JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Agression au couteau dans le deuxième arrondissement de Paris: un mort et quatre blessés, l'assaillant tué

ActualitésPosté par IMPACT EUROPEAN 13 mai, 2018 00:16:28
GABRIEL MIHAI

Un agresseur, qui a été maîtrisé par la police, a attaqué plusieurs personnes au couteau rue Monsigny, en plein cœur de Paris samedi soir.

Un homme a attaqué plusieurs passants au couteau dans le cœur de Paris. L'agression a eu lieu aux alentours de 21 heures dans le IIe arrondissement, rue Monsigny. Un quartier de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir.

Quatre passants ont également été blessés : deux grièvement, transportés en "urgence absolue" à l'hôpital Georges-Pompidou, et deux autres plus légèrement.

L'assaillant a été maîtrisé par les forces de l'ordre dépêchées sur place. Il a été abattu par balles.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, réagissait dans la foulée sur Twitter en saluant "le sang-froid et la réactivité des forces de polices qui ont neutralisé l'assaillant. Mes première pensées vont aux victimes de cet acte odieux". Toujours sur Twitter, la préfecture de Police de Parsi a annoncé que le préfet de Police, Michel Delpuech, tenait "à assurer les victimes et leurs familles de son soutien. Il s’est par ailleurs entretenu avec les policiers ayant neutralisé l’assaillant pour saluer leur action."

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a également pris la parole sur ce même réseau social : "Ce soir, notre ville a été meurtrie. Mes premières pensées vont à la famille de la victime qui a perdu la vie. Je pense également aux blessés et à leurs proches. Je veux leur dire que tous les Parisiens sont à leurs côtés." L'élue a conclu en saluant les policiers ainsi que les services de secours.

La brigade criminelle a été saisie, selon des sources judiciaires, alors que les motivations de l'agresseur sont pour l'heure inconnues.

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

Peu avant minuit, le groupe État islamique a revendiqué l'agressionvia son agence de presse Amaq.

Auparavant, le procureur de la République de Paris, François Molins, avait indiqué que la section antiterroriste a été saisie, L'enquête est menée notamment sous les qualifications d'"assassinat" et de "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique", "en relation avec une entreprise terroriste", a-t-il précisé. Il a ajouté que des témoins avaient entendu l'agresseur crier "Allahou Akbar" au moment où il était passé à l'acte.




  • Commentaires(0)

Fill in only if you are not real





Les tags XHTML suivant sont autorisés: <b>, <br/>, <em>, <i>, <strong>, <u>. Les feuilles de styles CCS et les Javascripts ne sont pas autorisés.