JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Un beau moment de télé pour le chanteur Philippe Vernet dans l’émission « Ho débit » qui lui était consacrée !

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 05 nov., 2018 23:42:03
VÉRONIQUE YANG

Notre rédaction avait déjà pu rencontrer le chanteur Philippe Vernet il y a quelques mois lors de la 6ème édition du Trophée de la Pétanque Gastronomique à Paris où il était invité et venu avec l’une de ses amies, Katia Tchenko (actuellement au théâtre et en tournée dans « Les Frangines », une comédie de Bruno Druart et Patrick Angonin, avec Sonia Dubois, Fiona Gélin et David Chenaud, mais nous aurons l’occasion de vous en reparler prochainement).

Philippe Vernet, auteur-compositeur-interprète, nous avait charmé par sa simplicité, sa générosité et sa disponibilité et nous avions suivi l’avancée de son parcours et de ses activités grandissantes.

Retrouvez notre article le concernant que nous avions réalisé il y a quelques mois : www.journal.impact-european.eu/le-chanteur-philippe-vernet-cree-la-surprise-avec-son-nouveau-single-je-pense-a-toi-remixes

Le jeudi 1er novembre 2018, dans des studios situés à Villejuif dans le Val-de-Marne (94), avait lieu l’enregistrement d’une émission de télévision consacrée à Philippe Vernet et dont la diffusion est prévue le jeudi 8 novembre 2018.

Nous avons eu la chance d’être invités et notre rédaction ne pouvait évidemment pas manquer ce rendez-vous, nous permettant ainsi de revoir cet artiste au grand talent.

C’est dans les locaux de Radio Arts-Mada (dont le Président est Rabah Bahloul), dans la grande salle du rez-de-chaussée transformée pour l’occasion en plateau de télé, qu’était tournée l’émission « Ho débit » présentée par la charmante et pétillante Sally et dont l’invité d’honneur était, ce soir là, Philippe Vernet. La réalisation de cette émission était confiée à Erwan Kadic et son équipe de Kadic Multimédia.

Nous avons été épatés par les moyens techniques déployés pour cette émission (pas moins de quatre caméras, donc une en traveling), par les nombreux membres de son équipe et par le professionnalisme de son réalisateur, Erwan.

Le concept de cette émission se veut chaleureux et cosi, que l’artiste se sente « comme à la maison », elle est enregistrée dans les conditions du direct et elle se déroule également en public !

C’est un Philippe Vernet resplendissant, en très grande forme et particulièrement à l’aise et détendu, qui est arrivé sur le plateau sous les applaudissements extrêmement chaleureux d’une salle pleine de fans, d’amis, d’habitués des lieux (ou de cette émission), de spectateurs venus découvrir ce jeune chanteur qu’ils ne connaissaient pas (ou que de réputation), mais aussi de professionnels.

Une fois effectués les répétitions, balances sons et tests d’éclairages, le tournage pouvait débuter et, pendant près d’une heure, Philippe s’est prêté bien volontiers et avec enthousiasme au jeu de l’interview en répondant aux questions de Sally.

Nous avons pu en découvrir davantage sur cet artiste au talent indéniable mais aussi au grand cœur et nous avons tous été émus (certains aux larmes), le public était très attentif et touché par sa sincérité, sa sensibilité, son humilité, l’émotion qu’il dégage et qu’il transmet de manière totalement naturelle, sans oublier son parcours et ses projets.

Nous avons aussi eu de forts moments musicaux puisque Philippe Vernet a chanté 3 titres en live : la chanson « Piensa en mi » rendue célèbre par Luz Casal et qui est extraite de la bande originale du film « Talons Aiguilles » de Pedro Almodovar, « Pour ne pas vivre seul » reprise de Dalida interprétée en alternant, avec grande aisance, sobriété, efficacité, puissance et émotion. Les applaudissements de la salle n’ont d’ailleurs pas manqué de se faire entendre ! Et, pour terminer, son tout dernier single en date sorti il y a tout juste 3 mois, « Je pense à toi » dans une version remixée par DJ Edoko en collaboration avec DJ Trackmasterkool. C’est devant une salle comblée, acquise et débout (dont beaucoup dansaient) que Philippe a chanté ce titre qui est désormais l’un de ses tubes !

Son filleul, Sacha (et sa famille), qui n’aurait raté cette émission de télévision dédiée à son parrain pour rien au monde, est venu spontanément le rejoindre sur scène pendant ce titre et, on peut vous l’assurer, du haut de ses 4 ans, il connaît les paroles par cœur et il ne s’est pas laissé intimider ni par les projecteurs, ni par les caméras et encore moins par le public.

Le dernier clip de Philippe Vernet, réalisé par Hugo König pour HK Films Productions, et qui rencontre un immense succès sur YouTube avec des centaines de milliers de vues, et dans plus de 180 pays, a été diffusé pendant l’émission.

Lien de ce clip « Je pense à toi - Remix French Touch » : www.youtube.com/watch?v=ms9us676HlY

Il est à préciser que DJ Edoko (également producteur) était présent dans l’assistance ! DJ Trackmasterkool, étant au Cameroun, ne pouvait être là, mais il y a fort à parier qu’il regardera l’émission lors de sa diffusion le jeudi 8 novembre 2018.

Philippe Vernet a pu faire quelques révélations concernant son prochain album en préparation qui sortira à la rentrée 2019 où figureront des titres inédits, quelques reprises réarrangées, mais aussi des duos avec des artistes connus et reconnus, sans pouvoir nous en dire plus ni nous donner de noms…

Il a pu confirmer, ce qui a fait et fera la joie de ses fans de plus en plus nombreux, que des concerts et représentations auraient lieu dès 2019 un peu partout en France et à l’étranger puisqu’il a annoncé officiellement (ce que nous savions officieusement) qu’il partirait chanter en juin 2019 au Cameroun pour plusieurs dates et concerts (dont un festival) pendant une dizaine de jours !

Tous les titres chantés en live lors cette émission figurent bien-sûr dans la discographie de Philippe Vernet (disponible en CD dans la boutique en ligne de son site Internet www.philippevernet.com ou en numérique sur toutes les plateformes mondiales de téléchargement).

Pour toute demande d’interview (presse, radio, TV…), vous pouvez contacter l’attaché de presse de Philippe Vernet (Eric Durand) ou son chargé de communication (Christophe Marchadier) qui étaient tous deux, bien évidemment, présents pour cet évènement.

Après l’inévitable séance de dédicaces, photos, selfies, c’est ainsi que s’est achevée cette magnifique soirée, autour d’un bon repas au restaurant « Les Deux Frères » non loin du studio de tournage, entourés de quelques proches et amis de Philippe Vernet, repas auquel nous étions également conviés.

Une superbe émission de télé, une merveilleuse soirée et nous pourrons dire : nous y étions et nous en sommes heureux !

A nouveau, et avec la plus grande sincérité, toute l’équipe d’IMPACT EUROPEAN souhaite à Philippe Vernet tout le succès mérité et, croyez-nous, vous n’avez encore pas fini d’entendre parler de lui...

Retrouvez Philippe Vernet sur son site Internet : www.philippevernet.com ou sur les réseaux sociaux où désormais des dizaines de milliers de personnes le suivent avec grande assiduité.

* Site Internet : http://www.philippevernet.com

* Facebook : https://www.facebook.com/PhilippeVernetOfficiel

* Instagram : https://www.instagram.com/philippevernetoff
* Twitter : https://twitter.com/PhilVernetOff

* Chaîne youtube : https://www.youtube.com/user/PhilippeVernetOff

* Discographie disponible en numérique sur toutes les plateformes légales de téléchargement (mais aussi en version physique) et notamment :

- iTunes : https://itunes.apple.com/fr/artist/philippe-vernet/id299702613

- Deezer : http://www.deezer.com/artist/255761

- Spotify : https://play.spotify.com/artist/6TRhF7Bq1bIxqZCmt0Etjo





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3518

Leçon de philanthropie

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 30 oct., 2018 11:56:05
Daphné VICTOR

Selon le dictionnaire la bienveillance est « la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive ».

Pour Patrick Sébastien, la bienveillance « c’est lorsqu’un sourire est le reflet d’une larme, quand le son d’un « je t’aime » recouvre un bruit d’alarme ». « À l’heure du chacun pour soi, c’est une valeur oubliée, abîmée, moquée ». Et pourtant, elle est « aussi vitale que l’air qu’on respire ».

C’est pourquoi « l’écriveur » comme l’animateur populaire aime à se définir lui-même, emmène son lecteur qu’il tutoie en voyage ; une virée sans détours et sans faux semblants au pays de la bienveillance. Loin de lui l’idée d’être un donneur de leçon. « Le saltimbanque des mots » incite juste son lecteur à picorer çà et là quelques graines » de ses réflexions semées. Il ne se contente pas de poser ses vérités sur le papier. Il souhaite avant tout qu’il « s’en nourrisse afin d’améliorer son mieux-vivre » pour qu’à son tour il les cultive et les propage.

Ici il ne veut pas réduire la bienveillance à un simple mot à la mode. Il veut lui redonner ses lettres de noblesse. Par ce livre, il cherche à convaincre de la nécessité absolue de réhabiliter cette valeur, dans son sens le plus vrai. Aujourd’hui, la bienveillance se fait de plus en plus rare. La faute à l’éducation ?

Il y a de ça. Aussi, pour mieux comprendre l’importance de son utilité, l’humaniste passe en revue sur le ton de la confidence et de la proximité, les différents « habits » de la bienveillance. Il puisse dans son vécu pour illustrer ses propos avec de nombreuses anecdotes. Savoir mieux regarder l’Autre, l’observer, être à son écoute, tendre la main, donner un sourire, aider, participer, être généreux, faire le bien pour le bien, mesurer ses jugements … sont autant d’actions vertueuses qui doivent redevenir des devoirs citoyens pour bien vivre ensemble ; des civilités naturelles tout en sachant en maîtriser les limites pour ne pas les transformer en malveillance. La frontière est si vite franchie…et de ça aussi, « le colleur de phrases » qui manie le verbe à la façon de Frédéric Dard, nous en donne divers et réels exemples.

La bienveillance c’est comme le métier d’humoriste. C’est un « marchand de bonheur ». Et comme charité bien ordonnée commence par soi-même, la bienveillance doit d’abord commencer par l’estime de soi. Alors, à vous d’essayer ! Vous vous rendrez compte que ce n’est pas difficile et qu’en plus, en bienfaitrice apaisante, elle peut vous apporter beaucoup.

« Ey si on était bienveillant » de Patrick Sébastien – Aux éditions XO – 19,90 euros



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3508

Quand rituel et cirque se mélangent

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 27 oct., 2018 04:24:51
Véronique YANG

Cette année encore, le Cirque du Soleil nous emmène dans de nouvelles aventures inspirées de l'origine de l'homme et de son évolution mais aussi ce qui unit l'homme aux autres espèces.

Après avoir présenté une vingtaine de spectacles depuis 35 ans, le Cirque du soleil créé avec une vingtaine d'artistes en 1984 par Daniel Lamarre en l'honneur du 450ème anniversaire de la découverte du Canada par Jacques Cartier, revient à Paris à la plaine de jeux de Bagatelle dans le cadre de sa tournée européenne sous chapiteau, après son passage à Bruxelles à l'automne 2017 puis en Espagne et à Zurich. Dorénavant, il compte plus de 1300 artistes d'une cinquantaine de nationalités. Plus de 450 villes dans une soixantaine de pays aux quatre coins du monde ont accueilli les différents spectacles ayant réuni plus de 180 millions de spectateurs depuis sa création.

"TOTEM", spectacle créé et mis en scène par Robert Lepage, nous plonge dans un voyage au coeur de l'espèce humaine au travers de numéros typiquement circassiens comme la contorsion, le trapèze, les barres, les anneaux ou les cerceaux, monocycles ou encore contorsion et manipulation.. Ce spectacle sans animaux est réalisé par des artistes exceptionnels arborant de magnifiques costumes réalisés par Kim Barrett, se rapprochant du monde animal, aquatique (poissons et grenouilles du premier tableau) et des traditions de divers tribus amérindiennes (danseur de cerceaux) mais le plus impressionnant est celui de l'Homme de cristal que l'on retrouve au long du spectacle. Dès le début, on le voit descendre du "ciel" comme s'il provoquait la vie en animant la carapace de la tortue tout en l'illuminant grâce aux 4500 éléments de miroir et de cristaux qui recouvrent son costume.

TOTEM est le second spectacle que Robert Lepage a mis en scène pour le Cirque du Soleil après KA en 2004. Cette fois-ci il s'est inspiré des récits fondateurs des peuples de l'époque des Néandertaliens à celle de l'homme moderne en passant par Cro-Magnon, primates et aborigènes, allant jusqu'au désir futuriste de vouloir voler.

La première scène nous dévoile une île en forme de carapace de tortue habitée par des personnages proches des amphibiens, se rapprochant du style primitif de l'homme; tout s'éclaire au moment où un homme venu de l'espace vêtu d'une combinaison recouverte de fragments de miroirs descend du ciel pour animer le squelette de la tortue. Nous assistons alors à un numéro de barres où les artistes se livrent à des chassés-croisés. S'en suivent les numéros de danseurs de cerceaux, d' anneaux où un trio d'acrobates se croisent dans les airs sur une musique bollhywoodienne, de monocyclistes qui se lancent des bols, de contorsion, trapèze fixe, patins à roulettes, sans oublier les facéties du clown Misha qui aborde les péripéties de la vie avec positivisme et le touriste macho et arrogant, Valentino.

Le cycle des saisons est le troisième thème du spectacle. Ainsi,la représentation de l'été se retrouve dans les costumes chatoyants de la scène en bord de mer d'inspiration bollywoodienne. A contrario, l'hiver se symbolise par le blanc et l'argent que l'on retrouve dans les costumes des patineurs. Pour le printemps et l'automne, des bourgeons, des fleurs, des fruits et des feuilles ont été rajoutées. A tout cela, il faut ajouter les jeux de lumière et les projections transformant le marécage bordé de roseaux en source, marais, lac, océan, île volcanique, étang desséché ou voûte céleste, rappelant l'Islande, Hawai ou le Guatémala. Le "pont scorpion" reliant le marécage à la scène se transforme aussi selon les tableaux. Lors du numéros de clowns, il devient la proue d'un bateau qui se redresse pour devenir avion puis fusée qui décolle.

Pour passer une agréable soirée, rendez-vous à la Plaine de Jeux de Bagatelle dans le 16ème du 25 octobre au 2 décembre, pour découvrir le nouveau spectacle du Cirque du Soleil "Totem".

Réservations et informations sur www.cirquedusoleil.com

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3504

Enquête diabolique

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 26 oct., 2018 19:47:50
Daphné VICTOR

Un thriller sur une scène de théâtre ? C’est possible ! Dans la paisible abbaye de Saint-Hilaire l’écrivain Frantz Muller y séjourne en retraite. Il est venu y chercher le calme pour mieux s’atteler à l’avancée de son nouveau roman historique. Par la plus étrange des coïncidences, la fiction va rejoindre la réalité. Alors qu’il est en train de mettre le point final au développement d’une scène de meurtre, celle-ci a réellement lieu dans les bois. Un moine vient d’être assassiné selon un mode opératoire reproduisant les tortures datant du Moyen-Âge. La mise en scène est exactement celle décrite dans son livre. Frantz Muller peut-il provoquer la mort par les mots ? Est-il réellement responsable ou est-il damné, possédé par le malin et victime d’une malédiction ? Tel Sherlock Holmes version médiéval, il mène l’enquête et met son imagination au service de la vérité alors que les cadavres se succèdent. Le sang coule, le sang gicle, les corps sont atrocement mutilés. Qui est ce traite barbare, mortifié par la grâce de Dieu ? Frémissements et palpitations sont tenus en haleine dans une sombre enquête à l’atmosphère énigmatique.

« Chapitre XIII », une intrigue monacale haletante de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, rondement menée qui comprend tous les ingrédients du suspend qui n’est pas sans rappeler le film de Jean-Jacques Anneau « Le nom de la rose » – Dans une mise en scène gore magistralement orchestrée par Sébastien Azzopardi, illusions et effets spéciaux mènent ce puzzle nébuleux dont les pièces mystérieuses à rassembler retiennent le spectateur jusqu’à la fin - Avec les excellents Thomas Ronzeau, Tadrina Hocking, Patrice Latronche, Alexandre Jérôme, Marica Soyer, Philippe de Monts – Théâtre Tristan Bernard (Paris VIIIème) – Du mardi au vendredi à 21h00 et samedi à 16h00 et 21h00 - Réservations : 01 45 22 08 40



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3503

BARBARA DE NOUVEAU À L’HONNEUR

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 25 oct., 2018 22:54:18
Daphné VICTOR

Elle est chanteuse, interprète, auteur-compositeur et aussi comédienne, Anne Peko est avant tout une artiste. Polonaise par sa mère, la native d’Afrique noire, est une femme plurielle et cela s’en ressent dans son interprétation.

Tout comme l’ont fait Patrick Bruel, Gérard Depardieu et Sapho, Anne Peko revisite avec bienveillance et respect sans les dénaturer les standards de la dame en noir. Eh bien loin d’elle de chercher à l’imiter ! Seule son intention fait foi ! Plus qu’une déclaration, c’est avec sensibilité, force et conviction qu’elle lui rend élégamment hommage dans une « cantate » émouvante qu’elle reprend, fort de ses succès successifs au festival off d’Avignon et au théâtre des Variétés en 2017. Avis aux aficionados de Barbara. La talentueuse Anne Peko va les surprendre…

« Ma cantate à Barbara » un spectacle théâtral poétique créé et mis en scène par Anne Peko – Avec en alternance l’accompagnement musical de Pierre Michel Sivadier, Jérémie Hénan, Roger Pouly, Jean-Lou Descamps, Sylvain Rabourdin – Petit Théâtre des Variétés (Paris IIème) jusqu’au 6 janvier 2019 les vendredis et samedis à 19h30 et dimanches à 15h30 – Réservations : 01 42 33 11 41



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3502

Exposition : Caravage à Rome, amis et ennemis

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 25 oct., 2018 15:18:39
Claudine BESSOU

Michelangelo Merisi, dit Caravage (1571–1610), a révolutionné la peinture italienne du XVIIe siècle par son usage novateur du clair-obscur. Dix des chefs-d’oeuvre de l’artiste, dont sept jamais présentés en France, sont exposés à titre exceptionnel.

Figure emblématique de la peinture européenne, Caravage va renouveler la peinture de son époque par le réalisme de ses toiles et devenir le plus grand peintre de son temps, au cours d’une vie aussi violente que brève et intense.

L’exposition est concentrée sur la carrière romaine de l’artiste arrivé à Rome autour de 1592. Il tente de se faire un nom en travaillant comme apprenti dans les ateliers du Cavalier d’Arpin ou Dantiveduto Gramatica, ses débuts sont difficiles.

Lorsqu’il entre au service du Cardinal Francesco Maria Del Monte, les commandes privées ne tardent pas à arriver. Les artistes et les marchands commencent à comprendre le nouveau style qui se prépare. Son tournant intervient avec la commande des tableaux pour la chapelle Contarelli de l’église Saint Louis des Français, où il doit décrire des épisodes de la vie de Saint Matthieu.

Une des grandes spécialités de Caravage, qui ne voulait pas être imité, est sa capacité de représenter remarquablement un unique personnage. La lumière explore avec minutie les rides et les plis que le temps à imprimé sur les chairs.

Sa carrière romaine s’achève en 1606, quand au cours d’un duel fatal, Caravage qui s’est souvent opposé à ses contemporains à l’occasion de discussions, procès et rixes, tue Ranuccio Tomassoni. Condamné à mort il est contraint à l’exil, mais ses plus fidèles protecteurs continuent à s’intéresser à son destin.

Un artiste hors du commun au cœur de la scène artistique Romaine, à découvrir jusqu’au 28 janvier 2019,

Musée Jacquemart André

158 boulevard Haussmann

75008 Paris






  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3500

Therapie Taxi en concert au PLAN en Essonne

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 23 oct., 2018 22:40:00
Véronique PHITOUSSI

Therapie Taxi s’est produit en concert au PLAN à Ris-Orangis en Essonne le 19 octobre 2018.

Therapie Taxi est un groupe français mélangeant plusieurs genres musicaux comme la pop, le rock et le rap. Raphaël compose et écrit les textes et Adélaïde Chabannes de Balsac les chante.

Le groupe, composé d’Adélaïde Chabannes de Balsac, Raphaël Faget-Zaoui, s’appelait Milky Way avant l’arrivée de Renaud Bizart aux claviers et guitare et Felix (ancien membre).

Par la suite, le groupe est rebaptisé Therapie Taxi.

Le 2 février 2018, Therapie Taxi sort son premier album « Hit Sale » et assure la promotion en concert dans une grande salle, à la Maroquinerie à Paris. En mars, afin d’assurer la tournée, Vincent à la guitare et Ilan à la batterie les rejoignent.

Le groupe, en plus de sa tournée joue en province dans des petites salles et dans plusieurs festivals comme Rock en Seine. Therapie Taxi est la découverte officielle des Francofolies.

Therapie Taxi reprend Aline du chanteur Christophe sur le net et en concert.

En 2018, le groupe a sorti en EP : Cri des loups, PVP, Avec ta zouz, puis en 2017 : Coma Idyllique, Hit Sale ft. Roméo Elvis et en 2016 : Salope.

C’est à l’initiative d’Adélaïde que le groupe s’est formé en 2012. Adélaïde a posté une annonce sur un site de rencontre de musiciens et Raphaël y a répondu. Les deux artistes se rencontrent à Paris et Adélaïde, guitariste-violoncelliste, alors âgée de dix sept ans interprète Jimmy de Moriarty. A cette époque, ils décident de jouer ensemble en anglais puis en français.

Leur premier single en tant que Therapie Taxi est « Salope », cet Ep connait un succès sur le net et Panenka Music signe avec eux.

« Hit Sale » en featuring avec Roméo Elvis est la chanson la plus écoutée de la playlist des nouveaux talents sur Spotify et classé à la 18e place des singles en France et à la première en Belgique. Le morceau sera certifié en Belgique et en France disque d'or.

Therapie Taxi est avant tout un groupe de la culture Youtube, de la génération Facebook. De textes crus, reflets de leur génération et chantés par une fille. Les avis sont partagés, soit les gens aiment soit ils détestent. A découvrir, dans tous les cas.

Thérapie Taxi suscite l’intérêt. Le public, venu en nombre, est particulièrement jeune et enthousiaste. Une jeunesse qui se retrouve dans les textes de Thérapie Taxi.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3496

Conspirations amoureuses

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 23 oct., 2018 20:49:09
Débrah Vicder


Le cœur a ses raisons que la raison ignore …Une Marquise est éprise de son amant. Un clichédes plus normaux. Du moins au demeurant, car l’élu s'est rapproché d’une autre femme, au titre de Comtesse et surtout plus jeune, une féministe avant l’heure.

Résolue à ce que son bien aimé ne se détourne pas de ses charmes, elle décide de le rendre jaloux avec un autre homme. Et pour cela, qui mieux que Dorante, le prétendant légitime de cette Comtesse, une Don Juan en jupon.

Du côté des domestiques, le même contexte se joue entre Lisette la servante de la Comtesse, promise à Arlequin le valet de Dorante, alors que Frontin, le laquais du Chevalier, la courtise également. Deux stratagèmes sur fond de rivalité sentimentale vont alors se croiseret s’entremêler revisitant les fondamentaux amoureux ; la théorie du complot pour que chacun des protagonistes favorisent ses avantages pour arriver à ses fins. Le jeu des sentiments va-t-il tenir ? Qui va en tirer la meilleure épingle ?

« L’heureux stratagème », une comédie en trois actes et en prose de Marivaux revisitée par une mise en scène respectueuse, mais plus moderne d’Emmanuel Daumas du fait de la disposition originale bifrontale de la scène– En fond de trame, les thématiques de l’infidélité, de différences sociales, de féminisme et de liberté - Avec les talentueux Éric Génovèse, Jérôme Pouly, Julie Sicard, Loïc Corbery, Nicolas Lormeau, Laurent Lafitte, Jennifer Decker et Claire de La Rüe du Can - Comédie-Française (Paris VIème) - Vieux-Colombier - Jusqu’au 4 novembre (Du mardi au samedi 11h-13h30 et 14h30-18h00) – Réservations : 01.44.39.87.00 www.comedie-francaise.fr





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3495

Bienvenue au purgatoire !

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 23 oct., 2018 17:13:05
DAPHNÉ VICTOR

Un homme, « architecte » se trouve sur une ile déserte. Tel un autochtone, il y bâtit sa destinée.

Tombe alors du ciel le seul survivant d’un crash d’avion. Deux ans s’écoulent. Héritier de la civilisation et du pouvoir hiérarchique « l’Empereur d’Assyrie », va s’imposer à cet allié, cet ami, ce complice, qu’il souhaite disciple soumis. Il lui insuffle un autre regard sur la société en lui faisant suivre un protocole avec d’autres règles. Un jeu de la vie où tout est permis tant que c’est pour l’embellir.

Dans cet espace vide, à ciel ouvert, tel face à un miroir où la notion du temps n’existe plus, ils vont affronter ceux qu’ils sont, jusqu’à devenir l’autre en prenant diverses apparences. Ils s’inventent et se réinventent.

Tour à tour ils sont mère et fils, mari et femme, tyran et victime, comédien et spectateur, philosophe et rustre, juge et criminel. Tellement en phase, ils ne vont faire plus qu’un. Et qu’elle autre solution pour cercler cette harmonie pour celui qui jusqu’alors symbolisait la supériorité absolue, de demander à celui qui est maître de son destin, d’être un libérateur en le … dévorant. Ainsi il devient lui. L’histoire peut alors se ré écrire et tout peut recommencer.

« L’Architecte et l’empereur d’Assyrie », un huis clos décalé, déstabilisant, abracadabrant et burlesque à souhait où l’absurde est roi, quelque peu trop long. Les textes très actuels de cette pièce signée du grand Fernando Arrabal, dans une mise en scène d’Oscar Sisto digne de la Comedia Del Arte avec la voix off d’Anny Duperey, qui pose la réflexion quant à la condition du genre humain, interprétée avec maestria par un Oscar Sisto et un Johann Piritua renversants – Jusqu’au 29 octobre à 20h30 au théâtre Darius Milhaud (Paris XIXème)




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3494

NOSOYO s’est produit en concert au Plan

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 22 oct., 2018 15:18:08
VÉRONIQUE PHITOUSSI


NOSOYO s’est produit en concert au Plan à Ris-Orangis en Essonne le 19 octobre 2018.

Le groupe NOSOYO est composé de Daim de Rijke et Donata Kamarz.

Nosoyo est « No soy yo - de l’espagnol "je ne suis pas moi-même" ».

Donata et Daim se sont rencontrés à Amsterdam et peu de temps après avoir joint leurs talents musicaux, le duo est parti s’installer à Berlin.

Le duo a composé leur premier album. Ce sont des chansons qu’ils décrivent comme des mantras, qu’ils se chantent à eux-mêmes pour garder cet état d’esprit, de quiétude. Leurs chansons sont des compositions indie pop délicatement entraînantes et des propositions électro-folk. Leur musique est influencée par une large palette musicale, de Nina Simone à Sia.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3492

Patrick Adler : confidences par les « maux »

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 22 oct., 2018 13:53:02
DAPHNÉ VICTOR

« Subir était mon ordinaire. J’étais l’objet, il était le sujet, j’étais passif, il était actif, je trinquais, il buvait, rien n’était égal dans nos rapports. Subir était le mot à combattre. Plus jamais je ne subirais ».

Par ces mots, se résume l’enfance de Patrick Adler ; un calvaire quotidien infligé par son bourreau paternel. Le petit Février (son vrai nom) a été un enfant maltraité, un enfant battu. Dès l’âge de trois ans, il comprend qu’il n’aura rien d’autre à attendre de ce militaire inflexible que trempes et déculottées. Pour faire face à son tortionnaire et compenser son manque d’affection, c’est auprès de ses camarades de classe qu’il va chercher soutien et reconnaissance. Le souffre-douleur qu’il est, a besoin d’exister, d’être populaire. Contraint et forcé de se taire chez lui, il fait de l’école sa planche de salut et sa première scène. Patrick choisi la « voix » de la provocation, de l’arrogance et de l’insolence comme un cri à l’aide, mais que personne n’entend. Et pour cause, chacun le pense hyper actif. C’est un amuseur, un cabotin qui se complet à caricaturer par l’imitation celles et ceux qu’il prend pour cible. Plus qu’un exutoire, le choix du rire est un appel au secours que personne ne cherche à comprendre. Il est tellement plus simple de fermer les yeux et de conclure que ses fomentations sont la résultante d’une conduite scolaire inqualifiable. Un tel comportement n’est pourtant pas un hasard ! Pendant dix ans, sa mère, ses camarades, tout comme le corps professoral, vont être dans le déni. La vérité éclate enfin. Grâce aux derniers coups violents qu’il lui inflige, Patrick est à jamais libéré de l’emprise et des sévices de son alcoolique de père fouettard. La victoire mène au chaos familial. Patrick a une douzaine d’années. Placé à la DASS, le temps est venu pour lui de profiter de sa vie d’adolescent, de se construire dans la sérénité. Ses blessures d’enfance ? Le résiliant saura les transcender. Il le fera bien des années plus tard par le rire et … sur scène.

« Un père et passe » un premier roman autobiographique touchant et poignant de Patrick Adler. « Ce qui ne tue pas rend plus fort ». L’auteur qu’il est ici, le démontre tout au long de ses 203 pages. Par sa plume affutée, les jeux de « maux » et non sans quelques traits d’humour qu’on lui connait bien, il raconte avec humilité et pudeur son enfance difficile, avec pour trame de fond, la maltraitance. C’est sans doute ce parcours égratigné qui a fait que l’ex-professeur d’allemand soit devenu un imitateur provocateur au talent caustique tant apprécié... -Éditions Le Sémaphore – Préface de Patrice Laffont – 20 euros.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3490

Leçon de tolérance en trois actes

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 19 oct., 2018 17:45:16
Daphné VICTOR

De tout temps elle a existé. L’homosexualité a traversé les époques. Elle n’est devenue une relation contre nature qu’au XXème siècle, notamment avec le régime nazi. Aujourd’hui encore, elle reste un sujet controversé.



En 2007, 80 pays pénalisaient l’homosexualité. Pour certains, religieux ou pas, elle est une maladie, une erreur de la nature, une pervertion du corps et de l’esprit ; deux personnes du même genre ne pouvant être attirées affectivement et sexuellement l’un vers l’autre. Pour d’autres, au contraire, cette « anormalité » est un droit ; un droit à la tolérance et à l’amour. La société évolue. Les mœurs avec. Chasser le naturel, il revient au galop. L’Antiquité n’aura pourtant pas eu raison d’elle… la voici sortie de l’ombre. Les homosexuels s’assument, se montrent aux yeux de tous et revendiquent haut et fort leur « différence ».



Mais quand cette « particularité » vient frapper à votre porte, le discernement est tout autre. C’est le cas de Claudine et Maxime, un couple de bourgeois en vacances à Concarneau. Leur univers s’écroule lorsqu’ils découvrent à la Une d’un magazine people, leur fils de 23 ans avec un comédien quinqua, s’embrassant à pleine bouche. Consternation, colère et honte, les envahis successivement face à cette révélation brutale par voie de presse. Doutes, reproches, culpabilité … la porte à toutes les interrogations est ouverte.

Alors que faire, que dire, quel comportement adopté ?

Et c’est là tout le talent de Laurent Ruquier. Par trois actes (deux hypothèses et une réalité) il ouvre avec subtilité la réflexion par des approches différentes via un jeu de rôle inversé sur le ressenti des parents déconcertés face à cette annonce et le recul que le fils tente de leur faire prendre afin que leurs esprits s’ouvrent et qu’ils acceptent sa « différence ». Alors, exit les clichés et les préjugés. Le temps est à la tolérance et à l’acceptation de la vérité. Être homosexuel n’est pas une tare. L’homophobie, elle, est contre nature.

L’amour n’a pas de limite. Ce qui compte, s’est d’être heureux non ?

« Pourvu qu’il soit heureux », une comédie sur un sujet qui fait toujours débat sur fond d’humour et d’émotion de Laurent Ruquier. Poids de la famille, pression de la société, adoption, GPA sont évoqués dans ce message libéral du respect de l’autre mis en scène par Steve Suissa – Pour un casting de choix avec le magistral Francis Huster, la lumineuse Fanny Cottençon et le très prometteur Louis Le Barazer – Théâtre Antoine (Paris Xème) du mardi au samedi à 21h et le dimanche à 16h.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3485

Le tourisme vert à la page

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 19 oct., 2018 17:07:37
Daphné VICTOR


Sa carrière, il l’a débuté à l’âge de vingt ans en présentant des émissions de divertissement sur Disney Channel. Depuis, Gérald Ariano n’a eu de cesse de faire avancer son parcours. À pas de velours, certes, mais une ascension progressiste dont il peut être fier. Aujourd’hui, producteur, journaliste et animateur sur Ushuaia TV, Gérald Ariano a su s’imposer en douceur dans la petite lucarne avec un concept qui lui est propre et qui lui correspond pleinement.

Comme nous vous en parlions il n’y a quelque temps, la mode est au vivre mieux. En bon citoyen équitable, chacun essaie à sa façon de contribuer à protéger la planète. On mange bio, on achète ses fruits et ses légumes dans des Agap et on fait la chasse à l’huile de palme, au parabène ainsi qu’aux perturbateurs endocriniens.

Mais la green attitude, c’est aussi bouger de manière écolo. Et c’est là tout le concept de « Bougez vert », l’émission que Gérald présente sur Ushuaia TV. Il y partage depuis dix ans ses bons plans et idées de sorties 100% nature (Expos, cinés, musées), mais surtout « ses bouts de France », ses coups de cœur rencontrés ou découverts au fil de ses pérégrinations régionales. Les gorges de l’Ardèche, le jardin Maria-Serena à Menton, la réserve naturelle du Néouvielle dans le parc national des Ecrins, le petit train de la Rhune au Pays basque, le château de George Sand à Boussac, La Brenne, La Sologne, la Cité du Mans, les Moulins à vent d’Ouessant, la baie d’Ecalgrain, le rocher du Mont-Saint-Michel, la forêt de pins maritimes au Touquet, Versailles et ses jardins…Que de paysages parcourus, que de balades, d’expéditions et de randonnées testées et proposées depuis toutes ses années !

Eh bien justement. Dix ans cela se fête ! À l’occasion de cette décennie écoulée, tel un cadeau d’anniversaire, Gérald livre sa toute nouvelle aventure : celle d’un livre co-écrit avec Emilie Villeneuve-journaliste également pour « Bougez vert » - dans lequel il y condense toutes ces idées d’escapades, richesses incontestées de la France. À quatre mains, ils y racontent histoires et anecdotes, y donnent des conseils et y font redécouvrir notre beau pays et ses contrées, ainsi que son patrimoine sous une perspective différente. Alors, « bougez-vous » ! Le temps de 285 pages, Gérald et Emilie vous emmènent en excursion célébrer le tourisme vert. Joyeux anniversaire !

« Bougez vert ! » par Gérald Ariano et Emilie Villeneuve - Editions du Chêne – 29,90 euros



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3484

Inauguration du Centre Jonathan K.S. Choi pour la Promotion du Patrimoine Culturel

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 18 oct., 2018 23:35:43
VÉRONIQUE YANG

Grâce à l'Institut du Monde Arabe et le soutien de l'homme d'affaire Jonathan Choi, président du conglomérat chinois Sun Wah, l'exposition "Cités Millénaires, voyage virtuel de Palmyre à Mossoul" offre aux visiteurs la possibilité de découvrir en réalité virtuelle des lieux mythiques détruits ou en danger suite aux nombreux conflits qui ont sévi au Moyen- Orient, détruisant massivement le patrimoine arabe.

Pour cette expérience inédite, l'IMA s'est associé pour la première fois à l'un des leaders mondiaux de la création de jeux vidéo Ubisoft. La société, qui a réalisé la série "Assassin's Creed"est très investie dans les travaux de sauvegarde numérique du patrimoine; c'est pourquoi, elle s'est vouée à exploiter des données de l'Unesco via les technologie émergentes et de l'Iconem dont certaines sont acquises à partir de drones et de l'utilisation de la photogrammétrie, tout comme d'autres sur le terrain.

Iconem a été fondé en 2013 pour contribuer à la conservation du patrimoine mondial en le numérisant pour le préserver. Les modèles 3D facilitent le travail des experts et plongent le public dans la diversité culturelle grâce aux expositions et expériences immersives. La mission pour le patrimoine menacé est née à la période où le co-fondateur et président, Yves Ubelmann, se trouvait en Syrie, Iran, Afghanistan et Pakistan. Il y a travaillé de 2006 à 2010 en tant qu'architecte au moment où personne ne pensait à documenter les endroits dégradés, détruits ou en voie de disparition rapide. Après avoir créé sa fondation, il est retourné dans ces pays touchés par les guerres et Daesh. Parmi ces sites, il en a sélectionné quelques uns dont Palmyre, Alep et Damas en Syrie ou Mossoul, Khorsabad et Samarra en Irak.

Ubisoft, de son côté, s'intéresse aux travaux de sauvegarde numérique du patrimoine et les a appliqués dans le cadre de l'exposition "Cités Millénaires.." Grâce à un casque, le visiteur se retrouve transporté au coeur de six sites emblématiques: Le temple de Baalshamin à Palmyre et le souk d'Alep en Syie; Le souterrain de Nabi Younes, L'église Notre-Dame de l'Heure et la Mosquée Al-Nouri à Mossoul en Irak; La Basilique de Leptis Magna en Libye. Il peut se déplacer dans les 9 m² alloués à cette expérience et se sentir dans le cadre des sites comme s'il était sur place.

L'exposition "Cités Millénaire" fait partie des cinq projets (Réhabilitation du Tombeau des Askia à Gao au Mali; Evaluations pour la réhabilitation du Musée de Mossoul et reconstruction du monastère de Mar Behnam en Irak; Un programme de formation sur l'architecture de terre), soutenus en juin dernier par l'ALIPH (Alliance Internationale pour la protection du Patrimoine dans les zones en Conflit),créée l'an dernier à l'initiative de la France et des Emirats arabes unis.

Le patrimoine culturel est devenu une cible, particulièrement au Moyen-Orient et au Sahel mais aussi dans tous les lieux visés par les groupes terroristes comme au Pakistan ou en Afghanistan. L'Arabie Saoudite, la Chine, la France, les Emirats arabes unis, Koweit, Luxembourg et le Maroc ont été les premiers pays donateurs, tout comme la Fondation Andrew W. Mellon, les autorités suisses et deux donateurs privés. De plus, le rôle de l'ALIPH est reconnu par le conseil de sécurité de l'ONU pour la protection du patrimoine sur le terrain en lien avec des organisations internationales comme l'Unesco. De futurs appels à projets vont être lancés dans la formation, l'inventaire de collections muséales, la lutte contre le trafic illicite, la reconstruction des monuments et la restauration, la création de villes refuges...L'ALIPH bénéficie d'un fonds de 76 millions de dollars de promesses de dons. Elle s'appuie sur la technologie numérique et la numération en 3D.

Mardi 16 octobre, le Dr Jonathan Choi, Président du conglomérat chinois Sun Wah et Jack Lang, Président de l'Institut du Monde Arabe ont inauguré le Centre Jonathan K.S.Choi pour la Promotion du Patrimoine Culturel, officialisant le partenariat rendu possible grâce à l'ambassade de France en Chine, entre le conglomérat et l'IMA; l'exposition "Cités Millénaires, Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul"en est la première étape et a bénéficié d'un soutien de 500 000 euros de la part de Sun Wah qui soutient d'autres projets éducatifs et culturels à travers le monde dont l'Ecole nationale supérieure des Beaux Arts (ENSBA) de Paris qui a reçu un don d'un million de dollars en 2016 ou le Festival Croisements, premier festival étranger en Chine et plus grand festival français à l'étranger avec un mécénat d'environ 100 000 euros par an entre 2017 et 2019...

Le groupe familial Sun Wah a été fondé à Macao en 1957 par le père du président actuel. A l'époque, il était spécialisé dans la transformation, le commerce et la distribution de fruits de mer. Depuis la reprise du groupe par Jonathan Choi en 1976, les activités se sont diversifiées autour de 7 branches d'activités principales dont l'agroalimentaire, l'immobilier (hôtels, centres commerciaux, immeubles résidentiels), les services financiers (participation dans des groupe dont le canadien Kingsway International, développement de logiciels et d'applications industrielles notamment avec des universités chinoises), les infrastructures (autoroutes) et les médias (distribution de films, développement de cinémas). La Fondation est née à l'aube de années 70, investissant dans des projets éducatifs aussi bien en Chine, Hong Kong et Macao qu'à l'étranger comme dans le Michigan avec la création de 2 centres (1 en Chine et l'autre aux USA), au Vietnam depuis 2011, au Royaume Uni. En 2005, la 3è International School, inspirée par la méthode Montessori a été créée à Pékin. Elle dispense un enseignement bilingue anglais-chinois à des enfants étrangers de la maternelle au CP. En 2017, l'école 3E a été transférée au Lycée français international de Pékin.

Le Dr Jonathan Choi est très engagé pour la culture française, tourné en permanence vers les autres pays. C'est pourquoi l'IMA est très fier que Sun Wah ait accepté de s'associer à ses actions en favorisant les échanges entre Orient et Occident et que la fondation soit le mécène principal de l'exposition" Cités Millénaires, Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul".

L'inauguration du Centre Jonathan K.S.Choi pour la Promotion du Patrimoine Culturel dans les locaux de l'IMA a lieu en pleine semaine asiatique en France avec la venue du Président coréen Moon Jae-in et celle du premier ministre japonais Shinzo Abé. D'autres projets sont à l'étude grâce à ce partenariat dont celui consacré à la route de la soie pour 2020.

Le président de la République s'est rendu mardi soir à l'IMA et a rencontré les partenaires de l'exposition, M. Jack Lang et M. Jonathan Choi; il était accompagné du ministre de la culture fraîchement nommé, M. Frank Riester et du député de Paris, président du groupe LREM à l'Assemblée, M.Gilles Le Gendre; Mme Aurélie Clémente- Ruiz, commissaire de l'exposition leur a fait découvrir ce voyage virtuel au travers de projections géantes sur Mossoul, Alep, Leptis Magna et Palmyre mais aussi des reconstitutions en 3D.

L'expoition se tient à l'Institut du Monde Arabe du 10 octobre 2018 au 10 février 2019. Il est aussi possible de participer à des visites guidées du 10 octobre au 30 décembre ainsi qu'à des ateliers d'écriture et de création en famille .




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3481

Accord parfait

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 16 oct., 2018 23:03:35
DAPHNÉ VICTOR

Depuis tout jeune, il se rêve en compositeur de musiques de films. Alors, le pianiste quelque peu farfelu, mais plein de « doigté » qu’il est devenu, nous fait son cinéma. Son parcours dans la pub, ses animations dans les piano-bars, ne l’ont en rien éloigné de sa passion pour les bandes originales de films, bien au contraire. Car ce sont elles qui font la force d’un long métrage et en orientent l’esprit d’une scène et son interprétation. Alors, dans une balade poétique et mélodieuse, le chef d’orchestre qu’il aurait eu plaisir à être, nous dirige, non sans note d’humour, dans son univers de compositeur. Son vaste clavier (compositeurs classiques, standards du 7ème Art, jazz, variétés …) nous donne la mesure sur ses inspirations et ses envies musicales. La « portée » de l’émotion fait ses gammes avec une dextérité déconcertante pendant 1h15 sans aucun bémol sur l’octave de la théâtralité et bat la mesure au rythme d’un soliste extravagant de virtuosité.

« Piano Paradiso », un spectacle musical cadencé plein d’originalité, de fantaisie, de subtilité, de finesse et d’humour orchestré par Alain Bernard et Gil Galliot, mis en scène par Gil Galliot – Une partition qui fait vibrer la corde toute en nuance tous les lundis à 19h30 jusqu’au 17 décembre aux Déchargeurs (Paris 1er) – Réservations : 01 42 36 00 50 – www.lesdechargeurs.fr




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3470

Nuit Noire après Nuit Blanche

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 14 oct., 2018 19:56:49
VÉRONIQUE YANG

Le "Jour de la Nuit" est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé, cette année c'est le 13 octobre.

Créée il y a 10 ans par l'association citoyenne nationale de protection de l'environnement "Agir pour l'Environnement", "Le Jour de la Nuit" rassemble des acteurs pleinement engagés et voués à cette cause. Manifestation unique en France, le "Jour de la Nuit" s'applique dans tout le pays pendant une soirée et une nuit afin de sensibiliser la population à la pollution lumineuse qui influe sur le climat. Elle rassemble 24 structures nationales issues de domaines divers (environnement, astronomie, énergie, éducation, collectivités locales...) parmi lesquelles on compte,

Dans de nombreuses grandes villes françaises (Paris, Montpellier, Grenoble, Metz, Besançon, Belfort, Colmar, Vincennes ou Epinal....) on a remarque une extinction de l'éclairage public.

A Paris, les monuments de la ville sont restés dans la pénombre à l'exception de la Tour Eiffel qui accueille tard ses clients et de la Butte Montmartre où se déroulaient ce week-end les vendanges, ceci pour une question de sécurité. Les mairies dont l'Hôtel de Ville, les églises, les ponts et les lieux emblématiques de la ville sont restés éteints toute la nuit,, les Invalides, les Champs-Élysées, l’Arc de Triomphe, le Petit Palais, l’opéra Garnier et le canal de l’Ourcq.

Balades nocturnes ; observations des étoiles ;sorties dans la nature et extinctions des lumières étaient au programme de cette Nuit Noire.

Nuit Blanche est une manifestation qui fête sa 17ème édition cette année au coeur de la nuit parisienne. A cette occasion, près de 80 projets artistiques ont été offerts au public gratuitement durant toute la nuit. Elle propose également l'ouverture nocturne des musées, d'institutions culturelles et autres espaces Pour sa 17e édition, la direction de Nuit Blanche était placée sous la direction de Gael Charbau qui avait imaginé 4 parcours qu'il avait nommé constellations: Ile St Louis, Invalides, La Villette et Porte Dorée. De plus, sur proposition d'Anne Hidalgo, le Conseil de Paris a attribué la citoyenneté d'honneur de la Ville et a dédié cette édition à Oleg Sentsov , emprisonné en Sibérie, où il purge une peine de vingt ans après avoir été enlevé et torturé. En mai dernier, il a entamé une grève de la faim pour réclamer sa libération et celle des 70 détenus politiques ukrainiens en Russie.

Constellation Ile St Louis

Au Collège des Bernardins, on pouvait découvrir une installation monumentale d'Abdelkader Benchamma qui a transformé la grande nef, pour célébrer le 10ème anniversaire du lieu, avec d'immenses formes abstraites envahissant le sol pour rejoindre les lignes architecturales. S'en suivait une promenade inédite dans les rues moyen-âgeuses de l'Ile St Louis qu'Edgar Sarin et Mateo Revillo avaient isolée afin de la transformer en une sculpture reliée à la ville par les ponts. On retrouve 300 femmes et hommes dans cette oeuvre représentant divers corps de métiers( boulanger, médecin, enfant, architecte, musicien ou barman...)Ils acheminaient des objets réalisés en argile, pétales de fleurs, sel et paille depuis le quai d'Anjou où siège le syndicat patronal des boulangers du Grand Paris vers l'école élémentaire située près de l'église en passant par les quais bas de l'Ile St Louis et la bibliothèque polonaise, quai d'Orléans. Puis direction Hôtel de Ville où la Maire de Paris et son adjoint en charge de la culture, Christophe Girard ont procédé au lancement officiel aux côtés de Gael Charbau, directeur artistique de l'événement. Le périple passait par la Cité des Arts et enfin les Halles, à la Canopée. Tout ceci réalisé grâce à l'aide de l'école professionnelle supérieure d'art graphique de la ville de Paris.

Constellation des Invalides

Réalisé par le Studio UY077 en mai dernier pour la biennale de Dakar ayant reçu un grand succès, le projet du "Super Kilomètre" de Félicie d'Estienne d'Orves, réalisant sous terre la course du soleil a été reconduit pour la Nuit Blanche aux Invalides avec la traversée de grands monuments tels le Musée de l'Armée, le sous-sol des Invalides, le Pont Alexandre III, le Palais de la Découverte et une partie du Grand et du Petit Palais. En se rendant ensuite au Théâtre de la Ville/Pierre Cardin, le public a pu découvrir des chorégraphies Jamila Johnson Small.

Constellation de la Villette

Le Parc de la Villette était ouvert toute la nuit pour toute la famille, A cet effet, les enfants pouvaient rester à la Cité des Enfants et à Little Villette où ils apprenaient à partager de nouvelles activités pendant que les parents partaient à la découverte des programmes culturels répartis sur l'ensemble du parc de la Philarmonie à la Cité des Sciences. Ils ont pu découvrir le geyser extraterrestre de Fabien Léaustic et profiter de la musique et des jeux de lumière.

Constellation de la Porte Dorée

C'est dans le Bois de Vincennes que la dernière constellation s'est déroulée en commençant par une danse sensorielle débutée par des enfants et des robots, proposée par le danseur chorégraphe Minh Cuong Castaing pour se terminer au parc zoologique, près du Grand Rocher des années 30 en passant par le Palais de la Porte Dorée cité de l'histoire des immigrations puis les rives du Lac Daumesnil.

Dix jours avant le lancement et jusqu'au 15 octobre, une oeuvre du type de ce que propose Nuit Blanche, The Tropicool Company, a investi le hall 2 dans la grande verrière de la Gare de Lyon; Une grande sculpture d'un squelette de flamant rose plane dans un ciel d'autocollants colorés au son d'une musique inattendue , tout en surprenant les passants.







  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3464

Le change est donné

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 13 oct., 2018 16:43:37
DAPHNÉ VICTOR


Henri Bordier est un homme marié. En l’espace d’à peine quinze jours, il apprend qu’il est père de deux filles âgées respectivement de 18 et 20 ans. La première annonce avait fait l’effet d’un Tsunami sur sa femme.

A deux doigts de demander le divorce, il est évident qu’elle le fera cette fois-ci. Il souhaite donc lui cacher l’existence de cette seconde paternité. Mais pas si simple lorsque son appartement a été cambriolé, que sa voisine tête de linotte plus qu’envahissante et pleine de bonne volonté qui enchaîne les boulettes décide de s’en mêler et que sa belle-mère comédienne ne pense, après dix ans d’absence, qu’à faire son grand retour avec un seul en scène. Une succession de quiproquos dans une confusion totale et un débordement incontrôlé de mensonges lui font perdre pied.

Inexorablement, il s’enfonce. Lâche, maladroit, fanfaron, il n’a pourtant qu’une seule peur : celle de perdre sa femme. Alors, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Qui, finalement, tire réellement les rênes de cette situation rocambolesque ? Qui manipule qui ? Car le plus menteur de tous n’est pas forcément celui qui semble être le plus évident …

« C’est pourtant simple », une pièce déjantée pour une histoire folle, celle d’un homme face à quatre femmes, où les rebondissements s’enchaînent pendant 1h20. Un premier essai de boulevard réussi pour Sophie Brachet, mis en scène par Lug Hamett – Avec Marion Game, Geneviève Gil, Virginie Stevenoot, Elisa Azé et Emmanuel Veily - Théâtre Edgar (Paris XIVème) - Du mardi au samedi à 19h00 ou 21h00, en alternance 1 semaine sur 2 et les dimanches à 17h30, en alternance 1 semaine sur 2 - Réservations : 01 42 79 97 97



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3461

Embarquement immédiat

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 12 oct., 2018 00:14:35
DAPHNÉ VICTOR

Vous rappelez-vous les paroles chantées par Sheila ? « Ce soir pour la première fois, mes parents m'ont enfin permis d'inviter des amis chez moi. C'est ma première surprise-partie ». Eh bien, Tatie Jambon, elle, elle a décidé d’inviter les petits, mais aussi les grands, à une … rêve-party. Et qui pour interpréter ce personnage haut en couleur au surnom attribué par ses propres nièces ? La diva pétillante au franc-parler Marianne James.

Pour la première fois, l’extravertie cantatrice « pop » à la chevelure blond Marilyn, ose le spectacle musical pour enfants, inspiré par deux livres-CD jeunesse « Tous au lit » et « Tous heureux » co-écrits avec Valérie Bour. Celle qui jusqu’à ses 14 ans se voyait devenir bonne sœur, embarque le public, aidée de ses deux co-pilotes musiciens Sébastien Buffet (percussions et chœurs) et Philippe Begin (guitare et chœurs), à bord d’Air Licorne 380, un vol où il est interdit de ronchonner. La destination ? Le bonheur au pays des rêves. Le voyage « en chanté » sans escales, se fait au son de la bossa, de la samba, du jazz, de la pop et de l’électro. Un vol musical de 60 minutes avec pour seules turbulences, celles de messages engagés, sans doute beaucoup trop. En effet, bien que que son public soit jeune, les chansons de la charismatique Marianne dénoncent. Du 100% sans filtre. Du Marianne James ! Comme elle le confiait au magazine Tribu Move « C’est vrai que ce conte musical est très LGBTI+ et c’est assumé ! On prône le droit à la différence et on souhaite casser les modèles car, mon Dieu, que les enfants sont normatifs ! (…) Je veux faire sauter les idées qu’on leur a inculquées : le rose pour les filles et le bleu pour les garçons ». Lutte contre les genres et la différence, amour universel … il n’est pas certain que nos petites têtes blondes comprennent tous les propos connotés et toutes les allusions faites dans ce voyage original, quelque peu « nuageux », mais il les mènera à bon port ; celui du bal des petits lits blancs.


« Tatie Jambon », un concert musical décalé de Valérie Bour et Marianne James avec Sébastien Buffet, Philippe Begin,Marianne James – Théâtre de la Grande Comédie (Paris IXème ) – Dès 4 ans – Jusqu’au 4 novembre, les mercredis, samedi et dimanches à 11h – Réservations : 01 48 74 03 65




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3459

Toute la vérité, rien que la vérité !

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 10 oct., 2018 22:06:12
Daphné VICTOR

Caroline Vigneaux plaide coupable. Son crime ? Vouloir faire rire et y arriver ! Après huit années de bonnes et loyales plaidoiries pour un cabinet américain spécialisé en droit des affaires, l’ex-avocate a préféré sans commune mesure le barreau à la scène. Son choix parle de lui-même. Elle fait aujourd’hui partie de la nouvelle génération d’humoristes. Et qui plus est, solidarité féminine oblige, plus qu’une tête bien pleine, c’est une belle plante !

La perfectionniste revient avec un troisième spectacle. Après avoir été une fée qui a quitté la robe, la voici, tout comme Ève et Blanche Neige qui croque la pomme. Et pour la mordre, elle y va à pleines dents ! Boom bada boom. Caroline se lâche. Ça fuse, ça vanne et ça claque ! Tout ça au second degré. Et nous, toujours solidarité féminine oblige, on aime ça ! Car Messieurs « les grosses pommes d’Adam », soyez prévenus. Son show féministe prône la parité des sexes et la cause des femmes. Vive le girl power ! Alors pendant 1h30, Caroline Vigneaux case mythes et croyances. Exit la légende des « culs nus ». Elle ose les références bibliques avec un regard très actuel et revisite sans tabou l’histoire de l’humanité et la condition de la femme à travers les siècles. La génèse d’Adam et Ève en prend un coup. Qui aurait pu penser que la soumission de la femme viendrait d’une malédiction divine causée par la pomme ? C’est ainsi que la quadra quelque peu nostalgique de l’époque où elle exerçait, se lance dans une apologie où elle « épluche » tout à la sauce féminine versus temps modernes. Avortement, port de la jupe, droit de vote, accès aux grandes écoles, devoir conjugal, sites de rencontres, masturbation, éjaculation. À elle, l’arbre de la connaissance et d’en conclure que Jésus en fin de compte avait deux pères et que Marie était la première GPA. Vous qui pensiez tout savoir, vous allez découvrir la vérité vraie en mode vannes incisives, crues et affutées à souhait. Alors, prêt à mordre vous aussi dans le fruit défendu ?

« Caroline Vigneaux croque la pomme » un seul en scène vitaminé de Caroline Vigneaux – Palais des Glaces (Paris Xème) jusqu’au 31 décembre du mardi au samedi à 21h00 – Réservations : 01 42 02 27 17



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3456

François Feldman, de retour et plus « vivant » que jamais !

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 09 oct., 2018 20:55:54
Daphné VICTOR

Ah les années 80 ! Un vrai boom surtout musical riche en découvertes avec l’arrivée de nouveaux sons et de nouvelles icones (Mickaël Jackson, Madonna, George Mickael…).

La variété française n’a pas été en reste. Les années 80 sont synonymes de tubes intemporels en tout genre qui ont permis à certains artistes d’écrire leur légende. Les années 80 ce sont des audaces capillaires assumées notamment par Desireless qui en a fait sa marque de fabrique, des looks colorés qui n’ont pas échappé au groupe Début de soirée ou encore des maquillages prononcés à la Jeanne Mas.

Les années 80, c’était la belle époque où l’on chantait. Presque quarante ans après, l’engouement n’a pas pris une seule ride. Le « vent de folie » continue de souffler. On n’arrête pas de chanter « ce refrain qui nous plait ». Merci aux artistes, merci aux chansons rythmées qui mettent en joie, merci à la tournée « Star 80 » et merci au film du même nom.

Dans les artistes qui ont marqué cette période, impossible de ne pas citer François Feldman. Avec pas moins d’une dizaine de tubes à son actif (« Rien que pour Toi », « Joue pas », « Les valses de Vienne », « Joy », « Rien que pour toi », …), les ventes de ses disques se comptent en millions. Aujourd’hui encore, on n’a de cesse de les entonner dès que la télévision ou la radio les diffusent.

La disparition de sa mère, puis de celle de son père, additionnées à sa séparation d’avec sa compagne de l’époque et de l’impitoyable cruauté de l’univers du showbiz l’avaient contraint à quitter Paris. Mais pour ses fans, le sentiment d’un éloignement durant toutes ces années ne s’est jamais fait ressentir.

Et pourtant, cela faisait quatorze ans qu’il n’avait pas sorti de nouvel opus et qu’il s’était, en solo, absenté de la scène musicale. Âgé de 60 ans, cheveux légèrement grisonnants qui n’ont en rien entaché sa superbe, le chanteur est donc enfin de retour. Il l’a annoncé lui-même sur sa page Facebook : « Après 14 ans de silence, je suis très heureux de vous présenter mon nouvel album studio « Vivant » maintenant disponible sur ITunes et toutes les plateformes. Comme promis, il est en fabrication pour la vente physique ».

Et d’ajouter pour ses fans : « Je ne vous remercierai jamais assez de votre soutien… J’espère qu’il vous plaira. J’y ai mis toute mon âme et mon amour… » Car c’est entre autres, par amour pour son public avec lequel il a tissé un lien fort que François Feldman a décidé de remonter sur scène.

Alors quid de cet album 100% live travaillé à distance dont ont peu déjà apprécier « You want every night » et « Be my bro » (feat Florence François et Pedro Castano) ? Des nouveaux titres bien-sûr portés par les thèmes de l’amour, de la tendresse, de l’émotions, de l’amitié, de la famille, du rêve, des souvenirs, mais aussi des standards revisités, le tout sur un son très actuel aux sonorités funky. Feldman a fait du Feldman. Ça bouge, ça danse, ça chante. Grâce à la technologie numérique, il n’a pas eu à se déplacer de chez lui. « J’ai envoyé toutes mes chansons à Kamil Rustam, un ami de vingt ans, par internet à Los Angeles. Ensuite, il a enregistré les guitares chez lui, puis le mix a été réalisé à Londres. J’ai fait les basses et les chœurs dans mon studio », confiait-il a France Dimanche. Et d’ajouter : « C’est une nouvelle expérience qui me simplifie la vie ».

Car la vie, il la croque désormais à pleines dents. Celui qui caracolait en tête du Top 50 au milieu des années 80, vit désormais près de Nice et n’est plus un cœur à prendre. À nouveau « amoureux fou » tout semble sourire au chanteur populaire. On comprend mieux pourquoi, en bon « vivant », il se sente plus « vivant » que jamais !

« Vivant, par François Feldman, sorti chez Joy Music, disponible en digital et sur commande.

En tournée dans toute la France à partir du 9 février 2019 – Réservations en points de vente habituels.







  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3455
« PrécédentSuivant »