JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Stop à l’asservissement religieux: notre vie est menacée par des pasteurs qui obligent à pratiquer leurs idées

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 02 févr., 2019 04:56:11
GABRIEL MIHAI

Environ 30 000 Sud-Coréens sont descendus dans les rues de Séoul pour dénoncer les abus commis par des pasteurs évangéliques et des presbytériens.

Environ 100 organisations de la société civile se sont reunies pour appeler à la dussolution du Conseil Chrétien de Corée du sud, connu pour la corruption, son antinationalisme et ses actions anti-société et social de la religion.

Le 27 janvier dernier, les citoyens ont manifesté contre le conseil chrétien de Corée à Séoul pour dénoncer l'identité de la congrégation presbytérienne et révéler sa véritable image dans l'église qui a encouragé l'adoration d'idoles, des actions criminelles et la corruption.

Les 100 organisations en Corée y compris la Commission internationale des femmes pour les droits de l'homme pour la paix, l'Association chrétienne pour le mouvement national anti-corruption, le Comité de la jeunesse pour les droits de l'homme IPYG et le Sommet mondial bouddhiste, ont organisé une “Conférence de presse et une manifestation pour appeler à la fermeture du Conseil Chrétien de Corée; cette manifestation avait été organisée comme moyen pour révéler la véritable nature du Conseil Chrétien de Corée au président sud-coréen, au gouvernement et à la presse.

Au cours des 10 dernières années il y a eu 12.000 condamnations pour lesquelles les pasteurs du Conseil Chrétien de Corée, ont été déclarés coupables de meurtre, d'agression sexuelle, de fraude, d'instructions et informations aux paroissiens, pouvant contraindre un membre de sa famille à accepter de participer à une réunion religieuse et priver de liberté une personne, pour qu'elle retourne à l'église.

Le Conseil Chrétien de Corée est responsable de meurtre en étant à l'origine de programmes de conversion forcée comme c'est le cas de Ji-in Gu, kidnappée et étouffée par sa famille pour faire du profit. C'est un nid de faux rapports qui divise le peuple et plonge la nation dans la confusion, insistant que de telles actions de la part du Conseil Chrétien de Corée sont une honte pour la société mais aussi pour la religion.

D'autres actions du Conseil Chrétien de Corée, décrivant ses actions pro-japonaises dans le passé, leur implication active en politique sous le régime militaire de Corée du sud lorsqu'il a montré son soutien pour changer la Constitution afin de permettre 3 mandats consécutifs, comme la Constitution "Yushin" pour permettre le pouvoir de la corruption et utiliser l'argent pour gagner des votes lors des élections du président du Conseil Chrétien de Corée (ce qui s'est passé le 29 janvier) et d'achater des positions, y compris celle de pasteur.

Le Conseil Chrétien de Corée a été notamment accusé de seulement s'inquiéter de protéger sa position dominante, produisant de faux rapports en réponse à la croissance d'églises non enregistrées et les accusant d'être des sectes, ce qui provoque la division et la confusion au sein du cercle religieux.

Au cours de la conférence de presse, les représentants de chaque organisation ont vivement critiqué les pratiques inhumaines et ont exhorté le gouvernement et le Président Moon à intervenir rapidement et à prêter l'oreille à la voix du peuple qui appelle au respect de la loi pour protéger les droits de l'Homme. Ils demandent la promulgation immédiate d'une loi "pour interdire et punir les programmes de conversion forcée et mettre fin à ce dictate qui opprime un droit sacré qui est celui de la liberté de culte.”






  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3668