JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Julien Clerc a clôturé la 83ème édition de la Fête de l'Humanité

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 24 sept., 2018 11:01:31
VÉRONIQUE YANG

La dernière édition de la traditionnelle "Fête de l'Huma" s'est tenue durant 3 jours du 14 au 16 septembre Parc de la Courneuve.

Comme chaque année, c'est l'occasion d'assister à des débats avec des invités venus de tous pays, de voir et d'entendre de nombreux artistes pendant un week-end. Pour cette 83e édition, plus de 50 concerts étaient prévus, des attractions foraines et 450 stands ont été proposées aux visiteurs dans les divers espaces (Agora de l'Humanité, Village du monde, Village du livre, Village du sport, espace enfants, espace arts vivants, espace tourisme, Planète numérique, Village de l'économie sociale et solidaire, espace exposition, espace prévention, les Amis de l'humanité, Forum social, espace Gastronomie...).

Pour ceux qui désiraient rester sur place, la location d'une chambre dans un hôtel proche du Parc de la Courneuve ou ayant un accès facile, leur était proposée. Beaucoup de participants ont préféré prendre un emplacement au camping de la Fête de l'Huma, spécialement ouvert à cette occasion.

Les artistes se sont succédés sur la Grande scène durant les 3 jours:

-Femi Kuti-Official et Positive Force; Catherine Ringer, NTM le vendredi 14

-Jeanne Added, The Inspector Cluzo,Roméo Elvis, Bernard Lavilliers, Bigflo et Oli,Franz Ferdinand le 15

-L'Orchestre Symphonique Diverimento, Grand Corps Malade Officiel, Julien Clerc le 16;

et bien d'autres encore sur les autres scènes . Des projections dont celle du film "L'Etat contre Mandela et les autres"ont eu lieu dans l'espace cinéma, Halle Léo Ferré.

Dimanche 16 au matin, la course traditionnelle, "les 10 km de l'Huma" est partie à 9h15 et a traversé le parc sur 10 km.

Concernant les débats, de nombreux thèmes ont été proposés dont " Changement climatique et guerre économique avec l'ancienne ministre de la culture du Mali, Aminata Traore, construire la paix avec Roland Nivet du Mouvement de la paix et Jaime Caycedo Secretaire général du parti communiste colombien.

Patrick Le Hyaric, directeur du journal de l'Humanité était présent le 15 septembre vers 10h pour inaugurer le Village du Monde. L'après -midi des débats sur le Moyen-Orient se sont déroulés ("Jérusalem à l'ère Trump" avec Mounir Anastas, ambassadeur, délégué permanent alternant auprès de l’Unesco et Nejat Ferouse, espace international de la CGT en charge du Moyen-Orient puis " Syrie, Irak, Iran, quel avenir pour le Moyen-Orient ?"avec Ali Saheb, membre du CC du PC irakien), suivis d'un forum maghrébin pour la paix au Sahara occidental avec Hamma Hammami, secrétaire national du Parti des travailleurs (Tunisie), Mustapha Brahma, secrétaire national de la Voie démocratique (Maroc), Oubbi Boucheraya Bachir, représentant du Front Polisario en France (Sahara occidental), Ba Haimou, représentant en Europe de l’Union des Forces du progrès, Zouheir Bessa, représentant du PADS (Algérie) et Yacine Teguia, secrétaire général du MDS (Algérie); Enfin à 18h, un débat sur le Brésil, "Du coup d’État de 2016 à l’emprisonnement du candidat Lula, peut-on parler de démocratie au Brésil ?"Le pays est très fragilisé depuis le putsch contre la présidente de gauche Dilma Rousseff. Avec la montée de l'extrême droite, les avancées sociales sont détruites et Lula, le leader du Parti des Travailleurs est emprisonné au terme d‘un procès inique, l'empêchant de se présenter à l’élection présidentielle du 7 octobre alors qu’il fait la course en tête dans les sondages ?; c'est pourquoi cette réunion était d'une grande importance, elle réunissait Raul Amorim, membre de la direction du MST et du Front Brésil Populaire, Maud Chirio, historienne, spécialiste de l’histoire contemporaine du Brésil et

Carla Sanfelici, membre du Parti des Travailleurs (PT)...

Le dernier jour a été clôturé par 4 derniers débats ("Que fait toujours notre armée en Afrique?", "Europe : quelles résistances face à la xénophobie au pouvoir ? "avec Gianluca Schiavon, responsable Justice du Parti de la refondation communiste, Anne Sabourin (PCF), Responsable Europe du PCF et

Marc Botenga (PTB); "Demain, la paix en Corée ? " avec Patrick Maurus, professeur émérite de coréen à l’Institut national des langues et civilisations orientales, Barthélémy Courmont, maître de conférence à l’université catholique de Lille et Jean-Eric Branaa, maître de conférences à l’université Assas-Paris et

" États-Unis : comment lutter contre le trumpisme ? "avec Charlotte Recoquillon, géographe française, docteure en géopolitique et spécialiste des Etats-Unis dont les recherches actuelles portent sur les violences policières, le racisme, la culture des armes à feu et le mouvement Black Lives Matter, James Cohen, citoyen des Etats-Unis, professeur à l’institut du monde anglophone ( Paris III) et au département de sciences politiques de l’université Paris VIII et Bradley Smith, citoyen des Etats-Unis, maître de conférence en civilisation américaine à l’université Paris Nanterre.

Cette année a été marquée par un désaccord de la gauche entre le PCF de Pierre Laurent et les Insoumis de Jean-Luc Mélenchon dont une partie d'entre eux, à commencer par le patron des Insoumis avait décidé de boycotter la manifestation suite à un désaccord sur l'immigration. Les débats ont porté sur le rôle des parlementaires vis à vis du mouvement social et Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - Couvent de Paris, mouvement né en 1979 à San Francisco d'un groupe de militants homosexuel sont venues pour informer, prévenir et lutter contre les exclusions, prôner la tolérance, la non-violence et la paix, lutter contre le sida en apportant leur aide charitable. Elles répandent à tout moment des messages de prévention par la promotion du sexe sans risque.





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3412