JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

Brexit: le gouvernement britannique a déclaré mardi qu'il voulait négocier un nouvel accord

Europe et L'UEPosté par IMPACT EUROPEAN 07 août, 2019 18:59:27
Gabriel MIHAI

Le scénario d'un Brexit sans accord est privilégié par le Premier ministre Boris Johnson qui n'entend pas renégocier les termes de l'accord de retrait auquel Theresa May était parvenue, ont déclaré plusieurs diplomates européens au Guardian.

Le gouvernement britannique a déclaré mardi qu'il voulait négocier un nouvel accord sur le Brexit avec Bruxelles sur fond d'accusations selon lesquelles il n'y aurait "aucune base" pour de telles négociations pour le moment.

"Le fait que l'accord de retrait ait été à trois reprises largement rejeté par la Chambre des communes signifie que s'ils veulent un accord, il faut qu'ils soient prêts à renégocier. Nous y sommes prêts et nous voulons qu'ils en soit ainsi."

"Nous nous lancerons dans les négociations avec la plus grande énergie et un esprit d'amitié et nous espérons que l'UE reconsidérera son refus actuel d'apporter toute modification à l'accord de retrait", a ajouté le porte-parole.

"Le fait est que l'accord de retrait a été rejeté trois fois par le Parlement et qu'il ne sera pas adopté sous sa forme actuelle, de sorte que si l'UE veut un accord, elle doit changer de position. D'ici là, nous continuerons à nous préparer à quitter l'UE le 31 octobre", a-t-il conclu.

Ces derniers commentaires ont été formulés après que l'UE a déclaré que la demande du Royaume-Uni de supprimer le filet de sécurité irlandais de l'accord négocié par Theresa May était inacceptable.

Une porte-parole de la Commission européenne a de son côté fait savoir que l'exécutif européen "resterait disponible au cours des semaines à venir si le Royaume-Uni souhaitait discuter et clarifier sa position, que ce soit par téléphone ou physiquement".

Un haut fonctionnaire de l'UE aurait déclaré qu'il n'y avait actuellement "aucune base" pour des "discussions significatives" et que les discussions étaient revenues au stade où elles en étaient il y a trois ans.

Lors d'une visite en Irlande du Nord, le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a estimé que même si le Royaume-Uni quittait l'Union européenne sans accord, les discussions entre Londres et Bruxelles se prolongeraient pendant des années.

"Cela ne se termine pas le 31 octobre. S'il n'y a pas d'accord, alors à un certain stade, nous devrons recommencer à négocier et les premiers sujets à l'ordre du jour seront les droits des citoyens, le règlement de la facture et la solution à la frontière irlandaise. Une sortie sans accord ne mettra pas fin au backstop (le mécanisme censé éviter le rétablissement d'une frontière physique entre Irlande et Irlande du Nord)", a déclaré Leo Varadkar.

  • Commentaires(0)

Fill in only if you are not real





Les tags XHTML suivant sont autorisés: <b>, <br/>, <em>, <i>, <strong>, <u>. Les feuilles de styles CCS et les Javascripts ne sont pas autorisés.