JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Nouveau projet "Site Tour Eiffel"

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 22 mai, 2019 20:32:04
VÉRONIQUE YANG


Le nom du lauréat de l'appel à projet international "Site Tour Eiffel" a été dévoilé mardi 21 mai au Pavillon de l'Arsenal (75004), il s'agit du cabinet américain Gustafson Porter et Bowman qui a aussi conçu la Fontaine commémorative de Diana, Princesse de Galles, à Londres.

L'appel international "Site Tour Eiffel" a été lancé par la Mairie de Paris en début 2018 sur le thème:"Découvrir, Approcher, Visiter". Son but est de créer d'ici 2024, un nouvel espace de vie et de détente pour les Parisiens et les visiteurs sur une surface de 54 ha autour de la "Dame de Fer", entre le Trocadéro et l'Ecole Militaire. L'espace sera rendu aux piétons et à la circulation douce, à la nature et à la biodiversité en tenant compte du changement climatique.

Parmi les candidats, 4 d'entre eux ont été sélectionnés et présentés le ' mai 2018 par Jean-Louis Missika et Jean-François Martins, adjoints de la Maire de Paris. La société Autodesk, leader de l’édition de logiciels de conception, partenaire de la ville de Paris a présenté une maquette soutenant les équipe et le calendrier prévisionnel (2019-2023).

1- Amanda Levete Architects; cabinet d’architecture britannique dirigé par Amanda Levete qui a réalisé l’extension du Victorian and Albert Museum à Londres en 2017, ainsi que le musée d’art et d’architecture de Lisbonne en 2016.

2- Gustafson Porter et Bowman; dirigée par Kathryn Gustafson, architecte paysagiste diplômée de Versailles, cette agence de paysage fait équipe avec des architectes et urbanistes français expérimentés.

3- Agence TER; agence de paysage française qui a réalisé le parc de Boulogne-Billancourt, le Pershing Square à Los Angeles et la Plaza de las Glories Catalanes à Barcelone. L’équipe, composée d’architectes français et italiens, partage une vision innovante et conçoit ses projets dans une démarche durable.

4- Koz Architectes; agence parisienne présentant une architecture créative et un urbanisme soucieux des riverains.

Chaque année, plus de 20 millions de personnes viennent découvrir le site et plus de 7 millions visitent la Tour Eiffel dans des conditions plus ou moins bien organisées, que ce soit au niveau des files d’attente ou simplement les visites.
Par ce projet de nouveau site, on prévoit d’avantage de services aux visiteurs (sanitaires, bancs, consignes, restauration…), un accès plus facile sera étudié depuis les transports en commun jusqu’aux lieux de visite avec d’avantage d’informations en temps réel (attente, conditions d’accès, incidents…) et les conditions de travail des employés seront revues à la hausse.

Le budget prévu pour le réaménagement du site est fixée à 80 millions d’euros. Cette initiative vient s’inscrire dans un vaste de plan de réorganisation de l’accueil des visiteurs et d’entretien de la tour, dont le montant total s’élève à 300 millions d’euros. L’installation d’une paroi de verre et de métal pare-balles en faisait aussi partie ainsi que de nouveaux accès pour sécuriser le monument. Aucune fermeture de site n’est annoncée le temps que dureront les travaux d’entretien ou de réaménagement .

Le 21 mai dernier, Anne Hidalgo entourée de ses adjoints Jean-Louis Missika chargé de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité, et Pénélope Komitès chargée des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires a dévoilé le nom du lauréat: l'équipe de paysagistes Gustafson Porter et Bowman qui propose une vaste promenade entre le Trocadéro et l'Ecole Militaire en répondant au changement climatique. Les travaux commenceront fin 2020/début 2021 et s'arrêteront en 2023. A la fin des JO de 2024, une seconde phase de travaux reprendra sur le Champ de Mars, de la place Jacques Rueff à l'Ecole Militaire et devrait se terminer en 2030.

Le projet porte le nom "ONE" signifiant l'unité du site malgré plein de petites choses qui ne fonctionnent pas. Dans cet objectif, on retrouve la plantation (jamais vue sur un pont) sur le Pont d’Iéna avec un alignement d’arbres et une pelouse centrale et 2 squares piétonniers de chaque côté du pont qui devient piéton (sauf bus et véhicules d’urgence). Le nombre de voies pour les voitures Quai Branly passera de 4 à 2, dans une zone limitée à 20 km/h où les piétons seront prioritaires.Par ailleurs, les jardins du Trocadéro seront réaménagés avec la suppression de la circulation ainsi que ceux du Champs de Mars (replantation des arbres, kiosques, buvettes, services sont organisés et rangés). "On peut arriver à créer le plus grand espace de jardin de Paris avec beaucoup plus de biodiversité, beaucoup plus d'écologie", a-t-elle déclaré.

Grâce à Autodesk, un modèle numérique tridimensionnel de ces 54 ha tels qu’ils sont, a été créé à l'arbuste près, servant de support aux propositions des 4 équipes finalistes, permettant ainsi de comprendre les différences de choix des projets. Une promenade virtuelle du futur site est possible grâce à un logiciel et un masque spécial.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3895