JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Notre-Dame: Paris touchée en plein coeur par les flammes, le monde entier sous choc

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 16 avril, 2019 02:36:35
Gabriel MIHAI


La cathédrale Notre-Dame de Paris a été touchée par un violent incendie, ce lundi 15 avril. La toiture de l'édifice est complètement ravagée par les flammes et la flèche s'est écroulée.

Monument historique le plus visité d'Europe, la cathédrale gothique est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1991. Entre 12 à 14 millions de touristes visitent chaque année ce chef-d'oeuvre de l'architecture gothique situé sur l'île de la Cité. Des milliers de personnes, Parisiens et touristes, assistaient sidérées au désastre.

Le feu, qui se propage extrêmement rapidement, a pris dans les combles de la cathédrale, ont indiqué les pompiers. Il semble être parti d'échafaudages installés sur le toit de l'édifice construit entre le XIIe et le XIVe siècle, selon les pompiers.

Environ 400 pompiers sont mobilisés sur les lieux. Par la porte principale, dans la nef plongée dans l'ombre, des braises rougeoyantes tombent sur le sol. Le parvis est vide, bouclé par des camions de pompiers qui ont dressé une grande échelle devant la rosace. Selon les dernières informations, la structure de Notre-Dame de Paris "est sauvée et préservée dans sa globalité". Mais les dégâts sont évidemment colossaux. La Fondation du patrimoine a déjà annoncé le lancement d'une "collecte nationale" pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

La cathédrale est victime d'un important incendie, depuis 18h50 ce lundi 15 avril. Le sentiment de perte est infini face aux flammes qui dévorent le bâtiment gothique aux impressionnantes gargouilles, dont la construction a commencé au Moyen-Âge, à la fin du XIIè siècle - en l'état actuel des connaissances, la date retenue pour le début des travaux est 1163 - pour s'étaler durant deux siècles jusqu'en 1345. Notre-Dame a été épargnée par les deux conflits mondiaux et ce sont ses cloches qui ont annoncé, le 25 août 1944, la libération de Paris. Plus récemment, les neuf cloches géantes de la cathédrale ont été remplacées en 2013. Sa flèche, qui s'est effondrée ce lundi, était en cours de rénovation.

Des cris de stupeur et des pleurs se sont élevés sur le parvis de Notre-Dame de Paris, lorsque la flèche de la cathédrale, s'est effondrée, au milieu des flammes qui ravageaient la charpente en bois.

Selon les dernières informations, les pompiers indiquent que la structure de la cathédrale "est sauvée et préservée dans sa globalité". Une enquête est ouverte pour "destruction involontaire par incendie". Plus de cinq heures, après le début de l'incendie, les flammes restent encore difficiles à maîtriser.

Parmi des centaines d'hommages adressés aux soldats du feu, qui continuent de lutter contre les flammes., on compte ceux de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui de son côté a salué "le travail incroyable" des pompiers mobilisés, tandis que la sénatrice des Bouches-du-Rhône Samia Ghali leur a exprimé "son soutien total". "Je pense en cet instant à nos pompiers, à l'effort surhumain qu'ils font pour tenter de sauver ce qui peut l'être de bien commun. Ils méritent notre hommage et notre admiration", a écrit la sénatrice écologiste Esther Benbassa.

Les sapeurs-pompiers de Paris ont également pu compter sur le soutien de leurs collègues partout en France. "Courage à nos collègues de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris qui luttent contre l'incendie qui ravage Notre-Dame", a notamment écrit sur Twitter le Sdis de Haute-Savoie. "Un soutien total aux forces de secours engagées sur Notre-Dame de Paris. Que les pompiers de Paris soient vigilants face à cet effroyable incendie. Nous sommes sous le choc mais les pompiers sont déterminés et plus que jamais mobilisés", a assuré Grégory Allione, le président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

« On peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité », a déclaré vers 23 h le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, alors que le sauvetage même de la cathédrale, monument le plus visité en Europe, n'était pas acquis quelques heures auparavant.

« Le feu a baissé en intensité », a renchéri à ses côtés le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez, tout en invitant à rester « extrêmement prudent ».

Le président Emmanuel Macron, qui a annulé son allocution télévision post-grand débat et s'est rendu sur place vers 23h30 avec son épouse Brigitte , a dit dans un tweet, partager l'« émotion de toute une nation », le premier ministre Édouard Philippe exprimant une tristesse qui va « au-delà des mots ».

« Le pire a été évité, même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée », a déclaré sur place le président Macron, visiblement ému. « Cette cathédrale, nous la rebâtirons », a-t-il déclaré à la presse. Notre-Dame de Paris « c'est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments », a-t-il lancé.

Au-delà des frontières, plusieurs responsables étrangers ont aussi fait part de leur émotion, Donald Trump évoquant des « images terribles à voir », Angela Merkel « un symbole de la France et de notre culture européenne » et le maire de Londres Sadiq Khan des « scènes déchirantes ». Le Vatican a, de son côté, exprimé « incrédulité » et « tristesse ».

« Symbole de la France », une catastrophe « terrible à voir », des « scènes déchirantes » : de Berlin, Londres, Washington et d'autres capitales, du Vatican ou de Jérusalem, du Brésil, de Grèce ou de Turquie, les réactions se sont multipliées lundi soir.

L'Organisation des Nations unies pour la culture, l'UNESCO, se tient aux « côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable » qu'est la cathédrale Notre-Dame, a tweeté sa directrice générale Audrey Azoulay.

La société d'investissement de la famille Pinault, Artemis, va débloquer 100 millions d'euros pour participer à la reconstruction de Notre-Dame de Paris, ravagée lundi soir par les flammes, a annoncé dans un communiqué à l'AFP son président François-Henri Pinault.

« Cette tragédie frappe tous les Français et bien au delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine », écrit le président de la holding familiale et du groupe de luxe Kering.

NOTRE DAME VIDEO

NOTRE DAME VIDEO

https://www.youtube.com/watch?v=R9IHVdkrj_4







  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3820