JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

4ème journée sans voiture à Paris

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 19 sept., 2018 03:18:02
VÉRONIQUE YANG

La ville de Paris a organisé sa 4ème journée sans voiture dimanche 16 septembre.

Au cours de cette journée, Parisiens et visiteurs ont pu profiter de la capitale intra-muros sans utiliser de véhicules motorisés. Transports collectifs, vélos, trottinettes, déplacements à pied étaient de bon ton de 11h à18h.

La journée sans voiture coincidait cette année pour la première fois avec les Journées Européennes du Patrimoine mais aussi le Paris Rollers Marathon et la bourse aux vélos sur le parvis de la mairie du 11ème arrondissement.

De nombreux événements étaient prévus à commencer par le lancement de la journée à 11h15 place Baudoyer (4ème) devant la mairie en présence d'Anne Hidalgo et de son adjoint Christophe Nadjovski mais aussi d'autres adjoints et maires d'arrondissements.

Selon les chiffres relatifs à l'année 2017, une baisse effective du trafic, d'environ une moitié avait été relevée, augmentant au fil des heures. Cette baisse concernait le trafic automobile, le bruit et la pollution. Airparif avait relevé une diminution des niveaux de dioxyde d'azote le long des grands axes et le long des voies d'accès à la capitale. En ce qui concerne le bruit, une baisse de 20% du niveau comparé à un dimanche normal, allant jusqu'à 35% dans certains endroits de la capitale.

Dès vendredi 14, Anne Hidalgo a annoncé sa décision de rendre piéton le centre de Paris (à l'exception des grands axes) tous les premiers dimanches du mois tout comme les Champs Elysées. A partir du 7 octobre, l'opération Paris Respire, déjà présente dans certains endroits de la capitale (fermés à la circulation tous les dimanches soit une vingtaine de zones telles que Mouffetard, Montmartre, Daguerre ou les rues avoisinant la Bastille comme le bas de la rue de la Roquette), s'étendra aux 4 premiers arrondissements de Paris.

Cette opération est rendue possible grâce à la coopération de la préfecture, des maires d'arrondissements et des associations de quartiers. Elle a permis, selon la maire, une baisse du trafic automobile de 6% entre 2017 et 2018 à Paris intra-muros et le développement de modes de transports alternatifs ainsi que la diminution de la pollution atmosphérique et sonore.

Forts du succès qu'a généré cette 4ème édition de la journée sans voiture du 16 septembre, Anne Hidalgo et Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles ont proposé l'organisation d'une journée Européenne sans voiture car pour eux, il s'agit d'un complément aux politiques de promotion des mobilités non polluantes. La journée européenne sans voiture pourrait être un complément à la journée européenne du Patrimoine et ainsi faire diminuer la pollution des villes.

La journée sans voiture était aussi celle du Paris Rollers Marathon organisé pour la seconde fois à partir de midi au départ de la Tour Eiffel. Cette prestigieuse course en rollers est une façon originale de découvrir les monuments parisiens, chefs d'oeuvre du patrimoine local. Le Macif Paris Rollers Marathon se déroule sur la mythique distance de 42,195 km et peut se faire seul ou en relais à 2. Elle est organisée par Tony MOGIS et son équipe (créateur-organisateur des 24Heures du Mans rollers), en collaboration avec la Ligue Ile de France, la Fédération Française de Rollers et de Skateboard et l’association " L'équipe du Dimanche". Pour certains, finir est ce qu'il y a de plus important, pour d'autres c'est faire le meilleurs temps possible sur les 42 km en individuel ou 21km en relais. Les conditions de participation sont assez simples mais sont soumises à une limite d'âge (être né avant 2002 pour l'épreuve individuelle, que l'on soit français ou étranger, licencié ou non et en bonne forme physique; il en est de même pur l'épreuve en relais mais la limite d'âge est d'être né avant 2004. Des épreuves sont ouvertes aux handisports (non-voyants, unijambistes…). Un village était aussi installé dans les Jardins du Trocadéro pour y accueillir les participants et proposer aux visiteur de découvrir et essayer la piste d'essai aménagée à cet effet.

Pour une bonne fluidité, différents départs sont donnés selon les catégories et le sexe soit toutes les 1h25 pour les hommes et 1h35 pour les femmes pour le Sas Elite avec preuve des résultats 2017, et le Sportif/Loisirs avec des vagues de départ toutes les 3 minutes afin de maitriser le flux de participants qui se déplacent uniquement en patins en ligne ou quad; pas de " nordic skating "ni de skateboard. Casque obligatoire, lunettes de soleil ou correctives autorisées tout comme les équipements cardio-fréquencemètre et montre correspondante. Radios et écouteurs sont interdits, ainsi que les caméras sur le casque ou le bras.

L'an dernier, 2 800 adeptes s'étaient réunis; chaque année, le Roller conquiert entre 2,5 et 4 millions de Français, c'est pourquoi cette seconde édition a rencontré un franc succès avec l'inscription de plus de 3 000 personnes dont 321 femmes et 857 hommes se son classés dans les 5 catégories participantes (hommes, femmes, mixte en individuel ou relais, les handisports inclus) sur un nouveau parcours. Ce sont deux patineurs Belges de Powerslide : Bart Swings et Sandrine Tas qui l'ont remportée. Pour les participants " Sportif/Loisir", le temps des 3 meilleurs patineurs d’une même équipe ont été cumulés dans un classement "CLUB FFRS" pour le challenge du même nom.

Les journées Européennes ont coincidé avec la Journée sans voiture pour la première fois cette année et ce fut l'occasion pour Audrey Azoulay, directrice générale de l'Unesco de se rendre sur le parc Rives de Seine afin de dévoiler une plaque mettant à l'honneur le site inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991; une dizaine d'autres seront placées ultérieurement dans le parc qui depuis son ouverture, il y a 2 ans voit sa fréquentation augmenter fortement (+ 12% depuis l'an dernier. En juillet 2017, la 41ème session du Comité du Patrimoine mondial s'exprimée à Cracovie sur la piétonisation de l'intégralité des rives parisiennes, considérant le site vulnérable à la circulation automobile qui s'étend du Pont Sully au Pont d'Iéna et Pont Bir-Hakeim sur la rive gauche.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3403