JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"Marée populaire" contre la politique d'Emmanuel Macron et son gouvernementActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 26 mai, 2018 23:37:18

GABRIEL MIHAI
Blog image

Colère sociale dans les rues françaises pour dénoncer la politique d'Emmanuel Macron.

Des milliers de personnes ont défilé samedi dans les rues de Paris et en province avec l'espoir de former une «marée populaire» contre la politique d'Emmanuel Macron. Le président français a prévenu par avance que «ça ne l'arrêtera pas».

Les anti-Macron voulaient relancer la contestation contre le gouvernement ce samedi 26 mai 2018, partout en France, des dizaines de milliers de manifestants se sont retrouvés pour une "grande marée populaire". L'appel à la mobilisation était lancé dans plus d'une soixantaine de villes, les organisateurs étaient une quarantaine : associations, syndicats et on a vu notamment la CGT défiler aux côtés de partis politiques pour la première fois depuis vingt ans.

Cette «super fête à Macron», dixit Jean-Luc Mélenchon, a rassemblé 250.000 personnes dans le pays, dont 80.000 à Paris, selon la CGT. La préfecture de police en a dénombré 21.000 à Paris, 31.700 personnes, selon le comptage effectué par le cabinet Occurrence pour un collectif de médias, dont RTL, France Bleu, Le Figaro... etc. Les manifestants ont défilé à l'appel d'une soixantaine de syndicats (CGT, Solidaires, Sud PTT, Unef...), partis politiques (La France insoumise, PCF, EELV, Générations, NPA...) et associations.

Le 5 mai, la manifestation baptisée "fête à Macron" à l'appel du député insoumis François Ruffin, avait rassemblé 38.900 personnes à Paris, toujours selon Occurence.

La diversité des causes s'illustrait dans les slogans chantés par les manifestants - retraités, personnel hospitalier, chercheurs, salariés d'Air France ou d'Aéroports de Paris - rassemblés dans le centre de Paris, entre gare de l'Est et Bastille. «Macron, méprisant de la République», brocardait une pancarte ciglée PCF représentant Emmanuel Macron en monarque. «Mai 1968, Mai 2018: 50 fois plus de raisons de se révolter», affichaient des autocollants de Lutte ouvrière.

Dans une ambiance bon enfant, entre 5000 (police) et 8000 personnes (organisateurs) ont défilé à Toulouse sous des bêlements de prétendus moutons, autour d'une pieuvre géante à l'effigie d'Emmanuel Macron, brandissant une étiquette de «fainéant», «cynique», «cheminot, »artiste«, »précaire«, »soignant« ou »retraité«. »Il était un petit Macron, il était un petit Macron, qui n'avait ja-ja-jamais galéré...«, a chanté à Grenoble le cortège de manifestants (1900 selon la police). Ils étaient 2500 à Montpellier, 1500 à Strasbourg, 1200 à Lyon, selon la police.

Face au gouvernement, «formez ce front populaire dont le peuple a besoin», a exhorté Jean-Luc Mélenchon sur le Vieux-Port à Marseille, avant de défiler. «Ne comptez que sur vous, il n'y aura pas de sauveur suprême», a lancé le chef de file des Insoumis et député des Bouches-du-Rhône, juché sur une caisse en bois. «Il faut que la tête dure de Monsieur Emmanuel Macron entende ce message du peuple populaire, comme on dit». Dans la cité phocéenne, où les écarts de chiffres sont toujours grands, la police faisait état de 4200 manifestants. La CGT évoquait une mobilisation en hausse avec 65.000 manifestants, contre 58.000 le 14 avril et 45'000 le 22 mai.

À Avignon (Vaucluse), ils étaient plusieurs centaines. À Chambéry (Savoie), on estimait le cortège à un millier de personnes. À Périgueux (Dordogne), 800 manifestants sont descendus dans les rues, idem à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et à Valence (Drôme). À Belfort, près de 300 personnes ont répondu à l'appel au rassemblement et ils étaient environ 200 à Mont-de-Marsan. "Ce n'est pas une marée, c'est une vaguelette" constatait un manifestant landais désappointé.

Pour le numéro un communiste Pierre Laurent, défilant à Paris, "la colère sociale est en train de monter« face à un pouvoir " qui n'écoute personne dans un système monarchique".

La CGT était très représentée dans le cortège avec ses pancartes, ballons et drapeaux rouge. Elle s'est mobilisée pour «une autre politique sociale car la politique pour les riches ça suffit!», selon Philippe Martinez, son secrétaire général.

39 personnes ont été interpellées en début et pendant la manifestation du samedi 26 mai à Paris, en marge du défilé contre la politique d'Emmanuel Macron qui doit rejoindre la place de la Bastille.

Des dizaines de personnes vêtus de noir, les "blacks blocs", ont du être dispersées par les forces de l'ordre près de la place de la Bastille. Ils s'attaquaient à des vitrines, notamment celle d'une banque, et invectivaient les policiers qu'ils croisaient. Des jets de projectiles ont aussi été constatés. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a confié sur BFMTV que "sept membres des forces de l'ordre avaient été légèrement blessés".

Selon la préfecture de police, 39 personnes ont été arrêtées en marge et pendant la manifestation, dont 26 ont été placées en garde à vue, notamment pour port d'arme, rébellion ou participation à un groupement en vue de commettre des violences.




"Marches pour Jésus" dans sept villes samedi en FranceActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 26 mai, 2018 18:52:34

GABRIEL MIHAI
Blog image

La 18e édition de Marche pour Jésus a eu lieu aujourd'hui à Paris, Strasbourg, Toulouse, Lille, Marseille, Metz, Montpellier.

Des milliers de protestants évangéliques sont réunis ce samedi dans les rues de sept villes de France dans le cadre de "marches pour Jésus", prières, musique, danse, des initiatives de fierté chrétienne qui fêtent leurs 31 ans dans le monde.

Nées en 1987 à Londres, ces manifestations ont progressivement essaimé, à la faveur du dynamisme des Eglises évangéliques, qui rassemblent environ 600 des 800 millions de protestants de la planète, après la Réforme de Luther. Depuis, les « Marches pour Jésus » rassemblent chaque année des millions de croyants dans le monde.

Dans la République laïque, contrairement aux idées reçues, les prières ou processions de rue sont tolérées si elles ne troublent pas l'ordre public, tout aussi comme dans le cas "marche des fiertés".

Face aux centaines de milliers voire millions de fidèles qui marchent chaque année en Afrique ou sur le continent latino-américain, singulièrement au Brésil, la France, où l'initiative en est à sa 18e édition, reste un petit poucet.

La première « Marche pour Jésus » a eu lieu à Paris en 1991, après quelques initiatives similaires. Parmi ses initiateurs, on trouve Johan Sode (premier président), Robert Cau (vice-président), Judith Robertson, Jacques Barbero, Nicolas Guiet, qui ont posé les jalons de ce témoignage en France. Les manifestations ont été reprises en main en 2012 par une nouvelle organisation, la Fédération Marche pour Jésus France.

À Paris qu'ont eu lieu le plus grand nombre de marches, mais ont été organisées également, de façon régulière à Strasbourg (depuis 2000), Bordeaux (depuis 2005), Nantes (depuis 2008) et Lille (depuis 2008), ou occasionnelle (Toulouse, Marseille, Belfort, Nice, etc.) .

Environ 15.000 fidèles sont réunis cette année à Paris, à Place Félix Éboué, Strasbourg, Toulouse, Lille, Marseille, Metz, Montpellier, les manifestants n'ont pas de revendication religieuse ou autre. Ils veulent simplement, de manière non institutionnelle, aller à la rencontre de leurs concitoyens pour témoigner ensemble et publiquement de leur foi et de leur espérance.

Les cortèges des "marches pour Jésus" sont connus pour leur dimension fervente, joyeuse voire effusive, avec des manifestants d'origines et de confessions diverses, en particulier issus des courants pentecôtistes et charismatiques.




Renvoi …d’ascenseur - un message universel de partage, de tolérance et du savoir vivre ensembleActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 26 mai, 2018 11:22:12

Daphné VICTOR
Blog image

Juliette n’avait pas prévu de se retrouver coincée au deuxième sous-sol de la société de son mari un vendredi soir et encore moins avec Moctawamba, un technicien de surface. C’est le choc des catégories sociales. Une rencontre improbable entre deux individus que tout oppose culturellement. Elle, la citadine snobinarde, stéréotype de la bourgeoise, la mère délaissée névrosée, insomniaque et hystérique de surcroit qui ne jure que par les grandes marques, se retrouve face à un homme modeste, impassible, quelque peu moralisateur, un sage d’origine africaine, poète à ses heures. Et pourtant, ce huis clos de trois jours imposé dans cet ascenseur va les contraindre à s’écouter, à s’accepter, à faire fi de leurs a priori et de leurs propres peurs. Leurs masques tombent. Leurs différences se resserrent alors que leurs regards sur eux, s’ouvrent. Un message universel de partage, de tolérance et du savoir vivre ensemble.

« Voyage en ascenseur » une comédie chargée d’humanité, de tendresse et d’amour de Sophie Forte mise en scène Anne Bourgeois interprétée avec maestria par Corinne Touzet et Jean-Erns Marie-Louise dont les rôles sont poignants et saisissants – Théâtre Rive Gauche du mardi au samedi à 21h, matinée le dimanche à 15h00 - Réservations : 01 43 35 32 31



UE: un premier compromis pour une réforme du droit d'auteur franchit un capEurope et L'UE

Posté par IMPACT EUROPEAN 26 mai, 2018 10:25:16

GABRIEL MIHAI
Blog image

Les 28 de l'UE sont parvenus vendredi, malgré l'oppositionde l'Allemagne,à un premier compromis en vue de réformer le droit d'auteur, afin que les plateformes rémunèrent mieux les éditeurs de presse et artistes pour leurs productions en ligne.

"Cela a duré longtemps, mais le processus d'adoption de la proposition de directive "droit d'auteur" vient d'être franchi. La présidence bulgare de l'UE a désormais le mandat pour démarrer des négociations avec le Parlement européen", a tweeté une porte-parole de la représentation permanente bulgare auprès de l'UE, Elitsa Zlateva. Le Parlement européen n'a cependant toujours pas arrêté sa position en la matière. Il devrait le faire au plus tôt en juin.

Réunis vendredi à Bruxelles, les ambassadeurs des 28 pays de l'Union ont réussi à s'entendre à la majorité qualifiée sur un texte de compromis présenté par la Bulgarie, qui assure la présidence tournante semestrielle de l'Union.

La réforme du droit d'auteur est la cible de critiques, de la part des plateformes mais aussi des États-membres du nord de l'Europe et d'eurodéputés de tendance libérale, et de certains juristes, qui lui reprochent de favoriser les groupes de presse les plus connus au détriment des médias indépendants et des startups et de risquer d'entraver la liberté d'expression.

Proposé par l'exécutif européen, ce droit voisin devrait permettre aux journaux, magazines, mais aussi aux agences de presse comme l'AFP, qui s'estiment pillés de leurs contenus par les agrégateurs d'information comme Google News, de se faire rémunérer.

La CCIA (Computer & Communications Industry Association), un lobby des plateformes numériques, s'est immédiatement insurgée contre le texte adopté "qui provoquera", selon elle, "des dommages irréparables aux droits européens fondamentaux, à l'économie, la compétitivité et la créativité".

La ministre française de la Culture, Françoise Nyssen, s'est aussitôt réjouie de ce "premier résultat" après 18 mois d'âpres négociations.

L'arrivée d'internet a en effet mis à mal le modèle économique traditionnel de la presse, les éditeurs voyant s'effondrer leurs ventes papier et leurs recettes publicitaires.

"L'accord acte la création, au niveau européen, d'un droit voisin pour les éditeurs de presse, permettant d'assurer une rémunération juste et spécifique lors de la réutilisation en ligne de leurs productions, y compris les courts extraits", s'est félicitée Mme Nyssen dans un communiqué.

Seconde pomme de discorde sur laquelle les 28 ont accordé leur violon: la proposition de la Commission d'obliger les plateformes de partage de vidéos, comme YouTube ou Dailymotion, à déployer des technologies permettant de détecter automatiquement des chansons ou des oeuvres audiovisuelles identifiées par les titulaires de droits et devant être soit autorisées, soit supprimées.

L'objectif étant de renforcer la capacité des titulaires de droits à négocier et à être rémunérés pour l'exploitation en ligne de leurs contenus.

"Le texte renforce la capacité des créateurs à être rémunérés par les plateformes numériques qui exploitent leurs œuvres. Ces dernières, qui invoquaient jusqu'à présent leur statut de simple - hébergeurs - de contenus postés par les utilisateurs, sont désormais reconnues responsables en matière de droit d’auteur", a souligné la ministre française.

Sur la rémunération, la demande de l'Allemagne d'exempter les entreprises avec un chiffre d'affaires de moins de 20 millions d'euros annuel n'est pas passée, a précisé une source proche des négociations.Blog image





Le restaurant Aux Indes Royal consacré « Fourchette d’or 2018 »GASTRONOMIE

Posté par IMPACT EUROPEAN 25 mai, 2018 19:13:03

Daphné VICTOR

Blog image

L’épreuve de l’incendie est enfin derrière lui. Il y a quelques mois, c’est dans un tout nouveau décor que le restaurant « Aux Indes Royal » (qui fait partie d’un groupe réunissant cinq adresses) situé à Capinghem près de Lille, a réouvert ses portes. Entre tradition et modernité, il propose une cuisine variée indo-pakistanaise.

Un buffet de spécialités revisite des saveurs raffinées et des parfums délicats subtilement épicés du pays de Gandhi. Au menu, agneau, poulet mariné, brochettes de dès de bœuf, croustillants de pakorra, grillade de crevettes, saumon mijoté, riz sauté... Derrière les fourneaux, une brigade dont les chefs venus du sud de l’Inde et du Pakistant Punjab, apportent chacun leur technicité afin de proposer une cuisine mixte.

C’est justement ce savoir-faire que le comité International d’Action Gastronomique et Tourisme, sous l’égide de la Fédération Internationale du Tourisme avec son président Jean-Eric Duluc, ont décidé de récompenser. La famille Mohammad s’est vu attribuer pour la seconde fois (la première fois était en 2013 pour l’adresse de Lille) en ce jeudi 24 mai « La fourchette d’or 2018 » de la gastronomie Indienne et Pakistanaise.

Pour son gérant Mobeen Mohammad très heureux de partager ce moment, elle « correspond à une récompense de vingt-cinq ans de travail ». Le père Shafique Mohammad qui a fondé la dynastie il y a 40 ans, s’est également vu remettre, à titre exceptionnel, la médaille d’or du tourisme.

Comme Jean-Eric Duluc l’explique, « cette récompense de haut rang a été créée en 1971 sur l’initiative de Claude Durand de Freyssinet son prédécesseur. Le model initial remis pour la première fois à la Tour d’Argent, a été dessiné par Salvator Dali. Les ayants droits ayant depuis interdit son utilisation, la fourchette a dû être repensée.

Elle est décernée après examen par une commission d’admission constituée de six professionnels qui décident ou pas d’attribuer une Fourchette d’or à un restaurateur qu’il semble nécessaire de distinguer où à un restaurateur qui en a fait lui-même la demande. Protégée à l’INPI, cette distinction est réservée en priorité aux adhérents de la fédération.

Elle est valable pour une période de cinq années ». Mais alors, quelle différence avec le Gault et Millau et le Michelin ? Les notes pour le premier, les étoiles pour le second, car côté sélection, celle de la Fourchette d’or n’a rien à envier à ses aînés. Elle est toute aussi sérieuse quand il s’agit de mettre en avant un restaurateur et de faire découvrir sa cuisine.

Cette distinction honorifique qui prône l’excellence dans l’art culinaire a donc été décernée à la famille Mohammad en présence de Monsieur Christian Mathon, maire de Capinghem et conseiller métropolitain, qui s’est félicité quant à l’ouverture d’un nouveau restaurant dans sa commune et qui a complimenté la famille Mohammad pour l’évolution de leur établissement depuis cinq ans malgré les aléas qu’ils ont rencontré.

« Aux Indes Royal », les petits plats sont mis dans les grands ; mais mieux vaut avoir un bon coup … de fourchette !

« Aux Indes Royal – 10, rue Poincaré 59160 Capinghem

Ouvert tous les jours sauf le dimanche midi de 11h à 14h30 et de 18h30 à 22h30.



12ème édition de la Fête de la Nature sur le thème "Voir l'invisible"Actualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 25 mai, 2018 18:37:34

VÉRONIQUE YANG
Blog image

La Fête de la Nature se déroule chaque année au mois de mai, à une date la plus proche du 22 mai, date de la journée internationale de la biodiversité.

La France a commencé à fêter la "Fête de la Nature" les 19 et 20 mai 2007 avec pour objectif, célébrer la nature chaque année. Elle avait alors rassemblé 400 personnes. L'idée avait été lancée l'année précédente par le Comité Français de l'UICN et le magazine Terre Sauvage mais aussi proposée à l'ensemble des organismes s'occupant de la nature en France. C'est l'événement nature de référence en France.

L'association de la Fête de la Nature créée en 2009, rassemble l'ensemble des organisateurs nationaux et partenaires de l'événement et coordonne les milliers de manifestations organisées par les associations de conservation et d’éducation à la nature, les collectivités locales, les établissements scolaires, les entreprises, les particuliers… sur tout le territoire français, en métropole et en Outre-mer, dans les villes comme à la campagne..L'année suivante est l'année internationale de la biodiversité et le ministère de l'écologie décide de faire de la "Fête de la Nature"la principale action grand public en France de l'année. La Fête dure alors 4 jours au lieu de 2 précédemment pour permettre la participation des écoles du 19 au 23 mai 2010. La même année, la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie,de l'époque Chantal Jouanno offre à tous les ministres européens, un « kit » pour permettre à chaque pays d’organiser à son tour une Fête de la Nature, avec le soutien de la Commission européenne et en 2011, elle apparaît en Suisse Romande. Elle est ensuite présentée à Jeju en Corée du sud et son thème est "Drôles d'oiseaux" en hommage à la LPO qui fête ses 100 ans. En 2013, elle est lancée pour la première fois aux Pays-Bas sur le thème "Herbes folles, jeunes pousses et vieilles branches". En 2014, Ségolène Ryal alors ministre de l'écologie procède à l'inauguration au Jardin des Plantes. La 9ème Fête de la Nature en 2015 rend hommage au conservatoire du littoral sous le thème"Au bord de l'eau". 2016 sera l'année du 10ème anniversaire de la Fête et rassemble plus de 5000 animations réparties sur 1300 sites. Barbara Pompili, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité participe à un événement en forêt d'Orléans.

L'Agence française pour la biodiversité nouvellement créée devient partenaire de la Fete de la Nature en 2017 et s'associe à sa 11e édition. Cette année, la Fête de la Nature a lieu du 23 au 27 mai et le thème est "Voir l'invisible". Parmi les différentes manifestations , il y a le printemps des cimetières qui pour la première année se déroule dans 17 cimetières parisiens et de banlieue. Depuis quelques temps, on peut croiser des familles de renards dans les cimetière de Thiais et d'Ivry. Le renard roux participe ainsi à réguler les populations de mammifères indésirables ou nuisibles et élimine les déchets abandonnés par les visiteurs.



Le sommet "Tech for Good" a accueilli le président rwandais Paul KagameMonde

Posté par IMPACT EUROPEAN 24 mai, 2018 23:48:34

VÉRONIQUE YANG

Blog image

Le Président de la République du Rwanda, Paul Kagame s'est entretenu avec le Président Emmanuel Macron en marge du déjeuner offert par le président français dans le cadre du Sommet "Tech for Good" le 23 mai dernier.

Après le "One Planet Summit" sur l'environnement en décembre dernier, et les autres rendez-vous sur la technologie dont "Choose France sur l'investissement ou "AI forHumanity sur l'intelligence artificielle, le président Macron a organisé ce nouveau sommet,"Tech for Good" sur l'implication des géants de la technologie dans le bien commun .

Une petite soixantaine de dirigeants des plus grands groupes numériques nationaux et internationaux ont été réunis à l'Elysée autour des présidents rwandais et français, l'Afrique étant mise à l'honneur lors de cette édition, particulièrement le Rwanda, pionnier dans le domaine de la technologie sur le continent. L'objectif était d'échanger sur la contribution de la technologie au service du bien commun.

A cette occasion, plusieurs annonces ont été faites notifiant au passage les transformations sociales liées aux nouvelles technologies; Les grands noms étaient présents dont Mark Zukerberg (Facebook), Satya Nadella (Microsoft), Dara Khosrowshahi (Uber), Jacqueline Fuller (Google.org) ou Ginni Rometty (IBM) tout comme Apple, Deliveroo ou Google..mais aussi des grands groupes français (L'Oréal,Sanofi, SNCF, RATP, La Poste...) et internationaux (United Bank of Africa, , l'indien Bharti Enterprises...)

Les principales annonces faites lors de ce sommet sont les suivantes:

-IBM lance la création de 1 800 emplois en France au cours des deux prochaines années.

-L'entreprise de VTC, Uber annonce dès juin le renforcement de la couverture d'assurance de ses chauffeurs en France (jusqu'ici uniquement pour les accidents)et en Europe. Désormais les protections en dehors des courses, en cas d'arrêt de travail lié à une blessure, une maladie, ou en cas d'événements de la vie comme une naissance seront incluses pour les 150.000 indépendants, dont 35.000 en France sous certaines conditions. L'assureur français Axa a été choisi pour cette couverture qui ne s'applique pas aux Etats-Unis.

-Deliveroo, la société britannique de livraison de repas à domicile implantée en France depuis 2015, a annoncé un plan d'investissement de 100 millions d'euros au cours des prochaines années en France et souhaite augmenter le nombre de villes où elle est présente tout comme l'assurance santé gratuite en France depuis septembre dernier qui sera étendue à tous ses coursiers dans le monde entier.

-Microsoft veut recruter 100 "experts en IA" avec la création d'un programme « Innovation IA où ils devront mettre en place des projets autour de l'intelligence artificielle dans cinq domaines, la santé, l'environnement et l'énergie, les transports, les services financiers et l'agroalimentaire.

-Google.org promet un don de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir les organisations en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique qui développent des solutions technologiques permettant aux personnes d'acquérir de nouvelles compétences, pour trouver plus facilement un emploi dans une économie de plus en plus numérique. La fondation souhaite également former au numérique 1 million de personnes en Europe d'ici 2020. L'année dernière, le géant américain a revendiqué la formation de 70.000 personnes rien qu'en France.

-Accenture veut former 150.000 personnes en France d'ici 2020 pour les aider à "trouver un emploi ou devenir entrepreneur". Cette opération sera réalisée via son programme "Skills to succeed" lancé en 2010, qui a formé 2,2 millions de personnes dans le monde - dont 100.000 en France. L'objectif est d'accompagner 3 millions de personnes éloignées de l'emploi d'ici 2020", à l'international, Accenture compte investir 200 millions de dollars sur 3 ans dans des "initiatives d'éducation et de formation destinées aux personnes éloignées de l'emploi".

Parallèlement, le Pdg d'Uber, Dara Khosrowshahi, a présidé l'atelier intitulé "tech for work" sur les mutations de l'emploi, aux côtés de la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Lors de la conférence de presse conjointe des deux présidents, les deux pays ont démontré leur souhait de travailler ensemble pour la paix, la sécurité en Afrique, le soutien à l'innovation, le climat et l'environnement avec la lutte contre le réchauffement climatique, les sujets linguistiques et éducatifs. La France remercie le Rwanda d'avoir voté en faveur de la résolution du Pacte Mondial pour l'environnement adopté à une grande majorité à l'Assemblée générale des Nations Unies il y a deux semaines.

Jeudi matin, avant son départ pour la Russie, le président de la République s'est rendu au salon Viva Tech Porte de Versailles où il a invité les géants du numérique à bâtir un nouveau cadre alors que Mark Zuckerberg a clôturé la première journée.





Liban: Saad Hariri reconduit à son poste de Premier ministreMonde

Posté par IMPACT EUROPEAN 24 mai, 2018 23:19:45

GABRIEL MIHAI
Blog image

Ce sera le troisième mandat du premier ministre, chargé de former un gouvernement après les législatives du 6 mai.

Près de trois semaines après les élections législatives et malgré l'échec électoral de son mouvement, le Premier ministre du Liban, Saad Hariri, a été confirmé dans ses fonctions jeudi après-midi.

Conformément à " l'article 53 de la Constitution, le chef de l'Etat Michel Aoun a convoqué le Premier ministre Saad Hariri et l'a chargé de former un gouvernement", a indiqué la présidence.

Michel Aoun a procédé jeudi à des consultations parlementaires contraignantes, conformément à la Constitution, pour désigner le Premier ministre. Ces consultations interviennent au lendemain de la séance plénière de mercredi, la première tenue par la nouvelle Assemblée parlementaire, durant laquelle les députés ont réélu Nabih Berri à la tête du Parlement.

Saad Hariri, 48 ans, a été reconduit en dépit de son revers électoral. Son parti politique, le Courant du Futur, a perdu le tiers de ses sièges. Il dispose désormais de 21 députés, contre 33 dans le Parlement sortant. Il s'agit du troisième mandat comme Premier ministre de Saad Hariri, qui avait déjà été à la tête du gouvernement entre 2009 et 2011 puis depuis fin 2016.

Ce scrutin a été marqué par un faible taux de participation, de 49,2 %, la consolidation de l’influence du Hezbollah chiite ainsi que par l’émergence d’un mouvement de la société civile contestant les partis au pouvoir, qui n’a toutefois décroché qu’un siège. Le courant politique du président Michel Aoun a remporté 29 sièges, ce qui en fait désormais le bloc le plus important du nouvel hémicycle.

Le nom de Hariri, du parti "le Courant du Futur" et qui dirigeait le gouvernement sortant, a été proposé par 111 des 128 membres de la Chambre des députés.

Le Liban est régi par un système complexe de partage des pouvoirs entre les différentes communautés religieuses : le président est nécessairement chrétien, le premier ministre musulman sunnite et le président du Parlement musulman chiite.



Après le sommet “Tech for good” hier à l’Élysée, le salon "VivaTech" consacré aux nouvelles technologiesSALON

Posté par IMPACT EUROPEAN 24 mai, 2018 19:12:51

Gabriel MIHAI
Blog image

À partir d'aujourd'hui à la Porte de Versailles et jusqu'au samedi 26 mai, Viva Tech franchit un cap en termes de taille cette année, avec plus de 2.000 exposants.

Pour la troisième année d'affilée, Paris devient la capitale mondiale de l'innovation et des start-up durant trois jours à l'occasion de l'événement Viva Technology.

Comme l'année dernière, Emmanuel Macron a pu une nouvelle fois mesurer combien le monde des start-up lui était favorable, à l'occasion de sa visite jeudi.

Accompagné du président rwandais Paul Kagame où l'Afrique est cette année mise à l'honneur le président français a parlé avec des créateurs de start-up africaines.

Tout au long des allées du salon, il a constamment été interpellé par les participants, alors qu'il a fait de son positionnement « pro start-up » un message du début de son quinquennat.

« On n'a pas robotisé, on a perdu en compétitivité et on a subi les délocalisations. Moi je suis pour qu'il y ait un changement technologique accompagné, ça veut dire qu'il faut former ».

L'ambition internationale de VivaTech se traduit également par un focus sur le développement des technologies en Afrique. Plus de 100 start-up parmi les plus prometteuses du continent sont présentes cette année.

Des grands noms de la tech mondiale restent fidèles au salon, comme Alibaba, Cisco, Facebook, Google, IBM, Lenovo, Orange et Tencent.

« Je pense que les gens sont en train de réconcilier avec la techno, je crois qu'il n'y a pas de fatalité et moi je pousse ça depuis le début. La technologie n'a de sens que si elle est encadrée et si elle est au service de l'humain», a déclaré Emmanuel Macron sur le stand de bpifrance, où il se faisait présenter un exosquelette par une jeune entreprise française.

À l'occasion de son discours dans une salle de conférences remplie à ras bord, le président a alterné le français et l'anglais, pour parler à la communauté française et l'encourager à se lancer, tout en rappelant les mesures prises depuis un an.

Mark Zuckerberg, fondateur et patron de Facebook à Paris alors qu'il traverse la période la plus mouvementée de sa carrière après les révélations de l'affaire Cambridge Analytica, un scandale qui a mis en lumière la gestion parfois douteuse des données personnelles des internautes et qui a secoué l'ensemble du monde de la tech, a évoqué à nouveau le sujet sur le Salon, après avoir répondu mardi aux questions des députés européens à Bruxelles.

Au total, ils étaient une soixantaine de dirigeants de l’industrie du numérique au côté du président de la République pour le premier sommet du genre, “Tech for good”. Et s’ils sont présents à Paris, ce n’est pas que pour s’afficher au côté d’Emmanuel Macron, mais aussi pour participer au salon Viva Technology.

Mark Zuckerberg (Facebook), Dara Khosrowshahi (Uber), Satya Nadella (Microsoft), Jimmy Wales (Wikipedia), Ginni Rometty (IBM)... des grands patrons de la high-tech mondiale ont été reçu hier à l’Élysée par Emmanuel Macron et aujourd'hui à Viva Tech.

Dance… avec la glace, un nouveau spectacle d’Holiday on IceActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 24 mai, 2018 13:00:04

Daphné VICTOR
Blog image

De tous les spectacles, s’est celui qui est le plus connu de par le monde. Holiday on Ice souffle cette année ses soixante-quinze ans ! Deux ans de travail auront été nécessaires pour célébrer cet anniversaire. La troupe revient donc en France sur la Seine Musicale à Boulogne Billancourt (92) avec « Atlantis ».

Au programme de ce nouveau spectacle enchanteresse ? Un plongeon féérique au fin fond de l’océan à la recherche de la cité perdue. Pour percer le mystère de son existence, pas moins de trente-huit patineurs de nationalités différentes évoluent sur la glace dans des costumes (plus de 200), des décors (23 tableaux) et des lumières, dignes des plus grands cabarets.

Les tableaux, tous d’une beauté absolue, s’enchaînent dans une chorégraphie millimétrée, sans faute de quart quant à leur détail et à la précision des figures présentées. Lutz, axels, portés, pirouettes, solos d’équilibre, acrobaties aériennes en trapèze, tissu ou bandes élastiques, nous emmènent avec volupté dans un voyage coloré au cœur de la mythologie.

Parmi les artistes, un couple vedette formé par la danseuse Katrina Patchett et le champion du monde de patinage artistique, Brian Joubert (également 3 fois champion d’Europe et 8 fois champion de France). Le temps d’un show exceptionnel, le couple phare de la 5è édition de « DALS » inverse les rôles.

Cette fois, c’est la fine lame qui apprend l’art de la glisse à Katrina.Ils créent la magie en mariant grâce artistique et performance sportive ; une magnifique démonstration qui ne peut laisser de glace les spectateurs.

« Atlantis », nouveau spectacle d’Holiday on Ice brise la glace jusqu’au 27 mai à La seine Musicale sur l’Ile Seguin à Boulogne Billancourt (92100) – Réservations : 01 74 34 54 00

Paris accueille la seconde édition de BIODIVERSITERREActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 24 mai, 2018 11:29:14

VÉRONIQUE YANG
Blog image

La ville de Paris va accueillir la seconde édition de l'événement Biodiversiterre du 2 au 5 juin, place de la République à Paris.

Biodiversiterre est une oeuvre végétale et humaine. Elle sera installée sur 2,5 ha accessibles aux Parisiens et visiteurs et sensibilisera les habitants en mettant en avant et valorisant leur rôle en matière de protection de l'environnement et de biodiversité. Cette opération aura lieu dans le cadre de l'événement "Faites le Paris de la biodiversité" et mettra en scène les enjeux écologiques et la responsabilité de l'homme face à son environnement.

Gad Weil est le créateur et metteur en scène de ce projet qui avait investi en juin 2017, l'avenue Foch, la rendant entièrement piétonne à cette occasion tout en faisant découvrir sur 10 000 m² un univers horticole et agricole aux visiteurs.

Le projet a été dévoilé le 23 mai en présence de Pénélope Komitès, adjointe en charge des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires et de Gad Weil ainsi que des différents partenaires dont la Fondation Klorane Botanical qui organisera des ateliers pour petits et grands (confection d'herbiers, décoration végétale et photoshoot...) en transmettant sa passion et en protégeant les plantes menacées, Veolia qui gère la gestion de l'eau sur les 5 continents, Citeo, réducteur environnemental des emballages et des papiers.., Interbev (Association Interprofessionnelle du Bétail et de la Viande) qui propose des produits sains dans le domaine de la viande et qui organisera du 31 mai au 6 juin 7 jours de découverte dont des visites pour les élèves et collègiens au pavillon de la viande à Rungis dès le 31 mai, le CNIEL qui propose un voyage au pays du lait. Europe 1 proposera une émission "Circuits Courts, Spéciale Biodiversiterre" et la RATP mettra à disposition un affichage de 600 faces dans le métro sous la bannière "Nous aimons, Nous partageons"

Biodiversiterre présentera 8 tableaux (Recyclage, Transmission de la passion botanique, Le tri pour Tous, France Terre de Lait, la viande et sa passion, la Happy Vallée qui rejoint Paris à Roissy et sera transformée en une vitrine de la France à l'aube des jeux de 2024 qui permettra la création d'emplois durables avec la construction du village olympique, et la Nature Urbaine). Par ailleurs, une exposition proposée par ONU Environnement montrera comment des gestes simples au quotidien peuvent contribuer à réduire la pollution des océans et des cours d'eau. Cette opération, inscrite dans le cycle des événements éco-responsables utilisera pendant 4 jours, sur 20 000 m² plus de 30 variétés de fleurs, plantes et arbustes (100 000 espèces fournies par Rungis)qui seront recyclé par la suite par vente ou déposés dans les jardins partagés. Les partenaires seront mobilisés pour faire vivre l'oeuvre et des dizaines de débats seront organisés autour du développement durable. Il a fallu 8 mois de préparation pour réaliser ce concept mis en scène par Gad Weil.

Le 5 juin, l'ONU Environnement et Biodiversiterre fêteront la Journée Mondiale de l'Environnement en organisant une table ronde autour de sujets tels que le gaspillage alimentaire, la pollution plastique et la consommation durable. Il s'agira de la 46ème édition de cette célébration qui encourage une prise de conscience et une action d'envergure mondiale pour la sauvegarde de l'environnement. Elle est célébrée dans plus de 100 pays dans le monde et le thème choisi cette année est "Combattre la pollution plastique"responsable en autre de la pollution des océans.

Cette l'Inde est le pays hôte de la Journée Mondiale de l'Environnement et a prévu une semaine d'événements à travers le pays. La journée du 5 juin à New Dehli en sera le point culminent avec la participation du Premier Ministre et du Ministre de l'environnement ainsi que de célébrités du monde du spectacle et du sport et où tous les citoyens du monde s'engagent à protéger la planète.

Rappelons aussi que la Biodiversité a été élue Citoyen d'honneur de la Ville de Paris car la Nature a le droit d'exister et il faut trouver des droits pour protéger la nature.



Pour la première fois, les courreurs de "Run my City" ont traversé les salons de l'Hôtel de VilleSports

Posté par IMPACT EUROPEAN 23 mai, 2018 08:28:08

VÉRONIQUE YANG
Blog image

Pour sa seconde édition, la course "Run My City" a traversé pour la première fois les salons de l'Hôtel de Ville où la maire de Paris Anne Hidalgo et Jean-François Martins, son adjoint en charge des sports et du tourisme ont encouragé les 7 000 participants.

"Run my City" est une course à pied inédite qui permet de découvrir Paris et ses trésors cachés tout en effectuant une promenade sportive.

Le départ de la course qui s'est déroulée dimanche 20 mai à 10H15 a eu lieu sur le parvis de l'Hôtel de Ville qui a aussi accueilli l'arrivée. Pour ce périple, les coureurs ont pu aussi bien traversé les salons de l'Hôtel de Ville, l'Opéra Garnier, le Moulin Rouge, le Grand Rex mais aussi une école, une mairie d'arrondissement, une caserne de pompiers ou le plus vieux terrain de basket du monde.

Cette course est ouverte à toutes et à tous sur deux différents parcours, un de 9km et un de 15km. Cette année, 7000 personnes ont participé en courant à leur rythme dans les 1er, 2è, 3è, 4è et 9è arrondissement de Paris. Il existait deux niveaux de difficulté adaptés afin de pouvoir faire participer toutes les catégories de la population. Le parcours de 15 km était conseillé pour des personnes plus courageuses car plus dénivelé. De nombreuses animations étaient présentes sur le parcours. dont un groupe de breakdance, une fanfare, un accordéoniste, un groupe de cheerleaders, Gospel Pop, Batucada, DJ, Mur des messages, photocall, Challenge photo..



La France a manifesté mardi et a démonstré son unité syndicaleActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 23 mai, 2018 01:11:20

GABRIEL MIHAI
Blog image

Les fonctionnaires ont manifesté pour défendre leur statut et contre la réforme prévue par le gouvernement, ce mardi.

Le fonctionnement des écoles et collèges était perturbé, de même que l'accueil dans les crèches, des avions étaient cloués au sol et des coupures de courant étaient à prévoir. SUD Rail a par ailleurs déposé un préavis de grève alors que le prochain épisode de deux jours à la SNCF devait débuter dans la soirée.

Les fonctionnaires ont manifesté à l'appel de neuf syndicats, une rare unité syndicale ce mardi, pour défendre leur statut et s'opposer à la réforme du gouvernement.

Entre 130 et 140 manifestations étaient programmées partout en France. Selon le ministère de l'Intérieur, 139.000 personnes ont défilé dans toute la France. Ils étaient 16.400 à Paris, où des heurts se sont produits, et où des vitrines ont été brisées.

L'unité syndicale est "une très bonne chose" car "ça donne une autre image du syndicalisme", a dit Philippe Martinez (CGT). "Les agents publics sont malmenés aujourd'hui et ils méritent d'être respectés", a abondé Laurent Berger (CFDT), tandis que Pascal Pavageau (FO) assurait que l'unité pourrait "prendre une dimension interprofessionnelle".

"La détermination ne faiblit pas", a écrit de son côté la CGT, se félicitant de "centaines de milliers de manifestants" et de taux de grévistes "au moins équivalents à ceux du 22 mars".

Mais avant que le cortège n'atteigne la place de la Bastille, quelques dizaines de manifestants ont détruit des abribus, brisé des vitrines de magasins rue de Lyon (XIIe arrondissement) et jeté des projectiles en direction des forces de l'ordre. Des échauffourées ont opposé forces de l'ordre et manifestants. 20 personnes ont été interpellées.

Selon la Préfecture de police, les forces de l'ordre ont fait face à un "groupe de 200 individus cagoulés et violents". "Huit personnes dont deux membres des forces de l'ordre ont été blessées légèrement lors de la manifestation", indique la préfecture de police.

Dans la soirée, 101 personnes ont été interpellées lors de l'évacuation du lycée Arago, place de la Nation, dans le 12e arrondissement de Paris. Plusieurs dizaines de personnes y avaient pénétré après la dispersion de la manifestation des fonctionnaires, a indiqué la préfecture de police de Paris.

Fait inédit depuis 2010, tous les grands leaders syndicaux étaient présents à la manifestation parisienne, durant laquelle de brèves échauffourées ont eu lieu avec les forces de l'ordre. Au moins sept personnes ont été interpellées.


La Coupe du monde 2018: L'Espagne, l'Iran, l'Argentine et France ont dévoilé la liste des joueurs sélectionésSports

Posté par IMPACT EUROPEAN 23 mai, 2018 00:51:58

GABRIEL MIHAI
Blog image

Le sélectionneur de l'équipe d'Espagne Julen Lopetegui a dévoilé ce lundi la liste des 23 joueurs appelés pour disputer la Coupe du monde 2018 en Russie.

Le Portugal, le Maroc et l'Iran peuvent d'ores et déjà trembler. Adversaires de l'Espagne lors de la phase de groupes de la Coupe du monde 2018 en Russie, les trois nations vont affronter une équipe impressionnante, avec 17 éléments sur 23 évoluant dans le championnat national, et dotée des meilleurs joueurs de la planète.

La liste des 23 joueurs espagnols retenus pour la Coupe du monde 2018 : Gardiens : David De Gea, Kepa Arrizabalaga, Pepe Reina.

Défenseurs : Dani Carvajal, Alvaro Odriozola, Jordi Alba, Nacho Monreal, Nacho Fernandez, Cesar Azpilicueta, Gerard Piqué, Sergio Ramos.

Milieux : Sergio Busquets, Andrés Iniesta, Thiago Alcantara, Koke, Saul, Isco, Marco Asensio, David Silva.

Attaquants : Lucas Vazquez, Rodrigo, Iago Aspas, Diego Costa.

La probable équipe-type de l'Espagne : De Gea - Carvajal, Ramos, Piqué, Alba - Koke, Busquets, Iniesta - David Silva, Isco - Diego Costa.

L'Iran a dévoilé ce mardi une liste préliminaire de 24 joueurs pour la Coupe du monde en Russie. Le sélectionneur Carlos Queiroz aura donc jusqu'au 4 juin pour ajuster son groupe, qui doit être abaissé à 23 membres.

La liste de l'Iran

Gardiens : Alireza Beiranvand (Persepolis), Rashid Mazaheri (Zob Ahan), Amir Abedzadeh (Maritimo, Portugal).

Défenseurs : Ali Gholizadeh (Saipa), Majid Hosseini (Esteghlal), Milad Mohammadi (Akhmat Grozny, Russie), Mohammad Khanzadeh (Padideh), Morteza Pouraliganji (Al Saad, Qatar), Pejman Montazeri (Esteghlal), Ramin Rezaeian (Ostende, Belgique), Roozbeh Cheshmi (Esteghlal).

Milieux : Ehsan Haji Safi (Olympiacos, Grèce), Karim Ansarifard (Olympiacos, Grèce), Masoud Shojaei (AEK Athènes, Grèce), Mehdi Torabi (Saipa), Omid Ebrahimi (Esteghlal), Saeid Ezatolahi (Amkar Perm, Russie)

Attaquants : Alireza Jahanbakhsh (AZ Alkmaar, Pays-Bas), Ashkan Dejageh (Nottingham Forest, Angleterre), Mehdi Taremi (Al-Gharafa, Qatar), Reza Ghoochannejhad (Heerenveen, Pays-Bas), Saman Ghoddos (Ostersunds, Suède), Sardar Azmoun (Rubin Kazan, Russie), Vahid Amiri (Persepolis).

Après avoir publié une liste élargie de 35 joueurs, le sélectionneur de l’équipe de l’Argentine Jorge Sampaoli a fini par trancher.

L’ancien coach de Séville vient en effet de dévoiler les 23 joueurs élus qui tenteront d’ajouter une troisième étoile jaune sur la tunique albiceleste en Russie. Un groupe dans lequel on retrouve plusieurs cadres attendus à tous les secteurs de jeu. Dans les cages, Sergio Romero, sera titulaire avec Wilfredo Caballero en doublure.

La liste des 23 de l’Argentine pour la Coupe du Monde 2018 :

- Gardiens de but : Sergio Romero (Manchester United, ANG), Wilfredo Caballero (Chelsea, ANG), Franco Armani (River Plate)

- Défenseurs : Nicolás Otamendi (Manchester City), Federico Fazio (AS Roma, ITA), Marcos Rojo (Manchester United, ANG), Nicolas Tagliafico (Ajax, HOL), Christian Ansaldi (Torino, ITA), Gabriel Mercado (Sevilla, ESP)

- Milieux de terrain : Marcos Acuña (Sporting, POR), Eduardo Salvio (Benfica), Javier Mascherano (Heibei CFFC, CHI), Lucas Biglia (AC Milan, ITA), Ever Banega (FC Séville, ESP), Giovani Lo Celso (PSG, FRA), Manuel Lanzini (West Ham, ANG), Maximiliano Meza (Independiente), Angel Di Maria (PSG, FRA)

- Attaquants : Paulo Dybala (Juventus, ITA), Sergio Agüero (Manchester City, ANG), Gonzalo Higuain (Juventus, ITA), Lionel Messi (Barça, ESP), Cristian Pavon (Boca Juniors).

La Belgique vient de dévoiler sa liste des 28 pour le Mondial 2018. Gros outsider du tournoi, la formation de Roberto Martinez est somme toute très homogène même si certains observateurs regretteront l'absence du milieu de terrain de l'AS Roma Radja Nainggolan. La liste des 23 joueurs retenues sera annoncée officiellement le 4 juin prochain.

Le sélectionneur belge a donc annoncé les 28 pré-selectionnés pour le Mondial en Russie. La liste définitive sera annoncée le 4 juin prochain. Dans les buts, l’inamovible gardien de Chelsea Thibaut Courtois sera du voyage de même que Simon Mignolet malgré son statut de remplaçant à Liverpool.

En défense, Toby Alderweireld et Jan Vertonghen représentent de solides alternatives aux trop blessés Vincent Kompany et Thomas Vermaelen. Ces quatre hommes devraient composer le socle défensif belge. Sur les côtés, Thomas Meunier devrait aussi décrocher son ticket pour le Mondial.

L'équipe de France apparaît bien armée pour prétendre à une victoire finale en Russie en juillet prochain. Voici tout ce qu'il faut savoir sur les Bleus.

Didier Deschamps avait un sacré casse-tête en attaque pour composer sa liste, au regard des nombreux joueurs de talent qui composent le vivier français. L’état physique de certains l’ont aidé à trancher.

Il dispose d’un beau panel offensif, avec des profils différents. Il y a de la vitesse avec Mbappé et Dembélé, de la vista technique avec Griezmann, Lemar et Fekir, de la percussion avec Thauvin et bien sûr un grand gabarit avec le toujours contesté Giroud. Le sélectionneur national bénéficiera d’une certaine diversité sur le plan offensif, qu’il pourra utiliser à bon escient selon l’adversaire proposé.

Dans un bon jour, il peut transformer le visage de son équipe. Le Mancunien aura une nouvelle occasion de justifier la confiance inébranlable que Deschamps lui octroie. Quant au schéma tactique, le sélectionneur national peut jongler entre le 4-3-3 (qui plaît plus à Pogba), le 4-2-3-1 (qui met Griezmann dans une position axiale) voire le 4-4-2 à plat.

La liste des 23 joueurs retenus

Gardiens : Hugo Lloris, Steve Mandanda, Alphonse Areola

Défenseurs : Lucas Hernandez, Benjamin Mendy, Adil Rami, Djibril Sidibé, Raphaël Varane, Samuel Umtiti, Benjamin Pavard, Presnel Kimpembe

Milieux : Blaise Matuidi, N’Golo Kanté, Paul Pogba, Corentin Tolisso, Steven Nzonzi

Attaquants : Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Nabil Fekir, Florian Thauvin, Thomas Lemar.



Choisir le sexe de son futur enfant: Un espoir fécondSOCIÉTÉ

Posté par IMPACT EUROPEAN 22 mai, 2018 16:10:11

Daphné VICTOR
Blog image

Enfanter. Quelle plus belle création ? Et pourtant, donner la vie aujourd’hui devient la chose la plus difficile à réaliser. Qu’il est bien loin le postulat féministe des années 70 « un enfant si je veux, quand je veux ! » En cause ? L’évolution de la société, l’hygiène de vie, Dame nature, le stress et l’infécondité. Et oui ! Chaque année en France près de 500 000 couples (soit 1 sur 6) consultent pour se faire aider dans leur désir d’avoir un enfant.

Pour les accompagner dans cette période, outre le suivi thérapeutique, il existe une méthode innovante, simple et des plus ludiques, clé en main, créée par Sandra Ifrah, à suivre dans les trois à six mois avant la conception : Mybubelly. Mais quesaco ? Un coach en ligne apportant un accompagnement avec des conseils personnalisés et répondant à de nombreuses questions grâce à son équipe médicale constitués de nutritionnistes, gynécologues, médecins, psychologues, naturopathes et sexologues.

Un an après son lancement en ligne, le spécialiste du coaching pour futures mamans décline sa méthode dans un livre. « Avoir un garçon/avoir une fille, la liberté de choisir », explique les fondamentaux du process à suivre, apporte des témoignages de médecins, de spécialistes, de représentants religieux et de mamans partageant leur expérience, quant au succès de ce programme diététique qui a fait ses preuves et qui est devenu à ce titre, une référence mondiale.

Devenir parent est avec Mybubelly plus qu’un espoir. C’est une aventure de vie où choisir le sexe de son futur enfant et booster sa fertilité sont devenus une réalité.

« Avoir un garçon / Avoir une fille, La liberté de choisir ! », par Sandra IFRAH et Raphaël GRUMAN, aux éditions LEDUC.S - Inclus 1 mois de menus & recettes spécial garçon, spécial fille - Sortie le 12 juin 2018 dans les librairies, distributeurs spécialisés, et en version numérique -18 euros - www.mybubelly.com



Les tremplins des talents montrent la « voix » Actualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 22 mai, 2018 14:13:37

Daphné VICTOR
Blog image

Ils sont les aînés de « The Voice » « La nouvelle star » et autre « Star Academy ». Certes, ils ne sont pas retransmis à la télévision, mais la légitimité des Tremplins des talents n’est plus à démontrer. Ils ont permis au grand public et au monde artistique d’assister aux débuts de Jean Dujardin, Bruno Salomone, Eric et Ramzy, Sandrine Alexis (Imitatrice, voix des « Guignols de l’info » sur Canal+), Magali Wae (finaliste de la StarAc) ou encore Warren Zavatta (comédien, musicien, jongleur, acrobate, petit- fils du grand Achille).

Depuis leur création il y a trente ans par Charles Trenet, ce concours est géré avec passion et orchestré avec générosité par Christian Lebon et Anthony Dumas. Ils n’ont de cesse depuis toutes ces années de faire découvrir des talents émergents. Leur maître mot ? Celui de la variété. Celle des styles et des genres. Qu’ils soient interprètes, auteurs-compositeurs, qu’ils soient humoristes, illusionnistes ou ventriloques, le « la » leur est donné une fois par mois sur la scène du mythique cabaret l’Artishow (Paris XI). Une sélection est également organisée de façon ponctuelle sur le plan régional. Le temps de leur prestation, les artistes sont mis dans la lumière devant un jury constitué de professionnels du spectacle et face à un public.

En ce lundi de Pentecôte, Christian Lebon et son équipe avait organisée une soirée sous le signe du partage et de la convivialité. Dédiée aux candidats en herbe, la première partie a permis aux jurés d’arrêter leur choix sur le prétendant qui concoura à la demi-finale du mois de novembre prochain. Des cinq talents qui se sont présentés, Paul, un auteur compositeur interprète de vingt-six ans qui a fait l’unanimité avec « Je Paris tout sur moi » ; un titre sans doute prémonitoire qui aura donc porté chance au Narbonnais qui prépare son premier EP de quatre titres. Il ne sera pas seul à convoiter une place en finale. Candice Kayne avec « Mon cœur à l’eau » y prétendra également.

La seconde partie quant à elle a fait la part belle à des artistes plus confirmés dont Bruno Moneroe candidat en 2006 de « La Nouvelle Star 4 » et « des Anges de la télé-réalité 4 ». Devenu auteur-compositeur-interprète et producteur de musique, il vient de sortir « L’amour de ma vie » un premier opus très prometteur mettant en avant sa couleur vocale.

Pour ce qui en est de la finale nationale, la patience devra être de rigueur. Elle se tiendra début 2019 dans une grande salle parisienne. En attendant, « Les Tremplins des talents » continueront à être ce marche pied non prétentieux pour les artistes de la scène de demain. Alors, tendez-bien l’oreille. Certains ne resteront plus dans l’ombre très longtemps …

« Les Tremplins des talents » – Inscriptions : 06 12 43 41 98




Le quartier Montparnasse fête la BretagneSOCIÉTÉ

Posté par IMPACT EUROPEAN 21 mai, 2018 21:04:23

VÉRONIQUE YANG
Blog image

La Fête de la Bretagne est de retour dans le 14ème jusqu'au 26 mai et 15ème arrondissements du 18 au 26 mai; vous pourrez ainsi découvrir la culture bretonne et ses spécialités.

C’est la Fête de la Bretagne à Paris, en Bretagne, en France et même à travers le monde ! A cette occasion, les arrondissements du 14è et du 15è où sont installés de nombreux Bretons, vont recevoir des invités exceptionnels cette année: le chanteur traditionnel Denez Prigent, le groupe Gwenfol, toujours accompagnés du Bagad Pariz.

Des concerts, défilés, expositions, jeux, rencontres et beaucoup d’autres événements visant à faire découvrir au plus grand nombre la riche culture bretonne vont être organisés à partir de la soirée du 18 mai avec chapeau et un kouizz par équipes sur la culture bretonne suivi d'un cocktail et d'un repas à la Mission Bretonne.

Un grand nombre d'événements vont se dérouler autour de la St Yves, patron des Bretons, des avocats et des pauvres; ils seront organisés par le conseil régional et la Mission Bretonne. Samedi 19, le Pardon de la St Yves s'est déroulé en l'église N.D. des Champs à 10 h, suivi d'un flash mob sur le parvis de l'église où un concert bombarde et orgue d'Erwan Hamon et Wenceslas Hervieux s'est tenu le soir.

Pour ceux qui le désiraient, vous pouviez participer à la Mission Bretonne, dimanche midi à un repas chanté, repas canadien, auberge espagnole en amenant des sucrés et des salés. A 15 h, une conférence de Yvon Guilcher sur la fameuse gavotte,la Dans Tro, reine de Ps danses de Bretagne : les origines de la danse, son évolution, ses différentes formes en Basse Bretagne et projection de films de collectage de Jean-Michel et Hélène Guilcher suivie d'un Fest-Deiz, bar et crêpes.

En ce lundi de Pentecôte, Michel Simon et les ateliers contes de la Mission Bretonne vous ont invités à la mairie du 14è à une soirée contes en Breton et en Français, pour les amoureux des belles histoires.

L'association Paris Breton, qui a pour mission de promouvoir la Bretagne, sa culture et son économie, vous a donné rendez-vous sur l’Esplanade de la mairie du 15e arrondissement de Paris durant ce week-end avec un village d'une quarantaine d'exposants et le clou du spectacle s'est déroulé dimanche 20, rue Lecourbe par la Breizh Parade qu a regroupé 250 musiciens et danseurs venant de différents pays de Bretagne, d'Ecosse et de Galice.

La Fête de la Bretagne c'est aussi la culture et les arts en soutenant la créativité de l'identité bretonne entre tradition et modernité; l'économie et les réseaux en promouvant l'attractivité de la Bretagne et son économie ouverte au monde; les débats et la réflexion en engageant des échanges citoyens sur la Bretagne contemporaine et ses enjeux.

Mardi 22 mai à 20h, projection du film "Gouel ar Vretoned "et mini fest-noz avec des images tirées des archives de la Mission : les premières Saint-Yves aux Arènes de Lutèce, dans les années 50 et 80.
Cette projection sera suivie d’un fest-noz animé par les ateliers de la Mission et des stands de présentation d’instruments de musique.

Pour la journée des enfants (de 6 à 12 ans), mercredi 23 mai, une lecture contes, facéties et chansons sera faite entre 14 et 15h par Louise Lecoeur au grand bonheur des petits et des grands, puis à 16h, initiation aux danses bretonnes pour les petits par Sylvie Minard, professeure à la Mission Bretonne et à 20h, projection au cinéma "l'entrepot"du film " Souffler plus fort que la mer" de Marine Place, réalisatrice qui sera présente pour parler de son film et discuter avec vous.

Jeudi 24 à partir de 18h, Crep'Noz ou fête de la crêpe dans les crêperies des rues d’Odessa et du Montparnasse. Le concours des crêpes et galettes les plus originales. Des animations musicales dans ces rues et un mini-fest-noz. Ce sera aussi l'occasion de découvrir le nouvel album de Denez Prigent dans un concert mais aussi Jean-Charles Guiche.

Vendredi 25 à 19h, soirée découverte et dégustation de bière bretonne chez Ker Beer.

Le festival se terminera samedi 26 à partir de midi par une grande journée festive avec toutes les facettes de la culture bretonne, Fest-deiz, concours de sonneurs, démonstration de danse, initiation à la langue et à la danse bretonne, contes, jeux bretons, conférences. Stands associatifs, commerciaux, artisanaux, culturels. Bar, crêpes, restauration.

Le soir, à partir de 19h Grand fest-noz de clôture avec les groupes de Bretagne: Gwenfol, Robin-Kerno, Le Corre-Fustec et d’Ile-de-France : Le Boursico-Cottet, Edgar trio. Bar, crêpes et restauration.




L'inauguration du Jardin Nelson Mandela, dernière grande étape de la rénovation du quartier des HallesSOCIÉTÉ

Posté par IMPACT EUROPEAN 21 mai, 2018 16:26:37

VÉRONIQUE YANG
Blog image

Anne Hidalgo a inauguré samedi 19 mai le jardin Nelson Mandela qui constitue la dernière grande étape de rénovation du quartier des Halles à Paris.

Engagés il y a 15 ans, les travaux de rénovation devaient donner à la capitale de nouveaux poumons pour accueillir les Parisiens, Franciliens et visiteurs.

Lancé en 2010, le chantier du quartier des Halles doit se terminer en 2018. Cette opération visait à réaménager le site où se trouve le centre commercial du Forum des Halles, surmonté par un jardin de 4,2 hectares, un ensemble construit dans les années 1970-1980 à la place de l’ancien marché en gros de la capitale transféré en 1969 à Rungis. Il faut rappeler que ce quartier parisien des Halles était le siège d'un marché alimentaire depuis le XIIème siècle. Il a fallu attendre la fin du XIXème siècle pour que les grossistes s'installent dans les pavillons conçus par l'architecte Victor Baltard. En 1963, le conseil des ministres décide de transférer les activités du marché de gros à Rungis et à la Villette suite au manque d'hygiène, de place et à l'accroissement de la population. Les pavillons sont démolis et les derniers pavillons de viande sont évacués en 1973. En 1968, Jacques Chirac alors maire de Paris a inauguré le "Forum des Halles". Trente ans plus tard, pour cause de vétusté et de sécurité, la ville de Paris lance un concours pour la rénovation du centre de Paris. En décembre, le maire de Paris Bertrand Delanoë annonce le choix de la commission d'appel d'offres pour le réaménagement des Halles de Paris. Le projet de l'architecte et urbaniste français David Mangin remporte les suffrages. Il devra coordonner la mise en œuvre du projet, dont il réalisera seulement une partie, car un concours international est organisé, afin de déterminer le projet définitif. Ce sont les architectes français Patrick Berger et Jacques Anziutti qui remportent le projet du futur "carreau des Halles", avec "la Canopée" de verre qui surhaussera le Forum des Halles et remplacera les pavillons Willerval. Les travaux vont être longs que prévu et la Canopée est inaugurée par Anne Hidalgo en avril 2016; malheureusement, suite à des infiltrations d'eau. Le chantier aura coûté près d'un milliard d'euros dont 236 millions pour la toiture d'écailles de verre.

Grâce à ce projet, le quartier des Halles s'est progressivement transformé en accueillant chaque jour des centaines de milliers de Parisiens et Franciliens grâce à son centre commercial, le second plus grand centre commercial de France et sa gare RER, première d'Europe tout en améliorant le cadre de vie des riverains. A présent, le nouvel espace vert de 4,3 ha a pris la forme d'une vaste prairie bordée de 500 arbres où les plus jeunes pourront profité d'un jardin d'aventure de 2500 m² pour les 7/11 ans, d'une aire de jeux de 1200 m² pour les 2/6 ans et de jets d'eau.

Ce jardin va servir de trait d'union entre l'église St Eustache dont la façade sud récemment restaurée borde l’ancien « ventre » de Paris et où officie le prêtre anglais George Nicholson qui est à l'origine de la demande de rénovation intérieure de l'église, et la fondation Pinault installée dans l’ancienne Bourse de commerce toute proche et aussi en réfection, où un musée ouvrira en principe en 2019 pour exposer une partie de la collection de l’homme d’affaires.

Après 5 ans de travaux, l'inauguration du Jardin Nelson Mandela a eu lieu samedi 19 mai en présence de la maire de Paris aux côtés des maires de 4 premiers arrondissements de Paris ( Jean-Françoisn Legaret, Jacques Boutault, Pierre Aidenbaum et Ariel Weil) ainsi que ceux du Bourget et des Mureaux, de son adjointe en charge du patrimoine Véronique Levieux et de Jacques Baudrier, conseiller délégué auprès de l'adjoint chargé de l'urbanisme, chargé des questions relatives aux constructions publiques, aux grands projets de renouvellement urbain et à l'architecture. Etaient aussi présents la directrice générale de la SemPariSeine, Ariane Bouleau-Saide, les architectes de la Canopée Patrick Berger et Jacques Anziutti ainsi que les concepteurs du jardin Jean-Marc Fritz et David Mangin tout comme le père Nicholson.

Le réaménagement du jardin a été conçu par l’agence Seura et Philippe Raguin Paysagiste pour un budget total de 40 millions d’euros. On y trouve des pistes de pétanque, des jets d'eau, des tables de jeux et une grande prairie pour profiter du soleil ainsi qu'un kiosque à musique.

A cette occasion, des concerts, des spectacles de danse, des ateliers de rempotage et des jeux pour les enfants ont été organisés sans oublier la présence de France 3 qui sera présent pour ses éditions du 12/13 avec David Mangin et du 19/20 avec Anne Hidalgo et l'écrivain Philippe Le Guillou ainsi que pour l'émission "Dimanche en Politique".



Décès de l'ex-présidente du Parlement européen, Nicole FontaineActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 21 mai, 2018 15:06:55

VÉRONIQUE YANG
Blog image

L'ex présidente du parlement européen Nicole Fontaine est décédée jeudi 18 mai à l'âge de 76 ans.

Née le 16 janvier 1942 près de Fécamp (Seine-Maritime), cette ancienne avocate, responsable de l'enseignement catholique s'était fait connaître en 1984 lors de la mobilisation contre le projet de loi Savary sur l'école privée, finalement retiré par François Mitterrand sous la pression de la rue. Elle restera responsable des relations entre pouvoirs publics et les établissements privés pendant 20 ans.

Licenciée à 20 ans, diplômée ensuite de Sciences Po Paris, elle décroche en 1969 un doctorat d’Etat en droit public pour une thèse sur l’application de la loi Debré, qui avait institué le régime de contrats entre l’Etat et les établissements privés d’enseignement.

Eurodéputée de 1984 à 2002, elle avait présidé le Parlement européen de 1999 à 2002, devenant ainsi la seconde femme à accéder à ce poste après Simone Veil. Elle intégre après le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin comme ministre déléguée à l'Industrie (2002-2004). A la tête de ce portefeuille, elle avait porté la loi fondatrice de l'internet français, la loi pour la confiance dans l'économie numérique. Elle était devenue membre de la direction du mouvement fédéraliste français La Fédération à partir des années 90. Elle avait enseigné de 2010 à 2015 au sein de l'université de Nice-Sophia-Antipolis puis à l'ESCP Europe.

Européenne convaincue, elle n'avait pas été surprise de la victoire du Brexit en 2016 et y voyait par ailleurs un "choc salutaire" pour l'EU.

De nombreuses personnalités politiques ont réagi à la suite de son décès à commencer par le président de la République et le président de l'Assemblée Nationale François de Rugy.

Ses obsèques religieuses auront lieu le 24 mai à Neuilly sur Seine à l'église St Pierre.

Blog image



Ceija Stojka, peintre rom rescapée des campsActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 21 mai, 2018 14:46:52

VÉRONIQUE YANG
Blog image

Les témoignages de la persécution des tziganes par les nazis sont rares. Ceija Stojka est l'une des seules à avoir écrit et peint son histoire. Ayant survécu à l'horreur absolue de trois camps de concentration : Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Bergen-Belsen, elle attendra 40 ans pour commencer à peindre et à écrire et témoigner pour combattre l'oubli.

Ceija Stojka est née le 28 mai 1933 à Kraubath an der Mur en Styrie(Autriche) dans une famille de six enfants. Ses parents étaient marchands de chevaux rom d'Europe Centrale. A la suite de l'Anschluss en 1938, la famille issue des Lovara, une longue lignée de marchands de chevaux originaire de Hongrie mais installée en Autriche depuis des siècles est obligée de se sédentariser en transformant la roulotte en cabane de bois.

A l'âge de 10 ans, après l'arrestation de son père en 1941 (il meurt à Dachau en 1942), et avoir vécu cachée avec sa mère et ses frères et soeurs, la famille est arrêtée puis déportée dans 3 camps successivement desquels elle survit. De cette période, elle dira :"Je n'ai pas peur, ma peur est restée à Auschwitz et dans les camps, Auschwitz est mon manteau, Bergen Belsen ma robe et Ravensbrück mon tricot de corps, de quoi devrais-je avoir peur",

Après la capitulation de l'Allemagne, Ceija et sa mère rejoignent Vienne. Elle y vend des tapis et des tissus en porte-à-porte ou sur les marchés jusqu'en 1984. Elle a trois enfants.

40 ans plus tard, en 1988, alors qu'elle a 55 ans, elle ressent la nécessité de parler de cette époque douloureuse de sa vie en se lançant dans un travail de mémoire en écrivant plusieurs ouvrages (4 livres entre 1988 et 2005) dans un style poétique et très personnel, qui font de cette autodidacte la première femme rom rescapée des camps de la mort qui témoigne de son expérience concentrationnaire contre l'oubli et le déni, contre le racisme ambiant. Elle endosse alors très vite un rôle de militante et activiste pro-rom dans la société autrichienne.

À partir des années 1990, elle commence à peindre et à dessiner et s'y con centrera jusqu'à peu de temps avant sa disparition en 2013.

Son œuvre, peintures ou dessins, réalisée en une vingtaine d'années entre 1988 et 2012, sur papier, carton fin ou toile, compte plus d'un millier de pièces dont 150 viennent d'être exposées pour la première fois à Paris à La Maison Rouge. Ceija peignait tous les jours, dans son appartement de la Kaiserstrasse à Vienne, à l'acrylique, souvent avec les doigts, recouvrant la toile ou le papier d'une épaisse couche de peinture. On retrouve deux lignes différentes dans son oeuvre, la période de la vie heureuse en roulotte dans la campagne autrichienne avec d'autres roms et la terrible période de la guerre et de la déportation endurée par sa famille sans oubliés les prés de 500 000 Roms morts tués par les nazis.

L'exposition montre d'ailleurs les différentes périodes dans les différentes salles. C'est tout d'abord un oeil double qui nous accueille et nous invite à ne pas fermer les yeux sur ce qui s'est passé, on découvre ensuite la photographie de l'artiste. Tout commence par "Quand on roulait" puis "La cache, la traque, la déportation", ensuite "Les camps" Auschwitz, Ravensbruck et Bergen-Belsen, enfin "Le retour à la vie"où l'on retrouve les fruits et les légumes mais aussi les tournesols, fleurs qui cherchent le soleil apportant l'espérance pour cette femme qui a vécu grâce à sa foi et grâce à la Vierge qu'elle représente dans ses tableaux.

Pour quitter l'exposition, on se retrouve accompagné de nuée de corbeaux qui symbolisent la mort mais qui dans la culture rom joue un rôle de messager entre morts et vivants.