JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"Marée populaire" contre la politique d'Emmanuel Macron et son gouvernement

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 26 mai, 2018 23:37:18
GABRIEL MIHAI


Colère sociale dans les rues françaises pour dénoncer la politique d'Emmanuel Macron.

Des milliers de personnes ont défilé samedi dans les rues de Paris et en province avec l'espoir de former une «marée populaire» contre la politique d'Emmanuel Macron. Le président français a prévenu par avance que «ça ne l'arrêtera pas».

Les anti-Macron voulaient relancer la contestation contre le gouvernement ce samedi 26 mai 2018, partout en France, des dizaines de milliers de manifestants se sont retrouvés pour une "grande marée populaire". L'appel à la mobilisation était lancé dans plus d'une soixantaine de villes, les organisateurs étaient une quarantaine : associations, syndicats et on a vu notamment la CGT défiler aux côtés de partis politiques pour la première fois depuis vingt ans.

Cette «super fête à Macron», dixit Jean-Luc Mélenchon, a rassemblé 250.000 personnes dans le pays, dont 80.000 à Paris, selon la CGT. La préfecture de police en a dénombré 21.000 à Paris, 31.700 personnes, selon le comptage effectué par le cabinet Occurrence pour un collectif de médias, dont RTL, France Bleu, Le Figaro... etc. Les manifestants ont défilé à l'appel d'une soixantaine de syndicats (CGT, Solidaires, Sud PTT, Unef...), partis politiques (La France insoumise, PCF, EELV, Générations, NPA...) et associations.

Le 5 mai, la manifestation baptisée "fête à Macron" à l'appel du député insoumis François Ruffin, avait rassemblé 38.900 personnes à Paris, toujours selon Occurence.

La diversité des causes s'illustrait dans les slogans chantés par les manifestants - retraités, personnel hospitalier, chercheurs, salariés d'Air France ou d'Aéroports de Paris - rassemblés dans le centre de Paris, entre gare de l'Est et Bastille. «Macron, méprisant de la République», brocardait une pancarte ciglée PCF représentant Emmanuel Macron en monarque. «Mai 1968, Mai 2018: 50 fois plus de raisons de se révolter», affichaient des autocollants de Lutte ouvrière.

Dans une ambiance bon enfant, entre 5000 (police) et 8000 personnes (organisateurs) ont défilé à Toulouse sous des bêlements de prétendus moutons, autour d'une pieuvre géante à l'effigie d'Emmanuel Macron, brandissant une étiquette de «fainéant», «cynique», «cheminot, »artiste«, »précaire«, »soignant« ou »retraité«. »Il était un petit Macron, il était un petit Macron, qui n'avait ja-ja-jamais galéré...«, a chanté à Grenoble le cortège de manifestants (1900 selon la police). Ils étaient 2500 à Montpellier, 1500 à Strasbourg, 1200 à Lyon, selon la police.

Face au gouvernement, «formez ce front populaire dont le peuple a besoin», a exhorté Jean-Luc Mélenchon sur le Vieux-Port à Marseille, avant de défiler. «Ne comptez que sur vous, il n'y aura pas de sauveur suprême», a lancé le chef de file des Insoumis et député des Bouches-du-Rhône, juché sur une caisse en bois. «Il faut que la tête dure de Monsieur Emmanuel Macron entende ce message du peuple populaire, comme on dit». Dans la cité phocéenne, où les écarts de chiffres sont toujours grands, la police faisait état de 4200 manifestants. La CGT évoquait une mobilisation en hausse avec 65.000 manifestants, contre 58.000 le 14 avril et 45'000 le 22 mai.

À Avignon (Vaucluse), ils étaient plusieurs centaines. À Chambéry (Savoie), on estimait le cortège à un millier de personnes. À Périgueux (Dordogne), 800 manifestants sont descendus dans les rues, idem à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et à Valence (Drôme). À Belfort, près de 300 personnes ont répondu à l'appel au rassemblement et ils étaient environ 200 à Mont-de-Marsan. "Ce n'est pas une marée, c'est une vaguelette" constatait un manifestant landais désappointé.

Pour le numéro un communiste Pierre Laurent, défilant à Paris, "la colère sociale est en train de monter« face à un pouvoir " qui n'écoute personne dans un système monarchique".

La CGT était très représentée dans le cortège avec ses pancartes, ballons et drapeaux rouge. Elle s'est mobilisée pour «une autre politique sociale car la politique pour les riches ça suffit!», selon Philippe Martinez, son secrétaire général.

39 personnes ont été interpellées en début et pendant la manifestation du samedi 26 mai à Paris, en marge du défilé contre la politique d'Emmanuel Macron qui doit rejoindre la place de la Bastille.

Des dizaines de personnes vêtus de noir, les "blacks blocs", ont du être dispersées par les forces de l'ordre près de la place de la Bastille. Ils s'attaquaient à des vitrines, notamment celle d'une banque, et invectivaient les policiers qu'ils croisaient. Des jets de projectiles ont aussi été constatés. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a confié sur BFMTV que "sept membres des forces de l'ordre avaient été légèrement blessés".

Selon la préfecture de police, 39 personnes ont été arrêtées en marge et pendant la manifestation, dont 26 ont été placées en garde à vue, notamment pour port d'arme, rébellion ou participation à un groupement en vue de commettre des violences.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3190

"Marches pour Jésus" dans sept villes samedi en France

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 26 mai, 2018 18:52:34
GABRIEL MIHAI

La 18e édition de Marche pour Jésus a eu lieu aujourd'hui à Paris, Strasbourg, Toulouse, Lille, Marseille, Metz, Montpellier.

Des milliers de protestants évangéliques sont réunis ce samedi dans les rues de sept villes de France dans le cadre de "marches pour Jésus", prières, musique, danse, des initiatives de fierté chrétienne qui fêtent leurs 31 ans dans le monde.

Nées en 1987 à Londres, ces manifestations ont progressivement essaimé, à la faveur du dynamisme des Eglises évangéliques, qui rassemblent environ 600 des 800 millions de protestants de la planète, après la Réforme de Luther. Depuis, les « Marches pour Jésus » rassemblent chaque année des millions de croyants dans le monde.

Dans la République laïque, contrairement aux idées reçues, les prières ou processions de rue sont tolérées si elles ne troublent pas l'ordre public, tout aussi comme dans le cas "marche des fiertés".

Face aux centaines de milliers voire millions de fidèles qui marchent chaque année en Afrique ou sur le continent latino-américain, singulièrement au Brésil, la France, où l'initiative en est à sa 18e édition, reste un petit poucet.

La première « Marche pour Jésus » a eu lieu à Paris en 1991, après quelques initiatives similaires. Parmi ses initiateurs, on trouve Johan Sode (premier président), Robert Cau (vice-président), Judith Robertson, Jacques Barbero, Nicolas Guiet, qui ont posé les jalons de ce témoignage en France. Les manifestations ont été reprises en main en 2012 par une nouvelle organisation, la Fédération Marche pour Jésus France.

À Paris qu'ont eu lieu le plus grand nombre de marches, mais ont été organisées également, de façon régulière à Strasbourg (depuis 2000), Bordeaux (depuis 2005), Nantes (depuis 2008) et Lille (depuis 2008), ou occasionnelle (Toulouse, Marseille, Belfort, Nice, etc.) .

Environ 15.000 fidèles sont réunis cette année à Paris, à Place Félix Éboué, Strasbourg, Toulouse, Lille, Marseille, Metz, Montpellier, les manifestants n'ont pas de revendication religieuse ou autre. Ils veulent simplement, de manière non institutionnelle, aller à la rencontre de leurs concitoyens pour témoigner ensemble et publiquement de leur foi et de leur espérance.

Les cortèges des "marches pour Jésus" sont connus pour leur dimension fervente, joyeuse voire effusive, avec des manifestants d'origines et de confessions diverses, en particulier issus des courants pentecôtistes et charismatiques.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3189

12ème édition de la Fête de la Nature sur le thème "Voir l'invisible"

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 25 mai, 2018 18:37:34
VÉRONIQUE YANG

La Fête de la Nature se déroule chaque année au mois de mai, à une date la plus proche du 22 mai, date de la journée internationale de la biodiversité.

La France a commencé à fêter la "Fête de la Nature" les 19 et 20 mai 2007 avec pour objectif, célébrer la nature chaque année. Elle avait alors rassemblé 400 personnes. L'idée avait été lancée l'année précédente par le Comité Français de l'UICN et le magazine Terre Sauvage mais aussi proposée à l'ensemble des organismes s'occupant de la nature en France. C'est l'événement nature de référence en France.

L'association de la Fête de la Nature créée en 2009, rassemble l'ensemble des organisateurs nationaux et partenaires de l'événement et coordonne les milliers de manifestations organisées par les associations de conservation et d’éducation à la nature, les collectivités locales, les établissements scolaires, les entreprises, les particuliers… sur tout le territoire français, en métropole et en Outre-mer, dans les villes comme à la campagne..L'année suivante est l'année internationale de la biodiversité et le ministère de l'écologie décide de faire de la "Fête de la Nature"la principale action grand public en France de l'année. La Fête dure alors 4 jours au lieu de 2 précédemment pour permettre la participation des écoles du 19 au 23 mai 2010. La même année, la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie,de l'époque Chantal Jouanno offre à tous les ministres européens, un « kit » pour permettre à chaque pays d’organiser à son tour une Fête de la Nature, avec le soutien de la Commission européenne et en 2011, elle apparaît en Suisse Romande. Elle est ensuite présentée à Jeju en Corée du sud et son thème est "Drôles d'oiseaux" en hommage à la LPO qui fête ses 100 ans. En 2013, elle est lancée pour la première fois aux Pays-Bas sur le thème "Herbes folles, jeunes pousses et vieilles branches". En 2014, Ségolène Ryal alors ministre de l'écologie procède à l'inauguration au Jardin des Plantes. La 9ème Fête de la Nature en 2015 rend hommage au conservatoire du littoral sous le thème"Au bord de l'eau". 2016 sera l'année du 10ème anniversaire de la Fête et rassemble plus de 5000 animations réparties sur 1300 sites. Barbara Pompili, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité participe à un événement en forêt d'Orléans.

L'Agence française pour la biodiversité nouvellement créée devient partenaire de la Fete de la Nature en 2017 et s'associe à sa 11e édition. Cette année, la Fête de la Nature a lieu du 23 au 27 mai et le thème est "Voir l'invisible". Parmi les différentes manifestations , il y a le printemps des cimetières qui pour la première année se déroule dans 17 cimetières parisiens et de banlieue. Depuis quelques temps, on peut croiser des familles de renards dans les cimetière de Thiais et d'Ivry. Le renard roux participe ainsi à réguler les populations de mammifères indésirables ou nuisibles et élimine les déchets abandonnés par les visiteurs.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3185

Dance… avec la glace, un nouveau spectacle d’Holiday on Ice

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 24 mai, 2018 13:00:04
Daphné VICTOR

De tous les spectacles, s’est celui qui est le plus connu de par le monde. Holiday on Ice souffle cette année ses soixante-quinze ans ! Deux ans de travail auront été nécessaires pour célébrer cet anniversaire. La troupe revient donc en France sur la Seine Musicale à Boulogne Billancourt (92) avec « Atlantis ».

Au programme de ce nouveau spectacle enchanteresse ? Un plongeon féérique au fin fond de l’océan à la recherche de la cité perdue. Pour percer le mystère de son existence, pas moins de trente-huit patineurs de nationalités différentes évoluent sur la glace dans des costumes (plus de 200), des décors (23 tableaux) et des lumières, dignes des plus grands cabarets.

Les tableaux, tous d’une beauté absolue, s’enchaînent dans une chorégraphie millimétrée, sans faute de quart quant à leur détail et à la précision des figures présentées. Lutz, axels, portés, pirouettes, solos d’équilibre, acrobaties aériennes en trapèze, tissu ou bandes élastiques, nous emmènent avec volupté dans un voyage coloré au cœur de la mythologie.

Parmi les artistes, un couple vedette formé par la danseuse Katrina Patchett et le champion du monde de patinage artistique, Brian Joubert (également 3 fois champion d’Europe et 8 fois champion de France). Le temps d’un show exceptionnel, le couple phare de la 5è édition de « DALS » inverse les rôles.

Cette fois, c’est la fine lame qui apprend l’art de la glisse à Katrina.Ils créent la magie en mariant grâce artistique et performance sportive ; une magnifique démonstration qui ne peut laisser de glace les spectateurs.

« Atlantis », nouveau spectacle d’Holiday on Ice brise la glace jusqu’au 27 mai à La seine Musicale sur l’Ile Seguin à Boulogne Billancourt (92100) – Réservations : 01 74 34 54 00

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3181

Paris accueille la seconde édition de BIODIVERSITERRE

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 24 mai, 2018 11:29:14
VÉRONIQUE YANG

La ville de Paris va accueillir la seconde édition de l'événement Biodiversiterre du 2 au 5 juin, place de la République à Paris.

Biodiversiterre est une oeuvre végétale et humaine. Elle sera installée sur 2,5 ha accessibles aux Parisiens et visiteurs et sensibilisera les habitants en mettant en avant et valorisant leur rôle en matière de protection de l'environnement et de biodiversité. Cette opération aura lieu dans le cadre de l'événement "Faites le Paris de la biodiversité" et mettra en scène les enjeux écologiques et la responsabilité de l'homme face à son environnement.

Gad Weil est le créateur et metteur en scène de ce projet qui avait investi en juin 2017, l'avenue Foch, la rendant entièrement piétonne à cette occasion tout en faisant découvrir sur 10 000 m² un univers horticole et agricole aux visiteurs.

Le projet a été dévoilé le 23 mai en présence de Pénélope Komitès, adjointe en charge des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires et de Gad Weil ainsi que des différents partenaires dont la Fondation Klorane Botanical qui organisera des ateliers pour petits et grands (confection d'herbiers, décoration végétale et photoshoot...) en transmettant sa passion et en protégeant les plantes menacées, Veolia qui gère la gestion de l'eau sur les 5 continents, Citeo, réducteur environnemental des emballages et des papiers.., Interbev (Association Interprofessionnelle du Bétail et de la Viande) qui propose des produits sains dans le domaine de la viande et qui organisera du 31 mai au 6 juin 7 jours de découverte dont des visites pour les élèves et collègiens au pavillon de la viande à Rungis dès le 31 mai, le CNIEL qui propose un voyage au pays du lait. Europe 1 proposera une émission "Circuits Courts, Spéciale Biodiversiterre" et la RATP mettra à disposition un affichage de 600 faces dans le métro sous la bannière "Nous aimons, Nous partageons"

Biodiversiterre présentera 8 tableaux (Recyclage, Transmission de la passion botanique, Le tri pour Tous, France Terre de Lait, la viande et sa passion, la Happy Vallée qui rejoint Paris à Roissy et sera transformée en une vitrine de la France à l'aube des jeux de 2024 qui permettra la création d'emplois durables avec la construction du village olympique, et la Nature Urbaine). Par ailleurs, une exposition proposée par ONU Environnement montrera comment des gestes simples au quotidien peuvent contribuer à réduire la pollution des océans et des cours d'eau. Cette opération, inscrite dans le cycle des événements éco-responsables utilisera pendant 4 jours, sur 20 000 m² plus de 30 variétés de fleurs, plantes et arbustes (100 000 espèces fournies par Rungis)qui seront recyclé par la suite par vente ou déposés dans les jardins partagés. Les partenaires seront mobilisés pour faire vivre l'oeuvre et des dizaines de débats seront organisés autour du développement durable. Il a fallu 8 mois de préparation pour réaliser ce concept mis en scène par Gad Weil.

Le 5 juin, l'ONU Environnement et Biodiversiterre fêteront la Journée Mondiale de l'Environnement en organisant une table ronde autour de sujets tels que le gaspillage alimentaire, la pollution plastique et la consommation durable. Il s'agira de la 46ème édition de cette célébration qui encourage une prise de conscience et une action d'envergure mondiale pour la sauvegarde de l'environnement. Elle est célébrée dans plus de 100 pays dans le monde et le thème choisi cette année est "Combattre la pollution plastique"responsable en autre de la pollution des océans.

Cette l'Inde est le pays hôte de la Journée Mondiale de l'Environnement et a prévu une semaine d'événements à travers le pays. La journée du 5 juin à New Dehli en sera le point culminent avec la participation du Premier Ministre et du Ministre de l'environnement ainsi que de célébrités du monde du spectacle et du sport et où tous les citoyens du monde s'engagent à protéger la planète.

Rappelons aussi que la Biodiversité a été élue Citoyen d'honneur de la Ville de Paris car la Nature a le droit d'exister et il faut trouver des droits pour protéger la nature.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3180

La France a manifesté mardi et a démonstré son unité syndicale

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 23 mai, 2018 01:11:20
GABRIEL MIHAI

Les fonctionnaires ont manifesté pour défendre leur statut et contre la réforme prévue par le gouvernement, ce mardi.

Le fonctionnement des écoles et collèges était perturbé, de même que l'accueil dans les crèches, des avions étaient cloués au sol et des coupures de courant étaient à prévoir. SUD Rail a par ailleurs déposé un préavis de grève alors que le prochain épisode de deux jours à la SNCF devait débuter dans la soirée.

Les fonctionnaires ont manifesté à l'appel de neuf syndicats, une rare unité syndicale ce mardi, pour défendre leur statut et s'opposer à la réforme du gouvernement.

Entre 130 et 140 manifestations étaient programmées partout en France. Selon le ministère de l'Intérieur, 139.000 personnes ont défilé dans toute la France. Ils étaient 16.400 à Paris, où des heurts se sont produits, et où des vitrines ont été brisées.

L'unité syndicale est "une très bonne chose" car "ça donne une autre image du syndicalisme", a dit Philippe Martinez (CGT). "Les agents publics sont malmenés aujourd'hui et ils méritent d'être respectés", a abondé Laurent Berger (CFDT), tandis que Pascal Pavageau (FO) assurait que l'unité pourrait "prendre une dimension interprofessionnelle".

"La détermination ne faiblit pas", a écrit de son côté la CGT, se félicitant de "centaines de milliers de manifestants" et de taux de grévistes "au moins équivalents à ceux du 22 mars".

Mais avant que le cortège n'atteigne la place de la Bastille, quelques dizaines de manifestants ont détruit des abribus, brisé des vitrines de magasins rue de Lyon (XIIe arrondissement) et jeté des projectiles en direction des forces de l'ordre. Des échauffourées ont opposé forces de l'ordre et manifestants. 20 personnes ont été interpellées.

Selon la Préfecture de police, les forces de l'ordre ont fait face à un "groupe de 200 individus cagoulés et violents". "Huit personnes dont deux membres des forces de l'ordre ont été blessées légèrement lors de la manifestation", indique la préfecture de police.

Dans la soirée, 101 personnes ont été interpellées lors de l'évacuation du lycée Arago, place de la Nation, dans le 12e arrondissement de Paris. Plusieurs dizaines de personnes y avaient pénétré après la dispersion de la manifestation des fonctionnaires, a indiqué la préfecture de police de Paris.

Fait inédit depuis 2010, tous les grands leaders syndicaux étaient présents à la manifestation parisienne, durant laquelle de brèves échauffourées ont eu lieu avec les forces de l'ordre. Au moins sept personnes ont été interpellées.


  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3178

Décès de l'ex-présidente du Parlement européen, Nicole Fontaine

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 21 mai, 2018 15:06:55
VÉRONIQUE YANG

L'ex présidente du parlement européen Nicole Fontaine est décédée jeudi 18 mai à l'âge de 76 ans.

Née le 16 janvier 1942 près de Fécamp (Seine-Maritime), cette ancienne avocate, responsable de l'enseignement catholique s'était fait connaître en 1984 lors de la mobilisation contre le projet de loi Savary sur l'école privée, finalement retiré par François Mitterrand sous la pression de la rue. Elle restera responsable des relations entre pouvoirs publics et les établissements privés pendant 20 ans.

Licenciée à 20 ans, diplômée ensuite de Sciences Po Paris, elle décroche en 1969 un doctorat d’Etat en droit public pour une thèse sur l’application de la loi Debré, qui avait institué le régime de contrats entre l’Etat et les établissements privés d’enseignement.

Eurodéputée de 1984 à 2002, elle avait présidé le Parlement européen de 1999 à 2002, devenant ainsi la seconde femme à accéder à ce poste après Simone Veil. Elle intégre après le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin comme ministre déléguée à l'Industrie (2002-2004). A la tête de ce portefeuille, elle avait porté la loi fondatrice de l'internet français, la loi pour la confiance dans l'économie numérique. Elle était devenue membre de la direction du mouvement fédéraliste français La Fédération à partir des années 90. Elle avait enseigné de 2010 à 2015 au sein de l'université de Nice-Sophia-Antipolis puis à l'ESCP Europe.

Européenne convaincue, elle n'avait pas été surprise de la victoire du Brexit en 2016 et y voyait par ailleurs un "choc salutaire" pour l'EU.

De nombreuses personnalités politiques ont réagi à la suite de son décès à commencer par le président de la République et le président de l'Assemblée Nationale François de Rugy.

Ses obsèques religieuses auront lieu le 24 mai à Neuilly sur Seine à l'église St Pierre.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3172

Mark Zuckerberg, patron de Facebook va rencontrer les eurodéputés et le président Emmanuel Macron la semaine prochaine

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 16 mai, 2018 21:03:28
Gabriel MIHAI


Le patron de Facebook s’expliquera sur l’utilisation des données personnelles de ses utilisateurs.

Mark Zuckerberg, a accepté de se rendre à Bruxelles et à l'Élysée pour s’exprimer sur l’utilisation des données personnelles de ses millions d’utilisateurs, a annoncé mercredi le président du Parlement européen Antonio Tajani.

Emmanuel Macron mettra l'accent contre les géants du Web sur les fake news, le détournement des informations personnelles ou l'évasion fiscale. Le chef d'état profite de l'ouverture du salon VivaTech (qui rassemblera le gratin des entreprises technologiques du 24 au 26 mai à Paris) et de l'imminence de l'entrée en vigueur du règlement européen sur la protection des données personnelles pour convier à l'Élysée une cinquantaine de dirigeants de grandes entreprises du numérique pour un sommet intitulé "Tech for Good".

M. Zuckerberg « sera à Bruxelles dès que possible, j’espère dès la semaine prochaine » pour y rencontrer les présidents des différents groupes au Parlement, a précisé le dirigeant italien. Contacté par l’AFP, Facebook a précisé que cette rencontre serait l’occasion de « dialoguer, écouter leurs points de vue et de montrer les mesures » prises par le géant d’internet « pour mieux protéger la vie privée des gens ».

Lors de sa venue, le chef d’entreprise américain rencontrera les présidents des différents groupes politiques de l’hémicycle, ainsi que le président et le rapporteur de la commission des Libertés civiles (LIBE).

Le Président de la République recevra le 23 mai le PDG de Facebook Mark Zuckerberg, Virginia Rometty (IBM), Bill McDermott (DG de SAP), Satya Nadella (DG de Microsoft), Young K. Sohn (président de Samsung), Dara Khosrowshahi (PDG d'Uber), Brian Krzanich (PDG d'Intel), Alexander Karp (PDG de Palantir) ainsi que des intellectuels et des acteurs publics ou philanthropiques dont John Kerry pour la fondation Carnegie et Jimmy Wales (Wikipedia).

Côté français, seront présents les dirigeants de La Poste, SNCF, RATP, Sanofi, BNP, Thalès. Plusieur acteurs africains sont également conviés pour marquer l'importance du développement technologique du continent, dont le président du Rwanda Paul Kagamé, qui ouvrira le salon VivaTech avec Emmanuel Macron jeudi 24 mai au matin.

Dans ce rapport, Facebook annonce que 3,4 millions d'images violentes ont été supprimées ou assorties d'avertissements au premier trimestre 2018, presque le triple du trimestre précédent. La société annonce aussi la suppression de 21 millions d'images de nudité ou d'activité sexuelle, au premier trimestre, autant que fin 2017.

Le réseau social dévoile aussi les chiffres concernant la propagande terroriste. Fin avril, 1,9 million de contenus ont été supprimés au premier trimestre, soit 73% de plus qu'au 4e trimestre 2017, grâce à des améliorations technologiques. 99,5% des contenus supprimés l'ont été avant tout signalement.

L’image de Facebook a été gravement ternie par l’éclatement mi-mars du scandale retentissant Cambridge Analytica, du nom de cette firme britannique liée à la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016 aux Etats-Unis, qui a mis la main sur les données de dizaines de millions d’utilisateurs de Facebook à leur insu.

Face à des acteurs aussi puissants que Facebook, qui ont un impact sur la vie quotidienne des Français, ou qui ont comme Uber un comportement jugé prédateur sur leur secteur, "le président cherche à initier un dialogue, avoir des discussions parfois franches, directes, parler de la régulation ou de la gouvernance internationale. Les entreprises sentent que dans l'atmosphère actuelle, elles n'ont pas autres choix que d'avoir une discussion avec le gouvernement", expliquent les conseillers.

Monika Bickert, la directrice de la politique des contenus sur Facebook, fait de la lutte contre la propagande jihadiste, une priorité. L'entreprise revendique sa capacité à pouvoir supprimer des vidéos de propagande terroriste, avant même qu'elles ne soient signalées par les utilisateurs.

Ce mini-sommet, similaire à Choose France organisé par l'Elysée à Versailles à la veille de Davos, aura lieu deux jours seulement avant l'entrée en vigueur du règlement européen sur la protection des donnés (RGPD) qui oblige les groupes internet à aménager leurs conditions d'utilisation pour les Européens, et souvent de facto pour le monde entier.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3156

Commémorations du 170ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 13 mai, 2018 03:12:02
Véronique YANG

Cette année, on commémore le 170ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage. A cette occasion, de nombreux événements sont organisés dans toute la France durant le mois de mai.

Les commémorations ont commencé le 27 avril dernier par l'hommage rendu par le président de la République au Panthéon aux figures de l'abolition. S'en est suivie l'inauguration d'une exposition au Panthéon. Un documentaire "Les routes de l'esclavage"a été diffusé mardi 1er et mercredi 2 mai sur la chaîne franco-allemande Arte.

En province, le film d'animation"Zarafa"a été projeté jeudi 3 mai à Nantes par l'Association "Les Anneaux de la Mémoire".

A Bordeaux, l'exposition du CMNHE, "Abolition et Citoyenneté"de l'Association" l'A Cosmopolitaine" a été inaugurée à l'Hôtel de Ville et à Monceau-les-Mines, la Compagnie de danse Difé Kako a présenté une pièce chorégraphique d Chantal Loial le 4 mai. Un village de la mémoire se tient à Bordeaux au Square Toussaint Louverture depuis le 5 mai.

La journée du 8 mai a été marquée par la projection du film "12 years a Slave .A aris, l'église St Dominique a accueilli un concert pour la paix le 9 mai.

Pour la journée nationale des mémoires de la traite de l'esclavage et de leurs abolitions, le 10 mai, projections de films, pièces de théâtre et à Nantes visite guidée de l'exposition "Sur les traces de Nantes, port négrier". Remise des prix du concours pédagogique national-La Flamme de l'Egalité.

A Villers Cotterets, pour la 5ème année consécutive, trois cents ultramarins étaient présents dans la cour du château de François 1er pour célébrer cette commémoration organisée par l'association des amis du Général Dumas chassé de l'armée de Napoléon après le rétablissement de l'esclavage en 1802 et mort en 1806. A la même heure, était organisée une cérémonie officielle au jardin du Luxembourg en présence du Premier Ministre Edouard Philippe, Brigitte Girardin, ministre des outre- mers et Françoise Nyssen, ministre de la culture. Le soir à 17h30, plus de 10 000 participants étaient réunis devant le monument à la mémoire du Général Dumas et de l'esclavage pour une seconde cérémonie à Paris à l'Etoile en présence d'Anne Hidalgo, maire de Paris, Jacques Toubon, défenseur des droits, Patrick Bernasconi, président du conseil économique, social et environnemental, Geoffroy Boulard, maire du 17ème.

D'autres événements (films, concerts, pièces de théâtre, conférences, tables rondes et expositions se dérouleront entre le 12 et le 23 à Meaux, Sens, Bordeaux ou Paris mais aussi Choisy le Roi (94), Strasbourg (exposition "Victor Schoelcher, son nom est à jamais lié à l'abolition de l'esclavage" inaugurée le 22 mai jusqu'au 10 juin).

Le 23 mai, la ministre des Outre-mer, Brigitte Girardin remettra le prix de thèse du Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage au ministère des Outre-mer. A 14h, une messe en hommage aux esclaves sera dite à l'église St Sulpice; à 18h30, concerts et animations culturelles auront lieu place de la République à Paris et de 19h à 23 h une marche citoyenne des Tuileries à la place de la République, commémorera les 20 ans de la marche du 23 mai 1998 où 40 000 personnes, toutes descendantes d’esclaves, ont défilé dans une marche silencieuse derrière le slogan «Pensez à nos parents qui ont vécu le martyr de la traite et de l’esclavage colonial».

Le Comité Marche du 23 mai a travaillé à faire sortir les victimes de l’esclavage de l’oubli, en retrouvant les noms de plus de 200 000 personnes affranchies et nommées en 1848; cela aboutira le 28 février 2017, date à laquelle le Parlement instaure avec la loi Egalité réelle en Outre-mer, le 23 mai comme la journée nationale en hommage aux victimes de l’esclavage.

Cette année, le 20ème anniversaire de cette marche silencieuse sera marqué par l'annonce du Président de la République Emmanuel Macron qui a annoncé fin avril dernier, la construction d'un futur mémorial pour les victimes de l’esclavage. Annonce confirmée par le Premier Ministre Edouard Philippe lors de la cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage, le 10 mai. Ce monument sera situé aux Jardins des Tuileries. Un lieu empreint de symboles et d’histoire .



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3153

Agression au couteau dans le deuxième arrondissement de Paris: un mort et quatre blessés, l'assaillant tué

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 13 mai, 2018 00:16:28
GABRIEL MIHAI

Un agresseur, qui a été maîtrisé par la police, a attaqué plusieurs personnes au couteau rue Monsigny, en plein cœur de Paris samedi soir.

Un homme a attaqué plusieurs passants au couteau dans le cœur de Paris. L'agression a eu lieu aux alentours de 21 heures dans le IIe arrondissement, rue Monsigny. Un quartier de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir.

Quatre passants ont également été blessés : deux grièvement, transportés en "urgence absolue" à l'hôpital Georges-Pompidou, et deux autres plus légèrement.

L'assaillant a été maîtrisé par les forces de l'ordre dépêchées sur place. Il a été abattu par balles.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, réagissait dans la foulée sur Twitter en saluant "le sang-froid et la réactivité des forces de polices qui ont neutralisé l'assaillant. Mes première pensées vont aux victimes de cet acte odieux". Toujours sur Twitter, la préfecture de Police de Parsi a annoncé que le préfet de Police, Michel Delpuech, tenait "à assurer les victimes et leurs familles de son soutien. Il s’est par ailleurs entretenu avec les policiers ayant neutralisé l’assaillant pour saluer leur action."

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a également pris la parole sur ce même réseau social : "Ce soir, notre ville a été meurtrie. Mes premières pensées vont à la famille de la victime qui a perdu la vie. Je pense également aux blessés et à leurs proches. Je veux leur dire que tous les Parisiens sont à leurs côtés." L'élue a conclu en saluant les policiers ainsi que les services de secours.

La brigade criminelle a été saisie, selon des sources judiciaires, alors que les motivations de l'agresseur sont pour l'heure inconnues.

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

Peu avant minuit, le groupe État islamique a revendiqué l'agressionvia son agence de presse Amaq.

Auparavant, le procureur de la République de Paris, François Molins, avait indiqué que la section antiterroriste a été saisie, L'enquête est menée notamment sous les qualifications d'"assassinat" et de "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique", "en relation avec une entreprise terroriste", a-t-il précisé. Il a ajouté que des témoins avaient entendu l'agresseur crier "Allahou Akbar" au moment où il était passé à l'acte.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3151

Anne Hidalgo a inauguré le village de l'Europe sur le Parvis de l'Hôtel de Ville

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 12 mai, 2018 22:37:06
Véronique YANG

La ville de Paris célèbre pour la 13ème fois la Fête de l'Europe en commémorant la déclaration de Robert Schuman prononcée en 1950.

Les partenaires institutionnels de la ville de Paris, la Commission européenne, le Parlement européen et la Maison de l'Europe se sont unis pour mettre les pays de l'Europe en valeur sur le parvis de l'Hôtel de ville les 12 et 13 mai.

Des invités de renom étaient présents tels que le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermann, la ministre française des affaires européennes Nathalie Loiseau et la vice-présidente du Parlement européen Sylvie Guillaume mais aussi le commissaire européen Pierre Moscovici. Cette année, une conférence nationale s'est tenue en présence d'élus locaux de toute la France qui ont signé une charte de l'engagement sur la citoyenneté européenne et ont discuté de l'Europe dans les collectivités locales.

Cette 13ème édition a aussi été l'occasion de récompenser les lauréats du Label Paris Europe 2018 lors de la cérémonie qui s'est tenue dans les salons de l'Hôtel de Ville. Ce label créé en 2002 gratifie les Parisiens qui entreprennent des initiatives locales innovantes pour le développement de l'esprit et de la citoyenneté de l'Europe en lien avec leur ville. Il s'agit d'un appel à projets qui s’adresse aux associations parisiennes de plus de un an d’existence ainsi qu’aux universités, lycées, collèges et écoles élémentaires qui désirent mettre en œuvre des projets à dimension européenne. Pour cette édition 2018, le label "Europe et Culture" devait favoriser une meilleure compréhension du projet et des valeurs européennes, notamment au travers d'actions innovantes et ludiques, promouvoir la participation citoyenne, l’engagement collectif et l’émergence d’un espace public européen, plus particulièrement auprès de la jeunesse, mettre en valeur la pluralité culturelle européenne, développer une culture de l’égalité et lutte contre toutes les formes de discriminations, favoriser l’économie sociale et solidaire, et les projets de développement durable, développer les échanges éducatifs internationaux, notamment numériques, en ce qui concerne les universités, les lycées, les collèges et les écoles élémentaires et favoriser les nouvelles technologies et les projets innovants, notamment dans l’espace public. Les meilleurs projets ont reçu une aide financière comprise entre 1000 euros et 10 000 euros. Par ailleurs, depuis 2013, le label du patrimoine européen met en valeur les sites qui ont un rôle essentiel dans l'histoire, la culture et le développement européen; 38 sites ont déjà reçu ce label et sont présentés sur les grilles du square de la Tour St Jacques du 7 mai au 1er juin.

Du 7 au 13 mai, la Fête de l'Europe s'est tenue sur le parvis de l'Hôtel de Ville en présence des ambassades européennes, des centres culturels et des associations européennes mais aussi dans les arrondissements. Le programme des deux jours de commémoration les 12 et 13 mai sur le parvis a commencé par la remise des labels Paris Europe suivie de l'ouverture du village et de son inauguration. Cinq films réalisés par de grands réalisateurs européens ont été projetés dans l'après midi afin de toucher les 17/35 ans et leur montrer leurs droits fondamentaux et les bénéfices d'être membre de l'Union Européene. et des groupes venant d'Italie, Espagne, Irlande, Pays-Bas se sont produits sur scène.

De 14 à 16h, la projection du film lauréat du Prix LUX s'est déroulée à l'auditorium. Ce prix est un prix cinématographique décerné par le Parlement Européen et attribué par un jury formé de députés européens. Il récompense une oeuvre qui illustre l'universalité des valeurs européennes, la diversité culturelle et le processus de construction continentale. Cette année, il s'agit du film "Sami" de la réalisatrice Amanda Kernell; il raconte l'histoire d'une adolescente lapone en quête de liberté dans la période de l'entre deux- guerres.

Après cette projection, s'est ouvert un dialogue européen en présence des personnalités invitées , Pierre Moscovici, Sylvie Guillaume et Nathalie Loiseau. La soirée s'est terminée par des concerts vers 22h. Dans le même temps, Anne Hidalgo a rencontré les divers exposants.

Ce nouvel opus présente des nouveautés comme une prolongation du programme le lendemain soit le 13 mai où de nombreux stands resteront ouverts, un parcours de nuit permet aux couche-tard d'accéder à certains clubs de la capitale, des tarifs préférentiels étant réservés aux porteurs de bracelets retirés la journée sur le parvis. Par ailleurs, l'Arc de Triomphe a revêtu les couleurs de l'Europe du 9 au 12 mai afin de marquer la Journée de la Fête de l'Europe et l'Année Européenne du patrimoine culture.

Les ambassades d'Autriche, Bulgarie et Malte ont ouvert leurs portes au public. En ce qui concerne la Bulgarie, le pays a pris la présidence de l'Union Européenne pour la première fois en janvier cette année, 10 ans après son adhésion. Ce pays est le plus pauvre et le plus corrompu de l'UE et veut s'imposer dans la région des Balkans, tout en maintenant un équilibre avec ses puissants voisins : la Turquie et la Russie. L'économie numérique est l'un des grands thèmes de cette période de présidence, c'est pourquoi le pays désire accueillir des startups d'autres pays européens afin de booster son économie. La prochaine présidence sera celle de l'Autriche. Par ailleurs, le Président de la République se rendra à Sofia les 16 et 17 mai au Sommet Union Européenne-Balkans occidentaux.

Les grandes gares symboles des portes de l'Europe ont proposé des textes dans les distributeurs d'histoires courtes. Enfin, la Maison de l'Europe propose une nouvelle application pour tester ses connaissances sur l'Europe avec 600 questions sur 3 niveaux de difficultés, en présence des élèves du lycée Armand Carrel qui participent à ce programme.

Le 9 mai, date de la journée de l'Europe, Anne Hidalgo et 14 autres maires de différentes sensibilités politiques dont Christian Estrosi, maire de Nice, ont signé une tribune réaffirmant leur attachement à une Union Européenne solidaire, humaniste démocrate et utile aux citoyens en adoptant une charte pour la citoyenneté européenne par laquelle ils 'engagent à informer les administrés sur les réalisations de l'Union Européenne, les droits et valeurs qu'elle incarne.

Parmi les exemples témoignant de l'apport positif de l'Union Européenne, on peut citer le combat contre la désertisation médicale, la transition écologique qui soutient la plus grande centrale photovoltaique du continent, le développement durable et l'accompagnement de 1 600 personnes dans la recherche d'un emploi durable ou l'obtention d'une formation. Elle a permis de renforcer l'attractivité touristique des territoires et d'aider les plus démunis en soutenant les banques alimentaires et les Restos du Coeur.

L'Union Européenne est incomprise des citoyens français qui dans l'ensemble attendent d'avantage de l'Europe. L'an prochain, se tiendront les prochaines élections européennes, c'est pourquoi, il est important que cette vision et cette méconnaissance changent. Rappelons aussi que le Fonds social Européen apporte pour la période 2014/2020 une aide de 125 milliards d'euros afin d'améliorer la vie des citoyens en aidant plus de 7,4 millions de participants au chômage à trouver un emploi et plus de 2,2 millions de personnes six mois après leur participation. Il doit bénéficier à 9,9 millions de personnes ayant un faible niveau d'études,7,5 millions de personnes défavorisées, 6,2 millions de jeunes et 7,2 millions de personnes actives travaillant dans des associations, indépendants ...




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3150

Eurovision 2018: le concours de la chanson sera retransmis en direct ce samedi

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 12 mai, 2018 15:16:30
GABRIEL MIHAI

La finale de la 63e édition de l'Eurovision sera disputée samedi 12 mai à Lisbonne, chaque année, près de 200 millions de téléspectateurs ont les yeux rivés à leur écran.

26 pays tenteront de remporter l'édition 2018 de l'Eurovision, mais pour participer au concours samedi, les artistes ont affronter la demies-finales, dont la première a eu lieu dans la soirée du 8 mai. La seconde demie-finale aura lieu, dans les mêmes conditions, jeudi 10 mai. 18 pays se battront ainsi pour 10 places en finale.

Les candidats d'Israël, Chypre, Albanie, République tchèque, Lituanie, Estonie, Bulgarie, Autriche, Finlande et Irlande pourront ainsi concourir le 12 mai sur la scène de l'Altice Arena de Lisbonne. C'en est fini, en revanche, des rêves de l'Azerbaïdjan, la Belgique, la Macédoine, la Biélorussie, l'Islande, la Croatie, l'Arménie, la Grèce et la Suisse.

Sur les 43 chansons en compétition cette année, treize d'entre elles sont chantées entièrement dans une autre langue que l'anglais, contre seulement quatre en 2017. C'est notamment le choix qu'a fait le duo français avec Mercy, qui raconte, en français, le périple d'un enfant migrant.

La favorite des bookmakers est la chypriote Eleni Foureira, dont le morceau aux accents latinos « Fuego » a tout pour emballer les spectateurs. De nationalité albanaise et vivant en Grèce, elle est aussi actrice danseuse et créatrice de mode. Son premier album, sorti en 2010, a été disque de platine en Grèce, et elle vient de publier son quatrième album.

Eleni Foureira a marqué les esprits avec sa chorégraphie et met le feu et l’imagine très bien dans le Top 5, mais pas forcément gagnante.

Mercy du duo Madame Monsieur a de bonnes chances de figurer dans le top 5, leurs clip a été visionné 11 millions de fois sur YouTube et écouté en streaming plus de 3,4 millions de fois.

La chanson raconte l'histoire vraie d'une femme nigériane sauvée de la noyade par une association humanitaire et qui a accouché quelques heures plus tard d'une petite fille baptisée Mercy, "pitié" en anglais. Cette chanson est désormais apprise dans certaines écoles.

Netta Barzilai est restée pendant des semaines en tête chez les bookmakers mais après sa première répétition à Lisbonne, elle a perdu de sa superbe. Pour l’instant, elle se maintient à une coudée de la Chypriote et conserve toutes ses chances de s’imposer dans le top 5.

Alexander Rybak est en terrain connu, puisqu'il a déja remporté l'Eurovision en 2009. Il a ainsi l'occasion de devenir le deuxième candidat à remporter deux fois le concours, après l'Irlandais Johhny Legend.

Chypre, France et Israël sont les favoris.





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3149

Le compagnon de la Libération Claude Raoul-Duval est mort à 98 ans

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 12 mai, 2018 04:27:12
Véronique YANG

Le dernier représentant des Forces aériennes françaises libres parmi les Compagnons de la Libération est mort à l'âge de 98 ans le 10 mai dernier.

Claude Raoul-Duval est né le 22 octobre 1919 et a reçu une formation militaire à l'Ecole de l'Air en 1939.

En 1940, alors qu'il refuse la défaite, il est promu sous-lieutenant et tente d'embarquer à Bordeaux sur le "Marsillia"qui refuse d'emmener les pilotes de l'Ecole de l'Air de l'Afrique du Nord. C'est alors qu'il décide de rejoindre l'Angleterre en s'embarquant sur un bateau hollandais.

Pilote aux Forces aériennes françaises libres, il suit un entraînement d'un an dans les écoles de la Royal Air Force. Volontaire pour le Moyen-Orient, il rejoint le groupe de chasse Alsace au Liban en 1941 puis il effectue une cinquantaine de missions dans des opérations en Lybie.

Rapatrié en Grande Bretagne avec son unité en janvier 1943, il effectue des missions sur le front oriental, notamment au dessus de la France occupée où son avion est abattu au dessus du Havre. Après avoir sauté en parachute et avoir été blessé, il réussit à échapper à l'ennemi. Il participe alors à la Résistance servant de convoyeur pour les réseaux Comète et Bourgogne en faisant évader plusieurs pilotes abattus. De retour en Angleterre après une évasion difficile pour laquelle il a du traverser les Pyrénées et une partie de l'Espagne avec quatre pilotes américains et deux officiers français et sa femme, il est réaffecté au groupe Alsace et participe aux opérations sur l'Angleterre, la France, la Belgique et les Pays-Bas durant l'année 1944; parmi les soixante-seizes offensives au dessus du territoire ennemi, on en compte deux le 6 juin 1944 lors du débarquement allié en Normandie.

Le Capitaine Claude Raoul-Duval a accompli cent soixante missions avec 220 heures de vol; après la guerre, il reprend la vie civile dans le commerce puis la banque en Afrique ( Congo, Nigéria, Algérie) puis au Brésil et à Paris à partir de 1969 jusqu'en 1995 où il prend sa retraite.

Grand Officier de la Légion d'Honneur, le Président de la République lui a rendu hommage et a adressé ses condoléances à la famille. Il était l'un des derniers survivants des Compagnons de la Libération encore en vie. Désormais, il n'en reste que six dont Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin, sur les 1.038 qui s'étaient engagés au sein de la France libre pendant l'Occupation allemande.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3148

Projet Grand Site Tour Eiffel

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 10 mai, 2018 17:59:49
Véronique YANG

Depuis janvier 2018, le projet Grand Site Tour Eiffel a été mis en place et un appel à candidatures a été lancé avec un concours international; 42 candidats y ont répondu.

Le projet "Grand Site Tour Eiffel: découvrir, approcher visiter" a pour but d'améliorer l'accueil des visiteurs, qu'ils soient locaux ou internationaux. Le but de la SETE (Société d'Exploitation de la Tour Eiffel) et de la mairie de Paris est d'offrir un accueil de qualité dans un parcours de découverte repensé accessible à tous.

Des parcours d'accès urbains et paysagers doivent être mis en place accompagnés de commodités et de services culturels, touristiques et commerciaux. L'usage de l'espace public sera rééquilibré au profit des piétons tout en garantissant les conditions de sécurités et la gestion des flux.

Sur le parvis,les accès aux ascenseurs, l'amélioration des locaux de travail des agents d'accueil et d'exploitation seront améliorés tout comme la transformation partielle de certains bâtis.

Tous les ans, la "Dame de Fer" attire plus de 6 millions de touristes, plus de 20 millions de promeneurs passent à ses abords. C'est pourquoi les professionnels de l'urbanisme, de l'architecture et paysage ont été invités à se réunir le 18 décembre 2017 afin de présenter leurs objectifs de réaménagement.

La configuration actuelle des lieux et leur aménagement ne sont pas toujours satisfaisantes. Les files d’attente sont parfois désordonnées, la visite du site du monument le plus célèbre doit donc être plus agréable en augmentant le nombre de bancs, de consignes, de sanitaires et de lieux de restauration.. L'accès depuis les transports en commun doit être amélioré.

Le premier volet de transformation de la Tour Eiffel a commencé en septembre dernier avec un perfectionnement de la sécurité avec trois objectifs: amélioration esthétique,renforcement de la protection des visiteurs et des personnels et fluidité des accès. Mi-janvier, un programme d’investissement , doté de 300 millions d'euros sur quinze ans a été annoncé par la maire de Paris. Actuellement, les installations de protection sont temporaires et disgracieuses, de hautes grilles métalliques et des bâtiments modulaires gâchent la perspective. Fin mars 2017, le Conseil de Paris a voté le projet qui prévoit une paroi en verre sur deux côtés, côté Seine et côté avenue Gustave-Eiffel. À la demande de la Préfecture de Police, l’entrée du public se fait par les jardins, situés sur les parties latérales du monument. Les travaux ont commencé en septembre 2017.

Vendredi 4 mai dernier, les adjoints de la maire de Paris, Jean-Louis Missika et Jean-François Martins ont présenté les 4 candidats retenus pour dialoguer et approfondir leurs projets. La société Autodesk, partenaire de la ville a présenté une maquette soutenant les équipes ainsi qu'un calendrier prévisionnel: Printemps 2019: choix de la proposition et de l'équipe lauréate de conception; 2019/2020: étude de projet et consultation des entreprises; 2021/2023: réalisation du projet.

Les 4 candidats sélectionnés sont les suivants:

1- Amanda Levete Architects; cabinet d’architecture britannique dirigé par Amanda Levete qui a réalisé l’extension du Victorian and Albert Museum à Londres en 2017, ainsi que le musée d’art et d’architecture de Lisbonne en 2016.

2- Gustafson Porter+Bowman; dirigée par Kathryn Gustafson, architecte paysagiste diplômée de Versailles, cette agence de paysage fait équipe avec des architectes et urbanistes français expérimentés.

3- Agence TER; agence de paysage française qui a réalisé le parc de Boulogne-Billancourt, le Pershing Square à Los Angeles et la Plaza de las Glories Catalanes à Barcelone. L’équipe, composée d’architectes français et italiens, partage une vision innovante et conçoit ses projets dans une démarche durable.

4- Koz Architectes; agence parisienne présentant une architecture créative et un urbanisme soucieux des riverains.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3146

Le 8 mai, l'occasion de rendre hommage aux soldats morts pour la France

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 08 mai, 2018 21:40:14
VÉRONIQUE YANG

Le 8 mai est un jour de commémoration à travers la France pour célébrer la signature de l'armistice de la guerre de 1939-1945 mettant fin à un conflit long de 6 ans, qui fit 70 millions de morts dont 35 millions de civils.

Alors que la France se remet après l'armistice de 1918 tout en gardant des séquelles, son adversaire a lui aussi subi la crise économique mondiale de 1929 et la montée du fascisme provoquant le début de la seconde guerre mondiale par l'invasion de la Pologne en septembre 1939.

C'est ainsi que les forces Alliés (coalition franco-britannique) et celles de l'Axe (Allemagne nazie d'Hitler et Italie fasciste de Mussolini) s'affrontent après la capitulation de Varsovie et en juin 1940 à Rethondes, l'Allemagne demande l'armistice entraînant la division de la France. La zone libre du Maréchal Pétain avec le gouvernement de Vichy amènera à une collaboration avec l'Allemagne et pour y remédier s'organise la Résistance suite à l'appel du Général de Gaulle depuis Londres le 18 juin 1940. S'en suivra l'entrée en guerre des Etats Unis en 1941 à la suite de l'attaque de Pearl Harbour par le Japon qui rejoint l'Axe côté Pacifique puis en 1943 celle des Russes avec la bataille de Stalingrad, freinant l'avancée de l'Axe.

La même année, le débarquement des alliés en Sicile permet la capitulation de l'Italie puis en juin 1944 celui des Alliés en Normandie pousse l'Allemagne à signer à Reims l'acte de reddition après le suicide d'Hitler en avril 1945; à la suite des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 septembre 1945 par les Etats -Unis, le Japon capitule en septembre.

Cette guerre a fait des millions de victimes, détruit de nombreuses villes à travers le monde suite aux bombardements, Paris a failli voir son patrimoine culturel s'envoler en fumée ou déporté en Allemagne. Il ne faut pas oublier les victimes des génocides morts dans les camps de concentration (juifs, tziganes, slaves, communistes, homosexuels mais aussi les survivants des largages des bombes atomiques qui restent à ce jour encore irradiés. Le 8 mai est donc un jour impliquant le devoir de mémoire.

A la suite de cette guerre, l'ONU est fondée en 1945 à San Francisco afin de préserver la paix et résoudre les problèmes internationaux. l'URSS et les Etats-Unis deviennent les 2 puissances mondiales dominantes, ce qui n'empêche pas en 1947, l'instauration de la "Guerre Froide" entre ces 2 nations.

En France , on commémore le 8 mai, la mémoire de nos soldats morts pendant la seconde guerre mondiale sans oublier les ultramarins à qui la ville de Paris a rendu hommage lors de la cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu à l'Arc de Triomphe. Cette cérémonie a été organisée par la délégation Générale à l'Outre-mer en présence de Pauline Véron, adjointe à la maire de Paris, d'élus parisiens, de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, de parlementaires et de personnalités, de représentants de la 2ème DB et un groupe de lycéens de Reims.

A l'occasion de cette cérémonie, un hommage a été rendu à 4 soldats martiniquais (Frédéric Joseph Philibert, Maurille Ernest Himmer, Appolinaire André Eniona et Clair Negrobar) exécutés par les allemands en juin 1940 à Boutigny (77) qui reposent dans la nécropole de Fleury les Aubray.

Ce matin, pour sa première commémoration en tant que président de la République en place, Emmanuel Macron qui portait un oeillet bleu à la boutonnière en souvenir des morts tombés pour la France, s'est recueilli place Clémenceau, devant la statue du Général de Gaulle signée Jean Cardot, inaugurée par Jacques Chirac en 2000; elle représente le Général de Gaulle au moment de la Libération de Paris lors de la descente des Champs-Elysées le 26 août 1944. Il a ensuite remonté les Champs Elysées, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe, de la ministre des Armées, Florence Parly, de la secrétaire d'état aux Anciens Combattants, Geneviève Darrieussecq, de la maire de Paris Anne Hidalgo et des présidents de l'Assemblée Nationale et du Sénat, Jean-François de Rugy et Gérard Larcher. Après l'hymne national et avoir passé les troupes en revue, il a déposé une gerbe puis ravivé la flamme du Soldat Inconnu, il a ensuite salué les anciens combattants et les responsables de l'état major. Aucun discours n'a été prononcé, la"Marseillaise" et le "Chant des Partisans" par les choeurs de l'Armée Française ont retenti avant la signature du livre d'or. L'an dernier, Emmanuel Macron était accompagné de François Hollande, grand absent cette année contrairement à Nicolas Sarkosy.

En Allemagne, le 8 mai est aussi commémoré en tant que "Jour de libération", cela est lié à la déclaration du président Richard von Weizsäcker en 1985 qui transforma la date du jour de reddition en jour de libération. Toutefois ce n'est pas un jour férié.

De son côté, le Royaume Uni représenté par le Prince Charles et la Duchesse de Cornouailles était présent à Lyon pour cette commémoration du 8 mai. Leur présence à Lyon est une étape du voyage officiel que le couple princier fait en France (Nice et Lyon) puis en Grèce du 7 au 11 mai. Après la commémoration, le Prince Charles s'est rendu au siège d'Interpol et à l’Institut supérieur d’agriculture de Rhône-Alpes, tandis que la duchesse a rencontré l’association SOS Femmes et l’antenne lyonnaise d’Emmaüs. Ils ont été accueillis par l'ancien maire de Lyon et ministre de l'intérieur Gérard Collomb.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3138

La chanteuse Maurane alias Claudine Luypaerts est décédée

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 08 mai, 2018 03:28:53
GABRIEL MIHAI

Maurane vient de s’éteindre à 57 ans a été retrouvée inanimée dans son lit, lundi, aux alentours de 20h.

Le week-end dernier, la chanteuse avait participé à la fête de l’Iris à Bruxelles. Alors qu’elle préparait la sortie d’un prochain album consacré à Jacques Brel, le dernier «Ouvre » était sorti en 2014. L’artiste, qui a sorti une dizaine de disques, avait publié le tout premier en 1986 «Danser ».

Un magistrat du parquet de Bruxelles s'est rendu à son domicile de Schaerbeek vers 20 heures.

Maurane est née le 12 novembre 1960, s’était d'abord fait connaître en participant, en 1979, au spectacle "Brel en mille temps" au Passage 44 de Bruxelles, en compagnie de Philippe Lafontaine dont elle était très proche.

Elle sera tour à tour choriste pour Viktor Lazlo et Jo Lemaire avant de connaître son envol en 1983 à Paris. Avec, dans la foulée, l’enregistrement de son premier album: "Danser". Une nouvelle étape de sa carrière sera sa rencontre avec Michel Berger qui la fait entrer dans la deuxième version de Starmania.

En 1989 sort son album sobrement intitulé Maurane qui lui ouvre, cette fois, les portes de l’Olympia. En 1993, elle devient la maman d’une petite fille, Lou.

Elle montera sur scène avec les plus grands artistes comme Steve Houben, Lara Fabian, Michel Fugain, Cabrel, Le Forestier et a participée, de 1996 à 2013, aux concerts des Enfoirés pour les Restos du cœur.

En 2016, confrontée à des problèmes aux cordes vocales, Maurane doit annuler plusieurs concerts. Un silence qui durera deux ans.

La chanteuse est enfin connue pour ses coups de gueule. Notamment en 2017 lorsqu’elle critique France Gall, pour l’attitude que cette dernière aurait eue lorsque la chanteuse belge a dû interrompre sa participation dans Starmania.

De nombreux Bruxellois ont encore pu la voir et l'entendre ce dimanche 6 mai, sur la place des Palais lors de la fête de l’Iris. C'était à l’occasion d'un hommage rendu à Jacques Brel pour les 40 ans de sa mort.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3132

"La fête à Macron": les manifestants ont défilé à Paris et ailleurs contre les réformes du président français

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 05 mai, 2018 23:38:29
GABRIEL MIHAI

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé sous un soleil éclatant et dans une ambiance bon-enfant samedi à Paris pour faire «la fête à Macron» et dénoncer les différentes réformes engagées par le président français.

La France Insoumise revendique 160.000 participants pour sa "Fête à Macron" à Paris ce samedi, ils étaient 40.000 selon la police et un peu moins selon un organisme mandaté par les médias. Le cortège est parti de la place de l’opéra avant de rejoindre la Bastille pour un concert en soirée.

Le gouvernement avait fait part ces derniers jours de sa crainte de débordements, après les violences spectaculaires causées par environ 1.200 black blocs lors du traditionnel défilé du 1er mai, et pas moins de 2.000 policiers et gendarmes ont été déployés.

Macron en Dracula, Macron en Jupiter ou Macron en banquier-roi la corde au cou: le chef de l'Etat a été mis à toutes les sauces lors de cette manifestation «pot-au-feu», laissant champ libre à de multiples revendications.

Mais le cortège coloré, qui est parti de la place de l'Opéra pour rejoindre celle de la Bastille, s'est élancé dans la bonne humeur après un «pique-nique concert» en présence de nombreuses familles.

Dans le cortège, les manifestants portaient des revendications diverses, contre les réformes sociales et économiques du gouvernement, mais aussi la lutte contre le changement climatique ou l'accueil des migrants.

Quatre chars étaient au coeur du défilé: le char Jupiter, le char Dracula, le char Napoléon, avec sur chacun d'entre eux une personne grimée en Macron, accusé d'être le «président des riches», et enfin un char «résistance».

Selon les organisateurs, cette initiative n'est qu'une «première étape». Déjà, plusieurs associations, syndicats, partis envisagent une nouvelle journée de protestation le 26 mai. «Un cycle nouveau de mobilisation est en route», s'est félicité M. Mélenchon.

Quatre jours après les débordements du 1er-Mai, 2.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité à Paris. Un déploiement des forces de l’ordre critiqué par Jean-Luc Mélenchon qui y voit une volonté de diaboliser l’opposition.

Certains manifestants parisiens étaient venus en famille, pique-niquant sur place au milieu de banderoles. Sur celles-ci, on pouvait lire des slogans de La France insoumise comme "A bas le président des riches, "Non au coup d'Etat social", "Pour la planification écologique", "Pour une VIe République", avec certains plus potaches: "Manif pot-au-feu, c'est encore meilleur réchauffé", "Un an de trop", "Arrêtons ToutenMacron".

Des rassemblements ont également lieu dans plusieurs villes de France, à Toulouse ce samedi matin, ils étaient 3.000 selon les organisateurs et 1.500 la police à manifester depuis le siège local du Medef jusqu’au tribunal. 500 personnes environ étaient rassemblées à Bordeaux, des manifestations également à Lyon, Strasbourg, Rennes, dans les Landes ou encore à Montélimar et en Savoie à la gare de Saint-Pierre-d'Albigny.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3124

Paris des Métiers qui recrutent

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 05 mai, 2018 02:01:09
VÉRONIQUE YANG

Pour sa 4ème édition, le salon "Paris des Métiers qui recrutent" s'est tenu jeudi 3 mai dans le 3ème arrondissement de Paris au Carreau du Temple.

Ce salon est un moyen facile et plus simple pour trouver un emploi car il permet de savoir où passer des entretiens en l'occurrence sur place. Pendant 7 heures, les candidats ont pu rencontrer entre 10h et 17h des responsables de recrutement dans 10 secteurs différents regroupés en 3 thèmes:

  • Hôtellerie, Restauration, Commerce, Alimentation
  • Santé, Social, Services à la Personne
  • Transport, Logistique, Immobilier

Organisé par la Ville de Paris en partenariat avec Carrefour pour l'Emploi, il est ouvert à des milliers de chercheurs d'emploi ou de formation de tout niveau de qualification et pouvait être préparé sur parisemploi.fr. Ce fut l'occasion pour 150 recruteurs de rencontrer des jeunes et moins jeunes, diplômés ou non du CAP à BAC+8 ou bien encore en apprentissage.

La question de l'emploi est au coeur des sujets importants aux yeux de la maire de Paris Anne Hidalgo durant sa mandature. C'est pourquoi Alaf Gabelotaud, son adjointe en charge des politiques de l'emploi s'est mobilisée à ses côtés afin de déployer une politique d'action visant à lutter contre le chômage et proposer aux secteurs en tension de combler leurs offres. La perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 est un facteur d'inclusion en accélérant la politique de l'emploi. De plus ce forum a l'appui de la direction de l'attractivité et de l'emploi de la Ville de Paris, de la Mairie du 3ème arrondissement où se trouve le Carreau du Temple, de Pôle Emploi, de l'Afpa (230 formations qualfiantes, plus de 500 formations courtes pour se perfectionner, 82% de réussite au titre professionnel, 69% des stagiaires trouvent des emplois en 6 mois), du CIDJ qui informe les jeunes sur tous les sujets, du Greta, du Fongecif et de la mission locale de Paris pour les jeunes de 16 à 25 ans en difficulté pour accéder à l'emploi; avec ses 180 salariés, elle accompagne plus de 20 000 jeunes par an.

Le concepteur de ce forum, Carrefour pour l'Emploi est un établissement d'utilité publique, organisateur de référence de rencontres employeurs/candidats depuis 25 ans sur l'ensemble du territoire et en faveur de l'emploi, de la formation et de la mobilité professionnelle dans les milieux civils et militaires. Il organise des salons, des job dating, des rendez-vous RH. L'esprit de service, l'adaptabilité, l'engagement et l'excellence sont les 4 valeurs de cet établissement.

Parmi les autres partenaire du salon, on retrouve Mozaik (expertise de la diversité au profit des ressources humaines) qui a collaboré depuis 2007 avec plus de 150 entreprises et généré plus de 11 000 entretiens; Face Paris (Fondation contre l'exclusion), favorise l'insertion professionnelle de personnes en difficulté, particulièrement les bénéficiaires du RSA ou logés dans des quartiers "Politique de la Ville"; L'école de la 2ème chance pour les 18/25 ans sans diplôme ni qualification; choisir son métier en pratiquant stage après stage; le PLIE (Plan local pour l'insertion et l'Emploi); la Cité des Métiers; l'UNIR H pour les demandeurs d'emploi en situation de handicap; le CREPI, partenaire de l'insertion depuis 1997 avec 26 zones d'emploi; l'ADDEL pour accompagner les dirigeants de l'économie sociale et solidaire; la Fondation Agissons pour l'emploi; NQT qui permet le parrainage de grandes entreprises pour des diplômés de moins de 30 ans et au moins BAC+3; Frateli pour l'égalité des chances pour les jeunes de milieux modestes; le Gip Cafés de la Culture qui a créé un fonds d'aide à l'emploi dans le milieu artistique; Passeport pour l'Avenir qui depuis 2005 accompagne les établissements scolaires et favorise l'émergence; BGE; Psychoform; MDC (Musiques et cultures digitales); le CNAM (Conservatoire des Arts et Métiers); Arfog-Lafayette; Colombus et Ceraf Solidarités.

Lors des différentes rencontres au salon, le candidat doit être prêt à répondre à des questions dont les dernières expériences, les principales qualités à avoir pour le métier proposé, la connaissance éventuelle du site de la société qui embauche... Après le salon, il ne faut pas hésiter à relancer les sociétés et les remercier.

Dans le même esprit, le Salon"Paris pour l'emploi des jeunes" s'est déroulé le 6 mars dernier.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3122

Grève à Air France: le PDG démissionne après le rejet d'un accord d'entreprise

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 04 mai, 2018 20:35:32
GABRIEL MIHAI

Les personnels d'Air France ont rejeté à 55,44% le projet d'accord salarial soumis au vote par le président d'Air France, Jean-Marc Janaillac, annonce ce vendredi la direction de la compagnie aérienne.

Jean-Marc Janaillac a annoncé vendredi sa démission après le rejet par les salariés d'un accord salarial proposé par la direction pour tenter de mettre fin à un long mouvement de grève.

"J'assume les conséquences de ce vote et je remettrai dans les prochains jours ma démission aux Conseils d'administration d'Air France et d'Air France-KLM", a déclaré M. Janaillac face aux journalistes, en regrettant un "immense gâchis qui ne peut que réjouir nos concurrents, fragiliser nos alliances et déboussoler nos équipes".

Les personnels d'Air France ont rejeté à 55,44% le projet d'accord salarial. Le taux de participation s'est élevé à 80,33% parmi les 46.771 salariés d'Air France (sous contrat français) invités à répondre à la question : "Pour permettre une issue positive au conflit en cours, êtes-vous favorable à l'accord salarial proposé le 16 avril 2018?".

Face à un mouvement de grève qui s'éternise depuis février, la direction avait lancé une consultation le 26 avril par voie électronique sur son projet d'accord. Il prévoit pour la période 2018-2021 "des augmentations générales de salaire de 7% sur quatre ans, s'ajoutant aux augmentations individuelles". Une consultation qui, selon les syndicats, n'allait rien résoudre.

Dans la matinée, le groupe Air France-KLM avait annoncé une perte nette de 269 millions d'euros au premier trimestre, marqué par trois journées de grève (22 février, 23 et 30 mars).

Le coût des onze premiers jours de grève est estimé à "300 millions d'euros" soit un peu plus de 25 millions par jour pour le groupe qui prévoit d'ores et déjà un résultat d'exploitation en 2018 "en baisse sensible par rapport à 2017", où il avait atteint 1,9 milliard d'euros.

Les représentants syndicaux grévistes interrogés par l'AFP se sont félicités du résultat de la consultation. "Tout le monde s'est senti concerné" par le vote et "les salariés n'ont pas été dupes" a commenté Jérôme Beaurain de SUD-Aérien. Le syndicat confirme par ailleurs que le préavis de grève pour les 7 et 8 mai est maintenu.

L'intersyndicale réunissant organisations de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD), réclame sa "part du gâteau" après les résultats solides enregistrés par le groupe en 2017. Elle demande 5,1% d'augmentation en deux temps en 2018 (+3,8% en avril et +1,3% en octobre) au titre d'un "rattrapage" nécessaire, après six ans de gel des grilles salariales.

La direction considère ces revendications comme une remise en cause des efforts déployés ces dernières années pour rattraper le retard de compétitivité de la compagnie, toujours confrontée à une très forte concurrence des compagnies du Golfe, mais aussi en Europe avec des compagnies low-cost agressives.

La CFDT estime pour sa part que le départ du PDG "augure d'une période trouble" pour la Compagnie et redoute "une grave crise de gouvernance dont Air France n'a pas les moyens."

Un conseil d'administration est prévu le 9 mai.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3120

Panthéon: Une cérémonie à l'occasion du 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 27 avril, 2018 20:26:48
GABRIEL MIHAI

C'est la première fois qu'Emmanuel Macron présidait une cérémonie sur ce sujet, depuis la campagne présidentielle où il avait qualifié la colonisation de «crime contre l'humanité».

Le président commémore chaque année cette transformation majeure pour les droits humains, de 1848. La cérémonie se déroule depuis 2007 dans les jardins du Luxembourg, à Paris, le 10 mai, date à laquelle la «Loi Taubira», reconnaissant l'esclavage comme un crime contre l'humanité, avait été définitivement adoptée.

La cérémonie se tient cette année le 27 avril, date à laquelle le gouvernement de la République française avait publié un décret abolissant officiellement l'esclavage dans les colonies françaises. Le Panthéon a également été choisi par Emmanuel Macron, notamment puisqu'il abrite la tombe de l'un des plus fervents défenseurs de l'abolition, Victor Schœlcher.

A l'occasion du 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage ce vendredi, Emmanuel Macron a annoncé sur Facebook la création d'une "Fondation pour la mémoire de l’esclavage" pour "cette année". Elle sera présidée par l'ex-Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault, annoncée en 2016 par son prédécesseur François Hollande, "serait créée cette année".

Présidée par l'ancien Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault, elle sera "logée à l'Hôtel de la Marine où l'abolition de l'esclavage fut décrétée le 27 avril 1848" par Victor Schoelcher a précisé le chef de l'Etat durant la cérémonie du 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises au Panthéon.

Cette fondation "sera dotée de moyens humains et financiers mais aussi scientifiques, pour mener des missions d'éducation, de culture, de soutien à la recherche et aux projets locaux".

"La Fondation aidera également à replacer l'esclavage dans le temps long de l'Histoire de la France, du premier empire colonial français à nos jours car il est impossible de parler de la France d'aujourd'hui sans parler de son passé colonial", a ajouté Emmanuel Macron, qui voit en cette fondation l'occasion de "porter partout l'engagement de la France pour la liberté car l'esclavage n'a pas disparu et il reste encore aujourd'hui des abolitions à gagner".

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3107
Suivant »