JOURNAL IMPACT EUROPEAN

24 août 1944: la Nueve libère ParisSOCIÉTÉ

Posté par IMPACT EUROPEAN 24 août, 2019 23:15:44

Véronique YANG

Blog image

La Nueve était la 9e compagnie du régiment de marche du Tchad composée de 160 hommes dont 146 républicains espagnols rattachés à la 2e DB de Leclerc, sous le commandement du capitaine français Raymond Dronne et de l’Espagnol Amado Granell; ces hommes furent les premiers à entrer dans Paris et à rejoindre l’Hôtel de Ville dès le 24 août

La 9e compagnie était composée de combattants espagnols qui avaient fui en Afrique du Nord après la victoire de Franco en 1939 et rejoint les Forces françaises après le débarquement allié en novembre 1942. On la retrouve en Tunisie en décembre 1942 contre l’Afrika Korp. Composée d’anarchistes, de socialistes, de communistes.., la compagnie fut autorisée à porter les couleurs du drapeau tricolore adopté par la IIe République espagnole et ses véhicules blindés ont porté des noms rappelant la guerre d’Espagne : “Madrid “, “Guernica” , “Teruel”,” Ebro”, etc.

Dans la nuit du 31 juillet au 1er aout 1944, la “Nueve” participe à la fin de la bataille de Normandie en débarquant à Utah Beach et combat les divisions Waffen-SS d’Adolph Hitler et du Reich. Elle regagne ensuite Paris qui s’est soulevée le 20 août contre l’occupant.

Leclerc a recruté avec l’accord du Général de Gaulle 2 000 soldats espagnols pour constituer la 2ème DB qui nécessitait l’engagement de 15 000 hommes ( les Américains ayant refusé la présence de soldats noirs pour le Débarquement), se dirige sur la capitale le 23 et entre dans Paris avec ses blindés dans la soirée du 24 août par la Porte d’Italie. La section du lieutenant Amado Granell, ex-capitaine de l’Armée Républicaine est la première à atteindre le centre de la capitale avec ses half-tracks (blindés plus légers armés de mitrailleuses) pilotés par des Espagnols. Le lieutenant fut le premier officier allié à avoir été reçu à l’Hôtel de Ville par les représentants du Conseil national de la résistance.

Le 25 août, avant la capitulation des forces allemandes à Paris, la “Nueve” sécurise la Chambre des députés (le Palais Bourbon, siège de l’Assemblée nationale) ; l’Hôtel Majestic (avenue Kléber ), aujourd’hui disparu et qui était le siège du Haut commandement militaire allemand en France, ainsi que la place de la Concorde. La division repart ensuite en Moselle puis en Allemagne jusqu’en mai 1945, il ne reste alors que 16 membres de la compagnie dont la plupart ne reverront pas leur pays natal suite à la prise du pouvoir de Franco, leurs faits d’armes tomberont dans l’oubli jusqu’en 2004 où une plaque en l’honneur de la Nueve a été installée sur le quai Henri-IV le 24 août en présence du Maire de Paris, Bertrand Delanoe; du président du Sénat espagnol, Francisco Javier Rojo; de l’ambassadeur d’Espagne, Francisco Villar, et de deux survivants, Luis Royo Ibañez et Manuel Fernandez. Une plaque similaire a été posée square Gustave-Mesureur, place Pinel (Paris 13e), une autre au centre de la place Nationale, (Paris 13e). L’une de ces plaques officielles est apposée sur la place-de-l’Hôtel-de-Ville – Esplanade-de-la-Libération de Paris. Ces plaques matérialisent pour la postérité la « Voie de la Libération », comme l’a décidé le Conseil de Paris. La Grande Médaille de Vermeil de la ville de Paris a été remise en février 2010 à Manuel Fernandez, Luis Royo Ibañez et Rafael Gomez-Nieto, également décoré de la plus haute distinction française, la Légion d’Honneur. En 2012, des militants anarchistes venus célébrer la mémoire des combattants libertaires de La Nueve sont arrêtés lors de la cérémonie publique pour “attroupement illégal” Pour célébrer les 70 ans de la Libération de Paris en 2014, l’association organise des manifestations en présence de Rafael Gomez-Nieto, vétéran de la compagnie et l’année suivante, le Conseil de Paris nomme officiellement le jardin de l’Hôtel de Ville, “Jardin des Combattants-de-la-Nueve”. La cérémonie d’inauguration était prévue en présence du roi et et de la reine d’Espagne Felipe VI et Letizia mais le crash du vol 9525 Germanwings, où 51 Espagnols trouvent la mort, écourta leur visite et fut reportée au 3 juin 2015. Depuis, chaque 24 août, une cérémonie officielle est organisée dans le jardin à l’occasion des célébrations de la Libération de Paris en présence de la Maire de Paris, Anne Hidalgo; de représentants espagnols et de descendants des combattant dont la fille du Capitaine Dronne…

Pour la première fois, cette année, une fresque grandeur nature de l’artiste franco-espagnol Juan Chica Ventura rendra hommage aux premiers combattants de la Nueve dans le 13ème arrondissement au 20 rue Esquirol. Une façon pour la ville de Paris de célébrer les combattants étrangers notamment les espagnols de la “Nueve”.

Par ailleurs, la Ville de Madrid qui a inauguré en avril 2017 le jardin portant le même nom qu’à Paris , “le jardin des Combattants de la Nueve” en présence des maires de Madrid, et de Paris, Manuela Carmena et Anne Hidalgo, a offert à la capitale française la plaque du jardin madrilène en ce jour de commémoration devant la Maire de Paris, son adjointe Catherine Vieu-Charrier, de S.E. l’ambassadeur d’Espagne à Paris, Mr Fernando Carderera Soler , de Mme Colette Dronne, fille du capitaine Dronne et de représentants officiels espagnols.




Le Grand Est Festival Air Ballon, une découverte vue du ciel et au gré du ventSOCIÉTÉ

Posté par IMPACT EUROPEAN 24 août, 2019 01:13:53

Véronique YANG
Blog image

Comme tous les 2 ans depuis 30 ans, Chambley-Bussières (54) accueille à l'aérodrome, le "Grand Est Festival Air Ballon" (Gemab), le plus grand rassemblement mondial de montgolfières.

Aujourd'hui, pendant 10 jours, cet événement s'est ouvert à un nombre de spectateurs entre 500 000 et 600 000, 400 journalistes et 40 000 invités et décideurs. Pour cette dernière édition, il a regroupé 3 000 pilotes et membres d'équipages venus de 7 continents, 456 montgolfières comme en 2017. Cette 16ème édition a été l'occasion d'égaler le record du monde de décollage en ligne et grâce à la météo, la fréquentation par rapport aux années précédentes a augmenté tout comme le nombre des envols ( 15 en 10 jours comparativement aux 11 en 2017 et 8 en 2015). Tous les jours sauf en cas de conditions défavorables, plusieurs centaines de montgolfières ont pris les airs matins et soirs. On a pu voir pour la première fois la participation de nations comme Taïwan, l'Afrique du Sud, Italie, les Etats-Unis ou encore Québec.

Pour les spectateurs venus entre amis ou en famille, un tirage au sort a été organisé chaque jour et les 3 gagnants ont pu embarqué à bord d'un ballon aux côtés du pilote et de son équipage et découvrir les enveloppes se déplier, se gonfler, se dresser, s’élancer et remplir le ciel.

Plus de 50 autres animations étaient offertes aux visiteurs dans les stands proposant des animations de toutes sortes dans la ville éphémère, Ballon Ville Public: Visites et découvertes sur le Boulevard, le Balcon ou l'Esplanade, Ateliers des Airs, Village des Sports, rencontre avec les exposants, AéroMusée, Pavillon du futur, podium animations, fêtes foraines, espace Tourisme Grand Est et 6 hangars aéronautiques de l’aérodrome qui vous ouvraient leurs portes. Le site ouvert gratuitement au public permettait de rencontrer les pilotes lors de la Parade des Pilotes. Les plus curieux ont pu s'offrir un baptême de l'air en montgolfière et découvrir une expérience hors du commun et un panorama exceptionnel depuis le balcon de la nacelle.

La 16ème édition célébrait à la fois les 30 ans du Gemab et le 236e anniversaire du vol de Jean-François Pilâtre de Rozier (1754-1785) qui réalisa le premier vol en montgolfière en novembre 1783. Au cours des 7 générations successives, cette conquête de l'air s'est développée et Philippe Buron Pilâtre, l'un de ses descendants crée en 1989, le premier rassemblement mondial en France, qu'il nomme "Fraternité 89", après avoir participé à l’édition 1986 de la "Balloon Fiesta" d’Albuquerque (États-Unis – Nouveau Mexique). L'événement est construit autour de la Fraternité à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française et se déroule sur un terrain de plus 200 hectares entre Metz et Nancy, il nécessite un budget de 12 millions de francs et se déroule sur une période de 10 jours entre le dernier week-end de juillet et le premier du mois d'août.

Le Conseil Régional de Lorraine, partenaire N°1 propose que l’événement se déroule sur le site du futur aéroport de Metz Nancy Lorraine. Dès janvier 1989, le travail commence à Courcelles-Chaussy (Moselle), dans la maison de Philippe Buron Pilâtre avec le soutien des volontaires du Challenge Pilâtre de Rozier. Alors qu'elle ne devait être qu’unique, la manifestation s'est transformée en biennale et il faut inventer toute l'infrastructure des Ballon Ville: eau, électricité, téléphone, dessiner les villages, les parkings, les aires d’envol. Il s'agit d'une petite city verte faite de loges avec jardin pour que les partenaires puissent recevoir leurs clients et particulièrement le monde américain, canadien et européen. L'inauguration sous la conduite du Ministre de la Jeunesse et des Sports, Roger Bambuck réunit 723 équipages dont la moyenne de présence est de 3 jours et demi soit près de 3615 personnes issus des 5 continents grâce aux parrainages des ministères et organismes internationaux.

30 ans plus tard, en 2019 le Mondial Air Ballons devient GEMAB : Grand Est Mondial Air Ballons, la Région Grand Est étant désormais associée à l'événement pour raconter l’histoire du territoire du Grand Est, territoire qui a souffert mais ne cesse de se revitaliser grâce à ses nombreuses richesses.

Le Gemab est un spectacle à ne pas manquer pour toutes les générations, un souvenir indélébile gravé à jamais dans la mémoire de ceux qui y ont participé tant par l'expérience que par la beauté des paysages vus depuis la nacelle.




Retour dans les années 20 pour Laura Smet dans “La Garçonne”Actualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 21 août, 2019 16:23:37

Véronique YANG
Blog image

France 2 nous réserve une belle surprise pour 2020 avec une fiction historique policière qui se déroule dans les années 1920 avec Laura Smet dans le rôle principal.

Mais où se cache la jolie blonde parmi les personnages en costume d’époque et au milieu des voitures anciennes? Pour l’occasion, la fille de Nathalie Baye et Johnny Hallyday porte un costume d’homme avec cravate et gilet mais surtout une perruque brune à cheveux courts. Il faut donc avoir un oeil aguerri pour la retrouver puisqu’elle incarne le frère jumeau de l’héroine de “La Garçonne”.

Nous sommes au début des années 1920, période pendant laquelle Paris était le théâtre des rencontres artistiques et littéraires, les femmes commencent à s’émanciper suite à la perte de beaucoup d’hommes durant la première guerre. Elles coupent leurs cheveux, fument et affichent leur sexualité en toute liberté, ne cachant pas leur homosexualité pour certaines, les vêtements sont plus androgynes. C’est à cette époque que naît la “garçonne”. En 1922, elle inspire la littérature avec la sortie du livre “La Garçonne” de Victor Margueritte qui relate la vie d’une femme indépendante menant une vie sexuelle très libre, avec des partenaires aussi bien masculins que féminins. C’est de cet ouvrage que la créatrice et le réalisateur se sont inspirés pour construire la série.

Le tournage de cette mini série de 6 épisodes de 52 minutes chacun, créée par Dominique Lancelot (Section de recherches) et réalisée par Paolo Barzman (Sydney Fox, l’aventurière, Largo Winch, Léa Parker), a commencé le 15 juillet pour se terminer le 25 octobre. Laura Smet y retrouve dans le casting Grégory Fitoussi (Engrenages) dans le rôle d’un journaliste, Tom Hygreck (Dolmen, Sous le soleil) qui incarne son frère, Lilly Fleur Pointeaux (Falco) qui joue une certaine Lydia mais aussi Jérôme Deschamps: le Dr Paul, Aurélien Recoing: Pardieu, Clément Aubert: Max, Noémie Kocher: Mme Vandel ou Aladin Reibel : Mr Vandel, Zoé Besmond de Senneville: Rose. De nombreux lieux parisiens ou franciliens ont été choisis pour le tournage parmi lesquels le “Bistrot Victoires”, une brasserie du 1er arrondissement où les principaux personnages se retrouvent régulièrement; le quai de Corse et l’entrée de l’hôpital Hôtel Dieu transformée en accès au 36 quai des Orfèvres; des clubs et boîtes de nuit pour les séquences de fêtes libertines où le champagne coule sur des corps dénudés; d’autres scènes seront tournées à Montmartre..

Dans “La Garçonne”, Laura Smet incarne Louise Kerlac, une jeune femme contrainte de se cacher après avoir été témoin du meurtre d’un proche, commis par des agents de l’Etat. A la recherche d’un moyen de se disculper, elle décide de se travestir en homme pour prendre la place de son frère jumeau, Antoine Kerlac, brisé par la guerre et entre à la police criminelle à sa place. Suite à une série de meurtres visant des jeunes modèles qui posaient pour des peintres de Montparnasse, elle se retrouve dans l’enquête qui l’entraîne dans le monde de la fête et de la nuit du Paris des “Années Folles”. Elle se retrouve aussi confrontée à ce charmant journaliste Roman Ketoff tout en gardant le secret de sa double identité.

Laura Smet est née le 15 novembre 1983 à Neuilly sur Seine, elle est la fille de Nathalie Baye et Johnny Hallyday. Adolescente, elle suit les cours de comédie de Raymond Acquaviva. En 2002, elle est repérée par Olivier Assayas, qui la recommande à Xavier Giannoli qui recherche l’héroïne de son premier long métrage, “Les Corps impatients.” où elle incarne une jeune cancéreuse. Ce rôle lui vaut le prix Romy Schneider et une nomination au César du Meilleur espoir en 2004. Elle enchaîne ensuite les rôles: La Femme de Gilles de Frédéric Fonteyne, La Demoiselle d’honneur de Chabrol où elle se retrouve face à Benoît Magimel, puis l’institutrice du Passager de l’été, Caroline dans L’Heure zéro, adaptation d’un roman d’Agatha Christie par Pascal Thomas (2007), elle rejoint le réalisateur Philippe Garrel et son fils Louis, dans La Frontière de l’aube. Entre 2008 et 2009, elle tourne 2 téléfilms. En 2010, elle forme avec Marc-André Grondin un couple d’escrocs à la dérive dans le thriller Insoupçonnable de Gabriel Le Bomin, avant de tomber sous le charme de Yannick Renier dans Pauline et François de Renaud Fely. 2014 est son année de retour après une pause de 4 ans, Laura Smet est à l’affiche de 4 films (Yves Saint-Laurent, 96 heures, Eden et Tiens-toi droite). L’année suivante, elle retrouve Jalil Lespert (qui l’avait dirigée dans le biopic sur le célèbre couturier) et Gérard Lanvin (son partenaire de 96 Heures) pour Premiers Crus qui se déroule dans le milieu viticole. La comédienne retrouve Benoît Magimel dans Carbone d’Olivier Marchal en 2017 puis fait l’affiche avec sa mère Nathalie Baye pour “Les Gardiennes”, de Xavier Beauvois.

Depuis quelques temps, on a pu voir Laura Smet dans des séries télévisées dont “Capitaine Marleau” sur France 3, la série “Dix pour cent” ou encore le drame psychologique “Imposture” pour France 2. “La Garçonne “est l’occasion d’une nouvelle collaboration entre l’actrice et France 2 .




Art, traditions populaires et folklore étaient au rendez-vous en Haute GaronneActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 21 août, 2019 14:20:07

Véronique YANG
Blog image

A l'occasion de la 60ème édition du Festival de danses internationales, Montréjeau (31) a accueilli 6 pays du 14 au 18 août

Le Chili et l’ensemble Bafochi, le Népal, la République du Tatarstan, la République Tchèque, l’Espagne et le Portugal étaient à l'affiche pour partager les arts et traditions populaires lors de ce festival désormais nommé Folkolor depuis 2012, et rassemble près de 200 participants chaque année.

La France a été représentée par"Les Troubadours du Mont-Royal de Montréjeau", groupe créé en 1954 sous le nom "Les Comédiens-Troubadours du MontRoyal"afin de promouvoir les musiques, danses et chants issus du pays de Comminges. Les Troubadours sont les héritiers des "Mainatges de Mourrejau", fondés au début des années 1930 présentés à l'Exposition Universelle de 1937 à Paris. Ils se produisent ensuite avec plus de 20 danses sur les scènes européennes et désormais dans tous les festivals à travers le monde .

Le Chili a été mis en valeur lors de "La Nuit Chilienne" qui s'est tenue le 17 août à partir de 20h30 pour une soirée avec un spectacle thématique où participait le Ballet Folclorico de Chile "BAFOCHI" en provenance de la ville de Santiago de Chile. Le groupe, fondé en 1987 avec 10 danseurs et 5 musiciens , tire ses origines de l'inspiration des différentes cultures qui composent la nationalité du peuple chilien. Il a présenté plus de 5 500 présentations dans plus de 950 villes, de 40 pays d' Asie , d'Afrique , d' Amérique , d' Europe et d' Océanie , où il a remporté plus de 100 récompenses internationales.

L'Espagne a choisi Coros y Danzas de Leganés, ville de la Communauté de Madrid, située au sud-ouest de la capitale, pour la représenter. Né en 1982 au sein de la maison d'Estrémadure de Leganés dans le but de retrouver les traditions de l'Estrémadure et de les amener sur scène en tant que groupe de chorales et de danses, le groupe s'étend sur tout le pays en une dizaine d'années.

La République Tchèque a pris l'ensemble folklorique Zerotín pour défendre ses couleurs. Fondé en 1969 en tant que groupe de jeunes sur les traditions folkloriques de sa région et de la ville de Stráznice, centre du folklore et des festivals internationaux. L'ensemble vient du sud-est de la Moravie, près de la frontière slovaque. Son répertoire est basé principalement sur les traditions de Stráznice et Stráznice Dolnácko, et en partie sur le matériel folklorique d'autres régions, notamment Horácko et Kopanice.

Le Portugal a choisi pour image le Rancho Folclórico de Paranhos qui a été fondé fin 1979 dans le but de captiver les jeunes de la paroisse. Cela a permis de créer une autre activité au sein de la collectivité. Le "Rancho folclorico de Nossa Senhora da Areosa" a été créé en 1979 et sa dénomination sociale a été modifiée en 1984 en "Rancho folclorico de Paranhos."

La République du Tatarstan s'est associée au groupe folklorique "Salavat Cupere", qui signifie dans la langue tartare "Arc en Ciel", pour faire découvrir son pays et les traditions des Tartares, descendants de l'ancienne population locale (les Bulgares de la Volga), qui font partie de la Russie depuis plus de 400 ans et constituent l'une des minorités les mieux intégrées du pays. La chorale qui l'accompagne fait revivre le passé, toute l'élégance des costumes richement colorés des danseuses rendent les représentations vivantes, chaleureuses, pleines d'humour.

Le Népal a offert un magnifique spectacle sur la culture de son pays grâce à "Everest Group Cultural Nepal" enregistré sous le gouvernement du Népal en 1998. Depuis des décennies, il se produit dans le pays et à travers le monde grâce à des échanges culturels et participé à de nombreux festivals folkloriques internationaux en France, Espagne, Japon, Taïwan, Pays-Bas, Belgique, Corée, Pologne, Etats-Unis, Chine, République-Tchèque, Russie, Finlande….De plus, "Everest Group Cultural Nepal" organise tous les 2 ans le "Folk Festival international" au Printemps (moi de Mars). Tout comme à Montréjeau, une dizaine de groupes folkloriques internationaux de tous les continents sont invités avec 5 groupes folkloriques nationaux.

Ce soixantième anniversaire de Folkolor fut un véritable succès malgré le temps incertain mais laissera un agréable souvenir.

SINGRID CAMPION : « Je chantais avant. Je chante toujours et je chanterai encore »Actualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 16 août, 2019 19:40:29

Daphné VICTOR
Blog image

Foraine et manouche par ses gènes mais, parisienne dans son ADN. Elle, c’est Singrid Campion la fille de Marcel.À ses côtés, elle mène une lutte sans apaisement aucun, au nom de leur fratrie, de cette vocation viscérale qui se transmet de générations en générations et du respect de l’esprit de fête. Mais Singrid n’est pas que la fille de … C’est aussi une chanteuse, qui écrit, qui compose, qui a déjà eu le privilège de se produire sur la célèbre scène de l’Olympia en 2018. Échanges avec une artiste au grain de voix fêlé, qui déclame dans son dernier album tout son amour à la Ville lumière.

Quand on porte le nom de Campion, est-ce difficile d’imposer son prénom ?

Ce n’est pas tant le prénom qui est difficile à porter, mais c’est d’assumer tout court d’être une fille dans le milieu forain et d’être face à un père qui affirme ses idées.

Ressentez-vous un quelconque poids quant à votre héritage ?

Avant d’avoir mes affaires personnelles, oui, mais plus maintenant. J’ai mon manège à l’année dans le Jardin des Tuileries, j’ai également un trampoline sur les fêtes foraines et je participe à toutes les actions que mon père organise. Je suis complétement indépendante et j’ai gagné le respect.

Comment arrivez-vous a conciliez toutes vos activités tout en étant mère ?

Grâce à mes associés qui sont des amis d’enfance qui vivent sur les fêtes foraines, ce qui me permet de garder mon activité de mère à plein temps et de pouvoir faire de la chanson.

Sébastien El Chato vous a d’ailleurs offert un de ses titres qui vous correspond tout à fait…

Mon cousin et ami Sébastien El Chato, qui m’a tellement vu faire avec mon fils, en étant la mère, le père, la copine, m’a donnée sa chanson « Je serai là ». C’est un très beau cadeau dont le texte ne met pas seulement en avant une mère qui parle à son fils. C’est une chanson pour tous les parents du monde.

Être forain, c’est une vocation ?

Oui. C’est aussi un état d’esprit.

Comment se sont passés vos débuts ?

Ils n’ont pas été évidents. J’étais la fille à Campion. J’aurai dû rester à la tête du gros manège et ne pas revendiquer mon indépendance. Mon père n’était pas très content. En même temps, j’ai vite monté les échelons. J’ai enchaîné les manèges. Je me suis acheté très rapidement une caravane. Maintenant lorsqu’un problème se présente, on me demande ce que j’en pense avant de prendre une décision pour moi. Aujourd’hui, je fais tout toute seule. Tout va bien. J’ai ainsi gagné ma liberté et le respect et ça, ça n’a pas de prix.

Parce que chez les forains, les femmes actives et modernes ne sont pas les bien vues ?

En effet. Des femmes m’ont suivi. J’ai donc lancé une mode.

Qu’est-ce qui a amené une fille de forain et petite-fille de circassiens à se tourner vers la musique ?

Je ne me suis pas tourné vers la musique. J’ai toujours chanté dehors pieds nus, à la guitare en montant sur la table lors de fêtes autour d’un feu de bois.

Dissocier la musique de vos activités de foraine, une éventualité ?

Mais pas du tout. La musique est une culture, tout comme la fête foraine. Ce n’est pas une industrie. Tout est relié. Être forain, ce n’est pas seulement avoir un registre du commerce. C’est être artiste, et être polyvalent.

Vous qui chantez depuis toute petite, faire du jazz manouche était une évidence ?

Non, car c’est très masculin. Ça n’a rien à voir avec le flamenco où les filles dansent. À la base, le jazz manouche n’est pas chanté et est réservé aux hommes qui jouent que de la guitare. J’ai voulu en prendre une, on m’a dit non, car j’étais une fille. Alors j’ai chanté et dansé par-dessus le son des guitares, en inventant des paroles et en faisant des onomatopées. J’ai ensuite repris des grands standards américains ou français en style jazz manouche. Mon premier album est ainsi sorti.

Qu’elle est votre implication dans vos chansons ?

Rester dans mon registre et faire des reprises ne m’amusait plus. J’avais envie de faire des choses plus accessibles au public et de raconter la nostalgie des belles années que nous avions connues et le soudain rejet que nous étions en train de connaître. Donc j’écris et je compose.

Que représente chanter pour vous ?

C’est mon oxygène, ma bouffée d’air. C’est la liberté. Chanter est mon combat parce que la musique rassemble.Je chantais avant. Je chante toujours et je chanterai encore.

Et la scène ?

Je m’y sens bien.

Si je vous dis, Lord Kossity ?

Depuis toujours, c’est l’ami de la famille. C’est lui qui a fait « Laisse-moi t’aimer ».

Justement, cette chanson s’adresse à qui ?

C’est une chanson qu’il avait fait pour un de ses amours. Je l’aime beaucoup et me concernant, elle ne s’adresse pas spécialement à quelqu’un.

Son titre fait penser à celui chanter par Mike Brant…

On a tous eu des déceptions, un amour très fort qui a compté. Selon les versions, elle peut être interprétée différemment. Celle de Lord Kossity a des paroles très fleur bleue auxquelles je tiens, car il n’en existe plus des comme ça aujourd’hui. Aussi, j’en ai fait cinq remix. Il y a des versions clubs et des versions lounges.

Ce titre est extrait de votre album « Paris mi Amor », qui est un pamphlet contre la Mairie de Paris. En tant qu’ambassadrice des forains, où en est votre combat « Un pour tous, tous forains « ? (Ndlr : des titres de l’album)

Tous les candidats à la Mairie de Paris ont déjà présenté leur programme, sauf mon père ; aucun journaliste, n’ayant voulu l’écouter. Tout cela est instrumentalisé. Il le dévoilera en septembre. Donc, le combat en est là. Il continue. Nous, on le suit. On ne va se laisser faire. Ce n’est pas une question d’argent, mais d’honneur et de dignité.

Votre label porte vos initiales. Vous êtes donc votre propre productrice ?

Oui. N’ayant pas de maison de disque et aucun financement, tous les gens qui jouent avec moi, sont des bénévoles. Je gère tout toute seule.

Suppression du Marché de Noël sur les Champs-Elysées et de la grande roue place de la Concorde. Selon-vous, y a-t-il une réelle volonté de certaines instances de faire partir, si ce n’est de faire disparaître complétement les forains de Paris ?

Ils veulent faire disparaître les forains tout courts et faire des Luna Parc comme il y avait pendant la guerre. Ils essayent d’anéantir les forains, de supprimer les fêtes foraines à Paris et donc, la fête.

Doit-on en conclure que s’amuser n’a plus le droit de citée à Paris ?

Ils souhaitent que les choses soient différentes et anéantir une profession.

Vous êtes née dans une caravane en plein cœur du Jardin des Tuileries. Paris, fait donc partie de votre ADN. Que représente la capitale pour vous ?

Oui, Paris est mon Adn. Avant, c’était Paris enchanté. Maintenant, c’est Paris en chantiers. C’est pourquoi je continue ma lutte avec mon père. Nous ne voulons pas que ça reste le bordel comme c’est en ce moment. Il faut que ça change, oui, mais en mieux. Aussi, on essaie de militer au maximum et de mobiliser le plus possible de gens.

Qu’est-ce qu’il faut pour que ça change alors ?

Il faut voter ! Pour que soit réouvertes les berges en semaine et que soit redonner Paris aux parisiens.

C’est pourquoi vous avez dédié de nombreuses chansons à Paris ?

Oui. Chez moi, tout est à base de Paris. « Paris défile », « Paris bohème », « Paris réussit », « Paris je t’aime ». C’est « Paris, mon amour ».

Côté actualité, quels sont vos projets de rentrée ?

De faire deux clips de « Laisse-moi t’aimer ». Le premier sera un court métrage dans lequel Lord Kossity sera. Moi, je n’y ferai que des apparitions en train de chanter et de danser. Quant au deuxième, ce sera une version lounge jazzy dans laquelle je serai un peu sensuelle avec de jolies images et des effets d’ombres chinoises. J’ai aussi en projet de faire un clip pour « La nuit la plus belle », un de mes autres titres offert par le frère d’El Chato destinée à Maître Gims, qui réactualise les chansons de Noël. Et en décembre il devrait y avoir un spectacle du style petite comédie musicale pour illustrer le marché de Noël.

Avec tout ça, votre père est forcément fier de sa fille ?

Il a intérêt ! En fait, on ne se le dit jamais. Il me répète souvent « quand je ne dis rien, c’est que tout va bien. »

Que peut-on vous souhaiter ?

Une bonne santé et un bébé à la fin de l’année prochaine.

Visuels : (C) DR / Singrid Campion
Blog imageBlog imageBlog imageBlog image





Pays-Bas : la maison royale en deuil après le décès de la princesse ChristinaActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 16 août, 2019 18:35:01

Gabriel MIHAI
Blog image

La princesse Christina, sœur cadette de Beatrix qui a régné sur les Pays-Bas jusqu’en 2013, est décédée vendredi à La Haye à l’âge de 72 ans des suites d’un cancer des os, a annoncé la famille royale.

Le Palais royal néerlandais a annoncé sa mort dans un communiqué.

La maison royale a annoncé sur les réseaux sociaux et sur le site de la famille royale le décès de la princesse Christina: « Nous sommes attristés par la mort de notre chère sœur et tante. Christina avait une personnalité marquante et un grand cœur », ont déclaré la princesse Beatrix et le couple royal, le roi Willem-Alexander et son épouse, la reine Maxima.

« Nous chérissons les nombreux et beaux souvenirs d’elle ».

La princesse Maria Christina des Pays-Bas, princesse d’Orange-Nassau, princesse de Lippe-Biesterfeld, était née avec une cécité partielle le 18 février 1947 au palais de Soestdijk à Baarn.

Passionnée de musique,elle était diplômée de pédagogie musicale au Canada et de chant et de danse, Christina était la quatrième fille de la reine Juliana et du prince Bernhard, et la sœur cadette de la princesse Beatrix, reine des Pays-Bas de 1980 à 2013. Cette dernière abdiqua le 30 avril 2013 après 33 ans de règne au profit de son fils aîné, le prince Willem-Alexander.

La princesse Christina a épousé le professeur cubain en exil Jorge Guillermo en 1975, avec qui elle a eu trois enfants, Bernardo, Nicolás et Juliana. Depuis cette union, dissoute par un divorce en 1996, elle n’était plus éligible à la succession au trône.

La princesse Christina sera incinérée dans l’intimité, a indiqué la maison royale sans préciser de date.





ANIMAUX COBAYES: l’élevage et la vente de chiens destinés aux laboratoiresActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 15 août, 2019 16:25:01

Gabriel MIHAI
Blog image

Souris, chiens, primates… la France élève des animaux à destination des laboratoires de recherche. Certains sont même programmés pour naître malades.

Caché au coeur de la forêt du Puisaye (à 30 km d’Auxerre), le CEDS (Centre d’Élevage du Domaine des Souches) est une entreprise qui prospère dans l’élevage et la vente de chiens destinés aux laboratoires publics et privés pour l’expérimentation.

En France, on estime à au moins 3 au 5 millions d’animaux sacrifiés chaque année à titre d’expérimentation, derrière les 11,5 millions d’animaux torturés chaque année dans les laboratoires européens se cache toute une économie. Il y a, entre autres, les fournisseurs d’alimentation spécialement conçue pour développer des maladies, les firmes de matériel pour les expériences, les transporteurs, mais aussi les éleveurs spécialisés.

Ces laboratoires prospères ne sont qu’une industrie de la souffrance qui testent sans scrupule des produits d’industries (industries pharmaceutiques, cosmétiques, de produits ménagers).

Le CEDS est un important fournisseur agréé de ces laboratoires et réalise un confortable chiffre d’affaires, y compris à l’exportation. Les principaux clients du CEDS : l’INSERM, facs de médecine, universités publiques et privées étrangères, écoles nationales vétérinaires, laboratoires privés, unités de recherche, Safe Diet (fabricants d’aliments sur mesure pour chiens utilisés pour des expériences diverses).

Ainsi, à Gannat, en Auvergne, la société Harlan a fait de la souris et du chien son fond de commerce. «Sur les souris, on fait pousser des cellules cancéreuses humaines et entre 1500 et 2000 chiens par permettent de tester la toxicité des médicaments.

Les animaux sont utilisés dans quatre domaines : enseignement de la biologie et de la médecine ; toxicologie ; recherche appliquée ; recherche fondamentale. La question de leur remplacement par des méthodes capables de fournir des données pertinentes pour l’homme se pose de façon différente selon le domaine concerné. L’adoption de méthodes « alternatives » est un problème à la fois scientifique et juridique.

A Gannat, les chiens sont tous des beagles. «Le beagle est une race ni trop grande, ni trop petite et comme il vous lèche la main quoi que vous lui fassiez, on expérimente sur lui sans analgésique, ni anesthésie !», nous explique André Ménache, directeur du Comité scientifique Antidote Europe qui a pour but d’informer sur les dégâts que l’expérimentation animale provoque sur la santé humaine et sur l’environnement, et promouvoir les méthodes substitutives, explique le directeur de l’élevage au journal La Montagne.

A Mézilles, dans l’Yonne, le beagle est aussi le gagne-pain des dirigeants du Centre d’Élevage du Domaine des Souches (CEDS).

Il faut savoir que ce laboratoire est financé, entre autre, par l’association française contre les myopathies (qui organise chaque année le Téléthon). Des dons au Téléthon servent donc à financer le CEDS, et de manière plus générale, l’expérimentation animale.

L’activité du CEDS est condamnable. Son directeur, monsieur Michel Carré (ancien chercheur à l’INSERM) déclare que “les animaux sont au service de l’homme” (article de l’Yonne Républicaine du 8 sept 2012). Ailleurs en Europe, des élevages similaires ont déjà été fermés. Des villes refusent l’expérimentation animale sur leur territoire et déclarent que les animaux sont des êtres vivants et ne sont pas du matériel de laboratoire.

On n’élève pas que de la souris et du chien en France, il y a aussi les singes, le centre de primatologie de Niederhausbergen (Alsace), géré par l’Université de Strasbourg, qui héberge entre 800 primates chaque année. Plus de 50-60% d’entre eux sont en transit. En provenance des fermes d’Asie et de l’île Maurice, les macaques sont placés en quarantaine puis revendus (environ 5000 au 8000 euros l’animal) à des laboratoires de recherche biomédicale. Le ministère de l’agriculture a autorisé l’extension du centre : selon les nouvelles normes, il pourra accueillir jusqu’à 1.600 singes, dont la plupart prendront le chemin des supplices.

Il est temps de cesser de se référer à la recherche animale et d’utiliser les méthodes « alternatives », sachant que les tests sur les animaux sont scientifiquement peu fiables et très onéreux.
Des médicaments testés sur les animaux et déclarés inoffensifs peuvent entraîner des conséquences dramatiques sur l’homme.

Comment pouvons-nous boycotter toutes ces expériences en refusant d’acheter des produits portant la description de test effectuée sur des animaux.

Demander aux organisateurs de fonds tels que Téléthon, de soutenir uniquement les méthodes de recherches sans animaux.

Une autre demande extrêmement bénéfique, créer des pétitions contre l’élevage et les laboratoires pour d’expérimentation d’animaux, les firmes de matériel pour les expériences, les transporteurs et à la demande des gouvernements de fermer et de condamner ces agresseurs, comme dans le cas d’un animal abandonné ou torturé par le propriétaire ou une personne humaine, afin de protéger les animaux mais également l’environnement. Une environnement qui a besoin d’animaux pour le système écologique et planétaire.

Le CEDS doit être fermé. Définitivement. C’est une étape dans l’abolition de cette pratique archaïque et sans fondement scientifique qu’est la vivisection.

Etude réalisée à l’école vétérinaire de Maisons Alfort sur des chiens beagle du CEDS (these_uretromyoplastie_cellulaire_sur_la_chienne).

Dans tous les domaines de la recherche biomédicale et toxicologique humaine, des données animales sont acceptées comme valables alors qu’elles peuvent induire en erreur si on les applique à l’homme. Parmi les conséquences de ces erreurs : effets secondaires de médicaments, perte de temps et d’argent en développement de thérapies inefficaces pour l’homme, etc. Il est temps de cesser de se référer à la recherche animale et d’utiliser les méthodes dites « alternatives » (par les autorités), en fait les méthodes véritablement scientifiques et fiables pour l’homme.

Blog imageBlog imageBlog image

VIDÉO



Bertignac à Gruissan, 40 ans après le concert de "Téléphone" jour pour jourActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 14 août, 2019 02:54:34

Véronique YANG
Blog image

Louis Bertignac s'est produit à Gruissan (11) le 5 août dernier avec le duo Indylove, Véro et Phil en première partie.

L'ancien coach de "The Voice" a mis le feu lors de ce concert où il a repris des anciens titre dont ceux du groupe "Téléphone" qu'il a fondé en 1976 avec Jean-Louis Aubert, le leader; Corinne Marienneau à la basse; Richard Kolinka à la batterie; mais aussi certains de son nouvel album "Origines" dans lequel il reprend en français les titres des artistes qui ont compté pour lui comme les Rolling Stones, The Police ou Bob Dylan.

Louis Bertignac est né en 1954 à Oran (Algérie) d'un père algérien qui a francisé son nom en arrivant en France ( Benhaim devient Bertignac) et d'une mère espagnole. A l'âge de 3 ans, il débarque à Paris où il découvre la guitare à l'âge de 14 ans. Dans le même temps, il écrit des textes. Alors qu'il est guitariste du groupe "Les Super Goujats", il fait sa première scène en 1973 puis accompagne Jacques Higelin. De 1976 à 1986, on le retrouve guitariste guitariste de "Téléphone"puis à la dissolution du groupe, il fonde "Bertignac et les Visiteurs"avec l'ancienne bassiste Corine Marienneau. Ils composent quatre albums ensemble. Sa carrière en solo commence dans les années 1990 avec "Elle et Louis", réalisé par Tony Visconti , grand producteur de musique américain qui a également travaillé sur les albums des Rita Mitsouko, de Marc Lavoine et de Raphael. En 2002, les arrangements de l'album de Carla Bruni, "Quelqu'un m'a dit", vendu à 2 millions d'exemplaires, sont signés de sa main. Il sort en 2005 l'album solo "Longtemps", dont 10 textes furent écrits par Carla Bruni. Le disque se vend à 90.000 exemplaires. Louis Bertignac se spécialise dans la production d'albums et recollabore avec Carla Bruni sur le disque "No Promises" en 2007 puis en 2009 avec Joyce Jonathan pour "Sur mes gardes" qui reçoit un disque de platine. On le retrouve ensuite juré de "The Voice" pendant 2 saisons (2012-2013). Entre 2015 et 2017, il est membre du groupe "Les Insus", une reformation du groupe "Téléphone" sans Corinne Marienneau.

Le concert de Gruissan a commencé par le titre "Ca c'est vraiment toi" puis les adaptations de standards rock anglo-saxons sans oublier ses riffs. Le public qui réunit toutes les tranches d'âge a repris avec bonheur et enthousiasme tous les titres.

Louis Bertignac sera au Bois Jeannette à Auberive (51) le 14 septembre prochain dans le cadre du Festival "La Poule des Champs", le 21 février 2020 à Amiens (80) au Cirque Jules Vernes, le 22 février 2020 à St Quentin (02) au Splendid et le 26 mars 2020 à Saushein (68) à l'Espace Dollfus & Noack.

Matera, en Italie, capitale européenne de la culture 2019Actualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 12 août, 2019 09:26:44

Gérard CROSSAY
Blog image

Matera, petite ville du Basilicate, une région du sud de l'Italie limitrophe des Pouilles, est une cité à l'histoire récente bien particulière.

Ancienne honte de l'Italie, longtemps considérée comme la plus pauvre du pays, elle est devenue en 2019 "Capitale européenne de la Culture"!

Dans les années 50, les gens y vivaient entassés dans une seule pièce, des familles nombreuses, avec leurs animaux domestiques, rentrés le soir dans une pièce du fond. 15000 personnes vivant là dans des conditions sanitaires rudimentaires. Ni eau courante, ni évacuation des eaux usées.

Les habitations avaient été creusées dans la falaise d'un canyon profond que la rivière a creusé dans un plateau calcaire. Cette roche ne retenant pas les eaux pluviales, l'eau de pluie était recueillie dans des citernes.

Puis, en 1952, sur décision politique pour insalubrité, la ville a été rapidement évacuée et les habitants contraints d'abandonner leur maison pour s'installer dans des quartiers modernes.

Miraculeusement sauvée de la ruine et de la démolition, elle est inscrite en 1993 au Patrimoine Mondial de l'Humanité pour ses quartiers, appelés "Sassi", en partie troglodytes, absolument extraordinaires !


Cet ensemble urbanistique exceptionnel - une des plus vieilles cités habitées au monde - est devenu un modèle de vie en totale harmonie avec l'environnement, parfaitement intégré dans celui-ci et exploitant les ressources sans l'altérer. Un bel exemple d'un développement millénaire qui se devait d'être préservé.

D'importants travaux de rénovation et de restauration ont été réalisés et sont encore en cours pour mettre en valeur ce riche patrimoine qui comprend une acropole avec une cathédrale du 13ème siècle, des églises romanes, des fresques byzantines ornant les murs de ravissantes chapelles, et tout un dédale de ruelles pittoresques et de galeries bâties ou creusées dans la roche, desservant maisons et palais Renaissance. De jour comme de nuit, s'y promener est un véritable bonheur. Unimpressionnant réseau d'alimentation en eau souterrain, datant du Moyen-Age, vaut également une visite.

La ville a été choisie pour le tournage du 25ème épisode de James Bond avec Daniel Craig et servira cet été de décor à plusieurs scènes du film ... dans les traces de Pasolini et de Mel Gibson qui y avaient tourné respectivement "L'Evangile selon St Matthieu" et "La Passion du Christ".
Et, dans le cadre de l'élévation de Matera au rang de Capitale européenne de la Culture, 200 oeuvres originales de Salvador Dali sont exposées jusqu'à fin novembre 2019 dans l'étonnant complexe rupestre de la Madone de la Vertu et de St Nicolas des Grecs, véritable écrin pour la mise en scène des chefs d'oeuvre du célèbre peintre.




Italie: Matteo Salvini, rejette les immigrés clandestins non identifiésMonde

Posté par IMPACT EUROPEAN 10 août, 2019 16:52:01

Gabriel MIHAI
Blog image
PHOTO/Capture d'écran: FACEBOOK Matteo SALVINI

Matteo Salvini, l’homme fort du gouvernement italien et chef de la Ligue (extrême droite) a réclamé jeudi des élections anticipées le plus «rapidement» possible, décrétant l’éclatement de la coalition au pouvoir et a immédiatement adressé un courrier au gouvernement de la Norvège, dont le navire Ocean Viking bat pavillon.

Deux points importants pour la Ligue sont la clarification des élections anticipées pour la mise en place d’un gouvernement stable et la résolution des problèmes de l’émigration clandestine sur le territoire de l’Italie et dans les eaux de la Méditerranée.

La formation d’une nouvelle majorité parlementaire, qui pourrait inclure le M5S et la gauche, semble improbable compte tenu de l’affaiblissement de ces deux camps et de leur opposition affichée à une telle perspective.

Sinon, des élections anticipées pourraient être convoquées pour octobre : créditée de 36 à 38 % des intentions de vote selon les sondages, la Ligue devrait en sortir largement victorieuse et gouverner quasi-seule, en s’alliant avec le petit parti Fratelli d’Italia (extrême droite).

Cependant, le président Sergio Mattarella insiste régulièrement sur la nécessité d’avoir un gouvernement en place à l’automne pour élaborer le budget, dont la première version doit être soumise à l’Union européenne avant la fin septembre.

L’opposition de droite et de gauche à la coalition populiste a appelé à une démission du chef du gouvernement Giuseppe Conte, estimant qu’il n’y avait « plus de majorité » au Parlement.

Le très populaire Matteo Salvini, pointé du doigt comme instigateur de la crise, a laissé planer le doute sur ses intentions. Au lieu de démarrer en fanfare le tour des plages qu’il avait annoncé, il s’est enfermé avec M. Conte pour une longue discussion.

Lors du dernier vote parlementaire mercredi avant la pause estivale, le Mouvement 5 Etoiles (anti-système) de Luigi di Maio a voté contre le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin, fermement soutenu par la Ligue de Matteo Salvini (extrême droite), provoquant une crise politique.

Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, qui a fait éclater jeudi la coalition populiste en Italie et mène déjà campagne en vue de probables élections à l'automne, a immédiatement adressé un courrier au gouvernement de la Norvège, dont le navire Ocean Viking bat pavillon.

"L'Italie n'est pas juridiquement tenue, ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés, se trouvant à bord de l'Ocean Viking", a-t-il écrit. Oslo n'a pas réagi dans l'immédiat, mais le ministre norvégien de la Justice et de l'Immigration, Jøran Kallmyr (droite populiste), a déclaré à la télévision publique que les migrants devaient être "ramenés en Afrique, en Tunisie ou en Libye".

Après la réaction de l'émigration massive vers l'Europe, le Premier ministre hongrois a refusé d'accepter sur son territoire les clandestin et la décision de l'UE entre 2016 et 2018, mais aujourd'hui, la Norvège et l'Italie, ou la Grèce, approuvent l'idée du premier ministre hongrois, Victor Orban.

Plus de 80 migrants, ont été secourus samedi matin par l'Ocean Viking au large des eaux libyennes, selon un premier décompte de Médecins sans frontières communiqué et SOS Méditerranée pour prendre le relais de l'Aquarius.

Le sauvetage de vendredi avait déjà permis de récupérer 85 personnes dont cinq femmes et quatre enfants.

L'embarcation, un canot pneumatique blanc, a pu être repérée grâce à la présence d'un avion effectuant des survols répétés, a expliqué le chef de mission de MSF, Jay Berger. «Mais l'avion n'a jamais cherché à entrer en communication avec nous», a-t-il précisé. C'est en remontant vers le nord pour suivre la trajectoire de l'avion que l'Ocean Viking a pu secourir le canot.

Les avions des forces européennes patrouillent régulièrement au-dessus de la Méditerranée centrale pour repérer les embarcations qui quittent les côtes libyennes, profitant en ce moment de conditions météo clémentes. Environ 170 personnes, toutes originaires d'Afrique sub-saharienne, se trouvent désormais à bord du bateau humanitaire qui a quitté Marseille dimanche dernier.

Parallèlement, le ministre italien renvoyait vers l'Espagne les migrants bloqués à bord du navire humanitaire Open Arms, qui fait du sur-place au large de l'île italienne de Lampedusa.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'Open Arms a encore recueilli dans les eaux internationales 39 personnes, qui ont rejoint les 121 migrants déjà présents à bord, a tweeté le fondateur de l'ONG du même nom, Oscar Camps.

Vendredi matin, l'acteur américain Richard Gere est monté à bord pour rencontrer l'équipage et les migrants, dont une trentaine sont mineurs.

« Je viens d'arriver depuis Lampedusa, nous avons apporté autant d'eau et de nourriture que possible pour tout le monde à bord », a annoncé l'acteur dans une vidéo diffusée par l'ONG espagnole Proactiva Open Arms.

« Tout le monde va bien », mais ils ont besoin « de rejoindre un port libre, de descendre du bateau et de commencer une nouvelle vie », a insisté l'acteur, qui doit participer samedi matin à une conférence de presse à Lampedusa.

« J'espère qu'il bronze un peu et qu'il en profite », a raillé M. Salvini à propos de l'acteur, en lui conseillant d'emmener les migrants à Ibiza.

Jeudi, le président du Parlement européen, l'Italien David Sassoli, a réclamé une « aide urgente et une distribution équitable » des migrants présents à bord de l'Open Arms, dans un courrier adressé au président de l'exécutif européen, Jean-Claude Juncker.

Vendredi, un porte-parole de la Commission européenne a confirmé que, contrairement à de nombreux cas précédents, aucune médiation n'était en cours depuis Bruxelles pour trouver une solution, dans la mesure où aucun pays membre ne l'avait réclamée.

« Nous avons cependant [...] contacté les pays membres pour leur demander de faire preuve de solidarité », a-t-il ajouté.

Le 22 juillet, le président français Emmanuel Macron avait annoncé un accord entre 14 pays européens sur un « mécanisme de solidarité » pour répartir les migrants secourus en Méditerranée, à condition qu'ils débarquent en Italie.

À bord de l'Ocean Viking aussi, les secouristes installaient les migrants pour un séjour risquant de se prolonger.

Chacun a reçu un kit d'urgence préparé par MSF - vêtements secs, couverture, biscuits protéinés, brosse à dents... - avant de prendre ses quartiers dans les conteneurs aménagés sur le pont, l'un pour les hommes, l'autre pour les femmes et les enfants.

Leurs parois sont décorées de peintures d'animaux et de dessins. « Quand ils ont vu ça, beaucoup ont souri, ils ont compris que nous n'étions pas un cargo qui passait par hasard mais que nous étions là pour eux », a relevé une responsable de MSF à bord.

Blog imageBlog imagePHOTO/Capture d'écran: FACEBOOK proactivaservice
Blog imageBlog imagePHOTO/Capture d'écran: FACEBOOK proactivaservice





La Nuit Celtique avec Le Claymor Clan et Clan Clan Pipes Band Actualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 09 août, 2019 23:43:13

Véronique PHITOUSSI

Blog image

La Nuit Celtique n’est pas envisageable sans Le Claymor Clan et Clan Clan Pipes Band.

Chacune, chacun l’attend comme le début d’une grande fête. La Nuit Celtique s’accompagne régulièrement de déambulation de cornemuses et percussions.

Le groupe folklorique a déambulé dans les rues et ruelles du Coeur de Ville d’Agde et sur les quais de l’Hérault le 21 juillet dernier de 18 h 00 à 20h30.

Clan Clan s’est dirigé tout naturellement vers la Place de la Marine. Cette déambulation a précédé les deux concerts de The Green Duck et Ghillie's ayant eu lieu plus tard dans la soirée.

Les agathois et les touristes ont pu suivre ce groupe itinérant avec beaucoup de plaisir.

Blog imageBlog imageBlog imageBlog image

Les Hérault du Cinéma et de la Télévision, 16ième EditionActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 09 août, 2019 20:50:35

Véronique PHITOUSSI
Blog image

La Ville d’Agde en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée a lancé son 16ième Festival du film « Les Hérault du Cinéma et de la Télévision » dans l’enceinte du nouveau Palais des Congrès au Cap d’Agde du 18 au 24 juin 2019 dernier.

Le nouveau Palais des Congrès, choisi par la Municipalité, est le projet de Philippe Bonon, architecte chez A+ Architecture pour sa conception et d’Hervé Di Rosa, artiste de renommée internationale, pour la résille entourant le bâtiment.

Le public, venu en nombre, a pu profiter des projections de longs métrages, visionner les courts-métrages en compétition et rencontrer les personnalités du Cinéma et de la Télévision avec dédicaces et selfies.

Le public a pu découvrir une trentaine de projections, en présence des équipes de tournage.

Le festival est le rendez-vous incontournable des passionnés du 7ème art et du petit écran, celui-ci se déroule toujours dans une ambiance décontractée et conviviale.

Tout au long du Festival, le public a pu croiser des réalisateurs, actrices, acteurs, comédiens, auteurs et producteurs tels que Bernard Menez, Frederic Bouraly, Philippe Duquesne, Pascale D’Inca, Husky Kihal, Vanessa Valence, Helene Degy, Jeremy Covillault, Karim Belkhadra, Bryan Trésor, Michel La Rosa, Khaled Alouach, Ludovic Berthillot, Olivier Megaton, David Maltese et Helene Bizot, Jenny Del Pino, Manuel Blanc, Jean-Yves Berteloot, Philippe du Janerand et Marie-Laetitia Bettencourt, Paul Granier, Vincent Lagaf, Grace de Capitani et Mathilde Bisson, Firmine Richard et Saida Jawad, Alexandre Thibault et sa femme, David Baiot et Geoffrey Couët, Jean-Pierre Castaldi, Lou Gala et bien d’autres…



Jean-Paul Mokiejewski est mort jeudi, a annoncé sa familleActualités

Posté par IMPACT EUROPEAN 09 août, 2019 02:06:13

Gabriel MIHAI
Blog image

Le cinéaste Jean-Pierre Mocky est mort, a annoncé sa famille ce jeudi. Né à Nice le 6 juillet 1933, il avait 86 ans. "Jean-Pierre Mocky est mort chez lui cet après-midi à 15h", a indiqué son gendre Jerôme Pierrat à l'AFP. Le décès du cinéaste a été confirmé par son fils, le comédien et metteur en scène Stanislas Nordey.

Sa date de naissance est déjà tout un roman, son vrai nom Jean-Paul Mokiejewski, il serait né à Nice le 6 juillet 1933, de parents émigrés polonais. Son père est juif, la mère catholique. Certaines biographies indiquent 1929 comme date de naissance, son père l’ayant vieilli pour lui permettre de voyager seul.

Enfant, il fait une apparition comme figurant dans Les Visiteurs du soir, de Marcel Carné, en 1942, tourné en partie aux studios de la Victorine, à Nice. Commence pour lui, après-guerre, une prolifique activité de figurant puis de rôles secondaires dans le cinéma français des années 1950 (Orphée, de Jean Cocteau ; Le Paradis des pilotes perdus, de Georges Lampin ; Le rouge est mis, de Gilles Grangier ; Le Gorille vous salue bien, de Bernard Borderie).

Jean-Pierre Mocky est ensuite admis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, où il rencontre Jean-Paul Belmondo, encouragé par Pierre Fresnay, il suit les cours de Louis Jouvet au Conservatoire d’art dramatique à Paris. Sa belle gueule aurait pu en faire un authentique jeune premier, mais le cinéma français de cette époque vit sur la gloire des vedettes du passé (Jean Gabin, Fernandel, Pierre Fresnay) et ne sait que faire de la plupart de ses nouveaux comédiens.

À partir de 1952, Jean-Pierre Mocky s'installe en Italie. Il est alors engagé par les studios Ponti-De Laurentiis, et se fait remarquer. Dans les années 50, il obtient deux stages de renom. Il travaille d'abord avec Federico Fellini sur La Strada, récompensé par l'Oscar du Meilleur film en langue étrangère en 1957.

Jean-Pierre Mocky poursuit alors son chemin sous la houlette d'un autre monstre sacré du cinéma : Luchino Visconti. Il assiste le réalisateur sur le tournage de Senso, où il a un petit rôle qui ne sera finalement pas crédité au générique. Jean-Pierre Mocky enchaîne ensuite les films et les succès avec Graziella de Giorgio Bianchi et Les Égarés de Francesco Maselli.

Acteur et réalisateur inclassable, il comptait à son actif près de 100 réalisations, dont plus de 60 longs-métrages et une quarantaine de téléfilms. Parmi ses acteurs fétiches, des monstres du cinéma français comme Jean Poiret et Michel Serrault. Il a également dirigé des stars comme Bourvil, Philippe Noiret, Catherine Deneuve ou Jeanne Moreau.

Loin de se laisser abattre, le réalisateur s'impose et sort en 1959 son premier film : Les Dragueurs, avec Jacques Charrier, Charles Aznavour et Anouk Aimée. Après la sortie des Dragueurs, il ne cessera plus de tourner. On lui doit des comédies déjantées comme Un drôle de paroissien avec Bourvil, dont l'entourage tente de dissuader l'acteur d'accepter le rôle, ou encore La Grande Lessive, toujours avec Bourvil.

Suivront d’ailleurs, dans la même veine, en 1960, Un couple, sur un scénario de Raymond Queneau et, en 1963, Les Vierges, sur le sujet, alors considéré comme scabreux, de la virginité des jeunes filles, conçu comme une sorte de suite des Dragueurs.

La reconnaissance commence à arriver en 1968 lorsque Henri Langlois et Bernard Martinand lui consacrent une rétrospective à la Cinémathèque française et parallèle des événements de Mai 68 qui secouent la France, Jean-Pierre Mocky change de registre et se tourne vers le film noir. Terroristes d'extrême gauche, corruption des hommes politiques, il réalise Solo, puis L'Albatros, où il joue les premiers rôles.

Mocky est aussi devenu un personnage médiatique, râleur et vitupérateur, régulièrement invité sur les plateaux de télévision pour donner son avis.

Il a construit un mécanisme totalement autarcique, produisant, distribuant, exploitant des œuvres tournées à toute allure et ne correspondant à aucun genre ou alors relevant de tous en même temps. Puisque le système ne veut plus de son cinéma, Mocky se passera du système et le narguera par sa productivité démesurée.

Maître de la dérision, auteur prolifique d'une oeuvre inégale, entre comédies grinçantes, satires des mœurs contemporaines, et polars, il était considéré comme "rebelle" du cinéma français, toujours sur la brèche, sempiternel grogneur et avant tout, libre.

Il avait reçu depuis 2010 plusieurs hommages et distinctions de la profession. "Leur effet sur moi est à peu près aussi durable qu'un pet sur une toile cirée", pestait ce "fauteur de troubles pour les uns, fouteur de merde pour les autres".
Blog imageBlog image




Brexit: le gouvernement britannique a déclaré mardi qu'il voulait négocier un nouvel accordEurope et L'UE

Posté par IMPACT EUROPEAN 07 août, 2019 18:59:27

Gabriel MIHAI
Blog image

Le scénario d'un Brexit sans accord est privilégié par le Premier ministre Boris Johnson qui n'entend pas renégocier les termes de l'accord de retrait auquel Theresa May était parvenue, ont déclaré plusieurs diplomates européens au Guardian.

Le gouvernement britannique a déclaré mardi qu'il voulait négocier un nouvel accord sur le Brexit avec Bruxelles sur fond d'accusations selon lesquelles il n'y aurait "aucune base" pour de telles négociations pour le moment.

"Le fait que l'accord de retrait ait été à trois reprises largement rejeté par la Chambre des communes signifie que s'ils veulent un accord, il faut qu'ils soient prêts à renégocier. Nous y sommes prêts et nous voulons qu'ils en soit ainsi."

"Nous nous lancerons dans les négociations avec la plus grande énergie et un esprit d'amitié et nous espérons que l'UE reconsidérera son refus actuel d'apporter toute modification à l'accord de retrait", a ajouté le porte-parole.

"Le fait est que l'accord de retrait a été rejeté trois fois par le Parlement et qu'il ne sera pas adopté sous sa forme actuelle, de sorte que si l'UE veut un accord, elle doit changer de position. D'ici là, nous continuerons à nous préparer à quitter l'UE le 31 octobre", a-t-il conclu.

Ces derniers commentaires ont été formulés après que l'UE a déclaré que la demande du Royaume-Uni de supprimer le filet de sécurité irlandais de l'accord négocié par Theresa May était inacceptable.

Une porte-parole de la Commission européenne a de son côté fait savoir que l'exécutif européen "resterait disponible au cours des semaines à venir si le Royaume-Uni souhaitait discuter et clarifier sa position, que ce soit par téléphone ou physiquement".

Un haut fonctionnaire de l'UE aurait déclaré qu'il n'y avait actuellement "aucune base" pour des "discussions significatives" et que les discussions étaient revenues au stade où elles en étaient il y a trois ans.

Lors d'une visite en Irlande du Nord, le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a estimé que même si le Royaume-Uni quittait l'Union européenne sans accord, les discussions entre Londres et Bruxelles se prolongeraient pendant des années.

"Cela ne se termine pas le 31 octobre. S'il n'y a pas d'accord, alors à un certain stade, nous devrons recommencer à négocier et les premiers sujets à l'ordre du jour seront les droits des citoyens, le règlement de la facture et la solution à la frontière irlandaise. Une sortie sans accord ne mettra pas fin au backstop (le mécanisme censé éviter le rétablissement d'une frontière physique entre Irlande et Irlande du Nord)", a déclaré Leo Varadkar.

Les danses folkloriques du monde au Festival de MontréjeauActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 05 août, 2019 14:11:07

Véronique YANG
Blog image

Le Festival de Montréjeau est un festival international de danses folkloriques qui se tient tous les ans mi- août depuis 60 ans. Durant 5 jours, des groupes des 4 coins du monde défilent sur scène dans différents endroits de la ville (Office du Tourisme, Place de la Mairie, Salle des Fêtes, Grande Halle, Cour d'honneur de l'Hôtel de Lassus...) depuis des générations.

Montréjeau est une petite ville située dans le département de la Haute-Garonne, en Occitanie. Traversée par la Garonne, la commune est proche du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises et fait partie de la Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges. Outre le festival qui investit la ville tous le été, de nombreuses activités dans les communes proches comme le château de Valmirande ou le lac face aux Pyrénées.

Ancêtre du Festival de Montréjeau, la fête des pâtres et des pastourelles retrace les premiers rassemblements folkloriques dans les années 1930. A cette époque, elle était organisée par Manaïtges de Montréjau fondé et dirigé par Messieurs Ferrière et Roussely. Il a fallu attendre le début des années 1950 pour que le Festival Folklorique de Montréjeau voit le jour tout d'abord avec des groupes d'agglomérations voisines avant de s'installer sous la grande halle de la place de Verdun, bâtiment architectural du XIXème siècle où il prend de l'ampleur avec des danseurs, des conteurs, poètes et diseurs en langue d'Oc.

Après l'apparition des groupes étrangers, le succès a grandit et le public de plus en plus nombreux, il a fallu étendre la durée du spectacle à 4 voire 5 jours. En 2010, le Festival est organisé avec les Troubadours et Chanteurs du Mont Royal, l’Amicale des Troubadours, l'Association des Commerçants de Montréjeau… Il est désormais reconnu comme une manifestation pour la promotion des Arts et Traditions Populaires. Chaque année, il reçoit une vingtaine de groupes venus du monde entier. Montréjeau devient pendant quelques jours la capitale mondiale de la jeunesse et de l’Amitié entre les peuples. Les spectacles ont lieu maintenant en plein air, permettant un accueil du public dans les meilleures conditions possibles.

Le Festival Mondial de Folklore de Montréjeau est membre associé du CIOFF France (Conseil International des Organisations de Festivals de Folklore et d’Arts traditionnels) qui coordonne une trentaine de festivals en France et plus de 350 festivals à travers le monde de par sa présence dans plus de 115 pays aujourd’hui. Le CIOFF vient d’obtenir le statut d’ONG partenaire officiel de l’UNESCO statut d’association en tant qu'ONG a vocation culturelle internationale qui promeut les pratiques amateurs, les cultures vivantes, le dialogue interculturel, la construction d’un dialogue de Paix. Le bénévolat et les pratiques en direction de la jeunesse. y sont encouragées.

Pour la 60ème édition qui se tiendra du 14 au 18 août prochain, le continent sud-américain sera représenté par le Chili et l'ensemble Bafochi lors d'une soirée thématique sur le pays. Le Népal, La République du Tatarstan, La République Tchèque, l'Espagne, et le Portugal seront aussi présents.

-Le 15 août sera marqué par l'arrivée des délégations invitées, d'un vernissage de l'exposition Folkolor 2019, d'animations à la base de loisirs et vide-greniers puis la soirée d'inauguration.

-Le 16, "Ludokolor: les jeux dans le monde" le matin, Cérémonie des Couleurs à 17 h et soirée de gala Folkolor.

-La réception officielle aura lieu samedi 17 août et sera suivie de la Messe internationale du Festival avec la participation des groupes, le soir " Nuit Chilienne", spectacle thématique avec la participation de l'ensemble Bafochi en provenance de la ville de Santiago de Chile.

-Le 18, Matinée d'Adieu à la Cité à 16h30.

L’association Folkolor a été créée en novembre 2015 pour la gestion et l'organisation du festival, elle succède à la cellule festival du Comité des Fêtes de Montréjeau.

Pour marquer les 60 ans, une grande soirée sera organisée mercredi 14 août autour d’un buffet, en présence des Troubadours du Mont-Royal, de nombreux chanteurs du Mont-Royal et du groupe de Porto. (Renseignements auprès de l'office du tourisme de Montréjeau). Une matinée Ludokolore autour des jeux issus d'un ou plusieurs pays accueillis devrait avoir lieu le 16 août. Les membres de chaque groupe feront découvrir aux festivaliers le jeu qu'ils ont amené ( jeu de société, un jeu de groupe, un jeu ancien qui véhicule une partie de l'histoire du pays, un jeu classique (le monopoly en version étrangère...) afin de faire découvrir la culture, l'histoire, les traditions, le patrimoine de leur pays .

Blog imageBlog imageBlog imageBlog image

LE SYNDIC: une satire sur le fonctionnement actuel de l’immeuble des 28 pays de l’Union EuropéenneActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 05 août, 2019 02:21:26

Gabriel MIHAI
Blog image

En mettant en scène chaque pays à travers des véritables personnes, il est facile de montrer le caractère parfois caricatural de tous ces voisins vivant ensemble dans le même immeuble crée en 1957 par 6 pays économiques ( Allemagne, France, Italie, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg ) après les deux grandes guerres mondiales.

En 1957 les 6 premières familles ont emménagé dans cet immeuble où chaque propriétaire incarne un pays de l’Union Européenne, cette copropriété est gérée par un drôle de syndic au fonctionnement pour le moins original puisqu’il est calqué sur celui de l’Europe de Bruxelles et l'immeuble européen, répertorié UE28 au cadastre de la ville, situé au N°2 de l’avenue de l’Atlantique dans une voie privée et gardée, comme l'ONU ou l'UNESCO.

L’immeuble est gérée en trois parties, la première partie un bien joli endroit, la seconde un immeuble modèle et la troisième partie une drôle de vie. En mettant en scène chaque pays, il est facile de montrer les personnages vivant ensemble sous le même toit et leur concierge chinoise de l’immeuble, Shen Ghen, créant un espace où les propriétaires laissent en permanence leur porte ouverte pour faciliter la distribution du courrier.

La construction d'un avenir commun à tous les pays européens s'est réalisée en plusieurs étapes, du lendemain de la Seconde guerre mondiale à nos jours. De six pays fondateurs en 1957, la communauté européenne s'est peu à peu agrandie pour compter 28 membres aujourd'hui où le Royaume-Uni est sur le point de quitter le bâtiment européen, car il estime les progrès du système d'évaluation économique très faible.

Les six pays ont fondé la Communauté économique européenne (CEE) et la Communauté européenne de l'énergie atomique (CEEA), à l'origine de l'Union européenne qui est passée à neuf, à dix, à douze puis à quinze dans un premier temps, ces états sont traditionnellement considérés comme étant les anciens pays membres de l'Union européenne. A ce jour, l'UE est passée de 6 pays en 1957 à 28 en connaissant 7 vagues d'adhésion de nouveaux pays, communément appelées "élargissements".

En 2004, 10 pays sont entrés dans l'UE (la Pologne, la République Tchèque, la Hongrie, la Slovaquie, la Slovénie, la Lettonie, la Lituanie, l'Estonie, Malte et Chypre), rejoints en 2007 par la Roumanie et la Bulgarie, puis en 2013 par la Croatie.

Aujourd'hui, l'Union européenne se compose de 28 Etats membres, représentant plus de 500 millions d'Européens mais suite au référendum au Royaume Uni le 23 juin 2016 en faveur du Brexit, elle devrait se retrouver à 27 mais la date du départ de la Grande Bretagne n'est pas encore déterminée à ce jour.

Au cours des années 50, le Royaume-Uni s’était tenu à l’écart de toutes les tentatives d’intégration européenne susceptibles de remettre en cause sa souveraineté, ses rapports avec son ancien Empire et sa relation privilégiée avec les Etats-Unis. Mais durant les années 60, les Britanniques réorientent leur politique étrangère vers une Europe continentale de plus en plus prospère.

En 1971, après deux refus de la France, qui redoute un affaiblissement des Communautés, le Royaume-Uni voit s’ouvrir les portes du marché commun. Il y est officiellement admis le 1er janvier 1973, en compagnie de l’Irlande et du Danemark. Les Communautés (CECA, CEE, CEEA) passent ainsi de 6 à 9 membres.

LE SYNDIC: " un livre au ton satirique écrit par l'auteur Gonzague DEJOUANY "transforme chaque pays en véritables personnes, en commençant par l'établissement des unions européennes par les six premiers pays, à travers une belle description satirique et caricaturale; " Au numèro 2 donc, l'immeuble atypique de la rue, construit en 1957 par la fameuse agence d'architectes à la réputation mondiale, MONNET, SCHUMAN, et référencé parcelle N° C.E.C.A. au cadastre de la ville. Jean MONNET et Robert SCHUMAN, les deux architectes associés, jouaient leur carrière sur ce projet. Ils ne sont pas les seuls sur le grill, car on a simplifié pour des raisons commerciales le nom à rallonges de leur agence d'architectes qui s'intitule au grand complet: Cabinet MONNET, SCHUMAN, ADENAUER, SPAAK, de GASPERI, BECH ET BEYEN."

En remplaçant chaque pays par ses représentants, il transforme l'image de chaque État en un personnage racontant le lancement de l'Europe à travers un sarcasme caricaturale et facilitant la compréhension de tous les lecteurs.

L’immeuble a changé depuis son inauguration en 1957, année où emménagèrent les 6 premières familles. Ces fondateurs, les hommes, les Von und Zu Viel (que l’on peut traduire par les « Too much »), les Forzza, les Polder, les Van der Union et le Dr Holding ont dû faire de la place à de nouveaux voisins jusqu’au petit dernier, Ante Novoric, un Croate, récemment arrivé en 2013.

L'auteur, décrit comment le nom du bâtiment a été modifié lors de l'installation de chaque nouveau locataire, de C.E.C.A. en CE (Communauté européenne) enfin en l'UE (Union européenne); "Les occupants ont tous voulu changer le nom pour en trouver un plus conforme à leur nouveau standing et à leur image et ont tous opté pour CE. (...) "Mais comme ça change tout le temps, pas facile de suivre. CE, pas très sexy non plus pour un aussi bel immeuble." (...) " C'est important de connaitre la trame historique d'un bâtiment avant une intervention, les différentes évolutions peuvent avoir modifié en profondeur la structure même de l'immeuble. Comme à son habitude, le syndic a encore voté pour un énième changement de nom en 2013, car il y a aujourd'hui dans l'immeuble 28 copropriétaires, en tout état de cause, 28 appartements sur huit étages, disons plutôt 7 étages et demi. Pour fêter ce chiffre et cette belle évolution depuis l'origine, les habitants se sont mis finalement d'accord sur UE28 qui n'est autre que le numéro réactualisé de la parcelle au cadastre municipal."

Et pourtant, l'auteur nous amuse, par un léger récit de la chancelière allemande Angela, perçue par les voisins comme une reine de l'immeuble quand ils lui parlent, un peu comme l'anglais quand ils parlent de la reine.

"Elle est tellement connue et respectée dans l'immeuble qu'on n'utilise rarement son prénom quand on parle d'elle: on dit tout simplement "elle". Un peu comme en Angleterre avec la Reine." (...) Tout d'abord, ce couple d'Allemands, Konrad et Angela Von und Zu Viel, sont parmi les plus vieux propriétaires avec leur fils, Karl-Otto."

Gonzague DEJOUANY, parvient à intervenir dans un dialogue avec la concierge de l'immeuble, afin de présenter un nouveau projet établissant le niveau économique et durable de l'environnement par rapport au système écologique, en faisant une introduction extrêmement simple, en observant à quel point la gardienne, d'origine asiatique, a peur de perdre les piliers économiques de la technologie moderne, elle souhaite voir ce que le projet propose afin de faciliter la copie. En fait, la gardienne ne connaît pas le système durable de l'environnement, mais est très intéressée.

Un paragraphe du livre "Le Syndic" montre comment la Chine souhaite conclure un accord économique mondial et parvient à s’installer facilement dans l’Union européenne;

"Gonzague DEJOUANY: -Oui, j'ai une mission signée par la Mairie et je dois établir un plan pour rendre cet immeuble plus moderne.

Shen Ghen: - C'est-à-dire?

GD: - Je dois digitaliser le bâtiment, voir comment on peut y installer de l'intelligence artificielle et le rendre aussi durable que possible.

SG: - De l'intelligence vous dites? Bonne idée, cette maison en aurai bien besoin! Et durable j'espère qu'elle le sera, durable. (...)

SG: - Ah! Mais pour ça, je crois qu'on a largement ce qu'il faut aussi. Je veux dire le côté très artificielle. (...) Je suis chinoise (...).

Dans le deuxième chapitre, les auteurs parviennent à décrire la modernité du bâtiment, en essayant de décrire l’importance des 28 habitants de l’UE et leur rôle pour les citoyens des 28 pays.

La question est de notoriété publique de lorsque réaliser des intérêts communs sur les 28 pays.

En parcourant chaque sous-chapitre, nous trouvons des explications communes sous un intérêt européen, connu pour la libre circulation, le droit de vivre, mais aussi certaines règles où il n'y a pas d'intervention dans chacun d'eux (chaque appartement) comme on le pense, chacun dans son appartement décide comme il veut selon une loi qu'il respecte conformément à la législation de l'État membre.

Essayer de comprendre exactement certains accords, respecter les relations extérieures, le commerce et les échanges internationaux, les droits de l'Homme en France ou l'égalité de vie sont des points communs pour l'UE-28.

Une drôle de vie est la partie 3 du livre où on découvre une tortilla volante, d'accord mais aussi des refus ou abandon, par exemple le Brexit un véritable différend entre l'Angleterre et l'Union européenne, mais aussi un malentendu entre les citoyens anglais et le gouvernement, une occasion de fusionner un humour sarcastique ou même de nombreuses explications humoristiques.

Une pilule qui passe mal, pas facile à avaler, à force d'essayer de déglutir pour l'ingérer, est devenue un véritable désastre avec de nombreux effets indésirables liés au stress, pour ceux si nombreux qui ont servi de cobayes lors de la campagne... si vous suivez bien, s'agit donc de la fusion du Brexit et du Brexin (pour et contre) de quitter l'UE.

Après les problèmes quotidiens plus ou moins importants, le choix d'un nouveau moteur de recherche qui "ne confond pas vie privée et place publique payante", apporte des éclaircissements dans la rubrique actualité d'UE28, sur des événements importants derrière la place de la Méditerranée, dans la banlieue sud de la ville où les trafics en tous genre ont amené une guerre des gangs qui jusqu'à l'arrivée de DECH (nom tiré du lieu de leur origine, la déchetterie), nouvelle bande très violente, gardait un équilibre relatif. Suite à l'insécurité grandissante et la misère des peuples liées aux affrontements, l'immeuble EU28 devient un refuge, idéal pour des générations de pauvres gens qui tentent d'y entrer après bien des souffrances provoquées par des accidents de voiture ou de bus utilisés par les mafias....

"À l'origine de cet embrasement, une lutte sans merci entre gangs rivaux pour mettre la main sur le quartier et profiter d'un monopole de trafics en tout genres: drogue, trafic d'êtres humains, prostitution, armes. (...) La police et les services judiciaires n'ont jamais eu affaire à des criminels aussi extrémistes et incontrôlables. Plusieurs prises d'otages eu lieu, ces gens sont de véritables kamikazes venus d'un autre temps. (...) Suite à la montée croissante de l'insécurité dans la ville et de la misère qui frappe tous ces pauvres gens, l'UE28, quand elle n'est pas la proie des gangs, fait figure de refuge idéal et d'Eldorado pour une génération entière. (...) Pour tous ces malheureux, l'EU28 EST DEVENU LE LIEU À ATTEINDRE À N'IMPORTE QUEL PRIX."

Ce livre est une véritable œuvre littéraire de style satirique, mais s’appuie également sur un thème économique ayant fait ses preuves au cours des 60 années d’existence de la construction de l’Union européenne, mais aussi sur les échecs et les problèmes quotidiens vécus au cours de ces années.
Par exemple, nous pouvons voir la demande d'adhésion de la Turquie, la volonté d'intégration des pays de l'Europe de l'Est, le système économique grec, ou même les affrontements de l'émigration vers la Méditerranée, ainsi que les vagues d'attentats subies pendant ces années de construction.

Ayant fait des études supérieures en économie en Allemagne et des études supérieures de commerce à Paris, Gonzague DEJOUANY a exercé la plupart de ses fonctions professionnelles dans la zone germanophone (Allemagne, Suisse, Autriche).
Chargé de mission pour Veolia Propreté, il devient ensuite CEO de Veolia Environnement pour la Suisse et l’Autriche en 2007, avant de devenir CEO d’EDF Allemagne et de rejoindre Berlin en 2011.
Européen convaincu, Gonzague DEJOUANY est profondément convaincu du rôle essentiel de l’Allemagne et de la France pour l’avenir de l’Europe, mais dans un esprit de renouvellement en phase avec ce nouveau siècle.
Sa volonté de participer à la relation franco-allemande au quotidien le pousse à s’engager dans le Club des Affaires de Berlin, qu’il transforme en « Cercle Economique Franco-Allemand », en assumant sa Présidence de 2012 à 2016.
Aujourd´hui, Gonzague Dejounany est Président de The Nesting Company, expert des activités cross border franco-allemandes et Président du nouveau mouvement citoyen franco-allemand, "Ensemble".

Afin de pouvoir comprendre ce livre de manière satirique, il est bon de savoir ce qui se cache derrière . Recommander le livre "Le Syndic" est un hommage à la carrière de l'auteur et à ses interprétations.

Expert en nouvelles technologies urbaines et particulièrement impliqué dans les relations franco-allemandes, Gonzague Dejouany a écrit cette véritable saga européenne pour crier son attachement à ce continent et à la construction européenne, un jardin en perpétuel chantier.

"Le grand tort de l'Union Européenne est de croire qu'elle est l'Europe…" - Gonzague Dejounany

Blog imageBlog image
Blog imageBlog imageBlog image



Thomas Dutronc était entouré de ses "esprits manouches" sur la scène du Festival de Jazz in MarciacActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 05 août, 2019 01:05:46

Véronique YANG
Blog image

Le Festival de Jazz de Marciac a accueilli Thomas Dutronc et ses amis, les esprits manouches sur la scène du chapiteau mercredi 31 juillet.

Auteur- compositeur et interprète, Thomas Dutronc n'échappe pas aux talents musicaux de ses parents, Françoise Hardy et Jacques Dutronc. Né en juin 1973, il grandit dans le monde musical mais ne commence à apprendre à jouer de la guitare qu'à l'âge de 18 ans, en compagnie de ses amis d'enfance,Matthieu Chedid et Pierre Souchon et après avoir passé son bac et obtenu un DEUG d'arts plastiques, option cinéma. Ce goût lui vient après suite à la découverte de la musique de Django Reinhardt. Très vite, il fait ses armes auprès de musiciens manouches qui jouent aux Puces de St Ouen. Il participe ensuiteà 2 films en 1999 et 2001, l'année suivante il écrit un titre pour Henri Salvador et entre dans le groupe "Gipsy Project "de Biréli Lagrène durant une année. En 2002, il crée l’A.J.T. Guitar Trio avec Antoine Tatich et Jérôme Ciosi, venus de Corse. Dans les années qui suivent, il participe à la musique de plusieurs films, compose pour Jacno, devient arrangeur et réalisateur pour les albums de sa mère. Il se produit aussi dans des clubs de jazz comme le "New Morning à Paris et au Festival de Jazz de Marciac en 2005 tout en tournant avec son quintet dans toute la France.

L’album "Comme un manouche sans guitare" se retrouve disque d'or en 2008, 2 mois mois après sa sortie, avec 400 00 exemplaires vendus. La même année, il est nommé aux 23e Victoires de la musique dans les catégories artiste révélation du public et album de l'année. Il remporte le Globe de Cristal du Meilleur interprète masculin, le Grand Prix de l'UNAC (Union Nationale des Auteurs Compositeurs) pour la chanson "J'aime plus Paris" et reçoit le Prix Raoul Breton (prix créée en 1966 et décerné par la SACEM, encourageant le travail d'un auteur ou compositeur de chanson). Il fait son premier passage à l’Olympia de Paris du 19 au 21 novembre. L'année suivante, "Comme un manouche sans guitare"remporte la Victoire de la chanson originale lors de la 24e cérémonie des Victoires de la musique en février 2009, année où il se joint aux Enfoirés. En 2010, il participe au nouvel album d'I Muvrini et est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres. Entre 2011 et 201, il sort 3 nouveaux albums ("Silence on tourne, on tourne en rond", "Eternels, jusqu'à demain" et "Live is love"enregistré avec son groupe "Les esprits manouches" nouvelle formation.

Pour la 42ème édition de JIM, Thomas Dutronc est accompagné par son groupe "Les esprits manouches composé de Pierre Blanchard au violon, Rocky Gresset à la guitare, Jérôme Ciosi à la guitare, David Chiron à la contrebasse et Maxime Zampierie.

Il était au Crest Jazz Vocal dans la Drôme le 1er août, le 2 au 10ème Festival de Jazz en Baie à Carolles dans la Manche avec Stephan Eicher, on pourra aussi retrouver Thomas Dutronc dans plusieurs festivals de jazz :

7 août à Ghisonaccia en Corse le 7 août

14 et 15 septembre à Montlouis sur Loire lors du Festival Jazz in Touraine.

20 septembre à Mantes-la Jolie pour l'Eole Factory Festival.

21 septembre à Colmar dans le cadre du Colmar Jazz Festival.

16 octobre au "Bal Blomet" à Paris

21 octobre à Lunel (34) où il participera en compagnie de Stochelo Rosenberg et Rocky Gresset au festival des Internationales de la Guitare du Sud de la France.

28 et 29 novembre au Trianon à Paris pour le Blue NoteFestival.



Trio Rosenberg, le jazz manouche à l'honneur au Festival Jazz in MarciacActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 04 août, 2019 11:54:06

Véronique YANG
Blog image

Le Trio Rosenberg s'est produit mercredi 31 juillet en première partie de Thomas Dutronc lors du Festival de Jazz in Marciac.

Le Trio Rosenberg est un groupe de jazz manouche néerlandais issu de la communauté des Sinti et composée de 2 frères à la base rythmique, Nous'che Rosenberg, rythm guitar et Nonnie Rosenberg, double bass, et de leur cousin Stochelo Rosenberg , lead guitar et soliste double bass. Seul groupe en activité sur les scènes prestigieuses du globe depuis 20 ans, il est l'un des groupes phares du jazz manouche et a enregistré 15 albums. Depuis 1995, ils se sont associés à différents instrumentistes dont le vibraphoniste Frits Landesbergen, l’harmoniciste Toots Thielemans, le pianiste Louis Van Dijk , le clarinettiste Bernard Berkhout, disciple de Benny Goodman, le violoniste Tim Kliphuis. Différents styles de musique sont inclus dans le répertoire de l'hispanique avec le guitariste urugayen Leonardo Amuedo au blues rock avec le guitariste Jan Akkerman en passant par la variété avec le chanteur Herman van Veen et le dixieland avec Dutch Swing College Band.

Révélés par Stéphane Grapelli alors qu'il assistait à l'un de leurs concerts puis en tournée avec le violoniste, les 3 cousins ont commencé à jouer en apprenant à jouer à l'oreille aux Pays-Bas tout d'abord en famille puis dans les rassemblements religieux et leur communauté tout en franchissant les frontières. Ils enregistrent en 1989 leur premier album, "Seresta" dévoilant la technique et l'aisance de Stochelo qui est désormais l’un des plus grands guitaristes du Jazz manouche. Dès son plus jeune âge, la communauté manouche considère ce dernier comme le digne successeur de Django Reinhardt.

Le trio a reçu les félicitations des plus grands guitaristes dont Eric Clapton ou Paco de Lucia et continue à perpétuer l'oeuvre de Django Reinhardt. Il s'est produit sur de grandes scènes internationales et a participé plusieurs fois au Festival de Jazz in Marciac dont 2007 avec le clarinettiste Bernard Berkhout, 2012 où ils invitent Sanseverino, 2013 avec Costel Nitescu au violon, 2017 avec 3 invités en l'honneur de la 40ème édition , le guitariste Steeve Laffont, le violoniste Costel Nitescu et l'accordéoniste Ludovic Beier. Pour la 42ème édition de 2019, le groupe "The Rosenbergs" composé de Mozes Rosenberg à guitare solo, Johnny Rosenberg à la guitare rythmique et Sani van Mullem à la contrebasse.



Chick Corea au Festival de Jazz de MarsiacActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 03 août, 2019 00:10:57

Véronique YANG

Blog image

Mardi 30 juillet, JIM a rendu hommage sous le chapiteau au chroniqueur de jazz André Francis décédé au mois de février dernier en programmant deux grands artistes, le pianiste Chick Corea et le Spanish heart band en première partie et le parrain du Festival et président d'honneur, le trompettiste Wynton Marsalis qui a présenté son nouveau projet en tant que chef de file des Young Stars of Jazz.

Les sons espagnols et brésiliens sont à la base des interprétations de Chick Corea, un des plus importants pianistes depuis les années 70. Il s'est produit en duo avec de grands noms du jazz comme Herbie Hancock, Keith Jarrett, Gary Burton ou des ensembles comme 'The Spanish Heart Band". On le connait aussi en tant que clavieriste et compositeur de jazz et de jazz-rock dont il a participé à la naissance dans les années 60 alors qu'il était membre du groupe de Miles Davis.

Armando Anthony dit Chick Corea , d'origine sicilienne et espagnole est né à Chelsea (Massachusetts). le 12 juin 1941. Alors qu'il n'a que 4 ans, son père qui jouait de la trompette dans les années 1930 et 40 à Boston dans un groupe Dixieland le met au piano et très vite, il s'inspire de Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Bud Powell, Horace Silver ou encore Lester Young. À 8 ans il apprend la batterie et prend des cours de piano avec le concertiste Salvatore Sullo, ce qui développe chez lui son goût de la composition. Après s'être installé à New-York, il étudie la musique un mois à l'Université Columbia et 6 mois à la Juilliard School. Dans les années 60, il commence sa carrière en jouant avec Cab Calloway, Blue Mitchell et les joueurs de latin jazz Herbie Mann, Willie Boboou Mongo Santamaría. En 66, il sort son premier album en soliste, "Tones for Joan's Bones. Dans les années 70, il fonde successivement plusieurs groupes, "Circle" avec Dave Holland à la basse, Anthony Braxton au saxo et Barry Altschul à la batterie, puis "Return to Forever" avec le bassiste Stanley Clarke, période à laquelle il utilise des synthétiseurs. A oa dissolution du groupe, il travaille seul ou en duo. En 1992, il co-fonde avec le producteur Ron Moss le label Stretch Records, désormais une partie de Concord Records. En 2003, son album "Rendez vous in New York ' célèbre ses 40 ans de carrière et de musique de tous les genres dont le classique comme Mozart ou le concerto qu'il a composé.

A ce jour, il a été nommé 32 fois et a remporté 10 Grammy Awards dont en 2001 celui pour le meilleur arrangement musical pour "Spain for Sextet and Orchestra" de l'album "Corea Concerto". En 2008, il entame une tournée mondiale en compagnie de Stanley Clarke et Lennie White.

Pour son passage au Festival de Jazz de Marciac 2019, Chick Corea au claviers et piano était accompagné par Mike Rodriguez à la trompette, Jorge Pardo à la flûte et au saxophone, Steve Davis au trombone,
Niño Josele à la guitare, Carlitos Del Puerto à la contrebasse, Marcus Gilmore à la batterie, Luisito Quintero aux percussions et Niño De Los Reyes danseur flamenco.



Les Hérault du Cinéma et de la Télévision, 16ième EditionActualités et Culture

Posté par IMPACT EUROPEAN 01 août, 2019 18:43:21

Véronique PHITOUSSI
Blog image

La Ville d’Agde en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée a lancé son 16ième Festival du film « Les Hérault du Cinéma et de la Télévision » dans l’enceinte du nouveau Palais des Congrès au Cap d’Agde du 18 au 24 juin 2019 dernier.

Les murs du nouveau Palais des Congrès sont habillés par l’œuvre monumentale de l’artiste contemporain Herve Di Rosa, originaire de Sète ; Herve Di Rosa a réalisé une œuvre de 2 900 m2 pour décorer et envelopper le nouveau Palais des Congrès d’une résille.

Le public, venu en nombre, a pu profiter des projections de longs métrages, visionner les courts-métrages en compétition et rencontrer les personnalités du Cinéma et de la Télévision avec dédicaces et selfies.

Le public a pu découvrir une trentaine de projections, en présence des équipes de tournage.

Tout au long du Festival, le public a pu croiser des réalisateurs, actrices, acteurs, comédiens, auteurs et producteurs tels qu’Olivier Megaton, Gérard Moulévrier, Mireille Perrier, Firmine Richard, Moussa Maaskri, Eric Lavaine, Vanessa Valence, Martin Lamotte, Brigitte Fossey, Ivan Fresard, Jean-Yves Bertellot, David Maltese, Antoine Coesens ;

Mathilde Bisson, Jenny Del Pino, Eric du Potet, Natacha Amal, Grace de Capitani, Pascale D’Inca, Frederic Maramber, Alexandre Thibault et sa femme, Philippe du Janerand, Louis-Karim Nebati , Olivier Ayache Vidal, Michel La Rosa, Khaled Alouach, Paul Granier, Rémy Julienne et sa femme Justine Poulin, Lou Gala, Karim Belkhadra, Bryan Trésor, Pauline Bression et Theo Bertrand et bien d’autres furent présents lors de 16ième Edition réussie.

Le festival est le rendez-vous incontournable des passionnés du 7ème art et du petit écran, celui-ci se déroule toujours dans une ambiance décontractée et conviviale.