JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Moon Jae-in reçu jeudi au Vatican par le pape

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 18 oct., 2018 21:14:06
GABRIEL MIHAI

Après sa visite chez son homologue français, le chef sud-coréen a été reçu par le pape au Vatican.

Le Pape François a reçu pour la première fois au Vatican le président sud-coréen, Moon Jae-In, une visite diplomatique qui vient appuyer le rôle joué par l’évêque de Rome dans la détente sur la péninsule coréenne.

Moon Jae-in a rencontré le Pape, le cardinal Secrétaire d’État, Pietro Parolin, ainsi que le secrétaire des Relations avec les États, Mgr Paul Richard Gallagher, où l’entretien a été cordial. La contribution positive de l’Église dans les domaines du social, de l’éducation et de la santé, ainsi que dans la promotion du dialogue et de la réconciliation entre les deux Corée, a été soulignée par les deux parties.

Le pape François, est prêt à se rendre en Corée du Nord si le dirigeant Kim Jong Un lui adressait une invitation formelle, il a expliqué le pape au président sud-coréen, Moon Jae-in.

L’engagement commun à promouvoir toutes les initiatives utiles pour surmonter les tensions qui subsistent dans la péninsule coréenne et ouvrir une nouvelle saison de paix et de développement a été «vivement apprécié», poursuit le Saint-Siège.

«Quand le président Moon a demandé au pape si M. Kim pouvait lui envoyer une invitation, le pape a dit: Ce que vous m'avez dit suffit, mais ce serait bien d'envoyer une invitation formelle , ajoutant que si une invitation arrive, j'y répondrai sans faute et je peux y aller », a ajouté le porte-parole.

Il est cependant fréquent que les responsables étrangers reçus au Vatican invitent le pape dans leur pays, et rapportent ensuite comme positive la réponse polie de leur hôte. Dans un communiqué plus formel, le Vatican a évoqué des «discussions cordiales» et fait savoir que le pape avait exprimé «de manière forte son appréciation pour l'engagement commun à promouvoir toutes les initiatives utiles pour dépasser les tensions qui existent encore dans la péninsule coréenne, afin de permettre une nouvelle saison de paix et de développement».

Le Pape François, lui, s’était rendu en visite en Corée du Sud en 2014, alors que les relations entre Séoul et Pyongyang semblaient au point mort.

La péninsule coréenne, ont connu une évolution spectaculaire ces derniers mois, avec plusieurs sommets qui ont permis de désenclaver la Corée du Nord et d’apaiser la région. Le Pape François a explicitement soutenu ces efforts diplomatiques.

Mgr Lazzaro You Heung-sik, évêque de Daejeon (Corée du Sud) a affirmé que les conditions n’étaient pas encore réunies pour un éventuel voyage apostolique dans ce pays, tout en se réjouissant de cette perspective: «Cette invitation du Pape à Pyongyang est importante. Ce voyage serait un pas gigantesque pour toute la péninsule coréenne», a-t-il lancé. Cela suppose toutefois qu’il existe au préalable une communauté catholique sur place, stable et établie, ce qui n'est pas encore le cas selon cet évêque qui a visité quatre fois la Corée du Nord dans le cadre de missions humanitaires.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3480