JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Les deux Corées s'engagent pour la paix sans nucléaire

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 28 avril, 2018 09:40:41
GABRIEL MIHAI

En franchissant vendredi la ligne de démarcation pour entrer en Corée du Sud, Kim Jong-Un s’est déclaré "submergé par l’émotion" il était, il est vrai, le premier dirigeant nord-coréen à faire ce pas depuis la fin de la guerre de Corée en 1953. L’émotion a été partagée par beaucoup de celles et ceux qui ont vu ces images.

La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l'objectif commun d'obtenir, au moyen d'une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire", ajoutent-ils.

Les deux voisins ont indiqué qu'ils chercheraient à rencontrer les États-Unis, peut-être aussi la Chine, "en vue de déclarer la fin de la guerre et d'établir un régime de paix permanent et solide" sur la péninsule.

Les deux hommes se sont ensuite installés face à face autour d'une table ovale, selon des images diffusées à la télévision. Ils ont souligné qu'ils espéraient "des résultats positifs" de ce sommet.

Après avoir signé ce texte, les dirigeants Kim et Moon se sont donné l'accolade, au terme d'une journée de chaleureux témoignages d'amitié entre deux hommes qui ont partagé dans la soirée un banquet en compagnie de leurs épouses.

M. Moon a dit à son visiteur qu'il pourrait lui "montrer des choses bien meilleures que celles-ci si vous venez à la Maison bleue", la présidence sud-coréenne, a dit le porte-parole. "Vraiment? ", a répondu M. Kim. "J'irai à la Maison bleue à tout moment si vous m'invitez".

Kim Jong Un, assis à côté de sa soeur Kim Yo Jong, a ajouté qu'il pensait que cette réunion pourrait aider à "rattraper le temps perdu". Il a également plaisanté au sujet des nouilles traditionnelles nord-coréennes emportées de Pyongyang pour le banquet du soir, espérant qu'elles plairaient au président sud-coréen.

Pour ce dernier, la venue du dirigeant nord-coréen est un acte "courageux" et un "symbole de paix".

Après ce sommet, les deux leaders ont planter un pin datant de 1953. Ils ont assister ensuite à un banquet.

Ce sommet, qui doit être le prélude d'un face-à-face très attendu entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, a suscité un concert de louanges dans les capitales étrangères. Donald Trump a salué une rencontre "historique", soulignant "l'enthousiasme" de Pyongyang en faveur d'un accord tout en avertissant qu'il ne se ferait "pas avoir" par Kim Jong-un, avant leur rencontre très attendue. Il a aussi remercié Pékin pour son "aide précieuse".

La Chine a mis en exergue le "courage" des deux dirigeants, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a évoqué "un pas positif" et le Kremlin a accueilli "des nouvelles très positives".

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a salué "le courage et le leadership" des deux dirigeants lors d'un sommet "réellement historique". Ils ont montré que "le chemin vers la paix est possible, contre toute attente", s'est réjouie la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3109