JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Panthéon: Une cérémonie à l'occasion du 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 27 avril, 2018 20:26:48
GABRIEL MIHAI

C'est la première fois qu'Emmanuel Macron présidait une cérémonie sur ce sujet, depuis la campagne présidentielle où il avait qualifié la colonisation de «crime contre l'humanité».

Le président commémore chaque année cette transformation majeure pour les droits humains, de 1848. La cérémonie se déroule depuis 2007 dans les jardins du Luxembourg, à Paris, le 10 mai, date à laquelle la «Loi Taubira», reconnaissant l'esclavage comme un crime contre l'humanité, avait été définitivement adoptée.

La cérémonie se tient cette année le 27 avril, date à laquelle le gouvernement de la République française avait publié un décret abolissant officiellement l'esclavage dans les colonies françaises. Le Panthéon a également été choisi par Emmanuel Macron, notamment puisqu'il abrite la tombe de l'un des plus fervents défenseurs de l'abolition, Victor Schœlcher.

A l'occasion du 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage ce vendredi, Emmanuel Macron a annoncé sur Facebook la création d'une "Fondation pour la mémoire de l’esclavage" pour "cette année". Elle sera présidée par l'ex-Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault, annoncée en 2016 par son prédécesseur François Hollande, "serait créée cette année".

Présidée par l'ancien Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault, elle sera "logée à l'Hôtel de la Marine où l'abolition de l'esclavage fut décrétée le 27 avril 1848" par Victor Schoelcher a précisé le chef de l'Etat durant la cérémonie du 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises au Panthéon.

Cette fondation "sera dotée de moyens humains et financiers mais aussi scientifiques, pour mener des missions d'éducation, de culture, de soutien à la recherche et aux projets locaux".

"La Fondation aidera également à replacer l'esclavage dans le temps long de l'Histoire de la France, du premier empire colonial français à nos jours car il est impossible de parler de la France d'aujourd'hui sans parler de son passé colonial", a ajouté Emmanuel Macron, qui voit en cette fondation l'occasion de "porter partout l'engagement de la France pour la liberté car l'esclavage n'a pas disparu et il reste encore aujourd'hui des abolitions à gagner".

  • Commentaires(0)

Fill in only if you are not real





Les tags XHTML suivant sont autorisés: <b>, <br/>, <em>, <i>, <strong>, <u>. Les feuilles de styles CCS et les Javascripts ne sont pas autorisés.