JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Le 8 mai, l'occasion de rendre hommage aux soldats morts pour la France

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 08 mai, 2018 21:40:14
VÉRONIQUE YANG

Le 8 mai est un jour de commémoration à travers la France pour célébrer la signature de l'armistice de la guerre de 1939-1945 mettant fin à un conflit long de 6 ans, qui fit 70 millions de morts dont 35 millions de civils.

Alors que la France se remet après l'armistice de 1918 tout en gardant des séquelles, son adversaire a lui aussi subi la crise économique mondiale de 1929 et la montée du fascisme provoquant le début de la seconde guerre mondiale par l'invasion de la Pologne en septembre 1939.

C'est ainsi que les forces Alliés (coalition franco-britannique) et celles de l'Axe (Allemagne nazie d'Hitler et Italie fasciste de Mussolini) s'affrontent après la capitulation de Varsovie et en juin 1940 à Rethondes, l'Allemagne demande l'armistice entraînant la division de la France. La zone libre du Maréchal Pétain avec le gouvernement de Vichy amènera à une collaboration avec l'Allemagne et pour y remédier s'organise la Résistance suite à l'appel du Général de Gaulle depuis Londres le 18 juin 1940. S'en suivra l'entrée en guerre des Etats Unis en 1941 à la suite de l'attaque de Pearl Harbour par le Japon qui rejoint l'Axe côté Pacifique puis en 1943 celle des Russes avec la bataille de Stalingrad, freinant l'avancée de l'Axe.

La même année, le débarquement des alliés en Sicile permet la capitulation de l'Italie puis en juin 1944 celui des Alliés en Normandie pousse l'Allemagne à signer à Reims l'acte de reddition après le suicide d'Hitler en avril 1945; à la suite des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 septembre 1945 par les Etats -Unis, le Japon capitule en septembre.

Cette guerre a fait des millions de victimes, détruit de nombreuses villes à travers le monde suite aux bombardements, Paris a failli voir son patrimoine culturel s'envoler en fumée ou déporté en Allemagne. Il ne faut pas oublier les victimes des génocides morts dans les camps de concentration (juifs, tziganes, slaves, communistes, homosexuels mais aussi les survivants des largages des bombes atomiques qui restent à ce jour encore irradiés. Le 8 mai est donc un jour impliquant le devoir de mémoire.

A la suite de cette guerre, l'ONU est fondée en 1945 à San Francisco afin de préserver la paix et résoudre les problèmes internationaux. l'URSS et les Etats-Unis deviennent les 2 puissances mondiales dominantes, ce qui n'empêche pas en 1947, l'instauration de la "Guerre Froide" entre ces 2 nations.

En France , on commémore le 8 mai, la mémoire de nos soldats morts pendant la seconde guerre mondiale sans oublier les ultramarins à qui la ville de Paris a rendu hommage lors de la cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu à l'Arc de Triomphe. Cette cérémonie a été organisée par la délégation Générale à l'Outre-mer en présence de Pauline Véron, adjointe à la maire de Paris, d'élus parisiens, de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, de parlementaires et de personnalités, de représentants de la 2ème DB et un groupe de lycéens de Reims.

A l'occasion de cette cérémonie, un hommage a été rendu à 4 soldats martiniquais (Frédéric Joseph Philibert, Maurille Ernest Himmer, Appolinaire André Eniona et Clair Negrobar) exécutés par les allemands en juin 1940 à Boutigny (77) qui reposent dans la nécropole de Fleury les Aubray.

Ce matin, pour sa première commémoration en tant que président de la République en place, Emmanuel Macron qui portait un oeillet bleu à la boutonnière en souvenir des morts tombés pour la France, s'est recueilli place Clémenceau, devant la statue du Général de Gaulle signée Jean Cardot, inaugurée par Jacques Chirac en 2000; elle représente le Général de Gaulle au moment de la Libération de Paris lors de la descente des Champs-Elysées le 26 août 1944. Il a ensuite remonté les Champs Elysées, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe, de la ministre des Armées, Florence Parly, de la secrétaire d'état aux Anciens Combattants, Geneviève Darrieussecq, de la maire de Paris Anne Hidalgo et des présidents de l'Assemblée Nationale et du Sénat, Jean-François de Rugy et Gérard Larcher. Après l'hymne national et avoir passé les troupes en revue, il a déposé une gerbe puis ravivé la flamme du Soldat Inconnu, il a ensuite salué les anciens combattants et les responsables de l'état major. Aucun discours n'a été prononcé, la"Marseillaise" et le "Chant des Partisans" par les choeurs de l'Armée Française ont retenti avant la signature du livre d'or. L'an dernier, Emmanuel Macron était accompagné de François Hollande, grand absent cette année contrairement à Nicolas Sarkosy.

En Allemagne, le 8 mai est aussi commémoré en tant que "Jour de libération", cela est lié à la déclaration du président Richard von Weizsäcker en 1985 qui transforma la date du jour de reddition en jour de libération. Toutefois ce n'est pas un jour férié.

De son côté, le Royaume Uni représenté par le Prince Charles et la Duchesse de Cornouailles était présent à Lyon pour cette commémoration du 8 mai. Leur présence à Lyon est une étape du voyage officiel que le couple princier fait en France (Nice et Lyon) puis en Grèce du 7 au 11 mai. Après la commémoration, le Prince Charles s'est rendu au siège d'Interpol et à l’Institut supérieur d’agriculture de Rhône-Alpes, tandis que la duchesse a rencontré l’association SOS Femmes et l’antenne lyonnaise d’Emmaüs. Ils ont été accueillis par l'ancien maire de Lyon et ministre de l'intérieur Gérard Collomb.



  • Commentaires(0)

Fill in only if you are not real





Les tags XHTML suivant sont autorisés: <b>, <br/>, <em>, <i>, <strong>, <u>. Les feuilles de styles CCS et les Javascripts ne sont pas autorisés.