesnay à l’Écho Républicain, car la mission du futur élu sera « de faire de la représentation dans des rendez-vous événementiels, de la mode... Il n'est pas question d'agir dans la sphère politique ! L'essentiel, c'est une tête bien faite sur un corps bien fait. »

Alors, quid du gagnant ? Le beau suisse trader Yannick Waffler, a laissé à regret sa place au mannequin suédois Jonas Assaad, ancien footballeur professionnel de 25 ans, acteur prometteur en Suède. Maintenant, deux ans s’offrent à lui pour profiter de l’aura médiatique que lui procure le titre qu’il vient de remporter ; un mandat pendant lequel il n’aura de cesse de véhiculer des valeurs aux couleurs jaunes et bleues - www.mister-europe-euronations.eu

Visuels :(C) Shawa Pablo-Chester

Mister Europe Euronations 2019 : Jonas Assad

Visuels (C) : DR



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3918

L’Iman Hassen Chalghoumi présent à l’Assemblée Nationale pour un colloque sur le regain des tensions dans le Golfe Arabo-Persique

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 27 juin, 2019 15:51:05
VÉRONIQUE YANG

Un colloque reposant sur le thème du regain de tension dans le Golfe Arabo-Persique a été organisé par le géopoliticien Frédéric Encel et la Paris School of Business, vendredi 21 juin de 14h à 18h, salle Colbert à l’Assemblée Nationale.

Un programme composé de 2 tables rondes d’experts dirigées par Frédéric Encel , Docteur HDR en géopolique et professeur à la Paris School of Business, pour la première et Hugo Billard, professeur de géopolitique en CPGE, animateur sur radio Notre Dame, directeur de manuels scolaires et conférencier en géopolitique et géoéconomie pour la seconde, a été organisé autour des pays du Golfe Persique et de l’économie liée au pétrole.

Suite aux nombreuses tensions qui ont éclaté depuis des mois dans le Golfe Arabo-Persique (Iran, Irak, Koweït, Arabie saoudite, Bahreïn, Qatar, les Émirats arabes unis, Oman et quelques kilomètres de côtes avec l’enclave de Musandam), un colloque s’est tenu mettant l’accent sur l’ingérence des pays frontaliers et le développement des groupuscules radicaux qui déstabilisent la région.

La première table ronde qui s’intitulait:“Bruit de bottes dans le Golfe” a vu l’intervention de personnalités sur 4 thèmes liés à la région:

  • Les alliés de la France dans le Golfe avec les réflexions de François Loncle, ancien Président de la commission des Affaires Etrangères à l’Assemblée Nationale.
  • Les enjeux du Détroit d’Ormouz par Nassima Ouhab, docteur en économie et enseignante à Paris X
  • L’Iran et son axe chiite par Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur à l’Institut Thomas More.
  • Quel rôle joue Hezbollah? par le journaliste indépendant Emmanuel Razavi.

Situation et enjeux, impacts nationaux et internationaux y ont été abordés tout comme l’ingérence des groupuscules et des pays étrangers.

La seconde table ronde avait pour fil conducteur, “Le Golfe Persique dans tous ses Etats” et portait sur la géopolitique:

  • Les houtis au Yémen par Khatar Abou Diab, enseignant chercheur à Paris XII.
  • Géopolitique maritime de l’Iran par Hugues Eudeline, capitaine de vaiseau (CR).
  • L’ enjeu complexe de la Turquie par Nora Seni, professeur des universités à l’IFG.
  • Les Emirats, une puissance montante par David Rigoulet-Roze, docteur en sciences politiques.

Graphiques à l’appui, les risques liés au pétrole et à son commerce à travers le globe ont été démontrés.

Par ailleurs, la ville de Trouville (14), accueillera les 29 et 30 juin prochains, les 4èmes rencontres de géopolitique dont le thème, cette année sera “les frontières”. Placées sous le haut patronage du Ministre des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian, elles proposeront 8 tables rondes.

Lors du colloque du 21 mai, la première intervention fut celle de François Loncle, homme politique qui a remplacé Mendès France après le décès de ce dernier en 1982. “Depuis la fin de la seconde guerre mondiale en 1945, les rapports de force dominent… et il faut fonder une stratégie internationale: la Russie bloque, la Chine veut changer mais à son intérêt”. Grâce à Jean-Yves Le Drian ( à la défense de 2012 à 2017 sous le quinquennat de François Hollande puis aux Affaires étrangères depuis 2017 et l’élection du Président Emmanuel Macron ),le dialogue est plus facile face aux présidents Trump et Bolsanéro. La France veut garder le lien avec le Golfe Persique quelque soient les difficultés. Les attentats de mai et novembre 2015 ont marqué la France et la menace terroriste djiadiste de Daesh a atteint le Mali et les anciens pays colonisateurs. Le G5 Sahel tarde à se déployer tant au point de vue politique, judiciaire, idéologique, économique; la France conforte son engagement européen par rapport à certains pays d’Europe qui cherchent la division.

Concernant la vente d’armes, leur exploitation amène la souveraineté et la capacité de renouvellement. Ainsi au Yémen, le coup d’état est soutenu par l’Iran, Al Qaida (organisation terroriste islamiste d’inspiratiion salafiste djihadiste fondée en 1987 par le cheikh Abdullah Yusuf Azzam et son élève Oussama ben Laden) et Daesh (organisation terroriste, militaire et politique, d’idéologie salafiste djihadiste ayant proclamé le 29 juin 2014 l’instauration d’un califat sur les territoires sous son contrôle). Début juin, Abou Oussama al-Mouhajir et d’autres membres de Daesh au Yémen ont été arrêtés par un commando saoudo-yéménite.

L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis ont quant à eux un partenariat stratégique qui respecte la proposition de l’Europe sur les armements, chaque vote étudie point par point les propositions.

L’Iran, de son côté suit des négociations avec les Etats-Unis sans la France et l’Allemagne et on peut noter chez ces derniers un point commun: la volonté d’être présent pour préparer la paix en suivant une ligne qui peut durer et continuer.

Le second point touchait le détroit d’Ormouz, ses enjeux économiques, politiques et militaires. Situé entre la mer d’Oman et l’Océan Indien, il est le maître des situations du Golfe, en particulier pour le pétrole (chaque jour, 19 millions de barils transitent par le détroit soit 90% des productions venant de l’Arabie Saoudite et 98% de celles des Emirats Arabes unis majoritairement de Koweit et Barhein, mais aussi le gaz liquide de Qatar).

Depuis le retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien du 14 juillet 2015, une pression de plus en plus forte sur l’Iran a été exercée par les USA. Malgré les menaces du 8 mai 2019 de Téhéran d’accorder un délai de 60 jours aux autres signataires de l’accord pour maintenir leurs engagements et permettre à l’Iran de pouvoir vendre son pétrole dans le monde, l’UE a tenté de contourner les sanctions de Washington en créant Instex, une entité censée servir au paiement des transactions entre les entreprises européennes et l’Iran et se passer de la monnaie américaine dans les transactions internationales. Toutefois l’Iran n’a pas fermé le détroit d’Ormouz duquel dépendent Oman, les USA et la Chine et qui permet à Dubai d’être la plaque tournante pour les marchandises provenant d’Asie. Si on bloquait le détroit, il y aurait atteinte à la souveraineté des états. La guerre Iran-Irak de 1980 à 1988, des variations sur le prix du pétrole comme en 1986 où on a constaté une baisse allant jusqu’à 50%, ont marqué cette période; en 1988, les USA n’ont pas accepté le chantage et répliqué par des bombardements; en 1991, la France, la Belgique et la Grande Bretagne interviennent face au conflit Irak-Koweit, les USA protègent la région bien que leurs besoins ne soient pas engagés et retournent au Moyen Orient à cause de la guerre en Syrie. Par ailleurs, si l’Iran veut améliorer sa situation économique, elle doit éviter une guerre où elle serait la grande perdante, pourtant la nuit du 20 juin 2019, l’Iran a abattu un drone américain, ce qui amène des conséquences sur la région et des interdictions aux ressortissants de certains pays musulmans de se rendre aux USA.

L’intervention du journaliste du Global Geo News, Emmanuel Ravazi, dans laquelle il a exprimé le rôle joué par le Hezbollah (fondé en juin 1982, mais révélé publiquement en février 1985,ce groupe islamiste chiite est aussi un parti politique basé au Liban. Ses activités paramilitaires sont supervisées par le Conseil central djihadiste. L’organisation est parfois qualifiée de « djihadiste chiite). Dans ce contexte, le Hezbollah est le bras armé de l’Iran dont Israel et les USA sont les sujets de leur haine. L’axe chiite est dirigé par les Iraniens, avec ses alliés, la Syrie et le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, qui ont réussi là où personne d’autre n’a réussi depuis la Première guerre du Liban en 1982. Le point de départ des belligérances dans toute la région est l’Afghanistan envahit par l’URSS en 1979.

Parmi les questions posées par l’auditoire, le rôle de Qatar par rapport à l’Iran. Il y a là un risque qui vient de l’organisation des “Gardiens de la Révolution”(force défensive pour protéger la révolution iranienne, selon Téhéran et organisation terroriste selon Washington), sachant que Qatar a noué des relations avec les Frères Musulmans à partir de 1949.

Dans la seconde table ronde, de nombreux graphiques ont permis de comprendre ce que sont les risques pour le pétrole en cas de fermeture du détroit d’Ormouz, quand on sait que 17% du marché du pétrole, 12% gaz naturel exporté et 20% du gaz liquéfié vers les marchés asiatiques proviennent de l’Iran et du Qatar, cela représente 50% de la production de l’OPEP et 70% des importations japonaises, l’approvisionnement pour les USA est faible, 12% à 14% pour la France;

Hugues Eudeline, capitaine de vaisseau a parlé des échanges faits en prenant la mer. En effet, les océans représentent 71% du globe et les terres 29%, les canaux de Suez et du Panama sont les seuls moyens pour les faire communiquer entre eux en sachant que 90% des marchandises passent par la mer, les “Nouvelles routes de la soie” proposées par la Chine ne représentent que 5% du trafic. Le chemin le plus court entre l’Europe et l’Asie reste la voie maritime. Toutefois, la Chine et la Russie élaborent le projet de passer par les pôles.

Nora Sini a parlé du jeu complexe de la Turquie; d’un côté, la réconciliation avec l’Arabie Saoudite contre l’Iran, de l’autre le chagrin pour la mort de l’ex-président Morsi il y a quelques jours. La stratégie est basée sur le rôle de la femme dans la société.

Concernant les élections municipales du 23 juin dernier, le candidat du président Erdogan a été battu, la victoire de l’opposition a mis fin à 25 ans de contrôle du camp islamo-conservateur à la mairie d’Istanbul, plus grande ville et capitale économique de la Turquie.

Au niveau touristique, la Turquie était la première destination pour les E.A.U. et l’Arabie Saoudite, pourtant on constate une baisse de 70% des voyages due à l’hostilité des Saoudiens.

Après le Conseil de Coordination entre la Turquie et l’Arabie Saoudite, 2 groupes distincts se sont formés: La Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar (Pro- rébellion) et l’Iran, l’Irak et le Liban (contre). En 2017, Qatar se désolidarise de l’Arabie et la Turquie reste seule à l’international.

Autre point de belligérance, le Yémen avec le conflit interne qui l’ oppose aux rebelles Houthis, (organisation armée, politique et théologique zaïdite, active initialement dans le gouvernorat de Sa’dah et le nord-ouest du Yémen, puis à partir de 2014, dans tout le pays), soutenus par l’Iran. Khatar Abou Diab, enseignant chercheur à Paris XII a tenté d’expliquer les raisons de cette guerre civile qui a débuté en 2004 dans le nord du Yémen puis au sud à partir de 2014. Ces dernières semaines, les attaques des Houthis se sont multipliées contre des camps de la coalition menée par l’armée saoudienne depuis plus de 4 ans.

Dernier thème abordé, la montée des émirats. Ces derniers souhaitent renforcer la paix face aux 2 menaces que sont la montée en puissance des courants islamistes dans le contexte du printemps arabe et l’expansionnisme chiite. Membres de la coalition militaire au Yémen, emmenée par l’Arabie saoudite depuis le 23 mars 2015, ils avaient rappelé leur ambassadeur à Téhéran en 2016 après la séparation de l’Arabie Saoudite et de l’Iran; ils sont aux côtés de l’Arabie Saoudite, du Bahrein et de l’Egypte dans le conflit contre le Qatar qui soutient les mouvements issus des frères musulmans et sa proximité avec l’Iran.

Dans l’assemblée se trouvait l’Imam modéré Hassen Chalghoumi qui a soutenu la visite du Pape aux E.A.U. en début d’année et qui vient de revenir d’un voyage de paix organisé à Ramallah et en Israel, accompagné d’une quarantaine de jeunes musulman de toute la France et 5 de Mollenbeck; ils ont rencontré des dignitaires israeliens dont le Président de la République ainsi que de Ramallah. Le but de ce voyage était de démontrer qu’il est possible de s’entendre entre juifs et musulmans.

Depuis son retour en France, l’Imam Chalghoumi qui milite pour le rapprochement entre juifs et musulmans, à commencer dans sa ville de Drancy, mais aussi contre toute forme d’intégrisme, a encore reçu des menaces de mort,à ce jour 22, de la part d’intégristes qui le traitent de collaborateur et de traître alors qu’il n’est simplement qu’un émissaire de la paix.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3917

Tumpek Landep, la fête du métal en Indonésie

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 07 juin, 2019 21:50:19
Véronique YANG

L'Indonésie est un pays qui réunit de nombreuses croyances et fêtes traditionnelles quelque soient les circonstances (mariages, enterrements, crémations, cérémonie religieuses...), Bali possédant pus de 20 000 temples.

Les Balinais utilisent 2 calendriers traditionnels: le principal, le "Pawukon" qui règle la vie de tous les jours en superposant divers cycles sur une période de 210 jours, et le "Saka" hérité du système indien qui débute chaque mois après la nouvelle lune par de grandes cérémonies. Il n'y a pas un jour à Bali où l'on ne célèbre quelque-chose. A cette occasion, les habitants revêtent leurs plus beaux habits pour témoigner de leur attachement aux dieux pour leur rendre hommage par des offrandes et des prières.

-Tous les 210 jours, soit une année du calendrier Pawukon, le village se réunit pour commémorer la fondation du temple (l'Odalan).

-Le "Galungan" célèbre la création de l'univers également tous les 210 jours, les balinais pensant que les dieux et les ancêtres descendent vers les temples. Le "Kaningan", point culminent des cérémonies se fête 10 jours après. En 2019, le "Galungan" tombe le 24 juillet et le "Kuningan les 5 janvier et 3 août.

-Le Saraswati, fête dédiée à la déesse de la connaissance, rend hommages aux livres par des aspersions d'eau sacrée. En 2019, Saraswati a lieu les 11 mai et 5 décembre.

-Pagerwesi est le jour consacré au renforcement spirituel, appelé Portail de fer, les prières et les offrandes sont dirigées pour sauver l'humanité. En 2019, Pagerwesi a lieu : les 15 mai et 11 décembre.

-Tous les 35 jours, les balinais font des offrandes à des biens précieux comme les objets en fer (Tumpek Landep), les animaux (Tumpek Kandang), les ombres (Tupek Wayang), les arbres (Tumpek Uduh) ou encore les instruments de musique, masques et autres objets utilisés lors des cérémonies (Tumpek Krulut). En 2019, Tumpek Landep a lieu : les 25 mai et 21 décembre; Tumpek Kandang : les 16 mars et 12 octobre; Tumpek Wayang: les 20 avril et 16 novembre; Tumpek Uduh: le 29 juin et Tumpek Krulut: les 9 février et 7 septembre.

-Quelques jours avant Nyepi ou Jour du silence, nouvel an du calendrier "saka", on célèbre Melasti dans toute l'île. C'est la grande purification, les balinais convergent vers la mer pour s'y purifier. La veille de Nyepi, tous les principaux carrefours reçoivent de grandes offrandes supposées exorciser les esprits malins. Le soir, de grandes processions déambulent dans les rues en exhibant les ogoh-ogog, sortes de monstres en papier. Le jour de Nyepi, personne n'a le droit de sortir dans la rue ou d'allumer de lumière.En 2019, Melasti était le 4 mars et Nyepi qui célèbre l'année 1941 du calendrier saka le 7 mars.

Durant toute sa vie, le balinais sera soumis à de nombreuses cérémonies. Cela commence à la naissance, le nouveau né considéré comme la réincarnation d'un ancêtre ne doit pas toucher le sol avant son 42ème jour. A son premier anniversaire c'est à dire 210 jours, une cérémonie marque son entrée dans la vie. Lorsqu'il entre dans l'âge adulte, à la puberté, on lui lime les dents de devant pour lui retirer le côté animal; mais c'est le mariage qui est la cérémonie la plus importante car il représente un sacrifice aux esprits inférieurs afin de purifier l'acte sexuel. La crémation, quant à elle, permet à l'âme de se réincarner en libérant l'âme et détruisant l'enveloppe charnelle qui l'emprisonne. C'est la cérémonie la plus importante dans le cycle de vie.

D'autres événements ont lieu à Bali comme le Festival des Arts de Bali (danse, musique , théâtre et procession d'ouverture) à Denpasar tous les ans (en 2019 du 16 juin au 14 juillet 2019), le Festival des cerfs-volants dont certains atteignent les 5 mètres d'envergure, tous les ans à Nusa-Dua en juillet-août avec des participants du monde entier et la fête de l'indépendance de l'Indonésie le 17 août où défilent de nombreux écoliers.

Mais la fête la plus originale est Tumpek (proche en haut balinais) Landep ( tranchant). Elle a lieu tous les 210 jours selon le calendrier Pawukon, le samedi de sa deuxième semaine, Landep. Egalement appelé Saniscara Keliwon Tegeh,il rend hommage à Sang Hyang Pasupati, dieu de l'héritage. Ce jour là, cette le 25 mai cette année, des offrandes sont faites au temple Pura Taman Pancaka Tirta à Bali pour des objets en métal tels que des ustensiles de cuisine, du matériel de jardinage, les voitures, les scooters ou des ordinateurs... C'est aussi un jour de prières adressées par les villageois rassemblés au temple dès le matin afin de recevoir les bénédictions. La plupart des Balinais croient sincèrement que ces cérémonies et ces bénédictions leur apporteront de la chance et leur permettront de rester en sécurité dans la circulation.

Pour comprendre la traduction de Tumpek Landep (proche du net), il faut remonter aux débuts de l'hindouisme balinais, le kéris (poignard) était utilisé lors des batailles mais aussi l'un des rares objets en métal. Beaucoup de kéris spéciaux étaient considérés comme un objet spirituel sacré doté d'un pouvoir magique car la pointe de la lame du kéris est tranchante. En fait, le keris est un symbole , une métaphore qui vous dit d’être aussi «vif» que possible dans la pensée.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3916

Commémoration du 75ème anniversaire du débarquement en Normandie

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 06 juin, 2019 23:34:58
Véronique YANG


A l'occasion du 75ème anniversaire du débarquement en Normandie du 6 juin 1944, la Président de la République s'est rendu sur les plages du débarquement après la cérémonie internationale de Portsmouth au Royaume-Uni.

Lors du débarquement des troupes alliées en Normandie, plus de 150 000 hommes ont atteint les plages françaises, plus de 10 000 furent tués, blessés ou disparus.

La première partie des commémorations du D-Day s'est déroulée dans le sud de l'Angleterre à Portsmouth qui fut le port de départ pour Sword Beach, plage normande choisie pour l'opération de débarquement des Alliés en Normandie. A cette occasion la Reine Elizabeth II, accompagnée de son fils, le Prince Charles et de Theresa May a accueilli les représentants de 16 pays parmi lesquels l'Américain Donald Trump et son épouse Melania, dont la visite officielle se terminait, le Français Emmanuel Macron, l'Allemande Angela Merkel, le Canadien Justin Trudeau ou encore l'Australien Scott Morisson... 300 vétérans étaient aussi présents pour rendre hommage à ceux qui tombèrent pour mettre fin au joug des nazis. Une dizaine d'entre eux est montée sur scène après les déclarations des officiels. Donald Trump a lu une prière que Franklin D. Roosevelt avait lu à la radio au soir du 6 juin 1944, Emmanuel Macron a quant à lui lu la lettre d'adieu d'un jeune résistant fusillé à l'âge de 16 ans, tandis que Theresa May a lu la lettre d'un soldat à son épouse, 2 jours avant le D.Day où il fut tué. Angela Merkel a souligné dans un communiqué que "le Débarquement avait "libéré" les Allemands du "national-socialisme", et permis "la réconciliation, l'unification au sein de l'Europe. Le discours de la Reine a marqué la fin de la célébration.

Après le défilé aérien de la Royal Air Force, qui réunissait avions modernes et chasseurs Spitfire d'époque, les 300 vétérans britanniques de 90 ans et plus, ont embarqué devant les invités, à bord du navire de croisière MV Boudicca pour refaire le trajet qui les avait conduits dans la matinée du 6 juin de Portsmouth sur les plages normandes d’Utah, d’Omaha, de Gold, Juno et Sword.

Pour commémorer cette journée historique, l'adoption d'une"Déclaration" pour "faire en sorte que les sacrifices du passé ne soient jamais vains et jamais oubliés" a été signée à Portsmouth par les 16 pays représentés.

Vers 18h, Emmanuel Macron s'est rendu à Caen où il a rendu hommage à la Résistance Normande et aux fusillés de la prison.

Jeudi 6 juin a 8h30, la pose de la première pierre du mémorial britannique de Ver-sur-Mer a eu lieu en présence de la Première Ministre du Royaume-Uni,Theresa May et du Président de la République, Emmanuel Macron. Ce dernier s'est ensuite rendu à Bayeux où il a rencontré 2 vétérans français, Léon Gautier et Jacques Lewis. En fin de matinée, une cérémonie franco-américaine s'est tenue au cimetière de Colleville-sur-Mer. A partir de 16h30, le chef de l'Etat a présidé la cérémonie traditionnelle de l'école des fusillés marins à Colleville-Montgomery en hommage aux 177 commandos Kieffer qui ont débarqué le 6 juin.

Une cérémonie internationale a eu lieu à Courseulles-sur-Mer, présidée par le Premier Ministre Edouard Philippe.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3915
Suivant »