JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Triple rotation pour le patineur Gwendal Peizerat

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 14 mai, 2018 23:15:12
Daphné VICTOR

Depuis l’arrêt de sa carrière internationale en février 2002 après son titre olympique à Salt Lake city obtenu avec sa partenaire Marina Anissa, il s’est fait plutôt discret. Et pourtant.

Alors qu’il continuait à évoluer sur la glace dans nombre de tournées dont celle d’Holiday on Ice, Gwendal Peizerat a suivi des études de commerce. Une jolie « combinaison croisée ».

L’obtention de son diplôme lui a permis de créer avec quatre amis une société spécialisée dans le contrôle du mobilier sportif et récréatif, devenu par le succès de son activité, un groupe.

Une première reconversion réussie qui a permis au champion du monde et champion olympique également conseiller général en Rhône-Alpes, de davantage s’impliquer dans sa passion pour la musique.

Depuis tout petit, Gwendal pratique le piano. Il découvre la guitare sur le tard avec l’un de ses camarades patineurs, Benjamin Agosto. C’est une révélation ! Bus, chambres d’hôtel, vestiaires des patinoires, aéroports, avions… tout est prétexte à jouer.

C’est Michaël Jones qui lui fera faire ses premiers pas sur scène. Le complice de Jean-Jacques Goldman lui met le pied à l’étrier en l’intégrant à tous les concerts de charité auxquels il participe. Grace à lui, il fait une rencontre déterminante.

Celle de Bastien Villon, un guitariste-chanteur et auteur compositeur. Ensemble, il forme un groupe complété d’un batteur âgé de … seize ans, si si et, d’un bassiste Napolitain. Leur style ? Rock, Pop et Folk.

Cette nouvelle aventure artistique ne semble donc pas être une simple parenthèse. Le petit prince des pistes de patinage a brisé la glace pour se reconvertir en chanteur. Et même plus, puisqu’il écrit et compose également. Son premier titre « Baby Rock » sorti en 2014 lui a été inspiré par la grossesse de son épouse.

Alors, à quand l’album ? Patience, il est en train de… l’affuter. En attendant, il fera la première partie de Michaël Jones le 18 mai prochain à 20h00 sur la scène de la salle polyvalente rue Edmond Cinquin (69700 Loire-sur-Rhône).





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3154