JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Inauguration du Centre Jonathan K.S. Choi pour la Promotion du Patrimoine Culturel

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 18 oct., 2018 23:35:43
VÉRONIQUE YANG

Grâce à l'Institut du Monde Arabe et le soutien de l'homme d'affaire Jonathan Choi, président du conglomérat chinois Sun Wah, l'exposition "Cités Millénaires, voyage virtuel de Palmyre à Mossoul" offre aux visiteurs la possibilité de découvrir en réalité virtuelle des lieux mythiques détruits ou en danger suite aux nombreux conflits qui ont sévi au Moyen- Orient, détruisant massivement le patrimoine arabe.

Pour cette expérience inédite, l'IMA s'est associé pour la première fois à l'un des leaders mondiaux de la création de jeux vidéo Ubisoft. La société, qui a réalisé la série "Assassin's Creed"est très investie dans les travaux de sauvegarde numérique du patrimoine; c'est pourquoi, elle s'est vouée à exploiter des données de l'Unesco via les technologie émergentes et de l'Iconem dont certaines sont acquises à partir de drones et de l'utilisation de la photogrammétrie, tout comme d'autres sur le terrain.

Iconem a été fondé en 2013 pour contribuer à la conservation du patrimoine mondial en le numérisant pour le préserver. Les modèles 3D facilitent le travail des experts et plongent le public dans la diversité culturelle grâce aux expositions et expériences immersives. La mission pour le patrimoine menacé est née à la période où le co-fondateur et président, Yves Ubelmann, se trouvait en Syrie, Iran, Afghanistan et Pakistan. Il y a travaillé de 2006 à 2010 en tant qu'architecte au moment où personne ne pensait à documenter les endroits dégradés, détruits ou en voie de disparition rapide. Après avoir créé sa fondation, il est retourné dans ces pays touchés par les guerres et Daesh. Parmi ces sites, il en a sélectionné quelques uns dont Palmyre, Alep et Damas en Syrie ou Mossoul, Khorsabad et Samarra en Irak.

Ubisoft, de son côté, s'intéresse aux travaux de sauvegarde numérique du patrimoine et les a appliqués dans le cadre de l'exposition "Cités Millénaires.." Grâce à un casque, le visiteur se retrouve transporté au coeur de six sites emblématiques: Le temple de Baalshamin à Palmyre et le souk d'Alep en Syie; Le souterrain de Nabi Younes, L'église Notre-Dame de l'Heure et la Mosquée Al-Nouri à Mossoul en Irak; La Basilique de Leptis Magna en Libye. Il peut se déplacer dans les 9 m² alloués à cette expérience et se sentir dans le cadre des sites comme s'il était sur place.

L'exposition "Cités Millénaire" fait partie des cinq projets (Réhabilitation du Tombeau des Askia à Gao au Mali; Evaluations pour la réhabilitation du Musée de Mossoul et reconstruction du monastère de Mar Behnam en Irak; Un programme de formation sur l'architecture de terre), soutenus en juin dernier par l'ALIPH (Alliance Internationale pour la protection du Patrimoine dans les zones en Conflit),créée l'an dernier à l'initiative de la France et des Emirats arabes unis.

Le patrimoine culturel est devenu une cible, particulièrement au Moyen-Orient et au Sahel mais aussi dans tous les lieux visés par les groupes terroristes comme au Pakistan ou en Afghanistan. L'Arabie Saoudite, la Chine, la France, les Emirats arabes unis, Koweit, Luxembourg et le Maroc ont été les premiers pays donateurs, tout comme la Fondation Andrew W. Mellon, les autorités suisses et deux donateurs privés. De plus, le rôle de l'ALIPH est reconnu par le conseil de sécurité de l'ONU pour la protection du patrimoine sur le terrain en lien avec des organisations internationales comme l'Unesco. De futurs appels à projets vont être lancés dans la formation, l'inventaire de collections muséales, la lutte contre le trafic illicite, la reconstruction des monuments et la restauration, la création de villes refuges...L'ALIPH bénéficie d'un fonds de 76 millions de dollars de promesses de dons. Elle s'appuie sur la technologie numérique et la numération en 3D.

Mardi 16 octobre, le Dr Jonathan Choi, Président du conglomérat chinois Sun Wah et Jack Lang, Président de l'Institut du Monde Arabe ont inauguré le Centre Jonathan K.S.Choi pour la Promotion du Patrimoine Culturel, officialisant le partenariat rendu possible grâce à l'ambassade de France en Chine, entre le conglomérat et l'IMA; l'exposition "Cités Millénaires, Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul"en est la première étape et a bénéficié d'un soutien de 500 000 euros de la part de Sun Wah qui soutient d'autres projets éducatifs et culturels à travers le monde dont l'Ecole nationale supérieure des Beaux Arts (ENSBA) de Paris qui a reçu un don d'un million de dollars en 2016 ou le Festival Croisements, premier festival étranger en Chine et plus grand festival français à l'étranger avec un mécénat d'environ 100 000 euros par an entre 2017 et 2019...

Le groupe familial Sun Wah a été fondé à Macao en 1957 par le père du président actuel. A l'époque, il était spécialisé dans la transformation, le commerce et la distribution de fruits de mer. Depuis la reprise du groupe par Jonathan Choi en 1976, les activités se sont diversifiées autour de 7 branches d'activités principales dont l'agroalimentaire, l'immobilier (hôtels, centres commerciaux, immeubles résidentiels), les services financiers (participation dans des groupe dont le canadien Kingsway International, développement de logiciels et d'applications industrielles notamment avec des universités chinoises), les infrastructures (autoroutes) et les médias (distribution de films, développement de cinémas). La Fondation est née à l'aube de années 70, investissant dans des projets éducatifs aussi bien en Chine, Hong Kong et Macao qu'à l'étranger comme dans le Michigan avec la création de 2 centres (1 en Chine et l'autre aux USA), au Vietnam depuis 2011, au Royaume Uni. En 2005, la 3è International School, inspirée par la méthode Montessori a été créée à Pékin. Elle dispense un enseignement bilingue anglais-chinois à des enfants étrangers de la maternelle au CP. En 2017, l'école 3E a été transférée au Lycée français international de Pékin.

Le Dr Jonathan Choi est très engagé pour la culture française, tourné en permanence vers les autres pays. C'est pourquoi l'IMA est très fier que Sun Wah ait accepté de s'associer à ses actions en favorisant les échanges entre Orient et Occident et que la fondation soit le mécène principal de l'exposition" Cités Millénaires, Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul".

L'inauguration du Centre Jonathan K.S.Choi pour la Promotion du Patrimoine Culturel dans les locaux de l'IMA a lieu en pleine semaine asiatique en France avec la venue du Président coréen Moon Jae-in et celle du premier ministre japonais Shinzo Abé. D'autres projets sont à l'étude grâce à ce partenariat dont celui consacré à la route de la soie pour 2020.

Le président de la République s'est rendu mardi soir à l'IMA et a rencontré les partenaires de l'exposition, M. Jack Lang et M. Jonathan Choi; il était accompagné du ministre de la culture fraîchement nommé, M. Frank Riester et du député de Paris, président du groupe LREM à l'Assemblée, M.Gilles Le Gendre; Mme Aurélie Clémente- Ruiz, commissaire de l'exposition leur a fait découvrir ce voyage virtuel au travers de projections géantes sur Mossoul, Alep, Leptis Magna et Palmyre mais aussi des reconstitutions en 3D.

L'expoition se tient à l'Institut du Monde Arabe du 10 octobre 2018 au 10 février 2019. Il est aussi possible de participer à des visites guidées du 10 octobre au 30 décembre ainsi qu'à des ateliers d'écriture et de création en famille .




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3481