JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Bilal Hassani en concert sur le podium après la Marche des Fiertés 2019

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 02 juil., 2019 14:57:11
VÉRONIQUE YANG

La 41ème Marche des Fiertés parisienne dont le slogan était "Filiation, PMA: marre des lois à minima" a eu lieu samedi 29 juin entre la Gare Montparnasse et la place de la République où la grande scène a accueilli Bilal Hassani.

Cette année, "La Marche des Fiertés est illustrée par une affiche inspirée "d'Alice au pays des merveilles" de Lewis Caroll mais avec une balance (de la justice) déséquilibrée (d'un côté, le code civil qui écrase le lapin contre de l'autre, les doudous des enfants de familles LGBT). Par ailleurs, l'année 2019 marque le 50ème anniversaire des émeutes de Stonewall, série de manifestations violentes survenues dans la nuit du 28 au 29 juin 1969 contre un raid de la police qui avait eu lieu dans le bar Stonewall Inn de New York. Elles sont considérées comme le tournant qui a permis l’éclosion du militantisme LGBT aux États-Unis et partout dans le monde.

Après des résultats attendus depuis plusieurs années (2013), un projet de loi concernant la bioéthique et l'ouverture de la PMA doit être présenté à l'Assemblée Nationale fin juillet et commencer fin septembre, pourtant cela est insuffisant car dans les textes, la PMA est réservée aux femmes et rien n'est prévu pour les personnes intersexes, trans ou non binaire alors que des commissions pluridisciplinaires de centres de PMA pourraient examiner les situations au cas par cas. Par ailleurs, concernant l’ouverture de la reconnaissance, aucune solution n'est offerte pour tous les enfants déjà nés dont les parents ne souhaitent pas se marier ou se sont séparés. Tous les enfants doivent naître de procréation avec un tiers connu, de PMA faite à l’étranger, de Gestation Pour Autrui à attendre des mois, voire des années dans l’insécurité en attendant qu’un tribunal accorde l’adoption de l’enfant du conjoint à leur parent social, à condition qu’il soit marié; le refus de faire rentrer dans le droit commun les familles LGBT pèse sur les enfants.

Après les discours des officiels, des représentants des associations parmi lesquels celui de Clémence Zamora et de la marraine de l'édition, Marianne James, le cortège s'est mis en route pour 5,5km avec en première ligne la Maire de Paris, son adjointe en charge de l'égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains, Hélène Bidard, la marraine Marianne James et les représentants des associations. Jack Lang était présent avant le départ et des politiques dont Benjamin Griveaux, Cédric Villani, Marlène Schiappa et Frédéric Potier ont participé à la Marche. Les Femen étaient en tête de la manifestation. A 16h30, la marche des fiertés a observé 3 minutes de silence afin de rendre hommage aux victimes du Sida et avoir une pensée pour leurs proches.

La marche partie de Montparnasse a rassemblé quelques 500 000 personnes dans la joie et la bonne humeur, vers 17h elle est arrivée place de la République où se tenait le grand concert avec un programme composé de la Chorale du Rosa, Wakanda, Barbieturix X Gang Bambi, Léonie Pernet, Sönge, SSION, Yolande Do Brasil, Louisahhh et surtout Bilal Hassani en live à partir de 21h10.

D'origine marocaine, Bilal Hassani est né en 1999. Alors qu'il n'a que 5 ans, il commence à prendre des cours de chant pour réaliser son rêve de devenir chanteur. En 2015, il participe à la deuxième saison de The Voice Kids en interprétant lors des auditions à l'aveugle" Rise Like a Phoenix" de Conchita Wurst, une chanteuse drag autrichienne qui a gagné le concours de l'Eurovision en 2014 mais est éliminé à l’épreuve des battles. En 2016, il sort son premier single "Wanna Be" puis 2 autres l'année suivante,"Follow Me" et "House Down". La même année, il ouvre sa chaîne You Tube dans laquelle il raconte sa vie. En juillet 2018, il publie une vidéo "Storytime" dans laquelle il raconte qu’il a été renvoyé de son internat en raison de son homosexualité, ce qui lui attire des sympathies mais aussi des insultes et même des menaces de mort. Malgré cela, il sort ses vidéos de reprises, est validé par Janet Jackson, puis de sort son premier album "Kingdom".

Alors qu'il regardait depuis 2009 le concours de l'Eurovision chaque année, il est choisi par la France pour en être le représentant à Tel-Aviv avec le titre "Roi", un hymne à l'acceptation de soi. Dès l'annonce de sa qualification, les avis ont été très variés, notamment sur son look ses perruques et son maquillage sans oublier les attaques homophobes et les cyberattaques nationales sur le chanteur de 19 ans pris pour cible par des personnalités publiques qui n'hésitent pas à le caricaturer. Malheureusement, il termine à la 16ème place après le représentant des Pays-Bas et son déclassement de la 14ème à la 16ème place suite à une erreur de calcul. Un mois après, le 18 juin, Bilal est élu par les votes du public personnalité LGBT 2019, succédant au comédien transgenre Jonas Ben Hamed, lors de la cérémonie des Out d'Or où il délivre un message de tolérance et d'amour vis à vis des minorités dont ses danseuses (une atteinte de surdité et l'autre d'obésité) en sont des représentantes mais aussi en rappelant que l’homophobie fait de nombreuses victimes chaque année en France et dans le monde: "des gens meurent. C’est grave. Il faut que ça change, il faut que ça bouge", a-t-il conclu.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3923

Discours d'Emmanuel Macron et colloque pour le 50ème anniversaire de l'élection de Georges Pompidou

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 30 juin, 2019 11:41:29
VÉRONIQUE YANG

Afin de célébrer l'anniversaire des 50 ans de l'élection de Georges Pompidou en 1969, le président de la République a prononcé un discours en son hommage devant une assemblée réunie autour de son fils Philippe Pompidou et de sa famille. Le lendemain, s'est tenu un colloque en présence de 2 anciens présidents, Valéry Giscard d'Estaing, son successeur et Nicolas Sarkozy.

Né dans le Cantal, fils d'instituteur, le futur président fait ses études à Albi. Devenu Normalien et agrégé de lettres, il enseigne à Marseille puis au Lycée Louis-le-Grand à Paris, où il côtoie Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire. A la Libération, il entre au cabinet du Général de Gaulle puis devient son directeur de cabinet en 1958,

Suite à la démission du Général de Gaulle le 27 avril 1969, les déclarations de candidatures ont eu lieu le 30 avril et le premier tour des élections présidentielles le 1er juin 1969; Après le second tour du 15 juin, Georges Pompidou est déclaré vainqueur et sera investi le 20 juin.

A l'occasion du 50 ème anniversaire de l' investiture du second président de la Vème République, plusieurs manifestations ont été organisées à partir du 30 mai où a été publié sous la haut patronage du Président de la République, en partenariat avec les Archives nationales, aux éditions Nouveau monde, un ouvrage grand public, illustré de nombreux clichés inédits, et rédigé par 26 auteurs. Durant le mois de juin, d'autres initiatives ont été prises comme la souscription à une médaille commémorative de la Monnaie de Paris, dessinée par Joaquin Jimenez, directeur de la création et de la gravure à la Monnaie de Paris à partir d'un profil de Georges Pompidou et de "La France" de Georges Mathieu; une exposition,"Georges Pompidou: l'homme d'état-l'homme privé" organisée sur la place Stravinski près du Centre Georges Pompidou par l'Institut Georges Pompidou en collaboration avec Paris-Match et le Centre Georges Pompidou du 14 au 21 juin et pour finir, un colloque les 20 et 21, " Avec Georges Pompidou, penser la France : héritages et perspectives". Trois thèmes centraux (Rénover la Ve République : une métamorphose ?, Propulser le modèle économique et social français, Adapter la puissance française dans un nouveau monde global )ont été développés autour de nombreux historiens, témoins et personnalités politiques en présence de 2 anciens présidents, Valéry Giscard d'Estaing et Nicolas Sarkozy et après la réception à l'Elysée la veille.

Hormis l'oeuvre de mémoire, cette célébration relève les axes forts du mandat de Georges Pompidou qui disparaissait en 1974, tout en remémorant la politique économique et sociale qui fit de la France l’une des économies les plus dynamiques au monde, dans le cadre d’un modèle de prospérité partagé par l’ensemble des Français et articulé autour d'une politique étrangère dans la continuité
du volontarisme gaullien et jouant des nouvelles configurations internationales dans la croissance et du développement durable, par exemple, fut loin d’être étrangère à Georges Pompidou qui
créa le ministère de l’environnement, tout en poursuivant une politique d’aménagement du territoire
volontariste marquée par les grandes infrastructures

Pour Georges Pompidou:"Passer sa vie dans l'opposition est pour un homme politique ce que serait pour un poète se condamner à lire et à juger les vers des autres".

Le président Georges Pompidou et son épouse aimaient beaucoup l'art contemporain. Durant son passage à l'Elysée, il l'intégra à la décoration du Palais. " Je voudrais passionnément que Paris possède un centre culturel (…) qui soit à la fois un musée et un centre de création où les arts plastiques voisineraient avec la musique, le cinéma, les livres, la recherche audiovisuelle" avait-il déclaré en parlant du futur Centre Pompidou.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3920

L’Iman Hassen Chalghoumi présent à l’Assemblée Nationale pour un colloque sur le regain des tensions dans le Golfe Arabo-Persique

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 27 juin, 2019 15:51:05
VÉRONIQUE YANG

Un colloque reposant sur le thème du regain de tension dans le Golfe Arabo-Persique a été organisé par le géopoliticien Frédéric Encel et la Paris School of Business, vendredi 21 juin de 14h à 18h, salle Colbert à l’Assemblée Nationale.

Un programme composé de 2 tables rondes d’experts dirigées par Frédéric Encel , Docteur HDR en géopolique et professeur à la Paris School of Business, pour la première et Hugo Billard, professeur de géopolitique en CPGE, animateur sur radio Notre Dame, directeur de manuels scolaires et conférencier en géopolitique et géoéconomie pour la seconde, a été organisé autour des pays du Golfe Persique et de l’économie liée au pétrole.

Suite aux nombreuses tensions qui ont éclaté depuis des mois dans le Golfe Arabo-Persique (Iran, Irak, Koweït, Arabie saoudite, Bahreïn, Qatar, les Émirats arabes unis, Oman et quelques kilomètres de côtes avec l’enclave de Musandam), un colloque s’est tenu mettant l’accent sur l’ingérence des pays frontaliers et le développement des groupuscules radicaux qui déstabilisent la région.

La première table ronde qui s’intitulait:“Bruit de bottes dans le Golfe” a vu l’intervention de personnalités sur 4 thèmes liés à la région:

  • Les alliés de la France dans le Golfe avec les réflexions de François Loncle, ancien Président de la commission des Affaires Etrangères à l’Assemblée Nationale.
  • Les enjeux du Détroit d’Ormouz par Nassima Ouhab, docteur en économie et enseignante à Paris X
  • L’Iran et son axe chiite par Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur à l’Institut Thomas More.
  • Quel rôle joue Hezbollah? par le journaliste indépendant Emmanuel Razavi.

Situation et enjeux, impacts nationaux et internationaux y ont été abordés tout comme l’ingérence des groupuscules et des pays étrangers.

La seconde table ronde avait pour fil conducteur, “Le Golfe Persique dans tous ses Etats” et portait sur la géopolitique:

  • Les houtis au Yémen par Khatar Abou Diab, enseignant chercheur à Paris XII.
  • Géopolitique maritime de l’Iran par Hugues Eudeline, capitaine de vaiseau (CR).
  • L’ enjeu complexe de la Turquie par Nora Seni, professeur des universités à l’IFG.
  • Les Emirats, une puissance montante par David Rigoulet-Roze, docteur en sciences politiques.

Graphiques à l’appui, les risques liés au pétrole et à son commerce à travers le globe ont été démontrés.

Par ailleurs, la ville de Trouville (14), accueillera les 29 et 30 juin prochains, les 4èmes rencontres de géopolitique dont le thème, cette année sera “les frontières”. Placées sous le haut patronage du Ministre des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian, elles proposeront 8 tables rondes.

Lors du colloque du 21 mai, la première intervention fut celle de François Loncle, homme politique qui a remplacé Mendès France après le décès de ce dernier en 1982. “Depuis la fin de la seconde guerre mondiale en 1945, les rapports de force dominent… et il faut fonder une stratégie internationale: la Russie bloque, la Chine veut changer mais à son intérêt”. Grâce à Jean-Yves Le Drian ( à la défense de 2012 à 2017 sous le quinquennat de François Hollande puis aux Affaires étrangères depuis 2017 et l’élection du Président Emmanuel Macron ),le dialogue est plus facile face aux présidents Trump et Bolsanéro. La France veut garder le lien avec le Golfe Persique quelque soient les difficultés. Les attentats de mai et novembre 2015 ont marqué la France et la menace terroriste djiadiste de Daesh a atteint le Mali et les anciens pays colonisateurs. Le G5 Sahel tarde à se déployer tant au point de vue politique, judiciaire, idéologique, économique; la France conforte son engagement européen par rapport à certains pays d’Europe qui cherchent la division.

Concernant la vente d’armes, leur exploitation amène la souveraineté et la capacité de renouvellement. Ainsi au Yémen, le coup d’état est soutenu par l’Iran, Al Qaida (organisation terroriste islamiste d’inspiratiion salafiste djihadiste fondée en 1987 par le cheikh Abdullah Yusuf Azzam et son élève Oussama ben Laden) et Daesh (organisation terroriste, militaire et politique, d’idéologie salafiste djihadiste ayant proclamé le 29 juin 2014 l’instauration d’un califat sur les territoires sous son contrôle). Début juin, Abou Oussama al-Mouhajir et d’autres membres de Daesh au Yémen ont été arrêtés par un commando saoudo-yéménite.

L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis ont quant à eux un partenariat stratégique qui respecte la proposition de l’Europe sur les armements, chaque vote étudie point par point les propositions.

L’Iran, de son côté suit des négociations avec les Etats-Unis sans la France et l’Allemagne et on peut noter chez ces derniers un point commun: la volonté d’être présent pour préparer la paix en suivant une ligne qui peut durer et continuer.

Le second point touchait le détroit d’Ormouz, ses enjeux économiques, politiques et militaires. Situé entre la mer d’Oman et l’Océan Indien, il est le maître des situations du Golfe, en particulier pour le pétrole (chaque jour, 19 millions de barils transitent par le détroit soit 90% des productions venant de l’Arabie Saoudite et 98% de celles des Emirats Arabes unis majoritairement de Koweit et Barhein, mais aussi le gaz liquide de Qatar).

Depuis le retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien du 14 juillet 2015, une pression de plus en plus forte sur l’Iran a été exercée par les USA. Malgré les menaces du 8 mai 2019 de Téhéran d’accorder un délai de 60 jours aux autres signataires de l’accord pour maintenir leurs engagements et permettre à l’Iran de pouvoir vendre son pétrole dans le monde, l’UE a tenté de contourner les sanctions de Washington en créant Instex, une entité censée servir au paiement des transactions entre les entreprises européennes et l’Iran et se passer de la monnaie américaine dans les transactions internationales. Toutefois l’Iran n’a pas fermé le détroit d’Ormouz duquel dépendent Oman, les USA et la Chine et qui permet à Dubai d’être la plaque tournante pour les marchandises provenant d’Asie. Si on bloquait le détroit, il y aurait atteinte à la souveraineté des états. La guerre Iran-Irak de 1980 à 1988, des variations sur le prix du pétrole comme en 1986 où on a constaté une baisse allant jusqu’à 50%, ont marqué cette période; en 1988, les USA n’ont pas accepté le chantage et répliqué par des bombardements; en 1991, la France, la Belgique et la Grande Bretagne interviennent face au conflit Irak-Koweit, les USA protègent la région bien que leurs besoins ne soient pas engagés et retournent au Moyen Orient à cause de la guerre en Syrie. Par ailleurs, si l’Iran veut améliorer sa situation économique, elle doit éviter une guerre où elle serait la grande perdante, pourtant la nuit du 20 juin 2019, l’Iran a abattu un drone américain, ce qui amène des conséquences sur la région et des interdictions aux ressortissants de certains pays musulmans de se rendre aux USA.

L’intervention du journaliste du Global Geo News, Emmanuel Ravazi, dans laquelle il a exprimé le rôle joué par le Hezbollah (fondé en juin 1982, mais révélé publiquement en février 1985,ce groupe islamiste chiite est aussi un parti politique basé au Liban. Ses activités paramilitaires sont supervisées par le Conseil central djihadiste. L’organisation est parfois qualifiée de « djihadiste chiite). Dans ce contexte, le Hezbollah est le bras armé de l’Iran dont Israel et les USA sont les sujets de leur haine. L’axe chiite est dirigé par les Iraniens, avec ses alliés, la Syrie et le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, qui ont réussi là où personne d’autre n’a réussi depuis la Première guerre du Liban en 1982. Le point de départ des belligérances dans toute la région est l’Afghanistan envahit par l’URSS en 1979.

Parmi les questions posées par l’auditoire, le rôle de Qatar par rapport à l’Iran. Il y a là un risque qui vient de l’organisation des “Gardiens de la Révolution”(force défensive pour protéger la révolution iranienne, selon Téhéran et organisation terroriste selon Washington), sachant que Qatar a noué des relations avec les Frères Musulmans à partir de 1949.

Dans la seconde table ronde, de nombreux graphiques ont permis de comprendre ce que sont les risques pour le pétrole en cas de fermeture du détroit d’Ormouz, quand on sait que 17% du marché du pétrole, 12% gaz naturel exporté et 20% du gaz liquéfié vers les marchés asiatiques proviennent de l’Iran et du Qatar, cela représente 50% de la production de l’OPEP et 70% des importations japonaises, l’approvisionnement pour les USA est faible, 12% à 14% pour la France;

Hugues Eudeline, capitaine de vaisseau a parlé des échanges faits en prenant la mer. En effet, les océans représentent 71% du globe et les terres 29%, les canaux de Suez et du Panama sont les seuls moyens pour les faire communiquer entre eux en sachant que 90% des marchandises passent par la mer, les “Nouvelles routes de la soie” proposées par la Chine ne représentent que 5% du trafic. Le chemin le plus court entre l’Europe et l’Asie reste la voie maritime. Toutefois, la Chine et la Russie élaborent le projet de passer par les pôles.

Nora Sini a parlé du jeu complexe de la Turquie; d’un côté, la réconciliation avec l’Arabie Saoudite contre l’Iran, de l’autre le chagrin pour la mort de l’ex-président Morsi il y a quelques jours. La stratégie est basée sur le rôle de la femme dans la société.

Concernant les élections municipales du 23 juin dernier, le candidat du président Erdogan a été battu, la victoire de l’opposition a mis fin à 25 ans de contrôle du camp islamo-conservateur à la mairie d’Istanbul, plus grande ville et capitale économique de la Turquie.

Au niveau touristique, la Turquie était la première destination pour les E.A.U. et l’Arabie Saoudite, pourtant on constate une baisse de 70% des voyages due à l’hostilité des Saoudiens.

Après le Conseil de Coordination entre la Turquie et l’Arabie Saoudite, 2 groupes distincts se sont formés: La Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar (Pro- rébellion) et l’Iran, l’Irak et le Liban (contre). En 2017, Qatar se désolidarise de l’Arabie et la Turquie reste seule à l’international.

Autre point de belligérance, le Yémen avec le conflit interne qui l’ oppose aux rebelles Houthis, (organisation armée, politique et théologique zaïdite, active initialement dans le gouvernorat de Sa’dah et le nord-ouest du Yémen, puis à partir de 2014, dans tout le pays), soutenus par l’Iran. Khatar Abou Diab, enseignant chercheur à Paris XII a tenté d’expliquer les raisons de cette guerre civile qui a débuté en 2004 dans le nord du Yémen puis au sud à partir de 2014. Ces dernières semaines, les attaques des Houthis se sont multipliées contre des camps de la coalition menée par l’armée saoudienne depuis plus de 4 ans.

Dernier thème abordé, la montée des émirats. Ces derniers souhaitent renforcer la paix face aux 2 menaces que sont la montée en puissance des courants islamistes dans le contexte du printemps arabe et l’expansionnisme chiite. Membres de la coalition militaire au Yémen, emmenée par l’Arabie saoudite depuis le 23 mars 2015, ils avaient rappelé leur ambassadeur à Téhéran en 2016 après la séparation de l’Arabie Saoudite et de l’Iran; ils sont aux côtés de l’Arabie Saoudite, du Bahrein et de l’Egypte dans le conflit contre le Qatar qui soutient les mouvements issus des frères musulmans et sa proximité avec l’Iran.

Dans l’assemblée se trouvait l’Imam modéré Hassen Chalghoumi qui a soutenu la visite du Pape aux E.A.U. en début d’année et qui vient de revenir d’un voyage de paix organisé à Ramallah et en Israel, accompagné d’une quarantaine de jeunes musulman de toute la France et 5 de Mollenbeck; ils ont rencontré des dignitaires israeliens dont le Président de la République ainsi que de Ramallah. Le but de ce voyage était de démontrer qu’il est possible de s’entendre entre juifs et musulmans.

Depuis son retour en France, l’Imam Chalghoumi qui milite pour le rapprochement entre juifs et musulmans, à commencer dans sa ville de Drancy, mais aussi contre toute forme d’intégrisme, a encore reçu des menaces de mort,à ce jour 22, de la part d’intégristes qui le traitent de collaborateur et de traître alors qu’il n’est simplement qu’un émissaire de la paix.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3917

10ème édition du mois parisien du handicap

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 03 juin, 2019 04:43:39
Véronique YANG

La 10ème édition du mois parisien du handicap a été lancée le 1er juin avec le challenge de l'accessibilité et se terminera le 6 juillet par un bal inclusif organisé par la Cie La Halte Garderie à la Guinguette de Paris Plage.

A Paris, près de 7% de la population est concernée par un handicap. Tout le monde doit avoir accès aux mêmes chances, mêmes opportunités et mêmes qualités de service; c'est pourquoi, la ville de Paris a offert la mise en accessibilité, le soutien aux associations, le sport adapté, la médiation culturelle et sensorielle dans les musées et les centres de loisirs à parité (CLAP).

A l'occasion du mois parisien du handicap, un challenge d'accessibilité est organisé pour la seconde année et officiellement inauguré le 5 juin à 18h à la mairie du 12e, en partenariat avec l’association Jaccede.com, depuis plusieurs mairies d'arrondissement (2e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 19e); l'an dernier, la première édition a affiché 2 186 lieux recensés en un mois sur l’application Jaccede, ce qui comptabilise aujourd’hui 13 207 lieux à Paris dont l’accessibilité est détaillée sur l’application Jaccede.

Trouver un lieu adapté pour sortir n'est jamais facile pour toute personne en situation de handicap. Que ce soit un restaurant, un théâtre ou un bar, il faut trouver un lieu adapté à ses envies et surtout accessible. Le "Challenge de l'accessibilité", jeu solidaire, invite durant tout le mois de juin, les participants réunis au sein d'équipes de contributeurs, à référencer grâce à l'application "Jaccede.com" pour Android et Ios, la totalité des établissements recevant du public à Paris et à évaluer leur niveau d'accessibilité aux personnes en situation de handicap.

Chaque équipe doit gagner le maximum de points en trouvant le plus de lieux parisiens (commerces, restaurants, théâtres, hôtels, épiceries, cinémas, piscines… ) . Tout fonctionne comme une chasse aux trésors avec des indices communiqués et des récompenses distribuées durant tout le challenge. Les gagnants seront ceux qui donneront le maximum de détails concernant l'accessibilité. Les résultats seront donnés le 6 juillet lors du bal de clôture du Mois parisien du handicap . Durant tout le mois de juin, l'animation du jeu se fera en ligne et dans plusieurs lieux parisiens à la rencontre des partenaires. Les points acquis durant le challenge du 1er au 30 juin, se comptabilisent de la manière suivante: Chaque critère renseigné sur une fiche de lieu rapporte 1 point. La première photo d'un lieu vaut 4 points. Afin de garantir la fiabilité des informations collectées, la validation se fera après avoir été géolocalisé à proximité du lieu décrit .

"Challenge de l’accessibilité" est un jeu solidaire pour rendre Paris plus accessible aux personnes en
situation de handicap, un geste citoyen pour sensibiliser le public au Handicap et aux problématiques
d’accessibilité. Il ne suffit pas de réagir pour venir en aide à la personne en difficulté ou se demander comment elle fait au quotidien ou même pour certains, détourner le regard. C'est pourquoi, l'association "Jaccede" a trouvé comment agir et créer du lien social entre personnes valides et personnes en
situation de handicap. L'innovation digitale a rendu de façon ludique, une action citoyenne en un sujet universel qui concerne tout le monde au moins une fois dans sa vie car le handicap ne concerne pas seulement les personnes dans cette situation, que ce soit suite à une maladie, à un handicap, à l'âge qui réduit la mobilité ou simplement dans le cas d"usage de poussettes pour enfants.

En France, 12 millions de personnes sont en situation de handicap. Pour changer leur vie, un nouveau moyen: sortir son smartphone pour communiquer les adresses des lieux accessibles aux personnes en mobilité réduite car tous les établissements recevant du public à Paris ne sont pas dans ce cas.

En s'inscrivant, les candidats rejoignent une des 4 équipes:

-Le samedi 1er juin de 14h à 17h: Exploration d'un quartier (club de lecture (20è), ballade urbaine en LSF (3è), activités à "La Bouquinerie" (20è)).

-Le mercredi 5 juin: Soirée de lancement (12è) Mairie du 12e arrondissement (130 Avenue Daumesnil, 75012 Paris). Accueil à 18h, présentation à 18h30, exploration des quartiers à 19h, moment d'échanges à 20h avec les membres de l'équipe Jaccede et ses bénévoles, pot convivial de 20h30 à 21h30, activités dans divers arrondissements (6è, 8è, 11è, 16è)

-Le samedi 8 juin: Exploration d'un quartier , un rassemblement explorera l'accessibilité du 10e arrondissement, Marché de la Poésie (6è), festival Philoscène (14è) visite du Musée d'Art Moderne (16è)

-Le samedi 15 juin: Forum du mois parisien du Handicap (14è) de 11h à 18h, des bénévoles animeront le stand avec une personne de l'équipe Jaccede, Journées portes ouvertes du Centre de Ressource Autisme de l'IDF, Nuit du Handicap, place de la République, Journée festive Bibliopi avec repas à la bibliothèque Chaptal (9è), parcours Musée Bourdelle pour un public déficient (15è), "Raconte-moi tes rêves à l'auditorium du conservatoire G. Bizet (20è) .

Pour participer, pas besoin de code pour les challenges publics:

  1. Télécharger l’appli Jaccede (Android - iOS) et créer un compte ou sur le site web
  2. Télécharger l’appli Jaccede Challenge (Android - iOS) et choisir votre équipe ou sur le site web
  3. Détailler l'accessibilité des lieux pour gagner des points dès le 1er juin !
  4. Pour vérouiller un challenge privé, il suffit de saisir le code secret transmis

Les cadeaux à gagner sont:Des entrées au Festival Solidays, une enceinte sans fil en béton (Le Pavé Parisien), 2 nuits d'hôtel à Barcelone (Handiscover), des places de cinéma MK2, des entrées au Festival Rock en Seine.

Du nouveau pour les personnes en situation de handicap depuis le 1er avril dernier: Amélioration de l'accès aux sons dentaires des personnes en situation de handicap lourd. L’Assurance Maladie rembourse un supplément de 100 euros, facturable une fois par séance de soins dentaires dispensés aux patients en situation de handicap lourd ( physique, sensoriel, mental, cognitif ou psychique sévère, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant) bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ou de la prestation de compensation du handicap (PCH).




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3909

Prix international de la ville de Paris pour les droits des personnes LGBTQI+

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 23 mai, 2019 17:28:39
Véronique YANG

Vendredi 17 mai, Anne Hidalgo a remis pour la seconde année consécutive, le Prix international de la ville de Paris pour les droits des personnes LGBTQI+, à l'occasion de la Journée Mondiale de la lutte contre l'homophobie et de la transphobie.

Chaque année, ce prix créé en 2018 récompense des associations qui se battent en faveur des droits des personnes LGBTQI+ en France et à l'étranger. Il comporte 2 catégories avec un lauréat français et un lauréat international choisis par un jury composé d'un président et de 10 membres français et étrangers reconnus pour leur engagement en faveur des communautés LGBTQI+. Cette année, un 3ème lauréat a été choisi parmi les ONG francophones compte tenu de leur important travail.

Le jury de l'année 2019 était composé de :

-Sonia Akkari, co-référente de la commission" International" de SOS homophobie.PRIX

-David Aeurbach Chiffrin, délégué général de la Fédération Total Respect- Tjenbé Rèd (association LGBT ultra-marine.

-Brian Scott Bagley, danseur, chorégraphe américain et co-fondateur de "Pais Black Pride".

-Pierre Baillet, Directeur Général de l'AIMF, Association Internationale des Maires Francophones.

-Laurène Chesnel, déléfuée chargée des familles à l'Inter-LGBT, membre de la CNCDH.

-James Creedon, journaliste irlandais sur France 24.

-Marame Kane, co-présidente du centre LGBT Paris-Ile-de-France.

-Giovana Rincon, directrice de l'association "Acceptless-Transgenres".

-Jean-Luc Romero-Michel, maire-adjoint chargé de la culture de paris 12ème, conseiller régional et militant LGBT.

-Jazell Barbie Royale, américaine élue "Miss International Queen" 2019.

Les prix ont été remis sous la présidence de Jean Wyllys, député brésilien en exil et figure emblématique de la défense des droits des personnes LGBTQI+ au Brésil, par la Maire de Paris en présence de ses adjoints Hélène Bidard, en charge de l'égalité femmes/hommes, la lutte contre les discriminations et des Droits Humains et Christophe Girard de la culture. Ce fut l'occasion pour l'élue de parler de la PMA et de reprocher au gouvernement "son retard intolérable par rapport à l'International dans la présentation, le vote, la promulgation et l'application d'une loi..." .

  1. Le Prix National a récompensé l’association réunionnaise "Orizon". Destinée aux victimes de discriminations et à leurs proches, elle a notamment mis en place l’an dernier une charte à destination des commerces et établissements de santé de l’île afin de valoriser les "initiatives vertueuses" et rendre service aux personnes LGBT en leur faisant mieux connaître les lieux dans lesquels ils peuvent être certains d’être accueillis dans de bonnes conditions .
  2. Le Prix Francophone, a honoré l’association " Transgenre Burkina". Créée l’an dernier après avoir rencontré bien des obstacles, c'est la première association destinée aux personnes trans’ du Burkina Faso dont les premiers financements ont atteint un peu plus de 1 800 euros sans compter la donation du Prix de la ville de Paris d'un montant de 5 000 euros.
  3. Le Prix international, a été remis à la fondation colombienne "Red Comunitaria Trans Bogota" créée en 2013 et présidée par Daniela Maldonado Salamanca ; Elle fait la promotion des droits et accompagnement des femmes transgenres vulnérables et/ou en situation de prostitution dans les quartiers sensibles de Bogotá. Depuis quelque mois, le Musée national de Colombia a organisé une exposition sur les mouvements sociaux, à laquelle elle participe.
  4. Une mention spéciale pour 3 autres associations et leurs engagements : - Collectif intersexes et allié.e.s, association créée en 2016 pour la lutte de la reconnaissance des droits des LGBTQI+ et plus particulièrement contre la pathologisation des personnes intersexes ; la fin des mutilations et des traitements non consentis; la suppression de la mention de sexe ou de genre à l’état-civil. "Ce sera son choix : stop aux mutilations intersexes" est la campagne qu'elle a lancée le 10 septembre 2018" . Cette association faite par et pour les personnes intersexes, est la seule en France qui défend leur cause encore taboue dans la société française.
  5. -MSM Madagascar, fédération d’associations présente dans 7 grandes villes à Madagascar, créée en 2008, rassemblant et mettant en réseau 17 associations nationales qui luttent contre la stigmatisation et les discriminations envers les HSH et contre la propagation des IST/VIH à travers Madagascar. Elle constitue le premier collectif d’organisations LGBTQI+ de la zone océan Indien regroupant les territoires de Maurice, des Seychelles, de Madagascar et de La Réunion.

6.-European Lesbian Conference, créée en 2017, une des premières conférences indépendantes en Europe, se bat pour la reconnaissance des droits des lesbiennes et lutte contre leur oppression en Europe. Une seconde conférence s'est ouverte en 2019, à l'initiative de Monica Benedicio, compagne de Marielle Franco, assassinée l"an dernier au Brésil, afin que justice soit rendue.


Après la cérémonie, les participants ont été invités à se rendre 67 rue Montorgueil (75002) afin de rendre hommage en en cette Journée Mondiale de la lutte contre l'Homophobie et la Transphobie, à Bruno Lenoir et Jean Diot, les 2 derniers Français connus pour avoir été condamnés à la peine de mort, étranglés puis brûlés en place de Grève le 6 juillet 1750 après un procès de 6 mois, pour des pratiques homosexuelles. Cette condamnation fut la dernière avant la dépénalisation de l'homosexualité en 1791. La plaque commémorative inaugurée par la Maire de Paris en 2014 et vandalisée en 2018 se situe au carrefour des rues Montorgueil et Bachaumont.





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3896

Nouveau projet "Site Tour Eiffel"

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 22 mai, 2019 20:32:04
VÉRONIQUE YANG


Le nom du lauréat de l'appel à projet international "Site Tour Eiffel" a été dévoilé mardi 21 mai au Pavillon de l'Arsenal (75004), il s'agit du cabinet américain Gustafson Porter et Bowman qui a aussi conçu la Fontaine commémorative de Diana, Princesse de Galles, à Londres.

L'appel international "Site Tour Eiffel" a été lancé par la Mairie de Paris en début 2018 sur le thème:"Découvrir, Approcher, Visiter". Son but est de créer d'ici 2024, un nouvel espace de vie et de détente pour les Parisiens et les visiteurs sur une surface de 54 ha autour de la "Dame de Fer", entre le Trocadéro et l'Ecole Militaire. L'espace sera rendu aux piétons et à la circulation douce, à la nature et à la biodiversité en tenant compte du changement climatique.

Parmi les candidats, 4 d'entre eux ont été sélectionnés et présentés le ' mai 2018 par Jean-Louis Missika et Jean-François Martins, adjoints de la Maire de Paris. La société Autodesk, leader de l’édition de logiciels de conception, partenaire de la ville de Paris a présenté une maquette soutenant les équipe et le calendrier prévisionnel (2019-2023).

1- Amanda Levete Architects; cabinet d’architecture britannique dirigé par Amanda Levete qui a réalisé l’extension du Victorian and Albert Museum à Londres en 2017, ainsi que le musée d’art et d’architecture de Lisbonne en 2016.

2- Gustafson Porter et Bowman; dirigée par Kathryn Gustafson, architecte paysagiste diplômée de Versailles, cette agence de paysage fait équipe avec des architectes et urbanistes français expérimentés.

3- Agence TER; agence de paysage française qui a réalisé le parc de Boulogne-Billancourt, le Pershing Square à Los Angeles et la Plaza de las Glories Catalanes à Barcelone. L’équipe, composée d’architectes français et italiens, partage une vision innovante et conçoit ses projets dans une démarche durable.

4- Koz Architectes; agence parisienne présentant une architecture créative et un urbanisme soucieux des riverains.

Chaque année, plus de 20 millions de personnes viennent découvrir le site et plus de 7 millions visitent la Tour Eiffel dans des conditions plus ou moins bien organisées, que ce soit au niveau des files d’attente ou simplement les visites.
Par ce projet de nouveau site, on prévoit d’avantage de services aux visiteurs (sanitaires, bancs, consignes, restauration…), un accès plus facile sera étudié depuis les transports en commun jusqu’aux lieux de visite avec d’avantage d’informations en temps réel (attente, conditions d’accès, incidents…) et les conditions de travail des employés seront revues à la hausse.

Le budget prévu pour le réaménagement du site est fixée à 80 millions d’euros. Cette initiative vient s’inscrire dans un vaste de plan de réorganisation de l’accueil des visiteurs et d’entretien de la tour, dont le montant total s’élève à 300 millions d’euros. L’installation d’une paroi de verre et de métal pare-balles en faisait aussi partie ainsi que de nouveaux accès pour sécuriser le monument. Aucune fermeture de site n’est annoncée le temps que dureront les travaux d’entretien ou de réaménagement .

Le 21 mai dernier, Anne Hidalgo entourée de ses adjoints Jean-Louis Missika chargé de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité, et Pénélope Komitès chargée des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires a dévoilé le nom du lauréat: l'équipe de paysagistes Gustafson Porter et Bowman qui propose une vaste promenade entre le Trocadéro et l'Ecole Militaire en répondant au changement climatique. Les travaux commenceront fin 2020/début 2021 et s'arrêteront en 2023. A la fin des JO de 2024, une seconde phase de travaux reprendra sur le Champ de Mars, de la place Jacques Rueff à l'Ecole Militaire et devrait se terminer en 2030.

Le projet porte le nom "ONE" signifiant l'unité du site malgré plein de petites choses qui ne fonctionnent pas. Dans cet objectif, on retrouve la plantation (jamais vue sur un pont) sur le Pont d’Iéna avec un alignement d’arbres et une pelouse centrale et 2 squares piétonniers de chaque côté du pont qui devient piéton (sauf bus et véhicules d’urgence). Le nombre de voies pour les voitures Quai Branly passera de 4 à 2, dans une zone limitée à 20 km/h où les piétons seront prioritaires.Par ailleurs, les jardins du Trocadéro seront réaménagés avec la suppression de la circulation ainsi que ceux du Champs de Mars (replantation des arbres, kiosques, buvettes, services sont organisés et rangés). "On peut arriver à créer le plus grand espace de jardin de Paris avec beaucoup plus de biodiversité, beaucoup plus d'écologie", a-t-elle déclaré.

Grâce à Autodesk, un modèle numérique tridimensionnel de ces 54 ha tels qu’ils sont, a été créé à l'arbuste près, servant de support aux propositions des 4 équipes finalistes, permettant ainsi de comprendre les différences de choix des projets. Une promenade virtuelle du futur site est possible grâce à un logiciel et un masque spécial.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3895

Grenoble: Arrêté interdisant le retour à la rue

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 21 mai, 2019 15:46:39
Véronique YANG

Un arrêté interdisant la remise à la rue après une expulsion vient d'être voté à Grenoble par le conseil municipal.

Le maire écologiste de Grenoble, Eric Piolle et le conseil municipal ont voté cet arrêté inédit dans une préfecture afin de suspendre les expulsions locatives reprises depuis le 1er avril dernier. Grenoble est la 16ème ville la plus peuplée de France et abrite malheureusement des centaines de familles dans la difficulté qui ne peuvent acquitter leur loyer et ce vote intervient après la mobilisation des militants et associations luttant contre les expulsions locatives dont le DAL 38 , mais aussi les "Gilets Jaunes", l'arrêté s'adresse aussi aux dépense d'énergie.

Un mois plus tôt, le DAL avait organisé un rassemblement à Paris, place Louis Lépine 75004 pour venir en aide aux mal-logés et sans abri et dire non aux expulsions et aux coupures. A cet effet, des débats et des forums ont été organisés alors que le nombre des expulsions est en hausse, avec des témoignages de personnes menacées ou ayant été expulsées et des interventions d'élus autour des arrêtés anti-expulsions mais aussi la précarité énergétique et le coût élevé des logements qui majore les crises du logement.

Les premiers signataires contre les expulsions sans relogements ont été CLCV, CNL, CSF, DAL, Indecosa CGT, ACDL-Resel, APPUII, ATTAC, Bagagérue, CAL, CGT, CNAFAL, Collectif Logement Paris 14, Construire !, Convergence de défense des Services publics, Coordination Nationale Pas Sans Nous, COPAF, Défense Profession Architecte, Femmes Egalité, SNUP Habitat.

Avec le vote de Grenoble, on se rapproche du vote des villes communistes de moins grande ampleur, qui ont pris ce genre d'arrêtés depuis plusieurs années. Le DAL lance donc un appel aux maires des grandes villes pour prendre des arrêtés allant dans le même sens car l'expulsion peut concerner tout le monde, plus particulièrement les personnes seules soumises à des difficultés en cascades suite à des changements dans leur vie ou des accidents de la vie tels un licenciement, une maladie, une séparation ou une baisse de revenus liée à la retraite, le décès d'un conjoint, une mauvaise rencontre qui entravent leur capacité de payer et les prive de gérer leur situation correctement.

Les conditions sont différentes selon les cas, si on appartient au parc public ou au parc privé. En Isère, avant le vote de cet arrêté, un certain nombre de CCAS avaient pris l’initiative de mettre
en place des commissions locales d’impayés agissant principalement sur le parc public, assurant une coordination entre les différents acteurs au stade du traitement des impayés, pour garantir au mieux et
le plus en amont possible l’accompagnement social du ménage en appui sur un partage d’information, toutefois dans le privé,l'action est plus difficile.

L'arrêté de non mise à la rue en cas d'expulsion voté le 13 mai dernier empêche toute expulsion sans solution de relogement pour les locataires, même si les expulsions continuent. Pour le maire de Grenoble, Eric Piolle, cette mesure ne permet pas de ne plus payer son loyer mais elle contribuera à" sécuriser les plus démunis car on ne sanctionne pas la vulnérabilité ou la difficulté par une mise à la rue", " L'arrêté cherche simplement à vérifier que tous les mécanismes qui doivent s'activer lorsqu'une procédure d'expulsion est lancée soient bien suivis" a-t-il déclaré au micro de France Info.

Le texte, qui devait être signé le 20 mai pourrait rencontrer des difficultés quant à sa viabilité si on se réfère aux arrêtés similaires adoptés en Seine St Denis puis rejetés. En ce qui concerne Grenoble, le maire assure que l"arrêté ne sera pas remis en cause par la Préfecture. "Les associations ont trouvé une solution juridique pour éviter qu'il ne soit cassé comme tous les arrêtés anti-expulsion qui étaient des prises de position fortes mais illégales", a-t-il déclaré au micro de France Bleu Isère. Toutefois, attendu qu'il ne peut avoir de lois différentes d'une ville à une autre, la question de la pérennité de l'arrêté reste posée. Cependant, aucune décision du Conseil d'Etat n'existant, une évolution de la jurisprudence peut évoluer et faire agir les législateurs.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3891

Décès de l'architecte Ieoh Ming Pei, concepteur de la Pyramide du Louvre

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 20 mai, 2019 21:54:33
Véronique YANG

Ieoh Ming Pei, l'architecte sino-américain créateur de la Pyramide du Louvre s'est éteint à l'âge de 102 ans à New-York le 16 mai dernier.

Ieoh Ming Pei est né le 26 avril 1917 à Canton dans une famille de 5 enfants. A l'âge d'un an, il déménage avec sa famille à Hong Kong alors que son père dirigeait la Bank of China, puis ses parents s'installent à Shanghai en 1927 alors qu'il a 10 ans. Malheureusement, il perd sa mère 3 ans plus tard et son père décide d'envoyer les enfants chez des parents éloignés. Il fait ses études chez les missionnaires protestants, très rigides, ne laissant aux loisirs qu'une demie-journée par mois. Pourtant le jeune homme trouve du temps pour le billard et les films américains avec Charlie Chaplin et Buster Keaton; il apprend l'anglais en lisant la Bible et des romans de Dickens. A l'âge de 17 ans, il part aux Etats -Unis en Pennsylvanie pour y étudier l'architecture qu'il décide d'abandonner, ne partageant pas le style des "Beaux-Arts" et préférant le moderne. Il s'inscrit au MIT (Massachusetts Institute of Technologie) de Boston. Il y découvre dans des livres le style du franco-suisse Le Corbusier qu'il rencontrera en 1935; et son nouveau style international lié à la simplicité des formes et à l'utilisation de matériaux comme le verre et l'acier.Il se rend 3 ans plus tard dans le Wisconsin, à Spring Green croyant pouvoir rencontrer Franck Lloyd Wright. En 1940, il reçoit son diplôme et passe ensuite 2 ans au National Defense Research Committee (NDRC) où il travaille sur les bombes incendiaires. En 1948, Pei est recruté par le promoteur immobilier William Zeckendorf ; il établit sept ans plus tard son cabinet d'études indépendant; Depuis 1951, il a accumulé de nombreuses distinctions dont le Prix Golden Door de l'Université de Boston en tant que membre d'honneur du Royal Institute of British Architects et de l'American Society of Interiors Designers en 1970, la Médaille d'or pour l'Architecture de l'Académie américaine des Arts et Lettres et la Médaille d'or d'honneur du National Arts Club ainsi que la Grande Médaille d'or de l'Académie d'Architecture de Paris en 1979, lauréat en 1983 du Prix d'architecture Pritzke, récompense internationale décernée chaque année depuis 1979 à un architecte vivant pour sa contribution dans ce domaine, la Praemium Imperiale au Japon en 1989, le Premier Prix d'Excellence de la Fondation Colbert à Paris en 1991, la Médaille Présidentielle en 1992, la Médaille d'Or Royale pour l'architecture en 2010.

Héritier d'un style international, il est le concepteur de nombreux édifices aux lignes géométriques épurées et irrégulières à travers le monde inspirées quelquefois de bâtiments locaux. Parmi ses premières constructions, on retrouve la Banque nationale U. S. de Denver (Colorado) en 1952; la National Gallery of Art de Washington en 1978; la pyramide du Louvre à Paris en 1989; la tour de la Banque de Chine à Hong Kong, d'une hauteur de 367 mètres et restée la plus haute durant 4 ans; le musée Miho au Japon en 1997, enterré aux 3/4 pour préserver le site naturel classé, un tunnel amène les visiteurs jusqu'à l'entrée; le musée de Suzhou en Chine près de Shanghai inspiré des constructions locales en 2001, le musée d'Art islamique de Doha au Qatar en 2008.

Le 30 mars dernier, pour l'anniversaire de la Pyramide du Louvre et en hommage à l'architecte sino-américain I.M.Pei, l'artiste JR a installé dans la Cour Napoléon un immense collage en trompe-l’œil, nommé " le secret de la grande pyramide" , réalisé à partir d’un collage photographique créé par anamorphose de plus de 2000 bandes collées au sol.

A l'annonce de sa mort, les employés du Louvre se sont rassemblés pour un dernier hommage et ont applaudi pendant une minute.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3890

Sampion Bouglione est allé rejoindre sa maman Rosa

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 18 mai, 2019 15:09:55
VÉRONIQUE YANG

Le 26 août 2018, Rosa Bouglione quittait cette terre à l'âge de 107 ans et laissait le monde circassien orphelin, un peu plus de 8 mois après, son fils Sampion, désormais patriarche des Bouglione est allé la rejoindre. Il est décédé le 14 mai 2019 à l'âge de 82 ans.

Fils de Rosa et Joseph Bouglione, Sampion Bouglione est né en 1938 dans une famille de 7 enfants dont il était le 5ème. Son prénom était celui de son grand'père Joseph, dit Sampion, fondateur du premier cirque familial avec ses 4 fils, ce qui pour lui était un honneur. Ayant débuté sa carrière à l'âge de 12 ans au cirque d'hiver, giron de sa famille, il se sentait complexé d'avoir quitté l'école trop jeune. Spécialisé dans la présentation d’éléphants, il occupa aussi la place de Monsieur Loyal avant que Sergio ne le remplace. Ce dernier deviendra diacre par la suite.

Marié à Anna, il avait 2 enfants: Francesco et Sandrine qui ont continué sur ses traces. Sampion, surnommé "l'avocat" vivait avec sa famille au dessus du cirque rue Amelot (75011) et codirigeait le Cirque d'hiver avec son frère Emilien né en 1935. C'était un personnage peu bavard mais possédant beaucoup d'humour et de franchise. Atteint depuis quelques années d'exophtalmie ou syndrome des yeux exorbités lié à un disfonctionnement thyroidien et souvent à la maladie de Basedow, il devait porter des lunettes et était contraint de rester en chaise roulante.

Vendredi 17 mai, un dernier hommage au sein du Cirque d'Hiver, dans le 11ème arrondissement de Paris a été rendu à partir de 10h par tous ses amis circassiens, à celui que ses proches surnommaient" Papouk, surnom aux consonances slaves qu'il affectionnait. Il a ensuite été inhumé à 14h à Izy sur Ourcq en Seine et Marne dans le caveau familial, un mauselée gardé par 2 lions où reposent une vingtaine de membres de la famille dont la première fut Marie-Louise Bouglione en 1897. Autour de la famille, de nombreux amis du cirque dont Alexis Gruss et Sergio (Monsieur Loyal) avaient fait le déplacement. Parmi les gerbes déposées, se trouvait celle de la Princesse Stéphanie de Monaco et de ses enfants, tous très attachés au cirque depuis de longues années.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3886

Le meilleur croissant au beurre AOP de Charentes-Poitou se trouve dans le 14ème arrondissement de Paris

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 18 mai, 2019 14:35:39
Véronique YANG


Depuis l'inauguration de la Fête du pain le 11 mai dernier place Louis Lépine, les récompenses ont été remises aux lauréats. Les premières d'entre elles ont été celles concernant la meilleure baguette tradition de la ville de Paris dont le gagnant, Stéphane Leroy de la boulangerie Leroy-Monti, 203 avenue Daumesnil 75012, a reçu son prix des mains de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Ce fut ensuite le tour de la meilleure baguette régionale IdF, grande couronne puis petite couronne. Les résultats du concours national sera divulgué le 15 mai et ceux de la sélection Europe de la coupe du monde de boulangerie le 19 mai. Les résultats du 19ème concours du meilleur croissant d’Ile de France au beurre AOP-Charentes Poitou, ont été quant à eux révélés le 13 mai à partir de 17h30 pour les 2 catégories, Salariés et Employeurs.

Le meilleur croissant au beurre AOP de Charentes-Poitou du Grand Paris a été sélectionné le 16 avril par un jury de 50 membres (anciens boulangers, consommateurs, représentants de la profession) à l'Ecole de Paris des métiers de la table (EPMT), parmi les 1045 croissants proposés à la dégustation par les 209 candidats répartis dans les catégories chefs d'entreprise et salariés. Chaque personne devait présenter 5 croissants d'un poids unitaire de 40 à 50 grammes. Après vérification par l’huissier, les jurés, présidés par Franck Thomasse, Président du Syndicat des boulangers-pâtissiers du Grand Paris ont du départager les candidats selon 5 critères: la cuisson, la brillance et la forme (aspect du croissant) , le feuilletage et le fondant (goût du croissant) du Grand Paris. Seuls 10 sur les 20 meilleurs par catégorie ont été classés.

Le Beurre Charentes-Poitou AOP est utilisé dans la confection du croissant au beurre. Il provient d’un terroir unique, entre terre et mer, regroupant les 5 départements de la Charente, la Charente-Maritime, des Deux -sèvres, la Vienne et la Vendée et est produit par 3 500 producteurs et 6 laiteries au sein de l’Association Centrale des Laiteries Coopératives des Charentes et du Poitou créée en 1985 dirigée par Joseph Giraud. Le label européen AOP (Appelation Origine Protégée) garantit l'authenticité du goût du terroir, l'origine unique et un savoir-faire reconnu. Voulant protéger un patrimoine du terroir, l'ACCLCP et le Syndicat des Laiteries dont le président actuel est Patrick Roulleau ont demandé en 1977 l'appellation AOP pour les beurres de la région.

La remise des Prix du Meilleur Croissant d'Ile de France au beurre AOP Charentes-Poitou s'est effectuée le 13 mai, les trophées ont été remis par Franck Thomasse, Président du syndicat des boulangers-pâtissiers du Grand Paris dévoilant les noms des finalistes dans les 2 catégories.

Catégorie Salariés:

1- Cidem Acvi chez Auguste Moulière, Gournay sur Marne (93)

2- Franck Lefuel chez Lionel Bonnamy, La fabrique aux gourmandises, Paris (75014)

3- Guillaume Dufour chez François Poletto-Aux délices du Morin, Villiers sur Morin (77)

Catégorie Employeurs:

1- Lionel Bonnamy, La fabrique aux gourmandises, Paris (75014)

2- Jean-Alexandre Michel, Le péché de gourmandise, Paris (75014)

3- Anne Sophie Giard, l'Atelier de Courbevoie, Courbevoie (92)

Portrait du lauréat employeurs: Lionnel Bonnamy

Lionel Bonnamy est originaire d'Auvergne. Il a fait ses classes dans sa région où il a eu la chance de rencontrer les bonnes personnes pour lui mettre le pied à l'étrier. Ainsi, avec un ami, Joel Portier, il décide de prendre un fonds sur les bases du "Fait maison"et au bout de quelques années, monte à Paris. Ils s'installent alors rue du Commandant Mouchez dans le 14ème arrondissement courant 2011 et ouvrent une boulangerie-pâtisserie qu'ils nomment "La Fabrique aux Gourmandises". Toutes sortes de viennoiseries sont au programme dont le croissant au beurre AOP de Charentes- Poitou pour lequel il vient de recevoir le prix du meilleur croissant au beurre AOP de Charentes-Poitou. Au bout de7 ans, chacun suit son parcours. Lionel Bonnamy a un rêve secret pour un avenir lointain: pouvoir céder son fonds à un apprenti qu'il aura formé. Cette année d'ailleurs, son salarié a été primé et est arrivé second du classement" employés".

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=9KsxmgkA9u0



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3883

Muriel Hermine : « Je donne aux jeunes une deuxième naissance »

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 16 mai, 2019 13:21:39
Daphné VICTOR

Championne du monde de natation synchronisée, Muriel Hermine s’est également développée dans l’artistique par la création de spectacles et la sortie d’un livre (*) ainsi que dans l’humanitaire. Devenue conférencière et coach mental en entreprise, elle s’est lancé un défi : celui de créer il y a dix mois, l’Académie des Passions, une « école » portée par son association « J’ai un rêve », reconnue d’intérêt général, venant au secours des jeunes en difficulté et en décrochage scolaire. À quelques jours de présenter les actions et les résultats de cette première année d’activité lors d’une journée festive à l’Abbaye de Royaumont (95) en partenariat avec la Fondation ENGIE, Muriel évoque ses motivations à vouloir aider ces jeunes et nous parle du programme d’accompagnement qu’elle a élaboré pour leur permettre de retrouver le chemin professionnel.

Impact European : On connait votre carrière sportive et artistique, mais moins celle de conférencière et de coach mental en entreprise. Pourquoi cette reconversion ?

Muriel Hermine : Ayant monté mon association, il me fallait trouver des financements. Je me suis tournée vers les DRH d’entreprise. En échangeant avec eux, ils m’ont évoqué leur problème de management et m’ont sollicité pour redynamiser leurs équipes. J’ai ainsi commencé en tant que conférencière, puis comme formatrice. Mon souhait étant d’amener les gens à aligner leur émotionnel et leur ressenti physique, j’ai alors organisé des team building ainsi que des ateliers sportifs pratiques. Je me suis ainsi rendu compte que l’on pouvait vraiment accompagner une personne dans sa globalité mentale, physique et émotionnelle.

IE : D’où votre master en coaching ?

MH : Exactement, que j’ai passé à l’Académie du coaching.

IE : Aussi, comment passe- t-on du monde de l’entreprise à celui des adolescents ?

MH : Les adolescents ne me sont pas inconnus. Cela fait douze ans que je travaille auprès d’eux à travers mon association. Mes expériences en entreprises m’ont fait prendre conscience que les jeunes avaient besoin de la même qualité de travail et des mêmes outils. Je les ai adaptés et c’est comme cela que le projet de l’Académie a émergé.

IE : Est-ce le fait d’être vous-même une « décrochée » du système scolaire qui a motivé la création de cette Académie ?

MH : Oui. Je me reconnais dans ces jeunes, car j’ai le même parcours qu’eux. Ils me guérissent de ma propre enfance. Je n’ai pas diplôme à l’exception du brevet du collège que l’on m’a donné, non pas pour mes résultats scolaires, mais parce que je réussissais dans le sport. C’était ma passion. Nous avons tous des talents. Il s’agit de les révéler et de les développer. C’est le but de l’Académie.

IE : l’Académie est-elle une école à proprement parlé comme celle de la seconde chance ?

MH : Non. L’école de la seconde chance a été créée il y a vingt ans pour donner une deuxième chance. Moi, je donne aux jeunes une deuxième naissance. Je les fais naître à ce qu’ils sont vraiment.

IE : Quelle est sa vocation ?

MH : Celle d’accompagner des jeunes sur le chemin de l’emploi qui sont sans formation et sans qualification.

IE : Par quels objectifs ?

MH : Celui de les reconstruire par rapport à des fragilités qui les ont conduits à des échecs scolaires, en travaillant sur la résilience, l’estime de soi et la confiance en soi. Celui de les confronter à leur réalité au lieu de la fuir. Celui de les amener à regarder à l’intérieur d’eux-mêmes en leur faisant détecter les formes d’intelligence (du corps, émotionnelle, artificielle…) qu’ils ont développées et leur faisant découvrir leurs talents naturels.

IE : C’est le cheminement nécessaire pour savoir à quel secteur d’activité leurs talents peuvent être associés ?

MH : Exactement, mais au lieu d’associés je dirai plutôt attendus, reconnus ou valorisés. On va regarder quel est le métier au sein du secteur d’activité avec ses contraintes, qui sera le plus approprié à leur personnalité et à ce qu’ils ont envie de faire.

IE : N’importe quel jeune peu suivre le programme de l’Académie ?

MH : Dans l’absolu oui, y compris des jeunes qui ont été jusqu’à la première ou la terminale, qui ont passé le bac et qui ne l’ont pas eu. Mais, je privilégie tout de même les jeunes qui ont eu un parcours chaotique.

IE : Combien de jeunes encadrez-vous actuellement ?

MH : Depuis sa création, l’Académie a accueilli une soixantaine de jeunes.

IE : Comment en avez-vous pensé le programme ?

MH : L’élaboration du programme m’a demandée cinq ans de travail. Les conférences et les team building que j’évoquais n’ont été que des graines semées. Il fallait que je les complète ; chose faite avec des formations sur une semaine. Mais ce n’était pas assez. Aujourd’hui, le programme comprend des conférences, des team building et quatre semaines de formation. Petit à petit et en fonction des possibilités budgétaires que je trouve, le programme se développe et s’étend dans le temps.

IE : Quels en sont les outils ?

MH : Le sport pour structurer l’individu en affrontant ses fragilités et ses propres limites. Les arts avec le chant, la danse, le théâtre, les arts plastiques et les jeux de clown pour gérer les émotions. Le coaching mental et les outils numériques en s’appuyant sur les neurosciences.

IE : Quelle en est l’équipe pédagogique encadrante ?

MH : Je me suis entourée de vrais grands professionnels qui se sont tous réalisés dans leur métier tels que l’ancienne DRH de Disney, des coachs thérapeutes qui interviennent dans de grandes sociétés auprès de managers ou de patrons, des éducateurs sportifs, des formateurs professionnels et des intervenants issus du mécénat de compétences

IE : Redonner confiance à des jeunes qui ne croient plus en rien, est un véritable challenge…

MH : Ça peut le laisser paraître, mais non. Ces jeunes, je sais les écouter, les comprendre. Je m’adapte à chacun d’eux pour les faire grandir. Cette capacité naturelle fait que ça marche.

IE : Certains reprennent-ils leurs études ?

MH : Oui. S’ils en ont le potentiel et la volonté, la possibilité de revenir dans le cursus scolaire s’offre à eux. Aussi incroyable que cela puisse sembler, en moyenne, 30% des jeunes veulent retourner à l’école, car ils ont compris que malgré tout, ils ont raté une étape qui était censé leur ouvrir des portes. Avec la maturité acquise, ils sont prêts à faire aujourd’hui les concessions, tant au niveau de leur comportement que de leur travail, qui leur étaient encore impensables hier et qui leur sont nécessaires pour y retourner.

IE : Quel est justement le taux de réussite de la formation dispensée ?

MH : Il y a déjà ces 30%. Sinon 50% retournent dans les structures d’insertion avec lesquelles ils sont affiliés. Les 20% restant correspondent aux jeunes que nous présentons aux portes des entreprises pour un stage rémunéré ou un emploi.

IE : En dix mois d’existence, c’est un premier bilan plutôt encourageant …

MH : Bien sûr, ce qui me conforte à penser que le travail que nous faisons est extrêmement positif. J’avoue être fière, pas pour moi, mais pour ces jeunes qui me font grandir et prendre conscience que je suis une belle personne.

IE : Peut-on dire que vous êtes telle une grande sœur pour certains et peut-être une mère pour d’autres ?

MH : Oui. Je les amène à renaître. Aussi, quelque part, je suis comme une mère d’adoption qui leur offre un cadre dans lequel ils peuvent se sentir bien et dans lequel ils peuvent oser être eux.

IE : Quelles sont les perspectives de développement ?

MH : J’envisage de développer des stages pendant les vacances scolaires pour les jeunes qui sont plus en souffrance personnelle qu’en difficulté scolaires. Sinon, nous sommes en train d’ouvrir le programme à la région Centre-Val-de-Loire, à l’Agrocampus de Tours-Fondettes. La prochaine étape sera Chartres.

IE : Mais alors, à quand une école dans un lieu rien qu’à vous et sur toute l’année ?

MH : Dès que nous en aurons les moyens. Pour cela, il faudrait que je croise le chemin d’un mécène qui soit touché par le combat que je mène pour ces jeunes, qui me permette de financer la structure, les intervenants et le matériel.

IE : Êtes-vous aidée ?

MH : Je le suis par le monde institutionnel via de petites subventions, ainsi que par des petites entreprises et des fondations qui croient en ce que je fais, mais pas suffisamment pour que l’Académie puisse se déployer comme elle le devrait. J’ai donc besoin de leur soutien et qu’il soit pérenne, car c’est maintenant que l’Académie doit prendre son essor, c’est maintenant que sa formation doit être connue et reconnue pour aider ces jeunes à devenir des citoyens responsables. Sans aide, je ne le pourrai pas.

IE : Que peut-on souhaiter à l’Académie ?

MH : Une longue vie grâce à des soutiens et à des partenaires solides.

L’Académie des passions : programme complet, inscriptions et informations sur : www.jai-un-reve.com

(*) Spectacles : Sirella, Crescend’O et Freedom

Livre : « Le défi d’être soi » aux éditions Eyrolles



Visuels : (C) DR



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3879

24ème fête du pain place Louis Lépine

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 12 mai, 2019 03:18:43
Véronique YANG

La 24 ème édition de la fête du pain à Paris se tient Place Louis Lépine du 11 au 20 mai 2019 et reçoit le Canada en invité d'honneur sous l'égide de l'association France-Canada.

Après le tragique incendie de la cathédrale Notre-Dame, la Fête du pain qui ordinairement se tient sur le parvis a du être transférée non loin de là, place Louis Lépine, métro Cité, près de la Préfecture de police de Paris, du marché aux fleurs, de l'hôpital Hôtel Dieu et du Palais de Justice. Toutefois, elle reste dans le 4ème arrondissement.

Tous les jours, le public peut se rendre sous les 2 tentes de 9h30 à 18h30 afin de découvrir la plus grande boulangerie du monde, les boulangers du Grand Paris et les invités canadiens ainsi que des animations.

Créé en 1996 sur une idée de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie, cet événement se déroule un peu partout en France et met en avant les valeurs, le savoir-faire transmis aux jeunes générations et l’excellence des artisans boulangers grâce au choix des matières premières utilisées. Parmi les animations, on notera la fabrication du pain où les visiteurs, petits et grands peuvent mettre la main à la pâte puis repartir avec un diplôme de parfait petit mitron.

Pendant 10 jours, 13 étudiants en arts culinaires et 3 chefs enseignants du collège « La Cité » d’Ottawa* feront découvrir les pattes de lynx, le pain au citron-pavot ,le roulé érable et canneberge, les boulangers parisiens fabriqueront quant à eux la baguette de tradition française.

Par ailleurs, la remise du Grand Prix de la baguette de la Ville de Paris est remis le jour de l'inauguration lors d'une cérémonie, le 11 mai à 15h, suivi de la proclamation du classement du concours de la baguette régionale (77,78,91 et 95) à 17 h. Le lendemain, proclamation du classement du concours de la baguette régionale (75,92,93 et 94) le à 16h. Le concours national de la baguette se déroulera du lundi 13 au mercredi 15 où la proclamation du classement se fera à 17h. La sélection Europe de la Coupe du monde de la boulangerie se tiendra du vendredi 17 au dimanche 19 où le classement sera dévoilé à 17h.

Spécialistes des viennoiseries, les artisans boulangers ont pu concourir au concours du meilleur croissant de l’ile de France au beurre AOP-Charentes Poitou . Le palmarès sera dévoilé au public le lundi 13 mai à 17h30.

En ce qui concerne le Grand Prix de la baguette de Paris, les prix ont été remis le 11 mai par la Maire de Paris. Les 10 premiers lauréats se sont vus remettre la médaille et le diplôme des mains d'Anne Hidalgo entourée de son adjointe en charge du commerce et des professions libérales et artisanales, Olivia Polski, du Président des boulangers du Grand Paris, Franck Thomasse, du président de la Chambre des métiers et de l'artisanat, Pascal Barillon, du président de la Confédération nationale de la boulangerie-Pâtisserie française, Dominique Ancart, des maires du 3ème, Pierre Aidenbaum, du 4ème, Ariel Weil, du 11ème, François Vauglin, du conseiller de Paris Philippe Ducloux.

Un petit rappel sur le Grand prix de la meilleure baguette 2019;

Le concours s'est déroulé le 17 avril au syndicat des boulangers du Grand Paris, 75004 devant un jury de 17 membres, présidé par Olivia Polski, dont 6 volontaires tirés au sort, le président de la CMA, Pascal Barillon, le président de l'Académie Culinaire de France, Fabrice Prochasson, le MOF fromager Eric Lefebvre, le maître boucher Christian Le Lann et le lauréat 2018, Mahmoud M'Seddi.

Les 228 baguettes sélectionnées ont été jugées selon 5 critères: aspect du produit, qualité de la cuisson, consistance de la mie, odeur et goût. Chaque baguette devait mesurer entre 55 et 65 cm, peser entre 250 ET 300 grammes et avoir une teneur en sel d'un niveau de 18 grammes par kilo de farine.

Le gagnant 2019 a remporté un chèque de 4 000 euros et a l'honneur pendant 1 an de fournir officiellement les cuisines du Palais de l'Elysée. Il s'agit de Fabrice Leroy de la Boulangerie Leroy-Monti, 203 avenue Daumesnil,75012; le second est Philippe Simoes de la Boulangerie Aux 2 Anges, 23 rue Daval, 75011; le troisième Youssef Afantrous de la Boulangerie Paris & Co Ecoles, 4bis rue des Ecoles, 75005.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3875

Promenade en mémoire de Marceline Loridan-Ivens inaugurée à Paris

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 12 mai, 2019 00:49:31
Véronque YANG

Anne Hidalgo a inauguré vendredi 10 mai, une promenade à la mémoire de Marceline Loridan-Ivens en bordure de Seine, en amont du pont du Carrousel et en contrebas du quai Malaquais. Les maires du 4ème, 6ème et 7ème, la rabbin Delphine Horvilleur et la famille de Marceline Loridan-Ivens dont sa soeur Jacqueline Haby et son neveu Mathias Haby.

Cinéaste, militante féministe et survivante des camps d'extermination et de concentration nazis, avec son amie Simone Veil, Marceline Loridan-Ivens a consacré la fin de sa vie à témoigner de la déportation et de la Shoah afin de transmettre des valeurs humanistes aux nouvelles générations.

En 1919, la famille juive polonaise de Marceline Loridan-Ivens née Rozenberg émigre en France puis s'installe dans le Vaucluse au début de la seconde guerre mondiale. Entrée dans la Résistance, elle est arrêtée par la Gestapo avec son père puis déportée à Auschwitz-Birkenau par le convoi 71 du 13 avril 1944. Elle y rencontre Simone Veil et devient son amie ainsi qu'Anne-Lise Stern. Elle est ensuite envoyée à Bergen Belsen puis au camp de Theresienstadt duquel elle est libérée le 10 mai 1945 par l'Armée Rouge. Après 1 an d'adhésion au parti communiste, elle quitte le parti en 1956; elle rencontre ensuite des "déviationnistes comme le philosophe Henri Lefebvre ou le sociologue Edgar Morin. Elle devient "porteuse de valises pour le FNL, tape des manuscrits pour des intellectuels et travaille au service de reprographie d'un institut de sondage.

En 2003, après de nombreux documentaires, elle réalise un film de fiction,"La petite prairie aux bouleaux" avec Anouk Aimé, inspiré de son parcours dans les camps. Jusqu'à la fin de sa vie, elle a donné des conférences sur la Shoah et a travaillé pour le devoir de mémoire dans les collèges et lycées.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3874

L'abolition de l'esclavage commémoré par le Président Macron et la ville de Paris

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 11 mai, 2019 12:56:17
Véronique YANG

La Journée nationale des mémoires de la traite de l'esclavage et de leurs abolitions a été commémorée vendredi 10 mai, lors d'une cérémonie au jardin du Luxembourg en présence du Président de la République, Emmanuel Macron et du Président du Sénat, Gérard Larcher ainsi que Christiane Taubira, George Pau-Langevin et de nombreuses autres personnalités.

Après l'adoption de la loi Taubira en 2001 sur la reconnaissance de la traite et de l’esclavage comme crime contre l’humanité, la date de commémoration de la Journée nationale des mémoires de la traite de l'esclavage et de leurs abolitions a été fixée en 2006 au 10 mai de chaque année.

Avant de s'exprimer, le Président de la République s'est vu présenter l'exposition "Représenter l'esclavage par l'image,"Le Cri, l'Ecrit", une statue de 3,70m constitué de 3 anneaux de bronze soudés entre eux afin de former une chaîne. Il s'agit d'une oeuvre de Fabrice Hyber dont chaque anneau a une explication, inférieur=les racines, milieu=l'esclavage, supérieur=abolition. Elle porte aussi des mots inscrits en relief sur la surface portant sur l'esclavage et plusieurs dates sur le revers.

A cette occasion, les prix de la 4e édition du concours national "La Flamme de l'égalité" récompensant les projets des classes du primaire et secondaire sur l'histoire des traites et des captures, sur la vie des esclaves et la lutte pour l’abolition, ainsi que leurs effets et héritages contemporains ont été remis par les présidents de la République et du Sénat.

Le 27 avril 2018, le Président Macron avait pris des engagements pour ériger à Paris, dans le Jardin des Tuileries, un mémorial qui rende hommage aux victimes de l'esclavage. Ce mémorial, qui sera inauguré en 2021 et sera situé entre les Tuileries où la Convention vota la première abolition et tenait ses séances, et l'hôtel de la Marine,place de la Concorde où a été préparée la deuxième abolition. Il annonça aussi, lors de ce 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, qu'une fondation pour la mémoire de l'esclavage, annoncée par le Président Hollande en 2016, verrait le jour dans les mois suivants, avant l'inauguration du mémorial à Paris en 2021 tout en signifiant que"la mémoire de l'esclavage avait besoin d'actes, de lieux, d'institutions". Par ailleurs, un renforcement des moyens pour le Mémorial ACTe de Guadeloupe est prévu ainsi que l'insertion de l'histoire de l'esclavage dans les programmes scolaires.

La fondation pour la mémoire de l'esclavage, présidée par l'ancien Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault est "une institution nationale moderne, rassembleuse, adressée aux outre-mer et ouverte sur l'international, elle renforce "la cohésion nationale". L'ancienne ministre de la Justice et ex-députée de Guyane Christiane Taubira y apporte sa force grâce à son aura, en tant que présidente du comité de soutien à cette fondation.

Un esclave est une personne qui n'est pas de condition libre et se trouve sous la dépendance absolue d'un maître dont elle est la propriété. La condition d'esclave existe depuis l'Antiquité. A cette époque, n y trouvait certains artistes ou philosophes. Ensuite, les esclaves étaient capturés en Afrique puis revendus en Europe et plus tard en Amérique. La traite négrière (Europe/Etats-Unis) a commencé en 1441 avec les premiers navigateurs portugais. Son but était d'amasser de l'argent grâce au travail des esclaves, de construire de belles colonies avec la sueur et le sang des captifs.

Ce n'est qu'après 1815 que l'interdiction de la traite des esclaves intervient, particulièrement en 1817 sous Louis XVIII. L'esclavage est définitivement aboli à Paris par le décret de Victor Schœlcher qui en décida l'abolition en France et dans ses colonies, le 27 avril 1848. Au paravent, la Convention nationale avait sorti un décret d''abolition de l'esclavage dans les colonies françaises le 4 février 1794(16 pluviôse an II ) . Le décret décide l'abolition de l'esclavage des Nègres dans toutes les Colonies. Cependant, une terrible ré pression conduite par le général Richepanse, sur les investigations de Lacrosse et Decrès, ministre des colonies éclate entre mai et juillet 1802, Bonaparte rétablit l'esclavage et le code noir ou édit sur la police des esclaves créé en 1695 pour réglementer un trafic, principalement lié à la culture de la canne à sucre, jusque là illégal; il est de nouveau aboli en 1948 grâce à Victor Schoelcher qui a beaucoup lutté pour dénoncer l'esclavage.

Après la France, c'est le Brésil qui abolit officiellement la traite en 1850 puis l'esclavage le 13 mai 1888, causant le renversement de l'empereur Pedro II. Le dernier navire négrier arrive à Cuba en 1867. Toutefois, une traite persiste entre l'île de Zanzibar et le monde arabe.

Aux Etats-Unis, l'abolition de l'esclavage a pris effet grâce au 13ème amendement à la Constitution le 18 décembre 1865 sous l'impulsion d'Abraham Lincoln. En Europe, le Portugal fut le premier à abolir l'esclavage par le décret du 12 février 1761. Le 29 août 1793 par le conventionnel Léger-Félicité Sonthonax à Saint-Domingue. L'Angleterre abolit l'esclavage le 26 juillet 1833, la Chambre des Communes vote avec le soutien du Premier Ministre libéral Charles Grey, une loi d'émancipation qui abolit l'esclavage dans toutes les colonies britanniques en prévoyant de confortables indemnités pour les planteurs. On compte 12 à 18 millions d’Africains déportés depuis l’Afrique Subsaharienne vers les Amériques, entre le milieu du 17ème siècle et les années 1850.

Seconde commémoration de l'abolition de l'esclavage, le 10 mai à 17h30 par la maire de Paris Anne Hidalgo, place du Général Catroux dans le 17ème arrondissement entourée de nombreuses personnalités dont la maire du 17ème, Geoffroy Boulard, Benjamin Griveaux, Cédric Villani, Francis Kalifat, président du CRIF, Patrick Karam, représentant de la région IDF, Claude Ribbe, écrivain, philosophe et réalisateur; ils ont rendu hommage aux descendants d'esclaves dont l'écrivain Alexandre Dumas, petit-fils du général Dumas, fils d'une mère esclave et d'un père nobleAle et premier général français d'origine africaine et victimes de la Traite tout en insistant sur l'attachement de Paris aux valeurs de liberté et d'égalité face au racisme et à l'intolérance pour ne pas oublier le passé. La cérémonie s'est achevée par la dépose de gerbe sous la pluie qui n'avait pas cessé.

Plusieurs films seront projetés à Paris pour le grand public et les groupes scolaires pendant le mois de mai.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3873

Paris célèbre la Fête de l'Europe à quelques jours de la Journée de l'Europe

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 08 mai, 2019 01:36:26
Véronique YANG

Pour la 14 éme édition de la Fête de l'Europe, Paris a invité tous les Européens sur le parvis de l'Hôtel de Ville au village européen.

Durant 2 jours, les 4 et 5 mai, des expositions et des animations ont été proposés au public au village, à l'hôtel de ville et tout le mois dans les mairies d'arrondissement, certaines ambassades et centres culturels européens. Depuis 2006, "Faites l’Europe" est co-organisé par la Maison de l’Europe et la Mairie de Paris sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Cette année, le thème principal est tourné vers les prochaines élections européennes du 26 mai 2019.

La Maison de l’Europe de Paris, fondée en 1956 est aussi le Centre d’information Europe Direct (le CIED), ouvert à tous ,en accès libre et gratuit. Située dans le centre de Paris, plus exactement le Marais, non loin de la place des Vosges cette association siège dans l’hôtel de Coulanges, monument historique du XVIIe siècle, où vécut Mme de Sévigné et est ouverte à tous quelque soit l'âge ou la nationalité; elle offre des services d’informations et de documentation tout en favorisant des rencontres au niveau local avec des européens des différents pays membres ou partenaires de l’Union Européenne mais aussi des débats et travaux sur les enjeux les plus contemporains. Le public peut y recevoir aide et conseil, soutien aux démarches pour des projets européens, formation, conférences; elle organise aussi des animations comme la Fête de l'Europe et des conférences sur l’Europe. On trouve 35 Maisons de l'Europe dans toute la France pour aider à la construction européenne.

La programmation des animations gratuites sur le parvis regroupait:

  • Concerts: Kasy Lambist (France), Villagers (Irlande), Juicy (Belgique) , Garbonatas (Lituanie) et Stella (Grèce).
  • Humoristes en stand'up: Shirley Souagnon, Charles Nouveau, Sébastien Marx et Urbain.
  • Débats sur la citoyenneté à l'approche des prochaines élections européennes et sur l'environnement.

Des activités d'un autre ordre étaient proposées à l'intérieur de l'Hôtel de Ville:

  • Simulation d'une session plénière du Parlement Européen dans l'hémicycle du Conseil de Paris, ouverte par Anne Hidalgo, sur la thématique des néonicotinoides et du plastique, animée par l'AJEF (Association des Jeunes Européens de France) dans le cadre du programme INCLUDE (Initiatives Nouvelles pour la Citoyenneté Locale et Urbaine Des Européens) lancé en mars 2018 pour faire la promotion de la citoyenneté européenne.
  • Table ronde sur les carrières européennes
  • Rencontres linguistiques et initiations de langues animés par le FICEP (Forum des Instituts Culturels des Etrangers à Paris).
  • Remise des prix des Erasmus Games où 350 étudiants étrangers se sont affrontés du 2 au 4 mai lors de tournois sportifs (football, Basket-ball, volley-ball, athlètisme.
  • Ateliers gastronomiques dans la cantine de l'Hôtel de Ville organisés par Food Sweet Food, association de collaboration entre restaurants et cuisiniers réfugiés en partenariat avec l'ASPP (Action Sociale en faveur des Personnels de la ville de Paris et du département de Paris) autour d'aliments européens.
  • Projection de courts métrages proposés par le FICEP et le Bureau du Parlement Européen à Paris et de "Woman at War", Prix LUX 2018 (prix cinématique du Parlement Européen), du réalisateur islandais Benedikt Erlingsson.
  • Annonce des lauréats du Label Paris Europe 2019 par Hermano Sanchez Ruivo, conseiller délégué à l'Europe et appel aux porteurs de projets parisiens pour des initiatives locales, citoyennes et européennes.

L'EUNIC (European Union National Institut for Culture) et 9 centres culturels européens proposent une exposition photographique "Visages/Portraits européens" sur les grilles de la Tour St Jacques durant tout le mois de mai. Chacun d'eux a choisi ses artistes et ses photos pour montrer la diversité de l'Europe en s'éloignant des clichés touristiques, proches des lieux et des personnes. Les promenades européennes durant le week-end du 4 et 5 mai au nombre de 3 par jour relèvent aussi de l'initiative des centres culturels européens dont le but est de révéler l'histoire des noms de rues et de places portant le patronyme d'européens célèbres. On pouvait retrouver l'Europe dans les distributeurs d'histoires des gares parisiennes ainsi que des textes écrits par les gagnants du concours d'écriture d'enfants de 8 à 11 ans, un prix officiel a été remis le 5 mai.

La fête de l'Europe s'est poursuivie en nocturne dans la nuit du 4 au 5 dans une dizaine de lieux emblématiques (Rex Cub, Petit Palace, N-F34, Wanderlust Paris,Noctus, La Concrete, Le Sacré, Le Point Ephémère, Le réseau MAP, L Station gare des Mines, Chez Moune...) sur invitation ou en gagnant des passeports européens.

Le Conseil de l'Europe a été institué le 5 mai 1949 par le traité de Londres et est basé à Strasbourg, nous fêtons donc ses 70 ans. En 1950, Robert Schuman prononçait le discours fondateur de la Communauté Européenne; en 1956, la Maison de l'Europe était créée. Depuis sa création, elle a réuni 28 pays. Elu au suffrage universel,direct, le Parlement européen vote les lois, le budget de l'EU et contrôle l'action de la Commission européenne. Les députés sont élus tous les 5 ans; en France le Bureau du Parlement européen facilite les liens entre le Parlement européen et les pouvoirs publics, les médias et les relais associatifs grâce à une communication directe avec les députés européens. La commission européenne propose les nouvelles législations au Parlement et au Conseil de l'EU, il veille à ce que le droit soit appliqué dans les états. Jean-Claude Junker en est le président et depuis le 16 mars 2016 Isabelle Jégouzo en est la représentante en France;

Avec tous ces renseignements prix au Village de l'Europe, il sera plus facile de se rendre aux urnes le 26 mai prochain (du 23 au 26 mai dans toute l'Europe) pour élire nos députés français. A ce jour, il est annoncé 33 listes de candidats en France comportant chacune 79 noms avec une alternance de candidats de chaque sexe. La campagne va débuter le 13 mai prochain. Pour voter, il faut être inscrit sur les liste électorales. Pour les ressortissants de l'UE vivant en un état membre, il est désormais possible d'y voter ou y être éligible en tant que représentant du Parlement européen.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3867

Journée mondiale de la Liberté de la Presse: Inauguration d'une place au nom de 3 journalistes tués

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 06 mai, 2019 21:29:34
Véronique YANG

La journée mondiale de la liberté de la presse a lieu chaque année depuis le 3 mai 1993, proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies sur recommandation de la 26e session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991.

A cette occasion, un hommage est rendu aux journalistes et photographes morts sur le terrain; elle permet aussi de défendre les principes fondamentaux de la liberté de la presse, de l’évaluer à travers le monde et de défendre l’indépendance des médias.

Le thème choisi cette année est: " Les médias pour la démocratie : Journalisme et élections en temps de désinformation". Au coeur de l'actualité depuis quelques temps, on ne peut s'empêcher de se poser les questions de fond concernant les journalistes et leur métier sans penser aux fausses informations ou aux accusations (vraies ou fausses) mais aussi leurs rapports avec les réseaux sociaux.

Cette année, l'UNESCO a lancé la campagne " Défends le journalisme" qui consiste à insérer des GIF ou des bannières dans les médias pour montrer leur soutien à un journalisme libre et indépendant. Elle a aussi organisé conjointement avec le gouvernement éthiopien et la Commission de l'union africaine, une Conférence mondiale du 1er au 3 mai à Addis-Abeba en Ethiopie. D'autres événements à travers le monde, ont eu lieu pour célébrer cette journée.

La première journée de cette conférence (1er mai) a présenté les nouvelles recherches sur la sécurité des journalistes, notamment les femmes dans un contexte électoral ainsi qu'un "Laboratoire" sur le harcèlement en ligne des femmes journalistes et différentes autres thématiques dont les médias et les élections en Afrique ou sur la réforme des médias en Ethiopie. Tout au long de la Conférence, une salle de presse était mise à disposition de jeunes professionnels et d’étudiants en journalisme afin de pouvoir rencontrer des collègues du monde entier et de couvrir un événement international.

Le lendemain (2 mai), la directrice générale de l'UNESCO Audrey Azoulay, la présidente éthiopienne Sahle-Work Zewde, la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, Vera Songwe et le vice-président de la Commission de l'Union africaine, Kwesi Quartey ont donné le coup d'envoi de l'événement devant plus d'un millier de participants venant de la société civile, des médias, des associations professionnelles, du milieu universitaire et du secteur judiciaire. Les débats ont porté sur le renforcement du rôle des médias face aux nouveaux défis et les liens entre les médias, la démocratie et les élections.

Dans la soirée, Audrey Azoulay a décerné le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano aux journalistes du Myanmar emprisonnés, Wa Lone et Kyaw Soe Oo (Reuters), élus par un jury international indépendant, en présence du Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed et du vice-président de la Commission de l'Union africaine, Kwesi Quartey.

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano a été créé par le Bureau exécutif de l'UNESCO en 1997 pour distinguer une personne, une organisation ou une institution qui a contribué à la défense et/ou à la promotion de la liberté de la presse où que ce soit dans le monde, surtout si, pour cela, elle a pris des risques. Il porte le nom de Guillermo Cano Isaza, journaliste colombien assassiné devant les bureaux de son journal, El Espectador, à Bogotá, le 17 décembre 1986.

Le 3 mai a été réservé à la célébration de la Journée mondiale de la Liberté de la Presse, c'est pourquoi de nombreuses initiatives ont été prises aux 4 coins du globe pour défendre l'indépendance des médias face aux mondes politiques et judiciaires, protéger la liberté d'expression, le droit à l'information et à l'image sans oublier le journalisme indépendant mais aussi rendre hommage à toutes les victimes de la censure, voire de leur liberté si ce n'est assassinés lors de leurs missions.

A Paris, une place en hommage à Ghislaine Dupont, Claude Verlon, journalistes tués au Mali en 2013 et Camille Lepage, journaliste et photographe tuée en Centrafrique en 2014, a été inaugurée par Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris en charge de l'égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains, à l'intersection des rues d'Aboukir, du Louvre et de Montmartre, haut quartier de la presse, en présence du maire du 2ème arrondissement, Jacques Boutault ainsi que des présidents de l'association "Les amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon", Danièle Gonod, de l'association "Camille Lepage-On est ensemble", Maryvonne Lepage, de la Fédération des Journalistes (FDJ), Philppe Leruth, de la Maison des Journalistes, Christian Auboyneau, de Magnum Photo, Thomas Dworzak, du premier secrétaire général du Syndicat National des Journalistes (SNJ), Vincent Lanier, de l'ambassadeur chargé des Droits de l'Homme, François Croquette.

En fin de journée, l'exposition "D'ici" coproduite par l'Agence Magnum Photos et la MDJ a été inaugurée sur les grilles de l'Hôtel de Ville marquant ainsi la liberté de la presse, une des priorités démocratiques et politiques de la Mairie de Paris.

L'exposition "D'ici" est le résultat du croisement de photos de 8 photographes de l'Agence Magnum Photos et de 8 journalistes exilés racontant des expériences personnelles autour de l'exil, l'accueil, la répression, la résistance, le succès ou l'échec et permettant à ces journalistes exilés de pouvoir écrire et s'exprimer à nouveau.

Le vernissage de l'exposition était suivi d'un débat sur le thème:"La liberté de la presse, un enjeu rédactionnel et photographique", animé par Michel Urvoy, ancien journaliste politique à Ouest France.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3863

"Gilets jaunes l'acte 25": une mobilisation une nouvelle fois en baisse

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 04 mai, 2019 22:56:50
GABRIEL MIHAI

Il s'agit de la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement de contestation sociale, qui avait réuni 23.600 manifestants le week-end dernier et 282.000 personnes pour son lancement le 17 novembre, 18.900 "gilets jaunes" se sont mobilisés ce samedi 4 mai partout en France.

Ces rassemblements ont lieu trois jours après les heurts entre manifestants et forces de l'ordre lors du 1er mai, marqué par l'irruption de plusieurs dizaines d'entre eux dans l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, après un mouvement de panique. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, sous le feu des critiques après avoir parlé d'«attaque», a reconnu vendredi qu'il n'aurait pas dû employer ce mot.

La préfecture de police de Paris a reconduit son arrêté d'interdiction de manifester sur les Champs-Elysées, et dans un périmètre incluant l'Assemblée Nationale, le palais de l'Elysée et le secteur de la cathédrale Notre-Dame, touchée mi-avril par un incendie.

À Paris, trois manifestations déclarées avaient été autorisées par la préfecture, dont une prévoyait de faire un tour des sièges des médias, dans l'ouest de la capitale.

Le principal cortège de plusieurs centaines de personnes s'est élancé à la mi-journée de l'hôpital Lariboisière, dans le nord de Paris, en direction de la place de la Nation, plus à l'est.

En fin de matinée, une vingtaine de gilets jaunes avaient distribué des tracts à l'aéroport parisien Roissy-Charles-de-Gaulle pour protester contre la privatisation de la société Aéroports de Paris.

Dans une tribune publiée par le journal Libération, intitulée "Gilets jaunes : Nous ne sommes pas dupes!", des comédiennes comme Juliette Binoche ou Emmanuelle Béart, des écrivains comme Édouard Louis ou Annie Ernaux ainsi que 1.400 autres acteurs du monde de la culture apportent leur soutien au mouvement des "gilets jaunes".

Tous saluent "un mouvement que le pouvoir cherche à discréditer et réprime sévèrement alors que la violence la plus menaçante est économique et sociale". Selon les signataires de cette tribune, ce mouvement "réclame des choses essentielles : une démocratie plus directe, une plus grande justice sociale et fiscale, des mesures radicales face à l’état d’urgence écologique".

À Paris, la préfecture a fait état de dix personnes interpellées, essentiellement dans le cadre de contrôles préventifs, dont huit ont été placées en garde à vue, selon le parquet. Trois personnes ont été interpellées à Montpellier, selon la préfecture. La mobilisation est en baisse depuis plusieurs semaines, avec des manifestations souvent émaillées de violences et dispersées dans un déluge de lacrymogènes.

À La Roche-sur-Yon, 500 personnes ont défilé, répondant à un appel à manifester interrégional. Quelques heurts ont éclaté dans l'après-midi et une manifestante, blessée au nez, a été évacuée par les pompiers.

Quelques appels à manifestation ont également été lancés sur les groupes de "gilets jaunes" de Bordeaux, Montpellier ou Rouanne. À Lyon et Metz, des manifestations appelant à faire converger les "gilets jaunes" et les manifestants soucieux de lutter contre le réchauffement climatique se sont élancés vers 14h.

À Lyon, la manifestation des "gilets jaunes" s'est rattachée au cortège (déclaré) répondant à l'appel du mouvement "Youth for Climate". À Montluçon, dans l'Allier, 400 personnes ont participé à un rassemblement contre les violences policières, à l'appel de "street medics". Des "barbecues anti-Macron" se sont tenus sur plusieurs ronds-points, partout en France, à l'initiative du député de la France Insoumise François Ruffin, qui y a projeté son film J'veux du soleil sur les "gilets jaunes".

À Toulouse, un petit rond-point du centre-ville a été décoré de ballons jaunes, "pour rappeler aux gens qu'il est important de revenir aux ronds-points, là où tout a commencé". Dans plusieurs villes, comme à Chateau-Thierry, dans l'Aisne, ou Castelnau-de-Médoc, en Gironde, les ronds-points ont été réinvestis par des poignées de manifestants.

Les slogans «Tout le monde déteste la police», «Anti, anti, anti-capitaliste» et «On est là même si Macron ne veut pas, nous on est là» ont supplanté les «Et 1, et 2, et 3 degrés, c'est un crime contre l'humanité» ou «On est plus chauds, plus chauds que le climat» scandés par les manifestants venus marcher pour le climat, relégués en fin de cortège.


  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3862

LE DERNIER ADIEU A DICK RIVERS

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 04 mai, 2019 21:59:27
Jean Hugues Blanc

C'est ce jeudi 2 mai à 15 h30 qu ' a eu lieu le dernier adieu à Dick Rivers en L'église Saint Pierre de Montmartre rue du mont Cenis à deux pas du Sacré Cœur, plus de 500 personnes étaient présentes pour saluer la mémoire du chanteur.

Le père Michel Sonnier a accueilli le cercueil blanc de Dick Rivers de son vrai nom Hérvé Fornéri suivi de sa femme Babette, son fils Pascal, sa fille adoptive Natala toute sa famille, amis et artistes rassemblés devant et dans cette jolie église ou le chanteur aimait y venir avec son épouse se recueillir très souvent .

Une cérémonie très émouvante, retransmise à l'extérieur également car tous les admirateurs plus que nombreux n'ont pu rentrés dans l'église. Le père Michel Sonnier pendant cette célébration a saluer l'homme qu'était Hérvé Fornéri, son enfance, sa carrière, sa vie de famille de l'homme au grand cœur qu'il était.

Des témoignages élogieux, sincères, et qui nous ont appris que Mr Dick était un artiste complet et n'avait pas été que chanteur

Brice Hortefeux ami de vingt ans a saluer la mémoire de l'homme qui a fait partie du jury de sciences Po quelqu’un de généreux , optimiste, fidèle et des projets plein la tête, il pour faire référence a ta chanson "TU n'est parti, tu n'es plus là", mais sache Dick que tu es sera toujours là".

Eric Naulleau lors de son discours a rappelé comment Dick Rivers était un grand depuis les chats sauvages jusqu a son dernier album " RIVERS ", il avait sur faire avec noblesse fait évoluer sa carrière, un rare français à chanter en anglais sans que le Commonwealth entier ne s'écroule de rire .

Cet artiste performant savait passer du professeur Choron à Jean Genet, un film avec Jean Pierre Mocky, doublage de dessin anim , animateur radio et, n'en déplaise aux cons descendants Dick Rivers restera authentique jusqu au bout.

Jean Charles Liozu, son gendre et ingénieur du son marié à Natala a été drôle et émouvant en nous narrant des anecdotes vécues avec son beau père depuis 2013. Les surnoms qu'il aimait donner à tout son entourage, les épisodes de Columbo qu'il regardait pour la 145 eme fois , un épicurien généreux qui pouvait appeler l'Élysée, 45 fois pour vous offrir un diner avec le Président de la République d'appeler toujours en avance pour présenter ses vœux pour la nouvelle année.

C'est par de beaux applaudissements que le joli cercueil blanc quitta cette église afin que le chanteur soit inhumé dans la plus stricte intimité au cimetière de Montmartre. Le monde du spectacle ne s'était pas bousculé au portillon pour rendre un dernier hommage à l'artiste aux 35 albums et 55 ans de carrière et pour reprendre les propos d'Eric Naullau " Les Cons Descendants avaient fait porte close ".

Il y avait pour saluer sa mémoire entre autres le producteur Jean Claude camus, isabelle Aubret, Michel Orso, Christophe Dechavanne, Françis Cabrel, Pierre Billon, Patrick Coutin, Jean Luc Lahaye, Pierre Bonte, Olivier Kieffer, le député niçois Eric Ciotti, Nicoletta qui très émue qui a déclaré :

"C'était le plus rockeur des rockeurs , il n'a jamais trahi, il est resté fidèle au rock and roll".

Une magnifique plaque a été crée le représentant prés d'une Cadillac, réalisé par la famille Barattini , marbriers à Montagnac

dans l'Hérault ils avaient tissés des liens l'ors d'un concert dans cette région et avaient accueillis Mr Dick en Cadillac, trés touché celui ci avait tenu a ce que cette famille réalise sa plaque .

Sur cette butte Montmartre les applaudissements en ce 2 mai furent trés émouvents et mérités pour ce grand artiste, le corbillard marqua un arrêt devant son producteur Denis Sabouret complice de toujours .

Mr Dick Rivers votre départ a touché toutes les générations , vous qui avait aussi une passion pour la Country d'où aussi votre ressemblance avec Johnny Cash vous êtes parti discrètement, on se souviendra de votre talent, de votre élégance, je repense à deux de vos chansons : l homme qui se rappelle, et viens me faire oublier .

Alors sachez cher Dick Rivers qu'on se rappellera de vous et qu'on ne vous oubliera jamais car vous vous etes gravé à tout jamais dans nos cœur.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3861

Paris a rendu hommage au père du Secours Populaire

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 04 mai, 2019 01:00:08
VÉRONIQUE YANG

Jeudi 2 mai, Anne Hidalgo et la Mairie de Paris ont rendu hommage à Julien Lauprêtre, président du secours populaire décédé le 26 avril dernier à l'âge de 93 ans.

Autour de la Maire de Paris, de nombreuses personnalités fidèles soutiens du Secours Populaire ainsi que des bénévoles vêtus de tee-shirts jaunes et arborant des badges SPF,étaient venus de toute la France, présents pour dire un dernier adieu à celui qui avait dédié sa vie aux autres. Parmi eux, on pouvait voir la chanteuse Isabelle Aubret, Nicoletta et son mari Christophe Molinier, Valérie Trierweiler et Romain Magellan, Christian Rauth, l'actrice Saïda Jawad, la journaliste Isabelle Alonso, le comédien Christophe Alévêque et sa compagne, la comédienne Serena Reinaldi, l'animateur Marc-Emmanuel Dufour (Tous Ensembles)., le patineur Philippe Candéloro, des politiques comme la Présidente de la région le de France Valérie Pécresse, plusieurs adjoints de la maire parmi lesquels Ian Brossat chargé du logement(groupe PCF), Dominique Versini chargée de la famille, de la petite enfance et de la lutte contre l'exclusion, Catherine Vieu-Charrier chargée de la mémoire et des anciens combattants mais aussi la maire du 12ème Catherine Baratti-Elbaz, mais aussi des représentants de la société civile comme Stéphane Layani, président du marché de Rungis....

Beaucoup d'émotion dès le début de cet hommage, surtout quand les 4 enfants (Jean Claude, Josette, Françoise, Denise, et petits enfants de Julien Lauprêtre se sont levés et retournés vers la salle qui les a applaudis chaleureusement avant la projection d'images relatant la vie du Président du Secours Populaire, au son des chansons "J'veux du Soleil" ( en référence aux "Journées à la mer pour les oubliés des vacances") puis "Ma France" de Jean Ferrat, lui aussi militant communiste...

Ce fut ensuite les discours des officiels, d'Anne Hidalgo à Fabien Roussel, secrétaire national du PCF en passant par Henriette Steinberg, secrétaire nationale du SPF ou Corinne Makowski, secrétaire nationale de l'association ainsi que de jeunes et une représentante d'une maison "Copains du Monde".

Dans tout ce qui a été dit, on retiendra sa place dans la politique avec sa présence à la Mairie du 12ème durant 15 ans 1949-1965) en tant que conseiller municipal après avoir aidé en 1944 à la libération de Paris en tant que résistant mais aussi grâce à la promesse de lutter contre l’injustice qu'il avait faite à Missak Manoukian et ses compagnons de "l'Affiche Rouge" fusillés.

Grâce à son engagement depuis 1955, le Secours Populaire, petite structure du PCF, est devenue une association incontournable dans l'aide aux personnes en difficulté et présente dans des cas d'importante gravité comme récemment à Paris lors de l'explosion due au gaz dans le 9ème arrondissement mais cette lutte est aussi passée à l'international toujours fidèle au slogan "Tout ce qui est humain est nôtre".

Ainsi suite à la création en 1992, le mouvement "Copains du Monde"s'est retrouvé à travers le monde, proposant la création de nouveaux clubs avec l'aide de nouveaux bénévoles pour la plupart des jeunes prêts à "intervenir là où le malheur frappe, à agir sur les conséquences des drames, en laissant à chacun le choix d’intervenir sur les causes".On a aussi trouvé Julien Lauprêtre auprès des autres associations, faire bataille commune pour l’ouverture des frigos européens et le maintien du programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD).

A l'heure de sa disparition, on compte 80 000 bénévoles dont 3 300 à Paris, qui continueront le travail qu'il avait commencé pour venir en aide aux plus démunis Corinne Makowski souligna dans son discours:"Il a été présent jusqu'au bout... Il va manquer à tous les gens du Secours populaire, mais surtout à la société, qui a besoin de plus de personnes comme lui." Par ailleurs, les messages de condoléances affluent des 4 coins du monde où SPF était présent, particulièrement en Afrique, au Moyen Orient et en Asie dont en Chine qui déplore cette grande perte.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3859

L'amitié franco-italienne renforcée autour de la commémoration des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 03 mai, 2019 23:58:30
GÉRARD CROSSAY

L'Italie et la France célèbrent cette année le 500ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci mais aussi de la Renaissance.

Emmanuel Macron et son homologue italien, Sergio Mattarella, se sont rendus, ce 2 mai 2019, au château royal d'Amboise pour se recueillir sur la sépulture de Léonard de Vinci qui repose depuis la Révolution dans la chapelle Saint Hubert.

Le peintre et savant génial, né en 1452 à Vinci en Toscane, s'est éteint le 2 mai 1519 au château du Clos-Lucé d'Amboise. Trois ans auparavant, le roi François 1er l'avait invité en France.

Les deux Chefs d'Etat ont visité le château d'Amboise, déjeuné au château du Clos-Lucé, puis se sont rendus au château de Chambord à la rencontre de 500 jeunes français et italiens pour célébrer la Renaissance. Ces derniers s'étaient répartis en 4 ateliers : "Architecture" avec le célèbre architecte Renzo Piano, "Littérature" avec l'écrivain Alessandro Baricco, "Espace" avec les astronautes Samantha Cristoforetti et Thomas Pesquet, "Physique" avec Fabiola Gianotti, première femme à occuper le poste de Directrice générale du CERN et Gabriel Chardin du CNRS. Les deux Présidents ont assisté aux restitutions de ces groupes de travail avant de rejoindre les jardins du château pour une photo de famille avec les jeunes regroupés devant la façade.

Emmanuel Macron et Sergio Mattarella, accompagnés respectivement de leur femme et de leur fille, ainsi que le ministre de la Culture Franck Riester, le prince Jean d'Orléans,comte de Paris, héritier des rois de France, la comtesse et leurs enfants, avaient auparavant assisté à la présentation par Stéphane Bern de 50 porteurs de projets du programme "Viva Leonardo Da Vinci 500 ans de Renaissance en Centre-Val de Loire", parrainé par l'animateur de télévision.


Le but de cette visite était double : célébrer la culture européenne avec cette rencontre entre les jeunes des deux nations, réaffirmer l'amitié franco-italienne. Les deux Présidents ont la volonté de s'ériger en remparts contre l'extrême-droite, Marine le Pen pour la France, Luigi Di Maio et Matteo Salvini pour l'Italie.

En 2019, les châteaux d'Amboise et de Chambord participent pleinement à ces célébrations de Léonard de Vinci et de la Renaissance.

Le château d'Amboise, résidence de plusieurs rois de France, dont François 1er, peut se visiter avec une tablette-guide pour faire un voyage dans le temps absolument époustouflant.
Le château de Chambord, le plus grand des Châteaux de la Loire, célèbre par son fameux escalier à double révolution, est un joyau du patrimoine de l'humanité. Pensé par son fondateur, François 1er et l'architecte inspirateur, Léonard de Vinci, c'est un monument de beauté et d'intelligence. Les jardins à la française ont été restitués en 2017, un mur de clôture de 32km, le plus long du monde, entoure le Domaine national, le "Théâtre de Molière", où se joua pour la première fois Le Bourgeois gentilhomme, y a été reconstitué.

Léonard de Vinci, un grand peintre, un génie universel, à la fois, philosophe humaniste, inventeur - il a développé l'idée de l'avion, de l'hélicoptère, du sous-marin, de l'automobile, nommé par François 1er, fasciné par cet artiste, "premier peintre, premier ingénieur, premier architecte du roi". Ses recherches on touché tant l'anatomie, les mathématiques que l'optique, l'hydrologie, le génie civil ... il était d'une exceptionnelle beauté ... grand ordonnateur de fêtes, même ... what else?


  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3858
Suivant »