JOURNAL IMPACT EUROPEAN

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

24 août 1944: la Nueve libère Paris

SOCIÉTÉPosté par IMPACT EUROPEAN 24 août, 2019 23:15:44
Véronique YANG


La Nueve était la 9e compagnie du régiment de marche du Tchad composée de 160 hommes dont 146 républicains espagnols rattachés à la 2e DB de Leclerc, sous le commandement du capitaine français Raymond Dronne et de l’Espagnol Amado Granell; ces hommes furent les premiers à entrer dans Paris et à rejoindre l’Hôtel de Ville dès le 24 août

La 9e compagnie était composée de combattants espagnols qui avaient fui en Afrique du Nord après la victoire de Franco en 1939 et rejoint les Forces françaises après le débarquement allié en novembre 1942. On la retrouve en Tunisie en décembre 1942 contre l’Afrika Korp. Composée d’anarchistes, de socialistes, de communistes.., la compagnie fut autorisée à porter les couleurs du drapeau tricolore adopté par la IIe République espagnole et ses véhicules blindés ont porté des noms rappelant la guerre d’Espagne : “Madrid “, “Guernica” , “Teruel”,” Ebro”, etc.

Dans la nuit du 31 juillet au 1er aout 1944, la “Nueve” participe à la fin de la bataille de Normandie en débarquant à Utah Beach et combat les divisions Waffen-SS d’Adolph Hitler et du Reich. Elle regagne ensuite Paris qui s’est soulevée le 20 août contre l’occupant.

Leclerc a recruté avec l’accord du Général de Gaulle 2 000 soldats espagnols pour constituer la 2ème DB qui nécessitait l’engagement de 15 000 hommes ( les Américains ayant refusé la présence de soldats noirs pour le Débarquement), se dirige sur la capitale le 23 et entre dans Paris avec ses blindés dans la soirée du 24 août par la Porte d’Italie. La section du lieutenant Amado Granell, ex-capitaine de l’Armée Républicaine est la première à atteindre le centre de la capitale avec ses half-tracks (blindés plus légers armés de mitrailleuses) pilotés par des Espagnols. Le lieutenant fut le premier officier allié à avoir été reçu à l’Hôtel de Ville par les représentants du Conseil national de la résistance.

Le 25 août, avant la capitulation des forces allemandes à Paris, la “Nueve” sécurise la Chambre des députés (le Palais Bourbon, siège de l’Assemblée nationale) ; l’Hôtel Majestic (avenue Kléber ), aujourd’hui disparu et qui était le siège du Haut commandement militaire allemand en France, ainsi que la place de la Concorde. La division repart ensuite en Moselle puis en Allemagne jusqu’en mai 1945, il ne reste alors que 16 membres de la compagnie dont la plupart ne reverront pas leur pays natal suite à la prise du pouvoir de Franco, leurs faits d’armes tomberont dans l’oubli jusqu’en 2004 où une plaque en l’honneur de la Nueve a été installée sur le quai Henri-IV le 24 août en présence du Maire de Paris, Bertrand Delanoe; du président du Sénat espagnol, Francisco Javier Rojo; de l’ambassadeur d’Espagne, Francisco Villar, et de deux survivants, Luis Royo Ibañez et Manuel Fernandez. Une plaque similaire a été posée square Gustave-Mesureur, place Pinel (Paris 13e), une autre au centre de la place Nationale, (Paris 13e). L’une de ces plaques officielles est apposée sur la place-de-l’Hôtel-de-Ville – Esplanade-de-la-Libération de Paris. Ces plaques matérialisent pour la postérité la « Voie de la Libération », comme l’a décidé le Conseil de Paris. La Grande Médaille de Vermeil de la ville de Paris a été remise en février 2010 à Manuel Fernandez, Luis Royo Ibañez et Rafael Gomez-Nieto, également décoré de la plus haute distinction française, la Légion d’Honneur. En 2012, des militants anarchistes venus célébrer la mémoire des combattants libertaires de La Nueve sont arrêtés lors de la cérémonie publique pour “attroupement illégal” Pour célébrer les 70 ans de la Libération de Paris en 2014, l’association organise des manifestations en présence de Rafael Gomez-Nieto, vétéran de la compagnie et l’année suivante, le Conseil de Paris nomme officiellement le jardin de l’Hôtel de Ville, “Jardin des Combattants-de-la-Nueve”. La cérémonie d’inauguration était prévue en présence du roi et et de la reine d’Espagne Felipe VI et Letizia mais le crash du vol 9525 Germanwings, où 51 Espagnols trouvent la mort, écourta leur visite et fut reportée au 3 juin 2015. Depuis, chaque 24 août, une cérémonie officielle est organisée dans le jardin à l’occasion des célébrations de la Libération de Paris en présence de la Maire de Paris, Anne Hidalgo; de représentants espagnols et de descendants des combattant dont la fille du Capitaine Dronne…

Pour la première fois, cette année, une fresque grandeur nature de l’artiste franco-espagnol Juan Chica Ventura rendra hommage aux premiers combattants de la Nueve dans le 13ème arrondissement au 20 rue Esquirol. Une façon pour la ville de Paris de célébrer les combattants étrangers notamment les espagnols de la “Nueve”.

Par ailleurs, la Ville de Madrid qui a inauguré en avril 2017 le jardin portant le même nom qu’à Paris , “le jardin des Combattants de la Nueve” en présence des maires de Madrid, et de Paris, Manuela Carmena et Anne Hidalgo, a offert à la capitale française la plaque du jardin madrilène en ce jour de commémoration devant la Maire de Paris, son adjointe Catherine Vieu-Charrier, de S.E. l’ambassadeur d’Espagne à Paris, Mr Fernando Carderera Soler , de Mme Colette Dronne, fille du capitaine Dronne et de représentants officiels espagnols.




  • Commentaires(0)

Fill in only if you are not real





Les tags XHTML suivant sont autorisés: <b>, <br/>, <em>, <i>, <strong>, <u>. Les feuilles de styles CCS et les Javascripts ne sont pas autorisés.