JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Dans les coulisses du Crazy Horse avec Mikado

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 20 sept., 2018 16:47:20
VÉRONIQUE YANG

Pour la seconde fois cette année, le cabaret du Crazy Horse a ouvert ses portes au public et dévoilé les secrets de ses revues et les backstages au public avec un guide de charme, la danseuse Mikado qui pour l'occasion porte un uniforme jupe crayon, chemisier blanc, signé Fifi Chachnil et escarpins Louboutin.

Temple du glamour, de la féminité, de la beauté et des jeux de lumières, ce petit cabaret niché Avenue George V dans le 8ème arrondissement, non loin de la place de l'Alma et des Champs Elysées, est très différent des autres mais ne manque pas de notoriété. Son nom est un hommage au chef Sioux Crazy Horse; à l'origine, c'était une cave de la rive droite où les clients venaient boire un verre et admirer les danseuses aux noms psychédéliques.

C'est dans un écrin rouge que se niche ce palais de la séduction créé en 1951 par Alain Bernardin, artiste avant-gardiste, insatiable admirateur des femmes, fasciné par les Etats-Unis et obsédé par l' idée de placer la création et la femme au centre de son cabaret, développant une véritable signature artistique. Chaque tableau montre des danseuses dont le corps et la cambrure sont parfaites et mises en valeur grâce aux corsets de Poupie Cadolle, habillées par des jeux de lumière aux influences musicales et vestimentaires du moment, pensé autour d'une chorégraphie. La réputation et le savoir-faire inégalable de la maison sont rapidement reconnues du monde entier.

Toutes les danseuses portent des noms originaux en rapport avec leurs origines ou leurs goûts. C'est ainsi qu'on peut rencontrer Coco Vanille, Gloria di Parma, Pixelle Canon qui adore la photo et par le passé l'épouse et muse du créateur Lova Moor, Rita Renoir, Bertha von Paraboum, Polly Underground, Stella Patchouli, Miss Tallulah et bien d'autres encore...

En suivant la visite du Crazy Horse, on entre dans les coulisses du show, on découvre les loges des danseuses strictement interdites aux hommes, leur vie et des anecdotes,notre guide répond aux questions des visiteurs et nous livre quelques secrets; on s'imagine participer à la préparation du show, le dernier étant Totally Crazy, une véritable Crazy Expérience! Pendant 30 minutes, notre guide danseuse nous immerge dans son monde et nous explique comment intégrer la troupe des Crazy Girls. A la fin de la visite, séance d'autographes et photos avec des danseuses.

Depuis plus de 60 ans, plus de 800 Crazy Girls, toutes perruquées et portant des noms énigmatiques se sont succedées sur la scène du mythique cabaret. Chaque année, pas loin de 500 candidatures sont reçues. Après une formation de danse classique et avoir répondu à des critères très sélectifs, quelques élues seulement intègrent la troupe. Il leur faut suivre 3 à 5 mois de travail intensif pour se transformer en Crazy Girl en obtenant leur nom de scène le soir de leur première et se produire avec la troupe aux 4 coins du monde. Les filles sont originaires de 10 pays différents dont la France, l’Italie, le Canada, l’Ukraine, l’Angleterre, l’Espagne, la Russie, les Etats Unis …

Après le décès de son fondateur, le Crazy House reste un haut lieu des soirées parisiennes et depuis 2006, Andrée Deissenberg est à la tête de la direction artistique, l’art et la création reviennent au centre du spectacle avec des créateurs de renom.

Les codes fondamentaux sont gardés: chaque danseuse dispose d’environ six paires de chaussures fabriquées sur mesure en majorité par la maison Louboutin qui devient en 2012 le guest créateur du Crazy. Tous les costumes sont également fabriqués sur mesure pour chaque danseuse par l’atelier costumes du Crazy Horse : il faut environ une semaine à une couturière pour fabriquer un costume. 2 500 paires de bas, 500 litres de maquillage, 300 rouges à lèvres spécialement fabriqués dans le ton "Rouge Crazy "sont utilisés chaque année. Au fil du temps, de nombreuses collaborations se sont faites; parmi elles, Roberto Cavalli, Azzedine Alaïa, Poupie Cadolle, Antoine Kruk, Bob Sinclar, Swizz Beatz, Jean-Paul Gaultier (pour qui la danseuse Psykko Tico défile lors de la présentation de la collection printemps été) ou Chantal Thomass (directrice artistique du spectacle "Dessus-Dessous") mais aussi dans le monde musical tels Kylie Minogue, Christina Aguilera, Mirwais, Monarchy, Blanca Li, Pierre & Gilles, Philippe Katerine, Beyoncé ( pour le vidéoclip du titre « Partition » de son album sorti 2013).

A partir de 2006, des femmes d'exception deviennent les guest stars de représentations exceptionnelles. La célèbre strip-teaseuse Dita van Teese fut la première à ouvrir le bal, suivie d'Arielle Dombasle, Pamela Anderson, Clotilde Courau, Noémie Lenoir et... Conchita Wurst, chanteur autrichien vainqueur de l'Eurovision 2014. Le célèbre chorégraphe français Philippe Decouflé co-signe en 2009 la revue Désirs, avec le photographe et directeur artistique Ali Mahdavi.

Le cabaret inspire aussi les photographes, le cinéaste David Lynch a photographié une danseuse du Crazy Horse et en a fait l’affiche officielle du 61ème Festival de Cannes,et la photographe allemande Ellen von Unwerth. En 2014, l' italien Riccardo Tinelli présente à l’espace Purgatoire – 54 Paradis du 2 au 11 avril 2014 " Fabuleux Crazy Horse : qui es-tu derrière ces lumières ? ", une exposition photographique inédite dédiée à la féminité et au glamour, née de l’union artistique entre le photographe et le Crazy.

D'illustres personnalités se sont portées acquéreur de fauteuils comme David Bowie, Francis Ford Coppola, Gérard Depardieu, Michel Houellebecq, Kylie Minogue, Michel Polnareff, Sting, Madonna ou encore plus récemment Rihanna, Dr. Dre, Scarlett Johansson et Will Smith mais aussi Salvador Dali, le prince Rainier de Monaco, Liz Taylor et J.F.K à l’époque. "En se portant acquéreur de l’un de ces fauteuils, on achète aussi un petit bout de la légende ! " dit le Crazy.

Depuis avril 2017, le dernier show "Totally Crazy" en collaboration artistique avec Andrée Deissenberg (Cirque du Soleil) Svetlana Konstantinova (la directrice de la troupe) représente l'ADN du cabaret (glamour, audace, impertinence) autour des différents tableaux. Il regroupe 65 ans de création en un show exceptionnel avec 2 nouveautés, le duo de crooners belges George Bangable et Lolly Wish, dignes héritiers des années folles; les créations mythiques du Crazy se retrouvent groupées en un seul espace-temps.

Pour découvrir ce magnifique spectacle, les réservations se font sur place (11 avenue GeorgeV -75008 Paris) en ligne ( lecrazyhorseparis.com) ou par téléphone (+33(0)1 47 23 32 32).

-Le Samedi: 3 spectacles à 19h, 21h30 et 00h

-Du dimanche au vendredi: 2 spectacles à 20h30 e t 23hSamedi: 3 spectacles à 19h, 21h30 et 00h

-Possibilité de privation

-Une boutique souvenir (perruques, mugs, porte-clés, tee-shirts...) est à la disposition des visiteurs.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3408