JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Il était une fois Odysseus, ce héros

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 11 avril, 2019 12:57:29
Daphné VICTOR


« Heureux qui comme Ulysse, a fait un beau voyage, ou comme cestui là qui conquit la toison, et puis est retourné, plein d'usage et raison, vivre entre ses parents le reste de son âge ». Qui n’a pas souvenir d’avoir étudié ce célèbre poème de Joachim du Bellay, narrant l’épopée de L’Iliade et l’Odyssée ? C’est ce grand-chef d’œuvre universel de la littérature grecque, sans doute le plus connu au monde, que Camille Prioul a décidé de revisiter, versus les temps modernes. Ulysse va enfin être de retour chez lui après avoir bravé pendant vingt ans, cyclopes, géants, sorcière, monstres, sirènes, tempêtes, vents, guerres et royaume des morts. Fini pour lui l’errance et la captivité causées par les foudres de Poséidon qui lui en veut d’avoir crever l’œil de son fils le Cyclope.

Libéré de cet enfer, il ne souhaite qu’une seule chose : trouver enfin la paix et regagner son palais ainsi que sa vie auprès des siens qui lui manquent temps.

En chemin, Ulysse le héros rusé, se fait aider par des compagnons de route à qui il conte son sacre de Troie, les mésaventures qui ont suivi et avec lesquels il partage ses peines et ses malheurs. Ses nouveaux amis vont lui permettre d’atteindre les côtes d’Ithaque pour retrouver Pénélope sa bien-aimée. Les années ne peuvent s’être jouées de leur amour. Ulysse en est persuadé « parce que nous sommes mortels, parce que je suis à elle et qu’elle est à moi et nous n’avons qu’une seule vie pour être réunis ». Mais vingt années ont passé. Aura-t-elle été une femme dévouée ? L’aura-t-elle attendu ? Son digne fils Télémaque, qui a dû devenir un beau jeune homme, aura-t-il su prendre les rênes du royaume ?

Après vingt années, « Ulysse revient » (NDLR : titre du générique du dessin animé interprété par Apollo et Nono). Le roi d’Ithaque, mort cent fois dans les cœurs et les pensées, est de retour, bien décidé à reprendre sa place et à se venger. « Et dire que toute cette histoire a commencé à cause d’une pomme… d’or »…

« Odyssée, nous n'avons qu'une seule vie pour être réunis » du très talentueux et très prometteur Camille Prioul, qui revisite le monde d’Homère à travers 27 personnages qu’il enchaîne avec une simplicité et une fluidité déconcertante, faisant oublier qu’il n’est que seul en scène. Un cours de mythologie grecque original en 1h30, raconté dans un phrasé rythmé, tant actuel qu’agile, parfois même chanté. Malgré quelques petites longueurs, l’écriture adaptée riche en subtilité et en humour rend la dramaturgie accessible à tous dans une mise en scène minimaliste de Camille Prioul en collaboration avec Julie Macqueron. Théâtre Montmartre Galabru (Paris XVIIIème) tous les mercredis à 19h30- Réservations : 01 42 23 15 85 – www.theatregalabru.com



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3813

La cuillère d'or, tout un doigté féminin dans ce prix culinaire

GASTRONOMIEPosté par IMPACT EUROPEAN 11 avril, 2019 01:34:19
Véronique YANG

La "Cuillère d'Or" est un concours gastronomique international 100% féminin ouvert aux professionnelles et amatrices, réunissant convivialité, excellence, art de vivre et bien être.

En 2020, le concours de la Cuillère d'Or fêtera ses 10 ans avec la grande finale internationale. En 2018, la première sélection de la "Cuillère d'Or à l'étranger a été inaugurée au Pérou puis en Chine, aux USA et en Espagne à Valence pour les années 2019 et 2020 et aussi en France qui accueillera la sélection nationale et la grande finale internationale. La sélection Espagne se fera les 13 et 14 octobre 2019, celle de la Chine en juillet et celle pour le Pérou en octobre. Il faudra attendre mars 2020 (du 11 au 13) pour les USA; la finale internationale à Paris-France devrait avoir lieu au salon Equiphôtel en novembre 2020 (reste à confirmer).. La finale mondiale et le Trophée Fillettes devraient tomber entre le 8 et 10 mars . En attendant, la 5ème édition se déroulera le 15 avril à Paris, présidée par sa fondatrice Marie Sauce-Bourreau, sa vice-présidente Daniele Crost et son président d'honneur, Christian Tetedoie.

Elles seront 24 professionnelles et amatrices retenues le 18 décembre dernier, à concourir à Ferrandi Paris pour la sélection France et pays francophones du 15 avril dans 2 catégories distinctes (cuisine et pâtisserie) et devront se départager par la réalisation en 4 heures d'une entrée et d'un plat sur le thème du développement durable (Entrée: huîtres et moules bio, pommes, rose; Plat: la volaille dans tous ses états) pour la catégorie cuisine. Pour la catégorie pâtisserie, les candidates auront 3h30 pour réaliser une Vénus: chocolat, pomme et rose à dresser à l'assiette sur 6 assiettes identiques.

Chaque trophée aura une présidente de jury : Virginie Basselot, MOF, le Negresco pour le Trophée Cuisine et Christelle Brua, le Pré Catelan pour le Trophée Pâtisserie.

Le parrain des Trophées est Guillaume Gomez, MOF et Chef des cuisines du Palais de l'Elysée; les 2 présidents d'honneur sont Anais Bescond, biathlète française la plus titrée au niveau international et Thierry Charrier, chef des cuisines du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes depuis plus de 20 ans.

Le jury mixte est composé de Meilleurs Ouvriers de France, professionnels reconnus, Présidents d’associations gastronomiques et grands chefs parmi lesquels la déléguée auprès de la présidente de la région, en charge de la gastronomie, Babette de Rozières; Michel Roth, MOF, Bocuse d'or et co-président d'Euro Toques France ou encore les chefs de Matignon et des ministères des Outre- mer, de l'agriculture et de l'alimentation. Il devra tenir compte du talent et du savoirs faire des finalistes.

La Cuillère d'Or a été fondé en 2010 par Marie Sauce- Bourreau, pour sortir les femmes de leur rôle de "seconde-main" et les mettre sur le devant de la scène de la gastronomie. La cuisine est devenu un patrimoine culturel et ce concours réservé aux femmes, est ouvert aux professionnelles et aux amatrices qui concourent dans deux catégories bien distinctes. Il attribue 2 trophées : La Cuillère d’Or Cuisine et La Cuillère d’Or Pâtisserie. Les dossiers de candidatures ont du être déposés avant la 30 novembre 2018 pour les 2 catégories.

Si depuis des siècles, la cuisine était l'apanage des hommes avec de grands noms comme l'Escoffier ou Lenôtre, les choses ont commencé à évoluer à partir des années 30 où deux femmes, Eugénie Brazier et Marie Bourgeois, ont été reconnues par la seule référence de l'époque, le Guide Michelin.. Depuis, elles ont donné des lettres de noblesse à cet art qu'elles affectionnent particulièrement.

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3812

Quand Erotisme et Bien-Etre se mélangent

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 11 avril, 2019 01:10:15
Véronique YANG

Le dernier week-end du mois de mars a accueilli le salon du Bien-Etre et de l'Erotisme au parc des expositions du Bourget (93).

En France, il existe différents salons de l'érotisme, renommés Erosexpo, ils ont eu lieu à Rennes les 3 et 4 février; au Havre les 10 et 11 février; à Chambéry les 24 et 25 février ; à Pau les 3 et 4 mars, à La Rochelle les 10 et 11 mars, à Toulouse les 23 et 24 mars et les 30 et 31 mars au Bourget.

A cette occasion, des animations différentes des autres déjà vues dans les salons d'Europe qui paraissent irréalisables et se rapprochent de rêves, de cette envie de partager l'imaginaire du plus glamour au plus X, mais aussi des choses incroyables apprises dans des endroits complètement insolites, des shows hommes et femmes sur la grande scène, des spectacles de toute nature, de tous genres, donnés par des artistes étonnants, de divers cultures, de nouveaux concepts de spectacles aussi où l’interactivité avec les visiteurs est bien là. Un espace hot interdit aux moins de 18 ans proposait des spectacles très très chauds, un show stars du X, des animations et concours tels que Rodéo sexy, un théâtre lesbien, des démonstrations cours et spectacles SM, des shows privés... Un théâtre X présentait des professionnels renommés à quelques mètres du public. Tout était là pour accueillir un public passionné par l'érotisme, événement des plus sexy dans une ambiance festive et glamour mais aussi des concours ("les plus belles fesses" en s'adressant directement à l'animateur, le public vote sur les prestations des candidates qui dansent sur une musique sensuelle, la gagnante qui reçoit un chèque de 100€ est celle qui a remporté le plus d'applaudissements, et "Strip tease Amateur" selon les mêmes conditions).

Des exposants proposent de la lingerie coquine, des accessoires ( bien-être, sextoys, gadgets...) , des prestations (épilation intime, tatouage, centre de remise en forme...) chaussures, prêt-à-porter (métal, latex, vinyle…), maquillage, piercings.., Parmi quelques incontournables, mais en plus cette année nous seront heureux de vous présenter des exposants d’une autre nature.

Les progrès technologiques concernant tout le monde ont permis à certains innovateurs de proposer des services inédits qui vont révolutionner la sexualité des français; des lieux de restaurations et des Gogobars avec animation Striptease, Lap Dance privés et stands photos et dédicaces. Le salon est ouvert aux personnes âgées de plus de 16 ans, le billet d'entrée de 20€ valable sur les 2 jours.

Les salons de l’érotisme ont été créés en France, il y a 18 ans, diffusés en France et à l'étranger grâce à Eropolis et différentes organisations se se sont succédées afin que les éditions ne soient pas semblables d'où la naissance d'Erosexpo et de son site internet. Ils attirent des passionnés, des gens épris d'erotisme, des personnes pleines d’idées qui connaissaient bien le sujet de part leur curiosité et leurs rencontres avec des personnes et des endroits complètement incroyables.

Cette année, un espace interdit aux hommes, gratuit et plus élaboré a été dédié à la femme avec la participation de chippendales sélectionnés selon leur physique, leur talent et leur cordialité grâce à laquelle, ces dames ont pu faire des shows avec eux, immortaliser le moment et même se faire masser.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3811

Ivanis PirèsTanoné: Une Amérindienne à Paris pour défendre la natur

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 10 avril, 2019 02:44:47
Véronique YANG

A l'heure du bilan des 100 jours du Président brésilien Bolsonaro, de nombreuses questions sont à l'ordre du jour dont celles relatives au climat et aux populations indigènes.

Ivanis Pirès Tanoné est une ses rares femmes à la tête d'une tribu indigène amazonienne, elle est la première à se rendre en France depuis la prise de fonction du nouveau président du Brésil surnommé "le Trump Tropical". Sa visite exceptionnelle est liée à la parution et la promotion du livre "Paroles des peuples racines- Plaidoyer pour la Terre" de Sabah Rahmani, présente lors de la conférence ainsi que Gert-Peter Bruch, fondateur de "Planète Amazone", réalisateur du film "Terra Libre" et membre exécutif de" l'Alliance des Gardiens de la Mère Nature". Sa présence était aussi liée à l'appel des peuples autochtones présents dans le monde, pour sauver les écosystèmes menacés. et entend interpeller l'opinion publique, ses représentants et les défenseurs de la nature.

La cacique Tanoné a 64 ans,elle représente son peuple Kariri Xoco situé au nord-est du Brésil, depuis plus de 30 ans auprès des instances officielles et lors des grandes mobilisations indigènes tel le Campement Terre Libre qui se tiendra fin avril. Mère, grand'mère et arrière grand'mère, elle s'st battue pour la nature qu'elle aimerait transmettre à sa descendance. C'est pourquoi, elle plante seule des arbres sur les derniers hectares de forêt sacrée des terres de son peuple et lutte avec sagesse contre la déforestation et l'assèchement du fleuve San Francisco. Dans sa tribu, elle a tous les rôles, aussi bien juridiques que policiers mais aussi politiques, toujours avec fermeté. Pour elle, pas de demie mesure:"Quand je dis oui, c'est oui, quand je dis non, c'est non!", c'est ce qui fait sa force de cacique.

Membre de l'Alliance des gardiens de Mère Nature, mouvement pour la paix, la justice climatique et les générations futures lancé au moment de la COP 21 par 60 représentants indigènes et écologistes dont le cacique Raoni Metuktire; Paul Watson, militant écologiste et antispéciste canadien, fondateur de la Sea Shepherd Conservation Society; ou Nicolas Hulot, ex ministre de la transition écologique et créateur de la Fondation pour la Nature et l'Homme, Tanaré était l'invitée de l'association Planète Amazone et les éditions Acte Sud pour parler de la déclaration de l'Alliance des Gardiens et Enfants de la Terre Mère, pacte pour la planète scellé à Brasilia par 200 indigènes et alliés venus de 30 pays, appel aux Etats et à l'humanité pour la préservation de la vie sur la planète et celle des générations futures.

Planète Amazone est une association,loi 1901 créée en 2011, ONG déclarée d'intérêt général depuis 2015 et financée en majeure partie par la solidarité et les dons. Son but est le soutien des peuples autochtones, particulièrement forestiers dans leur combat international contre la déforestation en responsabilisant les citoyens sur l'aggravation du changement climatique ainsi que les entreprises et responsables politiques dans le respect et la préservation de l'environnement, des droits des peuples autochtones et des droits de l'homme. Son action s'applique sur les zones forestières dégradées à l'échelle mondiale dans le but de venir en aide aux indigènes en s'appuyant sur des campagnes publiques à l'international et des rencontres avec les plus hautes autorités pour la reconnaissance des droits de la nature.

En 2014, elle fut l'instigatrice de la campagne "SOS Amazonia Tour" permettant au cacique Raoni Metuktire de rencontrer diverses autorités dont le Prince Charles, le Roi de Norvège, le Prince de Monaco, les autorités françaises et l'ex premier ministre Michel Rocard... pour leur présenter le projet du mouvement pour la paix et les générations futures: l'Alliance des Gardiens de la Mère Nature lancée lors de la COP 21 en présence de BanKi Moon, François Hollande et Nicolas Hulot.

Sous l'administration de Planète Amazone de 2015 à 2018, l'Alliance des Gardiens de Mère Nature a permis de réaliser en 2017 la Grande Assemblée de Brasilia, réunissant 200 représentants indigènes et environnementalistes venus de 30 pays du monde entier, et l'adoption d'une "Déclaration" commune.

Le 28 novembre 2015, les représentants des peuples autochtones se sont réunis avec des personnalités et des ONG du monde entier lors de l'assemblée constitutive de l'Alliance des Gardiens de Mère Nature. Ce fut l'occasion pour eux de révéler l'existence de plus de 370 millions de personnes réparties dans plus de 70 pays sur les 5 continents, parlant plus de 4 000 langues plus de 5 000 groupes en voie de disparition d'ici la fin du siècle . Il en est sorti 17 propositions et recommandations pour la préservation du climat et des générations à venir.

Pratiquement 2 ans après, la Grande Assemblée de Brasilia s'est tenue du 11 au 16 octobre 2017 afin que l'humanité prenne les mesures nécessaires à l'application des 17 mesures relatives à l'eau, l'air, la terre, le feu et le cycle de la vie; il en est sorti une déclaration commune et l'adoption d'un corpus visant à reconnaître aux écosystèmes des droits égaux à exister, à prospérer et à se régénérer, constatant que" la vie sur terre est en danger et que l'heure de la Transformation est arrivée".

Les dirigeants du monde, les états, les Nations Unies et la société civile y sont appelés à:

-" Abandonner progressivement les systèmes juridiques hérités de l'époque coloniale pour les remplacer par de nouveaux " basés sur la philosophie et la pensée indigène"

-Adopter la Déclaration des Droits de la Terre Mère proclamée par 35 000 personnes lors de la Conférence des peuples sur le changement climatique et les droits de la Terre Mère à Cochabamba en Bolivie en avril 2010; appliquer la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones entérinée le 13 septembre 2007

- Ratifier la Convention 169 de l'OIT et l'appliquer strictement, exigeant l'avis des peuples autochtones avant toute décision prise concernant les sols et le sous-sols en mettant fin à toute nouvelle extraction de combustibles fossiles. En 2015, seuls 22 états avaient ratifié la convention, la France, organisatrice de la COP 21 et des accords de Paris n'en faisait pas partie.

-Adopter un traité international instituant des obligations contraignantes pour les entreprises transnationales et pour le états en matière de droits de l'homme.

-Appliquer de façon stricte la Convention des Nations Unies contre la corruption par les Etats signataires afin d'endiguer le commerce illégal du bois et des espèces menacées

-Amender la Convention sur la biodiversité biologique.

-Adopter une Convention Internationale définissant les éco-crimes.

-Favoriser la mise en place d'un nouveau programme de coopération internationale pour l'accompagnement des peuples autochtones et communautés locales dans la restauration et la préservation de la forêt amazonienne et des autres forêts primaires de la planète en s'inspirant des succès du PPG7 et en sanctuarisant les espaces.

-Alerter les états et la communauté internationale pour protéger et s'assurer du futur de la biodiversité des océans en cessant les subventions pour la pêche industrielle, bannissant toute exploitation de la pêche à la baleine, augmentant les populations de poissons, mammifères et oiseaux marins et autres espèces, et mettre fin à l'alimentation à base de poisson pour les animaux domestiques ainsi qu'au délestage des produits chimiques, plastiques, déchets agricoles et radio-actifs dans la mer ."Si les océans meurent, nous mourrons".

-Réguler la construction internationale de grands barrages hydroélectriques en se conformant à la Commission des barrages (2 000) et démanteler les grands barrages construits en violation du droit lié aux obligations applicables aux peuples autochtones.

-Adoption de la et devoirs de l'humanité pour les générations futures.

-Reconnaître le crime international d'écocide garantissant le droit de l'homme à un environnement sain pour l'humanité. Pour revendiquer ces droits, les peuples autochtones demandent à pouvoir ester en justice dans leur langue traditionnelle.

Pour la venue exceptionnelle de la leader indigène du Brésil en France, un programme a été organisé:

-Rencontres publiques

-5 avril à la librairie des Nouveautés (75010) et le 14 à la Fondation "GoodPlanet (75016)

-Conférences

le 10: "Up Conférences"à Hasard Ludique (75018); le 11: "100 jours de Bolsonaro" organisée par France Amérique à l'Espace Niemeyer (75019); le 17: "SOS d'un Brésil en détresse" en partenariat avec FAL, Arbre, Collectif Marielles, Autres Brésil et RED.BR à l'espace Jean Dame (75002).

-Avant-premières du film documentaire "Terra Libre" réalisé par Gert-Peter Bruch et la cacique Tanoré (30 ansde combat des peuples indigènes du Brésil pour la planète).

le 8 à 20h15 au cinéma Chaplin Denfert, le 12 à 20h à l'Université de Caen, le 15 à 20h15 au cinéma Chaplin St Lambert et le 19 à 20h dans le cadre de la"Nuit Amazonienne" au muséum de Toulouse.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3810

L'absence d'accord, May plaide pour un report du Brexit

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 09 avril, 2019 21:01:54
Gabriel MIHAI

La première ministre britannique Theresa May a plaidé pour obtenir mercredi de ses partenaires européens un nouveau report du Brexit.

Le scénario d'un feu vert de l'UE à un deuxième court report du Brexit prend forme, avec une probable porte ouverte à un plus long délai. Mais les 27 pays se divisent sur les conditions à imposer à Londres pour accepter ce nouveau contretemps.

La réponse est attendue mercredi lors d'un sommet européen crucial devant lequel May exposera son plan aux 27 pays, qui devront donner leur aval unanime à tout report. L'enjeu est d'éviter vendredi une sortie brutale du Royaume-Uni, un «no deal» aux conséquences économiques potentiellement dévastatrices.

La prolongation au-delà du 12 avril «n'est ni acquise ni automatique», a insisté mardi la secrétaire d'Etat française aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin, en marge d'une réunion avec ses homologues pour préparer le sommet extraordinaire convoqué mercredi à Bruxelles.

Mais aucun pays européen ne devrait faire obstacle à un nouveau report lors de ce sommet, car leur priorité partagée est d'éviter le scénario d'un divorce brutal le 12 avril, ont affirmé à l'AFP plusieurs sources diplomatiques.

Initialement prévu le 29 mars, le Brexit a déjà été repoussé au vendredi 12 avril. Mais faute d'avoir pu faire adopter par les députés britanniques l'accord de divorce qu'elle a négocié avec Bruxelles, Mme May veut réclamer un second ajournement du Brexit, jusqu'au 30 juin.

La chancelière allemande Angela Merkel a jugé mardi "possible", devant des membres de son parti, "un report jusqu'à début 2020" du Brexit.

"Un report du Brexit de plusieurs mois est possible, jusqu'à début de 2020", a déclaré Mme Merkel, selon un participant à une réunion de son parti conservateur CDU.

Mme Merkel avait à la mi-journée reçu à Berlin la Première ministre britannique Theresa May.

Un éventuel report, "c'est le thème du sommet de demain (mercredi) à Bruxelles", a souligné la chancelière. "L'UE ne veut pas pousser les Britanniques vers un Brexit désordonné. Il est dans l'intérêt de l'Europe de continuer à entretenir de bonnes relations avec la Grande-Bretagne", a-t-elle assuré.

Une telle date pourrait être agréée par la France, pour laquelle un délai d'un an, évoqué ces derniers jours à Bruxelles, «paraît trop long», a de son côté indiqué l'Élysée, où la première ministre britannique est attendue mardi en fin d'après-midi pour défendre sa cause auprès du président français Emmanuel Macron.

Face à Theresa May, Emmanuel Macron devrait réaffirmer que Paris «n'est pas fermé à construire une autre solution» que celle du «no deal», mais «avec certaines limites et pas à tout prix», a précisé l'Élysée.

Les dirigeants européens avaient refusé en mars d'accorder aux Britanniques un sursis jusqu'au 30 juin, en raison de la tenue des élections européennes du 23 au 26 mai.

Le gouvernement britannique a annoncé à contrecoeur lundi soir qu'il lançait l'organisation de ce scrutin, après avoir tenté d'éviter d'y participer, près de trois ans après le référendum de juin 2016 qui a décidé la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

Mardi, la Première ministre britannique s'est rendue à Berlin puis à Paris pour convaincre Mme Merkel et Emmanuel Macron de soutenir sa nouvelle demande de report du Brexit lors du sommet européen de mercredi.

Initialement prévu le 29 mars, le Brexit, en faveur duquel les Britanniques ont voté par référendum en juin 2016, a déjà été repoussé au 12 avril.

Mais faute d'avoir pu faire adopter l'accord de divorce qu'elle a négocié avec Bruxelles par les députés britanniques, Mme May veut réclamer un second ajournement, jusqu'au 30 juin. Les 27 se divisent sur les conditions à imposer à Londres pour accepter ce nouveau délai.

Le Commissaire européen à l'agriculture et au développement rural, Phil Hogan a présenté à la presse lundi quelques détails du "Plan d'urgence" de l'UE pour le secteur agro-alimentaire, en cas d'absence d'accord sur le Brexit.

Dans le domaine de l'agriculture, il y aura beaucoup de perturbations en cas de sortie du Royaume-Uni de l'UE sans accord, a rappelé le Commissaire.

Ces perturbations du marché seraient: les formalités au niveau de la douane, les contrôles en matière de sécurité et de protection de la santé, la logistique, le stockage des produits. Les conséquences d'une telle situation seront multiples notamment, retards de livraison, le dépérissement des produits, le manque de produits sur le marché.

Il faut rappeler que l'essentiel des produits alimentaires de l'UE exportés vers le Royaume-Uni sont des produits frais (fruits et légumes) et donc périssables. Le Royaume-Uni dépend des importations des 27 Etats de l'UE. En cas de non accord, Il n'y aura pas de sources d'approvisionnement alternatif pour le Royaume-Uni.

Les mesures mises en place par l'UE pour atténuer l'impact négatif d'un Brexit dur sur les agriculteurs et les producteurs, concernent donc les interventions financières publiques, l'aide au stockage privé ainsi que les dispositifs de retrait.

Par ailleurs, la Commission européenne a adopté récemment, confie le Commissaire, un nouveau règlement qui permet une augmentation d'aide de l'Etat jusqu'à 66% qui peut être octroyé au secteur agricole.

Il existe également des opportunités pour les Etats membre de l'UE, de proposer des amendements à leur programme de développement rural, pour rediriger le soutien de l'Etat aux bénéficiaires touchés par le Brexit, a ajouté Phil Hogan.

Parmi ceux-ci, les Britanniques devraient notamment promettre de ne pas perturber des lourds dossiers qui se profilent pour l'UE dans les prochains mois, comme l'élaboration de son budget pour la période 2021-2027.

Le Sommet européen qui aura lieu le 10 avril à Bruxelles s'annonce donc décisionnel, pour mieux orienter les mesures de l'UE vis-à-vis du Brexit et le futur des relations entre le Royaume-Uni et l'UE.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3809

La Foire du Trône donne tout son coeur à ADICARE et AMSTER

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 07 avril, 2019 21:23:15
Véronique YANG

La Foire du Trône a ouvert ses portes, pelouse de Reuilly, vendredi 5 avril ; comme chaque année, la vente des billets vendus pour la soirée d'inauguration bénéficie à des associations.

Cette année, c'est au profit des Associations ADICARE et AMSTER que les gains des entrées de cette soirée (Pass de 25€ pour adultes et 15€ pour les enfants de moins de 10 ans avec accès illimité à tous les manèges, à moindre coût) leur sont reversés intégralement dans le but de financer le développement de la recherche et la formation en chirurgie et réanimation cardiaque à l‘Institut de Cardiologie du groupe hospitalier Pitié Salpétrière, et d'améliorer la surveillance des patients dans les unités de soins intensifs médicales et chirurgicales.

La Foire du Trône, autrefois appelée Fête du pain d'épices" est la plus ancienne fête foraine de France et plus grande d'Europe. Elle avait lieu Abbaye de Saint-Antoine, actuelle place de la Nation en 957 durant la Semaine Sainte. En 1965, elle déménage pelouse de Reuilly (Paris 75012). En novembre 2017, la mairie du 12e souhaite la réduction de moitié du terrain à l'horizon 2019 pour améliorer le cadre de vie des riverains. La réaction des forains dénonçant un mépris de leur métier, ne s'est pas fait pas attendre.

La 1061e édition se tient du 5 avril au 2 juin 2019, tous les jours de 12 heures à minuit. L'entrée est gratuite, mais les attractions sont payantes. Il faut compter en moyenne entre 2 à 10 euros par attraction. Malgré les rares accidents qui s'y sont produits, la Foire du Trône reste la meilleure et plus fréquentée des fêtes foraines. En effet, l'accident survenu le 9 avril 2017 à 50 mètres de hauteur sur l'Adrénaline, où les sangles de sécurité ont cédé durant l'attraction de la tyrolienne, a interpellé le public quant à la sécurité mais la direction a très vite réagi en faisant démonter le manège. Comme chaque année, on dénombre près de 350 attractions et 80 manèges, dont la fameuse "tour Skyfall", qui propose une vue magnifique sur la capitale avant d'être lancé à 180 km/h; l'Ejection Seat propulsé par 2 élastiques; le Daemonium et ses 350 mètres de parcours sur 3 étages; le plus grand train fantôme au monde; Starlight qui prépare ses visiteurs à un véritable voyage dans l'espace avec une nacelle s'élevant à 20 mètres de hauteur, tournant sur 3 axes ou encore Spin Ball, attraction qui propose en 3 minutes d'élever ses passagers en rotation jusqu'à 8 mètres de hauteur. Les classiques restent au rendez-vous des petits avec les auto-tamponneuses, la boite à rire Crazy Space, l'Infernal Toboggan, le Quad Junior, King Baby, Paris Dakar, ainsi que les stands de jeux et de pêches. Les soirées et événements habituels seront au rendez-vous avec le Concours de pétanque le 9 avril, la Cavalcade le 19 mai, la Journée portugaise le 26 mai et la Journée de la diversité le 1er juin. Avec ses 65 mètres de haut et ses 360 tonnes, la Grande Roue est la plus grande mobile au monde. Ses 42 nacelles sont accessibles à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite. Le chiffre de fréquentation de l'an dernier a atteint près de 5 millions de visiteurs en 6 semaines et 90 tonnes de frites consommées !

Cette année, le parrain de la Foire du Trône était Jean-Luc Reichmann, assisté du danseur de "Danse avec le Stars" Chris Marques et de l'animateur Sébastien Cauet. Grâce à eux, un record de gains a été enregistré avec 141 000€ qui sont reversés aux associations ADICARE et AMSTER créées par le Professeur Cabrol, pionnier de la greffe du coeur, et désormais représentées par le Professeur Pascal Leprince . De nombreuses personnalités étaient présentes pour cette soirée caritative exceptionnelle.

Au son d'un orchestre, Singrid et Marcel Campion ont accueilli leurs invités chez Vincent autour de Madame France 2019, Miss Foire du Trône Esmeralda 2019, Miss Foire du Trône Esmeralda 2018, Mister France 2019. Michel Lebeau et Christall de l’association "Le Rire, c'est l'Espoir", Nicoletta et son mari Jean-Christophe Molinier, Sylvie Ortega Munos, Sandra Ferreira, Lise Profit, Massimo Gargia, Sam Sellem, Lord Kossity, Pierre Jean Chalencon, Caroline Margeridon, Daniel, Alexandra et Guillaume Auclair, Jean-Pierre Rougé, Cindy Lopes (Secret Story 3), Bonny Schumaker,Franck Clere, Jérôme Richer, Michel Chevalet, Babette Lieure, Manuela Marsolle, Vincent Vinel, Pascal Fousset, Peggy Joly, Mathis Sourmaille, Morgan Damerval, Mike Boucher, Romain Theres, Nathalie Boileau ont répondu présents pou cette soirée caritative.

La soirée a été aussi l'occasion pour le performeur Frédéric Julien a réalisé un tableau avec la participation d'enfants. Cette oeuvre sera prochaînement vendue aux enchères lors d'un gala caritatif

A cette occasion, un tableau a été réalisé en direct par Frédéric Julien Design avec la participation de 3 enfants, il sera vendu à l'occasion d'une vente aux enchères dans le cadre d'un dîner de gala dont la date sera fixée ultérieurement. Les bénéfices seront intégralement reversés aux associations ADICARE et AMSTER, soutenues également par le comité forain de la Foire du Trône - Officiel

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3808

Le monde merveilleux de "Toruk" côté cour

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 07 avril, 2019 21:04:26
Véronique YANG

Le spectacle du Cirque du Soleil, "Toruk" a débuté le 4 avril à l'Accordhotel Arena de Bercy et durera jusqu'au 14 avril avec une séance supplémentaire le 12 suite à la forte demande des spectateurs.

Avant de partir en Russie, la troupe s'est arrêtée à Paris pour émerveiller un public amateur d'aventures, de beaux décors et d'histoires extraordinaires. Toruk-Le premier envol raconte l'histoire de 2 jeunes Na'vi, Ralu et Entu partis sauver "l'arbre des âmes" avec leur nouvelle amie Tsyal et retracer le Toruk, prédateur rouge et jaune qui règne dans le ciel de Pandora; l'histoire se passes 3 000 ans avant Avatar, le film de James Cameron.

En avant-première, nous avons eu la chance de visiter les coulisses et rencontrer la porte-parole du cirque du Soleil, Janie Mallet, qui nous a guidés et racontés les secrets du spectacle, de ses acteurs ainsi que des costumes. Nous avons appris que Toruk-Le premier envol est un spectacle multimédia avant-gardiste, croisement du monde d'Avatar et du Cirque du Soleil. Les 2 metteurs-en-scène, Michel Lemieux et Victor Pilon sont aussi les auteurs de ce conte créé pour la première fois en 2015 à Montréal avec l'aval de James Cameron et de la 20th Century Fox. Les changements de décors sont optiques et se font en un clin d'oeil suite à des projections multimédia représentant les paysages de Pandora; les éclairages donnent du volume aux artistes synchronisés avec certains effets vidéo, donnant l'impression au public d'être dans Pandora . Les créatures volantes sont représentées par des ombres au sol et des dispositifs de repérage dissimulés dans les costumes des artistes .

Pour ce spectacle, 1 854 m² de surface de projection (1 184 m² sur la scène, 335m² sur les 2 écrans latéraux et 335m² sur les 2 colonnes de l'arbre-maison)ont été nécessaires, ce qui représente plus de 5 écrans standard IMAX; 40 vidéoprojecteurs (20 de 30 000 lumen chacun et 20 de 20 000); le contenu du sol est diffusé par 22 d'entre eux, les images sur l'arbre-maison sont assurées par 6 vidéoprojecteurs , les projections dans la foule par 8 autres et enfin les 2 derniers pour les écrans latéraux.

Le décor composé de 5 éléments principaux (l'arbre-maison d'une hauteur de 12 mètres et 24 de large et dont les colonnes se dressent à 7,60 mètres au dessus de la scène, les branches sont ornées de milliers de diodes électriques; l'île qui abrite une aire de feu, un tambour circulaire et l'arbre des âmes, structure gonflable hissée à l'aide de câbles; la ceinture verte qui donne l'aspect tridimentionnel aux images projectées; le capteur de rêves suspendu à 14 mètres au dessus de l'île et où on retrouve une énorme fleur servant pour les acrobaties et les 2 écrans latéraux), est disposé sur une scène de 26 mètres sur 49 basé sur la spirale de Fibonacci (A partir d'un carré central de côté 1, on construit un nouveau carré qui s'appuie sur le précédent. Puis on répète la construction, chaque nouveau carré appuie son côté sur l'ensemble des carrés déjà construits. Dans chaque carré, on trace un quart de cercle joignant un sommet au sommet opposé, de sorte que les quarts de cercle soient consécutifs. La courbe obtenue s'appelle la spirale de Fibonacci, les carrés sont donc de côté 1,1,2,3,5,8,13,...)

Les costumes conçus par Kim Barrett sont une autre spécificité du spectacle; ils respectent le code du film de James Cameron tout en n'étant pas des copies et tiennent compte de l'évolution vestimentaire au cours des 3 millénaires qui les séparent d'Avatar. C'est ainsi qu'on retrouve les tissages et broderies perlées des Omatikaya (graines, vignes, ossements,pierres précieuses, cadeaux et autres trésors acquis pendant les voyages). Les créateurs des costumes ont utilisé des matières disponibles dans l' environnement de Pandora, apportant un style organique et fait-main donnant l'impression de fibres qui n'existent pas sur terre (des découpes d'éponges de Luffa ou des moulages de feuilles de chou entrent dans la composition de la flore extra-terrestre; la crinoline, une étoffe à trame faite à base de crin et de lin qui servait de jupon et faisait bouffer les robes, se retrouve dans les pagnes tissés de feuilles..). Une longue queue faite de mousse avec une armature rigide complète l'allure du Na'vi ainsi que des rayures naturelles sur leur corps, les chaussures ressemblent à des pieds nus. Les marionnettistes incarnant l'esprit d'Eywa sont vêtus de noir et produisent leurs propres sons d'animaux, ils représentent les créatures de Pandora (6 loups-vipères manipulé par 1 artiste chacun; 3 équidius manipulés par 2 personnes chacun; 3 austrapèdes, mélange d'autruches, flamands roses et dinausores,manipulés par 1 marionnettiste chacun; 1 tortapède, mélange de tortue et requin; 2 nuées de 20 graines sacrées bioluminescentes, mobiles inspirées des créations du sculpteur Alexander Calder, flottant au bout de perches de 5,80mètres ; 1 toruk ou léonoptéryx d'une envergure dépassant les 12 mètres, suspendu par un câble au système d'automaion pour son déplacement dans l'espace et contôlé par 6 marionnettistes (1 à la tête, 2 aux épaules, 2 pour les ailes et 1 pour la queue)au sol), 14 autres marionnettistes évoquent le reste de la faune de Pandora.

400 mètres de tissu et 120 cannes à pêche entrent dans la composition des costumes en forme de fleur des Tawkami, certains autres sont faits à partir de pièces de hammac, le corset du conteur et les costumes des Anurai sont inspirés d'ossements, les tresses dans les cheveux des Omatikaya sont réalisées grâce à des visseuses ou des batteurs d'oeufs. Il y a au total 115 costumes soit un peu plus de 3 par artiste, l'équipe a produit plus de 1 000 éléments (chaussures, parures de tête, colliers...); une partie d'entre elle accompagne les acteurs en tournée. Il faut 4 avions pour déplacer le matériel et un pour les 115 membres de la distribution.

Les acrobaties sont mêlées à la chorégraphie qui tient compte de la gravité sur Pandora, des surfaces de rebond du plancher ont été aménagées pour la vitesse de propulsion et que les artistes se déplacent comme les Na'vi. Chaque clan a ses propres aptitudes et ses caractéristiques (Grand métier à tisser et vignes pour les Omatikawa; Sculpture de Thanahor pour un rituel d'équilibre chez les Anurai; Cerfs-Volant (6 à 4 fils, 11 sur perche et 1 géant à traction qui vole même au dessus du public) tractés sans vent au sommet des montagnes pour les Kekunan; Pôles et perches pour les guerriers Tipani; La flore de Pandora pour les Tawkami). Les chorégraphes Tuan Le et Tan Loc se sont inspirés du film Avatar et accompagné les artistespour stimuler leur créativité; l'ancienne gymnase et actrice dans Avatar, Julene Renee leur a enseigné comment bouger.

La couleur et le teint de la peau des Na'vi sont basées sur une déclinaison 25 combinaisons de 4 nuances de bleu devant convenir à toutes couleurs de peau confondues. Le tissu de base imite la peau, les muscles sont imprimés sur une fibre synthétique de blanc optique, un produit réagissant aux filtres de lumières qui crée l'effet de bioluminescence. La forme du nez, plus large et des yeux plus grands sont liées aux effets de maquillage; il faut environ une heure à chaque artiste pour se maquiller et 20 minutes pour se démaquiller.

La musique de la bande sonore est composée par Bob & Bil, créant des sons spécifiques pour chacun des clans et le Toruk. Ils ont trouvé une musique venue d'ailleurs dans l'ambiance de Pandora en faisant appel à l'expert linguistique et inventeur de la langue Na'vi, Paul Frommer pour traduire les paroles des pièces musicales et se sont inspirés des instruments de musique et de la théorie musicale de la "Pandoradépia", guide de terrain officiel du monde d'Avatar, élaboré par James Cameron. Ils ont même enregistré dans un bois pour que les sons soient le plus naturel possible.

Afin de mieux suivre le spectacle, il existe une application " Toruk- The First Flight" à télécharger sur son téléphone. Elle permet de profiter de tous les effets visuels du spectacle en utilisant des technologies de traitement des données et vivre une expérience plus immersive, plus interactive et plus personnalisée en fonction de son emplacement dans la salle. Cette application est connectée à la plateforme de SAP HANA. Les spectateurs peuvent interagir ou sentir, sous forme de vibrations, le tonnerre et la foudre. L'idée est d'inciter les gens à participer à l'histoire après la fin du spectacle. Par ailleurs, les données de l’application seront utilisées pour améliorer les futurs spectacles, inventer de nouvelles choses et continuer à évoluer.

Dans le but de comprendre la langue des Na'vi, voici quelques exemples des paroles utilisées lors du spectacle:

Oel ngati kameie: je te vois

Sta ni oet, txo tsun: attrappe moi si tu peux!

Pxong tikangkem si ko!: laissez nous travailler!

Ting tsat oer!: donne le moi!

Ngaru fi' ut: le voici

Ngari frawzo srak?: ça va?

Oe ngar srung sivi ko: laisse moi t'aider

Lu hasey: c'est terminé

Fko kxap si Vitrautralur: l'Arbre des âmes est en danger

Fyape fko syaw ngar: comment t'appelles-tu?

Irayo: merci

Toruk makto: le chevaucheur de la dernière ombre

........

Toruk-Le Premier Envol est un magnifique spectacle du Cirque du Soleil, de par ses décors, ses personnages, ses jeux de lumières et l'ambiance qu'il dégage.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3807

Inauguration de la Foire du Trône en faveur d’Amster et Adicare

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 07 avril, 2019 17:22:18
Véronique PHITOUSSI

La Soirée d’Inauguration de la Foire du Trône, parrainée par Jean-Luc Reichmann, s’est tenue Vendredi 5 Avril. L’intégralité de la recette (141 000 euros) sera reversée aux associations Amster et Adicare. Ces deux associations furent créées par Le Professeur Cabrol, pionnier de la greffe du cœur.Cette nouvelle édition permet à l’Institut Amster de récolter des fonds afin de contribuer au développement de la recherche et de la formation en chirurgie et réanimation cardiaque à l‘Institut de Cardiologie du groupe hospitalier « Pitié Salpétrière » et d'améliorer la surveillance des patients dans les unités de soins intensifs médicales et chirurgicales.Afin de sensibiliser le public, Pascal Leprince, Chirurgien thoracique et cardiovasculaire et président de l’association AMSTER a sollicité Marcel Campion et les forains pour organiser cette soirée caritative. Jérémy Julien a fait une performance avec l’aide d’enfants. L’œuvre sera vendue aux enchères et la somme récoltée sera reversée à l’Association Amster.La Foire du Trône, a réinvesti la pelouse de Reuilly pour son édition 2019. Ce vendredi 5 avril à partir de 18 heures. Sandra Ferreira, Madame France 2019, Lise Profit, Miss Foire du Trône Esmeralda 2019, Bonny Schumacker, Miss Foire du Trône Esmeralda 2018, Jean-Pierre Rougé, Cindy Lopes (Secret Story 3), Michel Lebeau et Christall de l’association « Le Rire, c'est l'Espoir », Sylvie Ortega Munos, Singrid Campion, Massimo Gargia, Lord Kossity, Pierre Jean Chalencon, Caroline Margeridon, Daniel Auclair, Alexandra Auclair, Guillaume Auclair, Chris Marques, Franck Clere, Jérôme Richer, Michel Chevalet, Babette Lieure, Manuela Marsolle, Vincent Vinel, Pascal Fousset, Peggy Joly, Mathis Sourmaille, Morgan Damerval, Mike Boucher, Romain Theres, Nathalie Boileau étaient présentes pour l’inauguration de la Foire du Trône.Cette fête foraine parisienne, ancienne de plus d’un millénaire, la plus grande de France, se compose de nombreuses attractions, de stands de jeux, de restaurants ; C'est 300 attractions sur 10 ha. Tout pour faire plaisir aux enfants et aux parents.La Foire du Trône remonterait en 957. La famine frappe le royaume en 957 et le roi des Francs, Lothaire décide alors d’autoriser les moines de l’Abbaye Saint-Antoine-des-Champs à vendre du pain d'épice. La foire était alors appelée la « foire au pain d'épice ».La Foire du Trône s’appelait jadis « Foire Saint-Antoine » était plutôt un marché découvert et se déroulait sur la censive de l’abbaye de Saint-Antoine de Paris.La Foire du Trône s'établit en 1964 sur la pelouse de Reuilly à Paris sur la place de la Nation (appelée autrefois la place du Trône).

  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3806

Une chaîne aux poils !

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 07 avril, 2019 17:01:44
Daphné VICTOR

Nous vous parlions de lui il y a quelques mois à l’occasion de la sortie de « Bougez vert » son livre co-écrit avec la journaliste Emilie Villeneuve « Bougez vert », sur quelques-unes des escapades qu’il présente dans son émission du même nom sur Ushuaia TV.

Producteur, journaliste et animateur pour le Groupe de TF1, Gérald Ariano est un passionné. Après l’environnement, les animaux font partie de ses sujets de prédilection. Présentant déjà « Une vie de bêtes », le séduisant Gérald a eu l’envie d’aller plus loin en mettant davantage le focus sur les animaux de compagnie. Entouré de vétérinaires et d’experts du monde animalier, il vient de créer sur YouTube « Mon animal TV » une nouvelle chaîne sur la santé et le bien-être de nos compagnons domestiques. À travers différentes chroniques (« The good véto », « C’est pas si bêtes », « Les experts ») il y donne de nombreuses informations et conseils pratiques, parle de races et emmène le téléspectateur assister en privilégié à des interventions chirurgicales. Du jamais vu, riche de découvertes et de connaissances sur nos amis les bêtes.

« Mon animal TV », à suivre sur :

https://www.youtube.com/channel/UC45UUbsimuF525eVR7gNy9w



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3805

La culture de la paix repose sur un nouveau type de relation entre États, pour la réconciliation et la paix dans les zones de conflit du monde entier

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 07 avril, 2019 01:19:26
Gabriel MIHAI

L'initiative de paix mondiale, par exemple, 30 ans après la chute du communisme en Europe de l'Est, une perspective de réconciliation et de réunification pour la péninsule coréenne, comme dans les zones de conflit.

Mardi 2 avril, à Bucarest, capitale roumaine, s'est déroulée la réunion diplomatique des anciens chefs d'Europe orientale, pour la réconciliation et la paix dans les zones de conflit du monde entier.

La culture de la paix repose sur un nouveau type de relation entre États, les relations entre des personnes partageant les mêmes valeurs communes, nées bien avant les États-nations actuels.

Depuis 2013, année de création de l'organisation non gouvernementale HWPL "Culture céleste, paix dans le monde, Restauration de la lumière", des réunions ou sommets pour la paix dans le monde sont organisées tous les ans.

Cette année, Bucarest a été les 1er et 2 avril, le théâtre d’un événement culturel sur le thème "Paix, culture, religion et éducation pour une société meilleure, une démocratie durable et la réunification d’états divisés parmi lesquels la solidarité, le rétablissement de la paix faite par les anciens dirigeants politiques en Europe afin de répandre la culture de la paix mai aussi soutenir la réunification pacifique de la péninsule coréenne. "

L’ancien président de la Roumanie, Emil Constantinescu, a expliqué qu’il ne souhaitait plus voir les dirigeants des États se battre et que la population soit une victime innocente, les femmes en particulier premières à souffrir et à ressentir les horreurs inévitables de toute guerre.

Le président de l'institut d'études pour la culture et la civilisation du Levant est fermement convaincu que "l'évitement des guerres et la construction de la paix supposent la conclusion laborieuse d'une culture de la solidarité, façonnant un style pragmatique, dans lequel les déclarations n'ont pas le poids, mais les actions concrètes. Par exemple, la péninsule coréenne souffre d'un peuple divisé en deux États à cause d'une idéologie athée agressive, qui revêt une signification particulière pour le monde, nous vivons dans de nombreuses divisions idéologiques, œcuméniques, sociales et religieuse".

À Bucarest, les dirigeants d'Europe centrale et orientale, qui ont directement vécu l'expérience de la guerre froide, des guerres civiles et des conflits ethniques au cours de la douloureuse transition vers la démocratie ont témoigné, leur existence et l'histoire de leur pays s'inscrivant dans la sphère d'influence de l'URSS après la Seconde Guerre mondiale.

La Seconde Guerre mondiale est une autre conséquence qui a conduit à la division de la péninsule coréenne, déjà sous l'occupation du Japon. Le territoire de la péninsule coréenne est entré dans la zone d'influence des deux grandes puissances victorieuses, les États-Unis et l'Union soviétique.

La guerre froide et la guerre de Corée dans les années 1950-1953 ont donc prolongé cette division et conduit à l’émergence de deux États dotés d’idéologies anthogoniques et d’évolutions dichotomiques, la Corée du Sud et la Corée du Nord.

En 1989, le miracle s'est produit lors de la chute du mur de Berlin, ligne de démarcation symbolique qui divisait l'Europe en deux: l'Ouest et l'Est, entre démocratie et dictature et conduit à la chute du régime communiste en Europe de l'Est. La constatation d'Emil Constantinescu:

"A mon tour, au tournant des XXe et XXIe siècles, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, dans les Balkans et dans le Caucase, je fus frappé par l'origine commune des vestiges historiques et architecturaux, mais surtout par de nombreuses affinités de comportement découlant de dizaines de millions de personnes de tous les coins du monde, un amalgame de races, d'ethnies et de nationalités qui se rendent chaque année au Levant en tant que pèlerins ou touristes, réunissant des sentiers présentant les fortifications des villes et villages anciens, élevés pour protéger les frontières entre domaines anciens et féodaux, palais construits pour impressionner par la richesse et le pouvoir, temples ou églises marquant des frontières spirituelles, démontrant que tout ce qui est créé pour s'isoler finit par nous unir. L’initiative Levant for Global Peace propose une autre lecture de l’histoire de cette région, vue jusqu'à maintenant, en particulier par les guerres et les conflits millénaires. Il propose une nouvelle approche qui suit ce que nous avons et que nous pouvons unir: principes, valeurs et capacités du passé qui peuvent maintenant être exploités pour assurer non seulement la stabilité de cette région dans son ensemble, mais également la construction d’un modèle. de coopération et de confiance pour tous les états du monde. Cela ne signifie pas que nous devons nier notre passé, mais seulement l'assumer dans sa dimension tragique ".

"C’est la raison pour laquelle les valeurs communes me semblent aujourd’hui si importantes dans la nouvelle structure des relations internationales. Parce que certains malentendus concernant les motivations des autres ont conduit à de nombreuses décisions erronées de politique étrangère qui ont déclenché des conflits, beaucoup sont encore gelées. Seule une politique fondée sur des valeurs communes en tant que base du dialogue peut assurer la stabilité; seuls une économie de marché viable et un état de droit peuvent s'opposer à un État oligarchique; élargir l’espace de la paix, c’est élargir l'espace d’une démocratie et non d’une démocratie de façade. "

"Afin de prévenir les conflits et de gérer les situations d'après conflit, les structures politiques doivent être complétées par des structures de la société civile consacrées aux questions de sécurité mondiale. Ce n'est qu'alors qu'un processus de renforcement du respect de l'homme, de la démocratie et de la sécurité commune peut acquérir la profondeur que seule il peut être garanti. "La politique internationale, à l'instar de la diplomatie classique, s'est construite sur les relations de pouvoir et le restera pendant longtemps. Le" soft power "est loin d'être fonctionnel. Je ne soutiendrais pas le remplacement de la diplomatie classique et culturelle, cela voudrait dire soutenir une utopie dangereuse, mais je plaide pour leur association et j'espère que cette conférence apportera une nouvelle vision qui part des fondements religieux de notre conscience et par conséquent j'ai invité à cette conférence. Nous devons nous rappeler que, dans les livres fondamentaux des trois grandes religions monothéistes nées dans la région du Levant: la Torah, le Nouveau Testament et le Coran, on parle de paix et de compréhension entre les hommes, pas de guerre, "explique l'ancien président roumain.

"Il y a plus de trente ans, en Europe de l'Est, des millions de personnes, les mains nues, étaient prêtes à se battre et à mourir pour la liberté et la démocratie, détruisant la plus grande machine de guerre de l'histoire de l'humanité. En ce nouveau millénaire, nous pouvons redécouvrir la foi, non pour l'utiliser comme dans une longue histoire de l'humanité contre d'autres, mais pour comprendre notre objectif sur Terre. La paix est le nom de Dieu, que nous soyons chrétiens, musulmans, juifs ou de religions asiatiques. Seule l'arrogance de l'homme lui a fait oublier le message du Seigneur, quel que soit le nom que nous lui donnons dans notre langue ou notre conviction. " a-t-il ajouté.

Shoshana Bekerman, directrice de la Coalition interparlementaire pour l'éthique mondiale, pense que nous devrions nous concentrer une minute sur la culture de la paix qui devrait être et doit vraiment être le fondement de la diplomatie culturelle.
"Je réitérerai la définition de l'UNESCO de ce concept: La culture de la paix et de la non-violence est l'engagement en faveur de la consolidation de la paix, de la médiation, de la résolution des conflits et de la prévention des conflits, de l'éducation à la paix, de l'éducation à la non-violence, de la tolérance, de l'acceptation, du respect mutuel, de la réconciliation et du dialogue. interculturel et interconfessionnel ". Au cours de la séance plénière, nous avons atteint tous ces points, alors que le Levant a été érigé en berceau de la diplomatie culturelle et de la culture de la paix grâce à la passion du Président Constantinescu. En regardant les défis actuels, que nos honorables diplomates nous font connaître, tout cela n’aide en rien les conflits actuels au Levant. Toutefois, comme le souligne l'ex-dirigent roumain, nous tirerons peut-être des leçons du passé afin de pouvoir relever les défis de l'avenir. Sous l'égide de l'UNESCO, l'ONU s'est engagée à établir une consolidation de la paix après la Seconde Guerre mondiale par le biais d'accords économiques, sociaux et politiques. Comme nous le savons, cela ne semble pas fonctionner, le fondement de la paix ayant toujours besoin de l’appui que nous espérons recevoir de ce nouvel institut. Depuis plus de 60 ans, l’UNESCO poursuit cette mission conformément à sa constitution qui stipule que "depuis que les guerres éclatent dans l’esprit de l’homme, des mécanismes de consolidation de la paix doivent également être construits là-bas". Malheureusement, comme nous le savons, même l’UNESCO connaît des difficultés dans cette région, mais nous espérons que les exposés que vous soutiendrez aujourd’hui nous guideront dans la bonne direction, à mesure que nous apprenons du passé pour évoluer à l’avenir. "

Man Hee Lee pense que l'unification pourrait avoir lieu cette année, si les citoyens avaient le droit de se déplacer librement du sud au nord de la Corée, l'abandon de la frontière entre les deux états apporterait à la Corée autant qu'à l'Allemagne avec la chute du mur de Berlin en 1989, la possibilité que la population puisse se réunir après la division qui a eu lieu en 1953..." Pendant la tragique guerre de Corée, je me suis battu en première ligne, vous pouvez imaginer combien d'atrocités j'ai été témoin.
La première cérémonie annuelle de la "Déclaration de paix et de la cessation de la guerre" a eu lieu au cimetière commémoratif des Nations Unies à Busan. J'ai alors demandé au présent: "La politique ou les lois en vigueur peuvent-elles payer pour les vies sacrifiées, nées dans le même monde que nous, mais ne se sont pas encore épanouies?"

"Si les 10 articles et les 38 clauses de la "Déclaration de paix et de cessation de la guerre" étaient appliqués en droit international, la paix serait établie. Pour que le peuple coréen ne subisse plus cette douleur et ces souffrances, nous devons parvenir à la paix dans le monde. Nous avons besoin d'un monde de paix, ce n'est pas le devoir d'une seule personne, c'est notre devoir dans son ensemble, c'est notre responsabilité".

L'unification des deux États de la péninsule pourrait commencer même cette année si les citoyens avaient le droit de se déplacer librement dans les deux Corées ..., considérant que la Corée du Nord n'est pas encore pleinement reconnue et qu'elle dispose de peu de ressources visibles pas financières. Elle peut construire des arsenaux nucléaires, que ni la Chine ni la Russie ne regarderaient avec confiance, mais qui aide financièrement le peuple nord-coréen à vivre? La Corée du Sud pourrait l'aider à créer des emplois, tout comme elle le fait avec les étrangers qu'elle embauche dans le sud du pays.

Je soutiens fermement et déclare avec confiance que la réalisation de l'unification pacifique dans la péninsule coréenne conduira à l'instauration de la paix dans le monde entier; j'en suis sûr. Le temps que cela va prendre dépend de notre sérieux. Le processus sera accéléré avec votre aide. "

Sinem SAHIN, représentant de la branche jeunesse du groupe de jeunes pour la paix, à Berlin, s'est adressé aux invités et a expliqué la réunification et l'importance du mur de Berlin en 1989, où les familles allemandes se sont réunies pour construire une Allemagne dans un but démocratique et libre.

L’intervention de chaque invité a apporté un soutien et des informations aux niveaux stratégique et géopolitique, culturel et religieux ainsi qu’au niveau de l’enseignement, dans le but d’unifier la péninsule coréenne et de la paix au niveau mondial.

M. Garry JACOBS, directeur général de la World Art and Science Academy et du World University Consortium, a donc assisté à l'événement en expliquant le rôle que la culture joue pour la société lorsque la technologie progresse:

"Nous vivons dans un monde d'une rapidité, d'une complexité et d'une incertitude sans précédent. Tous les progrès réalisés au cours des 200 dernières années ne semblent plus relever les défis du XXIe siècle. Nous oublions en fait que pour fonctionner, le logiciel de toute institution est une culture. La culture est le savoir essentiel que l'humanité a acquis depuis des millénaires. Les temps ont changé, le style de vie, la technologie, mais les relations entre les êtres humains sont restées constantes grâce à des valeurs fondamentales universelles et perpétuelles. Ce nouvel institut doit se concentrer sur l’idée du futur, en puisant dans l’histoire du passé les connaissances essentielles pour le futur. "

Petru LUCINSCHI, ancien président de la République de Moldovie de 1997 à 2000, a expliqué dans son discours que: "Pour une stratégie plus viable et une paix stable, un dialogue stratégique politique, diplomatique mais aussi géopolitique pour réussir, vous avez besoin d’une stratégie simple et explicite, transmise par l’histoire et la culture de chaque état, mais également par des méthodes alignées sur les droits de l’homme pour tous les pays de la planète".

Pour clôturer, Emil Constantinescu a déclaré: "Depuis des milliards d’années, la Terre est le théâtre gigantesque d’un affrontement permanent entre les tendances à la concentration et la dissémination de la matière minérale, ainsi que l’histoire du monde vivant et des peuples; les idées et le dialogue pacifique peuvent remplacer à tout jamais la violence, de quelque type que ce soit.

La Coalition mondiale interparlementaire pour l'éthique mondiale est peut-être le meilleur endroit où rappeler que nous devons rejeter l'arrogance qui empêche la communication, éviter les jugements et les préjugés contre des concepts que nous ne connaissons pas assez pour aborder avec soin et respect le caractère mystérieux et profond des différentes civilisations humaines, ce monde multiculturel dans lequel nous avons été condamnés à un passage éphémère et au rêve de l'éternité spirituelle, capitaliser sur les anciens jalons qui se chevauchent, redécouvrir la tradition des échanges pacifiques et des négociations subtiles entre des peuples appartenant à des civilisations différentes et complémentaires. L'enjeu ne doit plus être un moyen d'organiser les relations entre amis et ennemis, mais comprendre que la meilleure façon d'être ensemble autour d'un projet commun de la construction et la consolidation de la paix. La liberté de conscience, la tolérance et le pluralisme sont les valeurs qui peuvent nous aider à sortir de la nuit de la haine et de la vengeance pour construire de nouveaux ponts entre les cultures et les civilisations anciennes. "

Les conclusions de ces réunions sont résumées comme suit:

"Le monde dans lequel nous vivons présente des défis et des opportunités qui vont au-delà de la capacité des nations ou des groupes de nations les plus puissantes, de s’attaquer efficacement au reste de l’humanité. La paix et la sécurité, la gestion du climat et de l'environnement, l'immigration et la population, le commerce et les investissements, le développement technologique et l'emploi, la fraude fiscale et le blanchiment d'argent, le trafic de drogue et le terrorisme nous obligent à rechercher des solutions globales soutenues par des institutions pour les mettre en œuvre. Aucun des défis du monde moderne ne peut être traité efficacement au niveau des états nationaux qui défendent leurs propres intérêts en concurrence ou en conflit avec ceux d'autres nations ou par le biais d'accords bilatéraux et de groupements régionaux de nations. Tous ces défis nécessitent des niveaux de coopération et de collaboration accrus au sein de la communauté mondiale. Nous vivons dans un monde de plus en plus globalisé, mais nos instruments de gouvernance restent ancrés dans des institutions anciennes et largement inefficaces, guidées par des perspectives étroites, des priorités erronées, des stratégies contradictoires et des objectifs mutuellement exclusifs. Son humanité et ses institutions ont évolué depuis que les relations internationales ont été décidées par les caprices des monarques et les ambitions des empires coloniaux, imposées par la violence et enchâssées par des traités et des alliances bilatérales, conçues pour offrir des avantages économiques aux puissants. Aujourd'hui, le monde est gouverné par des institutions gouvernementales internationales, des chartes, des conventions, des traités, des lois, des comités, des systèmes, des sociétés multinationales et nationales, des organisations non gouvernementales et des associations liées à la paix, la sécurité, le commerce, l'économie, la finance, les transports, la communication et l'éducation, la science, la technologie, la culture, la religion et le divertissement. Malgré cette multiplication des moyens de gouvernance, l'évolution rapide de la société mondiale dépasse la capacité des institutions de guider, surveiller et gérer l'éventail croissant d'opportunités et de défis. La différence entre les besoins de l’humanité et le système institutionnel prédominant retarde le progrès collectif et menace de saper les fondements de la paix, de la sécurité, de la liberté et de la stabilité acquis après la guerre froide. "




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3804

Exposition : TOUTÂNKHAMON, le Trésor du Pharaon

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 05 avril, 2019 03:26:37
Claudine BESSOU

Toutânkhamon le plus illustre des Pharaons, fait son retour à Paris à la Grande Halle de la Villette, après l’exposition au Petit Palais en 1967. La légende commence par l’incroyable découverte en novembre 1922 de la tombe de Toutânkhamon par l’archéologue Britannique Howard Carter. Il a recensé dans le tombeau un grand nombre d’objets précieux destinés à accompagner le pharaon dans son voyage vers l’au-delà.


Cette exposition exceptionnelle, en collaboration avec le Ministère des Antiquités Egyptiennes, présente 150 objets originaux dont un tiers font leur première sortie d’Egypte. Des chefs-d’œuvre pour s’émerveiller devant des pièces d’une valeur inestimable qui témoignent de plusieurs millénaires. On se trouve immergé à l’apogée de la civilisation égyptienne antique, d’après le plan de la tombe de Toutânkhamon, qui est typique de celui des tombes des Rois de la XVIIIe dynastie.


« Le Trésor du Pharaon » propose de découvrir l’Egypte ancienne par : le don du Nil, une brillante civilisation qui s’est épanouie autour d’un fleuve long de 1000 km qui fertilisait les champs et rythmait la vie au quotidien. Le Pharaon, maître des terres et considéré comme un dieu immortel parmi les hommes. Les dieux égyptiens, représentés avec des têtes d’animaux tel Anubis ou encore Horus... La vision de l’au-delà, avec le Ka la force vitale, le Bah l’âme itinérante, l’Akh la puissance invisible. La momification, avec les 5 étapes majeures comme le lavage, le retrait des organes, le dessèchement, l’embellissement, l’enveloppement. Les rituels, avec la pesée du cœur, l’ouverture de la bouche. Les trésors pour accompagner le défunt, comme le sarcophage, les vases canopes, les amulettes, les joyaux, la nourriture, les objets du quotidien et les chaouabtis petites statuettes magiques à forme humaine.


L’exposition se déroule sur un parcours en 9 étapes : l’introduction par une vidéo sur écran panoramique, le Dieu Amon celui qui protège le pharaon, la préparation avec le voyage dans l’au-delà, le danger ou la façon d’accéder à l’autre monde en franchissant 12 portes, le gardienet la garde du tombeau, la renaissance avec les bijoux et les objets, une deuxième mort ou les pratiques magiques d’une importance capitale, la découverte avec des vidéos et des sons consacrés à la découverte du tombeau, il vit Toutânkhamon devenu une légende.


En régnant seulement neuf ans Toutânkhamon est devenu plus de 3300 ans après sa mort le plus connu des Pharaons. Sa mort prématurée reste encore un mystère. Il est considéré par les égyptologues comme un petit pharaon.


L’exposition est enrichie par la statue du dieu Amon protégeant Toutânkhamon, appartenant aux collections des Antiquités du Musée du Louvre à Paris. Après avoir fait le tour du monde les pièces iront définitivement au Grand Musée Egyptien du Caire actuellement en construction sur le plateau de Gizeh.


Une occasion unique à apprécier jusqu’au 15 septembre 2019

Tous les jours de 10h à 20h

expo-toutankhamon.fr

Grande Halle de la Villette

211 avenue Jean Jaurès 75019 PARIS



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3803

Dernier coup de ciseaux pour Jean-Louis David

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 05 avril, 2019 02:55:40
Véronique YANG

Le coiffeur Jean-Louis David est mort en Suisse où il habitait, le 3 mars à l'âge de 85 ans des suites d'une longue maladie.

Jean Louis David est né à Paris le 24 mars 1934 à Paris dans une famille de coiffeurs originaire de Grasse. Alors qu'il se destinait à la mode, il se tourne dans les années 60 vers l'univers de la coiffure en ouvrant son premier salon parisien Avenue Wagram et se fait connaître dans les années 70 grâce à sa coupe dégradée et ses techniques de coloration, "résille".C'est ainsi qu'il est considéré comme coiffeur attitré du Festival de Cannes

En 1976, il crée le groupe Jean-Louis David puis crée un système de salons de coiffure franchisés à travers la France et aux 4 coins du monde. En 1995, il compte 378 salons dont 227 franchisés et plus de 700 à travers le monde ( Mongolie, Suisse, Italie, Espagne, Québec, Pologne et Brésil, avant la Russie et la Corée du Sud).

Sa renommée n'est plus à faire, prouvée par un chiffre d'affaire de près de 6,7 milliards de francs. C'est alors qu'il décide de se lancer dans les produits cosmétiques, particulièrement capillaires (shampoings, masques, conditionneurs, laques, barrettes, chouchous, etc...) qu'il vend dans les grandes surfaces.

Sous la direction de Jean-Christophe David depuis 1993, son fils vend un plan d'épargne destiné aux candidats à la franchise afin de garder se meilleurs éléments (managers ou premiers coiffeurs).

Finalement, il vend le groupe en 2002 à l'Américain Régis Corporation associé au groupe Frank Provost et se retire définitivement en Suisse à Epalinges.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3802

130 ans de la Tour Eiffel

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 05 avril, 2019 01:52:24
Véronique YANG

La Tour Eiffel a fêté ses 130 ans les 30 et 31 mars avec l'organisation de nombreuses animations dont un Adventure Game pour percer le secret des ateliers Eiffel en retrouvant le nom d’un dossier confidentiel ("Le dossier secret de la Tour Eiffel"), en déchiffrant une série d’énigmes disséminées au 1er étage ainsi que dans les jardins de la Tour, au son des fanfares dont celle de Centrale Supelec et de l'Ecole Gustave Eiffel.

La 10ème exposition universelle de 1889 fut l'occasion de la construction de la Tour Eiffel sur le Champs de Mars; elle fut le résultat d'un concours qui marquait les 100 ans de la Révolution Française et étudiait la possibilité d’élever sur le Champ-de-Mars une tour de fer, à base carrée, de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur ». Le projet choisi parmi les 107 proposés fut celui de Gustave Eiffel, entrepreneur, Maurice Koechlin et Emile Nouguier, ingénieurs et Stephen Sauvestre, architecte.

Les premiers coups de pelles datent du 28 janvier 1887, tous les éléments (18 000 pièces sont assemblés par les 250 à 300 ouvriers de l'usine de Levallois) et l'inauguration a lieu le 30 mars 1889 malgré les réticences et les critiques de certains personnages du monde littéraire et culturel comme dont Charles Gounod, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, François Coppée...

Il est décidé d'installer au premier étage, 4 restaurants pouvant recevoir jusqu'à qu'à 500 personnes et éclairés au gaz, dont un deviendra un théâtre jusqu'en 1914; le "Jules Vernes" ouvre ses portes au 2ème étage en 1983. Afin d'accéder aux étages, des ascenseurs hydrauliques ont été mis en service dès 1889; à ce jour, il en existe 7 (3 pour le public, 1 direct pour le restaurant Jules Vernes, 1 servant de monte-charges et 2 entre le 2ème et 3ème étage), ils parcourent chaque année l'équivalent de deux fois et demie le tour de la Terre soit plus de 103 000 kilomètre ; les machineries des ascenseurs historiques rénovées entre 2008 et 2014 sont quelquefois ouvertes au public.

Désormais, depuis 5 ans, la "Dame de Fer" est le lieu d'une course ascensionnelle unique emblématique, "La Verticale de la Tour Eiffel" qui se déroule mi-mars et s'inspire du 1er "Championnat de l'escalier" en 1905? organisé par le quotidien "Les Sports"! Rassemblant près de 300 participants, cette épreuve consistait à gravir les 2 étages de la tour Eiffel soit 729 marches. .

Tout d'abord monument historique, symbole de Paris à partir des années 20, elle devient célèbre dans le monde entier alors qu'il était prévu de la détruire après 20 ans d'existence. C'était sans compter sur l'esprit inventif de son créateur Gustave Eiffel qui lui donna une vocation scientifique (observations météorologiques et astronomiques, expériences de physique, poste d’observation stratégique, poste de communication par télégraphe optique, phare pour l’éclairage électrique et études du vent). Elle héberge ensuite les antennes de retransmission de la radio et de la télévision.

Il a fallu 26 mois pour construire ce monument d'une hauteur de 324 mètres dont l'ossature pèse 103 000 tonne; repeinte de 17 couches de peinture tous les 7 ans, elle accueille 20 000 ampoules qui la font briller de mille feux de la tombée de la nuit jusqu'à 01h00 du matin. C'est grâce à cela mais aussi à ses plus de 6 millions de visiteurs par an tout comme aux nombreux événements internationaux organisés à ses abords depuis les années 80 (mise en lumière, spectacles pyrotechniques pour le passage à l'an 2000, scintillements, en bleu pour la présidence de l'Europe, aux couleurs de l'Euro 2016 ou éteinte pour l'"Earth Hour-60 minutes pour la planète" ou lors des hommages aux victimes des attentats...) que la "Dame de Fer" est estimée à 434 milliards d'euros (1/5 du PIB français). La Tour Eiffel inspire le monde entier, on en retrouve des copies aux 4 coins de la planète, la plus grande étant celle de Las Végas, elle apparaît aussi dans de nombreux films.

A l'occasion de ce 130ème anniversaire, Patrick Branco-Ruivo, directeur général de la SETE, invite jeunes Franciliens et Parisiens à la Tour pour un voyage en costume d'époque, au long duquel la troupe du spectacle musical "La Tour de 300 mètres" (Théâtre des Mathurins du 21 mars au 29 juin) met en scène le monument tout en laissant des indices dans des saynètes..

Une exposition en plein air sur les palissades (chantier ascenseur Nord), à partir du 30 mars jusqu'à la fin de l'année réunit des clichés montrant les acteurs quotidiens (construction et exploitation) de la Tour. Pour se souvenir de cet événement, le billet d'entrée à la Tour est aux couleurs des 130 ans à partir du 31 mars et une pastille au chocolat blanc frappée du logo surmontent les tartelettes au citron et au chocolat ainsi que le macaron.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3801

(En)quête de vérité

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 05 avril, 2019 00:58:09
Daphné VICTOR

« Vous êtes Juif ! Comment, Salomon, vous êtes Juif ? Salomon est Juif ! Oh ! ». Cette réplique culte du film « Rabbi Jacob » s’adapte parfaitement à Jean-François Derec. Il découvre sa judaïté grâce à Christine, une amie qui voulait lui montrer sa poitrine. Il est alors âgé de 10 ans. « Juif, gaucher, le zizi coupé en deux, débrouille-toi avec ça à cet âge-là ». Cette révélation le bouleverse. « Ma mère était-elle au courant qu’elle avait mis au monde un enfant juif ? Mais non, ce n’est pas possible. Il est grenoblois ! « Être juif, est-ce une tare, une maladie incurable ? » Et pourtant, Jean-François Derec, malgré les consonnances bretonnes quelque peu clownesques de son nom, est bien un juif polonais. Son vrai patronyme, c’est Dereczynski. Un ashkénaze qui plus est ! Comment aurait-il pu s’en douter ? « Le monde entier est-il au courant ? » Ses parents, rescapés de la shoah, ont tout fait pour le lui cacher et « devenir plus français que les Français en étant de vrais grenoblois et être comme il faut ». Pourtant, leur fort accent qui le gêne tant avec leurs « r » roulés, aurait pu, aurait dû lui faire comprendre. Comme un besoin viscéral, le déraciné qu’il est, a besoin de trouver des réponses à ses questions. IL lui faut savoir qui il est pour se construire. Le fait de ne pas avoir d’oncles, de grands-pères, de cousins et de cousines, le taraude. Il s’en invente. Mais où est donc passé le reste de la famille ? Tiraillé par cette quête, il part en Pologne pour tenter de reconstituer le puzzle de ses origines. Ce voyage n’est pas concluant. Le vide qu’il ressent n’est toujours pas comblé. Les pièces de sa vie ne se sont pas assemblées. Il est juif et pourtant il se considère comme un imposteur. Il ne connait rien à sa religion. Il lui faut pallier cette ignorance abyssale. Et quoi de mieux pour le « juif amateur » que d’apprendre à devenir un « juif professionnel » ? Rites, coutumes, célébrations, maîtrise de l’hébreux, tout y passe. « The king of the kipa » se sent bien. Il a retrouvé ses racines, son appartenance. Les énigmes de sa vie sont comblées. L’explication des siens disparus est trouvée. Sa vie a enfin un sens.

« Le jour où j’ai appris que j’étais juif », un seul en scène délicat, fin et mélancolique sur le ton de la sensibilité, du respect et de la pudeur. Non sans notes d’humour pince-sans-rire et d’autodérision, l’élégant jeu d’écriture pose la réflexion sur le devoir de mémoire, sans jamais être moralisateur. De et avec le talentueux et émouvant Jean-François Derec, adapté de son roman autobiographique. Une interprétation touchante et poignante mise en scène au cordeau et avec simplicité par Georges Lavaudant – Théâtre du Petit Montparnasse (Paris XIVème) – Réservations : 01 43 22 77 74

Visuels : (C) Philippe Hanula





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3800

Le luxe et l'élégance des Galeries Lafayette connectés sur les Champs Elysées

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 04 avril, 2019 21:01:40
Véronique YANG

Les Galeries Lafayette ont inauguré le 28 mars dernier à 11h30 leur nouveau magasin situé au numéro 60 des Champs Elysées.

La Princesse Marie du Danemark était l'invitée de marque, entourée de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, de la Maire du 8ème arrondissement, Jeanne d'Hauteserre et de la famille Moulin-Houzé, dirigeants des Galeries Lafayette. Après avoir coupé le ruban, elle a pu découvrir le bâtiment qui abritait jusqu'en 2013 par le Virgin Megastore et dont la transformation a été assurée par un architecte danois Bjarke Ingels et son cabinet BIG (Bjarke Ingels Group). Ce jeune architecte habitué à la construction immobilière privée s'est attaqué pour la première à l'immobilier de commerce et c'est une réussite. Sa renommée est liée à la conception en cours du futur siège de Google dans la Silicon Valley doté d'un toit entièrement en verre mais aussi à la réalisation d'une tour de logement à Manhattan en cours de construction.

Le pari était grand, puisqu'il fallait garder et valoriser l'esprit Art-Déco de l'immeuble construit entre les 2 guerres pour accueillir la National City Bank of New-York puis un Prisunic entre les années 60 et 70 et le Virgin Megastore dans les années 80 jusqu'à sa fermeture en 2013; il était donc venu nécessaire de trouver une dynamique qui sera soutenue par la ville de Paris et le Comité des Champs Elysées pour requalifier" la plus belle avenue du monde", 3ème artère commerçante la plus chère au monde, derrière la 5ème avenue à New York et Causeway Bay à Hong-Kong (plus de 13 000 euros le mètre carré),mais aussi la ville entière.

Sans vitrine sur rue, il devait trouver une stratégie pour attirer la clientèle derrière les grilles en fer forgée, sésame du bâtiment de 6 500 m² totalement restructuré et répartis sur 4 étages connectés les uns aux autres, ce qui permet la fluidité des échanges. Le coeur du bâtiment se retrouve sous une immense verrière, auquel on accède par un tunnel lumineux. Les vitrines sont suspendues à la coupole et présente des objets nichés dans des cases de verre. Parmi les commerces renouvelés, on distingue une boutique Dior et une boutique Chanel. La décoration de la National Bank a été sauvegardée comme le grand escalier d'honneur et les décors intérieurs dont d'immenses vases, les appliques à palmettes, les balustres, habillages de marbre ou boiseries de Jacques-Émile Ruhlman. Des motifs géométriques revalorisent une verrière au cœur d’un second escalier. Le pavillon à coupoles d’origine a été restauré et complété d'une création contemporain.

Dans ce nouveau concept, toute sorte de consommation sera inédite à commencer par des"cintres intelligents" indiquant immédiatement aux clients les tailles.les vendeurs et vendeuses sont formées spécialement et deviennent des "personnal stylists" aptes à proposer à la clientèle des produits sortis des réseaux sociaux, les"Instabrands"présents pour la première fois en magasins.

Tous les étages offrent des surprises visant à attirer la clientèle en ces périodes où le e-commerce est de plus en plus fort. Il faut donc trouver des parades et multiplier les visites; le sous-sol accueille un "Food Court" avec une sélection de produits français et la possibilité de se restaurer sur place. La beauté se décline au rez-de-chaussée tout comme des pop-up tandis que le premier étage est le rendez-vous des marques émergentes, enfin les labels créatifs et les marquent intemporelles occupent le second étage. Les univers féminins et masculins sont réunis, les produits réunis par catégories et non par marques, les cabines d'essayage agréables de part leur couleur rose poudré

A la tête de ce monumental point de vente, Nadia Dhouib a été nommée directrice générale et Clara Cornet, novice dans le groupe qu'elle vient d'intégrer après une expérience aux Etats-Unis, directrice de la création et des achats.




  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3799

JR a réalisé un trompe l'oeil autour de la Pyramide du Louvre

Actualités et CulturePosté par IMPACT EUROPEAN 04 avril, 2019 20:28:39
Véronique YANG

Il n'en était pas à son coup d'essai, l'artiste JR, qui avait déjà fait disparaître la Pyramide du Louvre en 2016 a réalisé un nouveau projet à l'occasion des 30 ans de la Pyramide".

Le photographe et street-artiste JR doit sa renommée aux collages de photos qu'il a exécutés tout d'abord sur "le mur"en Cisjordanie, puis dans les favelas de Rio ou dans un des plus grands bidonvilles d'Afrique au Kénya, à Kibera mais aussi à Paris au Panthéon où il a accroché des portraits agrandis de milliers d'inconnus. En 2016, il décide de faire disparaître le Louvre pendant un mois en recouvrant l'une de ses faces d'un collage en noir et blanc tout en faisant apparaître l'image du pavillon Sully situé derrière, ce qui remettait le Louvre comme à son origine. Il présente à cette époque le film "Visage, visage" avec Agnès Varda qui vient de disparaître le jour de la présentation de son projet" le secret de la grande pyramide" le 29 mars dernier.

Ce projet est le plus grand collage du monde, il recouvre entièrement la cour Napoléon dans laquelle se situe la pyramide de Ieho Ming Pei; l'idée était de la faire sortir de terre et d'en faire découvrir le secret en mettant à jour les fondations enfouies depuis des millénaires. Pour le réaliser, il a fallu le travail de 400 bénévoles qui se sont relayés pendant 4 jours par groupes de 50 pour installer les lés de papier qui formaient une image géante au sol. Une caméra installée au dernier étage du musée transmettait en direct via 2 écrans géants dans la cour Napoléon, l’œuvre prenant forme au fil des jours.Le collage éphémère de l'artiste français JR devait être exposée jusqu'au 31 mars. Malheureusement, dès le lendemain après- midi, l'oeuvre était en lambeaux sûrement à cause du passage intensif des visiteurs ou du papier utilisé trop fin.



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3798

Mars a été pour les professionnels de la gastronomie parisienne et startups, l'occasion de se réunir lors du Festival "Goût de France"

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 04 avril, 2019 19:58:00
Véronique YANG

Avant l'ouverture de la Foire de Paris, rendez-vous incontournable pour la gastronomie, les cultures du monde et l'innovation, le mois de mars a offert son cortège de salons (Livre Paris, tourisme) et festivals liés à la gastronomie (Goût de France (anciennement fête de la gastronomie), Village international de la gastronomie, 26ème Salon des vins et vignerons indépendants , salon des vins d'Abbaye...).

Les 2 principaux événements ont été le Village international de la gastronomie dans les jardins du Trocadéro du 21 au 24 mars, avec pour invité le Mali. Ce fut l'occasion de réunir les cuisines populaires d'une soixantaine de pays ainsi que des chefs français et étrangers sous le parrainage de Stéphane Layani, Président de la Semmaris, Marché de Rungis ainsi que la cheffe Ghislaine Arabian.

L'autre événement gastronomique important, qui porte désormais le nom de"Goût de/Good France" s'adressait d'avantage aux épicuriens et réunissait une dizaine de restaurateurs parisiens qui ont proposé des plats traditionnels avec des produits du terroir. Remis au goût du jour en 1912, les Dîners d'Epicure du chef Auguste Escoffier sont mis à l'honneur pendant 4 jours avec l'organisation de milliers de dîners français à travers le monde.

Depuis 26 ans, la gastronomie est au cente du programme de la Fête de la Gastronomie, la semaine du goût y défend les plaisirs du palais grâce aux événements proposés pendant cette période avec des ateliers, campagnes d’information et leçons de goût. Il faut savoir que depuis 2010, le "repas gastronomique Français" est reconnu comme patrimoine culturel immatériel de l'Humanité, plus de 150 pays s’accordent pour le faire connaître à tous. Cette année, la cuisine méditerranéenne et la cuisine responsable étaient mises à l’honneur . Goût de/Good France a choisi de soutenir la Fondation "No More Plastic ", représentée par Alexandra Cousteau qui a animé la table ronde "Good Impact" sur la préservation de l’environnement et des ressources, en présence de cuisiniers, de scientifiques, de chefs d’entreprise.

Le 21 mars, sur les 5 continents, les chefs de plus de 150 ambassades et consulats de France ont proposé leur vision du « dîner à la française » autour d’une programmation enrichie et célébrant la cuisine responsable. Un menu pour la planète : chaque dîner a illustré une cuisine utilisant moins de gras, de sucre et de sel, précautionneuse du « bien manger » et de l’environnement.

Initié par le Ministère de l'Economie et des Finances en partenariat avec le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, "Goût de France-Gastronomie en Fête" est un événement national et international dédié à la gastronomie, ses savoir-faire et ses acteurs..Il contribue au développement économique et à l'attractivité des territoires. A Paris, il reste un atout majeur pour les professionnels des métiers de bouche mais aussi d'excellence grâce à la formation et les conseils de la CCI pour près de 1000 jeunes restaurateurs en incluant des solutions innovantes proposées par des startups Food Tech.

Le 22 mars, la journée organisée par Dominique Restino, Président de la CCI Paris, a permis aux professionnels et au grand public de découvrir les créations et produits de Maîtres Restaurateurs, de représentants des boulangers du Grand Paris, fromagers de France, charcutiers, traiteurs et bouchers mais aussi le torréfacteur Biacelli qui propose des cafés correspondant à vos goûts.

Le café Biacelli est une création de la famille Roizot, implantée à Chenôve (Côte d'Or). Paul Roizot s'est associé à Jean-Pierre Campanini pour créer la marque Biacelli, son fils Pierre-Yves a repris la direction en 2015 et désire développer les ventes à l'international. Une large gamme de cafés pure origine 100 % arabica du Brésil, du Guatemala ou de Colombie y est proposée ainsi que du thé.

Les professionnels ont pu aussi assister à une table ronde sur la transmission des savoir-faire, rencontrer les startup Foodtech et découvrir les solutions innovantes.

Parmi ces startups," Limitless Industry" propose des produits haut de gamme permettant la recharge immédiate de smartphones et d'appareils électroniques. Dans un autre domaine," Les Alchimistes" collectent et valorisent les déchets organiques afin de les transformer en compost grâce à une technique en réacteur fermé, acceptant tous les déchets alimentaires ( viande, poisson, fruits et légumes) et organiques (vaisselle compostable, bio-plastique) en utilisant peu d' énergie. Nouveauté, la vente privée de produits frais 30% moins chers dans le but de réduire le gaspillage alimentaire est proposée par Fresh me Up, une plateforme BtoB. Toujours dans le secteur des produits frais, Califrais , motivée par une démarche écologique, simplifie le processus d'approvisionnement des restaurateurs en produits frais en supprimant les intermédiaires. Au total, 21 startups étaient présentes pour cette journée de rencontre avec les restaurateurs parisiens.

Le 39 ème salon du livre avec 160 000 visiteurs, 3 000 auteurs et 1 200 exposants de plus de 50 pays s'est tenu à Paris mi- mars, inauguré par le Premier Ministre Edouard Philippe et le Ministre de la Culture Franck Riesler, il avait pour invité spécial Oman et célébrait l'Europe avec l'année de la Roumanie et la mise en avant de Bratislava, capitale de la Slovaquie. Ce fut l'occasion de rencontrer des personnalités comme Line Renaud, Michel Drucker, Muriel Robin ou Babette de Rozières , venue présenter sa biographie "Toujours se relever" ainsi que ses livres de recettes. On pouvait aussi trouver de nombreux ouvrages concernant la gastronomie.

Le Mondial du tourisme avec plus de 100 000 visiteurs et 400 exposants, la Nouvelle Aquitaine et la Roumanie à l'honneur, a quant à lui offert de nouvelles suggestions lors de sa 44ème édition en ouvrant un espace dédié aux 5 sens dont l'oenotourime, les activités gastronomiques, les parcours gourmands associés à la découverte des spécialités régionales. D'autres thèmes comme Tourisme et Handicap ou Tourisme de Mémoire et Histoire ont été mis à l'honneur.








  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3797

L'importance de la religion dans l'édification d'une société de paix

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 02 avril, 2019 01:43:31
Gabriel MIHAI

La Fondation roumaine pour la démocratie, avec le soutien du gouvernement roumain, en collaboration avec l’Institut des hautes études pour la culture et la civilisation du Levant, le Sénat roumain et le ministère des Affaires étrangères, l’Alliance des religions pour la paix (HWPL), le Centre international de la mer Baltique et de la mer Noire, la Coalition interparlementaire pour l’éthique mondiale, l’Université de Bucarest, l’École nationale d’études politiques et administratives se sont réunis lundi le 1er avril, afin de construire une société en paix grâce à l'importance de la religion.

Le président de l'Institut des hautes études pour la culture et la civilisation du Levant, Emil CONSTANTINESCU, ancien président de la Roumanie de 1996 à 2000, a ouvert la conférence internationale consacrée à la culture et à la religion dans la société, réunissant plus de 175 pays, anciens chefs d'État et représentants de religions, dans un but bien défini, "l'importance et l'édification d'une société fondée sur les cultures religieuses pour une paix totale dans un monde moderne et athée ou fanatique".

Parmi les invités ont pris part au discours:
Dr. Adrian LEMENI, Faculté de théologie orthodoxe, Université de Bucarest;
Pr. Wilhelm DANCĂ, doyen de la Faculté de théologie catholique;
Pasteur Viorel DIMA, expert de l'Association pour la liberté religieuse à Zurich;
Père Valentin ILIE, Centre d'études et de dialogue inter-religieux et interculturel;
Dr. Laurenţiu TĂNASE, Faculté de théologie orthodoxe, Université de Bucarest;
Amir AZIZ, imam de la communauté islamique allemande;
Vaidya NATHAN, secrétaire générale de la communauté hindoue d'Allemagne;
Man Hee LEE, président de l'Alliance des religions pour la paix (HWPL, Corée du Sud);

Le professeur Adrian LEMENI a expliqué la valeur de la religion et son importance pendant des siècles sur le territoire roumain, qui apportait une contribution à l’unité et à la sensibilité pour la société, mais qui revêtait une importance considérable dans la culture et le soutien des chrétiens en Roumanie, indépendamment du les difficultés rencontrées au cours des siècles passés.

L’importance dans la société d’être chrétien est un soutien spirituel et moral, ainsi qu’un soutien pour un meilleur développement, une valeur qui apporte la paix, construit un parcours de vie mais également un soutien de la civilisation humaine et de l’histoire.

Depuis des siècles, la Roumanie a connu des moments difficiles, quel que soit le système politique où la religion a joué un rôle extrêmement important dans la vie sociale et dans la société roumaine depuis le deuxième siècle, lorsque la religion est devenue le centre de la souveraineté du peuple depuis l'époque des ancêtres, " Geto-Dacian ".

Pour le pasteur Viorel DIMA, expert de l’Association zurichoise pour la liberté de religion, le communisme a plongé son ère dans les souffrances où, pour tout moment religieux, il fallait se cacher et même transiger avec le pouvoir dictatorial. On devait être inscrit dans l'agriculture collective pour pouvoir être libre de pratiquer sa religion.

Amir AZIZ, imam de la Communauté islamique allemande, a parlé de la liberté et de l'intégrité de la société d'aujourd'hui, de la possibilité de construire une société libre et pacifique avec des valeurs à suivre, en harmonie avec toutes les religions du monde, une unité profonde sans fanatisme et sans discrimination, alors que la paix est souhaitée pour tous afin d'avoir une fraternité.

Vaidya NATHAN, secrétaire général de la communauté hindoue d’Allemagne, a pour sa part expliqué comment il était entré en contact avec chaque religion et même avec les autorités pour réussir à instaurer la paix dans la société actuelle, une société extrêmement confuse, une société qui a besoin de paix, où des résultats s'inscrivent d'année en année. Man Hee LEE, président de l'Alliance des religions pour la paix (HWPL, Corée du Sud), explique à son tour quels sont ceux qui existent de nos jours, et à cause de son athéisme ou de son fanatisme, la société est dans un manque de paix.

LEE estime qu’il est bon d’avoir une culture religieuse, un espoir, un soutien, mais il ne soutient pas l’influence de la culture religieuse, la force dans la famille, certaines entraînant la guerre et aucune paix, comme le souhaite chaque parent.
Et pourquoi? Parce que la conversion forcée est une détresse, une désintégration et même une désintégration familiale fondée sur le fanatisme et le manque de culture éducative au sein de la société quant à la manière dont la religion doit être pratiquée en n' imposant à quelqu'un d'en suivre une.

"Cessez, cessez vos souffrances! Sans obligation, sans désunion, prêts à une conversion forcée en famille et à la destruction de la paix dans notre culture et notre religion, arrêtez, arrêtez, mettez fin à cette douleur inutile, recherchez la paix."

La culture et la religion ont un point commun: appeler à la paix, la liberté et la décision. Aujourd'hui, de nombreuses familles imposent, à travers une culture familière construite dans le fanatisme religieux, une conversion forcée aux jeunes et les soumettent à la souffrance, à la peine même à la mort, en raison du fanatisme religieux; un signal d'alarme et une alerte internationale, tirés par le président de HWPL lors de la conférence de paix internationale à Bucarest.
C'est un appel à l'unité et à la paix, à la socialisation et à la cohabitation religieuse pour la paix dans la société, mais aussi la lutte contre l'athéisme qui a aujourd'hui une ampleur par manque de culture.

Le débat du lundi 1er avril a eu une excellente ampleur dans laquelle chaque religion a cherché à combattre l'indifférence en appelant à l'unité et la paix et à lutter contre l'athéisme dans la société moderne.





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3796

Gouvernante générale, un métier d’excellence

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 01 avril, 2019 00:12:16
Daphné VICTOR

Leur antenne parisienne a fêté ses trente ans le 29 mars dernier. Elles ? Vous connaissez leur titre, mais bien souvent, vous le confondez avec la fonction de femme de ménage ou celle en charge de l’intendance d’une maison. Dans la réalité, il en est tout autre. Véritables chefs d’orchestre indispensables au bon fonctionnement de l’organisation d’un hôtel (à partir de certains 3 étoiles), les gouvernantes générales ont l’œil sur tout. Rien ne leur échappe. Certes, elles sont le garant du confort du client, mais pas que. Plannings, management, recrutement, formation, gestion des équipes, du budget et des stocks, suivi des opérations techniques, des travaux d’embellissement et de rénovations, des consignes d’entretien, du respect de l’hygiène, de la sécurité, de la qualité de service, de l’accueil et du séjour des clients, choix des prestataires, valorisation et représentation de l’établissement lors d’événements extérieurs… la liste de leurs tâches est sans fin.

Eh oui, il n’y parait peut-être pas, mais c’est tout cela une Gouvernante Générale. ! Un travail de l’ombre, varié, loin d’être de tout repos, qui demande rigueur, disponibilité, flexibilité et diplomatie ; et le tout, bien évidemment, avec le sourire. Leurs multi compétences en font des plaques tournantes inévitables. L’excellence, rien que l’excellence, tel est leur cheval de bataille dans la passion qui les anime au quotidien.

Et n’allez pas croire que ce métier de management de terrain n’est réservé qu’à la gente féminie. Ils sont encore peu nombreux, mais de plus en plus d’hommes le pratiquent et c’est tant mieux, car rien ne vaut la mixité dans les équipes.

Quid de la formation ? L’offre est variée et dépend de la taille ainsi que du standing de l’hôtel. Le parcours suivi peut se faire à partir d’un bac technologie, de la voie professionnelle du BP gouvernante et de celle du BTS Hôtellerie Restauration, d’une licence pro ou d’un diplôme d’école. Ces cursus acquis, le pied à l’étrier sera d’abord mis en exerçant en tant que gouvernante d’étage afin de superviser la qualité du travail des femmes de chambre, sous le contrôle de la première assistante. La possibilité est ensuite donnée d’accéder au titre d’assistante de la gouvernante générale. Pour atteindre le graal, l’expérience acquise et la détermination feront le reste. Paris ne s’est pas construit en un jour. Dans le milieu de l’hôtellerie de luxe, les échelons doivent être gravis progressivement tout en faisant ses preuves. La perfection ne peut s’autoriser la moindre petite faute de quart.

Et pour être sûre qu’elle soit bien respectée, l’association AGGH veille (association des gouvernants et des gouvernantes générales de l’hôtellerie). Créée en 1977 à Nice, elle ne compte pas moins de 180 membres répartis en six antennes régionales (Côte d’Azur, Paris-Ile-de-France, Rhône-Alpes, Grand Ouest, Grand Est et Aquitaine). Sa mission ? Valoriser le métier. Pour ce faire, elle organise chaque mois des rencontres style « networking » pour réunir ses membres afin d’échanger sur des idées, les évolutions du métier, des difficultés rencontrées… permettre aux partenaires de présenter leurs services, produits ou nouveautés. Elle actionne aussi beaucoup dans les écoles hotellières, les centres de formation et les universités afin de faire mieux connaître le travail d’une Gouvernante Générale.

Loi 1901, cette association nationale professionnelle, toujours dans sa quête de rayonnement, a créé depuis 2007, en partenariat avec l’Education Nationale, le concours MOF « classe Gouvernant(es) des services hôteliers ». Organisé tous les quatre ans, il est une vraie reconnaissance de la profession.

On l’aura compris, plus qu’une passion, être Gouvernante Générale est une vertu qui implique les notions d’entraide, de partage et de transmission d’un savoir-faire. Elles en sont le relai et les ambassadrices, tant sur le plan national, régional qu’international. www.aggh.fr



  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3795

Emmanuel et Brigitte Macron ont reçu à l'Elysée le roi Abdallah II et Rania de Jordanie dans le cadre d'une tournée pendant cinq jours

MondePosté par IMPACT EUROPEAN 30 mars, 2019 14:56:56
GABRIEL MIHAI

Emmanuel et Brigitte Macron ont reçu vendredi en fin d'après-midi à l’Élysée le roi Abdallah II et la reine Rania de Jordanie, la visite intervient «dans la continuité d’une séquence bilatérale riche après le déplacement de la ministre des Armées Florence Parly puis du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian en Jordanie ces derniers mois», indiquait cette semaine la présidence.

Les deux chefs d’État ont parlé sur «les crises régionales, à la résolution desquelles la France et la Jordanie travaillent conjointement, en particulier la situation en Syrie et le conflit israélo-palestinien», précisait l’Élysée.

Le roi de Jordanie a commencé sa tournée au Maroc les 27 et 28 Mars, la visite a été placée sous le signe de la coopération économique.

Le roi Mohammed VI et le roi Abdallah II de Jordanie ont décidé de « hisser les relations de fraternité et de coopération entre le Maroc et la Jordanie au niveau d’un partenariat stratégique multidimensionnel », explique un communiqué conjoint relayé par Maghreb arabe presse (MAP).

Dans ce même texte, les deux souverains annoncent avoir décidé, dans le cadre de la visite d’amitié du souverain hachémite au Maroc, « de la mise en œuvre de projets concrets dans des domaines comme les énergies, l’agriculture et le tourisme ».

Le lendemain, le roi Abdallah II de Jordanie, accompagné de son épouse Rania, sont allés en Italie, où sont été reçu vendredi à la basilique Saint-François d'Assise.

Vendredi 29 mars, le monarque reçoit en Italie la « Lampe de saint François », un prix considéré comme le Nobel catholique de la paix, créée en 1981, par le couvent des franciscains d'Assise, ce prix est attribué à une personnalité mondiale ayant œuvré, aux yeux des franciscains, à la paix.

Abdallah II de Jordanie, a été récompensé « pour son action et son engagement visant à promouvoir les droits de l’homme, l’harmonie entre des religions différentes et l’accueil des réfugiés », précisent les franciscains. Son royaume, situé entre Israël, la Syrie et l’Irak, accueille de nombreux réfugiés. En 2005, déjà Abdallah II avait été récompensé pour son rôle en faveur du dialogue et de la paix. Il avait alors reçu le prix du centre Simon Wiesenthal pour la tolérance.

Le roi Abdallah II est en France dans le cadre d'une tournée qui l'a mené au Maroc et en Italie. Il participera au 30e sommet de la Ligue arabe le 31 mars en Tunisie. La France bénéficie d'une base aérienne projetée en Jordanie, depuis laquelle des avions de combat opèrent contre le groupe État islamique (EI) dans la Syrie voisine, dans le cadre de l'opération Chammal (volet français de l'opération internationale contre le groupe ultraradical). Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont déclaré samedi la fin "du califat" autoproclamé par l'EI en 2014 sur des territoires en Irak et en Syrie.

Le 30e sommet de la Ligue arabe, qui débute le 31 mars à Tunis en Tunisie, devrait montrer le rejet catégorique des pays arabes de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté du d'Israël sur le plateau du Golan.

«Nous travaillerons avec les autres pays arabes et la communauté internationale pour limiter les répercussions attendues de cette décision dans les divers forums régionaux et internationaux», a ainsi déclaré le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui à ses homologues lors de cette réunion, dans des propos rapportés par Reuters.

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a été encore plus ferme dans ses propos, estimant que «le Golan (était) une terre syrienne.» La majeure partie du Golan syrien a été conquis par l'Etat hébreu lors de la guerre des Six Jours en 1967, avant d'être annexé en 1981. Une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Pour le roi Abdallah II de Jordanie, ce sujet est extrêmement important, craignant même que son État ça pourrait être divisé par les Américains.

A l'issue de cette réunion, les diplomates arabes ont approuvé un projet de déclaration sur le Golan qui sera présenté aux chefs d'Etat le 31 mars, en vue d'une annonce lors du sommet. Selon le quotidien saoudien Arab News, qui cite des sources diplomatiques, cette déclaration constitue un rejet catégorique de la décision du Donald Trump.





  • Commentaires(0)//www.impact-european.eu/#post3794
« PrécédentSuivant »