JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

La mode débarque au Village Suisse

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 18 juin, 2018 00:00:19
Véronique YANG

Situé entre l'Ecole Militaire et la Motte-Picquet dans le 15ème arrondissement de Paris, le Village Suisse est un espace dédié à l'art et aux antiquités. On y retrouve art contemporain, art déco et design ainsi que tapisseries, sculptures, bijoux, peintures, armes anciennes et autres objets sans oublier des pièces contemporaines.

Ce week-end, pour la première fois, le milieu de la mode s'est mélangé à celui de l'art dans cet espace mythique qu'est le Village Suisse depuis sa création à la fin de l'Exposition universelle de 1900.

L'Exposition Universelle de 1900 a été la plus importante que l'hexagone ait connu avec l'apparition de la première ligne du métropolitain de Paris ouverte spécialement pour l'exposition, différentes gares comme la Gare de Lyon, la Gare d'Orsay ou des Invalides, la construction du Petit et du Grand Palais, la grande roue installée avenue de Suffren ainsi qu'un énorme globe céleste et le Village Suisse, pavillon de la Suisse qui était une reconstitution d'un véritable village suisse avec le rocher qui est actuellement au zoo de Vincennes, une cascade et un lac; après sa destruction en 1937, des chiffonniers s'y installent en utilisant les nacelles des manèges comme échoppes. Petit à petit les antiquaires remplacent les échoppes qui en 1960 sont remplacées par des immeubles. Ce lieu rassemble antiquaires et galeries d'art mais sa fréquentation diminue suite à la concurrence. Afin de lui donner une seconde vie, des animations sont organisées depuis 2016 comme la présence de la Garde Républicaine avec 35 chevaux ou celle des pompiers de Paris avec des pompes à cheval et cette année un défilé de mode.

Le 14 juin, un quatuor de jazz a animé l'inauguration et les deux jours suivants, on a pu assister aux défilés de quatre jeunes créateurs, tout cela en présence de célébrités. Ce fut aussi l'occasion d'admirer les oeuvres de quatre artistes grapheurs (Deuz, Graffmat, Sun 7 et Doudou Style) représentant les portraits de grands couturiers français (Jean-Paul Gaultier, Karl Lagarfeld, Agnes B, Yves Saint Laurent) d'après des photos de Jean-Marie Perier.

Vue la topologie des lieux et sa caractéristique piétonnière de part ses longues allées, le Village Suisse était tout indiqué pour y installer un "catwalk" et y faire défiler les créations de Simahiro Couture, Zaady et Les Diamants de l’Orient, la toute jeune marque Nouf Couture.

Les deux premiers créateurs à ouvrir le bal ont été vendredi après midi Simahiro Couture et Zaady. Le show présenté par Christian Lebon,"fils spirituel de Charles Trenet" a commencé par la prise de parole de Jean-Christian Daveau, président du Village Suisse qui a raconté l' histoire de ce site.

La collection Simahiro Couture du jeune styliste d'origine camerouaise Hiro Mounangaht , passé dans de grandes maisons comme Nina Ricci ou Céline est avant-gardiste, futuriste et minimaliste. Ses collections s'adressent aux femmes et aux hommes et sont influencées par l'américain Rick Owens, le coréen Songzio et Demobaza. Ce qu'il a présenté au Village Suisse est basé sur le chic, le sport mais aussi sur l'avenir. Une très grande originalité que l'on retrouve jusqu'au nom de sa maison, Simahiro Couture, une contraction de deux prénoms, celui de sa fille Sima et le sien Hiro.

La seconde présentation était le défilé Zaady du créateur belge d'origine ivoirienne Fabrice Mahi. Ses collections Haute Couture et sportswear chic s'adressent aux femmes et aux hommes modernes et élégants. Il a ainsi développé un style sobre tout en y incluant du "bling-bling" comme il se plait de le souligner. On y retrouve du coton, de la dentelle. Par ailleurs il a habillé les candidats de Mister Afrique Francophone 2017 et a participé au Multicolor Fashion Show. Plus récemment, les finalistes de Mister Black Belgium ont porté ses créations pour le final le 28 avril dernier. Il a aussi été l'invité de l'émission "Parlez moi de vous" animée par Annick Lejeune, directrice commerciale chez l'Oréal. Tombée sous le charme des créations du styliste, elle a accepté de défiler pour lui lors de la prestation "Le Village Suisse aime la Mode. C'est donc dans une magnifique robe de tulle rouge brodée de sequin qu'elle est apparue puis a posé aux côtés du styliste de Zaady Couture dont cette dernière collection qui porte le nom de sa maman décédée, Nadaud.

Le second jour de défilés se rapportait aux marques "Les Diamants de l'Orient" et Nouf Couture. Comme la veille, Christian Lebon a animé le show auquel assistaient le Maire du 15ème, Philippe Goujon ainsi que son adjoint en charge du commerce, Gérard Gayet. D'autres personnalités étaient présentes comme le danseur Brahim Zaibat; le chanteur lyrique Fabrice di Falco; le sosie officiel de Georges Clooney, Pascal Carreras; Any d'Avray; Sophie Darel; Katia Tchenko, Sophie Forte ou encore Nikola Parienty et la créatrice-styliste Andrea de Serre mais aussi Patrick Adler, Estère Mortagne-Gringa, présente de l'association "l'Esprit de Montparnasse"et Shawa Pablo-Chester.

Le premier défilé a été celui de Nadia Traoré, créatrice des "Diamants de l'Orient". Sa première collection de tee-shirts en 2016, " Partie de rien, d'une poignée d'or" est faite selon elle pour habiller le corps et embellir l'âme", c'est l'histoire de sa vie. Ancienne hôtesse au sol à Roissy, elle s'est adonnée à sa passion en commençant par la création de bijoux puis elle est apparue dans le défilé de Simahiro en 2017 Pour cette prestation au Village Suisse, tenues de plage, maillots de bain et vêtements de sports pour femmes, hommes et enfants. Toute une collection design, chic et sportswear.

Avant le défilé de clôture de Nouf Couture, Sarah van Elst, ancienne candidate de The Voice , finaliste de Miss Belgique, Guenièvre ou Morgane dans "La Légende du Roi Arthur" et aussi connue pour sa participation dans "Les Anges 10", a présenté son single "Elevate" dans un showcase, accompagnée d'un danseur.

Nouf Couture a été le clou de ces deux jours de défilés. Âgée de seulement vingt-deux ans, la très prometteuse designer Nouf Nakaiti dont le prénom signifie grandeur en Saoudien, a présenté en exclusivité les modèles de sa toute nouvelle collection « Black Forest » qui s’adresse aux femmes qui osent mettre leur séduction en valeur. Elle a dédié ses tenues à sa couleur de prédilection, le noir, synonyme de luxe, élégance, richesse et force et a terminé par une somptueuse robe de mariée. C’est en forêt que Nouf est allée puiser l’inspiration de ses nouvelles créations. Faune et flore ont nourrit son imaginaire. L’étendue boisée et ses éléments naturels sont devenus les thèmes dominants de ses broderies drapées. De cette alchimie est née " Black Forest ".

Arbres et feuillages, coupes sensuelles, lignes félines, effets de matières et de transparence, le choix d'étoffes noires fines et délicates, toutes travaillées à la main avec raffinement, papillons, fleurs mystérieuses, étoiles, perles et autres symboles prennent vie pour se fondre avec ravissement dans la dentelle, la soie, l’organza et le tulle. Les robes courtes côtoient les longues dans une harmonie parfaite. Avec Nouf Couture, les femmes sont sûres d’elles-mêmes tout en étant tendance, class et sexy.





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3251

La Nuit de la Coiffure, l’Oréal Professionnel Paris

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 15 juin, 2018 19:57:31
Claudine BESSOU

L’Hôtel de Ville de Paris a transformé son magnifique salon de réception en salon de coiffure géant à l’occasion de la nuit de la coiffure. C’est dans une ambiance festive et glamour que 120 coiffeurs se sont installés dans ce lieu d’exception.

Le 14 juin s’est déroulée la cinquième édition de la nuit de la coiffure 2018 à travers toute la France avec un total de 2500 salons qui se sont investis pour cette occasion. Les experts de l’Oréal Professionnel Paris ont organisé et mis leur talent au service des personnes désireuses de bénéficier gratuitement d’une coiffure de leur choix. Même si les femmes sont particulièrement visées lors de cet événement, les hommes ne sont pas oubliés et c’est l’occasion de recueillir de précieux conseils dispensés par les experts hairstylists de la marque.

La prestation réalisée par le coiffeur est une coiffure d’une durée d’une vingtaine de minutes environ effectuée sur cheveux secs, que ce soit pour des boucles, un brushing, un chignon ou une couronne de tresses. Une occasion rêvée de tester une nouvelle tendance capillaire ou une coiffure de star. Il n’y a pas de shampoing ni de coupe de cheveux. Cette année une nouveauté s’est développée avec la découverte de l’appli Style My Hair 3D de l’Oréal Professionnel Paris, téléchargeable gratuitement depuis un smartphone, qui permet d’essayer à l’écran un style ou une couleur de cheveux tendance grâce à un selfie.

La condition afin de pouvoir participer à ce moment privilégié, est de s’inscrire au préalable sur le site officiel de la nuit de la coiffure, de sélectionner le salon le plus proche de son domicile et de choisir un créneau horaire.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3242

Le Village Suisse se met en mode défilés

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 04 juin, 2018 23:27:49
Daphné VICTOR

Il est situé au cœur même du 15ème arrondissement de Paris, non loin de la Tour Eiffel. Depuis les années 1900, le Village Suisse est un espace dédié à l’art. Qu’il soit contemporain, art déco ou design, qu’il s’agisse de peintures, sculptures, bijoux, antiquités, philatélies, tapisseries, tissus ou encore armes anciennes, une centaine de galeristes, décorateurs et antiquaires y exposent des œuvres de collection variées. Unique en son genre, ce lieu piétonnier aux patios animés et allées arborées est le théâtre de promenades, de rencontres et d’échanges avec pour seule quête, celle de l’histoire et du passé.

De l’art classique et moderne à la mode il n’y avait qu’un pas à franchir. Ce sera chose faite du 14 au 17 juin prochains. Pour la première fois, le Village Suisse va accueillir en son antre décoré de portraits des plus grands couturiers (Jean-Paul Gaultier, Karl Lagarfeld, Agnes B, Yves Saint Laurent) réalisés par des graffeurs de talent (Deuz, Graffmat, Sun 7 et Doudou Style) à partir de photos de Jean-Marie Perier, quatre nouveaux créateurs. Aux côtés de Simahiro Couture, Zaady et Les Diamants de l’Orient, la toute jeune marque Nouf Couture. Certes, elle n’en est qu’à ses prémices, mais son avenir certain va sans nul doute faire parler d’elle et surprendre dans les prochaines années. Âgée de seulement vingt-deux ans, sa très prometteuse designer Nouf Nakaiti, veut imposer sa vision de la féminitude dans le secteur du luxe. Elle va présenter en exclusivité le samedi 16 juin, les modèles de sa toute nouvelle collection « Black Forest » qui s’adresse aux femmes qui osent mettre leur séduction en valeur.

Parce qu’elle est sa couleur de prédilection, Nouf Nakaiti a osé le pari de dédier toutes ses tenues au noir. Le noir, cette couleur qui n’en est à priori pas une et qui, au-delà de ses connotations négatives, est surtout synonyme de luxe, d’élégance, de richesse et de force. C’est en forêt que Nouf est allée puiser l’inspiration de ses nouvelles créations. Faune et flore ont nourrit son imaginaire. L’étendue boisée, sa beauté sauvage apaisante et ses éléments naturels sont ainsi devenus les thèmes dominants de ses broderies drapées. De cette alchimie est née « Black Forest », une promenade enchantée à travers bois qui transforme la nature en y montrant sa splendeur. Arbres et feuillages ont fait place à des coupes sensuelles, des lignes félines. La femme est sublimée par les effets de matières et de transparence, le choix des étoffes noires fines et délicates, toutes travaillées à la main avec raffinement. Papillons, fleurs mystérieuses, étoiles, perles et autres symboles prennent vie pour se fondre avec ravissement dans la dentelle, la soie, l’organza et le tulle. Les robes courtes côtoient les longues dans une harmonie parfaite ; dix modèles couture pour magnifier la panthère qui est en chaque femme. Avec Nouf Couture, les femmes vont se sentir sûres d’elles-mêmes tout en étant tendance, class et sexy.

Le Village Suisse aime la mode du 14 au 17 juin – Entrée libre et gratuite – 78, avenue de Suffren ou 52, avenue de la Motte Piquet Paris XVème – info@villagesuisse.com



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3215

Label "Fabriqué à Paris": Première exposition à l'Hôtel de Ville

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 18 mai, 2018 21:59:56
VÉRONIQUE YANG

La ville de Paris a ouvert le 17 mai à l'Hôtel de Ville, une exposition relative aux produits ayant reçu le label "Fabriqué à Paris" visant à mettre en valeur l'excellence et le savoir-faire des créateurs de la ville Lumières.

En décembre 2017, 234 produits ont été sélectionnés et labellisés par un jury composé de personnalités qualifiées et d'élus parisiens. Ces produits devaient être créés par des artisans, créateurs ou entrepreneurs et surtout réalisés à Paris. L'exposition inaugurée jeudi 17 mai par Olivia Polski, adjointe de la maire de Paris en charge du commerce, de l'artisanat, des professions libérales et indépendantes et Frédéric Hocquard, adjoint en charge de la vie nocturne et de l'économie culturelle, a regroupé une centaine de produits labellisés en 2017.

La création du label "Fabriqué à Paris" a été mis en place en 2017 suite à une proposition du groupe communiste -Front de Gauche à la ville de Paris qui a voté un financement de 40 000 euros afin de financer le dispositif. Les produits réalisés devaient obligatoirement être fabriqués à Paris à partir de matières premières achetées pour favoriser les circuits courts et éthiques et une icone de ce label sera visible sur la vitrine.

Lors de la cérémonie le 18 décembre dernier, 15 des lauréats ont été récompensés dont le coup de coeur des Parisiens. Pour cette première édition, 234 lauréats ont été retenus sur les 262 candidatures proposées. Les lauréats étaient répartis en 4 catégories :

-Artisanat d'art, Création (Le manteau coutures tournantes» par la Maison Coudert installée 25 rue des Envierges (Paris 20e); la suspension «Winter Light» par La Maison du Verrier installée 101 avenue Daumesnil (Paris 12e); les chaussures «Aspectus 53» par Philippe Atienza, bottier installé 53 avenue Daumesnil (Paris 12e).

-Artisanat alimentaire ( le jambon blanc de Paris» par Au fin Gourmet, charcutier-traiteur installé 124 rue du Faubourg-Saint-Antoine (Paris 12e), le praliné noisettes à l’ancienne» par Fouquet, chocolatier-confiseur installé 36 rue Laffitte (Paris 9e), le miel de Paris» par Apis Civi, apiculteur installé 4 rue de Suez (Paris 18e).

-Activité de Production ( la monture de lunettes «Minotaure 1900» par Lucas de Stael, fabricant installé 34 bis rue d’Aubervilliers (Paris 19e), les «vélos de ville» par la Maison Tamboite Paris, fabricant installé 20 rue Saint-Nicolas (Paris 12e), la parure de lingerie «Jane» par Paloma Casile, fabricante installée 10 rue du Jour (Paris 1er).

-Prix "Innovation ( la gamme de vêtements et accessoires tricotés avec des fils recyclés par Marcia de Carvalho, créatrice installée 2 rue des Gardes (Paris 18e), le compost «Les Alchimistes» par Les Alchimistes, installés 82 avenue Denfert-Rochereau (Paris 14e), la toile de laque » par l’Atelier PC Maury, installé 45 rue Saint-Sabin (Paris 11e).

-Le "Coup de coeur des Parisiens pour lequel 10 000 parisiens ont été consultés et ont récompensé 3 artisan-e-s. (Le miel de Paris, miel récolté sur des ruchers situés exclusivement à Paris intra-muros par APIS CIVI, installé au 4 rue de Suez (Paris 18e), la coupe d'or patinée petit stockage en toile de bâche, 100% coton sérigraphié et patiné à la main pour lui donner un aspect original, par la Maison Georgette, située au 37 bis rue de Montreuil (Paris 11e et Guitare écoresponsable, guitare classique réalisée avec du bois non menacé d’extinction, avec vernis naturel et corne de recyclée, par Victor Iermito, situé au 94 bd Poniatowski (Paris 12e)

Les 3 premiers lauréats de caque catégories étaient présents lors de la cérémonie en décembre et ont reçu leur prix des mains d'Olivia Polski. Le premier de chaque catégorie a perçu une dotation de 2 000 euros..

Pour découvrir cette exposition gratuite, il faut se rendre à l'Hôtel de Ville de Paris, Salon des Prévôts, 5 rue Lobau 75004 Paris du lundi au samedi de 10h à 19h.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3162

Le monde de la Haute Couture perd un de ses maîtres, Hubert de Givenchy

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 13 mars, 2018 06:15:45
VÉRONIQUE YANG


Le grand couturier Hubert de Givenchy est décédé à l'âge de 91 ans le 10 mars.

Né en 1927 dans une famille issue de la noblesse française, Hubert James Marcel dit comte Taffin de Givenchy a commencé par apprendre le droit. Très jeune, il côtoie le milieu de la mode grâce à un membre de sa famille, photographe de mode et aussi Jules Badin, administrateur des manufactures des Gobelins et des manufactures de tapisseries de Beauvais et grand collectionneur, sa vocation naît avec la découverte du travail du couturier espagnol Cristóbal Balenciaga.

Sa carrière commence alors qu'il a 17 ans après avoir quitté sa ville natale de Beauvais pour rejoindre l'Ecole nationale supérieure des beaux arts et travailler chez Jacques Fath à Paris. Roger Piguet et Lucien Lelong sur les recommandation de Christian Dior seront les maisons de couture suivantes à l'accueillir avant de devenir le premier assistant d'Elsa Schiaparelli en 1947 puis directeur artistique de la boutique place Vendôme. En 1952, il ouvre sa première maison de couture avec sa collection Bettina. On lui donne alors le surnom "d’enfant terrible de la couture ».

Alors qu'il se trouve à New-York en 1953, il rencontre Balenciaga et Audrey Hepburn qui devient son égérie pour qui il crée les costumes de ses films dont Sabrina, Diamants sur canapé, etc..Ils resteront amis jusqu'à la mort de celle-ci en 1993. En 1954, il crée la "robe chemise" puis la" robe sac" trois ans plus tard.

Givenchy s'est imposé comme "le couturier du chic décontracté". Parmi ses clientes célèbres, on retrouvait Jacqueline Kennedy, l'impératrice Farah Paren, la duchesse de Windsor, la cantatrice Frederica von Stade, les actrices Marlene Dietrich, Greta Garbo, Lauren Bacall, Jeanne Moreau, et Ingrid Bergman.

Après avoir créé avec son frère aîné sa marque de parfum, Audrey Hepburn devient l'égérie en 1958 de "l'Interdit", c'est la première fois qu'une campagne de parfum est représenté par une star.

En 1969, il lance la première ligne de prêt-à-porter masculin baptisée « Givenchy Gentleman » . Depuis 1988, le groupe LVMH a repris la maison de couture mais le couturier avait toujours un oeil critique sur la mode. Selon lui, il trouvait qu'il y avait une sorte de laisser-aller, il pensait que la mode était devenue autre chose et ne pouvait pas dire qu'il était enthousiasmé. Il y a la mode et des modes».

Après avoir quitté la Maison Givenchy en 1995, il a occupé des fonctions dirigeantes au sein de la société Christie's. Il possédait de nombreuses oeuvres d'art dont des Giacometti qu'il exposait dans son château du Jonchet en Eure et Loire. En 1997, il fonda à Getaria la fondation Cristobald Balenciaga.

En 1979, il est élu« Personnalité de l'année 1979 » et l’homme le plus élégant de l’année par The Best. L’année suivante Hubert de Givenchy est nommé chevalier de la Légion d'honneur et en 1985, Jack Lang, ministre de la Culture, lui remet l’oscar de l’élégance lors d’une manifestation à l’Opéra de Paris. En 2017, une grande exposition lui est dédié dans la ville de la dentelle et de la mode qu'est Calais entre le 1er juin et le 11 décembre. On y découvrait 70 créations provenant de garde-robes privées. "Hubert de Givenchy faisait des vêtements confortables et bien coupés, il était novateur et intemporel"selon Bernard Arnault pdg de LVMH.

Depuis l'annonce du décès d'Hubert de Givenchy, de nombreux hommages lui ont été rendus à commencer par ceux du Président de la République qui a salué "ce Maître de sa culture et ambassadeur de cet esprit fait de liberté et d’audace. C’est avec de tels artistes que la France rayonne dans le monde et il ne fait aucun doute que la figure d’Hubert de Givenchy perdurera longtemps." mais aussi la Ministre de la Culture, Françoise Nyssen pour qui "Hubert de Givenchy a incarné l’élégance française autant qu’il l’a façonnée. Il aura, tout au long de sa vie, marqué la mode de son empreinte. Il s’en est allé rejoindre sa muse, son égérie" ...Le journal Vogue rend hommage à "ce père de l'élégance parisienne".

Tout le monde se souviendra de l'homme à la blouse blanche, aussi grand dans sa taille (2m02) que dans son art. Il incarnait l'élégance parisienne et l'innovation. Il faisait partie des 12 grands couturiers qui ont changé l'histoire.(Bertrand Meyer-Stabley, Editions Pygmalion en 2014).

Ses obsèques seront célébrées dans la plus stricte intimité » a indiqué le couturier Philippe Venet, son compagnon.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post2994