JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Le cochon de terre accueilli par un défilé dans le Chinatown parisien

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 21 févr., 2019 11:23:48
Véronique YANG

Le quartier chinois du 13ème arrondissement de Paris a accueilli l'année du Cochon de Terre débutée le 5 février et qui se finira le 25 janvier 2020.

Comme tous les ans depuis 20 ans, le grand défilé du nouvel an chinois s'est tenu dans le 13ème arrondissement de la capitale le 17 février en présence de l'ambassadeur de la République Populaire de Chine, son excellence Zhai Jun accueilli par Trinh Huy, Président de l’ARFOI et Président Directeur Général de Paris Store ainsi que par les responsables des associations CICOC, l’Amicale des Teochew, organisatrices de l’événement. La Mairie de Paris, Anne Hidalgo, la Présidente de la région IDF, Valérie Pécresse , le maire du 13ème Eric Coumet , les conseillers de Paris, Buon Tan et Edith Gallois étaient aussi présents.

Les festivités (concerts, spectacles chinois, expositions..) ont eu lieu pendant 2 semaines, pour la plupart à la mairie et se sont terminées par le sempiternel défilé. Elles ont commencé le 4 février par l'exposition des oeuvres de l'artiste chinois Fansack, l'inauguration des festivités a eu lieu à 18h, le 8 février sur le parvis de la mairie; l'inauguration de la fresque murale de l'artiste Fansack, 46 avenue d'Ivry a eu lieu le 16, cet endroit sera dorénavant l'endroit où se réunir pour fêter le nouvel an asiatique. Le soir, comme l'an dernier se tenait le spectacle "13è fête" avec de jeunes artistes et des démonstrations d'arts martiaux. Le dernier jour, se tient le festival des Lanternes.

Après les discours des officiels ponctués par les danses des lions et du dragon, le défilé préparé pour certains depuis plusieurs mois, a réuni plus de 200 000 spectateurs sur tout son parcours ( Rue du Disque, Avenue d'Ivry, Avenue de Choisy, Bd Masséna et retour Avenue d'Ivry) et a vu déambuler au son des tambours et des cymbales plus de 3 000 personnes bénévoles d'origine asiatique ou non, dont des troupes régionales aux couleurs chatoyantes , des chars surmontés par des autels où l'on faisait brûler des bâtonnets d'encens pour réaliser un voeu mais avant tout la vedette de l'année, le cochon qui s'est présenté derrière les drapeaux français, chinois et européen, juste avant la bannière derrière laquelle se tenaient les officiels dont Anne Hidalgo, Eric Coumet et les conseillers Buon Tan et Edith Gallois. Le défilé du 13ème arrondissement est considéré comme le plus beau d'Europe.

Paris comporte plusieurs quartiers asiatiques dont le plus grand, développé depuis les années 70 est celui situé dans le 13 ème arrondissement. Des populations asiatiques, particulièrement celles qui ont fui le communisme, s'y sont installées depuis des décennies. On y retrouve des chinois mais aussi des vietnamiens, cambodgiens ou laotiens qui pour la plupart ont ouvert des commerces d'alimentation spécialisée, de vaisselles, d'encens ou des restaurants... Afin de suivre leurs coutumes religieuses, il existe 2 temples bouddhistes et une église catholique (Notre-Dame de Chine) . Le premier temple bouddhiste se trouve rue du Disque et est tenu par l'Association des Résidents en France d’Origine Indochinoise (A.R.F.O.I). Il est dédié à la divinité Bodhisattva Guanyin à qui ils offrent de nombreuses offrandes (orange, oeufs, lait, …). L'association propose aussi des cours de chinois ou de l'aide pour les papiers administratifs. Le second temple plus grand, plus doré est dirigé par l’Amicale des Teochew, il se trouve à côté du centre commercial Olympiades. Traditionnellement, il faut se déchausser pour y entrer faire brûler de l'encens, des bougies et prier devant les bouddahs dorés.

Actuellement, Chinatown Paris 13 est considéré comme le premier quartier chinois d'Europe, il va encore se développer grâce à la première place de Paris en 2018 (devant Londres, Rome et New York) en tant que "destination la plus populaire au monde". Suite à une croissance importante en Chine et en Asie du Sud-Est, le nombre d'investissements de la Chine et de la France a augmenté en facilitant l'installation d'entreprises à Pékin, Shanghai, Hangzhou (capitale d'origine de beaucoup de commerçants installés en IDF et modèles d'intégration ). A Paris, la reconnaissance de zone touristique internationale du quartier Olympiade est soutenue par la région qui envisage la possibilité d'ouverture le dimanche afin d'accroître le développement touristique et économique du site.

Cette année, la fréquentation chinoise de la capitale a atteint le million de visiteurs en région Ile de France, record battu; 2018 a été l’année européenne du tourisme chinois, sa clientèle étant considérée la plus dépensière en France. Dans ce but, tout a été fait pour que les touristes asiatiques puissent être accueillis en toute sécurité, que des traducteurs soient mis à disposition. L'élaboration de parcours sans argent liquide avec We Chat et Alibaba a été réalisé afin de payer dans les grands magasins sans avoir de devises sur soi et éviter les pick-pokets, des commissariats mobiles avec traducteurs ont été installés dans les grands sites pour que les touristes lésés puissent porter plainte plus facilement; l'accueil s'est développé avec le site "Visit Paris" traduit en chinois, réalisé grâce au partenariat signé entre le CRT et Fliggy, filliale d'Alibaba. Il est aussi prévu d'inclure la gastronomie asiatique dans le "parcours de la gastronomie en IDF"ouvert à tous les touristes du monde qui viennent sur Paris et sa région (50 000 cette année).

La FinTech est au programme avec le partenariat entre Hong Kong et Shenzhen, nouveau pôle d'innovation, de haute technologie et d'intelligence artificielle.. De plus, AirParif subventionné par la ville de Paris et la région, travaille avec la ville de Pékin sur la réduction de la pollution de l'air dans la capitale chinoise.

L'année du Cochon de Terre sera donc une année de partenariat et de projets, elle promet de belles réussites dans tous les domaines. Le 25 janvier 2020, elle fera place à celle du Rat de Métal.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3716