JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Bilan pour l'Outre-Mer après le 101ème Congrès des Maires ouvert au Sénat

PolitiquePosté par IMPACT EUROPEAN 27 nov., 2018 18:35:06
VÉRONIQUE YANG

Alors que de graves difficultés menacent l'Outre-Mer, l'Association des Maires de France s'est réunie le 19 novembre au Sénat lors de la journée d'ouverture du 101ème Congrès des maires et présidents d'intercommunalités de France, en présence du Président de l'AMF, François Baroin, de la Ministre des Outre-Mer, Annick Girardin.

Les édiles d'Outre-Mer ont évoqué les difficultés qu'ils rencontrent face aux problèmes sociaux et économiques auxquels ils doivent faire face et ont demandé à l'Etat de les aider à surmonter les conflits auxquels ils sont confrontés selon les territoires. On peut constater un taux de chômage avoisinant 33% en Martinique et à la Réunion, des conditions d'accès au logement et à l'eau potable sans compter les frais liés à la reconstruction après le passage des ouragans...

La Réunion était au centre du discours de la Ministre des Outre-Mer particulièrement à cause du mouvement des "Gilets Jaunes"qui a réuni près de 2 000 manifestants et ont tenu 400 barrages sur l'île laissant place à des scènes de violences que regrette Annick Girardin.

Bien que très attachée au droit de manifester mais aussi à la liberté de circuler et le respect de l'ordre public, la ministre a demandé des renforts au préfet de la Réunion pour un retour au calme après la manifestation des "gilets jaunes". Depuis l'an dernier, un exercice de consultation a permis la remise du Livre bleu outre-mer au président de la République."Il constitue le point de départ de la transformation des outre-mer en territoires de rayonnement grâce à l'action de premier plan des édiles et est un outil au service des territoires".

En réponse aux attentes des ultra-marins, des réponses sont étudiées et apportées, là où l'Etat s'est vu garantir des moyens et identifier des projets porteurs dont voici les domaines:

-Une qualité de vie améliorée (accès à l'eau en Guadeloupe et Polynésie française; création du village pilote de l'aménagement durable à Wallis- et- Futuna engageant les habitants dans une démarche respectueuse de l'eau du lagon; création d'ateliers "sport-santé"à St Martin liés à de pratiques alimentaires et accompagnées par des spécialistes)

-Des services publics mieux adaptés aux territoires ( des bases de la future convention entre l'Etat et le pays doivent être posées en Polynésie concernant le Régime de solidarité (RSPF))

-Des crèches ( augmentation du nombre en Guyane, à Mayotte et à la Réunion; expérimentation de "guichets uniques de la petite enfance"sous l'égide de la CAF pour accélérer les créations de places)

-Des transports et infrastructures (création du premier concept d'éco-taxi senior en Martinique; augmentation des crédits du FEI portés de 40 M€ à 110 M€ par an, niveau d'engagement maintenu avec près de 500 M€ affectés au financement des infrastructures essentielles, signature des contrats de convergence prévus par la loi EROM auxquels a été ajouté le terme "transformation")

-Un système de santé performant (lutte contre la dengue à la Réunion ou les sargasses et chlordécone aux Antilles; l'accès aux soins et la lutte contre les déserts médicaux ainsi que la création de médecins spécialistes "outre-mer"pour 2019).

-Des formations et des emplois pour les jeunes (accompagnement pédagogique en ligne, caravane-pirogue et activités socio-pédagogiques, projet de mobilité éducative pour les jeunes Mahorais, du fleuve Maroni aux rives de l'Oyapock,; extension du RSMA à Bourail en Nouvelle Calédonie ainsi que d'un EREA, d'un institut thérapeutique et d'un internat de réussite éducative; développement du numérique grâce à un financement de 10 M€; investissement de 56 M€ pour les infrastructures sportives outre-mer d'ici 2022; développement des contrats aidés devenus "parcours emploi compétence; financement dès cette année de 11 380 formations au profit des publics les plus éloignés au même titre que la garantie jeune)

- Une société plus solidaire et moins inégalitaire (questions sécuritaires et migratoires à Mayotte et en Guyane; conférence sur le logement outre-mer avant la fin de l'année, amélioration de l'accès au logement des ménages ultra-marins les plus fragiles, redynamisation du plan logement OM 2015-2020 grâce à la loi ELAN; le rétablissement par le gouvernement en 2019 des" APL accession"de manière transitoire et exceptionnelle afin de solder l'ensemble si n'ont pu être menées à terme des opérations engagées et nouveau dispositif d'accompagnement pour le futur)

En 2019, une conférence doit se tenir, un travail sur l'amélioration et la fiabilisation des ressources des collectivités ( Bases fiscales, fiscalité indirecte et dotations) y sera étudié accompagné d'une réflexion sur une meilleure maîtrise de la dépense des collectivités.

Un dernier point soulevé, le développement durable et ses 17 objectifs qui recouvrent les enjeux du climat, de la biodiversité, de l'énergie, de l'eau, de la pauvreté, l'égalité des genres ou la prospérité économique. Ils recouvrent 169 cibles parmi lesquelles se trouvent les territoires" bas carbone"accompagnés du développement de la mobilité électrique, les sociétés économes grâce au "plan eau DOM ou le tri des déchets à la source, la protection des populations des pollutions ou substances chimiques par des alternatives aux produits phytosanitaires, les sociétés inclusives luttant contre toute forme d'exclusion et accompagnant les ménages les plus fragiles vers un logement, les territoires résilients face au changement climatique et aux risques naturels.



  • Commentaires(0)

Fill in only if you are not real





Les tags XHTML suivant sont autorisés: <b>, <br/>, <em>, <i>, <strong>, <u>. Les feuilles de styles CCS et les Javascripts ne sont pas autorisés.