JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"Utopie", l'événement "Bonjour Brand" en partenariat avec Alibaba/Tmall

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 12 oct., 2019 14:53:48
Véronique YANG

L'événement de l'année le plus attendu au niveau du design et de la marque "BONJOUR BRAND" s'est tenu au Centre Georges Pompidou à Paris le 1er octobre dernier devant des personnalités politiques, 10 célébrités chinoises, des designers, des médias , 100 influenceurs des 2 pays et des partenaires franco-chinois.

Depuis sa création en 2014, "BONJOUR BRAND" se déroule dans des lieux emblématiques et prestigieux en France ou en Chine. C'est ainsi que la première édition s'est tenue sur la place Vendôme à Paris. Il a fallu attendre 2016 pour voir se dérouler la suivante au Palais de l’Assemblée du Peuple à Pékin et c'est la capitale française qui a eu l'honneur d'accueillir les 3 éditions suivantes: au siège de l’Unesco en 2017, à l'Hôtel de Ville l'année dernière et enfin au Centre Georges Pompidou cette année.

"BONJOUR BRAND" a pour président d'honneur l'ancien Premier Ministre français , M. Jean-Pierre RAFFARIN. Soutenu par la Mairie de Paris, la Fondation " PROSPECTIVE et INNOVATION", incubateur des collaborations entre les créateurs français et les marques chinoises. C'est un événement incontournable, l’occasion annuelle de célébrer la valeur des marques et initier de nombreuses rencontres et collaborations internationales, l'alliance de la créativité française au nouveau marché d’innovations chinois. On compte à son actif, depuis 4 ans , 550 designers français, 120 collaborations, 3000 rencontres B toB, 680 Entreprises chinoises, 86 Orateurs français et chinois, 1200 retombées médiatiques, 28 millions d’audience.

La soirée événement était le point de départ d'un programme de 3 jours. La seconde journée, réservée à l'inauguration de cette nouvelle édition, se déroulait au Théâtre de Paris (75009) autour de "Master Talks" et de "Tables Rondes " sur les thèmes de la Jeunesse, les Tendances et les Données. Le 3ème jour a vu l'ouverture du showroom, boutique pop-up, "CENTRE ARTASIA" quai de la Megisserie (75001) où les créations pourront être découvertes jusqu'à la fin de l'année au travers de showrooms éphémères.

Placée sous le signe de la créativité, l'ouverture et l'échange, la soirée- show-événement: "Utopie", en partenariat avec le groupe Alibaba, était à Paris, capitale de la mode, pour la célébration annuelle des marques . Elle a dévoilé au niveau international les nouvelles créations issues des collaborations franco-chinoises tout en contribuant à la communication au niveau industriel. Toutes les marques leaders dans leur domaine respectif , dont le nombre de points de vente varie entre la centaine et plus de 8 000, étaient réunies à cette occasion afin d'atteindre 4 objectifs:

• Valoriser les nouveaux produits co-créés par la France et la Chine à travers la
présentation artistique .
• Toucher la nouvelle classe moyenne composée de 200 millions de jeunes
consommateurs chinois pour leur apporter la surprise et la satisfaction.
• Proposer une modalité efficace dans un environnement sain et mutuellement respectueux
pour la collaboration avec des marques et des entreprises minutieusement sélectionnées
• Optimiser le trafic et séduire la jeune génération chinoise grâce à une stratégie de communication ciblée et efficace avec le soutien du groupe Alibaba .

Parmi les grandes marques chinoises, on notait Hua Wei, n°1 de la technologie et de la communication de la Chine; Feiyue, marque de chaussures la plus représentative pour les jeunes chinois; Hero, marque de stylos à plume de 86 ans, la plus représentative de Shanghai; Yunnanbaiyao, marque de pharmaceutique de 110 ans basée sur la médecine chinoise; ou encore Vitasoy; Yili; Lenovo; Kangnai; Bojem ou Freemore et bien-sur le groupe Alibaba/Tmall, plus grand groupe chinois de e-commerce mais aussi plus grande plateforme BtoC de paiement et de vente au détail...

Le site a attiré 140 millions de visites pendant 3 jours sur la page spéciale, tant sur les 80 millions de sujets liés que sur les articles de presse (plus de 30 millions de vues).
Entre 5 millions et 30 millions d' utilisateurs actifs sont dénombrés sur les réseaux sociaux.

Plus de 600 invités ont été accueillis par Jing Yang fondateur de BONJOUR BRAND, Chris Tung CMO du groupe Alibaba et Serge Lasvignes Président du Centre Pompidou, dans un décor (installation artistique et jeux de lumières) réalisé par des artistes chinois et français, un court-métrage de 5 minutes, soutenu par le mécénat a été tourné puis diffusé en Chine comme support principal de communication. Matthieu POLI, designer français, est le concepteur des installations artistiques et du spectacle son et lumières. La performance créative animée par l’artiste SADE ONE/Eugène Riconneaus et le designer Eric Bongiovanni.

En ce qui concerne les produits, ils ont été conçus par 40 designers français sélectionnés par "Bonjour Brand" et associés à 40 marques chinoises choisies par "Alibaba/Tmall"; l'occasion de découvrir plus de 150 nouveautés exposées en live de façon très artistique. Voici la liste des binômes:

Eric Bongiovanni pour FEIYUE, Nathalie Sokierka pour BOJEM, Eric Berthes pour SHEDE, Ludovic Alban pour AIDEBAOU, Christophe Lhote pour ROMANTI, Paul Bertrand Mathieu pour JING, Firouza Houberdon pour BOJEM, Florent Coirier pour FREEMORE, Florence NGUYEN pour CACAVEI, Eugene Riconneaux pour LEMON TEA, Ludovic Alban pour NINETYGO, William RIgoulet pour CAIZHI, Anne Lise Franjou pour Gillivo, Vincent Du Sartel pour CHACHA, Thomas V pour A.C.E, Gabrielle Beau
pour YOUBO, Valérie Cabanetos pour HONGU, Margaux DURIEUX pour Vibert Frères, Charline AYME pour HERO, Gerald Galdini pour WU FANG AHZI, , Nicolas Damien pour SATINE, Sophie SCHOTT pour ZHI WAI GUAN, Laure Meyrieux pour YUN NAN BAI YAO.

Parmi les marques invitées se trouvait FREEMORE, marque de couches et protections féminines. Le designer français qui lui est associé, Florent Coirier, a dessiné l'emballage en faisant ressortir le côté écologique et luxueux. La marque existe depuis 19 ans mais est uniquement exploitée pour le moment.en Chine. Le dirigeant était à Paris pour la première fois afin de mieux connaitre les habitudes des Françaises et de prendre des contacts pour étendre la marque en France.

Autre exclusivité, le Shoes Wall-DXXD uniquement constitué de chaussures accrochées de telle façon qu'elles dévoilent le mot" BONJOUR". Les chaussures sont des créations du designer Eric Bongiovanni (créateur de chaussures pour les marques LV, Chanel et TOD'S) en association avec le fabricant chinois de chaussures de sport tendance Feiyue.

Le Forum de la co-création franco-chinoise"BONJOUR BRAND" s'est tenu le 2 octobre au Théâtre de Paris (75009) autour du principe "In the Air". Durant la matinée, des master talks se sont déroulées en présence d'intervenants de très haut niveau que sont les leaders d'opinion français et chinois venus parler de la création de synergie entre les 2 pays, parmi lesquels Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, Membre honoraire du Parlement ; Pascal Morand , Président exécutif de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode; Laurent Boillot, PDG de Guerlain; Gao Hongbing, Vice président du groupe Alibaba et Chris Tung, CMO du groupe Alibaba, venu en France pour la première fois pour expliquer comment l’évolution du digital bouscule les modèles établis et comment la Chine a évolué grâce à l’expansion du digital à travers 100 cas concret avec 30 marques leaders chinoises.

Le créateur et designer de la plateforme Bonjour Brand, Jing Yang s'est exprimé sur le design, le digital qui est surtout un mode de vie en Chine. Il a proposé les 3 sujets des tables rondes de l'après-midi: "Jeunesse", "Tendances" et " Data "pour préparer les collaborations créatives entre les 2 pays.

L'ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a remis les certificats de design à Chacha en compagnie d'Emmanuel Grégoire, adjoint au maire de Paris et à Pascal Morand, président exécutif de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode (organisateur de la Fashion Week de Paris), au cours du Forum du sommet Chine-France des marques à l'Opéra le 2 octobre.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4046

Julien Saada : « J’aspire à devenir demain en France la référence en optique à domicile »

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 09 oct., 2019 21:35:17
Daphné VICTOR

Julien Saada : « J’aspire à devenir demain en France la référence en optique à domicile »

Il exerce le métier d’opticien. Sa particularité est de ne pas le faire en boutique. Alors qu’il se rêvait architecte, Julien Saada, a eu la fibre … optique. Comme toute une nouvelle génération avec lui, il a choisi de l’amener à domicile. Au-delà du gain de temps, d’énergie et de gestion administrative, ce service personnalisé est-il une nouvelle tendance ou réellement un nouveau mode de consommation, qui par là-même, démocratise une profession ? Explications avec le fondateur des « Opticiens de demain », à quelques semaines du grand lancement de la première application d’essayage de lunettes en réalité augmentée.

Journal Impact European : Un opticien qui se déplace à domicile, c’est original comme démarche …

Julien Saada : Ça l’est. Elle est venue d’une prise de conscience que j’ai eu lorsque je travaillais en magasin. J’ai dû me déplacer en maison de retraite, voir une personne âgée. Le simple fait d’échanger avec cette dame, lui avait redonner le sourire. J’ai trouvé ça très épanouissant.

JIE : C’est de là qu’est né le concept « Les opticiens de demain » ?

JS : Tout à fait. L’idée était de développer la même offre qu’en boutique, mais à deux différences près. Par ce service, le client n’a plus besoin de se déplacer, puisque c’est nous qui venons vers lui que ce soit à son domicile ou sur son lieu de travail. Et, à devis équivalent, nos prix sont entre 25 et 35% moins élevés du fait que nous n’ayons pas eu à investir dans un magasin. Aussi, tout ce gain de frais, nous permet de proposer des prix plus attractifs.

JIE : Que les choses soient « claires », vous n’êtes pas praticien ?

JS : Quelque fois les gens m’appellent docteur, mais non, je ne suis pas ophtalmo. Je suis opticien visagiste. En revanche, je travaille en partenariat avec des ophtalmos.

JIE : Vous intervenez donc à partir de l’ordonnance établie par l’ophtalmo…

JS : Je vérifie en effet les corrections prescrites. Si elles ne vont pas ou plus, j’ai le droit grâce à un décret sorti en 2007, j’ai les compétences et le matériel nécessaire pour réaliser un examen de vue complémentaire et rectifier les corrections.

JIE : Vous êtes donc diplômé et expérimenté ?

JS : Comme tout opticien qui se respecte, oui ! Je suis diplômé d’optique. J’ai également suivi diverses formations qui m’ont permis d’acquérir des connaissances en termes de pathologie oculaires liées à l’âge, d’adaptation en verres progressifs, de contactologie et en vision de l’enfant.

JIE : Et vous êtes également partie de l’association des opticiens à domicile de France …

JS : J’ai été le premier a développé ce concept en 2014. Aujourd’hui, nous sommes près d’une soixantaine.

JIE : Comment vous démarquez-vous de vos confrères ?

JS : Eux, ne pensent qu’Ehpad, donc que personnes âgées Moi, je réponds à cette demande et à toutes les autres.

JIE : C’est-à-dire ?

JS : A toutes les personnes qui ne peuvent pas se déplacer parce qu’elles n’en ont pas envie ou pas le temps.

JIE : D’où l’application mobile d’essayages de lunettes en réalité augmentée que vous allez très prochainement lancer ?

JS : L’application permet de réaliser un essayage virtuel de toutes les moutures depuis un téléphone portable ou une tablette. Il est possible de sélectionner jusqu’à 24 modèles et de faire une demande de rendez-vous en ligne avec un opticien à domicile qui se déplacera à la convenance du client pour faire essayer cette sélection et valider le choix des lunettes et des verres.

JIE : La demande est-elle conséquente ?

JS : De plus en plus du fait que nous sommes en train de démocratiser l’optique dans la façon de faire.

JIE : Avez-vous créé une demande ou plutôt une tendance ?

JS : Le domicile aujourd’hui existe dans beaucoup de secteurs. Il existe des médecins, des infirmières à domicile. On se fait livrer ses courses, ses commandes. Le besoin dans celui de l’optique, tout comme la demande, ont toujours existé, mais aucune offre jusqu’à présent ne leur répondait. À l’heure d’Amazone, les gens ne veulent plus se déplacer. Par contre, ils ont besoin d’avoir un professionnel de santé face à eux pour les conseiller, les rassurer, leur donner des infos dans le choix des verres et des montures.

JIE : Votre relation avec le client est donc différente ?

JS : Totalement. Le déplacement à domicile crée une proximité. L’achat de lunettes devient un moment convivial. Une réelle relation se met en place et avec l’application, elle sera unique au monde, car jusqu’à présent, cette expérience dans le secteur de l’optique, n’existait pas.

JIE : Quels sont les avantages à vous solliciter plutôt que d’aller en magasin ?

JS : Ceux de ne plus se déplacer, d’avoir un coût moins cher qu’en magasin et l’assurance d’être servi par un opticien aux petits soins de ses clients.

JIE : Et quelles sont vos obligations ?

JS : Celles d’être présent, à proximité de mes clients.

JIE : Comment vous faites-vous connaître ?

JS : Par le bouche à oreille et pour l’application, via des newsletters sur les réseaux sociaux.

JIE : Quelle offre proposez-vous quant au choix des montures ?

JS : J’ai plus de 1000 références. Lorsque j’ai rendez-vous avec un client, je préétablis en amont une sélection de 200 modèles à partir de sa photo et en m’appuyant sur la morphologie de son visage, de son style, de son âge, de la couleur de ses yeux et de ses cheveux. Grâce à l’application, le client aura désormais la possibilité de faire son choix lui-même. Il pourra essayer toutes les montures et sélectionner jusqu’à 24 modèles susceptibles de lui plaire.

JIE : Pour la qualité des verres, comment cela se passe-t-il ?

JS : Je ne travaille qu’avec des verriers français avec une garantie d’adaptation sur deux mois.

JIE : Qu’en est-il du suivi ?

Toutes les montures sont garanties deux ans. Un SAV sera également assuré via l’application par simple envoi de photo ce qui me permettra d’identifier le besoin pour commander la pièce à changer et l’apporter au client pour la remplacer.

JIE : Au-delà du choix, de l’ajustement des verres et des montures, de la vérification des corrections, vous occupez-vous de tout ce qui est gestion du 1/3 payant auprès des mutuelles comme en magasin ?

JS : Bien sûr. Je m’occupe du tiers payant sécurité sociale et auprès de la plupart des mutuelles.

JIE : En résumé, avec vous, c’est simple comme un coup de fil …

JS : (Rires) oui avec une carte mutuelle, l’ordonnance de l’ophtalmo et une photo.

JIE : Cette prestation de service est donc promue à se développer et à avoir un bel avenir devant elle ?

JS : Aujourd’hui, je suis présent en Ile de France et en région PACA. L’application que je lance va me servir de laboratoire. Si les demandes se développent, je pourrai alors comme souhaiter, me déployer sur tout le territoire.

JIE : Que peut-on vous souhaiter ?

JS : Que mes clients soient toujours contents de moi et de développer une ouverture sur tout le territoire français. J’aspire à devenir demain en France la référence en optique à domicile.

Plus d’infos sur : www.lesopticiensdedemain.com



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4041

Les Trophées du Carnaval Tropical de Paris

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 08 oct., 2019 02:41:08
Véronique YANG

Le Carnaval Tropical de Paris a eu lieu le 7 juillet sur les Champs Elysées à l'initiative de la Mairie de Paris et de la Fédération du Carnaval Tropical de Paris et d'Ile de France.

Pour cette 18ème édition, le soleil était au rendez-vous pour accueillir les 2 000 carnavaliers et la trentaine de groupes venus des 4 coins d'Ile-de-France, des Outre Mer et de l’étranger : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Polynésie et Wallis et Futuna, Caraïbe, Bolivie, Equateur et Pérou. Ils ont défilé devant les 200 000 spectateurs présents exhibant de merveilleux costumes aux couleurs chatoyantes sur une musique rythmée.
Un jury présidé par le Président de la Fédération du Carnaval de Basse-Terre (Guadeloupe) Fernand Sonor et composé de la Maire de Paris, Anne Hidalgo et son premier adjoint, Emmanuel Grégoire; la Maire du 8ème arrondissement, Jeanne d’Hauteserre; l’ex Ministre des Outre-Mers et députée de la 15ème circonscription de Paris, George Pau-Langevin; Ian Comfort, Directeur du Carnaval de Notting Hill; la danseuse- chorégraphe-directrice artistique Leeya; le comédien-influenceur-humoriste, Tanai alias Cleeveland; l’animateur TV-C8, créateur de MOUVK et coach sportif, Kevin Coique; la chanteuse comédienne et animatrice TV, Tina Ly; la responsable développement Métropole ADEP, Marie-Laure Durst; la conseillère en valorisation de l’image de Miss Guadeloupe 2004, Magalie Grava; la Make up artiste, dirigeante de Make up Box, Karine Gatibelza et la conseil en communications, relation presse, musical influencer,Rebecca Marival, était réuni pour décerner les prix du Carnaval dont le thème était "Paris, la Folie Carnaval". D’autres personnalités étaient présentes pour applaudir la parade comme la cheffe et conseillère régionale d’Ile de France, Babette de Rozières accompagnée de son époux ou encore l’actrice Firmine Richard...

La remise des prix s'est tenue le 28 septembre au Parc Floral de Paris dans le Bois de Vincennes (94) en présence de personnalités et partenaires. Lors de cette cérémonie, les groupes primés ont eu l'occasion de se produire devant le public lors d'un petit show. Les lauréats de cette édition sont les suivants:

-Grand Prix de la Ville de Paris: TROPIKANA

-Prix de la Fédération: ROULO D'OR/ADOM

-Meilleur groupe à caisse: KREYOL'YS

-Meilleure chorégraphie: KREYOL'YS

-Meilleur char: DANSEUSES D'OR

-Meilleur costume francilien: TROPIKANA

-Meilleur costume invité: PIROULI BAND

-Meilleur groupe invité: CAPORALES SAN SIMON

-Meilleure école de Samba: DANSEUSES D'OR

Un magnifique spectacle malgré le temps couvert. Rendez-vous l'an prochain pour la 19ème édition.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4037

Nuit blanche populaire et festive

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 07 oct., 2019 23:35:47
Nathalie GREGO

C’est dans une ambiance festive et colorée que s'est déroulée " Nuit Blanche 2019. La pluie, bien que menaçante, n’a pas gêné les festivités et les Parisiens sont venus par millions profiter de ce spectacle grandiose. Le mot d’ordre était le mouvement.

Pour cette édition, les artistes plasticiens de tous bords, les œuvres ainsi que le public étaient invités à circuler à travers Paris. Ce dernier a donc pu assister à la " Grande Traversée", c’est-à-dire à la grande parade artistique qui a pris son départ place de la Concorde pour se terminer place de la Bastille. L'assistance a aussi interagi avec des artistes promeneurs venus de tous horizons et cerise sur le gâteau, les cyclistes parisiens ont eu la joie de s’approprier pour quelques heures (de 19h à 6h30), un tronçon du périphérique.

Les artistes de la parade parmi lesquels on compte Shana Moulton et sa main géante; Pascal Marthine Tayou qui nous a montré une forêt en mouvement où des personnages dansent sur fond de musique camerounaise (performance saluée par la Maire de Paris, Mme Hidalgo accompagnée du directeur artistique de l’événement Didier Fusillier); Daniel Buren qui a offert sa Juillet, place de la Bastille.

Parmi les artistes promeneurs que les Parisiens ont eu la joie de rencontrer, on retrouvait Pilar Albarracin qui a déambulé aux côtés de femmes habillées en costume traditionnel de flamenca, pour dénoncer la violence faite aux femmes. Raphaëlle De Groot est allée à la rencontre des populations de la banlieue parisienne sous forme d’ateliers commencés une semaine avant les festivités.

A ne pas oublier, les cyclistes qui ont pu profiter dans une ambiance populaire, en mode "sportif "ou "famille " d’un parcours protégé au sein de ce pont de lumière que constitue le périphérique parisien. Dans un tout autre registre, des concerts à la "Philharmonie de Paris" ou au gymnase de Ladoumègues ont ravi les mélomanes jusque tard dans la nuit.

"Nuit Blanche" encourage le lien social et la mixité en rassemblant chaque année plus d’un million de participants. Le public était cette année encore au rendez-vous. Pour la première fois, la manifestation s’est étendue à la métropole entière, la faisant rayonner au-delà du territoire parisien. Tout cela grâce à l’appui de la " Métropole du Grand Paris". L'événement a donc investi largement d’autres communes via différentes manifestations artistiques, mettant en valeur leurs talents. Un bilan très positif pour cette édition qui nous fait attendre avec impatience le rendez-vous de l'an prochain.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4035

La nuits blanches 2019 en Mouvement

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 03 oct., 2019 23:53:05

Nathalie GREGO


Depuis 2002, lors de "Nuit Blanche", la capitale devient de 19h à 7h le lieu de tout les possibles.

Pour la Nuit Blanche 2019, Paris vous invite à une grande traversée.

De nombreuses activités insolites vous seront proposées le 5 octobre 2019 parmi lesquelles on compte une parade comprenant plus d'une quinzaine de plateformes artistiques conçues par des artistes contemporains. (19h à 22h). Le départ sera pris place de la Concorde pour rejoindre la place de la Bastille.

Des artistes promeneurs vous feront aussi participer à des performances artistiques extraordinaires.

La grande traversée vous permettra de découvrir les plus prestigieuses institutions culturelles comme les musées, les théâtres, les opéras. (22h à 2h). Cette découverte sera proposée en courant avec un passage au pas devant les œuvres. Des vestiaires seront mis à votre disposition.

Cette proposition s'inspire d'une célèbre scène de cinéma : dans le film "Bande à part" de Jean-Luc Godard (1964) , 3 jeunes gens joués par Claude Brasseur, Anna Karina et Samy Frey ont la folle idée de traverser le Louvre en courant afin de visiter le musée en moins de 45 secondes.

Une portion du périphérique parisien (de la porte de Pantin à la porte de la Villette) sera également fermée aux voitures et transformée en vélodrome citoyen lumineux. Venez donc faire du vélo sur le périphérique parisien. Rendez-vous à la porte de Pantin, accès par la rampe d'accès gauche du périphérique.

Cette édition a été imaginée par Didier Fusillier, Directeur artistique et Jean-Max Colard, Conseiller artistique de la nuit blanche 2019, pour un budget de 1 million d'euros auquel s'ajoute un budget de mécénat. Il s'agit donc d'un budget important.

« Avec Kyoto, Charleville Mezière , L.A., Accra ou Mexico. La nuit blanche reste une marque parisienne que nous partageons. Didier Fusillier ayant une vision de l'espace public et des populations … L'art est plus fort que tous le reste ! », déclare Jean-Max Colard.

"Nuit Blanche" va permettre aux habitants de montrer leur créativité et de la partager avec les artistes. « L'idée est de faire bouger les œuvres et de faire bouger les citoyens avec elles .

Ainsi durant le défilé, deux énormes miroirs avec des projecteurs de bateaux donneront l'impression que l'immeuble tombe derrière vous », nous partage Didier Fusillier.

De nombreux artistes participeront à l'événement.

La préfecture de police est partenaire de la Nuit Blanche. Le périphérique sera donc fermé dès 14h et durant quelques heures.

Pas loin d'un million de personnes s'étaient déplacées lors la précédente édition. De plus, de nombreux lieux non prévus dans la programmation participeront à la Nuit Blanche . En effet, de nombreuses autorisations d'ouvertures de commerces auraient déjà été accordées.

Le spectacle promet d'être grandiose. A ne pas manquer.

Événement gratuit et ouvert à tous.








  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4030

La Chapelle de la Salette au Mont Saint-Clair de Sète

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 03 oct., 2019 22:05:37
Véronique PHITOUSSI

La Chapelle de la Salette est située au Mont Saint-Clair, sur les hauteurs de Sète,

Le Mont Saint-Clair, culmine à 175m, il est un endroit chargé d'une énergie tellurique puissante.

Au IXe siècle, le mont fait partie de l'abbaye d'Aniane, puis d'Agde. Il devint un poste de veille contre les pirates puis les corsaires, comme le célèbre Barberoussette, pirate du XVIe siècle qui allumait des feux sur le mont pour attirer les bateaux.

La tour de la chapelle pourrait être confondue avec un clocher. C’est un ancien signal géodésique indiquant une position précise et faisant partie d'un réseau de triangles avec d'autres sommets géodésiques. Il est surmonté d’une statue de la Vierge.

Le mont ne fut que très peu peuplé, quelques pêcheurs travaillant sur l’étang de Thau y habitèrent. Au XIIe siècle, un oratoire dédié à Saint Clair fut construit à son sommet. Le fortin de Montmorencette fut construit en 1586, en l’honneur d’Henri II de Montmorency. Richelieu le fit démolir en 1682. C’est à cette époque qu’un ermite, frère Hilarion, vint s’installer dans les ruines. D’autres moines le suivirent et bientôt un petit monastère s’installa.

Au XIXe siècle, la chapelle fut reconstruite, s’appuyant sur les restes de pans de murs militaires. Elle fut dédiée à Notre-Dame de la Salette le 19 septembre 1866.

Les fouilles archéologiques du bassin de Thau permirent de trouver des traces d’habitat datant de l’âge du bronze, sous deux mètres d’eau au large du quartier du Barrou. L’endroit fut habité par les celtes, puis les grecs et les romains.

Cette chapelle est toute petite mais empreinte d’une grande force vitale. A visiter absolument, c’est un site incontournable de Sète. Le Mont Saint-Clair vous offrira une magnifique vue panoramique sur s hauteurs de Sète et sur l’Étang de Thau.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4029

L’Abbaye de Valmagne de Villeveyrac

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 02 oct., 2019 20:47:38
Véronique PHITOUSSI

En 1139, Raymond Trencavel, Vicomte de Béziers, fonda l’Abbaye de Valmagne sur la commune de Villeveyrac, près de Mèze et de l’étang de Thau dans le Languedoc Roussillon. Du 12ème siècle au début du 14ème, elle fut l’une des Abbayes cisterciennes les plus riches du sud de la France.

L’Abbaye de Valmagne est classée Monument Historique et est aussi un des plus anciens vignobles du Languedoc. La famille propriétaire depuis neuf générations a ouvert les portes de la Cathédrale des vignes.

L’ancienne église fut construite sur les fondations d’une première église romane entre 1257 et la fin du XIVe siècle. Les visiteurs peuvent découvrir les foudres en chêne de Russie, de plus de 400 hectolitres siègant dans les bas-côtés de la nef centrale. Elle se constitue d’une nef principale de sept travées, bordée par deux collatéraux. Dans le cloître se trouve la sacristie, la « Salle Capitulaire » appelée aussi « Salle du Chapitre », le parloir, le réfectoire sans oublier la fontaine-lavabo.

L’Abbaye de Valmagne possède principalement une architecture gothique sans oublier que ses fondations sont Romanes. De plan basilical, voutée en croisées d’ogive, ses dimensions sont égales aux grandes cathédrales gothiques avec 83 mètres de long pour 24,50 mètres de haut dans la nef, allant jusqu’à 25 mètres dans les hauteurs du transept. Ce dernier donne place au chœur, avec des piliers en amande, classique de l’architecture gothique ; Enfin, le déambulatoire vient fermer le chœur avec neuf chapelles rayonnantes.

Le cloître dans la galerie Nord

Le cloître se compose de quatre galeries couvertes s’ouvrant sur un jardin. Chaque espace dessert toutes les parties essentielles du monastère.

La galerie Nord “Spiritu” attenante au mur de l’église, est souvent appelée la « galerie du mandatum ou « la galerie des Collations », les moines venaient parfois écouter une lecture sainte, les collations et réciter l’office des Complies après le repas du soir.

Le cloître dans la galerie Est

La galerie Est “Anima” remplit une haute fonction spirituelle en desservant : l’armarium, la sacristie, la salle capitulaire, le parloir et le scriptorium. Elle est aussi la partie la plus ancienne de l’abbaye, les décorations sont en dents de scie et les voûtes en berceau, éléments typiques de l’architecture romane.

Le Cloître dans la galerie sud

Dans cette galerie se situe l’emplacement de l’ancien chauffoir ainsi que les latrines. Un peu plus loin se trouve l’ancien réfectoire convertit en salon au XIXème siècle. En face du réfectoire se trouve la fontaine.

Cette dernière est entourée d’une clôture octogonale surmontée d’un dôme ouvert. La vigne qui grimpe le long du dôme à plus de 180 ans; elle a résisté au phylloxéra. La Fontaine-lavabo est un endroit rare: il ne reste que deux fontaines-lavabos en France, celle de l’abbaye du Thoronet et celle de Valmagne.

L’Abbaye de Valmagne est entourée de jardins et d’un restaurant "ferme auberge".





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4026

Philippe Hervieu, avocat d'affaires s'est exprimé sur la société Aigle Azur

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 30 sept., 2019 16:37:14
Véronique YANG


Philippe Hervieu, avocat en droit des affaires, des sociétés et droit à la faillite et également un peu de correctionnel lié au droit des affaires tente de nous expliquer les problèmes que la compagnie Aigle Azur a rencontrés avant sa cessation d'activité.

Aigle Azur, créée en 1946, était depuis 2014 la seconde compagnie aérienne française . Elle desservait l'Algérie, le Brésil, le Liban, le Portugal, le Mali, la Russie, le Sénégal et l'Ukraine depuis 5 villes françaises.

Depuis 2012, elle avait signé un partenariat avec le groupe chinois HNA à hauteur de 48% du capital puis avec Corsair 2 mois plus tard. Après la création de nouvelles lignes en 2017 et l'acquisition de 2 Airbus en 2018, elle signe avec de nouveaux partenaires en plus de ceux déjà existants. En 2019, elle annonce l'ouverture d'une ligne régulière pour Kiev et l'abandon de la ligne programmée entre Paris et Pékin; il faut dire que la société affiche des pertes de plus de dizaines d'euros depuis 7 ans.

En août 2019, le tribunal de Créteil, saisi par Frantz Yvelin, président d'Aigle Azur, nomme un administrateur provisoire, aucun conseil d'administration ou assemblée générale n'ayant décidé d'un changement de direction.

Suite à un dépôt de bilan le 2 septembre dernier, la compagnie aérienne a annulé tous ses vols à partir du 6 septembre au soir. Le tribunal ordonna la liquidation judiciaire de la compagnie 10 jours plus tard et le 27 septembre, aucune des deux offres de reprise d'Aigle Azur n'ayant été considérée comme satisfaisante, la cessation des activités de la compagnie a été ordonnée pour le soir même à minuit.

"Des choses ne sont pas dites sur les sociétés qui déposent leur bilan: il y a une période d'observation de 6 mois reconductible une fois soit 1 an et reconductible éventuellement une seconde fois à la demande du procureur de la République.Pendant cette période, on regarde si l'opération est viable et si un plan de redressement par voie interne ( l'entreprise paye ses créanciers) ou par voie externe (un plan de cession) est possible".

"Dans l'affaire Aigle Azur, on note une rapidité de la procédure, tous les délais n'ayant pas été respectés suite à une situation très dégradée de l'entreprise et la nécessité pour le Tribunal de Commerce d'Evry de trouver une solution rapide . Du jour au lendemain, l'entreprise qui employait près de 1 150 employés s'est éteinte. Les commissaires aux comptes ont-ils assez attiré l'attention du parquet sur le caractère irréversiblement dégradé de la situation?"

"Les syndicats et le gouvernement ont tenté de soutenir des reprises qui auraient privilégier les salariés mais la loi de 2005 sur les faillites qui proclame la nécessité de préserver l'emploi, n'a jamais sauvé d'emploi. La notion d'emploi est économique et non juridique, ni le gouvernement ni les syndicats ne peuvent décider au niveau de l'emploi, le Tribunal de Commerce est le seul à pouvoir le faire. Dans ce cas, l'intervention des pouvoirs publics a été maladroite car il y a en France une séparation entre le judiciaire et le politique". C'est ce qui a conduit à la perte et la cessation d'activité de Entreprise qui n'avait plus d'actif.

En ce qui concerne les salariés, le Fonds National de Garantie des Salaires assure leur rémunération, leurs congés payés, le paiement de leurs indemnités de licenciement. Ils perçoivent ensuite 3 ans d'indemnités de la part de Pôle Emploi. Le licenciement est une procédure extrêmement rapide car le mandataire n'a qu'une quinzaine de jours à compter de la prononciation de liquidation pour procéder à tous les licenciements sous peine que le Fonds de Garantie des Salaires ne prenne pas en charge ce qui est du aux salariés.

La possibilité de reprise par Air France n'a donc pu aboutir étant donné la situation peu rentable et les raisons des difficultés de la société.

Très loin de ce sujet, Maître Hervieu a apporté quelques réflexions au sujet de la condamnation du couple Balkany, au sujet de laquelle les gens s'émeuvent.

"Un des faits les plus marquants est la maladresse de Patrick Balkany lors de son intervention face à son avocat. Par ailleurs, "les 400 millions d'euros qu'on lui reproche sur 5 ans" cacheraient tout ce qui a été extourné depuis le début de sa carrière politique" selon l'avocat.

En ce qui concerne , le mandat de dépôt , il pense que "du fait de son comportement désobligeant envers les magistrats, il aurait du garder un profil bas"... Pour Philippe Hervieu, "cette condamnation est un signal fort car être condamné à la prison avec sursis est dans l'esprit des gens un "acquittement," tout comme le bracelet électronique pour éviter la prison ferme. Dans de nombreux cas, les personnes soumises au bracelet électronique qui tout comme la prison est une mesure d'éloignement, reviennent sur les lieux de leur forfait.

Pour la première fois dans une affaire fiscale, un responsable politique a été incarcéré. L'avocat pense que c'est une bonne chose et que le président Blanchet a très bien jugé. Le procès du 18 octobre concernera des faits encore plus graves. Par ailleurs, le couple Balkany a fait appel considérant aussi que le suffrage universel est la Cour d'Appel des décisions de justice.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4022

JEP: Découverte de l'histoire des lieux de Toulouse liés à l'Occupation nazie

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 27 sept., 2019 22:18:12
Véronique YANG


Les Journées Européennes du Patrimoine ont contribué à parcourir des lieux qui habituellement fermés au public, ont permis de découvrir l'histoire mais aussi de rendre hommage à des personnages quelquefois oubliés.

La ville de Toulouse a offert aux visiteurs un parcours pédestre mémoriel à travers 20 lieux de la ville afin de promouvoir les valeurs de la République fondées sur la devise "Liberté, Egalité, Fraternité" selon Georges Méric, Président du Conseil Départemental de la Haute Garonne.

Le parcours "Haute-Garonne Résistante", commenté par l'historienne Elérika Leroy a permis d'explorer l'histoire de la Résistance en Haute Garonne et de rendre hommage aux femmes et hommes qui ont combattu le régime nazi tels Serge Ravanel, Forain François Verdier, Silvio Trentin, Angèle et Yves Bettini, Marie-Louise Dissard, le commissaire Jean Philippe, les frères Lion, Marcel Langerou Jean-Pierre Vernant...

Créé en mai dernier par le Conseil départemental dans le cadre des Chemins de la République, ce circuit traverse la "ville Rose" au départ de la place du Capitole et de l'hôtel de Paris, où se rencontraient passeurs et résistants, pour se terminer au Musée de la Résistance et de la Déportation de Haute Garonne, allée des Demoiselles.

Voici le détail de ce parcours qui permet d'honorer le devoir de mémoire:

1. L’hôtel de Paris d'Augustine et Stanislas Mongelard, où se réunissaient résistants et passeurs, 7 place du Capitole.

2. Premières actions de la Résistance haut-garonnaise, 13 rue Alsace- Lorraine sur le toit de l'immeuble d'où les jeunes lançaient des tracts.

3. Boutique de Marie-Louise Dissard dite "Françoise", héroine de la Résistance qui dirigea le plus gros réseau de la région, 40 rue de la Pomme

4. Immeuble d’Ariane Fiksman, résistante d'origine russe, 11 rue de la Pomme

5. Préfecture, place Saint-Etienne où le commissaire Jean Philippe préféra démissionner que de servir un état antisémite

6. Buste de l’archevêque Saliège, Saint-Etienne

7. L’imprimerie des Frères Lion où étaient imprimés journaux, tracts de l'époque ainsi que faux papiers, 23 rue Croix-Baragnon

8. Librairie de Silvio Trentin, nid de la Résistance, où est né le réseau Bertaux dans l'arrière-boitique, 46 rue du Languedoc

9. Le bureau clandestin de François Verdier Forain où était organisé l'ensemble des actions dans la région, 3 rue du Languedoc

10. L’institut Catholique de Toulouse, lieu fréquenté par les intellectuels réfugiés, place du Parlement

11. Palais de justice où fut Marcel Langer fut jugé puis condamné à la peine de mort, place du Salin

12. Prison Furgole, antichambre de la déportation vers les camps, place des Hauts-Murats

13. Faculté de médecine, allées Jules Guesde

14. Le Mémorial de la Shoah, conçu en 2008, Grand Rond. Les six colonnes rappellent l’histoire des 6 millions de juifs disparus ainsi que les rafles dans tout le département.

15. Le "château" de la Gestapo,d'où furent organisées les opérations les plus terribles pour la Résistance, 2 rue des Martyrs de la Libération

16. Monument à la gloire de la Résistance, inauguré en 1971, renferme de la terre des différents camps de concentration nazis en mémoire des très nombreux résistants déportés à Mauthausen, Ravensbrück, Auschwitz ou Dachau. Une urne contenant les cendres des 54 résistants fusillés et brûlés à Buzet-sur-Tarn le 17 août 1944 est conservée dans l’une des cryptes, parvis des femmes de la Résistance.

17. Plaque de la 35ème Brigade Marcel Langer commémorant le lieu où furent organisées les très nombreuses actions de la brigade avant qu’elle ne soit décimée en avril 1944, Jardin des Plantes.

18. Stèle des Justes des Nations, inaugurée en 2003 par le Prix Nobel de la paix, survivant d’Auschwitz et écrivain Elie Wiesel. Elle rend hommage à toutes ces personnes, non juives, qui ont sauvé des Juifs pendant la guerre. Les noms de 87 noms de Hauts-Garonnais figurent sur cette plaque, Jardin des Plantes.

19. Les allées Serge Ravanel, en hommage au compagnon de la Libération, coordinateur des combats

20. Arrivée au Musée de la Résistance et de la Déportation de Haute Garonne fondé dans les années 1970, le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation est né de l'initiative d'anciens résistants et de déportés, il fut inauguré le 19 août 1994, date de la libération de Toulouse, Allée des Demoiselles.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4019

JEP à Lyon: Notre -Dame de Fourvière, la basilique qui surplombe la ville

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 24 sept., 2019 22:46:56
Véronique YANG


Le patrimoine religieux de la ville du Vieux Lyon comporte de nombreux édifices religieux dont la Basilique Notre-Dame de Fourvière construite en 1872 pour les catholiques, tout comme l'Eglise St Georges (également l'oeuvre de Pierre Bossan), paroisse catholique traditionnelle où les messes sont dites en latin; le Temple du Change construit en 1880 pour les protestants; la Grande Mosquée inaugurée en 1994; la Grande Synagogue bâtie en 1863 ou encore le Bateau Chapelle Le Lien, chapelle des mariniers inaugurée en mai 1998 lors du Pardon des Mariniers qui a lieu tous les ans le dernier dimanche de mai, elle accueille tous ceux qui veulent mieux connaître la vie batelière. La pagode Thien Minh, construite en 1985 grâce à la communauté vietnamienne se trouve à Ste Foy-les-Lyon et est réservée à la communauté bouddhiste.

Située sur la colline de Fourvière dont le nom est issu du latin "Forum vetus" (vieux forum), lieu choisi par les romains pour la fondation de Lyon en 43 avant J.-C, la Basilique Notre-Dame de Fourvière, érigée sur l'emplacement de la Chapelle St Thomas construite en 1168 est l'un des monuments les plus connus de la ville de Lyon. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et référencée premier site touristique de la région Rhône-Alpes Auvergne, elle se distingue par son apparence de citadelle à l'extérieur et ses mosaiques retraçant l'histoire de la Vierge, ses vitraux et ses marbres à l'intérieur. La crypte, dédiée à St-Joseph abrite une statue de "St-Joseph à l’Enfant" de Fabish et des vitraux de Bégule reprenant les symboles de l’Eucharistie. A droite de la basilique, une chapelle dédiée à la Vierge, construite au XIIème siècle reste le cœur historique et religieux. Fondée en 1192, démolie en partie en 1562 au cours des Guerres de Religion, puis reconstruite, ses murs se parent dès la fin du XVIIème siècle d’ex-voto peints sur toile. A quelques mètres de là la Chapelle St Thomas dédiée à St Thomas de Canterbury mort en martyre en 1170, est un lieu de prières et d'adoration du St Sacrement.

Construite à la fin du XIXème siècle selon une architecture néogothique, la basilique est dédiée à la Vierge Marie; on y attribue d'ailleurs des légendes qui reposeraient sur des voeux faits à Notre-Dame de Fourvière comme celui d'Anne d'Autriche, qui ne parvenait pas à avoir d'enfant et dont la prière fut exhaussée. Son mari, Louis XIII décida alors de consacrer le royaume de France à la Sainte Vierge. On dit aussi qu'elle aurait protégé la ville contre la peste en 1642 grâce au don d'un immense cierge et d'un écu d'or fait par les Échevins et les marchands qui stoppa la propagation de la maladie 20 jours plus tard.

Suite à une promesse faite par les lyonnais à leur archevêque, Mgr de Denouilhac, de faire bâtir une basilique dédiée à la Vierge si la ville était épargnée par les Prussiens, la construction, contemporaine à celle du Sacré- Coeur et de Notre-Dame- de -la -Garde débuta en 1872 par l'architecte lyonnais Pierre Bossan puis son disciple Louis Ste Marie Perrin qui lui succéda après son décès en 1888.

Bien qu'inaugurée en décembre 1896 (la date du 8 septembre reportée à celle de la "Fête de l'Immaculée Conception" le 8 décembre suite à des intempéries donna naissance à la "Fête des Lumières"), les travaux ne s'achèveront qu'après la seconde guerre mondiale. Une statue de Jean-Paul II (3,05 m de haut) en bronze d' Elisabeth Cibot, bénissant la ville lors de sa venue à Lyon en Octobre 1986, fut érigée le 4 octobre 2011 sur le parvis de la basilique. La basilique mesure 86 m de long sur 35 m de large; sa hauteur en haut des tours atteint 48 m, son orgue a été construit en 1896 par Michel Merklin et restauré un siècle plus tard. A quelques mètres de la basilique, on remarque la présence d'une petite Tour-Eiffel construite par les anti-calotins qui se sont cotisés afin de montrer leur opposition.

Mélange d’art byzantin, gothique, roman, comportant des éléments architecturaux de dix siècles, elle évoque St- Jacques- de- Compostelle…Ses murailles crénelées pourvues de mâchicoulis évoquent un édifice médiéval tout comme ses 4 tours d'angle octogonales faisant penser aux 4 pattes d'un pachyderme, d'où le surnom d'éléphant renversé.. Une statue de la Vierge réalisée par Joseph-Hugues Fabisch surplombe l'édifice, dominé par une coupole posée sur le clocher composé de 3 étages (un premier étage médiéval posé sur une base carrée surmonté de 2 étages dont le troisième est de plan octogonal.

Pour les visiteurs, 2 moyens s'offrent à eux pour s'y rendre, en "ficelle" (nom donné aux funiculaires de Lyon dont 3 d'entre eux ont disparu, parmi lesquels celui de la Croix Rousse). Il dépose devant la basilique les touristes et les jeunes musiciens qui étudient au Conservatoire de musique situé en haut de la colline. L'autre "ficelle" encore existante est celle de St-Just qui conduit aux Théâtres Romains et est très utilisée durant le Festival.

Pour les plus sportifs, un chemin à pied par le Jardin du Rosaire en empruntant les escaliers de la montée des Chazeaux près de l'école d'ingénieurs ECAM de Lyon. Après une statue de Jésus, une allée avec les stations du Chemin de la Croix permet d'accéder à une plateforme faisant découvrir un panorama sur la ville dont la cathédrale St Jean, la place Bellecour, la Saône et le Rhône et le toit demi cylindrique de l'Opéra que les Lyonnais ont surnommé "Le Tonneau" depuis la rénovation.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4011

LE MARAIS: l’hitoire d’une architecture authentique et des édifices classés monuments historiques

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 21 sept., 2019 04:37:43
Gabriel MIHAI



La réputation de ce quartier et son dynamisme viennent en particulier du fait que ce fut le premier lieu à Paris le quartier est également internationalement connu par les férus d’histoire.

Le Marais est un des quartiers les plus branchés de la ville, avec une ambiance populaire et une architecture authentique. Visiter le Marais est un passage obligé pour les touristes voulant découvrir les Monuments, les Musées à visiter, les nombreux hôtels particuliers issus de l’époque de la Renaissance, quasiment tous entièrement conservés, ainsi que pour ses musées à l’image du musée Carnavalet retraçant l’histoire de la ville, le long des siècles au travers d’œuvres d’arts mais aussi de souvenirs et d’objets des grandes périodes de la capitale.

Près de 141 édifices classés monuments historiques comme la Place des Vosges où habite de nombreux artistes et politiques, "Le Marais" c’est aussi un lieu artistique emblématique où on peut trouver une multitude de galeries d’art et de musées dédiés tels que le musée national de Picasso.

A quelques pas de là, nous continuons notre chemin par la place des Vosges et les collections d’œuvres d’artistes français et européens de la Galerie du Marais, entre le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (71 rue du temple) et le Musée National Picasso (5 rue de Thorigny) tout comme la Maison de Victor Hugo et d'autres galeries.

Après que la Seine eut pris le cours que nous lui connaissons aujourd'hui, le bras qui passait au Nord, au pied des collines de Belleville et Montmartre se combla et forma une ceinture de marécages, ceux-ci furent franchis, très tôt par quelques grands axes de communication dans le quartier, les actuelles rues St Martin et St Antoine apparurent dès l'époque romaine.

L'empereur Charles le Chauve donna à l'abbaye Ste Opportune les marécages qu'elle mit en prairies avant d'en aliéner une partie en terres labourables en 879.
Ces terres furent transformées en " marais ", mot parisien utilisé pour désigner des cultures de légumes et de plantes aromatiques, a la fin du Moyen-Age, beaucoup de ces " marais " furent plantés d'arbres fruitiers.
A l'origine de cette conquête des marais et de leur peuplement se trouvent des établissements religieux et parmi ceux-ci : St Martin des Champs et la maison du Temple.

Vers 1360, le futur Charles V encore dauphin, entreprit la construction d'une nouvelle enceinte englobant un territoire plus vaste que la précédente.
Le quartier du Marais est ainsi annexé à la ville et reçoit sa consécration lorsque Charles V, fuyant son Palais ( actuel Palais de Justice ) à la suite d'émeutes lui préfère l'hôtel St Paul, situé entre la rue St Antoine et le quai, son fils Charles VI, auquel les médecins conseillent de se divertir, en fait la maison des "Joyeux Ebattements".

En 18e Siècle, la place royale ( actuelle place des Vosges ) créée sur l'ordre de Henry IV, devient le coeur du Marais, celle-ci devient un lieu d'élégance et de festivités. C'est par elle que princes et ambassadeurs qui faisaient leurs entrées solennelles dans Paris prirent l'habitude de passer pour s'y faire admirer.

Les grands seigneurs et les courtisans édifient à l'entour de splendides demeures que décorent les meilleurs artistes du Grand Siècle.
Au Marais s'élabore alors à cette époque le type de l'hôtel particulier à la française, construction classique et discrète entre cour et jardin à l'abri de la rue et de ses désagréments, les précieuses, les philosophes et les libertins y tiennent de brillants salons. Musiciens et orateurs font retentir les voûtes de St Paul et de St Gervais.

La prise de la Bastille marque la fin du Marais résidentiel.
Les hôtels furent bien souvent abandonnés, vendus ou saisis ; leurs propriétaires émigrèrent en province ou hors du royaume, certains, arrêtés, moururent sous la guillotine.

Tous les milieux, jusqu'au début du 20ème siècle firent preuve d'une égale désinvolture à l'égard de ce malheureux quartier.
Seule la nécessité d'installer des administrations permit le sauvetage de certains monuments qui souffrirent cependant de leurs nouvelles affectations ( Hôtels de Soubise , Rohan , Carnavalet , Le Peletier ).

La commission du Vieux Paris, créée en 1897 conseilla la ville sur le choix des monuments à conserver. Celle-ci aidée par l'Etat a pu ainsi acheter des hôtels pour les affecter à une destination digne, cette fois, de leur passé ( hôtel Aubert de Fontenay dit " Salé " aujourd'hui musée Picasso ).
En 1962, sous l'impulsion d'André Malraux, la loi " Quartier sauvegardé " accorde des subventions pour restaurer les hôtels particuliers. Cette nouvelle donne a fait connaître une transformation sociale au quartier : les artisans sont partis remplacés par des milieux plus aisés.

Aujourd'hui certains reprochent d'ailleurs au Marais d'avoir perdu sa vie populaire et de n'être plus qu'un " quartier musée " visité par des touristes.

Le Marais retrouve donc, peu à peu, depuis le début du 20ème siècle, son lustre, sa grandeur des 17ème et 18ème siècle, que les Parisiens avaient oubliés, semble-t-il, trop rapidement après la Révolution.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4008

Grande brocante du Marais: une attraction pour les amateurs d'art contemporain et d'antiquité

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 20 sept., 2019 03:02:17
Gabriel MIHAI


Les brocantes animent les quartiers de la capitale tous les week-ends en proposant un choix d’articles aussi divers et variés que des livres rares et anciens, des vêtements vintage, des jouets et des objets insolites, ainsi que des statues anciennes.

En plein cœur de Paris, dans le quartier du Marais, autour de Saint Paul et de la place des Vosges, des commerçants ont pu organiser cette brocante avec le soutien de la mairie du 4ème le week-end du 7 et 8 septembre.

Les rues étaient animées par les touristes et les habitants du quartier, de beaux objets d'art et d'antiquité, tels que des objets extrêmement anciens ou de l'argenterie, des bijoux, des peintures, des costumes d'époque ou même des statues antiques, ont été admirés et achetés par les visiteurs de brocante du Marais.

Des statues au buste nu ont attiré l'attention des visiteurs et même de nombreux antiquaires, rappelant la période antique de la Grèce et de Rome.

Une autre recherche des collectionneurs a attiré l'attention: les pièces de la Seconde Guerre mondiale, badges, insignes, casquettes, uniformes, chemises de marine ou des soldats, représentant les années 1938-1944.

Chaque acheteur a eu la possibilité de trouver le produit qu'il souhaitait, des objets courants aux objets antiques.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4006

Faire du vélo pour sensibiliser à l'urgence climatique: mettons-nous tous à poil !

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 14 sept., 2019 23:54:13
GABRIEL MIHAI

La première édition des cyclonudistes, un défilé organisé entre le Bois de Vincennes et Bercy (XII e ) par la Fédération Française de Naturisme le dimanche 8 septembre pour défendre le climat à Paris a viré au fiasco. La manifestation s'est résumée à une vingtaine de cyclistes pédalant dans leur plus simple appareil autour de la place de la Nation et de la Bastille (XII e), l'espace de quelques minutes (…) pour les photographes et les caméras.

Connu dans le monde entier, le World Naked Bike Ride a généralement lieu en mars pour l’hémisphère sud et en juin pour l’hémisphère nord. Si des villes comme Lille, Marseille, Nice ou Toulouse ont sauté sur l’occasion à plusieurs reprises, notre chère capitale s’est bien gardée de sortir les fesses à l’air jusqu'à présent.

La Cyclonudista a pour but de sensibiliser l'opinion publique et la classe politique à la protection des usagers faibles en ville, mais aussi à la qualité de vie dans les centres urbains. Cet événement revendicatif et festif a pour but de réclamer plus de sécurité pour les cyclistes en ville (création de plus de pistes cyclables, partage équitable de l'espace entre cyclistes et automobilistes, etc.), une diminution de la pollution et des nuisances sonores, ainsi que la mise en place de la gratuité des transports en commun.

Un fidèle de la Vélorution nous rappelle la philosophie du mouvement : "On ne bloque pas la circulation, on est la circulation..." La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle.

Se mettre à poil et avoir une bon coup de pédale vous aide à défendre vos valeurs. Le 8 septembre, la première Naked Bike Ride a été organisée à Paris, l’occasion d’avoir sa petite fleur à la fraîche et de militer en même temps pour l’écologie, l’environnement une sujet sensible en 2019.

Cette manifestation, inventée en Espagne au début des années 2000, a ceci de particulier qu’elle réunit des cyclistes dans leur plus simple appareil : des cyclonudistes. "Tous nus pour sauver la planète !"

Dès le matin, des patrouilles de police se sont relayées sur l'espace naturiste aménagé dans le Bois de Vincennes pour prévenir que les contrevenants seraient verbalisés pour « exhibition sexuelle ». La présence de force de sécurité du côté du Château de Vincennes a dissuadé les manifestants partis en cortège en direction de Paris.

Seuls quelques rebelles se réclamant du collectif « extinction rebellion » engagé dans la lutte contre le dérèglement climatique ont décidé de braver l'interdiction de la préfecture de police.

La nudité serait révolutionnaire. A moins que cette façon de militer ne révèle autre chose : le signe d’un activisme désarmé, impuissant, vulnérable. Le roi est nu, alors mettons-nous tous à poils !

Ils ont finalement été stoppés et dispersés par les CRS avant d'atteindre le ministère en groupe.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3999

La Brescoudos Bike Week est de retour à Agde

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 14 sept., 2019 20:40:28
Véronique PHITOUSSI


La Brescoudos Bike Week est de retour dans la Région. Comme chaque année, les Bikers dans leur périple, sont passés par Agde pour prendre leur pause déjeuner en Centre historique avant de continuer sur le Grau d’agde. Cette année, la BBW a fêté son 31 ème Anniversaire. Cette édition 2019 de la BBW s’est déroulée du 25 Août au 1er Septembre 2019.

La Brescoudos Bike Week défile en un long cortège dans chaque ville traversée, les passionnés et les touristes peuvent à cette occasion découvrir de nombreuses Harley Davidson et GoldWing, des Custom et aussi des Trike.

La Brescoudos Bike Week est le plus grand rassemblement moto (1 500) de la région.

Cette année, malheureusement, les Trike n’ont pas eu le droit de stationner en centre historique comme ils le faisaient les années précédentes. Les touristes et les restaurateurs furent un peu déçus. L’ambiance n’était pas la même. Habituellement, le cortège de motos quitte la ville tous ensemble, ce départ s’est fait par petits groupes.

Le final, comme chaque année, se déroulera dans la Ville de Sète. Balades dans la ville de Sète, stands, animations, concerts dans le Centre ville de Sète.

L’affiche de cette 31 ème édition est une nouvelle fois réalisée par le célèbre auteur de bande dessinée : Frank Margerin.

http://www.brescoudos.com



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3996

Lavage des marches de la Madeleine et soirée festive ont clôturé le Festival culturel franco-brésilien

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 13 sept., 2019 22:18:04
Véronique YANG


Le Festival Culturel Brésilien du Lavage de la Madeleine est le plus grand événement brésilien dans toute l’Europe. Créé en 1998 par Roberto Chavez, danseur né à Santa Amaro-Bahia Brésil, il s’est tenu à l’église du Sacré Coeur puis a été transféré à la Madeleine en 2002. Il accueille chaque année plus de 30 000 personnes et se déroule généralement au mois de septembre sauf l'an dernier où l’association Viva Madeleine, organisatrice de l’événement a voulu le faire coincider avec la Coupe du Monde de Football, sport incontournable de la nation marquant ainsi le lien pour l’inclusion sociale et la paix entre les peuples, et la venue du chanteur et ex-ministre de la culture Gilberto Gil, invité sur le Grand Défilé pour la Paix.

Née à Salvador de Bahia, la tradition du Lavage existe depuis plus de deux siècles et demi au Brésil, et représente la deuxième plus grande fête populaire après le carnaval. A l’origine, on l’appelait la “Fête du Senhor do Bonfim” et était fêtée le second dimanche de janvier après le jour des Rois (Dia de Reis).

Pour préparer le Senhor do Bonfim, les membres de la “fraternité des dévots laïcs” obligèrent les esclaves à laver la nouvelle Église de Bonfim, chef d’oeuvre baroque.
Réunis devant la porte fermée de l’église, les esclaves décidèrent ensuite de célébrer la fête sur le parvis et les marches du bâtiment depuis 1774, avec leurs rituels de Candomblé en instaurant une procession rythmée par des chants musicaux. encore aujourd’hui de l’Église de Notre Dame de la Conception de la Plage, patronne de Bahia, jusqu’à Bonfim, avec ses fameux rubans bracelets porte‐bonheur. En 1998, le premier lavage parisien a lieu et en 2002, sur une idée de Roberthino Chavès, danseur au Paradis Latin, l’Association franco-brésilienne “Viva Madeleine”est créée pour valoriser la culture brésilienne en Europe.

Cette année, pendant plusieurs jours, du 5 au 8 septembre au carreau du Temple, un Village de Service, Gastronomie et Tourisme avec une scène artistique et le Grand Défilé de la place de la République à l'église de la Madeleine, ont ravi les participants. Le parcours de 4 km est passé par les Grands Boulevards, entraînant 250 chanteurs et artistes vêtus de blanc et paré de fleurs ainsi que percussionnistes et danseurs, jusqu'aux marches de l'église de la Madeleine où le père Bruno Horaist, curé de la Madeleine et l’ambassadeur du Brésil à Paris, Paulo Cesar de Oliveira Campo ont accueilli le cortège. Une grande de fête de clôture, Brazilian Vibes fut le point final de festival. Partie intégrante du calendrier officiel artistique et culturel français, cette 18ème édition du festival s'est déroulée dans une ambiance bon enfant.

Depuis 2014, la présentatrice TV, Cristina Cordula est la marraine de l'événement inspiré du Lavage du Seigneur de Bonfim depuis 1754 à Salvador de Bahia. Cette manifestation bénéficie du soutien de la Mairie de Paris et de la Région Ile de France depuis 2005, de celui de la Délégation permanente du Brésil auprès de l’UNESCO depuis 2011 en temps que valeur culturelle et fait partie de “La Route de l’Esclave”, programme mondial pour la réconciliation, du devoir de la mémoire et de la vérité historique, mais aussi de l’ambassade du Brésil en France. Après une longue pause, le défilé afro-brésilien est revenu pour la 8ème année, organisé par l’association Fafadièse, dans le cadre de la saison brésilienne"Brésil, Brésils" .



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3995

Sébastien Abellan, vainqueur de la 277e édition des Fêtes de la Saint-Louis

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 06 sept., 2019 11:42:56
Véronique PHITOUSSI


Le Sétois, Sébastien Abellan, est devenu le vainqueur du Tournoi des Poids Lourds de la Saint Louis 2019, le 26 août dernier après l’avoir été 16 ans auparavant ; Et après l'agathois David Lopez, vainqueur de la finale en 2018.

François Commeinhes, Maire de Sète, Elyane Sarda, Conseillère municipale, déléguée à l’organisation des joutes ainsi que l’équipe municipale et tous les bénévoles ont lancé la Saint Louis 2019.

Gilles–Marie Dupuy, sétois d’origine a signé l’affiche de la Saint-Louis, 27 ans après sa dernière création. L’artiste signe sa 9ièmeaffiche de la fête patronale. Jouteur « catégorie moyen » pendant plusieurs années, il connait bien le milieu des joutes languedociennes et a pu transmettre l’ambiance de la Saint Louis ; La ville a lancé la tradition de l’affiche en 1985.

Les joutes nautiques de la Saint-Louis se disputent sur le canal appelé « Cadre Royal » de Sète pour l'ensemble des catégories (juniors, seniors, moyens et lourds).

Les Joutes nautiques languedociennes font partie du patrimoine, de la civilisation méditerranéenne, elles font vibrer les Sétois. Celles-ci permettent au public régulièrement de se ressourcer, de vibrer de ferveur, de profiter de sa culture méditerranéenne. L’évènement révèle du sacré tant la population est fière et ne peut envisager Sète sans la Saint Louis.

Les Tournois de joutes permettent à la population d’échanger leurs idéaux, leurs coutumes et surtout de faire la Fête. Le Cérémonial propulse l’âme des joutes et chaque jouteur est soutenu pas son club et par les habitants du quartier ou de la ville concernée.

La Fête de la Saint Louis apporte joie et fête et de nombreuses activités, défilés, concerts, expositions, bars à a quai, spectacles de rue, évènements sportifs. Le Feu d’artifice tiré sur le Brise-Lame viendra clore cette 277 e édition des fêtes de la Saint-Louis.

Sète est une importante ville portuaire du sud-est de la France, située en Occitanie. Sète fut créée en 1666, elle est bordée par l'étang de Thau, un lagon d'eau salée qui abrite diverses espèces animales ou la culture de l’huître est visible de l’Ile Singulière, la fameuse huître de Bouzigues.

La ville est aussi appelée la "Venise du Languedoc" en raison de son réseau de canaux, canaux qui furent construits afin d’acheminer les marchandises vers la Mer.

La Joute languedocienne

Les compétiteurs sont appelés « Jouteurs » et sont positionnés en chaussettes, en haut sur une plate-forme au sol anti-dérapant et se situant à près de trois mètres de l'eau, à l'extrémité de chaque barque. Cette plate-forme porte le nom de tintaine. Les jouteurs des prochaines joutes se tiennent assis sur la partie basse de celle-ci.

La musique est omniprésente à l'occasion de joutes languedociennes. Une pena est toujours chargée de ponctuer les exploits des jouteurs, tandis que les rameurs ont droit à deux musiciens embarqués, un hautbois traditionnel du languedoc et un tambour (tambornet), assis à la proue de chaque barque. Ils donnent la cadence aux rameurs.

Une tenue intégralement blanche est obligatoire pour tous les jouteurs ainsi que le port des chaussettes (blanches).

Ce sont deux barques lourdes, rouge et bleue, celles-ci sont propulsées par dix rameurs et guidées par deux barreurs, qui sont appelés « Les Timoniers patrons ».

Les deux barques se font alors face et se propulsent l'une vers l'autre, jusqu'à l'impact final. Au moment de l'assaut, les deux bateaux se frôlent par la droite afin de permettre aux jouteurs de réaliser "la passe". L'objectif du jouteur est de faire tomber son adversaire à l'eau, muni de sa lance et de son pavois. Le vainqueur est celui qui reste en place sur la tintaine après la passe.

Les deux barques à Sète sont baptisées au nom de deux quartiers de pêcheurs et ce depuis la création du port de Sète. « La Poncha » pour la Pointe courte, pour la barque rouge et « Lo Quartier Naut » pour le quartier haut pour la barque bleue.

Concernant les règles de fonctionnement de ce sport. Si les deux jouteurs tombent à l'eau, ils sont disqualifiés tous les deux, c'est-à-dire : faire un « bouquet », dans le vocabulaire des jouteurs. Un jouteur tombé à l'eau peut être requalifié par le jury, si son adversaire a commis une grosse faute ou si sa lance s'est brisée. Les jouteurs ayant tombé trois adversaires sont qualifiés pour la phase finale, les «revanches».

Dans la phase finale, chaque jouteur doit tomber un adversaire pour pouvoir continuer, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que deux jouteurs non tombés à l'eau. Dans l'affrontement final, si les deux jouteurs tombent à l'eau, est déclaré vainqueur du tournoi, le jouteur ayant touché l'eau en dernier.

Pour la sécurité des jouteurs, les lances de 2,80m sont équipées à une extrémité de trois dents en fer, positionnées sous l’aisselle. L'état des pavois de 70 cm de haut sur 40 cm de large, collé au corps, réflète bien l'affrontement et traduit la violence des chocs. Certaines lances se brisent au moment du contact. Le respect du règlement est strictement observé, certains accidents sérieux arrivent quelques fois...

L’ambiance était au rendez-vous, une fête incontournable, à ne jamais manquer…Une Foule en liesse.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3984

Au 18ème siècle, quand les Pouilles, en Italie du Sud, éclairaient toute l'Europe

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 28 août, 2019 23:43:39
Gérard CROSSAY

Le 18ème siècle, le Siècle des Lumières ! Mouvement culturel et littéraire ... mais pas que.

Plus précisément, du 16ème au 19ème siècle, Gallipoli, petite ville de l'actuelle région des Pouilles, au sud de la péninsule italienne, exportait par bateaux, depuis son port, vers la France, l'Angleterre, l'Espagne et divers autres pays d'Europe, une huile d'olive traitée spécialement pour l'éclairage et produite dans des caves profondes !
A l'époque, commerce très important puisque ces pays avaient dans la ville un vice-consul qui y résidait. Cette huile d'olive était même cotée à la Bourse de Londres ! L'Or Vert !

C'était avant l'apparition de la lampe à pétrole inventée par le pharmacien polonais Ignacy Lukasiewicz en 1853, invention suivie de celle de l'ampoule électrique mise au point par Joseph Swan en 1878 et améliorée par Thomas Edison en 1879.

Les lampes à huile, elles, seraient apparues à la Préhistoire, dès 20.000 ans avant J.-C. !

Dans les Pouilles, à partir du 9ème siècle, avec les Byzantins, les champs de blé ont été remplacés par de vastes plantations d'oliviers. Cette évolution a entraîné la transformation des réserves de céréales souterraines en pressoirs à olives et la construction de nouvelles installations équipées de bassins maçonnés avec une grosse roue de pierre à broyage vertical et pourvues de pressoirs en bois.

C'est ainsi qu'à Gallipoli, de nombreuses caves ont été creusées dans la roche, à plus de 15m de profondeur, sous les Palais de la ville appartenant aux riches familles nobles.

La localisation souterraine permettait une meilleure conservation de l'huile et une acidité optimale des olives, stockées durant un mois dans des cuves creusées dans la roche. La température restait constante, basse mais jamais inférieure à 6°C afin d'éviter la solidification de l'huile.
Appelés "trapetti", ces étonnants moulins à huile souterrains ont été restaurés en 1980 grâce à l'Association Gallipoli Nostra et sont maintenant ouverts au public.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3977

Les chiens aussi ont une journée mondiale

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 28 août, 2019 05:16:11
Véronique YANG

Le 26 août est la journée mondiale du chien, un moyen de fêter nos amis à 4 pattes; il était donc normal de rappeler cette date qui met en valeur le "meilleur ami de l'homme.

Depuis de millénaires, cette amitié existe dans le monde entier. Ce sont les anglo-saxons en particulier qui eurent l'idée de créer cette journée soutenue par des associations internationales de défense et protection des animaux telles que l'IFAW (fonds international pour la protection des animaux) ou la SPA . Dans tous les cas, les conditions de vie des chiens sont mises en avant ainsi que l'amélioration de la qualité des soins. Cette journée permet aussi de mettre l'accent sur les abandons et trouver un bon foyer à tous ceux qui attendent dans les refuges et ainsi éviter l'euthanasie.

En ce jour de commémoration, nos petits amis à poils ont besoin de tous nos égards, que ce soit un massage, une fête organisée avec des congénères, penser à un cadeau (jouet friandise, accessoire...) ou une promenade spéciale. Pour ceux qui malheureusement se trouvent en refuges, couvertures, jouets et nourriture sont les bien venus, tout comme donner un peu de son temps à des associations et surtout plein d'amour.

Le lundi 26 août, à l'occasion de la journée du chien, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérard Darmanin, a tenu à honorer les chiens au service de la douane française. En effet, l'utilisation des chiens d'intervention par les pompiers, la police ou l'armée est prépondérante lors de missions de recherche (personnes ensevelies suite à des catastrophes naturelles, stupéfiants, mines, enlèvements...) grâce à leurs aptitudes olfactives et sensorielles. Certains d'entre eux sont médaillés pour leurs exploits et malheureusement d'autres perdent la vie en service comme Diesel, malinois de 7 ans tué lors des attentats de Paris pendant l'assaut de Saint-Denis en 2015. Selon la police, "Les chiens d'assaut et de recherche d'explosifs sont indispensables dans les missions des opérateurs du Raid". On remarque aussi leur présence lors des défilés du 14 juillet avec les pompiers, la police ou les chasseurs alpins.

La plupart des animaux utilisés par les maîtres-chien sont des bergers (de Beauce, allemands, hollandais,belge dont les laekenois, tervueren, groenendael, malinois, border collie, Pyrénées et le colley) mais aussi doberman, boxer, St Hubert, american Pitbull ou beagle.

Mais une autre question se pose: Combien de chiens y a-t-il dans le monde? La réponse est environ 500 millions dont 83 millions aux Etats-Unis et 75 millions en Europe (5,5 millions en Espagne et en Allemagne, 7,2 millions en France, 8,5 millions en Grande Bretagne et 12,5 millions en Russie) les pays d'Europe où ils sont le moins nombreux sont l'Estonie (180 000 ), la Suisse (440 000) et la Grèce (660 000)d'après les fabricants d'aliments pour chiens. Les chiffres d'Asie (110 millions en Chine, 32 millions et 20 millions errants dans la rue en Inde); d'Afrique (78 llions et 70 millions errants selon l'OMS) et du Moyen Orient (71 000 en Egypte, 50 000 au Liban et 32 000 en Arabie Saoudite) et d'Amérique du sud (30 millions au Brésil, 6,5 millions en Argentine et 5 millions en Colombie) sont très incertains; de plus la plupart des animaux en liberté ou dans les rues ne sont pas recensés.

En ce qui concerne les races, on dénombre environ 700 races différentes en fonction de leur poids, selon la Fédération Cynologique Internationale (FCI):

  • Races géantes, composées des chiens de plus de 50 kg. Il s’agit du Mâtin espagnol, qui peut atteindre plus de 120 kg dans certains cas, et du Saint Bernard.
  • Grandes races, comprises entre 25 et 50 kg. Parmi les représentants, nous trouvons le Rottweiler, ancien de plusieurs siècles, et le puissant Malamute de l’Alaska.
  • Races moyennes entre 15 et 24 kg. Parmi elles, le Bouledogue anglais, au port docile et fidèle, et le Caniche (il en existe plusieurs races).
  • Petites races entre 5 et 14 kg. Il s’agirait du Schnauzer nain, avec ses nombreuses qualités pour les propriétaires, tels que la chasse, la garde, chien de compagnie, etc. Figurent aussi dans cette catégorie les Carlins.
  • Races naines, qui pèsent moins de 5 kg. Se trouvent dans cette catégorie le Bichon à poil frisé, une race qui se distingue par son intelligence, le Bichon maltais, qui doit son nom à la chasse au rat dans des bateaux, et le célèbre Chihuahua, la plus petite des races. Certains de ses représentants ne dépassent même pas un demi-kilo.

Le marché en marge des animaux de compagnie est en pleine expansion du fait du nombre croissant d'animaux dans les foyers, pratiquement un sur deux. Les propriétaires de chiens dépensent en moyenne 800 euros par an par animal principalement pour la nourriture qui se rapproche de plus en plus de celle de l'homme (bio par exemple), les frais concernant l'hygiène, la beauté et la santé se montent à près de 600 euros par an sans oublier les assurances et les accessoires. Afin d'entretenir le bien-être de leur compagnon, les salons de toilettage, les pensions, garderies et petsitters se multiplient.

Tous les ans, le Salon des Animaux de Compagnie, Animal Expo se tient le premier week-end d'octobre se tient au Parc Floral de Vincennes et les expositions canines permettent de primer les plus beaux animaux; en janvier, Paris Animal Show s'est tenu porte de Versailles.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3976

24 août 1944: la Nueve libère Paris

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 24 août, 2019 23:15:44
Véronique YANG


La Nueve était la 9e compagnie du régiment de marche du Tchad composée de 160 hommes dont 146 républicains espagnols rattachés à la 2e DB de Leclerc, sous le commandement du capitaine français Raymond Dronne et de l’Espagnol Amado Granell; ces hommes furent les premiers à entrer dans Paris et à rejoindre l’Hôtel de Ville dès le 24 août

La 9e compagnie était composée de combattants espagnols qui avaient fui en Afrique du Nord après la victoire de Franco en 1939 et rejoint les Forces françaises après le débarquement allié en novembre 1942. On la retrouve en Tunisie en décembre 1942 contre l’Afrika Korp. Composée d’anarchistes, de socialistes, de communistes.., la compagnie fut autorisée à porter les couleurs du drapeau tricolore adopté par la IIe République espagnole et ses véhicules blindés ont porté des noms rappelant la guerre d’Espagne : “Madrid “, “Guernica” , “Teruel”,” Ebro”, etc.

Dans la nuit du 31 juillet au 1er aout 1944, la “Nueve” participe à la fin de la bataille de Normandie en débarquant à Utah Beach et combat les divisions Waffen-SS d’Adolph Hitler et du Reich. Elle regagne ensuite Paris qui s’est soulevée le 20 août contre l’occupant.

Leclerc a recruté avec l’accord du Général de Gaulle 2 000 soldats espagnols pour constituer la 2ème DB qui nécessitait l’engagement de 15 000 hommes ( les Américains ayant refusé la présence de soldats noirs pour le Débarquement), se dirige sur la capitale le 23 et entre dans Paris avec ses blindés dans la soirée du 24 août par la Porte d’Italie. La section du lieutenant Amado Granell, ex-capitaine de l’Armée Républicaine est la première à atteindre le centre de la capitale avec ses half-tracks (blindés plus légers armés de mitrailleuses) pilotés par des Espagnols. Le lieutenant fut le premier officier allié à avoir été reçu à l’Hôtel de Ville par les représentants du Conseil national de la résistance.

Le 25 août, avant la capitulation des forces allemandes à Paris, la “Nueve” sécurise la Chambre des députés (le Palais Bourbon, siège de l’Assemblée nationale) ; l’Hôtel Majestic (avenue Kléber ), aujourd’hui disparu et qui était le siège du Haut commandement militaire allemand en France, ainsi que la place de la Concorde. La division repart ensuite en Moselle puis en Allemagne jusqu’en mai 1945, il ne reste alors que 16 membres de la compagnie dont la plupart ne reverront pas leur pays natal suite à la prise du pouvoir de Franco, leurs faits d’armes tomberont dans l’oubli jusqu’en 2004 où une plaque en l’honneur de la Nueve a été installée sur le quai Henri-IV le 24 août en présence du Maire de Paris, Bertrand Delanoe; du président du Sénat espagnol, Francisco Javier Rojo; de l’ambassadeur d’Espagne, Francisco Villar, et de deux survivants, Luis Royo Ibañez et Manuel Fernandez. Une plaque similaire a été posée square Gustave-Mesureur, place Pinel (Paris 13e), une autre au centre de la place Nationale, (Paris 13e). L’une de ces plaques officielles est apposée sur la place-de-l’Hôtel-de-Ville – Esplanade-de-la-Libération de Paris. Ces plaques matérialisent pour la postérité la « Voie de la Libération », comme l’a décidé le Conseil de Paris. La Grande Médaille de Vermeil de la ville de Paris a été remise en février 2010 à Manuel Fernandez, Luis Royo Ibañez et Rafael Gomez-Nieto, également décoré de la plus haute distinction française, la Légion d’Honneur. En 2012, des militants anarchistes venus célébrer la mémoire des combattants libertaires de La Nueve sont arrêtés lors de la cérémonie publique pour “attroupement illégal” Pour célébrer les 70 ans de la Libération de Paris en 2014, l’association organise des manifestations en présence de Rafael Gomez-Nieto, vétéran de la compagnie et l’année suivante, le Conseil de Paris nomme officiellement le jardin de l’Hôtel de Ville, “Jardin des Combattants-de-la-Nueve”. La cérémonie d’inauguration était prévue en présence du roi et et de la reine d’Espagne Felipe VI et Letizia mais le crash du vol 9525 Germanwings, où 51 Espagnols trouvent la mort, écourta leur visite et fut reportée au 3 juin 2015. Depuis, chaque 24 août, une cérémonie officielle est organisée dans le jardin à l’occasion des célébrations de la Libération de Paris en présence de la Maire de Paris, Anne Hidalgo; de représentants espagnols et de descendants des combattant dont la fille du Capitaine Dronne…

Pour la première fois, cette année, une fresque grandeur nature de l’artiste franco-espagnol Juan Chica Ventura rendra hommage aux premiers combattants de la Nueve dans le 13ème arrondissement au 20 rue Esquirol. Une façon pour la ville de Paris de célébrer les combattants étrangers notamment les espagnols de la “Nueve”.

Par ailleurs, la Ville de Madrid qui a inauguré en avril 2017 le jardin portant le même nom qu’à Paris , “le jardin des Combattants de la Nueve” en présence des maires de Madrid, et de Paris, Manuela Carmena et Anne Hidalgo, a offert à la capitale française la plaque du jardin madrilène en ce jour de commémoration devant la Maire de Paris, son adjointe Catherine Vieu-Charrier, de S.E. l’ambassadeur d’Espagne à Paris, Mr Fernando Carderera Soler , de Mme Colette Dronne, fille du capitaine Dronne et de représentants officiels espagnols.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3974

Le Grand Est Festival Air Ballon, une découverte vue du ciel et au gré du vent

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 24 août, 2019 01:13:53
Véronique YANG

Comme tous les 2 ans depuis 30 ans, Chambley-Bussières (54) accueille à l'aérodrome, le "Grand Est Festival Air Ballon" (Gemab), le plus grand rassemblement mondial de montgolfières.

Aujourd'hui, pendant 10 jours, cet événement s'est ouvert à un nombre de spectateurs entre 500 000 et 600 000, 400 journalistes et 40 000 invités et décideurs. Pour cette dernière édition, il a regroupé 3 000 pilotes et membres d'équipages venus de 7 continents, 456 montgolfières comme en 2017. Cette 16ème édition a été l'occasion d'égaler le record du monde de décollage en ligne et grâce à la météo, la fréquentation par rapport aux années précédentes a augmenté tout comme le nombre des envols ( 15 en 10 jours comparativement aux 11 en 2017 et 8 en 2015). Tous les jours sauf en cas de conditions défavorables, plusieurs centaines de montgolfières ont pris les airs matins et soirs. On a pu voir pour la première fois la participation de nations comme Taïwan, l'Afrique du Sud, Italie, les Etats-Unis ou encore Québec.

Pour les spectateurs venus entre amis ou en famille, un tirage au sort a été organisé chaque jour et les 3 gagnants ont pu embarqué à bord d'un ballon aux côtés du pilote et de son équipage et découvrir les enveloppes se déplier, se gonfler, se dresser, s’élancer et remplir le ciel.

Plus de 50 autres animations étaient offertes aux visiteurs dans les stands proposant des animations de toutes sortes dans la ville éphémère, Ballon Ville Public: Visites et découvertes sur le Boulevard, le Balcon ou l'Esplanade, Ateliers des Airs, Village des Sports, rencontre avec les exposants, AéroMusée, Pavillon du futur, podium animations, fêtes foraines, espace Tourisme Grand Est et 6 hangars aéronautiques de l’aérodrome qui vous ouvraient leurs portes. Le site ouvert gratuitement au public permettait de rencontrer les pilotes lors de la Parade des Pilotes. Les plus curieux ont pu s'offrir un baptême de l'air en montgolfière et découvrir une expérience hors du commun et un panorama exceptionnel depuis le balcon de la nacelle.

La 16ème édition célébrait à la fois les 30 ans du Gemab et le 236e anniversaire du vol de Jean-François Pilâtre de Rozier (1754-1785) qui réalisa le premier vol en montgolfière en novembre 1783. Au cours des 7 générations successives, cette conquête de l'air s'est développée et Philippe Buron Pilâtre, l'un de ses descendants crée en 1989, le premier rassemblement mondial en France, qu'il nomme "Fraternité 89", après avoir participé à l’édition 1986 de la "Balloon Fiesta" d’Albuquerque (États-Unis – Nouveau Mexique). L'événement est construit autour de la Fraternité à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française et se déroule sur un terrain de plus 200 hectares entre Metz et Nancy, il nécessite un budget de 12 millions de francs et se déroule sur une période de 10 jours entre le dernier week-end de juillet et le premier du mois d'août.

Le Conseil Régional de Lorraine, partenaire N°1 propose que l’événement se déroule sur le site du futur aéroport de Metz Nancy Lorraine. Dès janvier 1989, le travail commence à Courcelles-Chaussy (Moselle), dans la maison de Philippe Buron Pilâtre avec le soutien des volontaires du Challenge Pilâtre de Rozier. Alors qu'elle ne devait être qu’unique, la manifestation s'est transformée en biennale et il faut inventer toute l'infrastructure des Ballon Ville: eau, électricité, téléphone, dessiner les villages, les parkings, les aires d’envol. Il s'agit d'une petite city verte faite de loges avec jardin pour que les partenaires puissent recevoir leurs clients et particulièrement le monde américain, canadien et européen. L'inauguration sous la conduite du Ministre de la Jeunesse et des Sports, Roger Bambuck réunit 723 équipages dont la moyenne de présence est de 3 jours et demi soit près de 3615 personnes issus des 5 continents grâce aux parrainages des ministères et organismes internationaux.

30 ans plus tard, en 2019 le Mondial Air Ballons devient GEMAB : Grand Est Mondial Air Ballons, la Région Grand Est étant désormais associée à l'événement pour raconter l’histoire du territoire du Grand Est, territoire qui a souffert mais ne cesse de se revitaliser grâce à ses nombreuses richesses.

Le Gemab est un spectacle à ne pas manquer pour toutes les générations, un souvenir indélébile gravé à jamais dans la mémoire de ceux qui y ont participé tant par l'expérience que par la beauté des paysages vus depuis la nacelle.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3973
Suivant »