JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

L’Abbaye de Valmagne de Villeveyrac

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 02 oct., 2019 20:47:38
Véronique PHITOUSSI

En 1139, Raymond Trencavel, Vicomte de Béziers, fonda l’Abbaye de Valmagne sur la commune de Villeveyrac, près de Mèze et de l’étang de Thau dans le Languedoc Roussillon. Du 12ème siècle au début du 14ème, elle fut l’une des Abbayes cisterciennes les plus riches du sud de la France.

L’Abbaye de Valmagne est classée Monument Historique et est aussi un des plus anciens vignobles du Languedoc. La famille propriétaire depuis neuf générations a ouvert les portes de la Cathédrale des vignes.

L’ancienne église fut construite sur les fondations d’une première église romane entre 1257 et la fin du XIVe siècle. Les visiteurs peuvent découvrir les foudres en chêne de Russie, de plus de 400 hectolitres siègant dans les bas-côtés de la nef centrale. Elle se constitue d’une nef principale de sept travées, bordée par deux collatéraux. Dans le cloître se trouve la sacristie, la « Salle Capitulaire » appelée aussi « Salle du Chapitre », le parloir, le réfectoire sans oublier la fontaine-lavabo.

L’Abbaye de Valmagne possède principalement une architecture gothique sans oublier que ses fondations sont Romanes. De plan basilical, voutée en croisées d’ogive, ses dimensions sont égales aux grandes cathédrales gothiques avec 83 mètres de long pour 24,50 mètres de haut dans la nef, allant jusqu’à 25 mètres dans les hauteurs du transept. Ce dernier donne place au chœur, avec des piliers en amande, classique de l’architecture gothique ; Enfin, le déambulatoire vient fermer le chœur avec neuf chapelles rayonnantes.

Le cloître dans la galerie Nord

Le cloître se compose de quatre galeries couvertes s’ouvrant sur un jardin. Chaque espace dessert toutes les parties essentielles du monastère.

La galerie Nord “Spiritu” attenante au mur de l’église, est souvent appelée la « galerie du mandatum ou « la galerie des Collations », les moines venaient parfois écouter une lecture sainte, les collations et réciter l’office des Complies après le repas du soir.

Le cloître dans la galerie Est

La galerie Est “Anima” remplit une haute fonction spirituelle en desservant : l’armarium, la sacristie, la salle capitulaire, le parloir et le scriptorium. Elle est aussi la partie la plus ancienne de l’abbaye, les décorations sont en dents de scie et les voûtes en berceau, éléments typiques de l’architecture romane.

Le Cloître dans la galerie sud

Dans cette galerie se situe l’emplacement de l’ancien chauffoir ainsi que les latrines. Un peu plus loin se trouve l’ancien réfectoire convertit en salon au XIXème siècle. En face du réfectoire se trouve la fontaine.

Cette dernière est entourée d’une clôture octogonale surmontée d’un dôme ouvert. La vigne qui grimpe le long du dôme à plus de 180 ans; elle a résisté au phylloxéra. La Fontaine-lavabo est un endroit rare: il ne reste que deux fontaines-lavabos en France, celle de l’abbaye du Thoronet et celle de Valmagne.

L’Abbaye de Valmagne est entourée de jardins et d’un restaurant "ferme auberge".





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4026

Deuil national: la messe et les honneurs militaires à Jacques Chirac

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 01 oct., 2019 00:01:17
Gabriel MIHAI


L’église Saint-Sulpice, le deuxième plus grand édifice religieux de la capitale française, après Notre-Dame.

A deux pas du dernier domicile de Jacques et Bernadette Chirac. Le couple y avait emménagé voici quatre ans, rue de Tournon, dans l’hôtel particulier de l’industriel français François Pinault, un ami de la famille.

Deuil national, messe à Saint-Sulpice et inhumation dans la stricte intimité : la France a fait ses adieux lundi à Jacques Chirac auquel des milliers de personnes ont rendu hommage dès dimanche aux Invalides jusque tard dans la nuit.

Aux Invalides encore, mais dans la cour cette fois, se sont tenus les honneurs funèbres militaires. Avant que le convoi funéraire ne rejoigne l’église Saint-Sulpice. Bernadette Chirac, présente à l'hommage privé, ne l'était pas pour le service solennel.

Un service solennel a été célébré, en présence d’Emmanuel Macron, l’actuel chef d’Etat français, applaudi sur les marches de l'église, est entouré de pas moins de 80 personnalités étrangères, chefs d’Etat et de gouvernement, anciens dirigeants et membres de familles royales. Sous les applaudissements de l'assistance, le cercueil a été porté par les anciens officiers de sécurité de Jacques Chirac.

C’est pour la 8ème fois depuis le début de la Ve République en 1958 qu’une journée de deuil national est décrétée.

Les drapeaux sont en berne sur les édifices publics.

Les Français sont appelés à observer une minute de silence à 15H00, notamment dans les salles de classe.

Michel Aupetit, archevêque de Paris, est sorti de l'église Saint-Sulpice pour s'incliner devant le cercueil, et a salue en Jacques Chirac, «un homme chaleureux», lors de l'homélie en l'honneur de l'ex-président en l'église Saint-Sulpice. «Le président Jacques Chirac [...] avait axé sa campagne de 1995 sur le thème de la fracture sociale, portant ainsi son regard sur ceux qui restent sur le bord de la route», a-t-il déclaré.

Une absence remarquée : celle de Bernadette Chirac. Présente le matin, lors d’une cérémonie privée aux Invalides, la femme de Jacques Chirac a renoncé à cette venue. On l’a dit affaiblie, c’est en tout cas " en raison de santé " que Bernadette Chirac sera absente du service solennel, a annonce, Mgr Aupetit, archevêque de Paris.

Le Président français retrouve ses prédécesseurs au premier rang: François Hollande, Nicolas Sarkozy mais également Valéry Giscard d’Estaing, une grande partie de la classe politique nationale.

Un peu plus loin se côtoient le président russe Vladimir Poutine, le président italien,Sergio Mattarella, les premiers ministres libanais, Saad Hariri et les premiers ministres hongrois. L’ex-président des Etats-Unis, Bill Clinton a également fait le déplacement. Ainsi que le roi Adballah de Jordanie ou l’émir du Qatar.

Un hommage sera également rendu à l'ex-président le week-end des 5 et 6 octobre en Corrèze, dont il fut le député. Quelques centaines de personnes se sont également rassemblées devant l'hôtel de ville de Brive-la-Gaillarde et le mardi matin un hommage sare rendu par l'Hôtel de Ville à l'ex-maire et président Jacques Chirac.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4025

L'exposition "Voyage à travers les caractères chinois" présentée à Lyon après la conférence à Paris

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 30 sept., 2019 23:34:44
Véronique YANG


Présentée à Paris lors d'une conférence le 28 août, l'exposition itinérante "Voyage à travers les caractères chinois" s'est tenue à Lyon au Palais de la Bourse du 20 au 22 septembre et a été inaugurée en présence de personnalités du consulat chinois de Lyon, de représentants de la presse et de professeurs.

Création unique constituant une partie du patrimoine culturel de la Chine, l'écriture chinoise entre dans la culture mondiale bien que mystérieuse pour la plupart des autres civilisations. Grâce à cette exposition, l'évolution des caractères au cours des siècles est mise en avant tout en montrant son intégration dans le mode de vie actuel des différentes ethnies. C'est ainsi que l'on découvre ce que représentent les traits dans les caractères et apprenons quels sont les plus anciens hiéroglyphes, tels que “山” ,” 川”, “日” et “月. L'oracle est apparu il y a 4 000 ans, soit environ 2 000 ans après l'invention des cunéiformes de la Mésopotamie permettant l'évolution et la transmission millénaires de la civilisation chinoise.

L’année 2019 est celle d’une quadruple commémoration puisqu’elle célèbre les 55 ans de l’établissement des relations diplomatiques sino-françaises (fin mars avec la visite du Président Xi Jinping) les 70 ans de la République Populaire de Chine (le 1er octobre), les 100 ans du Mouvement Travail-Études en France (fin mars) et les 120 ans de la découverte des inscriptions oraculaires jiaguwen à Anyang dans la province du Henan.

A cette occasion, le Musée de l’Écriture chinoise, le Bureau de la Communication internationale du Henan, la Fédération des Chinois d’outre-mer de retour en Chine du Henan, la Mairie d’Anyang, le Journal de l’Économie, le magazine “Art and Design” , HAIYAO Holdings et le département des langues étrangères de l’Université Tongji ont travaillé conjointement pour mettre en place cette exposition liant culture et technologie, tradition et mode, art et design, soutenue par "Economic Daily" et le consulat de la République Populaire de Chine à Lyon.

Les visiteurs français ont pu en comprendre la scénographie grâce à un grand nombre d'affiches modernes et d'oeuvres calligraphiques montrant la Chine ancienne et contemporaine à travers les caractères chinois tout en permettant de mieux connaître "l'Empire du Milieu", son histoire ancienne, son développement prospère et sa progression.

La civilisation et la sagesse de la nation chinoise se spécifient par la singularité des traits des caractères, la forme et la phonétique unique de chacun d'eux. On les retrouve dans les domaines de l'art et du design tout en entant dans la vie du peuple chinois.Transmis de génération en génération de l'Antiquité à nos jours.

Les "jiaguwen" ( archivages utilisés à l'époque de la dynastie Shang du XVIIème au XIème siécle av J.C.) ont été découverts dans les ruines de Yin Xu, à Anyang. Ils datent de 3 600 ans et témoignent du plus ancien usage de l'écriture chinoise et ont un rôle de messagers retranscrivant les légendes de l'histoire de la guerre de la dynastie Shang, le déménagement de la capitale et la légende d'un esclave qui se serait vu accorder le pouvoir politique à l'époque de cette même dynastie).

Les caractères sont à la base de la calligraphie et de l'art de la conception; la calligraphie moderne et contemporaine démarre à la fin de la culture traditionnelle et c'est le peuple qui maîtrise cet art ancien. Actuellement, 300 millions d'élèves en primaire et au collège, plus d'un million de jeunes et de personnes âgées apprennent la calligraphie, 10 000 ont reçu le titre de "calligraphe" en Chine. La calligraphie évolue en passant d'un art nécessitant des connaissances profondes à un art plus populaire.

Avec son influence sur la conception de l'art moderne, le caractère chinois a permis l'enregistrement de toutes les oeuvres calligraphiques de grands artistes sous forme numérique. Pour les chinois de langue maternelle, la conception du caractère est prise en considération. En 1999, le professeur à l'Académie des Beaux-Arts de l'Université de Tinghua, Chen Nan a travaillé sur la recherche de la digitalisation du design des jianguwen et a proposé le concept de la "Rime de Design comme méthodologie de conception. En 2017, la grille mathématique contenue dans les jiaguwen a été révélée.

En novembre 2017, l'écriture ossécaille jiaguwen est classée par l'UNESCO, sous la bannière "Mémoire du Monde". Depuis leur découverte au XIXème siècle, le déchiffrement est l'interprétation sont difficiles. C'est pourquoi le Musée national de l'écriture chinoise vient de lancer un programme ouvert au grand public pour collecter le maximum d'interprétations avec une récompense de 100 000 yuans pour chaque mot découvert.

Depuis le mouvement Travail-Etude en France, il y a 100 ans et grâce aux voyages des missionnaires de la culture entre la France et la Chine depuis une cinquantaine d'années, l'amitié sino-française s'est construite. Son développement est lié au soutien et la contribution des 2 peuples, des Chinois résidant en France, les entreprises chinoises et les résidents à l'étranger. Cette exposition servira à promouvoir l'économie, l'éducation,la culture et l'art ainsi que les échanges entre les 2 pays.

Les caractères chinois peuvent être adaptés à différentes langues et à divers outils d'écriture dont les grandes révolutions connues par les humains: la fabrication du papier, l'impression et l'invention des imprimantes et des ordinateurs.

Durant cette exposition unique qui promulgue la culture chinoise, une expérience d'impression d'un tee-shirt était offerte au public. Il s'agissait d'imprimer un caractère pour commémorer les 70 ans de la République populaire.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4024

Les Français réunis à nouveau pour honorer la mémoire de Chirac

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 30 sept., 2019 22:31:18
Gabriel MIHAI

Dimanche, les Français ont pu aller dire adieu à l'un de leurs présidents préférés en défilant devant le cercueil de Jacques Chirac, exposé aux Invalides à Paris.

Ils sont des milliers à avoir fait le déplacement pour dire adieu à Jacques Chirac. Trois jours après la mort de l'ancien chef de l'Etat, son cercueil a été exposé aux Invalides dans le cadre d'un hommage populaire, dimanche 29 septembre. Les premiers visiteurs, dont certains attendaient devant les grilles dès l'aube, ont pu pénétrer dans la cour des Invalides à partir de 14 heures, avant de se recueillir devant le cercueil, installé à l'entrée de la cathédrale Saint-Louis.

L'hommage à celui qui fut une figure de la vie politique pendant quarante ans a commencé par une cérémonie inter-religieuse devant sa dépouille, en présence de la famille Chirac, mais sans son épouse Bernadette, trop affaiblie.

La foule a ensuite pu commencer à défiler devant le cercueil, exposé à l’entrée de la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Recouvert du drapeau bleu-blanc-rouge, il avait été placé sous un portrait géant de l’ancien président et entre deux colonnes aux couleurs l’une du drapeau français, l’autre du drapeau européen.

À l’extérieur de l’hôtel des Invalides, dans le calme et le recueillement environ 7000-8000 personnes dans la file d’attente, impressionnante, s’étendait en milieu d’après-midi sur plus de 600 - 700 mètres. Dans la foule, une pancarte «Adieu président, vous nous manquez déjà», des fleurs... Certains ont patienté depuis le matin, malgré les averses.

Entre jeudi et samedi, environ 5000 personnes, parfois bien jeunes, se sont pressées pour signer des registres de condoléances au palais présidentiel de l’Élysée et exprimer leur «tendresse» et leur admiration pour Jacques Chirac, qui n’a jamais été aussi populaire qu’après son retrait de la vie politique, désormais considéré par ses concitoyens comme le meilleur président de la Ve République, à égalité avec Charles de Gaulle.

Plus de 60 000 millions de Français ont signé le livre d'or, à la mémoire de l'ancien président qui pendant quarante ans a su se tenir aux côtés des Français, des plus pauvres aux plus riches.

En raison de la très forte affluence, la cour des Invalides a été ouvert toute la nuit.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4023

Philippe Hervieu, avocat d'affaires s'est exprimé sur la société Aigle Azur

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 30 sept., 2019 16:37:14
Véronique YANG


Philippe Hervieu, avocat en droit des affaires, des sociétés et droit à la faillite et également un peu de correctionnel lié au droit des affaires tente de nous expliquer les problèmes que la compagnie Aigle Azur a rencontrés avant sa cessation d'activité.

Aigle Azur, créée en 1946, était depuis 2014 la seconde compagnie aérienne française . Elle desservait l'Algérie, le Brésil, le Liban, le Portugal, le Mali, la Russie, le Sénégal et l'Ukraine depuis 5 villes françaises.

Depuis 2012, elle avait signé un partenariat avec le groupe chinois HNA à hauteur de 48% du capital puis avec Corsair 2 mois plus tard. Après la création de nouvelles lignes en 2017 et l'acquisition de 2 Airbus en 2018, elle signe avec de nouveaux partenaires en plus de ceux déjà existants. En 2019, elle annonce l'ouverture d'une ligne régulière pour Kiev et l'abandon de la ligne programmée entre Paris et Pékin; il faut dire que la société affiche des pertes de plus de dizaines d'euros depuis 7 ans.

En août 2019, le tribunal de Créteil, saisi par Frantz Yvelin, président d'Aigle Azur, nomme un administrateur provisoire, aucun conseil d'administration ou assemblée générale n'ayant décidé d'un changement de direction.

Suite à un dépôt de bilan le 2 septembre dernier, la compagnie aérienne a annulé tous ses vols à partir du 6 septembre au soir. Le tribunal ordonna la liquidation judiciaire de la compagnie 10 jours plus tard et le 27 septembre, aucune des deux offres de reprise d'Aigle Azur n'ayant été considérée comme satisfaisante, la cessation des activités de la compagnie a été ordonnée pour le soir même à minuit.

"Des choses ne sont pas dites sur les sociétés qui déposent leur bilan: il y a une période d'observation de 6 mois reconductible une fois soit 1 an et reconductible éventuellement une seconde fois à la demande du procureur de la République.Pendant cette période, on regarde si l'opération est viable et si un plan de redressement par voie interne ( l'entreprise paye ses créanciers) ou par voie externe (un plan de cession) est possible".

"Dans l'affaire Aigle Azur, on note une rapidité de la procédure, tous les délais n'ayant pas été respectés suite à une situation très dégradée de l'entreprise et la nécessité pour le Tribunal de Commerce d'Evry de trouver une solution rapide . Du jour au lendemain, l'entreprise qui employait près de 1 150 employés s'est éteinte. Les commissaires aux comptes ont-ils assez attiré l'attention du parquet sur le caractère irréversiblement dégradé de la situation?"

"Les syndicats et le gouvernement ont tenté de soutenir des reprises qui auraient privilégier les salariés mais la loi de 2005 sur les faillites qui proclame la nécessité de préserver l'emploi, n'a jamais sauvé d'emploi. La notion d'emploi est économique et non juridique, ni le gouvernement ni les syndicats ne peuvent décider au niveau de l'emploi, le Tribunal de Commerce est le seul à pouvoir le faire. Dans ce cas, l'intervention des pouvoirs publics a été maladroite car il y a en France une séparation entre le judiciaire et le politique". C'est ce qui a conduit à la perte et la cessation d'activité de Entreprise qui n'avait plus d'actif.

En ce qui concerne les salariés, le Fonds National de Garantie des Salaires assure leur rémunération, leurs congés payés, le paiement de leurs indemnités de licenciement. Ils perçoivent ensuite 3 ans d'indemnités de la part de Pôle Emploi. Le licenciement est une procédure extrêmement rapide car le mandataire n'a qu'une quinzaine de jours à compter de la prononciation de liquidation pour procéder à tous les licenciements sous peine que le Fonds de Garantie des Salaires ne prenne pas en charge ce qui est du aux salariés.

La possibilité de reprise par Air France n'a donc pu aboutir étant donné la situation peu rentable et les raisons des difficultés de la société.

Très loin de ce sujet, Maître Hervieu a apporté quelques réflexions au sujet de la condamnation du couple Balkany, au sujet de laquelle les gens s'émeuvent.

"Un des faits les plus marquants est la maladresse de Patrick Balkany lors de son intervention face à son avocat. Par ailleurs, "les 400 millions d'euros qu'on lui reproche sur 5 ans" cacheraient tout ce qui a été extourné depuis le début de sa carrière politique" selon l'avocat.

En ce qui concerne , le mandat de dépôt , il pense que "du fait de son comportement désobligeant envers les magistrats, il aurait du garder un profil bas"... Pour Philippe Hervieu, "cette condamnation est un signal fort car être condamné à la prison avec sursis est dans l'esprit des gens un "acquittement," tout comme le bracelet électronique pour éviter la prison ferme. Dans de nombreux cas, les personnes soumises au bracelet électronique qui tout comme la prison est une mesure d'éloignement, reviennent sur les lieux de leur forfait.

Pour la première fois dans une affaire fiscale, un responsable politique a été incarcéré. L'avocat pense que c'est une bonne chose et que le président Blanchet a très bien jugé. Le procès du 18 octobre concernera des faits encore plus graves. Par ailleurs, le couple Balkany a fait appel considérant aussi que le suffrage universel est la Cour d'Appel des décisions de justice.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4022

Jamet à jamais !

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 30 sept., 2019 16:22:57
Daphné VICTOR

Jamet à jamais !

« Me grimer par la voix et la personnalité m’a permis d’attirer l’attention sur moi et de dire aux gens que j’existais. »

C’est un couteau suisse vocal. Chanteurs, comédiens, présentateurs, politiques d’hier à aujourd’hui … ils les imite tous. Dans une dextérité des plus déconcertante, Yann Jamet passe d’une voix à une autre sans fausse note. Mais il ne fait pas que de reproduire ! Au-delà de ses prouesses vocales que l’on peut entendre tous les matins sur MRadio Réveil auprès de David Lantin, son talent de comédien le pousse dans la théâtralisation. Résultat ? Un nouveau spectacle vaudevillesque parlé et chanté dans lequel humour et imitation se mettent au service d’une véritable histoire.

Journal Impact European : Vous seriez en plein burn-out ? Que se passe-t-il donc ?

Yann Jamet : La vie d’imitateur est compliquée. Ça n’a pas l’air comme ça, mais c’est un métier épuisant. C’est ce que je dis au début de mon spectacle. Je me mets dans la peau d’un imitateur qui est en plein burn-out.

JIE : Serait-ce un rôle de composition ?

YJ : Telle est la question … (rires)

JIE : Seriez-vous en train de nous faire comprendre, que vous seriez possédé par les gens que vous imitez ?

YJ : Au bout d’un moment, oui. Dans mon quotidien, lorsque je parle, il m’arrive que l’on me dise que je viens de faire une imitation. À force d’imiter, les personnages finissent par nous rattraper et déteignent sur notre personnalité. C’est ce que je grossis de façon XXL dans le spectacle. Je dis « qu’on est hanté par les gens que l’on imite. On les entend partout, on les voit partout. »

JIE : Qui est Belinda ?

YJ : C’est un personnage sorti tout droit de mon imagination. C’est mon épouse qui est maquilleuse à la télévision. Elle est tourmentée par mes hallucinations et mon burn-out. Elle a disparu. Je vais partir à sa recherche sur les plateaux de télé sur lesquels elle officie et où je vais rencontrer une floppée de gens du showbiz qui vont me mettre sur sa piste.

JIE : Pourquoi ce prénom ?

YJ : Pour le besoin de l’histoire. On en comprend la raison au milieu du spectacle.

JIE : Y aurait-il un rapport avec la chanson de Claude François ?

YJ : Forcément, à son évocation, on pense tout de suite à cette chanson et, dans le cas présent, oui, il y a un rapport avec elle.

JIE : Votre spectacle ouvre aussi la porte à des réflexions sur des scènes du quotidien …

YJ : Celle sur le couple fait partie intégrante du spectacle. Outre l’actualité et la politique qui font partie de mon ADN, je voulais parler de la vie en général dans laquelle les gens peuvent se reconnaître à un certain moment, en évoquant nos amours, nos joies, nos peines, nos emmerdes.

JIE : Ça sent la nostalgie …

YJ : Dans le spectacle on se demande si ce n’était pas mieux avant justement, que ce soit dans les domaines de la politique, de la télévision, de la chanson française. C’est une question qui est dans l’air du temps. La surconsommation s’accélère encore et encore, l’obsolescence est de plus en plus rapide, on passe à autre chose de plus en plus vite, du coup, on regarde de plus en plus dans le rétroviseur, car cela nous rassure, même si la technologie a du bon.

JIE : Vous êtes nombreux aujourd’hui à être sur la bonne « voix ». Qu’est-ce qui vous distingue de vos confrères de la jeune génération comme Marc-Antoine Le Bret, Thierry Garcia, Stan Benett ou encore Erick Baert ?

YJ : Il n’y en a pas tant que ça. Chacun a sa propre identité entre le parler et le chanter. Moi, je suis à la croisée d’un Marc-Antoine Le Bret, imitateur 2.0 qui fait les voix branchées d’aujourd’hui, d’un Laurent Gerra, imitateur chansonnier à l’ancienne avec une écriture assez corrosive sur l’actualité politique et d’un Michael Gregorio, performer à l’américaine qui bluffe les gens avec des voix de chanteurs. Dans mon spectacle, il y a des performances chantées, des imitations à la pointe de l’actualité, le tout avec une écriture à la Thierry Le Luron.

JIE : C’est en cela que Le Figaro vous présente comme « le nouveau Thierry Le Luron » ?

YJ : C’est une grande fierté et même une consécration.

JIE : L’égo ne peut qu’en être flatté …

YJ : Je le confirme. D’être comparé à lui, qui plus est, par un grand journal, c’est un honneur.

JIE : Vous a-t-il inspiré ?

YJ : Bien sûr. Il a été la première star de l’imitation qui avait toutes les casquettes. Celle d’un chanteur extraordinaire, celle d’un super imitateur, celle d’un chansonnier à la plume très incisive qui savait s’entourer de talents tels que Bernard Mabille.

JIE : Qu’est-ce qui vous a conduit à devenir imitateur ?

YJ : J’ai commencé les imitations avant de découvrir Thierry Le Luron, avec Didier Gustin, Jean Roucas, Patrick Adler, Frédéric Lebon, Pascal Brunner et Laurent Gerra que l’on voyait régulièrement en télé ou que l’entendait en radio. C’est en regardant un hommage fait sur lui, que j’ai découvert Thierry Le Luron. Et là, j’ai pris une claque ! J’avais 18 ans. Ce fut une révélation. Il était théâtral, très à l’aise devant les caméras avec un bagout extraordinaire.

JIE : Qu’est-ce qui vous plait dans l’art d’imiter ?

YJ : Le travail de comédien, même si le personnage existe déjà. Il faut rentrer dans sa peau, se l’approprier pour le reproduire. Imiter est une performance qui demande un travail de mimétisme.

JIE : Un imitateur serait-il un comédien qui s’ignore ?

YJ : Ou un chanteur qui a pris un chemin de traverse.

JIE : En fait, vous aimez être quelqu’un d’autre…

YJ : L’imitation peut être, pour certains, lié à un manque de confiance en soi. On a du mal à trouver notre personnalité, à s’affirmer socialement. Le fait de prendre des déguisements, de mettre des masques, ça nous aide. Me grimer par la voix et la personnalité m’a permis d’attirer l’attention sur moi et de dire aux gens que j’existais.

JIE : Depuis quand en avez-vous fait votre métier ?

YJ : Aux débuts des années 2000. J’en vis réellement depuis 2002/2003.

JIE : C’est Gérard Louvin, qui vous aurait découvert ?

YJ : Il produisait l’émission « Les coups d’humour » qui mettait en avant de nouveaux humoristes. Il a été le premier avec Claude Fournier à avoir un coup de cœur pour moi.

JIE : Combien de voix avez-vous à votre actif ?

YJ : Une centaine.

JIE : Quelle voix vous caractérise le mieux ?

YJ : En ce moment, je m’éclate avec celle de Chantal Ladesou. C’est un personnage populaire, hyper fédérateur qui plait beaucoup. C’est une icône médiatique qui touche un large public. J’aime bien faire aussi celle de Michel Cymes. C’est quelqu’un à qui je ressemble un peu dans la façon d’être, de parler et dans la personnalité. Sinon j’adore imiter Cyril Hanouna.

JIE : Certaines vous donnent-elles plus de difficultés que d’autres ?

YJ : Bien sûr. Certaines voix sont très compliquées à faire parce que leur tessiture ne correspond pas à mes cordes vocales. C’est le cas de Balavoine. J’adorerai pouvoir le faire. J’arrive à le chopper dans ses graves, mais pas lorsqu’il monte dans les octaves. Celle de Gérard Jugnot me pose aussi un problème, car elle bouge beaucoup entre les graves et les aigus.

JIE : La précision est donc le plus difficile lorsque l’on imite ?

YJ : Exactement. C’est de s’approcher du plus près possible de l’original.

JIE : Imiter est une performance. Comment vous entraînez-vous ?

YJ : Aujourd’hui on a un outil très pratique qui s’appelle YouTube. Je visionne toutes les vidéos de la personne tout un après-midi afin de me mettre sa voix en tête. Après, il me faut deux à trois jours d’incubation. Une fois que le travail d’observation a fait son effet, je m’approprie la voix.

JIE : Pour le chansonnier des temps modernes que vous êtes, manier le verbe incisif, la satire et la pertinence sont obligatoirement des fondamentaux ?

YJ : J’aime l’écriture pointue, incisive et percutante qui est celle de l’école des chansonniers. Car, au-delà de la performance vocale, il faut envoyer du lourd. J’ai fait partie de la troupe du théâtre des 2 Ânes. Je la rejoints encore de temps en temps. Et je suis également sociétaire du Don Camilo.

JIE : Qu’est-ce qui inspire justement la pertinence de vos textes ?

YJ : Essentiellement l’actualité et ensuite tout ce qui tourne autour du personnage imité. Pour exemple, j’ai une parodie sur l’un des plus gros titres de Patrick Bruel que je fais depuis un certain temps. Aux vues des accusations portées contre lui ces derniers temps, j’ai dû réactualiser les paroles de la chanson et m’adapter au contexte en rebondissant sur l’info, comme je le fais tous les matins à l’antenne de M Radio.

JIE : Quel est votre plus beau souvenir sur scène ?

YJ : Il y a dix ans, je donnais une représentation à côté de Metz dans une commune jumelée à celle d’Astaffort (Ndlr : dans le département du Lot-et-Garonne). Francis Cabrel était présent. Nous avons déjeuner ensemble. Je suis ensuite monté sur scène et j’ai fini mon spectacle en l’imitant alors qu’il était là, sous mes yeux et que j’avais passé le déjeuner à discuter avec lui. C’était un exercice très sympa.

JIE : Qu’elle a été sa réaction ?

YJ : Il n’a pas été dans la démonstration joyeuse ni dans le rejet. C’est mon régisseur qui m’a fait savoir qu’il s’était reconnu sur une chanson.

JIE : Derrière toutes ses voix, qui est réellement Yann Jamet ?

YJ : Aujourd’hui, je le sais. J’arrive à un âge où j’ai acquis une certaine maturité. Je connais mes qualités, mes défauts, mes atouts, mes faiblesses et ça m’aide beaucoup dans mon métier. Comme la plupart des artistes, je suis quelqu’un de sensible, d’assez simple dans la vie quotidienne, excentrique par certains moments. En fait, je suis un caméléon. J’ai plusieurs facettes qui sont fonction du contexte dans lequel je me trouve.

JIE : Que peut-on vous souhaiter ?

YJ : De continuer à faire ce métier passionnant le plus longtemps possible tout en m’amusant, ce que je vis déjà comme un privilège.

Teaser précédent spectacle : https://www.youtube.com/watch?v=heJADZCFO_U

Yann Jamet dans « Recherche Belinda désespérément » - Tous les mercredis à 2h à l’Apollo Théâtre (Paris (XIème) – Réservations : 01 43 38 23 26

Et tous les jours à 8h35 à l’antenne de MRadio Réveil avec David Lantin, Tiffany et Greg.

Visuels : (C) DR et Don Ca Ladesou



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4021

Paris Fashion Week: L'Oréal Paris a présenté la 3ème édition de la mode et la beauté

ModePosté par IMPACT EUROPEAN 29 sept., 2019 04:30:02
Gabriel MIHAI


Samedi 28 septembre, L'Oréal Paris célébrait la nouvelle saison de la beauté de la 5ème journée de la Paris Fashion Week 2019.

Après le spectacle grandiose sur les Champs Elysées de la première édition en 2017, de la seconde édition sur un podium flottant sur la Seine en 2018, la 3ème édition se déroulait à la Monnaie de Paris, l'institution la plus historique de France. Une fois de plus l’événement est devenu un rendez-vous incontournable de la Paris Fashion Week, avec des créateurs émergents et des maisons de renommée internationale, la marque réaffirmait ses liens privilégiés avec le monde de la Mode.

Actrices, chanteuses, athlètes et mannequins ont tous mis en valeur la diversité de la nouvelle saison de L'Oréal Paris, lors de cette exceptionnelle réunion pour les femmes de toutes les origines et de tous les âges.

Comme chaque spectacle a un scénario, cette année le décor musical est authentique avec un thème classique, créé par le célèbre compositeur de musique électronique Thomas Roussel, spécifiquement pour le défilé et accompagné d'un orchestre de 40 musiciens.

Le show a eu lieu à la Monnaie de Paris, située Quai de Conti dans le 6e arrondissement en présence de 600 invités parmi lesquels des mannequins dont Naomi Campbell, Estelle Lefebure, Sonia Rolland, Olga Kurylenko, Tina Kunakey, Louise Bourgoin (...) etc.

Camila Cabello et Amber Heard ont fait leur première apparition au défilé L'Oréal Paris, et faisaient partie des 32 porte-parole qui ont défilé sur le podium grandeur nature pour présenter les collections de marques de prêt-à-porter et de couture qui étaient associées.

Eva Longoria, ambassadrice de la marque de cosmétiques, était présente pour son second show; la star du petit écran a même foulé le podium en portant son bébé, Santiago, pour le final.

Helen Mirren et Andie McDowell ont fait leur retour sur le podium de Paris, tandis que d’autres célébrités se sont succédées comme Marie Bochet, Liya Kebede, Aja Naomi King, Doutzen Kroes, Soo Joo Park, Luma Grothe, Duckie Thot et Aishwarya Rai, montrant une fois de plus que la beauté n'a pas d'âge.

L'Oréal Paris a encore démontré toute son expertise à travers ce défilé dans la synergie entre beauté et mode et l'a partagée de façon inédite avec 66 looks créé par Val Garland, Global Makeup Artist et ses équipes de 29 professionnels mais aussi 66 coiffures incroyables spécifiquement créés pour l'événement par Stéphane Lancien et Global Hair artist.

Cette année, 13 designers ont été partenaires du défilé, apportant une nouvelle mode et style pour les 32 modèles avec des créateurs de mode iconiques comme émergents, AMI, Atlein, Balmain, Cédric Charlier, Dries Van Noten, Elie Saab, Etudes, Giambattista Valli, Karl Lagerfeld, Koché, Nicolas Lecourt Mansion, Olivier Theyskens, Rokh.

La 3ème édition de l'Oréal Paris a été un succès dans la Paris Fashion Week, transformant la capitale française pendant une semaine la ville de l'amour en ville de la mode; nous attendons avec impatience la nouvelle édition de 2020.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4020

JEP: Découverte de l'histoire des lieux de Toulouse liés à l'Occupation nazie

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 27 sept., 2019 22:18:12
Véronique YANG


Les Journées Européennes du Patrimoine ont contribué à parcourir des lieux qui habituellement fermés au public, ont permis de découvrir l'histoire mais aussi de rendre hommage à des personnages quelquefois oubliés.

La ville de Toulouse a offert aux visiteurs un parcours pédestre mémoriel à travers 20 lieux de la ville afin de promouvoir les valeurs de la République fondées sur la devise "Liberté, Egalité, Fraternité" selon Georges Méric, Président du Conseil Départemental de la Haute Garonne.

Le parcours "Haute-Garonne Résistante", commenté par l'historienne Elérika Leroy a permis d'explorer l'histoire de la Résistance en Haute Garonne et de rendre hommage aux femmes et hommes qui ont combattu le régime nazi tels Serge Ravanel, Forain François Verdier, Silvio Trentin, Angèle et Yves Bettini, Marie-Louise Dissard, le commissaire Jean Philippe, les frères Lion, Marcel Langerou Jean-Pierre Vernant...

Créé en mai dernier par le Conseil départemental dans le cadre des Chemins de la République, ce circuit traverse la "ville Rose" au départ de la place du Capitole et de l'hôtel de Paris, où se rencontraient passeurs et résistants, pour se terminer au Musée de la Résistance et de la Déportation de Haute Garonne, allée des Demoiselles.

Voici le détail de ce parcours qui permet d'honorer le devoir de mémoire:

1. L’hôtel de Paris d'Augustine et Stanislas Mongelard, où se réunissaient résistants et passeurs, 7 place du Capitole.

2. Premières actions de la Résistance haut-garonnaise, 13 rue Alsace- Lorraine sur le toit de l'immeuble d'où les jeunes lançaient des tracts.

3. Boutique de Marie-Louise Dissard dite "Françoise", héroine de la Résistance qui dirigea le plus gros réseau de la région, 40 rue de la Pomme

4. Immeuble d’Ariane Fiksman, résistante d'origine russe, 11 rue de la Pomme

5. Préfecture, place Saint-Etienne où le commissaire Jean Philippe préféra démissionner que de servir un état antisémite

6. Buste de l’archevêque Saliège, Saint-Etienne

7. L’imprimerie des Frères Lion où étaient imprimés journaux, tracts de l'époque ainsi que faux papiers, 23 rue Croix-Baragnon

8. Librairie de Silvio Trentin, nid de la Résistance, où est né le réseau Bertaux dans l'arrière-boitique, 46 rue du Languedoc

9. Le bureau clandestin de François Verdier Forain où était organisé l'ensemble des actions dans la région, 3 rue du Languedoc

10. L’institut Catholique de Toulouse, lieu fréquenté par les intellectuels réfugiés, place du Parlement

11. Palais de justice où fut Marcel Langer fut jugé puis condamné à la peine de mort, place du Salin

12. Prison Furgole, antichambre de la déportation vers les camps, place des Hauts-Murats

13. Faculté de médecine, allées Jules Guesde

14. Le Mémorial de la Shoah, conçu en 2008, Grand Rond. Les six colonnes rappellent l’histoire des 6 millions de juifs disparus ainsi que les rafles dans tout le département.

15. Le "château" de la Gestapo,d'où furent organisées les opérations les plus terribles pour la Résistance, 2 rue des Martyrs de la Libération

16. Monument à la gloire de la Résistance, inauguré en 1971, renferme de la terre des différents camps de concentration nazis en mémoire des très nombreux résistants déportés à Mauthausen, Ravensbrück, Auschwitz ou Dachau. Une urne contenant les cendres des 54 résistants fusillés et brûlés à Buzet-sur-Tarn le 17 août 1944 est conservée dans l’une des cryptes, parvis des femmes de la Résistance.

17. Plaque de la 35ème Brigade Marcel Langer commémorant le lieu où furent organisées les très nombreuses actions de la brigade avant qu’elle ne soit décimée en avril 1944, Jardin des Plantes.

18. Stèle des Justes des Nations, inaugurée en 2003 par le Prix Nobel de la paix, survivant d’Auschwitz et écrivain Elie Wiesel. Elle rend hommage à toutes ces personnes, non juives, qui ont sauvé des Juifs pendant la guerre. Les noms de 87 noms de Hauts-Garonnais figurent sur cette plaque, Jardin des Plantes.

19. Les allées Serge Ravanel, en hommage au compagnon de la Libération, coordinateur des combats

20. Arrivée au Musée de la Résistance et de la Déportation de Haute Garonne fondé dans les années 1970, le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation est né de l'initiative d'anciens résistants et de déportés, il fut inauguré le 19 août 1994, date de la libération de Toulouse, Allée des Demoiselles.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4019

Exposition : Bouddha, La Légende Dorée, Musée National des Arts Asiatique-Guimet

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 26 sept., 2019 23:37:53
Claudine BESSOU


La vie de Bouddha, celui que l’on désigne par l'Eveillé (Bouddha), le Bienheureux (Bhagavant) ou encore le sage du clan des Shâkya, a donné lieu à d'innombrables œuvres dans les arts religieux du monde extrême-oriental. Pour la première fois en France une exposition événement est consacrée à la vie du Bouddha.

L’exposition met en valeur la richesse des traditions et la représentation de la vie exemplaire du fondateur du Bouddhisme. Les grandes étapes de la vie du Bouddha sont retracées depuis sa naissance survenue dans le parc de Lumbini au sud du Népal, jusqu’à son extinction à Kushinagara dans l’Etat indien de l’Uttar Pradesh.

Le Bouddhisme, voie spirituelle non violente libre de dogmes trouve ses racines en Inde, fondé par un homme d’exception, le Bouddha (5e siècle avant notre ère). Son enseignement, les Jataka, sont de courtes fables ou de longs récits qui relatent les vies antérieures et constituent une source d’enseignement de cycle cosmique en cycle cosmique. Au fil de ses 547 vies antérieures, le futur Bouddha a expérimenté les six conditions possibles : dieu, anti-dieu, homme, animal, fantôme, damné. Après avoir cultivé le Paramita ou dix perfections : générosité, moralité, renoncement, sagesse, effort, tolérance, vérité, détermination, amour bienveillant, équanimité (égalité d’âme) il prit la décision de renaître parmi les hommes sous l’aspect d’un jeune prince, Siddhartha Gautama.

Fruit de quatre années de préparation, l’exposition présente à travers 159 œuvres, les clefs de la compréhension de la légende du Bouddha.

A découvrir jusqu’au 4 novembre 2019

https://www.guimet.fr/event/expobouddha/

Musée National des Arts Asiatiques – Guimet

6 Place d’Iéna

75116 Paris

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4018

Nature Divinity de Francis Grosjean à l’Abbaye de Valmagne

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 26 sept., 2019 22:51:29
Véronique PHITOUSSI


Francis Grosjean a exposé « Nature Divinity » à l’Abbaye de Valmagne à Villeveyrac du 19 juin au 22 septembre dernier dans l’Hérault.

Francis Grosjean est vosgien d’origine, petit, il s’est perdu avec sa sœur dans la neige et le brouillard. Il voyait des monstres partout dans la forêt. Francis Grosjean avait 7 ans, sa sœur était plus grande. Les deux ont subi un traumatisme. Tous les membres du village se sont mis à leur recherche et les ont trouvé tard le soir vers 10/11 heures.

Lors d’une promenade, par la suite, il a ressenti la même émotion, il a revu les mêmes ombres, les mêmes monstres. Il a ressenti la même émotion pour la Nature que lorsqu’il était petit, perdu dans la forêt.

L’artiste s’est rapproché de la Nature à travers ces grands formats de 4 mètres présentés dans l’Abbatiale et dans le cloître. Ces 60 photographies sont empreintes de cette thématique de la Nature que Francis Grosjean affectionne tant, préserve, respecte et même vénère.

Francis Grosjean a rencontré Yan Arthus Bertrand, celui-ci lui a préfacé son catalogue d’exposition, en soulignant que Francis Grosjean est extrêmement à l’écoute de la Nature. L’artiste capte, capture les phases de création de cette dernière.

Marion Gineste, poète, déléguée culturelle de la ville de Pézénas et musicienne de jazz a accompagné chaque photographie du catalogue d’exposition d’un haïku révélant par ce procédé toute la beauté de l’œuvre.

Le public a pu découvrir d’étranges portraits modifiés par les cinq éléments du Ying et du Yang : La Terre, l’eau, le bois, le feu et le métal, de divinités de la Nature et un bestiaire magique.

Francis Grosjean est ingénieur de formation, il est cinéaste et photographe. L’artiste a commencé par faire de la photographie, par la suite, il a fait des petits films. Francis Grosjean s’est lancé dans la réalisation de films publicitaires pour des entreprises françaises et internationales (des voitures, des parfums, pour Dior aussi…) ; L’artiste s’est toujours orienté vers la Nature, les belles choses avec le même état d’esprit. Il a réalisé environ 300 films.

Il est revenu à la photographie, voila cinq ans à ses premiers amours. Il l’a découvert à nouveau, s’est penché sur les sujets qui l’intéressaient 50 ans plus tôt. Francis Grosjean s’est remis à photographier la Nature, le bois, le métal, la glace, l’eau pendant 4/5 ans et a montré son travail à des amis. Ceux-ci lui ont conseillé vivement d’exposer, les galeristes n’ont pas hésité non plus. Depuis, l’artiste a exposé ses œuvres dans 35 salons, foires d’exposition.

Francis Grosjean s’est senti en paix, il avait équilibré les comptes. L’artiste a fait plus de films sur la Nature.

Francis Grosjean restreint le cadre pour ne montrer que des portraits, des bestiaires contrairement à Yan Arthus Bertrand. L’artiste n’a pas de référence à l’échelle, à l’homme. Les deux hommes ont la même approche pour regarder la Nature, le désir que les personnes respectent la Nature, l’honorent et y voient la magie.

Pour lui, son rôle est pédagogique, c’est fondamental chez lui. L’idée de ces divinités apparaissant dans des photographies, par ce biais, il réintègre ces divinités comme l’étaient les divinités romaines dans les Arènes. Dans les niches supérieures, des statues des dieux de 3 mètres étaient posées.

Francis Grosjean remet les Divinités de la Nature à la place des Divinités Romaines.

L’artiste fait des œuvres d’art, à travers son travail, il développe un discours, il s’est rapprocher d’associations de la Nature (Colibri, WWF…).

A travers les éléments du Ying et du Yang, Francis Grosjean nous invite à regarder la Nature de plus près comme elle le mérite. Nous l’avions oublié, bafouée, quelque peu sacrifiée.

C’est à nous qu’il revient l’obligation de rectifier nos erreurs passées et de la mettre en valeur, de la respecter, de ce fait de nous respecter. Francis Grosjean nous permet à travers son travail de nous rapprocher de la Nature et d’agir avant qu’elle ne disparaisse par notre faute.

La Nature nous offre ce qui a de plus beau.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4017

Décès de Jacques Chirac: le monde entier lui rend hommage

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 26 sept., 2019 17:56:54
Gabriel MIHAI


L’ancien président de la République française Jacques Chirac est mort ce jeudi à l’âge de 86 ans, a annoncé sa famille à l’AFP.

"Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement", a annoncé son gendre Frédéric Salat-Baroux. Les Français pourront lui rendre hommage dans les jours qui viennent dans un lieu à définir, a-t-il précisé.

Très populaire, ce fauve de la droite qui a fait partie de la vie politique française pendant 40 ans est décédé et a marqué de son empreinte la vie politique française de la Ve République.

Il avait été Premier ministre entre 1974 et 1976, puis de 1986 à 1988, sous les couleurs du RPR, avant d’être élu Président de la République pendant douze ans.

Jacques Chirac était parvenu à conquérir l’Elysée, rêve d’une vie pour ce fils unique, en 1995 après deux défaites (1981 et 1988). L’ex-chef de l’Etat était un des grands politiciens de la droite française dont la longévité, entre succès brillants et échecs cuisants, a démontré une exceptionnelle capacité de rebond.

Jacques Chirac a incontestablement marqué la vie politique française, né à Paris le 29 novembre 1932, son cœur était en Corrèze, la terre de ses grands-parents. Cette terre familiale où il fera l’apprentissage d’une de ses plus grandes qualités politiques : le sens du contact.

Enfant unique, il effectue ses études à Paris avant d’intégrer l’Institut d’études politiques en 1951. C’est durant ses études que Jacques Chirac rencontre Bernadette Chodron de Courcel, qu’il épousera le 16 mars 1956. Ils auront deux filles, Laurence, née en 1958 et Claude, née en 1962. Le couple adoptera également Anh Dao Traxel en 1979. Ils ont également un petit-fils, Martin, né en 1996.

Au début des années 60, il devient chargé de mission au cabinet du Premier ministre Georges Pompidou avant de s’engager en politique.

A 35 ans, il est à la fois député et secrétaire d’État aux Affaires sociales sous Georges Pompidou dans une France encore présidée par le général De Gaulle. Durant les années 1960, il occupe plusieurs mandats locaux comme Conseiller municipal de Sainte-Féréole, député de Corrèze ou Conseiller général de Corrèze.

Il est ensuite nommé Ministre de l’agriculture et du développement rural en 1972. Durant les élections présidentielles de 1974, il soutient alors Valéry Giscard D’Estaing pour qui il devient Premier ministre la même année, avant de démissionner de son poste en août 1976 suite à des désaccords avec la politique gouvernementale, c'est cette même année qu’il fonde un nouveau parti politique, le RPR (Rassemblement pour la République). En mars 1977, il devient maire de Paris.

Il joue alors sa propre carte et se réjouit secrètement de la victoire de Mitterrand : le voilà désormais devenu le leader naturel de la droite en 1981. La stratégie paraît payante : cinq ans plus tard le voilà qui cohabite comme Premier ministre de Mitterrand. Ce qui lui sera fatal.

Décrit comme un homme chaleureux, généreux, "toujours attentif aux autres", ses adversaires l'ont parfois taxé de "versatile". Dans l'opinion, sa cote de popularité est pourtant restée très bonne. En 2015, il était l'ancien président de la République le plus aimé des Français, selon un sondage. Jacques Chirac réalise ensuite la campagne de sa vie: balayée son image, il devient d’un coup le candidat à la mode et réalise son rêve le 17 mai 1995. Il devient le 22e Président de la République, pendant douze ans.

Ses mandats resteront marqués par son "non" à la deuxième guerre d’Irak, la fin de la conscription militaire, la reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français dans les crimes nazis, le passage au quinquennat, le cri d’alarme ("notre maison brûle") face à la dégradation de l’environnement et une première victoire importante sur l’absurde mortalité routière.

En œuvrant militairement pour une sortie de crise en Yougoslavie, Jacques Chirac montre dès le début de sa présidence une attention particulière sur les affaires internationales. Il se pose notamment en défenseur des pays en voie de développement et des pays arabes, où il est considéré comme un "héros".

Sa décision probablement la plus importante et la plus mémorable restera sans doute son refus en 2003 d’engager la France dans la guerre en Irak avec les États-Unis. Une position symbolisée par le vibrant discours de son ministre Dominique de Villepin à l’ONU mais qui lui vaudra un "bashing" auprès des Américains. Guidé par une certaine morale, il s’engage aussi pour des causes humanitaires, dans la lutte contre le Sida notamment, ou pour l’environnement, en atteste sa phrase au Sommet de la Terre à Johannesbourg en septembre 2002 : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs".

Les hommages ont afflué dès l'annonce du décès de celui qui présida la France pendant douze ans (1995-2007), apogée d'une vie toute entière consacrée au pouvoir, avant d'affronter la maladie pendant de longues années.

A l'étranger, la chancelière allemande Angela Merkel a salué «un formidable partenaire et ami», alors que le président de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, a considéré qu'«aujourd'hui, l'Europe perd une de ses figures de proue, la France un grand homme d'État et moi un ami fidèle». Le Premier ministre libanais Saad Hariri a salué l'un des «plus grands hommes» de la France.

Le président russe Vladimir Poutine a réagi à la mort de l'ancien président français Jacques Chirac, indique le Kremlin. Dans un message de condoléances adressé à Bernadette, la veuve de Jacques Chirac, il salue un dirigeant «sage et visionnaire». Il a également ajouté que «toute une période de l’histoire moderne de la France est liée au nom de Chirac,» ... «La Russie se souviendra de sa grande contribution personnelle au renforcement de relations amicales entre nos États, ainsi qu’à notre coopération bilatérale mutuellement bénéfique».

Dans le monde politique français, une minute de silence a été observée à l'Assemblée nationale, ainsi qu'au Sénat, où le décès a été annoncé en séance.

«C'est une part de ma vie qui disparaît aujourd'hui», a commenté Nicolas Sarkozy, son successeur immédiat à l'Élysée, en faisant part de sa « profonde tristesse » après l’annonce jeudi du décès de l’ancien chef de l’État Jacques Chirac.
« Il a incarné une France fidèle à ses valeurs universelles et à son rôle historique » et « il n’a jamais rien cédé sur notre indépendance, en même temps que sur son profond engagement européen », a ajouté dans un communiqué M. Sarkozy, en saluant « la stature imposante et la voix si particulière de Jacques Chirac ».

L’ancien président de la République François Hollande a salué, dans un communiqué, un « combattant », «un humaniste» et «un homme de culture» qui « avait su établir un lien personnel avec les Français ».

L'ancien chef de l’État, Valéry Giscard a lui exprimé son « émotion » au sujet de la mort de celui qui fût son Premier ministre. «J’ai appris avec beaucoup d’émotion la nouvelle de la disparition de l’ancien président de la République Jacques Chirac. J’adresse à son épouse et à ses proches un message de profondes condoléances», a écrit l’ancien chef de l’Etat dans un court message.

«Paris est en deuil», a assuré Anne Hidalgo, maire de la capitale dirigée pendant 18 ans par Jacques Chirac. L'ex-chef de l'État était l'un des grands fauves de la droite française. Sa longévité, entre succès brillants et échecs cuisants, a démontré une exceptionnelle capacité de rebond.

La chanteuse et comédienne Line Renaud a expliqué que «c'est comme si c'était (son) frère» qui disparaissait, alors que l'industriel François Pinault, ami intime du couple Chirac qui a fait part de son «infinie tristesse», est passé une vingtaine de minutes au dernier domicile parisien de Jacques Chirac, au 4 rue de Tournon dans le VIe arrondissement.

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a salué le président «capable de s'opposer à la folie de la guerre en Irak» tandis que son père Jean-Marie, battu par M. Chirac au second tour de la présidentielle en 2002, estimait que «mort, même l'ennemi a droit au respect».

Le président Emmanuel Macron prononcera à 20H00 une allocution télévisée en hommage à son prédécesseur. Le chef de l'État a renoncé à se rendre à Rodez, où il devait lancer le débat national sur les retraites dans la soirée.

Une Récompenses internationale:
• Grand-Croix de la Légion d'honneur (1995)
• Grand-Croix de l'Ordre national du mérite (1974)
• Croix de la Valeur militaire
• Médaille de l'Aéronautique
• Chevalier du Mérite agricole, des Arts et des Lettres, de l'Etoile noire, du Mérite sportif
• Grand-Croix du Mérite de l'Ordre Souverain de Malte
• Officier de l'Ordre national du Québec (1987)
• Grand Croix de l'Ordre des Trois Etoiles (Lettonie - 1997)
• Chevalier Grand-Croix au Grand Cordon de l'Ordre du Mérite de la République italienne (1999)
• Grand Collier de l'Ordre du Prince Henry (Portugal - 1999)
• Grand Croix de l'Ordre royal de Saint Olaf (Norvège - 2000)
• Collier de la Croix de Terra Mariana (Estonie - 2001)
• Collier de l'Ordre royal de Carlos III (Espagne - 2006)
• Prix d'Etat de la Fédération de Russie (2007)



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4016

"Des châteaux en Espagne": des projets irréalisables

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 25 sept., 2019 20:01:46
Gérard CROSSAY

"Des châteaux en Espagne": des projets irréalisables

"Bâtir des châteaux en Espagne" ! Cela signifie avoir des projets irréalisables.

Car l'Espagne passe pour avoir peu de châteaux, ce qui, au 15ème siècle, aurait privé les Maures de la possibilité de se réfugier dans une demeure assurant leur retraite en toute sécurité lors de la reconquête de la Péninsule par les royaumes chrétiens.

Mais, en Aragon, ancien royaume, actuelle communauté autonome de l'Espagne, on peut en voir de nombreux, dont deux très impressionnants, à Loarre et à Uncastillo.

Le château-abbaye de Loarre est l'une des forteresses romanes les mieux conservées d'Europe, considéré comme le château de style roman le plus ancien d'Espagne.

Au 11e s. Sancho Ramírez, roi d'Aragon et de Navarre, fit construire, à 1070 m d'altitude, cette forteresse inexpugnable et y installa un monastère.

À mesure que l'on approche de cet impressionnant nid d'aigle, on est saisi par la beauté et le calme du site. Après avoir franchi l'enceinte flanquée de tours rondes, on pénètre dans le château par un majestueux escalier voûté qui mène à une église romane et, par un dédale de passages, on arrive à un donjon massif d'où l'on découvre un immense panorama sur la dépression de l'Èbre.

D'immenses réservoirs permettaient de recueillir 80.000 litres d'eau de pluie.
Des oubliettes étaient utilisées comme garde-manger par les moines, puis comme prison par les nobles qui prirent ensuite possession du château.

Plus bel exemplaire des fortifications espagnoles, Loarre représente un des meilleurs spécimens d'architecture militaire et civile d'Europe et a été déclaré patrimoine culturel et monument national en 1906.

A Uncastillo, la forteresse fut érigée également au 11e s., mais par les Musulmans afin de défendre leurs frontières et contrôler l'expansion chrétienne.

La péninsule ibérique était alors, depuis 711, sous domination musulmane et s'appelait Al-Andalus ... jusqu'à la chute de Grenade en Andalousie en 1492.

Deux grandes tours carrées, deux murs d'enceinte ... singularité à une époque où les châteaux n'en possèdent qu'un. On entrait dans les tours au 1er étage par une échelle de corde. Au 14e s., des cheminées améliorent le confort et un Palais gothique est ajouté. Une ville prospère va s'étendre autour de la forteresse qui connaîtra cependant ds périodes de guerres incessantes durant tout le Moyen-Age.

Les bâtisseurs espagnols ont bien su mener à bien leurs projets architecturaux !



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4015

Jeu de poupée

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 25 sept., 2019 18:38:29
Daphné VICTOR

Les enfants ont le don de s’inventer de belles histoires. Rien qu’avec deux poupées ils imitent, créent et imaginent. C’est le cas d’Alice, une petite fille de 7 ans. En jouant avec sa Barbie et son Ken, elle donne vie à ses parents. À travers ses mots et son regard, elle dépeint le couple qu’ils forment. L’imaginaire fait place à la réalité. Le portrait qu’elle en fait les éloignent de l’image idyllique qu’ils donnaient.

Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ?

Voici deux êtres narcissiques gâtés physiquement par la nature, tant beaux et gentils qu’abjectes, tellement façonnés par la société de consommation, qu’ils en sont eux-mêmes devenus des produits. Pour l’auteure Léonore Confino « Avec ces trentenaires « actifs », je voulais interroger les possibilités de l’amour dans le quotidien des grandes villes : stress, hyper-connexion, indifférence, comment trouve -t-on de la place pour aimer l’autre ?

Et notre corps, à quoi nous sert-il puisque ses moindres besoins sont assouvis en quelques clics, avec livraison express ? Le désir peut-il survivre si notre animalité disparait ?

Leur fille va inconsciemment être leur miroir caricatural, pointant l’absurdité de leur état à la dérive. « Se dire la vérité tout en continuant à se mentir, se mentir pour pouvoir se dire la vérité » comme le formule Côme de Bellescize, le metteur en scène. Mais in fine, ce jeu entre poupées, ne serait-il pas une apologie à l’amour ?

« Les beaux » de Léonore Confino, une idée originale qui invite à la réflexion, mise en scène par Côme de Bellescize – Avec Élodie Navarre et Emmanuel Noblet – Théâtre du Petit Saint-Martin (Paris Xème) – Réservations : 01 42 08 00 32 – www.petitStMartin.com - Texte publié aux éditions Actes Sud-Papiers sous le titre Enfantillages.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4014

Visite du siège de Kering et de la Maison Balanciaga lors des Journées Européennes du Patrimoine

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 25 sept., 2019 12:12:08
Véronique YANG


‌‌‌‌‌La 36ème édition des Journées Européennes du Patrimoine s'est tenue les 21 et 22 septembre.pour faire découvrir au public des lieux inconnus ou inattendus et chargés d'histoire.

"Le patrimoine est notre fierté, il est nos racines, il est le témoin du génie bâtisseur qui depuis des siècles s'exprime dans notre pays" a déclaré le ministre de la Culture, Franck Riesler dans son éditorial concernant l'événement qui se tient lors du 60ème anniversaire du ministère de la Culture.

Comme chaque année, le thème a été fixé par le Conseil de l'Europe et la Commission Européenne. La plupart des 50 pays signataires de la Convention culturelle européenne a repris cette thématique, "Arts et Divertissements" qui s'accordait avec les différents patrimoines: spectacles, fêtes, jeux et jouets ainsi que le sport... Ce fut donc l'occasion d'entrer dans les secrets des plus beaux monuments, bâtiments civils, religieux, militaires, sportifs ou lieux de pouvoir comme des théâtres antiques, des lieux de spectacle et de divertissement tels les fêtes foraines., les hippodromes ou des stades...


Dans la capitale, des lieux se sont ouverts aux visiteurs pour la première fois comme "La Scala" (75010), Le Cirque Bormann-Moreno (75015), Le théâtre Mogador (75009) ou celui du Châtelet (75001) qui vient d'être rénové. Les grandes institutions restent les endroits les plus visités à commencer par le Palais de l'Elysée, les ministères, la Cour des Comptes ou la Banque de France (Certains endroits nécessitaient une inscription préalable).

La santé et le numérique étaient aussi inscrits au programme avec l'Institut des maladies génétiques "Imagine" et ses ateliers d'extraction d'ADN, (75015) ou encore l'Institut National de Recherches en Sciences du Numérique (INRIA) situé à quelques kilomètres de la capitale à Rocquencourt (78).

Le milieu très glamour de la mode a aussi ouvert ses portes à l'instar des maisons Chloé, Yves-St-Laurent. A Deauville, les JEP ont permis d'aller sur les traces de Coco Chanel, Yves-St-Laurent ou Patou. De retour à Paris, une pépite de cette édition, le siège social de Kéring (Fondation Pinault) et Balanciaga a dévoilé dans la chapelle du XVIIème siècle, une collection d'oeuvres d'art contemporain de la Collection Pinault et dans les jardins, des "toiles " (modèles préliminaires en tissu préfigurant les robes de Haute Couture) de Balanciaga.

Situé 40 rue de Sèvres (75007), le siège social de Kering , groupe de luxe mondial incluant Gucci, St Laurent, Bottega Vaneta, Balanciaga, Alexander McQueen, Boucheron et Pomellato, Brioni, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux et Kering Eyewe se trouve dans l'ancien hôpital Laennec. Ouvert au public pendant les journées du Patrimoine depuis 2016, il offre aux visiteurs la possibilité de découvrir des archives rares et le secret de l'élégance des lignes des créations de la Maison Balanciaga.

Lors de ce week-end exceptionnel, des oeuvres d'art contemporain issues de la Collection Pinault et de l'exposition "Pleurs de Joie" avec les artistes Damien Hirst pour le dessin animé, Sigmar Polke pour le cirque, Martial Raysse pour la fête populaire et Claire Tabouret pour le carnaval, étaient exposées.

Durant ces 2 jours, le trophée de la Coupe de France de Football, remporté cette année par le Stade Rennais dont le propriétaire n'est autre que la famille Pinault, était exceptionnellement exposé.au siège du groupe Kering (anciennement PPR) fondé en 1963 autour du bois et des matériaux de construction puis dans le secteur de la distribution dans les années 1990 et le luxe , le sport et la "lifestyle" à partir de 2000.

Le trophée a été créé en 1916 à la demande de Paul Michaux, président de la Fédération des patronages (FGSPF) en mémoire à Charles Simon, fondateur du Comité Français International qui deviendra la FFF, tombé au champ d'honneur; Réalisé par l'orfèvre Chobillon avec 3,150 kg d'argent massif et posé sur un socle marbré des Pyrénées de 15 kg, sa valeur était de 2000 francs de l'époque. Il es remis chaque année à l'issue de la finale de la Coupe de France.

Les toiles et sculptures exposées dans la chapelle font, partie de l'exposition "Pleurs de joie", elles se rapprochent bien du thème de divertissement tout en y incorporant les idées de Blaise Pascal.

-Les sculptures en bronze de Damien Hirst , artiste britannique né à Bristol en 1965, membre fondateur du groupe des "Young British Artists" fin des années 1980, et lauréat du "Turner Prize" en 1995 étaient représentées. Pendant les Journées Européennes du Patrimoine, 2 d'entre elles, "Mickey" (2016) et "The colllector with a Friend "(2016), toutes 2 issues du projet "Treasures from the Wreck of the Unbelievable", qui a demandé 10 ans de travail étaient exposées.

-Dès l'entrée dans la chapelle, les oeuvres de Sigmar Polke, artiste allemand né en Silésie (Pologne) en 1941 et décédé à Cologne en 2010, nous introduisent dans le thème du divertissement et du cirque. Fondateur du "Réalisme capitaliste" en référence au "Réalisme socialiste", (art officiel de l'Union soviétique), il utilise des tissus imprimés comme support et expérimente de nouvelles techniques mêlant, les pigments, les composés chimiques et les solvants tout en réemployant des couleurs délaissées telles le pourpre et le lapis-lazuli. Les toiles du lauréat du"Lion d'or"à la Biennale de Venise en 1986, "Zirkusfiguren "(2005) et "Die Trennung des Mondes von den einzelnen Planeten" (2005), intégré au cycle ")Axial Age" (2007) se font face comme dans un miroir.

-Un des précurseurs du Pop américain, Martial Raysse dévoile une de ses créations mêlant stéréotypes publicitaires et histoire de l'art: "Noon Mediterranean Landscape"(1966). L'auteur de cette oeuvre, né à Golfe-Juan en 1936, vit en Dordogne et a développé ses talents en tant qu'autodidacte . il marie la peinture et l'assemblage associant photographie, collage et objets ordinaires.

-Claire Tabouret est la dernière artiste mise en lumière dans cette exposition. Née en France en 1981, Virtuose dans son domaine, elle vit à Los Angeles où elle réalise ses toiles peintes à l'acrylique, on pouvait donc admirer "Les Insoumis" (2013) représentant 38 adolescents au regard envoûtant en tenue de Carnaval ainsi que "Les Veilleurs (2014) armés de bâtons lumineux pour surveiller avant l'assaut.

Près de la moitié de l'ancien hôpital Laennec est composée de jardins; historiquement, le site en comportait 14 000m² dont 3 500 m² de potager, ils étaient entretenus par les malades de "l'Hospice des Incurables" et ont été recréés d'après des dessins anciens. On y trouve des espèces végétales qui avaient cours en Europe du XVIIè et du XVIIIè siècle, des arbres fruitiers et des plantes vivaces. Ce lieu idyllique était donc idéal pour accueillir l 'exposition Balanciaga réunissant les "toiles" en coton brut mises en volumes sur des mannequins et sorties tout droit des archives de la grande maison de couture du créateur Cristobal Balanciaga qui développa sa vision de la couture dans la façon de développer son art à travers le corps, le vêtement, la coupe et les matières qu'il utilisait dont la plus iconique était le gazar , un tissu de soie tissé simple mais fabriqué avec des fils à double torsion tissés, aussi raide que l'aluminium, permettant ainsi de marquer les volume,

Pour les besoins de l'événement, 18 demi-toiles étaient présentées dans les jardins comme des statues. Pour créer un vêtement, tout commence par un croquis qui se transforme en toile qui en sera la base. Cristobal Balanciaga était le seul à faire lui-même ses toiles. Coco Chanel disait de lui "qu'il était le seul vrai couturier de son temps puisqu'il savait dessiner, couper, monter sur toile, assembler et coudre les vêtements qu'il signait".

Les toiles sont généralement réalisées en coton écru coupé dans de la percale fine et sèche, du serge apprêté plus épais ou de la tarlatane, en fonction du tissu dans lequel sera réalisé le modèle. Des annotations de Balanciaga sont inscrites dessus portant sur le sens du tissu (plein biais ou droit fil), des lignes et bâtis sont des repères, des points dans différentes couleurs indiquent les ajustements à réaliser selon la morphologie de la cliente dont le nom est inscrit sur la toile.

Quelques mot sur Critobal Balanciaga (1895-1972) qui créa la Maison Balanciaga à San Sébastien en 1917. Il s'installe à Paris en 1937 après avoir fui la guerre civile espagnole. Précurseur, il crée un style avant -gardiste et épuré en utilisant des matières nouvelles et devient le couturier de stars comme Grace Kelly, Ava Gardner ou Marlène Diétrich... La nouvelle directrice artistique depuis 2015, Demna Gvasalia perpétue sa vision ..

La visite se termine .par une expérience virtuelle en collaboration avec la start-up française Timecope., proposant un voyage dans le temps autour de la chapelle et de l'ancien hôpital dont la vocation était d'accueillir les malades trop gravement atteints ou trop pauvres pour être reçus ailleurs, les conditions étant d'être catholique et de faire don de tous ses biens à l'hospice; la vie quotidienne y était monacale.

Depuis sa fondation en 1634, l'Hospice des Incurable a fermé plusieurs fois dont la première en 1869.. Rouvert l'année suivante, il devient un hôpital en 1874 et prend le nom de Laennec, inventeur du stéthoscope en 1879 bien qu'il n'y ait jamais pratiqué..Mis en vente dans les années 1990 pour financer la construction de l'hôpital Georges Pompidou. Un vaste chantier de rénovation débute en 2010, où les anciens bâtiments médicaux sont rénovés pour accueillir le siège de Kering et la Maison Balanciaga, les parties historiques sont réhabilitées.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4013

Bekar s’est produit en concert à Agde

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 24 sept., 2019 23:35:14
Véronique PHITOUSSI

Bekar s’est produit en concert à Agde, Place de la Marine le 21 Août dernier. Bekar est un groupe de musiciens proposant une sonorité empreinte de musique Klezmer.

Bekar chante des chansons en français et en yiddish, leur musique est influencée par différents courants musicaux (pop, rock, funk) allant de Prince, David Krakauer aux Rita Mitsouko.

Bekar a su mettre l’ambiance et le public n’a pu résister pour danser tant le style était festif, joyeux et chaleureux. Bekar emmène son public dans une danse virevoltante et la joie se lit sur les visages. Cette musicalité Klezmer incite à voyager dans un autre monde, plus beau, plus léger, plus joyeux.

Le groupe se compose de Benjamin Bousquet, ingénieur du son, Santiago Courty à la batterie, Jean-Philippe Cazenove à la basse, Thibault Roche à la clarinette, Quentin Treuer au piano et claviers.
Quand à Bekar, il compose, chante et joue du piano.

Thibault Roche, Jean-Philippe Cazenove et Mélina Schneider assurent les chœurs dans le groupe.

Le groupe s’est produit un peu partout en France, dans le sud, à Lyon et depuis 2008, Bekar a joué en Europe dont Vienne (Autriche) et bien dans bien d’autres lieux…

Bekar a partagé par le passé un certain nombre de scènes avec Debout sur le Zinc, Bénabar, Les Wriggles, Sidi Watcho, Amir, La Caravane passe…

Bernadette Bergerot-Amet assure la communication Presse du groupe.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4012

JEP à Lyon: Notre -Dame de Fourvière, la basilique qui surplombe la ville

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 24 sept., 2019 22:46:56
Véronique YANG


Le patrimoine religieux de la ville du Vieux Lyon comporte de nombreux édifices religieux dont la Basilique Notre-Dame de Fourvière construite en 1872 pour les catholiques, tout comme l'Eglise St Georges (également l'oeuvre de Pierre Bossan), paroisse catholique traditionnelle où les messes sont dites en latin; le Temple du Change construit en 1880 pour les protestants; la Grande Mosquée inaugurée en 1994; la Grande Synagogue bâtie en 1863 ou encore le Bateau Chapelle Le Lien, chapelle des mariniers inaugurée en mai 1998 lors du Pardon des Mariniers qui a lieu tous les ans le dernier dimanche de mai, elle accueille tous ceux qui veulent mieux connaître la vie batelière. La pagode Thien Minh, construite en 1985 grâce à la communauté vietnamienne se trouve à Ste Foy-les-Lyon et est réservée à la communauté bouddhiste.

Située sur la colline de Fourvière dont le nom est issu du latin "Forum vetus" (vieux forum), lieu choisi par les romains pour la fondation de Lyon en 43 avant J.-C, la Basilique Notre-Dame de Fourvière, érigée sur l'emplacement de la Chapelle St Thomas construite en 1168 est l'un des monuments les plus connus de la ville de Lyon. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et référencée premier site touristique de la région Rhône-Alpes Auvergne, elle se distingue par son apparence de citadelle à l'extérieur et ses mosaiques retraçant l'histoire de la Vierge, ses vitraux et ses marbres à l'intérieur. La crypte, dédiée à St-Joseph abrite une statue de "St-Joseph à l’Enfant" de Fabish et des vitraux de Bégule reprenant les symboles de l’Eucharistie. A droite de la basilique, une chapelle dédiée à la Vierge, construite au XIIème siècle reste le cœur historique et religieux. Fondée en 1192, démolie en partie en 1562 au cours des Guerres de Religion, puis reconstruite, ses murs se parent dès la fin du XVIIème siècle d’ex-voto peints sur toile. A quelques mètres de là la Chapelle St Thomas dédiée à St Thomas de Canterbury mort en martyre en 1170, est un lieu de prières et d'adoration du St Sacrement.

Construite à la fin du XIXème siècle selon une architecture néogothique, la basilique est dédiée à la Vierge Marie; on y attribue d'ailleurs des légendes qui reposeraient sur des voeux faits à Notre-Dame de Fourvière comme celui d'Anne d'Autriche, qui ne parvenait pas à avoir d'enfant et dont la prière fut exhaussée. Son mari, Louis XIII décida alors de consacrer le royaume de France à la Sainte Vierge. On dit aussi qu'elle aurait protégé la ville contre la peste en 1642 grâce au don d'un immense cierge et d'un écu d'or fait par les Échevins et les marchands qui stoppa la propagation de la maladie 20 jours plus tard.

Suite à une promesse faite par les lyonnais à leur archevêque, Mgr de Denouilhac, de faire bâtir une basilique dédiée à la Vierge si la ville était épargnée par les Prussiens, la construction, contemporaine à celle du Sacré- Coeur et de Notre-Dame- de -la -Garde débuta en 1872 par l'architecte lyonnais Pierre Bossan puis son disciple Louis Ste Marie Perrin qui lui succéda après son décès en 1888.

Bien qu'inaugurée en décembre 1896 (la date du 8 septembre reportée à celle de la "Fête de l'Immaculée Conception" le 8 décembre suite à des intempéries donna naissance à la "Fête des Lumières"), les travaux ne s'achèveront qu'après la seconde guerre mondiale. Une statue de Jean-Paul II (3,05 m de haut) en bronze d' Elisabeth Cibot, bénissant la ville lors de sa venue à Lyon en Octobre 1986, fut érigée le 4 octobre 2011 sur le parvis de la basilique. La basilique mesure 86 m de long sur 35 m de large; sa hauteur en haut des tours atteint 48 m, son orgue a été construit en 1896 par Michel Merklin et restauré un siècle plus tard. A quelques mètres de la basilique, on remarque la présence d'une petite Tour-Eiffel construite par les anti-calotins qui se sont cotisés afin de montrer leur opposition.

Mélange d’art byzantin, gothique, roman, comportant des éléments architecturaux de dix siècles, elle évoque St- Jacques- de- Compostelle…Ses murailles crénelées pourvues de mâchicoulis évoquent un édifice médiéval tout comme ses 4 tours d'angle octogonales faisant penser aux 4 pattes d'un pachyderme, d'où le surnom d'éléphant renversé.. Une statue de la Vierge réalisée par Joseph-Hugues Fabisch surplombe l'édifice, dominé par une coupole posée sur le clocher composé de 3 étages (un premier étage médiéval posé sur une base carrée surmonté de 2 étages dont le troisième est de plan octogonal.

Pour les visiteurs, 2 moyens s'offrent à eux pour s'y rendre, en "ficelle" (nom donné aux funiculaires de Lyon dont 3 d'entre eux ont disparu, parmi lesquels celui de la Croix Rousse). Il dépose devant la basilique les touristes et les jeunes musiciens qui étudient au Conservatoire de musique situé en haut de la colline. L'autre "ficelle" encore existante est celle de St-Just qui conduit aux Théâtres Romains et est très utilisée durant le Festival.

Pour les plus sportifs, un chemin à pied par le Jardin du Rosaire en empruntant les escaliers de la montée des Chazeaux près de l'école d'ingénieurs ECAM de Lyon. Après une statue de Jésus, une allée avec les stations du Chemin de la Croix permet d'accéder à une plateforme faisant découvrir un panorama sur la ville dont la cathédrale St Jean, la place Bellecour, la Saône et le Rhône et le toit demi cylindrique de l'Opéra que les Lyonnais ont surnommé "Le Tonneau" depuis la rénovation.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4011

Ya Nick : la force de vivre est avec lui !

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 22 sept., 2019 18:44:22
Daphné VICTOR


Il se dit de lui qu’il serait la relève d’Elie Kakou. Non pas parce qu’il est marseillais comme lui. Sans doute par les personnages haut en couleurs qu’il incarne. Une belle-mère gitane, l’autre roumaine, sa mère malgache, son père scout, un styliste de mode, Ginette sa meilleure amie. À travers eux, Ya Nick raconte des parties de sa vie, cette différence qu’il a su transcender par l’humour. Quand on est bègue, sans bassin, qu’on est gay avec une tête d’arabe et que l’on mesure 1m58, l’autodérision à la sauce franchise est la meilleure des alliées pour se lâcher. « Je n’ai plus de bassin. Entre le haut et le bas, je n’ai plus rien. Comme un Oréo, mais sans la crêpe » Il faut savoir rire de ses défauts, alors lui qui ne devait plus avoir l’aisance de la marche, fonce à grandes enjambées. Sa naissance, son handicap, son adolescence, son homosexualité. Résultat ? 1h40 acidulée rythmée par le rire, la sensibilité et la tendresse, pour une leçon de vie décapante.

“YA NICK fait son SHOW”, un one man show autobiographique tant loufoque qu’hilarant et mis en scène par Yohann Berton – Théâtre Montmartre Galabru, tous les samedis à 21h30 jusqu’au 28 décembre 2019 (relâche les 26/10 et 9/11) – Réservations : 01 42 23 15 85



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4010

Un samedi de mobilisation en France: climat, gilets jaunes et des retraites en colère

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 22 sept., 2019 15:08:54
GABRIEL MIHAI


Les manifestations sont nombreuses dans tout la France, en particulier à Paris, ce samedi 21 septembre 2019.

Au lendemain d’une journée de mobilisation historique en faveur du climat à travers la planète, une nouvelle « marche pour le climat et la justice sociale » est organisée samedi 21 septembre à Paris. A New York, le sommet de la jeunesse sur le climat aura lieu à l’ONU.

Une journée sous haute surveillance, puisqu'une manifestation de Gilets jaunes avait également lieu sur les Champs-Elysée le matin, ainsi qu'une mobilisation à l'initiative de Force ouvrière, sans compter les Journées du patrimoine.

15 000 personnes ont marché pour le climat, samedi 21 septembre à Paris. Mais cette manifestation a été parasitée par des violences : des black blocs se sont mêlés au cortège dès son départ et des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre. Une centaine de personnes ont été placées en garde à vue, a-t-on appris auprès du parquet.

"Les forces de l'ordre ont projeté des dizaines de grenades de désencerclement dans le cortège", sont vu la présence de black blocs en début de manifestation, mais aussi de Gilets jaunes "pacifistes" dans le cortège.

D’autres manifestations ont eu lieu dans le reste de la France : plus d’un milliers de Gilets jaunes étaient à Toulouse. A Bordeaux, un cortège a rassemblé les défenseurs du climat et les Gilets jaunes. Plusieurs centaines voire milliers de personnes ont également marché pour le climat à Rennes, Nancy, Nice ou encore Lille.

Les appels des organisateurs de cette marche s'étaient multipliés pour une "convergence des luttes" entre Gilets jaunes et militants de la défense du climat.

Ce matin autour des Champs-Élysées la situation s’est tendue, avec des charges des forces de l’ordre et des manifestants qui ont renversé poubelles et barrières. Des slogans antipolice et anticapitalistes ont été entendus. Là encore, chaque attroupement était encerclé et dispersé.

FO a rassemblé plus de 10 000 personnes dans une manifestation contre la réforme des retraites.

163 personnes ont été interpellées en marge des diverses manifestations parisiennes de ce samedi après-midi. La préfecture de police annonce aussi 395 verbalisations et 120 gardes à vue. Parmi les interpellations, une surprend : celle d'un capitaine police pour «outrage et rébellion ».

Il a ensuite été transféré au commissariat du XIVe arrondissement de Paris, où il a été placé en garde à vue pour outrage et rébellion. Il s'est alors présenté comme « Gilet Jaune » auprès de ses collègues. Mais en garde à vue son attitude était telle que la police a, selon nos informations, demandé un examen psychiatrique.

Des "gilets jaunes" tentaient de nouveau de se rassembler sur les Champs-Élysées, samedi soir, après une journée passée à tenter de former un cortège sur l'avenue interdite de mobilisation par la préfecture de police de Paris et encerclée par les forces de l'ordre.

Des tirs de grenades lacrymogènes et des charges de dispersion ont suivi l'arrivée de plusieurs dizaines de manifestants, nombreux à venir après avoir suivi dans l'après-midi la marche sur le climat, dans le 13e arrondissement. Ponctuellement, un mouvement de foule d'une centaine de personnes relance une courte charge des policiers, avant un retour au calme sur une grande partie de l'avenue.

"Allez on s'en va, ça suffit maintenant", lance un CRS aux passants devant le magasin Louis Vuitton, au croisement de l'avenue George V. Dans une rue parallèle, des policiers motards des BRAV (Brigades de répression de l’action violente) mettent pied à terre et se mouchent pour faire passer les effets du gaz lacrymogène. "Ils sont retirés du dispositif", explique un policier d'une compagnie d'intervention parisienne à un de ses collègues. "C'est bon signe ça, non ?", lui répond-t-il, leur départ pouvant signifier une baisse de tension autour de la manifestation.

La plupart des groupes de "gilets jaunes" ont maintenant quitté les Champs-Elysées. De même pour les manifestants de la marche pour le climat, restés sur la place de la Bastille.

Aucun des deux rassemblements nocturnes (celui place de la Bastille pour les manifestants pour le climat et celui sur les Champs-Elysées pour les "gilets jaunes") n'étaient prévus, ni déclarés à la préfecture.

Pour l'acte 45 des gilets jaunes, intitulé "urgence sociale et climatique", 91 430 manifestants "au minimum" ont été dénombrés par le "Nombre Jaune" dans sa "première estimation" dévoilée un peu avant 19 heures.

Les organisateurs de la marche pour le climat annoncent 50.000 personnes à Paris (selon le cabinet d'études Occurence, ils étaient 15.200), 15.000 à Lyon (5000 selon la préfecture), 10.000 à Grenoble et 5000 à Strasbourg.

À Bordeaux, de 500 à 800 Gilets jaunes, selon des journalistes de l'AFP, ont commencé à défiler avec la manifestation pour le climat selon un mot d'ordre de "convergence". Mais ils sont partis dans une direction opposée au bout de 500 mètres. Au total, les ONG revendiquent plus de 150 000 manifestants dans toute la France.

Mardi 24 septembre 2019

RETRAITES : Journées de Grèves + Manifestations (Paris + France)

• Manifestation unitaire "CGT, FSU, Solidaires; UNEF, UNL"

14h : Place de la République > Nation (soit Direct, soit par Bastille).



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4009

LE MARAIS: l’hitoire d’une architecture authentique et des édifices classés monuments historiques

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 21 sept., 2019 04:37:43
Gabriel MIHAI



La réputation de ce quartier et son dynamisme viennent en particulier du fait que ce fut le premier lieu à Paris le quartier est également internationalement connu par les férus d’histoire.

Le Marais est un des quartiers les plus branchés de la ville, avec une ambiance populaire et une architecture authentique. Visiter le Marais est un passage obligé pour les touristes voulant découvrir les Monuments, les Musées à visiter, les nombreux hôtels particuliers issus de l’époque de la Renaissance, quasiment tous entièrement conservés, ainsi que pour ses musées à l’image du musée Carnavalet retraçant l’histoire de la ville, le long des siècles au travers d’œuvres d’arts mais aussi de souvenirs et d’objets des grandes périodes de la capitale.

Près de 141 édifices classés monuments historiques comme la Place des Vosges où habite de nombreux artistes et politiques, "Le Marais" c’est aussi un lieu artistique emblématique où on peut trouver une multitude de galeries d’art et de musées dédiés tels que le musée national de Picasso.

A quelques pas de là, nous continuons notre chemin par la place des Vosges et les collections d’œuvres d’artistes français et européens de la Galerie du Marais, entre le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (71 rue du temple) et le Musée National Picasso (5 rue de Thorigny) tout comme la Maison de Victor Hugo et d'autres galeries.

Après que la Seine eut pris le cours que nous lui connaissons aujourd'hui, le bras qui passait au Nord, au pied des collines de Belleville et Montmartre se combla et forma une ceinture de marécages, ceux-ci furent franchis, très tôt par quelques grands axes de communication dans le quartier, les actuelles rues St Martin et St Antoine apparurent dès l'époque romaine.

L'empereur Charles le Chauve donna à l'abbaye Ste Opportune les marécages qu'elle mit en prairies avant d'en aliéner une partie en terres labourables en 879.
Ces terres furent transformées en " marais ", mot parisien utilisé pour désigner des cultures de légumes et de plantes aromatiques, a la fin du Moyen-Age, beaucoup de ces " marais " furent plantés d'arbres fruitiers.
A l'origine de cette conquête des marais et de leur peuplement se trouvent des établissements religieux et parmi ceux-ci : St Martin des Champs et la maison du Temple.

Vers 1360, le futur Charles V encore dauphin, entreprit la construction d'une nouvelle enceinte englobant un territoire plus vaste que la précédente.
Le quartier du Marais est ainsi annexé à la ville et reçoit sa consécration lorsque Charles V, fuyant son Palais ( actuel Palais de Justice ) à la suite d'émeutes lui préfère l'hôtel St Paul, situé entre la rue St Antoine et le quai, son fils Charles VI, auquel les médecins conseillent de se divertir, en fait la maison des "Joyeux Ebattements".

En 18e Siècle, la place royale ( actuelle place des Vosges ) créée sur l'ordre de Henry IV, devient le coeur du Marais, celle-ci devient un lieu d'élégance et de festivités. C'est par elle que princes et ambassadeurs qui faisaient leurs entrées solennelles dans Paris prirent l'habitude de passer pour s'y faire admirer.

Les grands seigneurs et les courtisans édifient à l'entour de splendides demeures que décorent les meilleurs artistes du Grand Siècle.
Au Marais s'élabore alors à cette époque le type de l'hôtel particulier à la française, construction classique et discrète entre cour et jardin à l'abri de la rue et de ses désagréments, les précieuses, les philosophes et les libertins y tiennent de brillants salons. Musiciens et orateurs font retentir les voûtes de St Paul et de St Gervais.

La prise de la Bastille marque la fin du Marais résidentiel.
Les hôtels furent bien souvent abandonnés, vendus ou saisis ; leurs propriétaires émigrèrent en province ou hors du royaume, certains, arrêtés, moururent sous la guillotine.

Tous les milieux, jusqu'au début du 20ème siècle firent preuve d'une égale désinvolture à l'égard de ce malheureux quartier.
Seule la nécessité d'installer des administrations permit le sauvetage de certains monuments qui souffrirent cependant de leurs nouvelles affectations ( Hôtels de Soubise , Rohan , Carnavalet , Le Peletier ).

La commission du Vieux Paris, créée en 1897 conseilla la ville sur le choix des monuments à conserver. Celle-ci aidée par l'Etat a pu ainsi acheter des hôtels pour les affecter à une destination digne, cette fois, de leur passé ( hôtel Aubert de Fontenay dit " Salé " aujourd'hui musée Picasso ).
En 1962, sous l'impulsion d'André Malraux, la loi " Quartier sauvegardé " accorde des subventions pour restaurer les hôtels particuliers. Cette nouvelle donne a fait connaître une transformation sociale au quartier : les artisans sont partis remplacés par des milieux plus aisés.

Aujourd'hui certains reprochent d'ailleurs au Marais d'avoir perdu sa vie populaire et de n'être plus qu'un " quartier musée " visité par des touristes.

Le Marais retrouve donc, peu à peu, depuis le début du 20ème siècle, son lustre, sa grandeur des 17ème et 18ème siècle, que les Parisiens avaient oubliés, semble-t-il, trop rapidement après la Révolution.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4008

Jean-Paul Belmondo vient de perdre son meilleur ami, Charles Gérard

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 20 sept., 2019 03:20:16
VÉRONIQUE YANG

Charles Gérard, meilleur ami de Jean-Paul Belmondo depuis près de 70 ans et second rôle dans de nombreux films de Claude Lellouch. est décédé samedi 19 septembre à l'âge de 96 ans.

Charles Gérard, de son vrai nom Gérard Adjémian est né le 1er décembre 1922 à Istanbul (Turquie) dans une famille arménienne ayant fuit l'Arménie soviétique, son père étant général tsariste. La famille s'installe d'abord à Marseille puis au Pré-Saint-Gervais.

Après la mort de ses parents pendant l'occupation en 1942, il se tourne vers le milieu du cinéma où il apparaît à l'âge de 20 ans. Dans les années 1960, il réalise plusieurs films policiers dont "L'Ennemi dans l'ombre "ou "À couteaux tirés",avant de devenir comédien. On le retrouve dans la majorité des films de Claude Lellouch en tant que second rôle on peut le voir dans la majorité de ses films, depuis son rôle dans Le Voyou en 1970. Il fut le partenaire de Lino Ventura dans "L'aventure c'est l'aventure" et "La Bonne Année." Puis de son ami Jean-Paul Belmondo dans "L'Incorrigible" de Philippe de Broca, "L'Animal" de Claude Zidi, "Flic ou Voyou "et "Le Guignolo "de Georges Lautner... Dans les années 1970 et 1980, il tourne sous la conduite des cinéastes Claude Pinoteau, Henri Verneuil, Francis Veber, Élie Chouraqui . Son dernier rôle sera en 2009 auprès de "Bébel" son ami de toujours dans "Un homme et son chien", puis participe en 2012 au film Les Infidèles avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche.

A la télévision, il apparaît dans des séries comme "Médecins de Nuit", "Commissaire Moulin" ou "Navarro" et dans des téléfilms ("Les ferrailleurs des Lilas", "2 mamans pour Noel").

Désormais, il laisse son grand complice et ami qu'il avait rencontré lorsqu'il boxait. Tous 2 partageaient les mêmes goûts pour d'autres sports, que ce soit, le cyclisme, le foot ou le tennis. Les 2 compères étaient toujours ensembles lors des réunions familiales et s'épaulaient en cas de coup dur. On se souviendra de leurs déplacements lors d'événements comme l'inauguration de la grande roue place de la Concorde où Alain Delon et Jean-Paul Belmondo avaient été invités par Marcel Campion en 2017 ou bien "Les Trophées du Bien- être"....

La disparition de Charles Gérard laisse un grand vide dans la vie de son ami Jean-Paul Belmondo qui depuis le 26 août dernier, date à laquelle "Charlot" fut hospitalisé, lui rendait visite. Leur amitié de près de 70 ans malgré une brouille de 20 ans suite à une maladresse de Charles Gérard restera dans le coeur du "Magnifique".

Aujourd'hui, le monde du cinéma est orphelin et de nombreuses personnalités tiennent à lui rendre hommage comme Claude Lelouch, Jean Dujardin ou Gilles Lellouche...




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post4007
« PrécédentSuivant »